• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine slip – contraception homme forum

    La contraception masculine – contraception masculine

    La pilule contraceptive masculine se montre efficiente dans un essai cliniquennDes chercheurs américains proposent mené un petit essai clinique pour tester une pilule contraceptive destinée aux hommes. Lors d’une présentation à un congrès, ils proposent présenté qu’elle avait été bien tolérée et qu’elle réduisait le taux de deux hormones impliquées dans la réalisation de spermatozoïdes. nnCette nouvelle pilule est en cours de test par une équipe de chercheurs de l’University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute ( LA BioMed ), qui proposent recruté 40 jeunes en bonne santé pour la première période d’essais cliniques. Dix joueurs ont reçu une pilule placebo de façon aléatoire, alors par rapport aux autres hommes testaient le nouveau traitement, nommé 11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate, ou 11-béta-MNTDC. nnDeux dosages de pilules ont été essayés, 14 hommes offrent reçu des doses de 200 mg, et seize des doses de 400 mg. Tous les joueurs à l’essai devaient prendre leur comprimé ( la pilule ou le placebo ) une fois quotidiennement 28 jours. nnLeurs conclusions, qui ont été présentées dimanche 24 mars lors du congrès annuel de l’Endocrine Society américaine de La Nouvelle-Orléans, offrent montré qu’une prise journalière pendant un mois permettait de énormément baisser le niveau de deux hormones nécessaires à la réalisation de spermatozoïdes, en comparaison avec le placebo. nnPas d’effets secondaires gravesnLes effets du médicament étaient, par ailleurs, réversibles à l’arrêt du traitement, et les personnes n’ont pas raconté d’effets secondaires graves. Parmi les effets secondaires légers, on note la fatigue, l’acné, les maladies de tête, une libido un peu abaissée et de légers troubles de l’érection, mais votre participation sexuelle ne baissait pas. de plus, aucun participant n’a arrêté son traitement à cause des méfaits, et ils ont tous été diagnostiqués en excellente forme à l’issue du test. nn« Nos résultats exposent que cette pilule, qui combine deux ateliers hormonales en une, va rabaisser la constitution de sperme tout en préservant la libido », a indiqué la chercheuse Christina Wang. En revanche, comme le médicament aurait besoin de plus de 28 jours pour générer des sensations sur la création de spermatozoïdes, l’équipe de chercheurs note que cet essai était trop court pour observer une suppression idéale des spermatozoïdes. La prochaine phase sera de mener des analyses plus longues, et, si cette pilule s’avère efficace, des études scientifiques plus différents devront être menées avant de la essayer sur des paires sexuellement actifs. nn“nUn contraceptif hormonal, sûr et réversible devrait être proposé dans environ 10 ansn« Un contraceptif hormonal, sûr et réversible devrait être proposé dans à peu près dix ans », a prédit le pofessionnel Wang, ajoutant qu’un sondage précédemment mené avait montré que de beaucoup de étaient ouverts à l’idée d’une pilule contraceptive masculine, tant que ses impressions étaient réversibles. nnCE QU’IL FAUT RETENIRnUn petit essai clinique américain a experimenté une pilule contraceptive pour les gentlemens sur 28 jours. nLe traitement bien toléré a abaissé le taux d’hormones responsables de la réalisation de spermatozoïdes. nDes sensations secondaires légers offrent été notés, comme de les éruptions cutanées, des maladies de tête ou une légère baisse de la libido. nUn essai plus long est utile pour savoir si elle réduit efficacement le nombre de spermatozoïdes.

