• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine anneau – pilule contraceptive homme efficacité

    La contraception masculine – contraception masculine

    Loin d’être des pionniers, les hommes utilisant la contraception dite “masculine” se basent sur une pratique vieille de 40 ans. Aujourd’hui, ils ne sont pas toujours militants et ont tous la même préoccupation : prendre en charge leur contraception, en l’occurence que de la déléguer à leur partenaire. nEncore trop peu accessible et de ce fait trop peu représentée, la contraception masculine répond toutefois à une demande croissante. Quand une femme rencontre des difficultés avec les techniques de contraception classiques, beaucoup de couples hétérosexuels se trouvent dans un obstacle contraceptive. “Si on ne veut plus avoir recours à la pilule ou au stérilet, il ne reste plus beaucoup de solutions : soit préservatif, soit abstinence… ou sinon, contraception masculine”, explique Karine, 42 ans, dont le compagnon est sous contraceptif. nnDans l’Hexagone, ils sont à peu près 150 à suivre une contraception, sans compter les 0, 8 % de gars en âge de procréer ayant eu recours à la vasectomie ( contraception faite demandant une démarche simple, sans aucun effet secondaire ). Hormonales ou thermiques, les solutions de contraception masculine sont encadrées par des conventions médicaux et validées par deux médecins la prescrivant depuis 40 ans : les docteurs Soufir, à , et Mieusset, à Toulouse. nnPartager les responsabilitésnnParmi la dizaine de mecs que nous avons interviewés, tous offrent fait cette démarche après avoir pris conscience de la charge mentale contraceptive portée par leurs partenaires, actuelles ou passées. “Ce n’est pas un acte féministe, mais un acte d’interaction des responsabilités”, garantit Robin, 33 ans, qui a porté le slip contraceptif avant d’arrêter pour réaliser un enfant. Grégoire, 47 ans et vasectomisé depuis une année, a voulu “soulager [sa] épouse, qui prenait des hormones depuis de nombreuses années”. nnEn France, la méthode thermique est très teandance. elle est certaine et sans danger ni action secondaire. Elle consiste à remonter les testicules à la base de la verge, pour augmenter leur chaleur et ainsi stopper naturellement la fabrication de spermatozoïdes. Deux outils aident à maintenir les testicules au chaud : le slip contraceptif ( aussi appelé “slip troué”, ou “boulocho” ) et l’anneau pénien “Androswitch”. Tous deux doivent être portés tous les jours quinze heures par jour, comme un sous-vêtement, pendant maximum 4 ans, aucun essai de santé n’ayant été pratiqué outre cette durée. nn_DSC8036. jpgn ‘ L’anneau pénien ‘ Androswitch ‘, suivant la méthode de contraception thermique, entre les mains de son créateur Maxime Labrit © Maxime Labrit ‘ nDes ateliers de confection et d’essayage de slipsnnInventé dès la décennie 80 par le Docteur Mieusset, le slip contraceptif a d’abord été porté par des militants de l’association Ardecom ( Association pour la recherche géolocalisée et le développement de la contraception masculine ), créée en 1979 à partir de groupes de paroles de jeunes proches du MLAC ( mouvement de libération de l’avortement et de la contraception ). nnAujourd’hui, les slips contraceptifs peuvent être fournis par le Docteur Mieusset, sous suivi de santé. Mais certains hommes choisissent de les fabriquer eux-mêmes, sous leur nettoyée responsabilité. David, 46 ans a vécu un atelier de fabrication de slip, organisé par le collectif breton Thomas Boulou. Encourageant l’autogestion contraceptive, le collectif a mis en ligne des conseils de confection et plusieurs guides vidéos pour réaliser son nettoyée slip, en fonction de trois modèles au choix : classique, jock-strap ou brassière. “Porter le slip, c’est aussi un imaginaire érotique et parfait à repenser”, note David. Il poursuit : “En essayant des slips entre , on