• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine thermique – pilule contraceptive homme france

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : un test clinique stoppé à cause d’effets secondaires trop lourdsnnDes chercheurs allemands proposent essayé avec succès une méthode d’injection contraceptive chez des mecs. Mais certains volontaires offrent dû prématurément arreter l’essai clinique. En cause, les impressions secondaires provoqués par cette contraception. nnPilule s’amusant sur le taux de testostérone, ultrasons qualifié de réduire le nombre de spermatozoïdes, gel injectable dans le pénis pour bloquer le passage du sperme… Depuis trente ans, les spécialistes tentent de fabriquer une contraception adaptée aux hommes, et obtiennent des retombées plus ou moins probants. L’une des techniques les plus avancées dans cette recherche, chaussées par des chercheurs de l’Université de Munich et financées notamment par l’Organisation mondiale de la santé, a obtenu des résultats spectaculaires dans une étude publiée le 27 octobre 2016. la méthode contraceptive en question s’est montrée infaillible dans 96 % des cas lors d’un essai clinique de période II ! Toutefois, elle présente un frein majeur : elle occasionne des méfaits vraiment pas négligeables, qui ont forcé 20 volontaires à arrêter prématurément l’essai clinique… nnDe les éruptions cutanées aux problèmes de l’humeurnTestée sur 320 hommes âgés de 18 à 45 ans et en couple avec une femme vraiment pas ménopausée, cette méthode contraceptive a pour but de des injections dans les fessiers toutes les 8 semaines. Deux injections hormonales sont effectuées à chaque fois. L’une contient de la norethistérone, progestérone qui permet de bloquer la constitution de spermatozoïdes vérifiée par l’hypophyse ( une zone du cerveau ). L’autre injection renferme de la testostérone, afin de rééquilibrer le degré de cette hormone, en chute à cause de la première injection. Les premières semaines du test, les chercheurs se sont garantis que cette méthode entraînait bien une chute du volume de spermatozoïdes chez les volontaires ( jusqu’à atteindre un niveau minimal d’1 million par millilitre ). Puis ils offrent demandé aux et à leur partenaire de n’avoir recours qu’à cette forme de contraception pendant un an. nnPour 274 volontaires, le palier minimal a été franchi au bout de 24 semaines, proposent constaté les chercheurs à l’aide de des échantillons de sperme obtenues à intervalles constants. Et la méthode contraceptive s’est révélée infaillible, puisque ‘ seules ‘ 4 grossesses se sont déclarées. Un taux d’efficacité comparable aux pilules contraceptives pour les femmes actuellement sur le marché. Cependant, 1 491 événements indésirables offrent été rapportés par les volontaires ! ‘ Près de 39 % se sont avérés être sans rapport avec les injections ‘, tempèrent les chercheurs dans un communiqué. En tête des méfaits rapportés, l’on trouve l’acné, présente chez 42 % des personnes. Un intérêt accru pour le sexe a été constaté chez 38 % d’entre eux. Un quart des volontaires ont ressenti des douleurs au site d’injection, seize % à la hauteur musculaire. Plus préoccupant, selon les chercheurs, un volontaire sur 5 a présenté des troubles de l’humeur, 17 % des troubles affectifs. conclure, après l’arrêt des injections, en moyenne 5 % des mecs n’avaient pas récupéré une densité ‘ moyenne ‘ de spermatozoïdes ( égale ou plus importante que 15 centaines de milliers par millilitre ). Les impressions secondaires, en particulier ceux liés aux troubles de la disposition mentale, ont poussé 20 volontaires à abandonner l’étude en cours de route et les chercheurs proposent cessé de mobiliser de nouveaux personnes dès 2011. Pourtant, à la fin de l’essai, plus de 85% des joueurs ont déclaré être disposés à poursuivre la prise de cette méthode contraceptive. nnCompte tenu du taux cher d’effets indésirables, la contraception masculine n’est pas pour demain. Peut-être pour 2018, comme l’espèrent des chercheurs américains qui testeront bientôt chez l’homme un givre injectable dans le pénis. Ou en 2021, comme l’espèrent des chercheurs de l’université de Wolverhampton ( Royaume-Uni ) qui agissent sur un spray nasal immobilisant les spermatozoïdes, afin qu’ils n’atteignent pas l’ovule. Toutefois, même si ces techniques de contraception aboutissent, encore faut-il que les gentlemens l’acceptent et s’en emparent. Pour l’instant, les barrières à la contraception masculine ne sont pas que physiologiques, et par dessus le marché psychologiques, soulignait Jacques Young, endocrinologue à l’Inserm dans un précédent article de Sciences et Avenir.