• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine hormonale – contraception thermique homme

    La contraception masculine – contraception homme

    Les trois techniques modernes de contraception masculinennEn dehors des solutions d’origines naturelles, le coït interrompu et «l’abstinence» ainsi que le préservatif, existe trois solutions très en vogue actuellement de contraception à la disposition des mecs. La contraception masculine calorifique ( CMT ), la contraception hormonale masculine ( CHM ) et la vasectomie. Vous ne les avez connaissance pas véritablement ? Normal, les médecins ne les prescrivent pas, les réseaux n’en parlent pas et les associations s’en désintéressent ! n nLa contraception masculine thermique ( CMT ) nLa température testiculaire est de 2 à 4° C en dessous de la température corporelle, c’est cette différence de bouillonnement qui permet une spermatogenèse moyenne. La spermatogenèse est le processus de génération des spermatozoïdes, qui a lieu dans les tubes séminifères des testicules. nnLa méthode de contraception calorifique masculine revient à élever la température des testicules de presque 2° C, ce qui provoque un action inhibiteur sur la création de spermatozoïdes. L’élévation de la bouillonnement est recueillie en déplaçant les testicules du scrotum dans la poche inguinale superficielle. nnLes testicules sont maintenus dans cette position par le port d’un sous-vêtement spécialisé qui est constitué de 95% en coton et 5 % d’élastomère. Ce sous-vêtement se doit d’être porté une quinzaine d’heures journalier. nnL’efficacité contraceptive est effective au bout de deux à 4 mois de port du sous-vêtement. L’utilisation de ce sous-vêtement spécifique n’entraîne et même souffrance, et même inconfort, ni lésions cutanées. nnLa CMT est réversible. La fécondité peut être rétablie en six à neuf mois. La durée maximum de la CMT est de quatre ans afin que la réversibilité soit possible. nnL’efficacité de cette méthode a été évaluée auprès de 51 paires, elle a autant d’efficacité qu’une contraception hormonale féminine. nnLa contraception hormonale masculine ( CHM ) nnLa contraception hormonale est très vite associée à la pilule prescrite aux femmes et pas souvent aux hommes. Pourtant depuis les premiers essais en 1972 bien des progrès proposent été faits. Ces premiers essais consistaient en injections chaque semaine de testostérone pour faire descendre la concentration vue moyenne de spermatozoïde de 20 millions et plus à moins de 3 millions. nnL’idée était comme pour la pilule de freiner votre activité des organes génitaux et de ce fait de bloquer la sécrétion des gonadotrophines, hormones du cerveau agissant sur la réalisation de spermatozoïdes ou les ovocytes. nnL’injection de testostérone agit sur les gonadotrophines signalant qu’il n’y a plus besoin d’activer les testicules d’où une partie de la testostérone est produite. Il s’agit d’un action contradictoire, puisqu’on injecte une hormone pour stopper sa sécrétion et arrêter ainsi la spermatogénèse. nnLa méthode demande une injection car la testostérone et la progestérone sont dégradables par le foie quand absorbés par direction orale. nnDeux solutions ont été développées, testostérone, et testostérone avec progestatif. nnL’OMS a été l’instance le plus actif dans ce secteur de recherche. Selon ses recommandations la durée de confidentialité de cette contraception est limitée à dix 8 mois. nnLa CHM est recommandée pour des mecs de vingt cinq a quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, cancers, d’obésité, psychiatriques, etc ) ou ne consommant pas de tabac une injection d’énanthate de testostérone ( ET ) de 200 mg en intramusculaire une fois hebdomadairement. nnPour être efficiente faut qu’entre un et trois mois de traitement, la concentration de spermatozoïdes soit inferieure à 1 million/ml. Si ce résultat n’est pas obtenu dans ces délais la contraception ne sera pas poursuivie. nnLes améliorations sont envisageables avec ajout d’un progestatif ou avec un autre androgène, l’undéconoate de testostérone qui demanderait qu’une injection toutes les 10 semaines. nnLes contraceptifs hormonaux masculins semblent avoir moins d’effets secondaires que n’avaient les contraceptifs féminins au moment de leur sortie et cependant ils demeurent confidentiels. Ils peuvent être : apparition d’acné, augmentation de l’agressivité et libido excessive, prise de poids, modifications de la option sanguine ( hématocrite importante ), hypertension, dépression, asthénie, aphtose, prostatite aiguë, pneumonie, syndrome de alexandre. Ils sont apparus chez 25 des 157 hommes à qui avait été développé une contraception hormonale. nnIls sont toujours réversibles dans une durée de trois ou quatre mois après l’arrêt du traitement. nnLa prescription est limitée car contrairement aux femmes dont la santé sexuelle et reproductrice est surveillée par une seule spécialité médicale, la gynécologie, les hommes ne se font suivre qu’en cas de problèmes de santé par différentes spécialités médicales. J C Soufir ( endocrinologie, Cochin ), à l’origine diabétologue, un des peu communs prescripteurs et défenseur de la méthode hormonale de contraception, remarque la