n’était pas en train de se la mesurer ou de savoir qui pisse le précédemment. C’était un moment précieux qui déplaçait les codes, outre la cooptation virile”. nnn“Des impressions dernieres nouvelles, mais pas désagréables”nnLaurent, 31 ans, a préféré porter l’Androswitch, un anneau commercialisé en ligne ( 37€ ) depuis mai 2019 via la société Thoreme et basé sur la méthode thermique. “Il suffit de l’intégrer dans sa routine. Au début, ça donne des impressions toutes nouvelles, mais pas désagréables ou inconfortables. Imaginez que vous n’ayiez jamais porté de sous-vêtements, et que vous décidez d’en porter un, c’est le même ressenti”. “C’est une piste génialissime pour faire de la contraception dans le respect du corps des personnes, poursuit Laurent. Même avec très peu de moyens, n’importe qui peut utiliser un choix contraceptif ‘. nnQuelques hommes emploient aussi une contraception hormonale au protocole validé par l’OMS : une injection hebdomadaire intramusculaire d’un dérivé de la testostérone. La testostérone étant endomagée par le foie, elle ne peut pas être prise en pilule. “C’est assez contraignant. Une infirmière doit passer chez moi toutes les semaines pour me faire l’injection, nous explique Thomas, 29 ans, qui a commencé le traitement en janvier. Le produit étant considéré comme dopant, ne passe pas tout bonnement non plus l’avion. ” Comme son équivalent féminin, la contraception hormonale masculine peut avoir des sensations secondaires : irritabilité, hausse de la libido et de la force . nn“Les hommes offrent peur”nnSi les gentlemens peuvent être sous contraceptif, cela “reste encore trop souvent une affaire de femmes”, certifie Erwan, 40 ans et très actif à Ardecom. les femmes sont principalement présentes dans les réunions de conseils sur la contraception masculine. “Comme si la sexualité était liée aux , et la procréation aux femmes, regrette Franck, 40 ans et vasectomisé. Aux , on parle de Viagra, aux femmes on parle de pilule”. nnPour beaucoup d’hommes, “agir sur leur fertilité peut être vécu comme une atteinte à leurs possibilités sexuelles”, examine Alain Giami, directeur de recherche émérite à l’INSERM et co-auteur de Droits de l’Homme et sexualité – Vers la notion de droits sexuels ? ( Editions des archives contemporaines, mars 2019 ). Robin, 33 ans, confirme : “Quand je parle de mon slip contraceptif autour de moi, j’ai le sentiment que les gentlemens offrent peur”. Pourtant, la contraception masculine “pourrait permettre aux de reprendre le contrôle sur leur corps et de faire valoir leurs droits porno et reproductifs”, s’enthousiasme Alain Giami. Un choix libérateur. nnn ‘ en suivant une contraception, j’ai discerné une sensation d’accomplissement et de confiance partagée dans mon couple, une nouvelle liberté dans une sexualité sans procréation ‘, nous confie Maxime, créateur de l’Andro-switch. En dehors de l’intimité de son couple, Maxime a aussi éprouvé “un violent sentiment de solitude et d’isolement”, face à des pouvoirs publics et à un corps de santé inertes. Quant à Grégoire, avant de recourir à la vasectomie, n’a pu faire la rencontre aucun femme ayant déjà fait cette manoeuvre. nnEn attendant des changements institutionnels, les médecins Soufir et Mieusset continuent influencer. En janvier 2019, ils offrent dispensé une formation pour 26 médecins sur la contraception masculine. La deuxième séance n’a pas pu se faire, faute de subventions pour défrayer les médecins. Quant au slip contraceptif du docteur Mieusset, il est en cours d’industrialisation, en vue d’essais cliniques à l’échelle européenne, pour qu’il soit avoué comme un dispositif médical, acheté en pharmacie. Inutile d’écouler espoir, nous garantit Erwan. “Comme pour la légalisation de l’IVG, c’est en utilisant ces solutions, malgré l’insuffisance de l’accompagnement de santé, qu’on arrivera à faire pression sur les institutions”.

