• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin injection – contraception pour homme injection

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : une première pilule pour les gentlemens testée avec succèsnnDes chercheurs américains, ayant menés des tests sur une pilule contraceptive masculine, proposent présenté des résultats encourageants. Les essais seront étendus. nnUne avancée supplémentaire dans la contraception masculine. Des chercheurs de l’Université de Washington proposent annoncé des résultats positifs pour les premiers tests d’une pilule contraceptive pour hommes. nnDans un renseigné, ils expliquent : nnUne nouvelle pilule contraceptive masculine a passé avec succès les tests de sécurité et de indulgence. Des l’ont utilisée chaque jour un mois et ont produit des réponses hormonales générique avec une contraception efficace. nnLire aussi : [QUIZ] Journée mondiale de la contraception : êtes-vous calé sur le sujet ? nnDe la « testostérone changée »nCette pilule a comme nom de dodécylcarbonate de 11-beta-methyl-19-nortestosterone ( ou 11-beta-MNTD ). pratiquement, il s’agit d’une « testostérone changée », qui mixe l’action d’une hormone masculine ( androgène ) et d’une progestérone ( hormone ). nnLe test a été conduite sur 40 aux usa 28 jours : 10 offrent pris un placebo, 14 offrent reçu une dose de tous les jours de 200 milligrammes, et 16 ont pris chaque jour 400 milligrammes. nnLes chercheurs ont raconté que les degrés de deux hormones nécessaires à la constitution de sperme avaient énormément chuté chez la population étudiée, par rapport à ceux prenant le placebo. nnNéanmoins, faudrait « au minimum 60 à jours » pour que le médicament affecte la fabrication de sperme, contrairement aux pilules contraceptives féminines qui opèrent plus rapidement. nnLire aussi : Méthode de contraception naturelle : l’alerte des gynécologuesnnDes effets secondaires ? nD’après les chercheurs, quelques légers sensations secondaires offrent été rapportés comme par exemple la fatigue, l’acné ou encore les maladies de tête. pourtant, aucun des participants n’a arrêté de prendre le médicament en raison d’effets secondaires. nnDes études plus longues sont augurées prochainement puisque 28 jours de contrôles sont trop écourtés pour « regarder une suppression idéale du sperme », affirment les experts. La pilule peut être testée sur des paires sexuellement actifs.

    La contraception masculine – contraception homme

    Conseil consultatif jeunesse de l’ICMnIntroduction de la directrice générale de l’Initiative contraceptive masculine Heather Vahdat : nnDepuis que j’ai rejoint l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) en 2018, l’un de mes envies était d’établir un Conseil consultatif de la jeunesse ( CCJ ). C’est dès que j’ai découvert YTH, un organisme que j’ai désormais le bonheur d’appeler mes proches collègues, que l’idée a germé pour la première fois. J’ai immédiatement été impressionné par l’engagement délibéré et tourné à proximité de l’extérieur du YTH envers les jeunes. Il m’est apparu à l’esprit que l’inclusion des possibilités des jeunes dans la recherche, les programmes et les vues en matière de santé sexuelle et génésique devrait être une mode parfaite pour tous les ferments. Dans le cas du MCI, je crois qu’il s’agit d’une pratique étant donné que les jeunes hommes d’aujourd’hui et leurs partenaires seront les premiers bénéficiaires des solutions contraceptives masculines non hormonales, réversibles et en cours de développement. nnBien que je considérais l’établissement d’un BEA comme la priorité pour MCI, je ne m’attendais certainement pas à ce qu’il se concrétise si rapidement. Cet accomplissement repose fermement entre les mains de Kathryn Carpenter, notre première boursière d’été de l’Université de Caroline du Nord à la Chapel Hill’s Gillings School of Public Health. Kathryn a directement adopté l’idée d’un YAB et a été la puissance motrice pour en faire une réalité. Le croisement des chemins avec Tyrone et Connie semblait être la garantie de l’Univers que le moment était venu et nous voici donc, fiers de présenter le YAB du MCI au dans le monde ! Le billet d’introduction du blogue de Kathryn est proposé dans les paragraphes suivants. nnPar Kathryn Carpenter, MCI Advocacy Strategist et présidente du conseil consultatif jeunessennEn août, l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) a tenu sa première réunion du Conseil consultatif des jeunes avec les trois premiers membres : Connie Dean, Tyrone Fields et Kathryn Carpenter. nnMCI intensifie ses exercices pour accroître la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de nouvelles méthodes de contraception masculine tout bonnement non hormonale. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’étendre notre portée aux populations plus jeunes, y compris celles des campus collégiaux. Comme toute méthode masculine potentielle est à 10-15 ans, il est très important d’engager le dialogue avec les jeunes dès maintenant, de offrir l’information et de recueillir des points de vue pour éclairer les efforts de développement de produits. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’engager les jeunes dans des exercices de plaidoyer et de transmission des connaissances sur la contraception masculine par le biais de leurs réseaux, afin d’être sur que ceux qui bénéficieront des nouvelles techniques contraceptives masculines sont les plus prêts à les accepter quand ils arrivent sur le marché. nnL’inclusion des jeunes dans les ferments qui les servent est vraiment pas seulement cruciale à première vue, mais elle se trouve étre par ailleur établie sur des données probantes. elle est décrite comme un ‘ droit ‘ et une ‘ priorité ‘, et peut inclure à la fois des effets directs sur les jeunes et des sensations directs sur les institutions au service des jeunes ( Villa-Torres