facilité d’accès à l’information pour cette méthode. nnLa vasectomienLa vasectomie est une méthode définitive de contraception masculine. C’est une manoeuvre bénigne qui revient à ligaturer les canaux déférents pour empêcher les spermatozoïdes de se mélanger au liquide spermatique. Ces deux fins canaux servent à conduire les spermatozoïdes – produits par les testicules – dans l’urètre. nLa rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule peut entraîner la survenue d’une grossesse. En l’absence de spermatozoïde dans le liquide séminal, la fécondation n’est plus possible. nL’opération est rapide et banale et généralement réalisée sous anesthésie locale. nLa vasectomie est infaillible à quasiment 100% et irréversible. Mais arrive parfois que les médecins soient nommés à ré-intervenir. Cette ré-intervention peut être douloureuse, elle est spécifiquement plus compliqué et coûte un peu chère et ne réussit pas toujours. nLa conservation du sperme dans une banque du sperme avant l’intervention est possible. nL’efficacité de l’opération est quasi absolue. Mais dans 2 cas sur 1000, des spermatozoïdes demeurent existants dans le sperme plusieurs mois après l’opération. c’est pourquoi faut réaliser un spermogramme de contrôle. Le médecin recommande 15 à 20 éjaculations avant la première analyse de spermenLa vasectomie n’est pas une castration : les hormones responsables de la virilité ne sont pas impactées par l’opération. La vasectomie ne modifie et même le désir sexuel, ni la fréquence ni la durée des érections. nLa vasectomie est véritablement peu exercée en France, alors qu’en Scandinavie, aux USA et en Australie, c’est une opération largement répandue. 30 000 Belges et 500 000 Européens ont choisi la vasectomie comme moyen de contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et éducation : Une réponse à un refrain communnConnie Dean, membre du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes amies, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les gentlemens n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette peur de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience individuelle ou les normes sociales intériorisées qui évoquent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les datas montrent que les hommes prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma quête pour calmer les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons vis-à-vis de la contraception étaient sa première proximité au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au commun, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la façon dont le fardeau de la contraception est presque totalement imposé aux femmes ‘. Riley a affirmé que quand bien même ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une femme… c’est complètement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des hommes ? Pour Riley, ‘ cela paraît être un manque total d’éducation… les garçons n’ont pas besoin d’y croire ‘, et que l’éducation dès le plus jeune genre est peut-être le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux adultes, mais pour un truc de longue haleine, nous pouvons espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux après qu’ils aient fait des erreurs, tout bonnement non ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me tranquillise sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de penser que ce est une solution miracle universelle. le dressage du chien : il s’avère que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être fabriqués. nnUne fois l’éducation reconnue, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est demandée à 100 % pour que les gentlemens comportent la signification de la ‘ présence ‘ sans plus tarder ou de la d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement des difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande télépathie chez les gentlemens ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation semblent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficiente à court terme pour lui-même et pour les autres ? ‘ 1000 % d’une relation immersive avec une femme. Par exemple, le fait d’être là pendant que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des hommes autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas en tête…. ce n’est pas le travail de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit peut-être de concevoir une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce cheminement éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma saine sphère a ouvert les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à prendre part à la tchat avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru la puissance de l’aération quotidienne ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable les premiers jours, mais avec la bonne intention et la promesse de respecter la perspective de croissance réelle s’avère possible. nnLe dialogue ouvert, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des éléments clés pour un changement positif de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis sérieusement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en matière de contraception.

