• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine hormonale – pilule contraceptive homme acheter

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : un essai clinique stoppé à cause d’effets secondaires trop lourdsnnDes chercheurs allemands proposent essayé avec succès une méthode d’injection contraceptive chez des hommes. Mais certains volontaires offrent dû prématurément stopper l’essai clinique. En cause, les sensations secondaires provoqués par cette contraception. nnPilule jouant sur le taux de testostérone, ultrasons efficace de réduire le volume de spermatozoïdes, givre injectable dans le pénis pour bloquer le passage du sperme… Depuis trente ans, les spécialistes tentent de fabriquer une contraception adaptée aux , et obtiennent des retombées plus ou moins probants. L’une des techniques les plus avancées dans cette recherche, portées par des chercheurs de l’Université de Munich et financées notamment par l’Organisation mondiale de la santé, a obtenu des résultats spectaculaires dans une étude publiée le 27 octobre 2016. l’astuce contraceptive en question s’est montrée efficiente dans 96 % des cas lors d’un essai clinique de phase II ! Toutefois, elle présente un frein majeur : elle occasionne des méfaits vraiment pas négligeables, qui proposent forcé 20 volontaires à stopper prématurément l’essai clinique… nnDe les éruptions cutanées aux problèmes de l’humeurnTestée sur 320 âgés de 18 à quarante cinq ans et en couple avec une femme vraiment pas ménopausée, cette méthode contraceptive consiste en des injections dans les fessiers toutes les 8 semaines. Deux injections hormonales sont réalisées à chaque fois. L’une a de la norethistérone, progestérone qui permet de bloquer la constitution de spermatozoïdes examinée par l’hypophyse ( une zone du cerveau ). L’autre injection renferme de la testostérone, afin de rééquilibrer le niveau de cette hormone, en chute à cause de la première injection. Les premières semaines du test, les chercheurs se sont assurés que cette méthode entraînait bien une chute du volume de spermatozoïdes chez les volontaires ( jusqu’à atteindre un niveau minimal d’1 million par millilitre ). Puis ils ont demandé aux hommes et à leur partenaire de n’avoir recours qu’à cette forme de contraception un an. nnPour 274 volontaires, le niveau minimal a été franchi au bout de 24 semaines, proposent constaté les chercheurs grâce à des échantillons de sperme obtenues à intervalles constants. Et la méthode contraceptive s’est révélée efficiente, puisque ‘ seules ‘ 4 grossesses se sont déclarées. Un taux d’efficacité équivalente aux pilules contraceptives pour les femmes actuellement sur le marché. Cependant, pas moins de 1 491 événements indésirables proposent été rapportés par les volontaires ! ‘ Près de 39 % se sont avérés être sans rapport avec les injections ‘, tempèrent les chercheurs dans un renseigné. En tête des méfaits rapportés, l’on trouve les éruptions cutanées, présente chez 45 % des personnes. Un intérêt accru pour le porno a été constaté chez 38 % d’entre eux. Un quart des volontaires ont ressenti des douleurs au site d’injection, drone caméra hd % au niveau du corps. Plus inquiétant, selon les chercheurs, un volontaire sur 5 a présenté des problèmes de la disposition mentale, 17 % des problèmes affectifs. conclure, après l’arrêt des injections, environ 5 % des mecs n’avaient pas récupéré une gravité ‘ normale ‘ de spermatozoïdes ( égale ou plus élevée que 15 centaines de milliers par millilitre ). Les impressions secondaires, notamment ceux liés aux troubles de l’humeur, offrent poussé 20 volontaires à remplacer l’étude en cours de route et les chercheurs ont cessé de embaucher de nouveaux personnes dès 2011. Pourtant, à la fin de l’essai, plus de 85% des participants ont déclaré être disposés à poursuivre la prise de cette méthode contraceptive. nnCompte tenu du taux cher d’effets indésirables, la contraception masculine n’est pas pour demain. Peut-être pour 2018, comme l’espèrent des chercheurs américains qui testeront bientôt chez l’homme un givre injectable dans le pénis. Ou en 2021, comme l’espèrent des chercheurs de l’université de Wolverhampton ( Royaume-Uni ) qui agissent sur un spray nasal immobilisant les spermatozoïdes, afin qu’ils n’atteignent pas l’ovule. Toutefois, quand bien même ces techniques de contraception aboutissent, encore faut-il que les gentlemens l’acceptent et s’en emparent. Pour l’instant, les barrières à la contraception masculine ne sont pas que physiologiques, mais également psychologiques, soulignait Jacques Young, endocrinologue à l’Inserm dans un précédent article de Sciences et Avenir.