    La contraception masculine – contraception homme

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble sophisitiqué de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement nécessaires, nous pouvons trouver de toutes nouvelles façons de concevoir des contraceptifs non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des mécanismes est le transport des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital masculin. nnArrêter le déplacement de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la conception des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un cheminement nommé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme en direction du canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, puis dans les pays non domestique. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’équipement reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est l’origine de l’une des seules formes anciennes de contraception masculine – la vasectomie. nnle déplacement du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le transport des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir de notre corps. C’est un process simple et infaillible. , l’inversion de la vasectomie n’est pas assez fiable pour être considérée comme une méthode tout bonnement non permanente. nnCependant, de beaucoup de groupes travaillent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les appareils occlusifs. Ces appareils fonctionnent comme une vasectomie, mais au lieu de arreter le canal déférent, on insère un givre pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du liquide. Les dispositifs occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à la furtivité de le client. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du givre, soit par une simple procédure de restauration. nnLes appareils vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge sur une longue durée de la fertilité chez les gentlemens – une prise en charge réversible. Ces dispositifs agir des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de l’utilisateur. nnIl existe autant des approches pharmacologiques pour prévenir le déplacement du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour créer son programme, qui empêche le transport du sperme en empêchant les contractions des groupes musculaires lisses. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa duplication est une machine grande et compliquée, avec de multiples façons d’ajouter un frein temporaire sur le process. La prévention du transport du sperme est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des profils de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception homme

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers tests humains. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix divers pour les hommes, ce qui fait progresser extrêmement le domaine de la santé de la contraception. Cependant, il faudra sans doute encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une des raisons de ce retard est que les chercheurs ont dû tabler sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la de transformer cette expérience en un médicament largement exploité et rentable. Cela est dû en partie à la croyance grandement répandue que les hommes ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas emballés à l’utiliser. Toutefois, les stastitiques empiriques recueillies dans le cadre de nos propres recherches suggèrent le contraire. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer le thème de la contraception masculine de façon à comprendre les attitudes anciennes et comment les hommes et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de meufs et d’hommes sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est avantageux de souligner que seulement vingt pour cent des mecs offrent carrément éloigné l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sécurisant allaient du plaisir d’avoir plus de choix sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ masculin ‘. Cependant, 59% des mecs étaient en accord pour dire que les gentlemens et les femmes devraient être également responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement 20 % des femmes proposent indiqué qu’elles ne seraient pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était le besoin d’en savoir plus à ce sujet. Il est intéressant de spécifier qu’il y a aussi un pourcentage significatif de meufs ( un quart ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre le nombre et les genres d’options contraceptives effeminées et masculines a un résultat beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le tension supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des mecs en terme de duplication, ce qui améliore la responsabilité des femmes. nParce que les alternatives des femmes en terme de contraception sont effectuées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation courante demeurent souvent cachées. Une véritable égalité sociale suggère que les femmes et les hommes s’orientent vers le partage des responsabilités en matière de contraception. Nous croyons que cela peut se faire de deux façons : nnDévelopper de nouvelles possibilités contraceptives masculines. C’est ce qui se fait actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent penser qu’il y a une voie pour cela. Ils sont fondamentaux pour communiquer le financement nécessaire à la mise à disposition de ces pièces et pour ajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces articles soient proposés et utilisés, il faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les rôles assumés par les hommes et les femmes. le première corvée pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée revient à se demander ce que les gentlemens et les femmes des différents pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en comprenant vraiment les croyances des gens que les mentalités peuvent débuter à changer. nEngager différentes cultures pour démontrer un marché potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux personnes du cherche d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des manières sur différents sujets. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, de la france, de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule varient selon chaque pays. Par exemple, bien que les hommes hindous âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal facteur dissuasif pour tenter la pilule masculine était le manque de renseignements à ce propos, ils ont de plus indiqué que la religion était un problème. Alors qu’au Brésil, les hommes du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne serait donc pas assez ‘ coté masculin ‘. nnCes partenariats nous indiquent que les femmes et les gentlemens paraissent correspondre que la responsabilité de la contraception repose sur les deux. Bien qu’il existe divers obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un problème universel a été identifié : l’absence d’information à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, il est essentiel de disposer d’informations claires permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être réalisé efficacement, y a sans aucun doute un large marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du fonctionnement reproducteur masculin. La prostate est une glande de la superficie d’une noix située entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un liquide qui nourrit et le sperme. Le fluide laiteux produit par la prostate – le fluide prostatique – représente à peu près 30 % du eliquide total éjaculé ( le restant étant du sperme et du eliquide provenant des vésicules séminales ). nnLe liquide prostatique protège les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être d’avantage mobiles. Il contient un certain nombre d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du eliquide prostatique est l’antigène spécifique de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus renforcé, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus aisément, accuentant leurs chances de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le liquide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la duplication masculine. il y a de multiples possibilités d’interrompre le cheminement de développement du eliquide prostatique et de qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception masculine

