• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin naturel – contraception pour homme pilule

    La contraception masculine – contraception homme

    Un contraceptif coté masculin pour terminer infaillible ! nnAprès des années d’échecs et de promesses tout bonnement non tenues, le premier contraceptif coté masculin hormonal paraît à portée de main. Un centre de recherche australien vient de prouver l’efficacité de son produit en situation réelle sur 55 couples suivis plus d’un an. Si demain ce traitement est commercialisé, seriez-vous prêt à l’adopter ? nnSommairenUne pilule efficace à 100 % ? nDerniers contrôles avant déclanchement ? nQuelle sera la dimension de ce nouveau contraceptif ? nAlors qu’en décembre 2002, deux grands laboratoires Schering Plough et Organon se lançaient dans la course à la pilule pour hommes, la surprise vient au final fin 2003 d’un institut de recherche australien. nnUne pilule efficace à 100 % ? nDes scientifiques australiens de l’Institut de Recherche Anzac offrent annoncé avoir mis au point un contraceptif masculin efficace et réversible. Depuis des années, l’élaboration d’une pilule pour homme se heurte à deux problèmes principaux : nn Les caractéristiques reproductrices de l’homme : Alors qu’une femme produit un ovule chaque mois et arrêt d’être fertile à la pré-ménopause, l’homme conçoit 30 millions de spermatozoïdes par 24h et reste ‘ de couleur verte ‘ toute sa vie ;n La dualité du fonctionnement reproducteur masculin : Dans les testicules sont formés les spermatozoïdes mais également la testostérone, hormone masculine responsable des particularités viriles : pilosité, morphologie, etc. nContraceptif masculinnPour stopper la formation des spermatozoïdes sans pour autant féminiser les personnes, les chercheurs australiens proposent mis au point une ingénieuse combinaison. Un implant qui doit être changé tous les 4 mois, comportant l’hormone sexuelle masculine, la testostérone et une injection trimestrielle de progestérone DMPA, hormone utilisée dans la pilule pour femme. Le traitement empêche le mental de stimuler la création de sperme. Moins contraignant qu’une pilule quotidienne ( dont l’élaboration reste hypothétique ), ce procédé devait ensuite être essayé sur un nombre suffisant de cobayes. nnDerniers tests avant lancement ? n55 couples australiens ont reçu ce traitement tous les trois ou quatre mois afin de arreter la fabrication de spermatozoïde pendant plus d’1 année. Durant ces 12 mois, chaque couple ne devait utiliser que ce processus comme moyen contraceptif. De précédentes analyses avaient pu confirmer l’arrêt de la réalisation de sperme, mais s’agit de la première expérience en situation réelle. Résultat : aucune grossesse n’a été enregistrée et ce dispositif s’est avéré réversible. Quelques mois après l’arrêt du traitement, tout rentrait dans l’ordre. nn ‘ Cela est la première phase vers un produit terminal contenant de la testostérone et de la progestérone qui pourra facilement être administré par le médecin généraliste tous les trois ou quatre mois, sans dénaturer la santé sexuelle ‘ déclare le professeur Handelsman, directeur des documentations. Très véhément, qualifie l’étude de capitale car c’est selon lui, la première pouvant rapidement désengorger sur une conception industrielle. ‘ En tant que chercheurs, nous avons fait autant que possible. C’est désormais au tour des compagnies de construire un objet acceptable et pratique. Nous avons prouvé qu’un tel développement est possible ‘ déclare le Pr. Handelsman. nnPlaynUnmutenRemaining Time -2 : 02nFullscreennQuelle sera la place de ce nouveau contraceptif ? nCes retombées apparaissent très encourageants, néanmoins les impressions de ce nouveau processus devront être jugés sur le long terme et sur un plus grand volume de gars. Une trop grande quantité de testostérone peut avoir des problèmes fâcheuses sur le développement de cancers hormono-dépendants. De précédentes recherches avaient du revoir leurs ambitions à la diminution grâce à certains sensations secondaires ( diminution du bon cholestérol ) 2. Pour en savoir plus sur les différentes études sur le développement d’une pilule contraceptive pour la gent masculine, reportez-vous aux autres contenus en fin d’article. nnAu-delà de la prouesse scientifique, on est actuellement en droit de se demander quelle place un tel traitement pourrait-il avoir dans la contraception d’un couple. On peut penser que plus y a de techniques disponibles, plus le couple a de chances de trouver la méthode qui lui s’adapte le mieux. ‘ S’il n’a pas été inventé de solution miracle pour la vie, cette méthode pourrait être utilisée quand la femme ne peut pas ( ou ne veut pas ) utiliser de contraceptif ou lorsqu’elle veut preférer l’allaitement sans prendre d’hormones ou d’autres contraceptifs ‘ peut-on lire sur le site de l’institut de recherche. Cette méthode peut autant être assimilée à une vasectomie réversible. Autre avantage, une fois l’injection trimestrielle réalisée, vous êtes tranquilles pour trois mois tout en conjurant de craindre d’oublier un jour une pilule… nnSupportant seules depuis 30 ans le risque de grossesse, les femmes vont-elles voir d’un bon oeil l’arrivée de ce nouveau processus ? Selon une enquête mondiale 3 portant sur une ‘ pilule masculine ‘, seules 2 % des 2 000 femmes interrogées déclaraient qu’elles ne feraient pas confiance en matière de contraception à