    La contraception masculine – contraception homme

    Empathie et dressage : Une réponse à un refrain communnConnie Dean, membre du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes amies, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les gentlemens n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette peur de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui rappellent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les stastitiques exposent que les gentlemens prendraient la contraception si elle était disponible, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma but pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( coté masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons au sujet de la contraception étaient sa première proximité vis-à-vis. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est presque totalement imposé aux femmes ‘. Riley a dit que quand bien même ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une demoiselle… c’est complètement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des hommes ? Pour Riley, ‘ cela paraît être une absence total d’éducation… les garçons n’ont pas besoin d’y croire ‘, et que l’éducation dès le plus jeune secteur est peut-être le meilleur moyen d’y remédier. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux adultes, mais pour un truc de longue haleine, il est possible de espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, tout bonnement non ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me tranquillise sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, est naïf de penser que ce serait une solution miracle universelle. l’éducation : semble que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être conçus. nnUne fois l’éducation identifiée, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est demandée à 100 % pour que les hommes comprennent la signification de la ‘ présence ‘ sans plus tarder ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement des difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande empathie chez les gentlemens ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation semblent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficace en panne terme pour lui-même et pour les autres ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là que vous aviez de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez surmonter pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout l’absence de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas en tête…. ce n’est pas le boulot de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit peut-être de concevoir une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce cheminement éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma propre sphère féminine a ouvert les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à prendre part à la tchat avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru la puissance de l’aération journalière ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable les premiers jours, mais avec la bonne intention et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle paraît possible. nnLe dialogue ouvert, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des éléments clés pour un changement positif de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis réellement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus vers l’égalité en matière de contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’augmentation des options contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un réel effet mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés comme communauté internationale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et l’augmentation des alternatives contraceptives masculines surtout sont un recours efficace d’atteindre cet objectif. nn…….. nnAprès avoir obtenu plus d’une décennie à bosser dans le domaine de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer un rôle dans la résolution de quasiment tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce sujet d’une manière ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux rattacher la contraception à n’importe quel problème mondial en moins de six phases à la Kevin Bacon jeu ( réellement, je peux probablement le faire en trois mais je suis fan de me donner une certaine marge de manipulation ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cette raison que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le don stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme efficiente, on ne se concentre pas davantage sur le soutien en quête et au développement en terme de contraception. C’est sans doute car certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de techniques contraceptives disponibles, ce qui est facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de comprendre que bon nombre des méthodes existantes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation difficile. de même, y a les solutions contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, y a à coup sûr place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si difficile de profiter de le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine surtout ? Comment pouvons-nous articuler visiblement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des alternatives contraceptives peut avoir, et l’énorme opportunité d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur de nombreux autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement solide ( ODD ) nnLa première phase de manière à comprendre des problèmes de grande ampleur revient à créer une base et une stratégie communes pour relever les challenges qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies réalisée par en 2000, les OMD consistaient en 8 secteurs cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays des gens et toutes les principales institutions de développement des personnes ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres des gens d’ici 2015. malgré que nous ayons fait des progrès vers la création des OMD, certains domaines proposent mieux que d’autres et y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement durable ( ODD ) ont été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui inclut neuf objectifs supplémentaires avec une plus grande concentration sur les stratégies environnementales en tant que ‘… un modèle partagé de paix et de prospérité pour les peuples et le monde, à présent et à l’avenir ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en terme de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – contraception masculine

