• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin injection – contraception chirurgicale chez lhomme

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : un essai clinique stoppé à cause d’effets secondaires trop lourdsnnDes chercheurs allemands offrent vérifié avec succès une méthode d’injection contraceptive chez des hommes. Mais certains volontaires ont dû prématurément stopper l’essai clinique. En cause, les sensations secondaires provoqués par cette contraception. nnPilule s’amusant sur le taux de testostérone, ultrasons efficace de réduire le nombre de spermatozoïdes, givre injectable dans le pénis pour bloquer le passage du sperme… Depuis trente ans, les spécialistes tentent de fabriquer une contraception adaptée aux , et obtiennent des retombées assez probants. L’une des techniques les plus avancées dans cette recherche, chaussées par des chercheurs de l’Université de Munich et financées notamment par l’Organisation mondiale de la santé, a obtenu des retombées spectaculaires dans une étude publiée le 27 octobre 2016. la méthode contraceptive en question s’est montrée infaillible dans 96 % des cas lors d’un essai clinique de phase II ! Toutefois, elle présente un frein majeur : elle occasionne des effets indésirables vraiment pas négligeables, qui ont forcé 20 volontaires à arrêter prématurément l’essai clinique… nnDe l’acné aux problèmes de l’humeurnTestée sur 320 âgés de 18 à 45 ans et en couple avec une femme vraiment pas ménopausée, cette méthode contraceptive a pour but de des injections dans les fesses toutes les 8 semaines. Deux injections hormonales sont effectuées à chaque fois. L’une a de la norethistérone, progestérone qui permet de bloquer la réalisation de spermatozoïdes vérifiée par l’hypophyse ( une zone du cerveau ). L’autre injection englobe de la testostérone, afin de rééquilibrer le niveau de cette hormone, en chute à cause de la première injection. Les premières semaines du test, les chercheurs se sont assurés que cette méthode entraînait bien une chute du nombre de spermatozoïdes chez les volontaires ( jusqu’à atteindre un niveau minimal d’1 million par millilitre ). Puis ils proposent demandé aux et à leur partenaire de n’avoir recours qu’à cette forme de contraception pendant un an. nnPour 274 volontaires, le palier minimal a été franchi au bout de 24 semaines, offrent constaté les chercheurs grâce à des échantillons de sperme acquis à intervalles réguliers. Et la méthode contraceptive s’est révélée efficace, puisque ‘ seules ‘ 4 grossesses se sont avouées. Un taux d’efficacité analogue aux pilules contraceptives pour les femmes actuellement sur le marché. Cependant, 1 491 événements indésirables ont été rapportés par les volontaires ! ‘ Près de 39 % se sont avérés être sans rapport avec les injections ‘, tempèrent les chercheurs dans un renseigné. En tête des effets indésirables rapportés, l’on trouve l’acné, présente chez 42 % des personnes. Un intérêt accru pour le sexe a été constaté chez 38 % d’entre eux. Un quart des volontaires proposent éprouvé des douleurs au site d’injection, 16 % à la hauteur des muscles. Plus préoccupant, selon les chercheurs, un volontaire sur 5 a présenté des troubles de la disposition mentale, 17 % des troubles affectifs. pour finir, après l’arrêt des injections, environ 5 % des hommes n’avaient pas récupéré une gravité ‘ normale ‘ de spermatozoïdes ( égale ou supérieure à 15 centaines de milliers par millilitre ). Les effets secondaires, notamment ceux liés aux problèmes de l’humeur, proposent poussé 20 volontaires à remplacer l’étude en cours de route et les chercheurs proposent cessé de mobiliser de nouveaux participants dès 2011. Pourtant, à la fin de l’essai, plus de 80% des personnes ont déclaré être disposés à continuer la prise de cette méthode contraceptive. nnCompte tenu du taux élevé d’effets indésirables, la contraception masculine n’est pas pour demain. Peut-être pour 2018, comme l’espèrent des chercheurs américains qui testeront bientôt chez l’homme un gel injectable dans le pénis. Ou en 2021, comme l’espèrent des chercheurs de l’université de Wolverhampton ( Royaume-Uni ) qui travaillent sur un spray nasal immobilisant les spermatozoïdes, afin qu’ils n’atteignent pas l’ovule. Toutefois, même si ces techniques de contraception aboutissent, encore faut-il que les hommes l’acceptent et s’en emparent. Pour l’instant, les barrières à la contraception masculine ne sont pas que physiologiques, et par dessus le marché psychologiques, soulignait Jacques Young, endocrinologue à l’Inserm dans un précédent article de Sciences et Avenir.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et dressage : Une solution à un refrain communnConnie Dean, personnage du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire coté masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes copines, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les gentlemens n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette crainte de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience individuelle ou les normes sociales intériorisées qui évoquent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les stastitiques révèlent que les gentlemens prendraient la contraception si elle était disponible, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma recherche pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons au sujet de la contraception étaient sa première exposition vis-à-vis. