• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – comment éviter une grossesse une semaine après le rapport

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Oui, la contraception pour la gent masculine existe au-delà du préservatif… et voici pourquoi vous l’ignoreznLa contraception pour la gent masculine, ce n’est pas que le préservatif. de multiples options existent, proposent été validées, sont légales… mais si peu renommées. nnOn parle beaucoup plus de la contraception comme d’un sujet qui concerne uniquement les personnes pourvues d’un utérus, j’ai l’impression. nnDepuis que je suis adolescente, c’est toujours sur moi que porte la responsabilité, pour la raison simple et terriblement non négociable que les problèmes en cas d’échec de contraception seront autant pour ma pomme. nnCe qui ne veut pas dire que mes partenaires ne s’y sont pas emballés ou ne se sont pas sentis concernés. Mais peu de solutions s’offraient à eux. nnDu moins, nous le croyions. Sauf qu’il s’avère qu’il existe différentes méthodes de contraception pour les gentlemens, plutôt méconnues. nnLa contraception masculine, c’est… le préservatif ? nSur le site Choisir ma contraception, toutefois officiel, les deux seules méthodes de contraception pour hommes efficaces qui sont mentionnées sont la vasectomie ( stérilisation pour les gentlemens ) et le préservatif coté masculin, alors que ce même site recense 13 méthodes de contraception effeminées différentes. nnEst de plus cité la mise à disposition, méthode dite « naturelle » mais qui présente un taux d’échec élevé, de 22%, donc je ne la répertorierai pas dans le listing ci-contre. nnLe site public recense 13 méthodes de contraception effeminées contre seulement 3 techniques masculines. nnAlors certes, le préservatif, on définit parler partout et tout le temps, et c’est bien normal puisqu’il permet de se préserver tout bonnement non pas seulement d’une grossesse vraiment pas voulue, et par dessus le marché des Maladies Sexuellement Transmissibles. nMais au même titre que la pilule a tendance à occulter les autres méthodes de contraception, le préservatif fait office d’arbre qui cache la forêt. nnnToute allégorie phallique est fortuitennCe qui peut aussi concevoir un cercle vicieux : les autres solutions de contraception masculine sont peu renommées car peu de gars les utilisent… parce qu’ils ne les connaissent pas. Ah. Bah c’est con un peu, vraiment pas ? nnAllez, voici un tour d’horizon de ce qui existe et de ce qui est en cours d’expérimentation en terme de contraception masculine. nnLes techniques de contraception masculine disponibles en FrancenDisponibles, comme « qu’il est envisageable de se faire prescrire et/ou acheter », parfaitement. Et pour une fois, ce qui suit va certainement vous surprendre. Car n’existe pas que le préservatif et la stérilisation auxquels ces messieurs peuvent recourir pour leur contraception. nnnnEn tout, en France, on recense en réalité 4 techniques, listées ci-après. nnLe préservatif, la méthode la plus connuenCelui-là, n’y a plus vraiment besoin de le présenter. pour rappel, s’agit donc d’une protection sous forme de gaine en latex — ou polyuréthane pour les allergies au latex — qui se revêt sur le pénis avant toute pénétration. nnEt pas uniquement vaginale, puisque le préservatif coté masculin ( aussi appelé « préservatif extérieur » ) est à l’heure courante la sécurité la plus efficiente contre les Maladies Sexuellement Transmissibles ( avec le préservatif féminin, aussi appelé « préservatif interne » ). nnnnLa vasectomie, la méthode la plus définitivenIl s’agit d’une méthode de contraception dite « définitive » car elle a pour objectif de une stérilisation. elle est dans certains cas réversible, comme le précise le site Choisir ma contraception, mais pas systématiquement, bien au contraire comme l’explique ce document du Ministère de la Santé : nn« L’intervention doit être juger comme irréversible. La reperméabilisation