    L’an dernier, le contraceptif masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui offrent divulguer qu’il était efficace à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont employé sur une période d’une année. C’est en réalité plus efficace que les contraceptifs populaires comme les préservatifs féminins, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif coté masculin a été interrompu car 20 des hommes ont trouvé les impressions secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de femmes l’ont souligné, ces impressions secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent connaître lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des effets secondaires potentiellement débilitants pendant des années sans autre recherche pour les ? La douleur masculine est-elle prise plus au sérieux que la douleur féminine ? de nombreuses personnes ont aussi fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction défavorable à la d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes élèves à la littérature anglaise voudront peut-être se demander si les représentations de la souffrance féminine dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ proposent contribué aux idées sexuées de la affliction et de la douleur dans la société en général. Les candidats en médecine et en sciences biomédicales pouvaient expertiser les retombées des tentatives de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les élèves intéressés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, il peut être nécessaire de faire une lecture plus large des biais de la recherche scientifique et des façons dont les découvertes scientifiques offrent souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Le passé récent et l’avenir prochen ‘ Où vous voyez-vous dans cinq ans ? ‘ nCette question est souvent posée lors des entretiens d’embauche, et c’est un bon moyen de juger l’investissement futur d’une personne. Il a été dit à beaucoup de reprises que le contrôle des naissances chez l’homme était à 5 ans au cours des 20 dernières années. malheureusement, ce n’est pas très loin de la vérité. Une combinaison de facteurs, y compris une absence d’intérêt de la part des principaux collaborateurs pharmaceutiques, des infos erronées sur l’acceptabilité des contraceptifs masculins et un manque de financement de le moteur de recherche a créé un scénario dans lequel il existe de nombreuses voies largement ouvertes pour concevoir des contraceptifs masculins, mais personne pour les suivre. il existe une absence évident d’investissement dans la contraception masculine, malgré les atouts connus et évidents. nnPrenons, par exemple, un produit récent du Journal of the American Medical Association, JAMA. L’article note la réticence des constructeurs de médicaments à vous immerger leurs pieds dans les pays de la contraception masculine. Leur réticence s’explique en grande partie par le fait que les techniques contraceptives effeminées énergiques et bon marché sont omniprésentes sur le marché. Avec une base aussi fiable, ils ne considèrent pas les nouveaux contraceptifs comme des blockbusters possibles. nnDe plus, est compliqué d’ajouter sur le marché des contraceptifs pour hommes. nnnLa ‘ vallée de la mort ‘ est une période risquée de la mise au point d’un médicament où de beaucoup de médicaments échouent avant même d’être soumis à des tentatives cliniques. il y a peu de chances que les fabricants de médicaments poussent les candidats dans cette ‘ vallée ‘ à moins qu’ils ne puissent être raisonnablement certains de retirer leur argent. nnLorsque l’on associe ces préoccupations à la perception du public selon laquelle les gentlemens ne sont pas disposés à prendre des contraceptifs, une tendance à la réticence mal informée se fabrique. Aujourd’hui, cette réticence persiste malgré le fait qu’une étude récente d’Ipsos conseille que 88 % des Américains estiment que les gentlemens et les femmes proposent une responsabilité égale en terme de contraception et que 65 % des hommes pourraient être prêts à utiliser une méthode hormonale de contraception, si elle existait. nnEt la désinformation ne se stoppe pas aux fabricants de médicaments. Le grand public a entendu parler de le moteur de recherche sur le contrôle des naissances chez les hommes, et cela ne s’est pas bien passé. La nouvelle de l’annulation d’une étude a fait la une des journaux, et l’histoire sexuée de la contraception a incité de beaucoup de membres du public à passer rapidement à l’offensive. Des organisations comme la nôtre existent pour promouvoir les contraceptifs masculins et offrir la vérité sur l’acceptabilité, mais ces idées fausses peuvent être omniprésentes. nnEt que faisons-nous pour remédier au manque d’incitation ? nNous guidons les personnes sur des chemins ouverts. Plus précisément, nous essayons de combler le fossé qui sépare la ‘ vallée de la mort ‘ en finançant la recherche au stade précoce. Le premier candidat-médicament réussi peut attirer l’attention des constructeurs de médicaments, qui sont maintenant incités à essayer la contraception masculine. Nous menons de plus nos propres études de marché pour savoir quelles caractéristiques de contraceptifs masculins sont nécessaires pour réussir. Ces connaissances sont publiées et éclairent nos décisions de financement. Ces données de digital servent aussi à illustrer l’envie de possibilités contraceptives masculines. nnAlors, où nous voyons-nous dans cinq ans ? nnnNous nous imaginons mettre fin à ce dicton de plusieurs années – que le contrôle des naissances chez l’homme est dans 5 ans. Nous diversifions les types de recherche qui sont financés. Et notre conseil de téléconseillers s’assure que la recherche que nous finançons a les meilleures chances de compléter. Nous insistons de plus pour que les alternatives prospectives soient incluses dans la couverture des soins de santé, prenant garde à à ce que le contrôle des naissances et la contraception masculine dans leur ensemble demeurent une partie de la conversation nationale. Les choses sont plus près qu’elles ne l’ont jamais été, et maintenant une organisation comme MCI existe pour faciliter à combler cet écart final. nnHeureusement, ce n’est pas la fin de notre travail succès. Grâce à nos enquêtes de marketing et d’acceptabilité, nous savons que les besoins des mecs en matière de contraception sont aussi différents que les gentlemens eux-mêmes. Même dans cinq, 10 ou vingt ans, nous poursuivrons nos exercices. Notre travail se résume à nous assurer que de nouvelles possibilités sont toujours à l’étude. Éventuellement, ces alternatives répondront aux besoins du plus grand volume d’utilisateurs possible. nnC’est une longue partie . nEt cela nous oblige à faire le point sur la situation dans son ensemble. Il est compliqué de appréhender pourquoi une zone aussi attrayant dans le secteur de la mise au point de médicaments a suscité si peu d’intérêt. En évaluant de multiples avenues, nous avons la meilleure chance de servir le public. Nous avons la meilleure chance de faire du contrôle des naissances une conversation à laquelle tout le monde participe.