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conversation avec le Dr Sab Ventura, titulaire d’une subvention de l’ICMnSab Ventura a obtenu son doctorat en pharmacologie de l’Université Monash ( Melbourne, Australie ) en 1992 et a occupé des postes de recherche au Royal Melbourne Hospital, à l’Université de Melbourne, à l’University of Melbourne, au University College London ( Royaume-Uni ) et à la Monash University. Il a été nommé maître de conférences ( enseignement et recherche ) à l’Université Monash en 2004 et s’étale sur toujours ce poste au sein du graphisme de biologie de la découverte de médicaments du Monash Institute of Pharmaceutical Sciences du campus Parkville de l’Université Monash. Dre Ventura enseigne aux étudiants de premier cycle en pharmacie et en sciences pharmaceutiques et dirige le Laboratoire de recherche en pharmacologie de la reproduction masculine. Il est coauteur de 79 publications évaluées par des pairs et ses études portent sur la physiologie et la pharmacologie des organes reproducteurs masculins en vue de distinguer de toutes nouvelles cibles thérapeutiques pour la contraception masculine. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nAu cours de mes études scientifiques de doctorat au milieu des années 1990, j’ai identifié les mécanismes autonomes par lesquels les spermatozoïdes sont transportés de leur site d’accumulation dans l’épididyme cauda à la base de l’urètre avant l’éjaculation. J’ai toujours pensé que si ce déplacement de sperme pouvait être inhibé lors de l’éjaculation, aucun spermatozoïde ne serait présent dans l’éjaculat. Ceci produirait la contraception masculine par un mécanisme vraiment pas hormonal. Cependant, ce n’est que récemment que nous avons pu valider cette hypothèse à l’aide de notre modèle de souris génétiquement modifiée à double réduction. nnEn quoi le secteur a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nIl y a toujours eu des groupes de recherche sur la planète entier qui ont essayé de fabriquer des contraceptifs masculins, mais ils semblent avoir pris de la grandeur avec les médias et le grand public. cependant, elle reste un domaine de recherche médicale peu financé par les organismes de financement et la manufacture de produit industiel pharmaceutique. La volonté des hommes d’accepter un contraceptif coté masculin a aussi augmenté dans la jeune génération. nnSelon vous, quels sont les plus grands défis qui affectent la contraception en général et la contraception masculine notamment ? nLe plus grand défi auquel est confrontée la planification familiale est l’absence d’un contraceptif masculin sûr, efficiente et pratique, ce qui suggère qu’environ 50 % de la population n’a pas d’option viable pour la contraception. En termes de contraception masculine, les plus grands défis sont les suivants : survivre les impressions secondaires hormonaux qui sont souvent intolérables ; stopper les 1 000 spermatozoïdes par deuxième qui sont produits et les quelque 100 centaines de milliers de spermatozoïdes dans un éjaculat comparativement à un seul ovule mensuellement chez les femmes ; rendre le cheminement facilement réversible ; ne pas nuire au développement du sperme dans le but les futurs enfants ne soient pas affectés ; fabriquer un produit qui puisse traverser la barrière hémato-testique ; rendre l’utilisation de contraception aussi facile et peu envahissant que possible ; et éventuels enjeux sociaux et culturels. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes interrogations sociales paraissent avoir évolué le plus récemment. actuellement, les hommes semblent beaucoup plus disposés qu’auparavant à utiliser la contraception et à assumer la responsabilité de la planification familiale. C’est ce qui ressort des nombreuses publications en sciences sociales sur le sujet. De même, la littérature en sciences sociales montre de plus que les femmes sont beaucoup plus disposées qu’auparavant à faire confiance à leurs partenaires pour jouer un rôle dans la planification familiale et la contraception. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité proche et proche de la contraception masculine ? nJ’espère que dans un proche avenir, de multiples nouvelles stratégies tout bonnement non hormonales de contraception masculine feront l’objet de recherches dans le cadre préclinique. Dans un avenir pas trop lointain, j’espère qu’un contraceptif coté masculin sûr, efficiente, facilement réversible et pratique à administrer sera mis sur le marché. Cela permettra à la population générale de décider s’il existe effectivement une voie viable pour un tel produit. Une perspective positive à l’égard de la contraception masculine librement prêt peut alors conduire à la mise sur le marché d’autres contraceptifs masculins de sorte qu’un jour sans doute même les gentlemens auront le choix entre différentes alternatives de contraception masculine. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nArgent : plus il y a d’argent disponible pour aider la recherche sur les contraceptifs masculins, plus cette recherche progressera rapidement. Cela arrivera sans aucun doute un jour, ce n’est qu’une question de temps. Par exemple, à l’heure courante, mon projet de recherche est financé pour presser un chercheur à temps plein et deux élèves diplômés en recherche. Cependant, si une compagnie pharmaceutique voulait sérieusement construire un contraceptif masculin, elle pourrait avoir 50 personnes travaillant sur le projet. nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nParmi les autres obstacles, il est possible de citer les problèmes de financement et les obstacles médicaux mentionnés précédemment, l’un des principaux étant la réticence des générations plus âgées à accepter que la contraception masculine soit effectivement une option viable pour la planification familiale. nnVeuillez donner toute anecdote tirée de votre aptitude de travail dans le secteur. nMalgré le manque de soutien de la part des organismes de financement et du pha

    La contraception masculine – contraception masculine

    Fertilisation – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces processus nécessaires, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles façons de concevoir des contraceptifs non hormonaux excitants pour les hommes. L’un des principes harmonieux est la fécondation, c’est-à-dire l’union d’un ovule humain et d’un spermatozoïde pour produire un zygote. La fécondation est une cible de choix pour la contraception masculine à cause de sa place comme dernière phase dans la chaîne de duplication. nnFertilisation de l’acrozome à la zone PellucidanLe cheminement de fécondation a lieu longtemps après d’autres étapes de la reproduction comme la spermatogenèse, le déplacement des spermatozoïdes et la nage dans le tractus génital. une fois que les spermatozoïdes ont atteint l’ovule, ou l’ovocyte, ils commencent le processus de liaison à l’ovule par la réaction acrosomique. L’acrosome, une structure à la tête du sperme, a des enzymes qui sont nécessaires pour se lier et percer l’enveloppe de l’ovule. nnLa réaction acrosomique commence dès que les spermatozoïdes s’approchent de la zone pellucide ( ZP ). Le ZP est un mixe de sucres et de protéines qui entoure la membrane externe de l’oeuf. lorsque le ZP se lie aux spermatozoïdes, les interactions enzymatiques fournissent quasiment une reconnaissance ‘ verrou et clé ‘ qui permet au processus de continuer. nnZona pellucida des humains, partie intégrante de la fécondationnUn ovule relationel. La zone pellucide est envisager comme le halo extérieur épais. nLes enzymes stockées dans l’acrosome jouent un certain nombre de fonctionnalités, toutes nécessaires pour pénétrer l’œuf. par ailleurs, les canaux ioniques sont impliqués dans un process appelé hyperactivation des spermatozoïdes, qui est important pour la fécondation. Le fouettage de la bite du spermatozoïde donne un coup de fouet mécanique au spermatozoïde, permettant ainsi une meilleure pénétration. nnUne fois que les spermatozoïdes ont dépassé le ZP, la réaction corticale se produit, où les dernieres nouvelles enzymes stockées dans les granules sont expulsées. Ces enzymes durcissent le ZP, le rendant imperméable aux autres spermatozoïdes. nnLa fécondation vue par la fusion du sperme et de l’ovule. nSperme