    La contraception masculine – contraception homme

    Conseil consultatif jeunesse de l’ICMnIntroduction de la directrice générale de l’Initiative contraceptive masculine Heather Vahdat : nnDepuis que j’ai rejoint l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) en 2018, l’un de mes envies était d’établir un Conseil consultatif de la jeunesse ( CCJ ). C’est lorsque j’ai découvert YTH, un organisme que j’ai maintenant le bonheur d’appeler mes proches collègues, que l’idée a germé pour la première fois. J’ai en direct été impressionné par l’engagement délibéré et tourné vers l’extérieur du YTH envers les jeunes. Il m’est apparu à l’esprit que l’inclusion des perspectives des jeunes dans la recherche, les programmes et les politiques en terme de santé sexuelle et génésique devrait être une technique exemplaire pour tous les ferments. Dans le cas du MCI, je crois qu’il s’agit d’une pratique étant donné que les jeunes hommes d’aujourd’hui et leurs partenaires seront les premiers bénéficiaires des techniques contraceptives masculines non hormonales, réversibles et en cours de développement. nnBien que je considérais l’établissement d’un BEA comme une priorité pour MCI, je ne m’attendais certainement pas à ce qu’il se concrétise si rapidement. Cet accomplissement repose fermement entre les mains de Kathryn Carpenter, notre première boursière d’été de l’Université de Caroline du Nord à la Chapel Hill’s Gillings School of Public Health. Kathryn a en direct adopté l’idée d’un YAB et a été la force motrice pour en faire une réalité. Le croisement des chemins avec Tyrone et Connie semblait être la garantie de l’Univers que le moment était survenu et nous voilà donc, fiers de présenter le YAB du MCI au dans le monde ! Le billet d’introduction du blogue de Kathryn est proposé dans les paragraphes suivants. nnPar Kathryn Carpenter, MCI Advocacy Strategist et présidente du conseil consultatif jeunessennEn août, l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) a tenu sa première réunion du Conseil consultatif des jeunes avec les trois premiers membres : Connie Dean, Tyrone Fields et Kathryn Carpenter. nnMCI intensifie ses efforts pour accroître la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de dernieres nouvelles méthodes de contraception masculine non hormonale. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’étendre notre portée aux populations plus jeunes, y compris celles des campus collégiaux. Comme toute méthode masculine éventuelle est à 10-15 ans, est primordial d’engager le dialogue avec les jeunes dès maintenant, de partager l’information et de recueillir des témoignages pour éclairer les efforts de développement de produits. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’engager les jeunes dans des exercices de plaidoyer et de émission des connaissances sur la contraception masculine via leurs réseaux, afin d’être sur que ceux qui bénéficieront des toutes nouvelles techniques contraceptives masculines sont les plus prêts à les accepter quand ils arrivent sur le marché. nnL’inclusion des jeunes dans les ferments qui les servent est tout bonnement non seulement importante à première vue, mais elle se trouve étre egalement basée sur des données probantes. elle est décrite comme un ‘ droit ‘ et une ‘ priorité ‘, et peut inclure à la fois des impressions directs sur les jeunes et des impressions directs sur les institutions au service des jeunes ( Villa-Torres

    La contraception masculine – contraception masculine

    Fertilisation – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble complexe de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process obligatoires, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles méthodes de réaliser des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les hommes. L’un des mécanismes est la fécondation, c’est-à-dire l’union d’un ovule humain et d’un spermatozoïde pour réaliser un zygote. La fécondation est une cible de choix pour la contraception masculine à cause de sa place comme dernière étape dans la chaîne de reproduction. nnFertilisation de l’acrozome à la zone PellucidanLe processus de fécondation a lieu longtemps après d’autres étapes de la duplication comme la spermatogenèse, le déplacement des spermatozoïdes et la nage dans le tractus génital. dès lors que que les spermatozoïdes offrent atteint l’ovule, ou l’ovocyte, ils commencent le cheminement de liaison à l’ovule par la réaction acrosomique. L’acrosome, une structure à la tête du sperme, contient des enzymes qui sont nécessaires pour se lier et percer l’enveloppe de l’ovule. nnLa réaction acrosomique commence tandis les spermatozoïdes s’approchent de la zone pellucide ( ZP ). Le ZP est un mélange de sucres et