    La contraception masculine – contraception homme

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population internationale déborde sept 000 000 000 d’habitants, augmente de quatre-vingts millions par an et atteindra probablement neuf à 10 milliards en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des principales causes de la dégradation de l’environnement et de la douleur humaine due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses dans les pays n’étaient pas planifiées et vingt pour cent de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, pouvant entrainer 47 000 décès maternels dus à des avortements vraiment pas médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses non désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements tous les ans ( 3 ). nnCe taux élevé de grossesses non désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux méthodes de contraception. L’accès à la contraception réduit considérablement la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). a part l’atténuation de la croissance démographique internationale, avoir recours à la contraception moderne et à de meilleurs soins de clinique sur la planète entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels chaque année ( 5 ). Par conséquent, y a un grand besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs existants, d’une meilleure éducation en terme de contraception et d’un plus grand volume d’options contraceptives, tant aux États-Unis que dans les pays. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement pratiquée est dirigée par un garçon, vingt pour cent de tous les paires utilisant des préservatifs et 10 % des couples ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux méthodes de contraception masculine exposent des contraintes importants. Les préservatifs, tout en présenter une certaine protection contre les infections sexuellement transmissibles, ont une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est coûteuse et compliqué à inverser efficacement, est vue comme une méthode de contraception masculine irréfragable à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif coté masculin réversible serait bien accueilli par une grande majorité de gars ( 9, 10 ) et aurait un gain marqué pour réduire le taux de grossesses tout bonnement non désirées, la croissance vraiment pas souhaitée de la population et leurs effets. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses recherches portent sur le développement de toutes nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège autant au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.