et ovule en cours de fusion. nÀ ce stade, les contours du sperme et de l’ovule sont prêtes à fusionner. une fois qu’ils le font, leur matériel génétique se combine pour constituer un ovule femme mûre. nnTous ces processus sont étroitement réglementés, des orchestrations compliquées avec de multiples points de défaillance. Certaines d’entre elles offrent été identifiées comme des cibles envisageables pour la contraception masculine. Certaines cibles telles que TSSK6 sont à l’étude, et MCI finance même des travaux sur les cibles CRISP1 / 2 dans le laboratoire de Patricia Cuasnicu en Argentine. nnUn médicament qui empêche la fécondation a un potentiel excitant, car théoriquement, il pourrait être exploité à la fois par les hommes et par les femmes, fournissant une véritable équité tout bonnement non hormonale sur la planète contraceptif. de plus, il aurait l’intérêt d’avoir une courte durée d’action et pourrait être pris quelques heures avant le coït. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa reproduction est une machine grande et difficile, avec de nombreuses méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. La fécondation est un moyen de concevoir des contraceptifs masculins. Des cibles qui empêchent la fusion du sperme et de l’ovule sont en cours d’élaboration comme contraceptifs masculins possibles. il y a d’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le déplacement et la motilité des spermatozoïdes. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des candidats de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    La recherche a montré que les hommes engagés dans des relations amoureuses sont très intéressés à ‘ etre propriétaire de ‘ la contraception. Mais de possibilités, le listing des techniques efficaces est assez restreinte à l’heure présente : abstinence, condoms et vasectomie ( y a aussi la méthode du rythme ou le retrait, mais je oublie que vous voudriez compter sur l’une ou l’autre de ces méthodes ). Compte tenu de cette liste d’attente, il y a à coup sûr de la place pour une sorte de pilule. Pourtant, après un demi-siècle et des millions de dollars de recherche, n’y a toujours pas de pilule pour les gentlemens. nnAlors, quel est le soucis ? nnNous savons comment interférer avec la production de sperme – les complément hormonaux masculins diront à la testostérone naturelle du corps ( fabriquée par le testicule ) de s’éteindre, arrêtant la production de sperme. Basé sur cette idée, les pilules offrent été formulées comme contraceptifs hormonaux, et offrent fonctionné… mais pas parfaitement. Dans les analyses, la plupart des mecs n’ont aucune numération de spermatozoïdes après avoir pris la pilule, mais pas tous les hommes. Et, dans les pays des contraceptifs masculins, avec des choix comme la vasectomie, c’est un jeu à indulgence zéro. L’éjaculat doit être exempt de sperme. nnIl y a aussi une litanie de préoccupations concernant les impressions secondaires des pilules hormonales pour . Dans les essais cliniques, les gentlemens ont reconnu des effets comme l’acné, le gain de poids, la sautes d’humeur, la perte de libido, la dysfonction érectile et la fatigue. Avoir des impressions secondaires sexuels apparents d’une pilule qui touche à soulager l’inquiétude du sexe défait un peu le but, vous ne trouvez pas ? Dans une perspective à plus long terme, y a-t-il d’autres problèmes qui surviennent sur le long terme ? malgré que nous sachions que la pilule contraceptive féminine a été associée à des taux plus élevés de maladies cardiaques et de cancer du sein et du col de l’utérus chez les femmes, peu ou pas de études offrent été menées aujoud’hui sur les problèmes qui surgir avec l’utilisation à long terme de pilules contraceptives masculines. nnMalgré tout cela, l’intérêt pour une pilule contraceptive masculine reste vif – et les exercices des chercheurs montrent un certain espoir. Un essai clinique récent d’une pilule hormonale pour hommes a pleinement arrêté les niveaux de testostérone et a été assez bien toléré. Comme la création de sperme n’a pas été étudiée, nous ne sommes toujours pas sûrs qu’elle fonctionnera, mais elle est prometteuse. nnUne pilule pour la gent masculine n’est sans aucun doute pas pour tous les gentlemens, mais peut être une alternative intelligente pour beaucoup d’entre nous.