en terme de protéines qui entoure la membrane externe de l’oeuf. au moment où ZP se lie aux spermatozoïdes, les interactions enzymatiques fournissent quasiment une reconnaissance ‘ verrou et clé ‘ qui permet au process de poursuivre. nnZona pellucida des humains, partie intégrante de la fécondationnUn ovule humain. La zone pellucide est envisager comme le halo extérieur épais. nLes enzymes stockées dans l’acrosome vont avoir une multitude de fonctions, toutes nécessaires pour entrer l’œuf. de plus, les canaux ioniques sont impliqués dans un processus appelé hyperactivation des spermatozoïdes, qui est fondamental pour la fécondation. Le fouettage de la queue du spermatozoïde donne un coup de fouet mécanique au spermatozoïde, permettant ainsi une meilleure pénétration. nnUne fois que les spermatozoïdes offrent dépassé le ZP, la réaction corticale se produit, où les toutes nouvelles enzymes stockées dans les granules sont expulsées. Ces enzymes durcissent le ZP, le rendant imperméable aux autres spermatozoïdes. nnLa fécondation vue par la fusion du sperme et de l’ovule. nSperme et ovule en cours de fusion. nÀ ce stade, les contours du sperme et de l’ovule sont prêtes à fusionner. dès lors que qu’ils l’effectuent, leur matériel génétique se combine pour former un ovule mature. nnTous ces processus sont étroitement réglementés, des orchestrations difficiles avec de diverses points de défaillance. Certaines d’entre elles proposent été identifiées comme des cibles envisageables pour la contraception masculine. Certaines cibles telles que TSSK6 sont à l’étude, et MCI finance même des travaux sur les cibles CRISP1 / 2 dans le laboratoire de Patricia Cuasnicu en Argentine. nnUn médicament qui empêche la fécondation a un potentiel excitant, car théoriquement, il peut être employé à la fois par les gentlemens et par les femmes, fournissant une véritable équité vraiment pas hormonale au monde contraceptif. par ailleurs, aurait l’avantage d’être pourvu d’une courte durée d’action et pourrait être pris quelques heures avant le coït. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa reproduction est une machine grande et compliquée, avec de multiples méthodes de mettre un frein temporaire sur le cheminement. La fécondation est un choix de réaliser des contraceptifs masculins. Des cibles qui empêchent la fusion du sperme et de l’ovule sont en cours d’élaboration comme contraceptifs masculins potentiels. il existe d’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le transport et la motilité des spermatozoïdes. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de diverses formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers contrôles humains. Cette percée révolutionnaire dans le secteur de la contraception présente des choix divers pour les gentlemens, ce qui fait progresser considérablement le secteur de la santé de la contraception. Cependant, peut-être encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une de nombreuses raisons de ce retard est que les chercheurs proposent dû compter sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la possibilité de modifier cette expérience en un médicament largement employé et rentable. Cela est dû en partie à la croyance clairement populaire que les hommes ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas emballés à l’utiliser. Toutefois, les stastitiques empiriques recueillies dans le cadre de nos propres études montrent le contraire. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer le thème de la contraception masculine en vue de de concevoir les attitudes anciennes et comment les gentlemens et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de meufs et de gars sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est intéressant de souligner que seulement vingt pour cent des mecs proposent carrément rejeté l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sûres allaient du désir d’avoir plus de choix sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ masculin ‘. Cependant, 59% des hommes étaient en accord pour dire que les gentlemens et les femmes devraient être aussi responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement 20 % des femmes ont indiqué qu’elles ne pourraient être pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était le désir d’en savoir plus à ce sujet. Il est intéressant de préciser qu’il y a aussi un pourcentage significatif de femmes ( 25% ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre la quantité et les genres de possibilités contraceptives effeminées et masculines a un impact beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le tension supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des mecs en terme de duplication, ce qui