des canaux déférents est un acte chirurgical complexe qui ne permet pas d’avoir la restauration de la fécondité la plus part du temps. »nnEn pratique, l’opération ( courte et sous anesthésie locale ) vise à bloquer les canaux déférents, qui permettent d’acheminer les spermatozoïdes jusqu’au liquide séminal ( le sperme ). nnnnUn schéma sauvage apparaît ! nnLa contraception masculine hormonale, prêt en France mais peu accessiblenComme l’explique un renseigné du Planning Familial de de l’année 2013 : nn« La contraception hormonale masculine reste très confidentielle. nnSeulement deux médecins hospitaliers, la prescrivent en France, malgré un protocole validé par l’OMS et avec de l’expérience sur 1500 depuis presque 30 ans. nnLa quasi-totalité des médecins pensent que cette contraception masculine est encore du secteur de la santé de l’expérimentation et qu’elle ne peut être diffusée ou prescrite. »nnDans les faits, elle a pour objectif de une injection hebdomadaire d’hormones ( pour faciliter, un mixe de progestatif et de testostérone ) et est infaillible au bout de 1 à 3 mois après le début du traitement en raison du fonctionnement hormonal coté masculin. nnLe Dr. Soufir, médecin à l’hôpital Cochin de paris ( et l’un des deux médecins hospitaliers qui prescrivent cette contraception, l’autre étant le Dr. Mieusset de l’hôpital Paule de Viguier à Toulouse ) revient sur la contraception hormonale masculine dans une vidéo où évoque les pour, les contre, l’organisation et les freins à cette méthode contraceptive. nnnnPour le Dr. Soufir, ce type de contraception ne présente pas de problèmes du comportement sexuel, ou d’effets secondaires aussi importants qu’au début de la contraception . nnIl existe cependant des effets indésirables : « une petite proportion d’hommes dans les essais de l’OMS qui offrent eu des impressions qu’on considéraient comme indésirables », note le Dr. Soufir : nn« Soit de l’acné, soit l’épiderme qui devenait plus grasse, soit de petites modifications à la hauteur sanguin. […]nnLe seul inconvénient qui a obligé quelques équipes à arrêter le traitement, c’est le développement de phénomènes d’hypersexualité, c’est-à-dire que l’envie sexuel était trop important chez certains hommes. »nnLe médecin propose aussi des explications quant au manque de généralisation de ce type de contraception. Pour lui, le soucis n’est pas tant médical que social. nnLa contraception féminine s’est codée en raison de l’impératif que représente un échec de contraception ( et à l’époque les avortements illégaux, dangereux pour la santé ). Impératif non présent chez les hommes. nnLe Dr. Soufir, dénote aussi un « manque d’utilité » des entreprises pharmaceutiques pour ces méthodes de contraception, pour de nombreuses raisons qui restent « à définir ». nnLa contraception masculine calorifique, trop peu accessiblenCette méthode non-hormonale se résume à dénaturer la spermatogénèse ( c’est-à-dire la production de spermatozoïdes ) avec la chaleur. nnLa technique, somme toute assez simple, consiste donc à porter un slip qui remonte les testicules pour qu’ils soient aussi à la chaleur du corps ( 37°C ). nnLa technique se résume à porter un « slip chauffant » en pleine journée. nnPorté uniquement le jour ( 15h journalier ), ce « slip chauffant » fait effet ( une fois encore à cause du « cycle » naturel coté masculin ) au bout d’1 à 3 mois. nCette méthode de contraception est prescrite uniquement à l’hôpital Paule de Viguier de Toulouse. nnLes méthodes de contraception masculine à l’étude dans le mondenToutes les méthodes citées plus bas sont donc officielles, autorisées ET disponibles en France, mais sont encore rares et peu proposées ou renommées. nnCette question de la contraception masculine a fait l’objet d’un documentaire sur Arte Radio, intitulé Les Bijoux de famille, dans lequel le reporter Benoît Bories témoigne à la première personne autant qu’il documente le sujet ( et c’est très chouette ).