    Les nouvelles solutions contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient auparavant. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible offrent été lents – la recherche interne a commencé quasiment simultanément que le moteur de recherche sur la contraception féminine dans les années 1950, mais elle n’a pas reconnu le même succès ni le même investissement que la contraception . nnDiverses initiatives financées par des fonds publics offrent engendre d’importants développements dans le contrôle de la reproduction masculine, surtout la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très efficiente. Plusieurs nouveaux arômes fruités de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, proposent aussi un potentiel contraceptif. malheureusement, bien qu’il ait été franchement prouvé que l’approche hormonale est capable de communiquer une contraception efficiente et réversible, il n’existe aucun produit prêt. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en coopération avec le Population Council, coordonne un test multicentrique d’une combinaison de givre auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode de confidentialité journalière à l’initiative de le client intégrale les techniques contraceptives masculines surtout injectables précédemment analysées. nnOutre les traitements combinés testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une activité androgénique et progestative en sont aux premiers tentatives cliniques. Ces stéroïdes artificielles offrent un effet identique à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la d’une dose orale journalière unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les possibilités contraceptives pour les hommes. nnNouvelles approches vraiment pas hormonales qui peuvent des avantages. Les interventions avec des sites possibles d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de contrôles précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire coté masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de techniques de retrait. Depuis 2000, plusieurs analyses basées sur des enquêtes menées dans différents milieux culturels et sociaux proposent divulguer qu’au moins vingt cinq % des hommes considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette , mais est à espérer que de nouvelles options viendront sur le marché lors des prochaines années. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces processus obligatoires, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles façons de concevoir des contraceptifs non hormonaux excitants pour les hommes. L’un des principes harmonieux est la fabrication de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la conception de spermatozoïdes matures à partir de cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population contient à la fois des cellules souches et des spermatogonies de différenciation, qui subissent une série de divisions mitotiques pour amplifier le nombre de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la seconde phase de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique intervient et les spermatocytes éprouvent deux divisions qui divisent par deux le volume de chromosomes existants dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe processus de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes totalement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, période finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) essuient d’importants changements et ressemblent surtout à ce que nous appelons le sperme traditionnel, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes vraiment pas mobiles sont transportés vers l’épididyme. Les spermatozoïdes endurent un processus d’affinage leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité à proximité de l’avant et deviennent apte de fécondation. nnUne façon d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les type d’hormones. Des essais cliniques sont en cours sur la création de contraceptifs hormonaux masculins, mais existe de nombreuses approches non hormonales pour stopper la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui arrête la spermatogenèse aurait des caractéristiques avantageuses, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un certain temps pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, mais aussi après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans cette activité, comme Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son travail sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du monde entier se concentrent sur différentes approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin d’invalider la constitution de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa réplication est un appareil grande et compliquée, avec de multiples méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du déplacement, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    L’an dernier, le contraceptif masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui ont révélé qu’il était infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont employé sur une période d’un an. C’est statistiquement plus efficace que les contraceptifs populaires comme les préservatifs des femmes, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif masculin a été interrompu car 20 des mecs proposent trouvé les impressions secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de meufs l’ont souligné, ces sensations secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent endurer lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai réussi et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des impressions secondaires potentiellement débilitants des décennies sans autre recherche pour les ? La affliction masculine est-elle prise plus au sérieux que la souffrance féminine ? de nombreuses personnes offrent autant fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction défavorable à la d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes candidats à la littérature anglaise voudront peut-être se demander si les représentations de la douleur féminine dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ proposent contribué aux idées sexuées de la souffrance et de la souffrance dans la société en général. Les élèves en médecine et en sciences biomédicales pouvaient regarder les résultats des tentatives de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les élèves emballés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, il peut être utile de faire une lecture plus très large des biais de la géolocalisation scientifique et des méthodes dont les découvertes scientifiques proposent souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que l’épididyme ? nDans le système reproducteur coté masculin, l’épididyme et le canal déférent sont le système canalaire des organes reproducteurs masculins. Ces conduits se trouvent le long des testicules. L’épididyme est des deux canaux enroulés ( un pour tout testicule ) qui se raccorde au canal déférent. nnL’épididyme inclus trois parties. Près du sommet des testicules se trouve la tête de l’épididyme, qui stocke les spermatozoïdes jusqu’à ce qu’ils soient prêts à mûrir. de même, il y a le corps, un long tube torsadé où les spermatozoïdes mûrissent. Cette maturation dure à peu près une semaine. Le dernier est la queue, qui se connecte au canal déférent, aussi appelé canal déférent ou canal déférent. De là, le sperme est transporté dans le canal éjaculatoire. nnL’épididyme est une section peu connue et bien documentée du dispositif reproducteur masculin. Des chercheurs du Royaume-Uni proposent remarqué que l’un des sensations secondaires d’un médicament exploité pour traiter des maladies comme la schizophrénie et l’hypertension artérielle est de bloquer l’éjaculation. Ces chercheurs ont découvert le mécanisme d’action de ce médicament : En fermant les tubes dans l’épididyme et le canal déférent, le passage du sperme est empêché. Le sperme reste alors dans les tubes déférents du canal vasculaire et est naturellement recyclé par l’instance. nn nnCes chercheurs ont mis au point un contraceptif contraceptif pour hommes nommé la pilule pour draps propres. Pour en savoir plus à ce sujet et sur d’autres techniques contraceptives masculines réversibles tout bonnement non hormonales sûres, cliquez en ce lieu.