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Rapport d’enquête sur les perspectives en matière de contraception chez les hommesnCe billet est note par Kathryn Carpenter, boursière du MCI et étudiante à la maîtrise en santé publique de l’Université de Caroline du Nord – Gillings School of Global Public Health. nnMCI mène des enquêtes pour nous aider à appréhender les perceptions des usagers potentiels de contraceptifs masculins. La collecte de ces points de vue nous aide, en tant qu’organisation, à appréhender ce que les testeurs possibles recherchent et comment les personnes perçoivent la contraception masculine. nnUne étude récente des points de vue des parties prenantes et des usagers potentiels de la contraception masculine nous a donné un échantillon de ce que les personnes interrogées recherchent dans les méthodes potentielles et de la manière dont les nouvelles solutions affecteraient la dynamique entre les sexes et les relations et l’autonomie reproductive. Nous partageons en ce lieu certaines des majeures conclusions de cette enquête. nnMéthodesnnAu moment de l’étude, y avait 244 répondants au sondage, qui a été distribué par l’entremise du bulletin de MCI et du listserv de la Fondation Parsemus. la plupart étaient des usagers possibles ( 75 %, probablement des mecs ) et des partenaires d’utilisateurs potentiels ( 7 %, sans aucun doute des femmes ). la plupart des autres répondants étaient des personnes travaillant dans le secteur : en R-D, dans le milieu universitaire et dans le financement. bien que les répondants représentaient tous les continents du monde, la plupart venaient d’Amérique du Nord et d’Europe ( 64 % et 27 %, respectivement ). nnMale Birth Control User Perspectives : Principales constatationsnnLa grande majorité des gens veulent plus de possibilités de contraception masculine. nLes répondants veulent des spécificités spécifiques dans les dernieres nouvelles techniques. nIl existe des techniques familières, et les gens expriment une attente spécifique pour ces techniques. nLes personnes interrogées pensent que les gentlemens devraient être aussi ou plus impliqués que les femmes dans la planification familiale. nDifférentes organisations doivent s’impliquer pour rendre les contraceptifs masculins plus disponibles, la participation des organisations de santé et de soins de santé est cruciale, et davantage de financement et de recherche sont nécessaires. nAvoir plus de possibilités contraceptives masculines favoriserait les relations et l’égalité des sexes, exigerait des hommes qu’ils assument d’autant plus de responsabilités et aiderait les gentlemens à avoir plus d’autonomie en terme de réplication. nLe digital, la publicité et l’éducation sont importants afin d’accompagner les gens à appréhender la contraception masculine. nParmi les répondants, y a un désir clair pour plus de méthodes de contraception masculine : 97% des répondants disent qu’il y a un besoin pour une contraception masculine supplémentaire. Les répondants pensent aussi que les gentlemens devraient être impliqués dans la planification familiale : 96% des répondants pensent que les gentlemens devraient être aussi impliqués que les femmes dans la planification de famille ou plus impliqués que les femmes dans la planification familiale ( 85% pensent que les gentlemens et les femmes devraient être impliqués autant, alors que 11% pensent que les gentlemens devraient jouer un rôle moteur ). nnnLes 4 principaux sujets identifiés dans cette enquête sont les suivants : nnCaractéristiques spécifiques d’une méthode éventuelle que les répondants désirent. Les répondantes ont des idées ciblées sur les types de contraception qui leur conviennent et sur les atouts qu’elles espèrent ou dont elles auraient besoin pour utiliser une méthode spécifique. ‘ Peu onéreux, tout bonnement non hormonal, réversible… ‘ nnRelations et égalité entre les sexes. Les répondants reconnaissent que les femmes ont beaucoup plus de possibilités qu’elles et qu’elles veulent réduire le fardeau des femmes en général ou d’une dame surtout ( p. ex., leur partenaire ) ou le donner avec elles. ‘ J’aimerais pouvoir assumer le fardeau de la contraception pour mon cérémonie afin que ma femme n’ait pas à subir toutes les méthodes douloureuses et inconfortables qu’elle a essayées. ‘ nnAutonomie, contrôle et responsabilité en matière de reproduction. Les personnes interrogées souhaitent l’autonomie en matière de procréation et affirment que les gentlemens devraient être en mesure d’assumer davantage de responsabilités en terme de contraception. ‘ Ma vision est que chacun ait l’opportunité d’être pleinement responsable de sa fertilité. ‘ nnMéthodes nommées ( Vasalgel, RISUG ou vasectomie temporaire/réversible ). Les répondants reconnaissent certaines solutions plus que certains et expriment celles qu’ils veulent, bien qu’ils paraissent souvent ne pas savoir franchement pourquoi leur méthode préférée n’est pas disponible. ‘ J’espère que Vasagel[sic] deviendra réalité. ‘ nnnComment les individus interrogées pensent-elles que nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité ? nnLes répondants affirment que la disponibilité d’une méthode est cruciale, et qu’il faut aussi éduquer, diffuser l’information et faire du digital. Ils pensent que les gentlemens et les femmes doivent tous les deux être compris dans la conversation sur la contraception masculine, et qu’il est decisif d’accroître le financement, la recherche géolocalisée et les tests. nnQue fait MCI ? nnNous sommes en accord avec les répondants pour dire que nous aurons besoin de techniques disponibles ! Nous finançons des chercheurs qui mettent au point des techniques contraceptives masculines, et nous catalysons aussi les conversations autour de l’élargissement des possibilités de contraception pour . Nous l’amenons sur le marché et nous nous promettons que le marché est prêt à l’accueillir. Restez recrutés avec nous et sur ce que nous oeuvrons via notre site internet Web et nos canaux de médias sociaux : Twitter, Instagram, LinkedIn, Soundcloud, YouTube et Snapchat.