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est quasiment complètement imposé aux femmes ‘. Riley a dit que quand bien même ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une demoiselle… c’est totalement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des hommes ? Pour Riley, ‘ cela s’avère être une absence total d’éducation… les hommes n’ont pas besoin d’y penser ‘, et que l’éducation dès le plus jeune genre est peut-être le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux hommes, mais pour un truc de longue haleine, nous pouvons espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux après qu’ils aient fait des erreurs, tout bonnement non ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me rassure sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de croire que ce est une solution magique universelle. le dressage du chien : semble que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être élaborés. nnUne fois l’éducation reconnue, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est demandée à 100 % pour que les gentlemens comprennent la signification de la ‘ présence ‘ sans plus tarder ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement certaines difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une section du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande empathie chez les hommes ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation paraissent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficace à court terme pour lui-même et pour les autres ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des hommes autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas à l’esprit…. ce n’est pas le job de maman, des sœurs et de la petite amie de faire ça. Il s’agit sans doute de produire une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce cheminement éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma nettoyée sphère féminine a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à participer à la discussion avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru le pouvoir de l’aération journalière ? ! Accueillir les gentlemens dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable au début, mais avec la bonne intention et la promesse de respecter la perspective de croissance réelle semble possible. nnLe dialogue non fermé, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des éléments clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis réellement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en matière de contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble complexe de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces processus obligatoires, nous pouvons trouver de nouvelles façons de concevoir des contraceptifs non hormonaux excitants pour les hommes. L’un des processus est le transport des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital masculin. nnArrêter le transport de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la conception des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un processus nommé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme en direction du canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, et ensuite dans le monde sauvage. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’appareil reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est l’origine de l’une des seules formes anciennes de contraception masculine – la vasectomie. nnle transport du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le transport des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir du corps. C’est un cheminement simple et efficace. , l’inversion de la vasectomie n’est pas assez fiable pour être considérée comme une méthode vraiment pas permanente. nnCependant, d’une multitude de groupes travaillent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les appareils occlusifs. Ces dispositifs marchent comme une vasectomie, mais au lieu de stopper le canal déférent, on insère un givre pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du eliquide. Les dispositifs occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à la furtivité de le client. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du gel, soit par une simple procédure de restauration. nnLes appareils vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge sur une longue durée de la fertilité chez les hommes – une prise en charge réversible. Ces dispositifs pourraient agir des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de le client. nnIl existe aussi des approches pharmacologiques pour prévenir le déplacement du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour réaliser son programme, qui empêche le déplacement du sperme en empêchant les contractions des groupes musculaires lisses. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa réplication est un appareil grande et compliquée, avec de nombreuses façons de mettre un frein temporaire sur le process. La prévention du déplacement du sperme est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des profils de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception homme