    La contraception masculine – contraception homme

    Un bilan de la situation courante en terme de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et énergiques continuent d’échapper au grand public, et même avec plusieurs nouvelles alternatives en cours de recherche, il peut s’écouler de multiples années avant que les hommes aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, les médecins et les scientifiques agissent d’arrache-pied pour conférer aux les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est et même plus compliqué et même plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un garçon et une femme se sentiraient aussi investis dans la prévention d’une grossesse vraiment pas planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela marche. les femmes sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception parce que les conséquences des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour différentes raisons, la recherche interne sur le contrôle des naissances chez les gentlemens avance à une cadence différent et avec un secours différente de celle des études scientifiques chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les scientifiques ne sont pas encore engagés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour créer le contrôle des naissances chez les gentlemens a été un essai clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a essayé l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour hommes chez 320 joueurs en bonne santé âgés de 18 à quarante cinq ans dont le volume de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des résultats encourageants en réduisant le volume de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf 4, et 75 % d’entre elles offrent indiqué qu’elles pourraient être disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé par la suite que trois des 4 grossesses ont eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit complètement infaillible ). nnMalgré les différents commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité affilié à l’Organisation mondiale de la santé qui a déterminé que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un organisme – étaient supérieurs à ceux de la recherche interne. Et s’il est vrai que 20 hommes offrent abandonné l’étude en raison d’effets secondaires typiques de la contraception ( libido, douleurs sur les muscles, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces effets secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une conséquence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont totalement normaux dans les études scientifiques cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand nombre de mecs ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui offrent signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut sembler décourageante, mais les spécialistes sont toujours en faveur des alternatives masculines. L’équipe à l’origine du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – une nouvelle fois, l’ajustement et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les tentatives cliniques de période II – tandis que d’autres groupes explorent différentes possibilités. nnUne de ces possibilités à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du système reproducteur masculin qui transporte le sperme et c’est ce qui est coupé pendant une vasectomie. ) Le givre serait injecté au cours d’une intervention rapide en visite extérieur dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de gel semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun action sur la fonction sexuelle. Les sensations secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif identique à Vasalgel et il est plus proche du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux locaux en Inde, mais l’équipe derrière Vasalgel se prépare pour ses premières études scientifiques cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un composé injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est infaillible presque en ligne et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les spécialistes de Vasalgel testent le’rinçage’ du givre en l’occurence qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un suivi depuis 15 ans et les rapports indiquent qu’il est très efficace. nnProtection pour l’instantnIl peut s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces alternatives n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il reste deux alternatives principales pour les gentlemens : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les hommes sexuellement actifs, notamment ceux dont le style de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus grandement acceptée chez les gentlemens de 50 ans et plus, avec près de 500 000 hommes qui se font ‘ stopper ‘ chaque année aux États-Unis. a l’encontre de la croyance moderne, la vasectomie n’affecte pas la utilisation sexuelle de la personne et peut prendre jusqu’à trois mois pour être efficace. Il n’est cependant pas sans inconvénients. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très coûteuse et ne marche pas toujours, alors est capital de prévoir cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est difficile de l’inverser, les vasectomies sont en règle générale considérées par les paires qui offrent fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les gentlemens qui ont des relations hétérosexuelles engagées sur une longue durée qui, avec leur partenaire, ne veulent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour encaisser une vasectomie – est donc exactement celle qui peut bénéficier des options contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le nombre d’options de contraception pour les hommes change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements possibles au mandat en matière de contraception de la Loi sur les soins abordables et sur la manière dont les plans minceur couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les gentlemens et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les méthodes contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas d’option pour les gentlemens à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les gentlemens peuvent quand même être des personnes actifs et responsables dès que l’objectif est la contraception.