    La contraception masculine – contraception masculine

    présentez contraception avec votre partenaire : Quelles sont les possibilités ? nCe billet de blog invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, physique et sexuelle des mecs. Il croit que le chemin vers le vrai bien-être commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les sujets est la meilleure façon de produire une relation étroit et solide. C’est spécialement vrai quand il s’agit de sexe, mais la conversation est plus conséquente que les postures et préférences favorites. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les solutions les plus confortables, efficaces et préférées ? Trop souvent, on présume que l’homme vêtira simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les possibilités véritables et quels sont les atouts et les inconvénients de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs ont toujours été la forme de contraception la plus courante chez les hommes. Cela est dû au fait qu’ils sont grandement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque actuel de possibilités différentes dans le secteur de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être saisis comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les gentlemens à penser que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront de temps en temps un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 105 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’employer des préservatifs, assurez-vous de les utiliser correctement pour éviter les grossesses non désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( autant appelés préservatifs féminins ) sont aussi une option, mais ils proposent un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles requièrent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et parfois une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports sexy pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme peut faire l’attachement avec un préservatif vraiment génant, mais également causer des problèmes de santé. Une sensibilité au latex peut ne se exprimer qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir exploité des condoms. bien que les préservatifs soient une technique familière pour les rapports sexy protégés, il est capital de parler ouvertement non seulement des atouts, et par dessus le marché des risques qui accompagnent leur utilisation en tant que couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour femmes font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut sans problème supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement 25, neuf % des femmes emploient la contraception orale, tandis qu’une autre enquête neuve a révélé que cet âge % des femmes ont déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter au cours des trois dernières années. nnAu dire de tous, la pilule est efficiente à quasiment 100 %, lorsqu’elle est utilisée correctement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent sérieusement la peine. Certaines marques préférées de contraception orale ne sont pas couvertes par certains régimes d’assurance. Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives proposent leurs effets secondaires communs ; est donc important que les femmes trouvent celle qui leur s’adapte le mieux. nnActuellement, il n’y a pas d’options contraceptives orales pour les gentlemens, ce que nous trouvons inacceptable. malgré que le moteur de recherche interne soit en cours depuis un certain temps déjà, a fallu agir pour que toute solution viable soit mise en marché. jusqu’à ce que cette option soit disponible dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à l’aise avec la contraception et qu’elle est au courant de tout action secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de remarquer que l’une des formes les plus courantes de contraception, autant pour les gentlemens que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive fiable est si forte que nous restons prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et toutefois la ligature des trompes est la deuxième forme de contraception féminine la plus célèbre aux États-Unis. La vasectomie, même si elle est envisager comme une intervention beaucoup plus certaine, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins populaire. Pourtant, plus de 500 000 par an choisissent encore de se faire opérer. nnBien qu’une vasectomie soit juger comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans risque. Des analyses antérieures ont tenu une relation statistique entre les personnes ayant subi une vasectomie et les hommes qui développent un cancer de la prostate plus tard dans leur vie. par ailleurs, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les effets psychologiques envisageables de l’opération peuvent parfois apporter une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est sans aucun doute problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter longtemps ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous faites ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le constater, aucune de ces alternatives n’est parfaite ; elles offrent toutes leurs atouts et leurs problème technique. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, tout bonnement non hormonal et réversible pour les gentlemens, qui nous permettra d’élargir cette conversation au-delà de ce que nous savons actuellement. Augmenter le nombre de techniques contraceptives dans le futur offrira aux paires un plus grand éventail de possibilités et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus pertinente et la plus certaine pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – contraception homme

    Les dernieres nouvelles méthodes contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient auparavant. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible offrent été lents – la recherche interne a commencé presque au même moment que la recherche géolocalisée sur la contraception dans les années 1950, mais elle n’a pas reconnu le même succès et même le même investissement que la contraception féminine. nnDiverses initiatives financées par des fonds publics proposent engendre d’importants développements dans le contrôle de la réplication masculine, en particulier la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très efficace. Plusieurs nouveaux arômes fruités de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, proposent autant un potentiel contraceptif. malheureusement, bien qu’il ait été franchement démontré que l’approche hormonale est compétente pour fournir une contraception efficiente et réversible, n’existe aucun produit prêt. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en partenariat avec le Population Council, coordonne un essai multicentrique d’une combinaison de gel auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode d’utilisation quotidienne à l’initiative de le client complète les méthodes contraceptives masculines en général injectables précédemment analysées. nnOutre les soins lecteurs testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une animation androgénique et progestative en sont aux premiers tentatives cliniques. Ces stéroïdes artificielles proposent un action analogue à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la d’une dose orale journalière unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les possibilités contraceptives pour les hommes. nnNouvelles approches non hormonales qui peuvent des possibilités. Les prestations avec des sites possibles d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de contrôles précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire coté masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de solutions de retrait. Depuis 2000, plusieurs analyses basées sur des enquêtes menées dans différents milieux culturels et sociaux offrent révélé qu’au moins vingt cinq % des hommes considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette , mais il est à espérer que de dernieres nouvelles alternatives viendront sur le marché lors des prochaines années. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement nécessaires, nous pouvons trouver de nouvelles façons de produire des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des processus est la conception de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la fabrication de spermatozoïdes matures à partir de cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population contient à la fois des cellules souches et des spermatogonies de différenciation, qui subissent une série de divisions mitotiques pour amplifier le volume de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la seconde période de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique se produit et les spermatocytes subissent deux divisions qui divisent par deux le nombre de chromosomes existants dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe cheminement de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes complètement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, phase finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) subissent d’importants changements et ressemblent d’autant plus à ce que nous appelons le sperme indémodable, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes vraiment pas mobiles sont transportés à proximité de l’épididyme. Les spermatozoïdes éprouvent un process de maturation leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité vers l’avant et deviennent qualifié de fécondation. nnUne manière d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les style d’hormones. Des tentatives cliniques sont en cours sur la création de contraceptifs hormonaux masculins, mais existe de multiples approches vraiment pas hormonales pour arrêter la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui stoppe la spermatogenèse aurait des spécificités intéressantes, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un laps de temps pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, mais également après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans ce domaine, tels que Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son travail sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du dans le monde se concentrent sur diverses approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin d’invalider la réalisation de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa réplication est une machine grande et compliquée, avec de nombreuses méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le process. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du transport, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de nombreuses formes de contraception masculine avec des candidats de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de nombreuses solutions contraceptives masculines impliquent la manipulation de la fabrication ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale que l’on trouve de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi nommés testicules, commencent à fabriquer et à remplir des millions de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent environ 2 pouces ( 5 cm ) de dimension et 1 pouce ( 3 centimètres ) de diamètre. nnLes testicules font aussi partie du dispositif endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les hommes développent des parole plus profondes, des groupes musculaires plus gros et des poils du corps et du tête pendant la puberté, et elle stimule autant la fabrication de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme mobile du bassin appelée scrotum. Ce sac de peau assiste normaliser la température des testicules, qui doivent être maintenus plus frais que la bouillonnement du corps pour se fournir du sperme viable. nnIl est envisageable de modifier la création de spermatozoïdes et d’interrompre l’élaboration en modifiant la bouillonnement du scrotum. Des recherches publiées en ce moment offrent divulguer que les gentlemens qui portent des sous-vêtements moulants ( blancs serrés ) nuire à leur fertilité et à leurs efforts de duplication. Les spécialistes travaillent sur des études en cours concernant de nouvelles méthodes de contraception masculine qui régulent la chaleur du scrotum et ont le potentiel de modifier la fonction du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine sûre et réversible.

    La contraception masculine – contraception homme

    10 Faits sur les gentlemens et la vasectomienLa vasectomie et les condoms sont les seules alternatives actuelles de contraception masculine. nLa forme la plus populaire de contraception masculine à action prolongée est la vasectomie. , les vasectomies ne sont pas considérées comme réellement réversibles. Les chercheurs agissent actuellement sur des dispositifs d’occlusion vasculaire qui seront extrêmement réversibles dans le futur. en outre, d’autres possibilités contraceptives masculines sont en cours d’élaboration. nnEn attendant, voilà 10 faits sur la forme la plus fiable de contraception masculine qui existe aujourd’hui. nn nn10. Les vasectomies sont souvent très sécurisant et les complications sont peu communs. nn9. Les qui essuient une vasectomie disent qu’ils se sentent plus libres lorsqu’ils offrent des relations sexuelles avec leur partenaire parce qu’ils n’ont pas à craindre une grossesse tout bonnement non planifiée. nn8. La vasectomie est une simple procédure ambulatoire. nn7. Environ un demi-million d’hommes se font opérer chaque année aux États-Unis – Ils sont véritablement populaires à l’époque de la folie de mars, où les gentlemens peuvent se maintenir en regardant le tournoi de la NCAA. nn6. La vasectomie n’affecte pas la réalisation de sperme. Au lieu de cela, il empêche le déplacement des spermatozoïdes d’être mélangés à d’autres humides séminaux. Les hommes qui offrent des vasectomies proposent encore des orgasmes normaux ! nnnn5. Il est possible d’inverser une vasectomie si un garçon change d’avis plus tard et envisage d’avoir des enfants. Cependant, le taux de réussite de l’inversion peut changer entre 40 et %. Les chercheurs agissent sur des dispositifs occlusifs qui agissent comme une vasectomie, mais qui se veulent véritablement réversibles. En fin de compte, seulement 3 à 5 % des mecs exigent une inversion. nn4. La vasectomie n’affecte pas la utilisation sexuelle, la libido ou la vie sexuelle de la personne. nn3. L’intervention et le rétablissement sont habituellement indolores, et les hommes ressentent en règle générale des sensations secondaires minimes, s’il y a lieu. nn2. Les vasectomies sont efficaces à 99% pour prévenir les grossesses non désirées. nn1. Chaque année, des hommes et des femmes du dans le monde célèbrent la Journée mondiale de la vasectomie. nn nnL’Initiative contraceptive masculine offre de dernieres nouvelles options aux hommes. nAlors qu’à l’heure courante, les gentlemens offrent peu de possibilités contraceptives, l’Initiative contraceptive masculine finance la recherche sur les options masculines réversibles, non hormonales et à action prolongée. En fin de compte, nous recherchons un menu d’options qui répond aux besoins des hommes et des femmes. Joignez-vous à nous.

