• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine 2019 – quel contraception pour homme

    La contraception masculine – contraception homme

    La pilule contraceptive masculine se montre infaillible dans un test cliniquennDes chercheurs américains ont mené un petit essai clinique pour essayer une pilule contraceptive vouée aux . Lors d’une présentation à un congrès, ils proposent annoncé qu’elle avait été bien tolérée et qu’elle réduisait le taux de deux hormones impliquées dans la réalisation de spermatozoïdes. nnCette nouvelle pilule est en cours de test par une équipe de chercheurs de l’University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute ( LA BioMed ), qui offrent recruté 40 jeunes en bonne santé pour la première période d’essais cliniques. Dix joueurs offrent reçu une pilule placebo de manière aléatoire, alors que les autres testaient le nouveau traitement, appelé 11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate, ou 11-béta-MNTDC. nnDeux dosages de pilules proposent été essayés, 14 ont reçu des doses de 200 mg, et drone caméra hd des doses de 400 mg. Tous les personnes à l’essai devaient prendre leur comprimé ( la pilule ou le placebo ) une fois tous les jours 28 jours. nnLeurs conclusions, qui offrent été présentées dimanche 24 mars lors du congrès annuel de l’Endocrine Society américaine de La Nouvelle-Orléans, ont montré qu’une prise de tous les jours pendant un mois permettait de énormément abaisser le degré de deux hormones nécessaires à la fabrication de spermatozoïdes, en comparaison avec le placebo. nnPas d’effets secondaires gravesnLes sensations du médicament étaient, par ailleurs, réversibles à l’arrêt du traitement, et les joueurs n’ont pas raconté d’effets secondaires graves. Parmi les effets secondaires légers, on note l’affaiblissement, l’acné, les maux de tête, une libido un peu abaissée et de légers troubles de l’érection, mais votre participation sexuelle ne baissait pas. de plus, aucun participant n’a arrêté son traitement à cause des effets indésirables, et ils ont tous été diagnostiqués en excellente forme à l’issue du test. nn« Nos résultats dévoilent que cette pilule, qui allie deux ateliers hormonales en une, va abaisser la production de sperme tout en préservant la libido », a indiqué la chercheuse Christina Wang. En revanche, comme le médicament aurait besoin de plus de 28 jours pour générer des effets sur la fabrication de spermatozoïdes, l’équipe de chercheurs note que cet essai était trop court pour regarder une suppression optimale des spermatozoïdes. La prochaine étape sera de mener des analyses plus longues, et, si cette pilule s’avère efficiente, des études plus vastes devront être menées avant de la essayer sur des couples sexuellement actifs. nn“nUn contraceptif hormonal, sûr et réversible devrait être proposé dans à peu près dix ansn« Un contraceptif hormonal, sûr et réversible devrait être proposé dans à peu près 10 ans », a prédit le docteur Wang, ajoutant qu’un sondage avant cela mené avait montré que de nombreux étaient ouverts à l’idée d’une pilule contraceptive masculine, tant que ses impressions étaient réversibles. nnCE QU’IL FAUT RETENIRnUn petit essai clinique américain a testé une pilule contraceptive pour les gentlemens sur 28 jours. nLe traitement bien toléré a abaissé le taux d’hormones responsables de la constitution de spermatozoïdes. nDes impressions secondaires légers ont été notés, comme de l’acné, des maladies de tête ou une légère diminution de la libido. nUn essai plus long est indispensable pour savoir si elle réduit efficacement le nombre de spermatozoïdes.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conversation avec le Dr Sab Ventura, possesseur d’une subvention de l’ICMnSab Ventura a obtenu son doctorat en pharmacologie de l’Université Monash ( Melbourne, Australie ) en 1992 et a occupé des postes de recherche au Royal Melbourne Hospital, à l’Université de Melbourne, à l’University of Melbourne, au University College London ( Royaume-Uni ) et à la Monash University. Il a été nommé maître de conférences ( enseignement et recherche ) à l’Université Monash en 2004 et occupe toujours ce poste au sein du graphisme de biologie de la découverte de médicaments du Monash Institute of Pharmaceutical Sciences du campus Parkville de l’Université Monash. Dre Ventura marque aux étudiants de premier cycle en pharmacie et en sciences pharmaceutiques et dirige le Laboratoire de recherche en pharmacologie de la duplication masculine. Il est coauteur de 79 publications évaluées par des pairs et ses recherches portent sur la physiologie et la pharmacologie des organes reproducteurs masculins en vue d’identifier de dernieres nouvelles cibles thérapeutiques pour la contraception masculine. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nAu cours de mes études scientifiques de doctorat au milieu des années 1990, j’ai identifié les mécanismes autonomes par lesquels les spermatozoïdes sont transportés de leur site de stockage dans l’épididyme cauda à l’origine de l’urètre avant l’éjaculation. J’ai toujours songé que si ce transport de sperme pouvait être inhibé lors de l’éjaculation, aucun spermatozoïde ne serait dans l’éjaculat. Ceci produirait la contraception masculine par un mécanisme tout bonnement non hormonal. Cependant, ce n’est que récemment que nous avons pu approuver cette hypothèse à l’aide de notre modèle de souris génétiquement modifiée à double suppression. nnEn quoi le secteur a-t-il évolué à partir du moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nIl y a toujours eu des groupes de recherche dans le monde entier qui ont essayé de fabriquer des contraceptifs masculins, mais ils semblent avoir pris de la quantité avec les réseaux et le grand public. néanmoins, elle reste un secteur de la santé de recherche médicale peu financé par les organismes de financement et l’industrie pharmaceutique. La volonté des mecs d’accepter un contraceptif coté masculin a autant augmenté dans la jeune génération. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine en particulier ? nLe plus grand défi auquel est confrontée la planification de famille est l’absence d’un contraceptif masculin sûr, infaillible et pratique, ce qui veut dire qu’environ 50 % de la population n’a pas d’option viable pour la contraception. En termes de contraception masculine, les plus grands challenges sont les suivants : surmonter les impressions secondaires hormonaux qui sont souvent intolérables ; stopper les 1 000 spermatozoïdes par deuxième qui sont produits et les quelque 100 centaines de milliers de spermatozoïdes dans un éjaculat en comparaison à un seul ovule chaque mois chez les femmes ; rendre le cheminement facilement réversible ; ne pas nuire au développement du sperme dans le but les prochains enfants ne soient pas affectés ; fabriquer un objet qui puisse traverser la barrière hémato-testique ; rendre l’usage de contraception aussi facile et peu envahissant que possible ; et différents missions sociaux et culturels. nnCes défis et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes questions sociales paraissent avoir évolué le plus récemment. actuellement, les hommes paraissent beaucoup plus disposés qu’auparavant à utiliser la contraception et à assumer la responsabilité de la planification de famille. C’est ce qui ressort des nombreuses publications en sciences sociales sur le sujet. De même, la littérature en sciences sociales montre aussi que les femmes sont beaucoup plus disposées qu’auparavant à faire confiance à leurs partenaires pour jouer une responsabilité dans la planification de famille et la contraception. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité proche et proche de la contraception masculine ? nJ’espère que dans un proche avenir, de multiples dernieres nouvelles stratégies tout bonnement non hormonales de contraception masculine feront l’objet de recherches dans le cadre préclinique. Dans un avenir pas trop lointain, j’espère qu’un contraceptif coté masculin sûr, efficace, facilement réversible et pratique à administrer sera mis sur le marché. Cela permettra à la population générale de décider s’il existe effectivement un marché viable pour un tel produit. Une perspective positive à l’égard de la contraception masculine de manière libre disponible peut alors conduire à la mise sur le marché d’autres contraceptifs masculins de sorte qu’un jour peut-être même les gentlemens auront le choix entre diverses possibilités de contraception masculine. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nArgent : plus il y a d’argent disponible pour soutenir la recherche sur les contraceptifs masculins, plus cette recherche progressera rapidement. Cela arrivera sans aucun doute un jour, ce n’est qu’une question de temps. Par exemple, à l’heure existante, mon projet de recherche est financé pour presser un chercheur à temps plein et deux étudiants diplômés en recherche. Cependant, si une compagnie pharmaceutique voulait sérieusement construire un contraceptif coté masculin, elle pourrait avoir 50 personnes travaillant sur le projet. nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nParmi les autres obstacles, il est possible de citer les problèmes de financement et les obstacles médicaux mentionnés précédemment, l’un des principaux étant la réticence des générations plus âgées à accepter que la contraception masculine soit effectivement une option viable pour la planification familiale. nnVeuillez offrir toute anecdote tirée de votre expérience de travail dans le domaine. nMalgré le manque de soutien de la part des organismes de financement et du pha