leur partenaire et une large majorité estimaient qu’une telle nouveauté est une bonne idée. nnPar ailleurs, les hommes seraient-ils emballés par un tel dispositif ? Une étude 4 mondiale conduite à Edimbourg, Hong-Kong, Shangai et Cape Town, estimait qu’une majorité de mecs était prêt à franchir le pas ( entre 43 et 84 % selon la ville ). Aux states, 66 % déclaraient vouloir l’essayer 5 en cas de mise sur le marché. Mais ces résultats concernent des pays où la gent masculine intervient déjà sur sa fertilité grâce à la vasectomie. Relativement courante dans les pays anglo-saxons, cette pratique confidentielle reste en France assimilée à une ‘ intervention mutilante ‘. Comment réagiraient les Français à l’arrivée sur le marché d’un contraceptif à leur volonté ? Donner votre avis sur nos forums ! nnRappelons pour terminer que comme les contraceptifs des femmes, ce nouveau produit ne protégera pas contre les infections sexuellement transmissibles. La seule sécurité efficiente reste le préservatif, alors sortez couverts ! n

    La contraception masculine – contraception homme

    Entretien avec Ed Gillis, détenteur d’une subvention de l’ITMnEd Gillis est le PDG de Revolution Contraceptives. La société travaille actuellement sur Vasalgel, un dispositif en cours de développement comme contraceptif tout bonnement non hormonal à longue durée d’action, consacré à être réversible. Il est un chef d’entrepriise et un cadre supérieur qui a fait ses éléments dans la collecte de fonds à un niveau précoce et intermédiaire, les essais cliniques OUS, la géolocalisation et le développement et la conception clinique de produits dans des sociétés en phase initiale. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJe suis PDG de Revolution Contraceptives, LLC. Nous développons Vasalgel qui se veut une forme sûre, fiable et plus réversible de contraception masculine et une solution à la vasectomie. nnEn quoi le domaine a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nJe suis à la Révolution depuis un peu plus de deux ans, de sorte que le secteur n’a pas évolué de façon radicale au cours de cette période. Il est clair en ce qui me concerne qu’il y a un intérêt et une demande soutenus et croissants pour d’autant plus d’alternatives contraceptives masculines. Cela est dû en grande partie au plaidoyer de l’Initiative contraceptive masculine. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine surtout ? nLes challenges d’un bloc vaso-déférentiel, que nous demeurons en train de développer, sont partagés par de multiples autres sociétés développant des appareils médicaux implantables. Il s’agit du temps, de l’effort et des preuves cliniques nécessaires pour construire l’article de manière sécurisée et avoir l’approbation obligatoire. Obtenir le financement nécessaire pour compléter ce développement représente un défi pour notre solution. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué au fur et à mesure ? Si oui, comment ? nLes défis à relever pour finir le développement et avoir l’approbation n’ont pas beaucoup évolué sur le long terme, mais la capacité d’avoir le financement nécessaire est devenue de plus en plus compliqué. nnQuels sont vos espoirs pour l’avenir près et proche de la contraception masculine ? nJ’espère qu’un seul produit pourra compléter le cheminement de développement et d’approbation. Cela présentera la promesse et épaulera à ouvrir la direction à d’autres approches qui deviendront disponibles. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nLes loueurs de fonds, les défenseurs et les concepteurs de produits qui croient en la nécessité et la garantie d’une nouvelle solution contraceptive masculine. nnVeuillez partager toute anecdote tirée de votre aptitude de travail dans le secteur. nD’après mon aptitude personnelle, y a des militantes qui croient passionnément à la nécessité de trouver de meilleures solutions de rechange à la contraception masculine. Les médecins que j’ai rencontrés et que j’ai rencontrés vis-à-vis de notre approche de bloc de vas deferens, c’est que les soins donnés aux patients et aux paires qu’ils traitent, qu’ils sont véritablement intéressés par de meilleures options, mais qu’ils s’efforcent de s’assurer que les toutes nouvelles approches sont sécuritaires et que les risques et les possibilités sont franchement et précisément communiqués à leurs patients. nnVeuillez nous faire part de tout commentaire ou de toute considération supplémentaire qui, selon vous, serait pour le grand public en ce qui concerne la contraception masculine et votre travail. nDe dernieres nouvelles approches contraceptives masculines tout bonnement non hormonales et réversibles sont un moyen important de permettre aux paires de mieux faire examiner leur réplication. Cela peut réduire le nombre de femmes qui endurent les sensations secondaires associés aux approches hormonales, mais les hommes et les femmes partagent la responsabilité de la duplication et réduisent le volume de grossesses vraiment pas désirées.