    La contraception masculine – contraception homme

    Un bilan de la situation courante en terme de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et énergiques continuent d’échapper au grand public, mais aussi avec plusieurs dernieres nouvelles possibilités en cours de recherche, peut s’écouler de nombreuses années avant que les gentlemens aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, les médecins et les scientifiques travaillent d’arrache-pied pour donner aux hommes les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est et même plus complexe et même plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un garçon et une femme se sentiraient autant investis dans la prévention d’une grossesse tout bonnement non planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. les dames sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception car les problèmes des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour diverses raisons, le moteur de recherche interne sur le contrôle des naissances chez les hommes avance à un rythme différent et avec une urgence différente de celle des analyses chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les spécialistes ne sont pas encore recrutés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour réaliser le contrôle des naissances chez les hommes a été un essai clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a testé l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour chez 320 participants en excellente forme âgés de 18 à quarante cinq ans dont le nombre de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des résultats encourageants en réduisant le nombre de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf 4, et 75 % d’entre elles offrent indiqué qu’elles pourraient être disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé ensuite que trois des 4 grossesses ont eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit pleinement efficace ). nnMalgré les commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité affilié à l’Organisation mondiale de la santé qui a déterminé que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un établissement – étaient supérieurs à ceux de la recherche géolocalisée. Et s’il est vrai que 20 proposent abandonné l’étude à cause d’effets secondaires typiques de la contraception ( libido, douleurs musculaires, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces effets secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une conséquence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont complètement normaux dans les études scientifiques cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand volume de gars ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui offrent signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut s’avérer décourageante, mais les spécialistes sont toujours en faveur des alternatives masculines. L’équipe à l’origine du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – encore une fois, pour ajuster et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les essais cliniques de phase II – tandis que certains groupes explorent différentes possibilités. nnUne de ces options à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du dispositif reproducteur masculin qui transporte le sperme et c’est ce qui est coupé pendant une vasectomie. ) Le givre serait injecté au cours d’une intervention rapide en visite externe dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de givre semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun effet sur la utilisation sexuelle. Les impressions secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif analogue à Vasalgel et est plus près du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux locaux en Inde, tandis que la team derrière Vasalgel se prépare pour ses premières études cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un constitué injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est infaillible quasiment sans attente et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les spécialistes de Vasalgel testent le’rinçage’ du gel surtout qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un suivi depuis 15 ans et les rapports montrent qu’il est très infaillible. nnProtection pour l’instantnIl pourrait s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces possibilités n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il demeure deux alternatives principales pour les gentlemens : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les gentlemens sexuellement actifs, surtout ceux dont le mode de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus clairement acceptée chez les gentlemens de 50 ans et plus, avec près de 500 000 hommes qui se font ‘ couper ‘ chaque année aux États-Unis. a l’opposé de la croyance moderne, la vasectomie n’affecte pas la utilisation sexuelle de la personne et peut prendre jusqu’à trois mois pour être efficace. Il n’est cependant pas sans contraintes. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très cher et ne fonctionne pas toujours, alors est decisif de prévoir cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est dur de l’inverser, les vasectomies sont souvent considérées par les couples qui ont fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les hommes qui proposent des relations hétérosexuelles engagées à long terme qui, avec leur partenaire, ne veulent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour supporter une vasectomie – est par conséquent exactement celle qui peut bénéficier des options contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le nombre de possibilités de contraception pour les gentlemens change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements possibles au mandat en terme de contraception de la Loi sur les soins faibles et sur la manière dont les programmes alimentaires couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les gentlemens et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les solutions contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas pas d’option pour les hommes à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les hommes peuvent quand même être des personnes actifs et responsables quand l’objectif est la contraception.