    La contraception masculine – contraception masculine

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement nécessaires, nous pouvons trouver de toutes nouvelles méthodes de concevoir des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des processus est le transport des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital coté masculin. nnArrêter le transport de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la création des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un processus nommé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme en direction du canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, et ensuite sur la planète sauvage. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’équipement reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est l’origine de l’une des seules formes existantes de contraception masculine – la vasectomie. nnle déplacement du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le transport des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir du corps. C’est un cheminement simple et infaillible. , l’inversion de la vasectomie n’est pas assez crédible pour être considérée comme une méthode tout bonnement non permanente. nnCependant, de beaucoup de groupes agissent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les appareils occlusifs. Ces dispositifs fonctionnent comme une vasectomie, mais au lieu de stopper le canal déférent, on insère un givre pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du eliquide. Les appareils occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à le camouflage de l’utilisateur. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du givre, soit par une simple procédure de restauration. nnLes dispositifs vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge à long terme de la fertilité chez les hommes – une prise en charge réversible. Ces dispositifs pourraient agir des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de le bénéficiaire. nnIl existe aussi des approches pharmacologiques pour prévenir le transport du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour développer son programme, qui empêche le transport du sperme en empêchant les contractions des groupes musculaires lisses. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa duplication est un appareil grande et difficile, avec de multiples méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. La prévention du déplacement du sperme est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés scientifiques créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception homme

    La femme moyenne passe la majeure partie de sa vie reproductive à tenter d’éviter les grossesses vraiment pas désirées. Par exemple, si une famille veut deux enfants, la mère passera à peu près 5 ans soit enceinte, soit en essayant de devenir enceinte, soit en postpartum. Pendant les quelque 35 années restantes de duplication éventuelle, la mère souhaite éviter une grossesse. Toutefois, les grossesses tout bonnement non désirées sont habituelles, car une enquête faite en 2011 a divulguer que 45 % des 6, 1 millions de grossesses aux États-Unis étaient vraiment pas désirées. la majorité de ces grossesses non désirées, soit 42 %, se sont soldées par un avortement. L’impact économique des grossesses vraiment pas planifiées est decisif, le montant total publiques consacrées aux grossesses non désirées aux États-Unis étant estimé à 21 000 000 000 de dollars en 2010. La façon la plus courante d’éviter une grossesse, tout en dorénavant une vie sexuelle active, est d’employer la contraception. en grande majorité des contraceptifs disponibles sont destinés aux femmes, y compris les dispositifs intra-utérins ( DIU ) ou bobines, les spermicides et la pilule contraceptive orale combinée, souvent appelée ‘ pilule ‘. nnLes appareils intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux solutions. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui se passent régionalement pour faire de l’utérus un cadre fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre se comporte comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes appareils intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux techniques. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui agissent régionalement pour faire de l’utérus un environnement fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre procède comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes hommes, en revanche, n’ont que deux options : le condom et la vasectomie. Les préservatifs sont une forme moderne de contraception car ils également contre les MST. Cependant, y a un taux de grossesse de 18% chaque année avec l’utilisation emblématique du préservatif. La vasectomie est une forme de stérilisation et de contraception beaucoup plus permanente qui se résume à arreter le canal déférent, le tube par lequel les spermatozoïdes passent du stockage à l’éjaculation. malgré que considérées comme permanentes, les vasectomies peuvent être inversées, mais ce n’est pas toujours un succès. nnIl est clair qu’un contraceptif coté masculin est utile, mais pourquoi n’a-t-on pas répondu à ce besoin ? Cinq conditions doivent être remplies pour qu’une méthode contraceptive masculine soit infaillible : 1 ) elle doit être au moins aussi efficiente que la pilule, 2 ) réversible dans un temps acceptable, 3 ) avoir très peu d’effets secondaires, 4 ) n’avoir aucun effet sur la enfant future et 5 ) être peu coûteuse. deuxièmement, existe plusieurs d’obstacles à la mise au point d’un contraceptif masculin, notamment : 1 ) la barrière des contrôles sanguins, 2 ) le nombre de spermatozoïdes produits par l’homme moyen et 3 ) le fait que la constitution de spermatozoïdes est continue plutôt que mensuelle comme chez les femmes. Malgré ces obstacles, un grand volume de contraceptifs masculins possibles sont en cours de développement. nnContraceptifs hormonauxnnIl existe trois catégories de contraception : hormonale, physique et vraiment pas hormonale. Les contraceptifs hormonaux sont ceux qui agissent sur le système endocrinien pour prévenir la grossesse, deux exemples de contraception hormonale sont la pilule et le DIU hormonal. Chez les gentlemens, une boucle de rétroaction endocrinienne négative, impliquant la testostérone ( et d’autres androgènes ) et les gonadotrophines, supprime la spermatogenèse. L’injection d’androgènes et d’autres opérateurs anti-gonadotropes supprime les gonadotrophines et de ce fait la spermatogenèse, mais engendre aussi de diverses effets secondaires, dont une la baisse de la libido, des sautes d’humeur, une prise de poids et des taux anormaux de glucose. par ailleurs, les sensations des contraceptifs hormonaux ne sont pas constants chez les gentlemens et sont spécialement influencés par l’origine ethnique. L’administration de testostérone est un contraceptif plus efficace chez les hommes de asiatique de l’Est que chez les gentlemens de race claire, 90 % des mecs de l’asie de l’Est cessent de se fournir du sperme tout en accueillant la testostérone, en comparaison à prix exclusif de 60 à 80 % des hommes blancs. Deux mécanismes hypothétiques à l’origine de cet action ethnique sont les variations dans la microstructure des testicules et le métabolisme de la testostérone. nnUn contraceptif hormonal masculin potentiel est la 7 alpha-méthyl-nortestostérone ( MENT ), un stéroïde synthétique qui ressemble à la testostérone. MENT®, actuellement en cours de développement par le Population Council, est administré sous forme d’implant sous-cutané efficiente pendant 12 mois. Huit des 12 ayant reçu la dose la plus élevée n’ont produit aucun spermatozoïde lors de la période d’essai de 12 mois. , des impressions secondaires communs au traitement à la testostérone ont autant été observés. Comme les hormones sont complexes et vont avoir de nombreux rôles dans le groupe, les contraceptifs physiques et non hormonaux peuvent être une meilleure option. Ces traitements sont moins susceptibles d’avoir ces sensations secondaires inattendus et indésirables, car leurs cibles sont plus spécifiques et leurs métiers biologiques plus généraux sont moins nombreux. nnContrôle physique des naissancesnnLes contraceptifs physiques font exactement ce que leur nom suggère et soit 1 ) limitent physiquement le déplacement des spermatozoïdes ou 2 ) endommagent les spermatozoïdes pendant le transport. Un contraceptif effeminé bien connu est le diaphragme, un dôme en matière silicone souple ou en latex qui recouvre le col de l’utérus et empêche l’entrée du sperme. Deux techniques de contraception masculine sont en cours de développement. Le premier est Vasalgel™, sur lequel un test réussi chez le lièvre a été mis en ligne le mois dernier ( mars 2016 ) et commencera probablement des tentatives chez l’être humain après en ce moment. Vasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent, où il durcit et crée une barrière au passage du sperme. nnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnL’administration de vasalgel à 12 lapins mâles n’a entraîné aucune production de sperme observable lors de la période de suivi de 12 mois. Bien qu’actuellement annoncé comme méthode de stérilisation, on s’attend à ce que l’écoulement des spermatozoïdes soit en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de sodium. nnUne