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient sans aucun doute en tête. Le disque , en matière plastique à coquille qui contient les contraceptifs hormonaux des femmes. C’est un symbole omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire une sélection. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si fortement enracinée qu’il est dur d’imaginer un autre type de contraceptif, surtout celui élaboré pour l’autre moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour femmes sont créés pour interrompre son cycle naturel, qui exige une dose de tous les jours. ‘ La pilule est habituellement une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des tentatives cliniques hormonaux sont en cours pour les gentlemens, mais à l’heure actuelle, on met à l’essai une formulation de gel qui serait frottée sur les épaules une fois journalier. Cela n’évoque pas totalement l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes bloqués avec les mêmes techniques contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et essayer de toutes nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous souhaitez qu’ils soient, pour les gentlemens comme pour les femmes. La conception centrée sur l’être humain ( DCH ) est une façon de créer de nouvelles solutions aux problèmes existants. Le DCH est une philosophie selon laquelle les personnes imaginent un article final, puis permettent à la technique de bosser dans ce but. Cela réduit de mettre sur le marché quelque chose qui pourrait ne pas être acceptable pour les personnes. Les événements de DCH axés sur la contraception féminine offrent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif féminin parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous voulez quelque chose qui procède sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui se comporte longtemps, qui peut perdurer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution non hormonale qui n’est pas accompagnée du même bagage que par ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules chaque jour, où vous êtes redevable à un horaire rigoureux, et une seule dose oubliée veut dire le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ pourrait être. nnIl est temps d’élargir notre sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui oriente vers qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les utilisateurs. les dames changent de méthode contraceptive plusieurs fois lors de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être modifiée suivant les critères de fabrication que vous aurez signifiés. Quelle serait votre version idéale de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du dispositif reproducteur masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de transporter le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs du corps masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube d’environ un pied ( 12 pouces ) de taille et protégé par une masse musculaire lisse. Cette masse musculaire se contracte de manière réflexive l’éjaculation dans un processus appelé péristaltisme l’orgasme. C’est le cheminement qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’atteindre l’urètre. Sur son sentier, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est pratiquée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de le moteur de recherche interne implique aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs agissent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit danger et réversible. nnPour sur les vasectomies réversibles et autres dispositifs contraceptifs masculins occlusifs, cliquez ici.

    La contraception masculine – contraception homme

    10 Faits sur les hommes et la vasectomienLa vasectomie et les condoms sont les seules options actuelles de contraception masculine. nLa forme la plus populaire de contraception masculine à action prolongée est la vasectomie. , les vasectomies ne sont pas considérées comme réellement réversibles. Les chercheurs agissent actuellement sur des appareils d’occlusion vasculaire qui seront extrêmement réversibles dans le futur. par ailleurs, d’autres alternatives contraceptives masculines sont en cours d’élaboration. nnEn attendant, voici 10 faits sur la forme la plus fiable de contraception masculine qui existe aujourd’hui. nn nn10. Les vasectomies sont en règle générale très sûres et les complications sont rares. nn9. Les qui essuient une vasectomie disent qu’ils se sentent plus libres lorsqu’ils offrent des relations sexuelles avec leur partenaire parce qu’ils n’ont pas à craindre une grossesse tout bonnement non planifiée. nn8. La vasectomie est une simple procédure ambulatoire. nn7. Environ un demi-million de gars se font opérer tous les ans aux États-Unis – Ils sont vraiment apprécié à l’époque de la folie de mars, où les gentlemens peuvent se maintenir en regardant le tournoi de la NCAA. nn6. La vasectomie n’affecte pas la fabrication de sperme. Au lieu de cela, empêche le transport des spermatozoïdes d’être mélangés à d’autres actives séminaux. Les qui proposent des vasectomies offrent encore des orgasmes normaux ! nnnn5. Il est possible d’inverser une vasectomie si un homme change d’avis dans les semaines à venir et envisage d’avoir des enfants. Cependant, le taux de réussite de l’inversion peut changer entre 40 et %. Les chercheurs agissent sur des dispositifs occlusifs qui agissent comme une vasectomie, mais qui se veulent vraiment réversibles. En fin de compte, seulement 3 à 5 % des