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conversation avec le Dr Wei Yan, titulaire d’une subvention de l’ITMnLe Dr Wei Yan est professeur à l’Université du Nevada, à la Reno Foundation et directeur des laboratoires de génomique unicellulaire et d’édition du génome à l’Université du Nevada, Reno School of Medicine. Son laboratoire travaille sur la génétique et l’épigénétique de la gamétogenèse et la contribution épigénétique des gamètes à la fécondation, et à la multiplication embryonnaire précoce et à la santé à l’âge adulte. Le Dr Yan a proposé plus de 130 articles de recherche et chapitres de livres évalués par des pairs, avec plus de 6 800 citations ( en date d’avril 2019 ). Il est récipiendaire du Prix du jeune chercheur de la Society for the Study of Reproduction ( SSR ) en 2009, du Prix du jeune andrologue de l’American Society of Andrology ( ASA ) en deux mille douze, du Prix du la solution des soins de santé du Nevada en recherche et technique en de l’année 2013, du Prix du chercheur exceptionnel Reno de l’Université du Nevada en 2017 et du Prix de recherche SSR 2018. En mai 2016, le Dr Yan a été nommé professeur à l’Université du Nevada et à la Fondation Reno, la plus haute différenciation que l’Université accorde à ses professeurs. En novembre 2017, le Dr Yan a été élu Fellow de l’American Association for the Advancement of Science ( AAAS ). Le Dr Yan est corédacteur en chef de Biology of Reproduction, le journal officiel de la SSR. Pour plus de conseils, veuillez voir le site Web du laboratoire de Yan : www. weiyanlab. comnn nnQuel est votre lien avec la contraception ? nNos recherches fondamentales sur la régulation de la spermiogenèse proposent divulguer que les perturbations fonctionnelles de la spermiogenèse tardive ( c. -à-d. après le début de l’allongement des spermatides ) entraînent souvent la fabrication de spermatozoïdes déformés et/ou non fonctionnels et par conséquent une infertilité masculine sans apporter de rétrécissement des testicules. Par conséquent, viser les gènes ou les produits de gènes spécifiques de spermiogenèse tardive représente à tous les coups une stratégie parfaite pour le développement de contraceptifs vraiment pas hormonaux masculins. Partant de cette idée, nous nous sommes lancés dans une analyse des fournisseurs d’accès mobile de assemblé qui perturbent les dernières phases de la spermiogenèse. Nous avons découvert que la spermatodéformine 1 ( SD1 ), un composé naturel purifié à partir d’une herbe chinoise, cible les dernières étapes de la spermiogenèse, pouvant entrainer la déformation du sperme et l’infertilité masculine de manière réversible. nn nnEn quoi le secteur a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nPas grand-chose. Les enquêteurs offrent prétendu tellement de fois que les pilules pour pourraient être sur le marché dans quelques temps de cela, mais le fait est que nous n’avons aucun composé qui a même obtenu le statut de drogue nouvelle de recherche ( IND ). Cela a généré des impressions ‘ le garçon qui pleure le loup ‘, ce qui n’est vraiment pas bon pour l’ensemble du domaine ! nn nnSelon vous, quels sont les plus grands défis qui affectent la contraception en général et la contraception masculine en particulier ? nIl y a longtemps que nous n’avons pas revu nos stratégies de développement de la contraception masculine. La connaissance de la normalisation de la spermatogenèse est essentielle ; toute tentative ou approche établie sur une compréhension superficielle ou partielle du développement du sperme serait vouée à l’échec. nn nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué au fur et à mesure ? Si oui, comment ? nOui. La santé génésique est de plus en plus reconnue par le public. Les gens proposent commencé à aimer la valeur de la planification de famille et les sensations de la qualité des gamètes ( spermatozoïdes et ovocytes ) sur la santé globale sur une longue période des enfants. Cependant, les études sur ces discussions sont très limitées. Il est temps d’insister sur l’importance de la santé génésique, en mettant l’accent sur le contrôle de la fertilité ( c. -à-d. le traitement de l’infertilité et le développement de la contraception ). nn nnQuels sont vos espoirs pour la postérité proche et lointain de la contraception masculine ? nLe développement de la contraception devrait être une priorité de recherche. Dans un près avenir, un ou deux des composés phares les plus prometteurs devraient disposer d’un soutien pour acquérir le statut IND de la Federal Drug Administration ( FDA ). A long terme, le financement du développement de la contraception devrait être augmenté et les approches ne devraient pas être limitées aux seuls modèles identifiés de développement de médicaments. n’oubliez pas que de nombreux médicaments qui sauvent des vies proposent été découverts par accident et que leurs dispositifs d’action sont restés inconnus pendant des décennies. nn nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nDes progrès dans le développement de la contraception masculine sont réellement nécessaires, et les promesses ou affirmations vides doivent être évitées pour l’essentiel. Le plaidoyer est crucial et à l’aide des exercices du gouvernement ( par exemple, la Direction de la contraception du NICHD ) et du secteur privé ( par exemple, MCI ), les objectifs à court et sur une longue période paraissent en cours d’élaboration. Bien sûr, un brillant avenir dans ce domaine dépend du travail acharné et de la persévérance de toutes les parties concernées. nn nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nLes obstacles sont nombreux : manque de financement, connaissances limitées sur la spermatogenèse et la biologie du sperme, manque d’appréciation de l’impact plus très large de la qualité du sperme sur la santé de la progéniture, défauts inhérents au système actuel d’examen et de sélection des subventions, pour ne appeler que ceux-là. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers contrôles hommes. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix divers pour les hommes, ce qui fait s’améliorer énormément le secteur de la contraception. Cependant, il faudra peut-être encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une des raisons de ce retard est que les chercheurs offrent dû compter sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la possibilité de modifier cette aptitude en un médicament largement employé et rentable. Cela est dû en partie à la croyance clairement populaire que les hommes ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas intéressés à l’utiliser. Toutefois, les données empiriques recueillies dans le cadre de nos propres recherches suggèrent le différent. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer la thématique de la contraception masculine de manière à comprendre les attitudes anciennes et comment les hommes et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de femmes et d’hommes sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est intéressant de spécifier que seulement vingt pour cent des hommes proposent carrément écarté l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sûres allaient du désir d’avoir plus de choix sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ coté masculin ‘. Cependant, 59% des mecs étaient de votre avis pour dire que les hommes et les femmes devraient être autant responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement 20 % des femmes proposent indiqué qu’elles ne pourraient être pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était l’envie d’en savoir plus à ce propos. Il est intéressant de spécifier qu’il y a aussi un pourcentage significatif de filles ( un quart ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre la quantité et les variété de possibilités contraceptives effeminées et masculines a un résultat beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le anxiété supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des hommes en matière de réplication, ce qui renforce la responsabilité des femmes. nParce que les options des femmes en terme de contraception sont effectuées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation actuelle demeurent souvent cachées. Une véritable égalité sociale veut dire que les femmes et les hommes s’orientent vers le donner des responsabilités en matière de contraception. Nous croyons que cela pourrait de deux méthodes : nnDévelopper de nouvelles possibilités contraceptives masculines. C’est ce qu’il y a actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent croire qu’il y a un marché pour cela. Ils sont incontournables pour transmettre le financement nécessaire à la mise à disposition de ces produits et pour rajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces produits soient vendus et employés, il faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les rôles assumés par les gentlemens et les femmes. la première étape pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée revient à se demander ce que les hommes et les femmes des divers pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en comprenant véritablement les croyances des gens que les mentalités peuvent débuter à changer. nEngager différentes traditions pour une fibre potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux personnes du cherche d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des manières sur différents discussions. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, , de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule varient selon chaque pays. Par exemple, bien que les gentlemens hindous âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal facteur dissuasif pour tenter la pilule masculine était le manque de renseignements à ce propos, ils offrent autant indiqué que la religion était un soucis. Alors qu’au Brésil, les gentlemens du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne est donc pas assez ‘ masculin ‘. nnCes échanges nous montrent que les femmes et les hommes semblent plaire que la responsabilité de la contraception repose sur les deux. Bien qu’il existe différents obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un problème universel a été identifié : l’absence d’information à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, il est fondamental de disposer d’actualités précises permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être réalisé efficacement, il y a avec certitude un grand marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient sans l’ombre d’un doute à l’esprit. Le disque de forme arrondie en matière plastique à coquille qui contient les contraceptifs hormonaux des femmes. C’est un symbole omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire une sélection. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si énormément enracinée qu’il est difficile d’imaginer un autre type de contraceptif, en particulier celui conçu pour l’autre moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour dames sont réalisés pour interrompre son cycle naturel, qui nécessite une dose quotidienne. ‘ La pilule est habituellement une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des essais cliniques hormonaux sont en cours pour les gentlemens, mais à l’heure existante, on met à l’essai une formulation de givre qui est frottée sur les épaules une fois par 24h. Cela n’évoque pas complètement l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes bloqués avec les mêmes techniques contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et essayer de nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous souhaitez qu’ils soient, pour les hommes comme pour les femmes. La fabrication centrée sur l’homme ( DCH ) est une façon de produire de nouvelles solutions aux problèmes existants. Le DCH est une philosophie selon laquelle les utilisateurs imaginent un produit final, et ensuite permettent à la science de bosser dans ce but. Cela évite d’ajouter sur le marché quelque chose qui peut ne pas être acceptable pour les utilisateurs. Les événements de DCH axés sur la contraception offrent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif féminin parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous désirez quelque chose qui se conduit sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui se conduit longtemps, qui peut continuer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution tout bonnement non hormonale qui n’est pas assortie du même bagage que par ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules chaque jour, où vous êtes redevable à un horaire consciencieux, et une seule dose oubliée montre le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ peut être. nnIl est temps d’élargir notre sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui conseille qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les utilisateurs. les femmes changent de méthode contraceptive plusieurs fois au cours de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être modifiée selon les critères de fabrication que vous aurez signifiés. Quelle est votre version parfaite de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – contraception homme

    L’appareil reproducteur masculinnQu’est-ce que le système reproducteur coté masculin ? nPour créer de dernieres nouvelles alternatives contraceptives masculines, nous devons appréhender le système reproducteur masculin. Les mâles hommes offrent des organes reproducteurs ( aussi appelés organes génitaux ) qui sont à la fois à l’intérieur et du bassin. Au total, les organes génitaux masculins comprennent quatre parties qui forment le système reproducteur masculin. Ce sont les 4 composants clés du dispositif reproductif masculin : nnles testicules, nle système de conduits, constitué de l’épididyme et du canal déférent, nles glandes objets accesoires, qui comprennent les vésicules séminales et la prostate, net le pénis. nLes organes génitaux masculins, aussi appelés organes hot, travaillent ensemble comme système reproducteur pour se fournir et libérer du sperme comportant du sperme. Le sperme dans le sperme peut féconder un ovule ou un ovule pour se fournir un bébé ( appelé création ). nnLa contraception ou contraception est une méthode utilisée pour prévenir la conception lorsqu’une personne ou un couple veut être sexuellement actif mais n’est pas prêt à fonder une famille. La contraception hormonale est basée sur l’interruption du cycle menstruel. Parce que les spermatozoïdes sont produits en permanence, il n’y a pas de cycle reproductif masculin similaire à interrompre. nnHistoriquement, les techniques contraceptives masculines étaient axées sur une partie du système reproductif masculin, à savoir l’arrêt complet de la création de sperme. actuellement, les chercheurs se concentrent sur la en proportion du sperme plutôt que sur l’arrêt de la fabrication de spermatozoïdes. Des exemples de changements fonctionnels dans le système reproducteur masculin comportent la prévention de la swim des spermatozoïdes et la prévention de la fécondation d’un ovule par les spermatozoïdes. nnEn savoir plus sur les solutions contraceptives masculines dans le pipeline de R

    La contraception masculine – contraception masculine

    3 façons de commencer une conversation sur la contraception masculinenIl peut être compliqué d’entamer une conversation sur la contraception. Mais tandis la conversation prend du retard, nous serons contents de vous aider en vous exposant trois merveilleuses méthodes d’aborder un sujet qui ne manquera pas d’animer la tchat. nn1 – Mettez l’embarras de côté. nnIl n’y a pas besoin d’être embarrassé. La contraception est un sujet normal dans les pays d’aujourd’hui. Près de 98 % des femmes sexuellement actives offrent pris une forme quelconque de contraception, et plus de 60 % de toutes les femmes emploient actuellement la contraception. Les conversations sur le contrôle des naissances dissipent les mythes et encouragent les autres à se renseigner sur les possibilités de la planification familiale. nn2 – Économiser l’argent des contribuablesnIl y a d’énormes avantages économiques à la contraception pour nous tous, contribuables ET pour l’individu qui utilise la contraception. Pour chaque dollar investi dans la planification de famille, les contribuables économisent près de 4 fois plus en bout de ligne. nnEt pour chaque femme qui utilise la contraception, une famille économise vraiment. Considérez si nous avions des alternatives de contraception masculine – nous pourrions doubler notre impact. Plus de la moitié des mecs interrogés utiliseraient une nouvelle méthode contraceptive