    La contraception masculine – contraception homme

    Motilité du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement obligatoires, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles façons de créer des contraceptifs non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’une des majeures particularités du sperme est sa capacité de nager dans le tractus génital. Cette capacité, ou mobilité des spermatozoïdes, est l’une des cibles les plus excitantes de la contraception masculine. nnMort dans l’eau – Arrêter la motilité des spermatozoïdesnLa motilité des spermatozoïdes est la capacité des spermatozoïdes à nager dans l’équipement reproducteur effeminé afin de féconder un ovule. La queue du sperme, le flagelle, est ce qui donne la motilité du sperme. Propulsé par l’ATP, la biroute propulse les spermatozoïdes vers sa cible en les fouettant d’avant en arrière. nnLa motilité des spermatozoïdes, telle que vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la façon d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en de couleur rouge, à proximité de l’ovule. nLa motilité des spermatozoïdes, comme vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la façon d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rouge, à proximité de l’ovule. Photo de Gilberto Santa Rosa, distribué sous licence CC-BY 2. 0. nCependant, les spermatozoïdes ne se déplacent pas en une seule ligne dextre. La motilité des spermatozoïdes peut être classée de différentes façons, telles que les mouvements droits, les zigzags, les vibrations, ou simplement vraiment pas mobiles. Ces différentes formes de mobilité déplacent les spermatozoïdes de différentes manières. L’exposition à divers signaux modifie le mécanisme de guidage, ce qui finit par guider les spermatozoïdes vers l’ovule. nnUne fois que les spermatozoïdes approchent de l’ovule, ils éprouvent un processus appelé capacitation. Ce process est déclenché par la présence de calcium et induit une période d’hyperactivation dans le sperme. Les flagelles se déplacent avec une courbure et une dimension d’onde élevées, propulsant les spermatozoïdes à proximité de l’ovule. Cette phase commence aussi à déstabiliser la membrane acrosomique, qui est cruciale pour la fécondation. nnTout médicament qui bloque la motilité des spermatozoïdes peut apporter un réel changement dans le monde de la contraception. Ces médicaments pourraient avoir un délai d’apparition très court et n’avoir besoin d’être pris que peu de temps avant le coït. par ailleurs, parce que les spermatozoïdes démontrent leur mobilité dans le tractus génital féminin, les femmes être en mesure d’utiliser ce contraceptif aussi bien, apportant une véritable équité dans le paysage contraceptif. nnIl existe de nombreuses cibles bien renommées de la motilité des spermatozoïdes qui pourraient être utilisées pour le développement de contraceptifs masculins. Certains sont actuellement en cours de développement, notamment Eppin, The ion channel CatSper et Na/K ATPase. MCI a financé des travaux dans ce domaine avec Patricia Cuasnicu en Argentine. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa réplication est un appareil grande et difficile, avec de nombreuses façons d’ajouter un frein temporaire sur le processus. L’arrêt de la motilité des spermatozoïdes est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le déplacement et la fécondation des spermatozoïdes sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés scientifiques créeront de nombreuses formes de contraception masculine avec des profils de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers tests humains. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix divers pour les gentlemens, ce qui fait s’améliorer vraiment le domaine de la contraception. Cependant, il faudra sans doute encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une des raisons de ce retard est que les chercheurs offrent dû tabler sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la de transformer cette expérience en un médicament clairement employé et rentable. Cela est dû en partie à la croyance clairement répandue que les gentlemens ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas intéressés à l’utiliser. Toutefois, les informations empiriques recueillies dans le cadre de nos propres recherches prouvent le différent. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer le thème de la contraception masculine dans le but de comprendre les attitudes existantes et comment les gentlemens et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de filles et de mecs sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est avantageux de spécifier que seulement vingt pour cent des mecs ont carrément écarté l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sûres allaient du plaisir d’avoir plus d’actualités sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ masculin ‘. Cependant, 59% des hommes étaient de votre avis pour dire que les hommes et les femmes devraient être autant responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement 20 % des femmes ont indiqué qu’elles ne pourraient être pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était l’envie d’en savoir plus à ce propos. Il est avantageux de préciser qu’il y a aussi un pourcentage significatif de filles ( 25% ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre la quantité et les genres de possibilités contraceptives féminines et masculines a un résultat beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le stress supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des mecs en matière de duplication, ce qui améliore la responsabilité des femmes. nParce que les alternatives des femmes en terme de contraception sont présentées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation actuelle restent souvent cachées. Une véritable égalité sociale signifie que les femmes et les gentlemens s’orientent vers le distribuer des responsabilités en matière de contraception. Nous croyons que cela pourrait se faire de deux façons : nnDévelopper de nouvelles options contraceptives masculines. C’est ce qu’il y a actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent croire qu’il y a un marché pour cela. Ils sont cruciaux pour communiquer le financement nécessaire à la mise à disposition de ces produits et pour rajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces produits soient vendus et utilisés, faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les rôles assumés par les hommes et les femmes. le premier travail à réaliser pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée se résume à se demander ce que les hommes et les femmes des divers pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en incluant véritablement les croyances des personnes que les mentalités peuvent débuter à changer. nEngager différentes traditions pour démontrer un marché potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux gens du monde entier d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des réactions sur différents discussions. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, , de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule changent selon chaque pays. Par exemple, bien que les hommes indiens âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal facteur dissuasif pour essayer la pilule masculine était le manque d’information à ce propos, ils ont également indiqué que la religion était un soucis. Alors qu’au Brésil, les hommes du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne serait donc pas assez ‘ coté masculin ‘. nnCes négoces nous indiquent que les femmes et les hommes paraissent convenir que la responsabilité de la contraception consiste en les deux. Bien qu’il existe divers obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un problème universel a été identifié : le manque de renseignements à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, est important de disposer de conseils claires permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être effectué efficacement, y a certainement un grand marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception homme

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement nécessaires, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles façons de concevoir des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les hommes. L’un des processus est la création de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la création de spermatozoïdes matures à partir de cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population contient à la fois des cellules souches et des spermatogonies de différenciation, qui éprouvent une série de divisions mitotiques pour amplifier le volume de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la seconde phase de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique intervient et les spermatocytes éprouvent deux divisions qui divisent par deux le volume de chromosomes existants dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe cheminement de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes entièrement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, phase finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) essuient d’importants changements et ressemblent davantage à ce que nous appelons le sperme indémodable, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes vraiment pas mobiles sont transportés à proximité de l’épididyme. Les spermatozoïdes éprouvent un processus de maturation pendant leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité vers l’avant et deviennent compétent de fécondation. nnUne façon d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les type d’hormones. Des essais cliniques sont en cours sur la conception de contraceptifs hormonaux masculins, mais il existe de diverses approches non hormonales pour stopper la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui arrête la spermatogenèse aurait des caractéristiques avantageuses, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un laps de temps pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, et même après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans cette activité, tels que Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son travail sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du cherche se concentrent sur différentes approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin d’interdire la réalisation de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa duplication est une machine grande et compliquée, avec de multiples méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le processus. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du transport, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises spécialistes créeront de diverses formes de contraception masculine avec des candidats de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de multiples techniques contraceptives masculines impliquent la manipulation de la conception ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale que l’on trouve de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi appelés testicules, commencent à se fournir et à stocker des centaines de milliers de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent en moyenne 2 pouces ( 5 cm ) de dimension et 1 pouce ( 3 centimètres ) de diamètre. nnLes testicules font aussi partie du système endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les gentlemens développent des parole plus profondes, des groupes musculaires plus gros et des poils du corps et du visage la puberté, et elle booste aussi la production de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme mobile du bassin appelée scrotum. Ce sac à main de peau assiste réguler la température des testicules, qui doivent être maintenus plus frais que la bouillonnement de notre corps pour générer du sperme viable. nnIl est envisageable de modifier la constitution de spermatozoïdes et d’interrompre la création en modifiant la chaleur du scrotum. Des études publiées cette année ont révélé que les hommes qui portent des sous-vêtements moulants ( de couleur blanche serrés ) pourraient nuire à leur fertilité et à leurs efforts de reproduction. Les scientifiques travaillent sur des études en cours concernant de toutes nouvelles solutions de contraception masculine qui régulent la chaleur du scrotum et ont le potentiel de modifier la fonction du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine certaine et réversible.