renforce la responsabilité des femmes. nParce que les possibilités des femmes en terme de contraception sont effectuées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation courante demeurent souvent cachées. Une véritable égalité sociale signifie que les femmes et les gentlemens s’orientent vers le donner des responsabilités en terme de contraception. Nous croyons que cela pourrait de deux façons : nnDévelopper de nouvelles alternatives contraceptives masculines. C’est ce qu’il y a actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent penser qu’il y a une fibre pour cela. Ils sont essentiels pour transmettre le financement nécessaire à la mise à disposition de ces produits et pour rajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces produits soient proposés et employés, faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les métiers assumés par les gentlemens et les femmes. l’étape n° 1 pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée consiste à se demander ce que les hommes et les femmes des différents pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en incluant extrêmement les croyances des personnes que les mentalités peuvent débuter à changer. nEngager différentes traditions pour une voie potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux personnes du dans le monde d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des manières sur divers sujets. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, de la france, de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule varient selon chaque pays. Par exemple, bien que les gentlemens hindis âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal outil vecteur dissuasif pour essayer la pilule masculine était le manque d’information à ce propos, ils ont également indiqué que la religion était un soucis. Alors qu’au Brésil, les hommes du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne est donc pas assez ‘ masculin ‘. nnCes partenariats nous montrent que les femmes et les hommes paraissent plaire que la responsabilité de la contraception consiste en les deux. Bien qu’il existe divers obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un problème universel a été identifié : le manque d’information à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, il est majeur de disposer de conseils précises permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être effectué efficacement, il y a avec certitude un grand marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception homme

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process nécessaires, nous pouvons trouver de nouvelles méthodes de créer des contraceptifs non hormonaux excitants pour les hommes. L’un des processus est la fabrication de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la fabrication de spermatozoïdes matures à partir de cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population contient à la fois des cellules souches et des spermatogonies de distinction, qui éprouvent une série de divisions mitotiques pour amplifier le nombre de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la deuxième phase de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique se produit et les spermatocytes subissent deux divisions qui divisent par deux le volume de chromosomes présents dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe processus de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes entièrement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, phase finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) subissent d’importants changements et ressemblent d’autant plus à ce que nous appelons le sperme classique, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes vraiment pas mobiles sont transportés à proximité de l’épididyme. Les spermatozoïdes endurent un processus de repos leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité vers l’avant et deviennent apte de fécondation. nnUne manière d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les type d’hormones. Des tentatives cliniques sont en cours sur la création de contraceptifs hormonaux masculins, mais existe de nombreuses approches non hormonales pour stopper la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui stoppe la spermatogenèse aurait des spécificités intéressantes, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un laps de temps pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, mais aussi après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans ce domaine, comme par exemple Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son métier sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du monde entier se concentrent sur différentes approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin d’invalider la réalisation de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa duplication est un appareil grande et difficile, avec de nombreuses façons d’ajouter un frein temporaire sur le processus. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du déplacement, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises scientifiques créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du fonctionnement reproducteur masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de déplacer le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs de notre corps coté masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube d’environ un pied ( 12 pouces ) de taille et protégé par une muscle lisse. Cette masse musculaire se contracte de façon réflexive l’éjaculation dans un process nommé péristaltisme l’orgasme. C’est le cheminement qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’atteindre l’urètre. Sur son chemin, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est accomplie dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de la recherche implique aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs agissent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit danger et réversible. nnPour sur les vasectomies réversibles et autres appareils contraceptifs masculins occlusifs, cliquez maintenant.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Le passé récent et l’avenir prochen ‘ Où vous voyez-vous dans cinq ans ? ‘ nCette question est souvent posée lors des entretiens d’embauche, et c’est un bon moyen de juger l’investissement futur d’une personne. Il a été dit à maintes reprises que le contrôle des naissances chez l’homme était à 5 ans au cours des 20 années passées. , ce n’est pas très loin de la paix retrouvée. Une combinaison de éléments, y compris une absence d’intérêt de la part des principaux collaborateurs pharmaceutiques, des informations erronées sur l’acceptabilité des contraceptifs masculins et une absence de financement de la recherche géolocalisée a créé un scénario dans lequel existe de nombreuses voies clairement ouvertes pour créer des contraceptifs masculins, mais personne pour les suivre. il existe un manque évident d’investissement dans la contraception masculine, malgré les avantages identifiés et évidents. nnPrenons, par exemple, un produit récent du Journal of the American Medical Association, JAMA. L’article note la réticence des constructeurs de médicaments à plonger leurs pieds sur la planète de la contraception masculine. Leur réticence se justifie en grande partie par le fait que les techniques contraceptives féminines efficaces et bon marché sont omniprésentes sur le marché. Avec une base aussi crédible, ils ne considèrent pas les nouveaux contraceptifs comme des blockbusters possibles. nnDe plus, il est compliqué de mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes. nnnLa ‘ vallée de la mort ‘ est une période risquée de la mise au point d’un médicament où de nombreux médicaments échouent avant même d’être soumis à des essais cliniques. il y a peu de chances que les fabricants de médicaments poussent les candidats dans cette ‘ vallée ‘ à moins qu’ils ne puissent être raisonnablement certains de retirer leur argent. nnLorsque l’on associe ces préoccupations à la perception du public selon laquelle les gentlemens ne sont pas disposés à prendre des contraceptifs, une tendance à la réticence mal informée se développe. Aujourd’hui, cette réticence persiste malgré le fait qu’une étude récente d’Ipsos conseille que 88 % des Américains estiment que les gentlemens et les femmes ont une responsabilité égale en matière de contraception et que 65 % des hommes pourraient être prêts à utiliser une méthode hormonale de contraception, si elle existait. nnEt la désinformation ne se stoppe pas aux constructeurs de médicaments. Le grand public a entendu parler de le moteur de recherche interne sur le contrôle des naissances chez les hommes, et cela ne s’est pas bien passé. La nouvelle de l’annulation d’une étude a fait la une des journaux, et l’histoire sexuée de la contraception a incité de nombreux membres du public à passer rapidement à l’offensive. Des organisations comme la nôtre existent pour promouvoir les contraceptifs masculins et offrir la vérité sur l’acceptabilité, mais ces idées fausses peuvent être omniprésentes. nnEt que faisons-nous pour résoudre au manque d’incitation ? nNous guidons les personnes sur des chemins ouverts. Plus précisément, nous essayons de combler le fossé qui sépare la ‘ vallée de la mort ‘ en finançant le moteur de recherche interne au stade précoce. Le premier candidat-médicament réussi peut susciter l’attention des fabricants de