éventuelle, et les femmes offrent déclaré en très grande majorité qu’elles feraient confiance à leur partenaire pour réaliser de la contraception. nn3 – C’est important pour VOUS. nLes raisons d’appuyer la contraception masculine sont aussi différentes que les individus qui le font. Certains l’observent comme plate-forme pour l’égalité des sexes. D’autres y voient un moyen de faire progresser la planification de famille et le moteur de recherche interne scientifique. Nous connaissons des gens qui veulent que les options contraceptives masculines aient un effet sur le changement climatique. Et bien sûr, beaucoup de mecs veulent s’impliquer dans la conversation sur la réplication. nnPeu importe votre raison, le fait d’entamer une conversation sur l’importance de la contraception masculine aide à transmettre le mot et à bâtir un avenir prometteur.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les hommes n’existe pas encore. nEn particulier, n’existe pas de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les hommes. Les seules options pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux hommes et à leurs partenaires de sélectionner entre les options qui conviennent à leur mode de vie. nnNotre mission est de mettre sur le marché des contraceptifs pour . Plus précisément, il s’agit de méthodes réversibles, non hormonales, qui se passent au cours du développement ultérieur du sperme. Ce piquant évite les impressions secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui marche beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes ? la première étape revient à les faire progresser suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver lorsque la recherche géolocalisée arrive aux tentatives cliniques chez l’être humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces essais cliniques chez l’humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, il peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, environ, passent de la période I à la commercialisation. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la phase I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que dix fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, est financièrement sage pour eux de vous aider. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la phase I d’un essai clinique chez l’humain, il reste encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est tellement risqué, cette période s’appelle -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette période de ‘ vallée de la mort ‘ entraine beaucoup de travaux précliniques. Après avoir trouvé une molécule candidate, vous faites un cheminement appelé criblage à haut débit. Il s’agit d’un processus de dépistage à grand volume afin d’être certain que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous voulez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par le groupe et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne fonctionne pas, vous devez soit faire marche arrière, soit délaisser. Les investisseurs et les grandes entreprises pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour le moteur de recherche sur la contraception masculine. c’est pourquoi nous nous sommes concentrés sur ce domaine de la santé. nnCe qu’il y a de bien dans cette phase de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la géolocalisation, ne coûte que quelques millions de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux coûts plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer lorsque les essais cliniques chez l’humain commencent. Ces ‘ centaines de milliers ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est cher, et il est donc important de prendre de bonnes décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos chances de succès en demandant aux meilleurs experts dans les pays d’examiner nos propositions de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail à l’aide de des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif coté masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le bien-être relationel, les possibilités d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les questions liées à la population. de toute manière, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un résultat important. Plus la recherche interne est obligatoire, plus il y a de probabilités pour qu’un contraceptif coté masculin arrive sur le marché plus rapidement. nnAlors, à quoi ressemblent ces chances ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les tentatives cliniques humains, nous obtenons une puce. Par souci de aisance, nous dirons que chaque puce donne 10 % de chances d’avoir un contraceptif coté masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un jeu Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous testez de faire tomber la puce de manière aléatoire dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas assurer que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons transmettre suffisamment de candidats à des essais cliniques de période I sur des hommes, nous augmentons les probabilités qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour attirer l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour avoir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les recherches prometteuses avec succès, plus le monde aura de chances d’avoir le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.