mecs requièrent une inversion. nn4. La vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle, la libido ou la vie sexuelle de la personne. nn3. L’intervention et le rétablissement sont habituellement indolores, et les hommes traversent souvent des impressions secondaires minimes, s’il y a lieu. nn2. Les vasectomies sont énergiques à 99% pour prévenir les grossesses vraiment pas désirées. nn1. Chaque année, des hommes et des femmes du monde entier célèbrent la Journée internationale de la vasectomie. nn nnL’Initiative contraceptive masculine offre de nouvelles alternatives aux hommes. nAlors qu’à l’heure présente, les hommes offrent peu de possibilités contraceptives, l’Initiative contraceptive masculine finance le moteur de recherche sur les options masculines réversibles, tout bonnement non hormonales et à action prolongée. En fin de compte, nous recherchons un menu de possibilités qui répond aux besoins des hommes et des femmes. Joignez-vous à nous.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les gentlemens n’a pas été créé encore. nEn particulier, il n’a pas été inventé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les gentlemens. Les seules possibilités pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux et à leurs partenaires de sélectionner entre les alternatives qui conviennent à leur mode de vie. nnNotre mission est de mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes. Plus précisément, s’agit de méthodes réversibles, vraiment pas hormonales, qui opèrent lors du développement ultérieur du sperme. Ce piquant permet d’éviter les impressions secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui fonctionne beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes ? le première corvée revient à les faire s’améliorer suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver quand le moteur de recherche arrive aux essais cliniques chez l’être humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces tentatives cliniques chez l’être humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, en moyenne, passent de la période I à la commercialisation. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la période I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que 10 fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, il est financièrement bonne pour eux de vous aider. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la période I d’un essai clinique chez l’être humain, il reste encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est énormément risqué, cette période se prénomme -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette phase de ‘ vallée de la mort ‘ entraine beaucoup de travaux précliniques. Après avoir découvert une molécule candidate, vous effectuez un process nommé criblage à haut débit. Il s’agit d’un processus de dépistage à grand espace afin de s’assurer que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous souhaitez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par le groupe et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne fonctionne pas, vous devez soit faire marche arrière, soit abandonner. Les investisseurs et les grandes entreprises pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour la recherche sur la contraception masculine. c’est la raison pour laquelle nous nous sommes concentrés sur ce domaine de la santé. nnCe qu’il y a de bien dans cette étape de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la géolocalisation, il ne coûte que quelques millions de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux coûts plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer lorsque les tentatives cliniques chez l’humain commencent. Ces ‘ centaines de milliers ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est coûteux, et est donc important de prendre de merveilleuses décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos probabilités de succès en demandant aux meilleurs experts dans les pays d’examiner nos offres de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail à l’aide de des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le confort humain, les perspectives d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les interrogations liées à la population. de toute manière, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un résultat important. Plus la recherche géolocalisée est nécessaire, plus y a de probabilités pour qu’un contraceptif masculin arrive sur le marché plus rapidement. nnAlors, à quoi ressemblent ces probabilités ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif coté masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les essais cliniques humains, nous obtenons une puce. Par souci de simplicité, nous dirons que chaque puce donne 10 % de probabilités de bénéficier de un contraceptif coté masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous essayez de faire tomber la puce aléatoirement dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas assurer que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons transmettre suffisamment de candidats à des tentatives cliniques de période I sur des hommes, nous augmentons les chances qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour attirer l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour obtenir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les recherches prometteuses avec succès, plus le monde aura de probabilités d’obtenir le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.