    La contraception masculine – contraception masculine

    Entretien avec Ed Gillis, possesseur d’une subvention de l’ITMnEd Gillis est le PDG de Revolution Contraceptives. La société travaille actuellement sur Vasalgel, un dispositif en cours de développement comme contraceptif tout bonnement non hormonal à longue durée d’action, destiné à être réversible. Il est un entrepreneur et un cadre supérieur qui a fait ses preuves dans la collecte de fonds à un niveau précoce et intermédiaire, les tentatives cliniques OUS, la géolocalisation et le développement et la fabrication clinique de produits dans des entreprises en phase initiale. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJe suis PDG de Revolution Contraceptives, LLC. Nous développons Vasalgel qui se veut une forme sûre, fiable et plus réversible de contraception masculine et une alternative à la vasectomie. nnEn quoi le secteur a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nJe suis à la Révolution depuis un petit peu plus de deux ans, de sorte que le domaine n’a pas évolué à 100% au cours de cette période. Il est clair en ce qui me concerne qu’il y a un intérêt et une demande soutenus et croissants pour encore plus d’alternatives contraceptives masculines. Cela est dû en grande partie au plaidoyer de l’Initiative contraceptive masculine. nnSelon vous, quels sont les plus grands défis qui affectent la contraception en général et la contraception masculine surtout ? nLes challenges d’un bloc vaso-déférentiel, que nous demeurons en train de créer, sont partagés par de nombreuses autres sociétés développant des dispositifs médicaux implantables. Il s’agit du temps, de l’effort et des preuves cliniques nécessaires pour fabriquer l’article de manière sécurisée et recevoir l’approbation obligatoire. Obtenir le financement nécessaire pour compléter ce développement représente un challenge pour notre solution. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes défis à relever pour finir le développement et obtenir l’approbation n’ont pas beaucoup évolué , mais la capacité d’avoir le financement nécessaire est devenue de plus en plus difficile. nnQuels sont vos espoirs pour l’avenir près et proche de la contraception masculine ? nJ’espère qu’un seul produit pourra réussir le cheminement de développement et d’approbation. Cela présentera la garantie et aidera à ouvrir la direction à d’autres approches qui deviendront disponibles. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nLes bailleurs de fonds, les défenseurs et les concepteurs de produits qui croient en la nécessité et la promesse d’une nouvelle option contraceptive masculine. nnVeuillez donner toute anecdote tirée de votre expérience de travail dans le secteur. nD’après mon expérience personnelle, il y a des militantes qui croient passionnément à la nécessité de trouver de meilleures solutions de rechange à la contraception masculine. Les médecins que j’ai rencontrés et que j’ai rencontrés vis-à-vis de notre approche de bloc de vas deferens, c’est que les soins prodigués aux patients et aux couples qu’ils traitent, qu’ils sont vraiment intéressés par de meilleures options, mais qu’ils s’efforcent de s’assurer que les nouvelles approches sont sécuritaires et que les risques et les possibilités sont visiblement et précisément communiqués à leurs patients. nnVeuillez nous faire part de tout commentaire ou de toute considération supplémentaire qui, selon vous, est pour le grand public en ce qui concerne la contraception masculine et votre travail. nDe toutes nouvelles approches contraceptives masculines vraiment pas hormonales et réversibles sont un moyen important de permettre aux paires de mieux faire vérifier leur reproduction. Cela peut réduire le nombre de femmes qui subissent les effets secondaires associés aux approches hormonales, mais les gentlemens et les femmes partagent la responsabilité de la reproduction et réduisent le nombre de grossesses tout bonnement non désirées.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Motilité du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement nécessaires, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles méthodes de réaliser des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les hommes. L’une des principales particularités du sperme est sa capacité de nager dans le tractus génital. Cette capacité, ou mobilité des spermatozoïdes, est l’une des cibles les plus excitantes de la contraception masculine. nnMort dans flotte – Arrêter la motilité des spermatozoïdesnLa motilité des spermatozoïdes est la capacité des spermatozoïdes à nager dans l’équipement reproducteur féminin afin de féconder un ovule. La biroute du sperme, le flagelle, est ce qui donne la motilité du sperme. Propulsé par l’ATP, la biroute propulse les spermatozoïdes vers sa cible en les fouettant d’avant en arrière. nnLa motilité des spermatozoïdes, telle que vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la façon d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rougeâtre, vers l’ovule. nLa motilité des spermatozoïdes, telle que vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la manière d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en de couleur rouge, à proximité de l’ovule. Photo de Gilberto Santa Rosa, distribué sous licence CC-BY 2. 