méthode physique analogue est l’inhibition réversible du sperme sous guidage ( RISUG® ), l’injection d’un polymère synthétique appelé anhydride styrénique maléique ( SMA ) dans le canal déférent. au lieu de d’interdire le passage des spermatozoïdes, la SMA enduit la paroi du canal déférent, créant un environnement acide défavorable qui rompt les têtes des spermatozoïdes. Comme pour Vasalgel, ce traitement peut être inversé en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de soude de sodium. Vasalgel et RISUG en sont tous deux au stade de l’essai, le premier aux États-Unis et le second principalement en Inde. nnContraceptifs tout bonnement non hormonauxnnLes contraceptifs vraiment pas hormonaux perturbent ou préviennent la grossesse sans l’utilisation d’hormones, comme tels, ils incluent les contraceptifs physiques. Le DIU en cuivre est un contraceptif vraiment pas hormonal souvent exploité par les femmes, car le cuivre agit comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes dans l’utérus en empêchant leur mobilité. Chez les gentlemens, les contraceptifs vraiment pas hormonaux bloqueraient la utilisation et/ou le développement du sperme, rendant l’homme temporairement infertile. Dans un produit de blog précédent, j’ai déclaré que les protéines impliquées dans le développement du sperme, surtout dans l’épididyme, peuvent être de bons candidats pour les contraceptifs masculins. Comme beaucoup de ces protéines ne sont exprimées que dans les testicules et le sperme, l’inhibition de leur fabrication devrait avoir peu d’effets secondaires. nnLes cibles prometteuses pour la contraception masculine actuellement en développement comportent les protéines nécessaires et à la multiplication et à la maturation des spermatozoïdes, la motilité et les interactions sperme-œuf. Il a été prouvé que toutes ces protéines sont nécessaires à la utilisation et à la fertilité du sperme chez l’homme. Une cible spécialement prometteuse est l’inhibiteur de protéase épididymique protéique ( EPPIN ). Eppin se lie à la protéine semenogelin ; cette interaction est indispensable pour la motilité et la fertilité des spermatozoïdes humains. Eppin Pharma Inc. met au point un petit constitué organique qui se lie à Eppin et prévient le détermination de l’Eppin-séménogéline. Cibler Eppin s’est avéré à la fois efficiente et réversible en macaques. Les contraceptifs interrompent la motilité des spermatozoïdes de mammifères peuvent être décrits en deux phases. l’étape numéro 1 implique le mouvement des spermatozoïdes après l’éjaculation et à travers l’appareil reproducteur féminin, ce qui demande des enzymes glycolytiques, dont beaucoup sont spécifiques aux spermatozoïdes, y compris les cellules germinales GADPH spécifiques. Avant la fécondation des spermatozoïdes de l’ovule deviennent hyperactifs, afin de entrer dans l’ovule. Cette hyperactivité implique l’afflux d’ions calcium dans la tige du spermatozoïde, un cheminement dépendant de la protide CatSper. Ces deux protéines de la motilité des spermatozoïdes engendrent de l’intérêt également cibles contraceptives, mais ni l’une et même l’autre n’est aussi avancée dans son développement qu’Eppin. Les protéines du sperme affichent un grand potentiel en tant que cibles contraceptives, mais le volume en terme de protéines présentes dans le sperme n’est pas négligeable et des travaux supplémentaires sont nécessaires de façon à repérer leur composition en protéines. nnLa longue liste de contraceptifs masculins potentiels inclut obligatoirement de multiples possibilités qui ne sont pas mentionnées dans cet article de site web ( pour une liste plus longue, voir cette Wikipedia sur les contraceptifs masculins, et le New Male Contraception Information Project ). Avec le grand volume de contraceptifs possibles, dont certains en sont aux derniers stades de développement, la contraception masculine paraît non seulement possible, mais aussi sans plus tarder. Cela dit, la route vers la fabrication d’un produit viable ne sera pas facile. Comme nous l’avons déjà dit, un contraceptif masculin se doit d’être spécifique, réversible et efficace, avoir peu d’effets secondaires et sauter à travers beaucoup d’obstacles avant d’être mis sur le marché et accepté par les consommateurs. de plus, à mon avis, l’un des plus grands obstacles au développement d’un contraceptif coté masculin utilisable est l’absence d’une ‘ meilleure option ‘ certaine. Il n’y a pas de précurseur évident dans la course vers un contraceptif coté masculin, et les chercheurs travaillent sur un très large éventail de contraceptifs possibles. pour conclure, la technologie et l’incitation existent pour créer un contraceptif coté masculin, mais cela ne suggère pas que la voie à suivre est libre d’obstaclesd.