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour hommes aujourd’hui ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été créé d’option de contraception à long terme pour les gentlemens. La vasectomie est perçue comme une méthode irréversible, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre réellement cher si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures options contraceptives pour les hommes apporteront l’équité à la planification familiale, car surtout de mecs partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive développée a entraîné une augmentation de l’utilisation des contraceptifs, une chute des grossesses vraiment pas désirées et une amélioration de la santé des enfants dans le monde entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements futurs de la nouvelle contraception masculine. nnIl est très important que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a 60 millions de grossesses non désirées tous les ans sur la planète. Il n’y a pas eu d’innovation significative dans le secteur de la contraception, en particulier les méthodes non hormonales, depuis des décennies. nnLa réduction des grossesses non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent autant à économiser aux contribuables plus de 5 milliards de dollars par année en frais médicaux en panne terme. On s’attend à ce que les économies de dépenses sur une longue période soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification de famille sont contents pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de nouvelles études sur les méthodes contraceptives masculines. Nous faisons avancer les options de contraception masculines afin que les hommes et les femmes puissent avoir plus de possibilités – ensemble. nnEnvisagez de faire un pouvoir à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : faites partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons progresser notre mission grâce à la recherche, aux réseaux et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des analyses novatrices et prometteuses dans ce secteur, nRéseauter avec les chercheurs et constituer des liens avec eux pour faire s’améliorer le secteur, nEffectuer des analyses sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous voulez en savoir plus ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les hommes n’existe pas encore. nEn particulier, il n’a pas été créé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les hommes. Les seules alternatives pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux et à leurs partenaires de choisir entre les options qui conviennent à leur style de vie. nnNotre tâche est de mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes. Plus précisément, s’agit de techniques réversibles, tout bonnement non hormonales, qui agissent au cours du développement ultérieur du sperme. Ce piquant écarte les effets secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui marche beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour ? la première action consiste à les faire progresser suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver lorsque la recherche arrive aux tentatives cliniques chez l’être humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces tentatives cliniques chez l’être humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, en moyenne, passent de la période I à la vente. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la phase I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que 10 fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, est financièrement sage pour eux d’intervenir. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la période I d’un essai clinique chez l’humain, il demeure encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est énormément risqué, cette période se prénomme -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette période de ‘ vallée de la mort ‘ implique beaucoup de travaux précliniques. Après avoir découvert une molécule candidate, vous faites un cheminement nommé criblage à haut débit. Il s’agit d’un processus de dépistage à grand espace pour s’assurer que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous voulez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par l’instance et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne fonctionne pas, vous devez soit faire marche arrière, soit remplacer. Les investisseurs et les grandes sociétés pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour le moteur de recherche interne sur la contraception masculine. c’est pourquoi nous nous sommes concentrés sur ce secteur de la santé. nnCe qu’il y a de bien dans cette phase de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la recherche interne, il ne coûte que quelques centaines de milliers de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux dépenses plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer lorsque les essais cliniques chez l’humain commencent. Ces ‘ centaines de milliers ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est hors de prix, et il est donc important de prendre de bonnes décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos probabilités de succès en demandant aux meilleurs experts sur la planète d’examiner nos propositions de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail grâce à des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le confort humain, les possibilités d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les questions liées à la population. dans tous les cas, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un effet important. Plus la recherche interne est obligatoire, plus il y a de chances pour qu’un contraceptif coté masculin arrive sur le marché plus rapidement. nnAlors, à quoi ressemblent ces chances ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif coté masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les essais cliniques hommes, nous obtenons une puce. Par souci de facilité, nous dirons que chaque puce donne 10 % de chances d’avoir un contraceptif masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous testez de faire tomber la puce aléatoirement dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas garantir que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons transmettre suffisamment de candidats à des essais cliniques de période I sur des hommes, nous augmentons les chances qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour susciter l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour acquérir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les études prometteuses avec succès, plus le monde aura de chances de profiter de le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.