médicaments, qui sont maintenant incités à essayer la contraception masculine. Nous menons autant nos propres études scientifiques de marché pour savoir quelles qualités de contraceptifs masculins sont nécessaires pour compléter. Ces connaissances sont publiées et éclairent nos décisions de financement. Ces données de marketing servent autant à illustrer le besoin de possibilités contraceptives masculines. nnAlors, où nous voyons-nous dans cinq ans ? nnnNous nous imaginons mettre fin à ce dicton de longue date – que le contrôle des naissances chez l’homme est dans 5 ans. Nous diversifions les variété de recherche qui sont financés. Et notre conseil de téléconseillers s’assure que la recherche que nous finançons a les meilleures chances de réussir. Nous insistons autant pour que les alternatives prospectives soient incluses dans la couverture des soins de santé, faisaint attention à à ce que le contrôle des naissances et la contraception masculine dans leur ensemble demeurent une partie de la conversation nationale. Les choses sont plus près qu’elles ne l’ont jamais été, et désormais une organisation comme MCI existe pour aider à combler cet écart terminal. nnHeureusement, ce n’est pas la fin de notre activité. Grâce à nos enquêtes de digital et d’acceptabilité, nous savons que les besoins des hommes en matière de contraception sont aussi différents que les hommes eux-mêmes. Même dans cinq, 10 ou vingt ans, nous poursuivrons nos exercices. Notre travail revient à nous assurer que de nouvelles options sont toujours à l’étude. Éventuellement, ces alternatives répondront aux besoins du plus grand volume d’utilisateurs possible. nnC’est une longue partie . nEt cela nous oblige à faire le point sur la situation dans son ensemble. Il est difficile de appréhender pourquoi un espace aussi attractif dans le domaine de l’élaboration de médicaments a suscité si peu d’intérêt. En évaluant de nombreuses avenues, nous avons la meilleure chance de servir le public. Nous avons la meilleure chance de faire du contrôle des naissances une conversation à laquelle tout le monde participe.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Les méthodes contraceptives que les gentlemens emploient directement, ou qui requièrent leur coopération pour être utilisées, y compris les préservatifs, la mise à disposition, le rythme et la stérilisation masculine, ne peuvent être que 25 % de tous les contraceptifs employés dans les pays. nnL’absence de possibilités contraceptives masculines réversibles montre que les techniques exclusivement effeminées, telles que la stérilisation féminine, les dispositifs intra-utérins ( DIU ), les pilules, les injectables et les implants, ont continué à dominer le marché mondial. Cependant, une enquête menée auprès de 9342 hommes ( âgés de 18 à 50 ans ) de 9 pays a montré que plus de 55% d’entre eux étaient disposés à utiliser une hypothétique contraception hormonale masculine. nnNous avons récemment parlé avec Christina Wang, MD et Stephanie Page, MD, PhD – toutes deux impliquées dans le développement de deux contraceptifs oraux pour . Wang et Page discutent des résultats des études scientifiques cliniques les plus récentes, expliquent l’organisation des médicaments et soulignent les diverses solutions d’administration de médicaments de changement qu’ils étudient actuellement, comme le givre transdermique et l’injection. nnLaura Lansdowne ( LL ) : Quel a été le principal moteur de ce travail, pourquoi y a-t-il tant d’utilité à créer un contraceptif hormonal pour les gentlemens ? nnStephanie Page ( SP ) : Le principal moteur du développement d’un contraceptif masculin est le taux merveilleux de grossesses tout bonnement non planifiées sur la planète ( environ 40% ). Il s’agit là d’un besoin tout bonnement non comblé en matière de contraception. Les contraceptifs masculins pourraient aider à combler ce besoin. Les sont intéressés à offrir le fardeau de la contraception avec leurs partenaires effeminées, et les techniques masculines peuvent être actuellement à peu près 17% de la contraception internationale ( préservatifs vasectomie retrait/rythme ). Mais les gentlemens ont peu d’options contraceptives réversibles, et beaucoup de mecs aiment mieux que la fertilité reste une option dans le futur. Ce travail vise à changer cela et à transmettre aux hommes, et aux couples, de nouveaux choix contraceptifs. nnChristina Wang ( CW ) : Les solutions hormonales sont le pilier de la contraception réversible chez la femme. Nous connaissons bien ces hormones et leurs effets indésirables éventuels. Il est beaucoup plus aisé de commercialiser la contraception hormonale que les assemblé que nous ne connaissons pas si bien. nnLL : Qu’est-ce que le carbonate de dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) et quel est son mécanisme d’action ( MOA ) ? nnSP : 11-bêta-MNTDC est un stéroïde bâti sur la structure du squelette de la 19-nortestostérone. Il lie à la fois les androgènes ( testostérone ) et les récepteurs de progestérone, ce qui signifie qu’il soutient à la fois les androgènes et la progestérone fonctions corporelles. En d’autres matière, il imite à la fois la testostérone et la progestérone dans le corps. nnCW : Les androgènes et les progestatifs suppriment les hormones qui régulent les fonctionnalités du testicule : génération de l’hormone mâle testostérone et fabrication du sperme. bien que la fabrication testiculaire de testostérone soit supprimée, la testostérone ou d’autres androgènes comme le DMAU et le 11-bêta-MNT sont des hormones mâles qui maintiendront les fonctions de la testostérone chez l’homme. nn nnLa pilule contraceptive pour réussit les tests de sécurité humainenNOUVELLESnLa pilule contraceptive pour hommes réussit les contrôles de sécurité humainenLIRE PLUS nLL : Pourriez-vous commenter la conception de l’essai 11-bêta-MNTDC et les principales conclusions de l’étude ? nnSP : Il s’agit d’une étude contrôlée par placebo, d’une durée de 28 jours, portant sur des hommes en bonne santé utilisant deux doses différentes de 11-bêta-MNTDC, administrées au jour le jour avec des aliments. Les principales conclusions sont que le stéroïde a été bien toléré sans impressions secondaires indésirables graves ET qu’il a supprimé la constitution d’hormones mâles d’une manière analogue aux contraceptifs hormonaux masculins identifiés, énergiques et ( expérimentaux ). Nous ne nous attendions pas à une suppression de la fabrication de spermatozoïdes, et nous ne l’avons pas analysée non plus, car l’étude n’était pas assez longue. Cela prendrait 3-4 mois. nnLL : Vous notez que les personnes à l’étude ne se sont pas plaints de la perte de libido – pourriez-vous nous en dire plus ? nnSP : Nous demandons aux participants de respecter des ‘ journaux intimes ‘ porno et de mettre en place des interrogations sur la libido et la fonction sexuelle dans ces questionnaires. Il n’y a pas eu de changement significatif de la utilisation sexuelle dans les détails des joueurs à ces questions, mais un plus grand nombre de discussions dans le groupe ayant reçu la plus forte des deux doses ont noté une baisse de la libido comparativement au placebo. nnCW : Il n’y a eu aucun changement dans la fonction érectile et leur score d’activité sexuelle. nnLL : Des effets hors cible ont-ils été observés dans l’étude ? nnSP : Nous avons observé un léger gain de poids, une hausse de l’hématocrite ( globules rougeatre ) et des changements dans le cholestérol chez les discussions prenant du 11-bêta-MNTDC comparativement au placebo. Ces sensations ne sont pas inattendus chez les hommes qui prennent des combinaisons androgènes-progestérone, notamment par voie orale. nnLL : Vous mentionnez que le 11-bêta-MNTDC, est un ‘ composé frère ‘ du diméthandrolone undecanoate ( DMAU ), pourriez-vous nous parler du développement du DMAU ? existe-t-il des informations sur les études scientifiques en cours ou terminées que vous pourriez offrir avec nous ? nnSP : Le DMAU fait actuellement l’objet d’une étude de 3 mois chez 100 à LA BioMed et à l’Université de Washington. Le but de cette étude plus longue est de juger l’impact du DMAU oral quotidien sur la production de sperme. Le recrutement se poursuit et nous prévoyons communiquer les résultats lors de la prochaine année. nnLL : Quelles techniques d’administration de médicaments étudiez-vous actuellement et pourquoi est-il important d’explorer une diversité de formulations différentes ? nnSP : Nous évaluons également un givre transdermique quotidien ( Nesterone-Tetostérone ) et une injection à action prolongée ( le but étant des injections tous les 3-4 mois ) financés par le NICHD et intervenant avec Diana Blithe, PhD. nnPourquoi tant de formulations ? Nous savons que l’utilisation de contraceptifs augmente tandis les personnes offrent le choix et que divers aiment mieux différentes méthodes. En fin de compte, nous faisons notre possible pour donner des choix aux , et vraiment aux couples, tout au long de leur vie. Comme la plupart des femmes, nous prévoyons que les gentlemens peuvent préférer une méthode à un moment donné de leur vie reproductive et une méthode différente à un autre moment. Si nous envisageons un monde où le donner de la charge contraceptive est beaucoup plus important, les gentlemens et les femmes aimeront d’avoir le choix entre différentes techniques, ce qui augmentera à coup sûr l’utilisation et réduira le fardeau économique, social et sanitaire de la grossesse vraiment pas planifiée.