    La contraception masculine – contraception homme

    Être un bon père – et un garçon bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les enfants. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est tout simplement pas complètement le bon. Les analyses minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont compliquées, même pour ceux qui les souhaitent extrêmement. Et la vision familiale, être un bon père – ou un bon femme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les hommes doivent faire preuve de ingéniosité dans la manière dont ils concourent avec leurs partenaires à la période pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des possibilités en manque terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des alternatives permanentes comme la vasectomie. C’est dur d’être un garçon bon et de participer de façon importante à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les gentlemens et les femmes ayant la capacité de choisir si et quand avoir une famille. nnEt personnellement, la vision de ma famille inclut au moins un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en bonne santé, que j’adore voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains pourraient trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de toutes nouvelles options contraceptives, ait récemment accueilli un fils dans les pays. Cependant, la tâche de MCI n’est pas simplement de réduire le volume de naissances sur la planète, mais d’être sur que les gens proposent les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les enfants. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils ont besoin pour réaliser leur unité de famille parfaite – peu importe la forme. nnLes taux de grossesses vraiment pas désirées sont très élevés – plus de 50 % aux États-Unis seulement. Et les gentlemens n’ont en toute simplicité pas le choix de participer à cette conversation de façon équitable. En développant de nouvelles possibilités masculines, nous augmentons la capacité des hommes à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le veulent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des solutions masculines sur le marché. En fait, mon fils sera à coup sûr l’un des premiers à pouvoir utiliser de nouvelles possibilités. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la fabrication de produits pour hommes. Les jeunes d’aujourd’hui sont les usagers de la contraception masculine de demain et le monde se développe rapidement. Leurs perceptions de ce que cela sous-entend d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les possibilités équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus de possibilités que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux variété d’hommes et de femmes permettront aux familles de décider de leur propre avenir. Et que j’apprends à mon fils à être un garçon bon, m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – contraception masculine

    L’appareil reproducteur masculinnQu’est-ce que le système reproducteur coté masculin ? nPour produire de toutes nouvelles possibilités contraceptives masculines, nous devons comprendre le système reproducteur coté masculin. Les mâles hommes ont des organes reproducteurs ( aussi appelés organes génitaux ) qui sont à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du bassin. Au total, les organes génitaux masculins comportent 4 parties qui composent le système reproducteur coté masculin. Ce sont les 4 composants clés du fonctionnement reproductif masculin : nnles testicules, nle système de conduits, constitué de l’épididyme et du canal déférent, nles glandes objets accesoires, qui comportent les vésicules séminales et la prostate, net le pénis. nLes organes génitaux masculins, aussi nommés organes sexy, agissent ensemble comme système reproducteur pour réaliser et libérer du sperme fabriquées avec du sperme. Le sperme dans le sperme peut féconder un ovule ou un ovule pour générer un bébé ( nommé conception ). nnLa contraception ou contraception est une méthode utilisée pour prévenir la conception lorsqu’une personne ou un couple veut être sexuellement actif mais n’est pas prêt à fonder une famille. La contraception hormonale féminine est basée sur l’interruption du cycle menstruel. Parce que les spermatozoïdes sont produits sans arrêt, n’y a pas de cycle reproductif coté masculin analogue à interrompre. nnHistoriquement, les méthodes contraceptives masculines étaient axées sur une section du dispositif reproductif coté masculin, à savoir l’arrêt complet de la fabrication de sperme. de nos jours, les chercheurs se concentrent sur la fonction du sperme en l’occurence que sur l’arrêt de la fabrication de spermatozoïdes. Des exemples de changements fonctionnels dans le système reproducteur masculin comprennent la prévention de la natation des spermatozoïdes et la prévention de la fécondation d’un ovule par les spermatozoïdes. nnEn savoir plus sur les techniques contraceptives masculines dans le pipeline de R