    Les toutes nouvelles solutions contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient précédemment. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible offrent été lents – le moteur de recherche a commencé presque simultanément que le moteur de recherche sur la contraception dans les années 1950, mais elle n’a pas reconnu le même succès ni le même investissement que la contraception . nnDiverses initiatives financées par des fonds publics offrent conduit à d’importants développements dans le contrôle de la duplication masculine, notamment la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très efficace. Plusieurs nouveaux arômes fruités de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, proposent aussi un potentiel contraceptif. , bien qu’il ait été clairement prouvé que l’approche hormonale est capable de présenter une contraception efficace et réversible, n’existe aucun produit disponible. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en partenariat avec le Population Council, coordonne un essai multicentrique d’une combinaison de gel auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode d’usage journalière à l’initiative de l’utilisateur intégrale les méthodes contraceptives masculines surtout injectables avant cela analysées. nnOutre les traitements lecteurs testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une action androgénique et progestative en sont aux premiers essais cliniques. Ces stéroïdes synthétiques offrent un action identique à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la possibilité d’une dose orale de tous les jours unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les alternatives contraceptives pour les gentlemens. nnNouvelles approches non hormonales qui peuvent offrir des atouts. Les prestations avec des sites possibles d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de tests précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de solutions de retrait. Depuis , plusieurs études scientifiques basées sur des enquêtes menées dans éventuels milieux culturels et sociaux proposent révélé qu’au moins vingt cinq % des mecs considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette , mais il est à espérer que de dernieres nouvelles alternatives viendront sur le marché lors des prochaines années. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process indispensables, nous pouvons trouver de nouvelles méthodes de réaliser des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les hommes. L’un des principes harmonieux est la création de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la conception de spermatozoïdes matures depuis cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population a à la fois des cellules souches et des spermatogonies de distinction, qui essuient une série de divisions mitotiques pour amplifier le nombre de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la deuxième phase de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique se produit et les spermatocytes subissent deux divisions qui divisent par deux le nombre de chromosomes présents dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe cheminement de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes complètement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, phase finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) subissent d’importants changements et ressemblent encore plus à ce que nous appelons le sperme indémodable, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes non mobiles sont transportés à proximité de l’épididyme. Les spermatozoïdes essuient un processus de maturation leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité vers l’avant et deviennent efficace de fécondation. nnUne façon d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les niveaux d’hormones. Des tentatives cliniques sont en cours sur la conception de contraceptifs hormonaux masculins, mais il existe de diverses approches non hormonales pour stopper la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui arrête la spermatogenèse aurait des modalités avantageuses, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un certain temps pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, mais aussi après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes existants dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans cette activité, comme par exemple Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son travail sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du cherche se concentrent sur différentes approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin de prévenir la production de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa duplication est un appareil grande et compliquée, avec de nombreuses façons de mettre un frein temporaire sur le processus. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du déplacement, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de nombreuses formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    L’appareil reproducteur masculinnQu’est-ce que le système reproducteur masculin ? nPour réaliser de toutes nouvelles possibilités contraceptives masculines, nous devons appréhender le système reproducteur masculin. Les mâles hommes offrent des organes reproducteurs ( aussi nommés organes génitaux ) qui sont à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du bassin. Au total, les organes génitaux masculins comportent quatre parties qui forment le système reproducteur coté masculin. Ce sont les 4 éléments clés du système reproductif masculin : nnles testicules, nle système de conduits, constitué de l’épididyme et du canal déférent, nles glandes accessoires, qui comportent les vésicules séminales et la prostate, net le pénis. nLes organes génitaux masculins, aussi nommés organes graveleux, travaillent ensemble comme système reproducteur pour générer et libérer du sperme comportant du sperme. Le sperme dans le sperme peut féconder un ovule ou un ovule pour réaliser un bébé ( nommé création ). nnLa contraception ou contraception est une méthode utilisée pour prévenir la création lorsqu’une personne ou un couple veut être sexuellement actif mais n’est pas prêt à fonder une famille. La contraception hormonale est basée sur l’interruption du cycle menstruel. Parce que les spermatozoïdes sont produits en continu, n’y a pas de cycle reproductif coté masculin similaire à interrompre. nnHistoriquement, les techniques contraceptives masculines étaient axées sur une section du système reproductif coté masculin, à savoir l’arrêt complet de la création de sperme. actuellement, les chercheurs se concentrent sur la fonction du sperme en l’occurence que sur l’arrêt de la réalisation de spermatozoïdes. Des exemples de changements fonctionnels dans le système reproducteur coté masculin comprennent la prévention de la natation des spermatozoïdes et la prévention de la fécondation d’un ovule par les spermatozoïdes. nnEn savoir plus sur les solutions contraceptives masculines dans le pipeline de R