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que l’épididyme ? nDans le système reproducteur coté masculin, l’épididyme et le canal déférent constituent le système canalaire des organes reproducteurs masculins. Ces conduits se trouvent le long des testicules. L’épididyme est des deux canaux enroulés ( un pour tout testicule ) qui se raccorde au canal déférent. nnL’épididyme inclus trois parties. Près du sommet des testicules se trouve la tête de l’épididyme, qui stocke les spermatozoïdes jusqu’à ce qu’ils soient prêts à mûrir. de même, il y a le corps, un long tube torsadé où les spermatozoïdes mûrissent. Cette maturation dure à peu près une semaine. Le dernier est la queue, qui se connecte au canal déférent, aussi appelé canal déférent ou canal déférent. De là, le sperme est transporté dans le canal éjaculatoire. nnL’épididyme est une section peu connue et bien documentée du dispositif reproducteur coté masculin. Des chercheurs du Royaume-Uni ont remarqué que l’un des sensations secondaires d’un médicament exploité pour traiter des maladies comme la schizophrénie et l’hypertension artérielle est de bloquer l’éjaculation. Ces chercheurs offrent découvert le mécanisme d’action de ce médicament : En fermant les tubes dans l’épididyme et le canal déférent, le passage du sperme est empêché. Le sperme reste alors dans les canaux déférents du canal vasculaire et est de manière naturelle recyclé par le groupe. nn nnCes chercheurs ont mis au point un contraceptif contraceptif pour hommes appelé la pilule pour draps propres. Pour à ce sujet et sur d’autres solutions contraceptives masculines réversibles non hormonales sécurisant, cliquez ici.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir étudié la contraception masculine dans vos manuels de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules possibilités disponibles. nnLes femmes offrent toujours été tenues responsables de la contraception, parfois sous forme de pilules tout au long du mois, parfois sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les avancées de la technique médicale, les femmes se sont vu une nouvelle manière de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( le cas échéant ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports graveleux, jusqu’à 72 heures. Ces pilules ont des impressions secondaires dangereux sur une longue période comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer du col de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie mais aussi la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% . Il est temps que les gentlemens portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans cette page ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une façon meilleure et plus infaillible d’avoir des rapports hot sans porter de préservatif, ou d’avoir à penser à une grossesse non viser. nnPilules contraceptives pour hommes ! nPilules contraceptives pour – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif nommé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone modifiée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 hommes en bonne santé, une seule pilule est censée réduire la fabrication de sperme pendant quelques heures, tout en conservant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté en masse contre les androgènes, sans aucun action secondaire. Cette pilule sera bientôt prêt aux etats-unis et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit lancée, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de préserver des vies. malgré que, il existe des études scientifiques en cours sur les gels qui tuent la production de sperme des heures tout en agissant comme un lubrifiant pendant les rapports porno. Ça a l’air intéressant, vraiment pas ? Eh bien, servez vous des préservatifs à pois et à côtes pour plus de contentement, juste pour être plus de façon sécurisé, tout en continuant à bénéficier du sexe. nnAttendez, nous avons des lectures très avantageuses pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre mariage, Top 10 des mythes du préservatif brisé !