    La contraception masculine – contraception homme

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour hommes à présent ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes options de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été inventé d’option de contraception sur une longue durée pour les gentlemens. La vasectomie est perçue comme une méthode irréversible, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre vraiment élevé si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures alternatives contraceptives pour les gentlemens apporteront l’équité à la planification familiale, car davantage de gars partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive féminine créée a entraîné une augmentation de l’utilisation des contraceptifs, une chute des grossesses tout bonnement non désirées et une bonification de la santé des enfants sur la planète entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements futurs de la nouvelle contraception masculine. nnIl est primordial que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a quatre-vingts millions de grossesses non désirées tous les ans dans le monde. Il n’y a pas eu d’innovation importante dans le domaine de la contraception, en particulier les méthodes tout bonnement non hormonales, depuis des décennies. nnLa réduction des grossesses non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent également à économiser aux contribuables plus de 5 000 000 000 de dollars par année en frais médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de coûts sur une longue durée soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification de famille sont contents pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de dernieres nouvelles recherches sur les solutions contraceptives masculines. Nous faisons avancer les possibilités de contraception masculines dans le but les hommes et les femmes puissent avoir plus d’options – ensemble. nnEnvisagez de faire une capacité à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : assurez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons s’améliorer notre mission grâce en quête, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des recherches novatrices et prometteuses dans ce domaine, nRéseauter avec les chercheurs et constituer des liens avec eux pour faire progresser le domaine de la santé, nEffectuer des analyses sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous voulez en savoir plus ? nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population internationale dépasse sept milliards d’habitants, augmente de 80 millions par an et atteindra sûrement neuf à 10 000 000 000 en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des principales causes de la dégradation de l’environnement et de la souffrance humaine due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses dans les pays n’étaient pas planifiées et 20 % de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, entraînant 47 000 décès maternels dus à des avortements vraiment pas médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses tout bonnement non désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements tous les ans ( 3 ). nnCe taux élevé de grossesses non désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux solutions de contraception. L’accès à la contraception réduit énormément la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). excepté l’atténuation de la croissance démographique internationale, avoir recours à la contraception moderne et à de meilleurs soins de clinique dans le monde entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels chaque année ( 5 ). Par conséquent, y a un grand besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs , d’une meilleure éducation en matière de contraception et d’un plus grand volume de possibilités contraceptives, tant aux États-Unis que sur la planète. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement exercée est gérée par un garçon, 20 % de tous les paires utilisant des préservatifs et 10 % des paires ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux solutions de contraception masculine exposent des inconvénients importants. Les préservatifs, tout en proposant une certaine protection contre les infections sexuellement transmissibles, proposent une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est coûteuse et compliqué à inverser efficacement, est juger comme une méthode de contraception masculine irréversible à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif coté masculin réversible serait bien accueilli par une grande majorité de mecs ( neuf, 10 ) et aurait un profit marqué pour réduire le taux de grossesses tout bonnement non désirées, la croissance tout bonnement non désirée de la population et leurs sensations. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses études portent sur le développement de dernieres nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège de plus au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.