0. nCependant, les spermatozoïdes ne se déplacent pas en une seule ligne dextre. La motilité des spermatozoïdes peut être classée de différentes manières, telles que les mouvements droits, les zigzags, les vibrations, ou simplement tout bonnement non mobiles. Ces différentes formes de mobilité déplacent les spermatozoïdes de différentes manières. L’exposition à divers signaux modifie le mécanisme de guidage, ce qui finit par guider les spermatozoïdes à proximité de l’ovule. nnUne fois que les spermatozoïdes approchent de l’ovule, ils subissent un processus nommé capacitation. Ce cheminement est déclenché par la présence de calcium et induit une période d’hyperactivation dans le sperme. Les flagelles se déplacent avec une courbure et une taille d’onde riches, propulsant les spermatozoïdes vers l’ovule. Cette étape commence de plus à déstabiliser la membrane acrosomique, qui est cruciale pour la fécondation. nnTout médicament qui bloque la motilité des spermatozoïdes pourrait apporter un réel changement sur la planète de la contraception. Ces médicaments avoir un délai d’apparition très court et n’avoir besoin d’être pris que peu de temps avant le coït. de plus, car les spermatozoïdes démontrent leur mobilité dans le tractus génital effeminé, les femmes être en mesure d’employer ce contraceptif aussi bien, procurant une véritable équité dans le paysage contraceptif. nnIl existe de nombreuses cibles bien connues de la motilité des spermatozoïdes qui être utilisées pour le développement de contraceptifs masculins. Certains sont actuellement en cours de développement, notamment Eppin, The ion channel CatSper et Na/K ATPase. MCI a financé des travaux dans cette activité avec Patricia Cuasnicu en Argentine. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa duplication est un appareil grande et difficile, avec de nombreuses méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. L’arrêt de la motilité des spermatozoïdes est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le transport et la fécondation des spermatozoïdes sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés scientifiques créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    La femme moyenne passe la majeure partie de sa vie reproductive à tenter d’éviter les grossesses vraiment pas désirées. Par exemple, si une famille veut deux enfants, la mère passera environ 5 ans soit enceinte, soit en essayant de devenir enceinte, soit en postpartum. Pendant les quelque 35 années restantes de duplication potentielle, la mère souhaite éviter une grossesse. Toutefois, les grossesses tout bonnement non désirées sont habituelles, car une enquête réalisée en 2011 a divulguer que quarante cinq % des 6, 1 centaines de milliers de grossesses aux États-Unis étaient non désirées. la plus part de ces grossesses non désirées, soit 42 %, se sont soldées par un avortement. L’impact économe des grossesses vraiment pas planifiées est essentiel, le montant total des dépenses publiques consacrées aux grossesses vraiment pas désirées aux États-Unis étant estimé à 21 milliards de dollars en 2010. La façon la plus courante d’éviter une grossesse, tout en aujourd’hui une vie sexuelle active, est d’employer la contraception. la plus part des contraceptifs disponibles sont destinés aux femmes, y compris les appareils intra-utérins ( DIU ) ou bobines, les spermicides et la pilule contraceptive orale combinée, habituellement appelée ‘ pilule ‘. nnLes dispositifs intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux solutions. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui opèrent localement pour faire de l’utérus un lieu fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre agit comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes dispositifs intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux techniques. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui opèrent localement pour faire de l’utérus un cadre fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre procède comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes , par contre, n’ont que deux possibilités : le condom et la vasectomie. Les préservatifs sont une forme populaire de contraception car ils protègent également contre les MST. Cependant, il y a un taux de grossesse de 18% tous les ans avec l’utilisation emblématique du préservatif. La vasectomie est une forme de stérilisation et de contraception beaucoup plus permanente qui revient à arreter le canal déférent, le tube par lequel les spermatozoïdes passent du stockage à l’éjaculation. bien que considérées comme permanentes, les vasectomies peuvent être inversées, mais ce n’est pas toujours une réussite. nnIl est clair qu’un contraceptif masculin est indispensable, mais pourquoi n’a-t-on pas répondu à ce besoin ? Cinq conditions doivent être remplies pour qu’une méthode contraceptive masculine soit efficace : 1 ) elle doit être au minimum aussi infaillible que la pilule, 2 ) réversible dans un temps acceptable, 3 ) avoir très peu d’effets secondaires, 4 ) n’avoir aucun action sur la progéniture future et 5 ) être à bon prix. deuxièmement, existe une multitude d’obstacles à l’élaboration d’un contraceptif masculin, notamment : 1 ) la barrière des contrôles sanguins, 2 ) le volume de spermatozoïdes produits par l’homme moyen et 3 ) le fait que la réalisation de spermatozoïdes est continue plutôt que mensuelle comme chez les femmes. Malgré ces obstacles, de nombreux contraceptifs masculins potentiels sont en cours de développement. nnContraceptifs hormonauxnnIl existe trois catégories de contraception : hormonale, et non hormonale. Les contraceptifs hormonaux sont ceux qui opèrent sur le système endocrinien pour prévenir la grossesse, deux exemples de contraception hormonale sont la pilule et le DIU hormonal. Chez les hommes, une boucle de rétroaction endocrinienne négative, impliquant la testostérone ( et d’autres androgènes ) et les gonadotrophines, supprime la spermatogenèse. L’injection d’androgènes et d’autres agents anti-gonadotropes supprime les gonadotrophines et de ce fait la spermatogenèse, mais attise autant de multiples sensations secondaires, dont une diminution de la libido, des sautes d’humeur, une prise de poids et des taux anormaux de glucose. de plus, les effets des contraceptifs hormonaux ne sont pas constants chez les hommes et sont spécialement influencés par l’origine ethnique. L’administration de testostérone est un contraceptif plus efficace chez les hommes de l’asie de l’Est que chez les gentlemens de espèce claire, 90 % des mecs de asiatique de l’Est cessent de réaliser du sperme tout en accueillant la testostérone, en comparaison pour 60 à 80 % des hommes de couleur blanche. Deux dispositifs hypothétiques à l’origine de cet effet ethnique sont les différences dans la microstructure des testicules et le métabolisme de la testostérone. nnUn contraceptif hormonal coté masculin potentiel est la 7 alpha-méthyl-nortestostérone ( MENT ), un stéroïde synthétique qui ressemble à la testostérone. MENT®, actuellement en cours de développement par le Population Council, est administré sous forme d’implant sous-cutané efficace 12 mois. Huit des 12 ayant reçu la dose la plus importante n’ont produit aucun spermatozoïde lors de la période d’essai de 12 mois. , des sensations secondaires communs au traitement à la testostérone offrent autant été observés. Comme les hormones sont complexes et vont avoir de nombreux rôles dans le groupe, les contraceptifs physiques et vraiment pas hormonaux peuvent être une meilleure option. Ces soins sont moins susceptibles d’avoir ces impressions secondaires inattendus et indésirables, car leurs cibles sont plus spécifiques et leurs métiers biologiques plus généraux sont moins nombreux. nnContrôle physique des naissancesnnLes contraceptifs physiques font exactement ce que leur nom suggère et soit 1 ) limitent physiquement la distance du déplacement des spermatozoïdes ou 2 ) endommagent les spermatozoïdes le déplacement. Un contraceptif physique féminin bien reconnu est le diaphragme, un dôme en silicone souple ou en latex qui recouvre le col de l’utérus et empêche l’entrée du sperme. Deux techniques de contraception physique masculine sont en cours de développement. Le premier est Vasalgel™, sur lequel un test réussi chez le lapin a été proposé le mois dernier ( mars 2016 ) et commencera sans l’ombre d’un doute des tentatives chez l’être humain dans les semaines à venir cette saison. Vasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent, où il durcit et a créé une barrière au passage du sperme. nnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnL’administration de vasalgel à 12 lapins mâles n’a entraîné aucune production de sperme observable lors de la période de suivi de 12 mois. Bien qu’actuellement présenté comme méthode de stérilisation, on s’attend à ce que l’écoulement des spermatozoïdes soit rétabli en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de soude de sodium. nnUne méthode analogue est l’inhibition réversible du sperme sous guidage ( RISUG® ), l’injection d’un polymère synthétique nommé anhydride styrénique maléique ( SMA ) dans le canal déférent. plutôt que d’interdire le passage des spermatozoïdes, la SMA enduit la paroi du canal déférent, élaborant un environnement acide secondaire qui rompt les têtes des spermatozoïdes. Comme pour Vasalgel, ce traitement peut être inversé en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de sodium. Vasalgel et RISUG en sont tous deux au stade de l’essai, le premier aux États-Unis et le deuxième en général en Inde. nnContraceptifs vraiment pas hormonauxnnLes contraceptifs non hormonaux perturbent ou préviennent la grossesse sans l’utilisation d’hormones, comme tels, ils incluent les contraceptifs physiques. Le DIU en cuivre est un contraceptif non hormonal souvent exploité par les femmes, car le cuivre agit comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes dans l’utérus mettant en cause leur mobilité. Chez les hommes, les contraceptifs tout bonnement non hormonaux bloqueraient la utilisation et/ou le développement du sperme, rendant l’homme temporairement infertile. Dans un produit de site web précédent, j’ai déclaré que les protéines impliquées dans le développement du sperme, en particulier dans l’épididyme, peuvent être de bons élèves pour les contraceptifs masculins. Comme bon nombre de ces protéines ne sont exprimées que dans les testicules et le sperme, l’inhibition de leur fabrication devrait avoir peu d’effets secondaires. nnLes cibles prometteuses pour la contraception masculine actuellement en développement comprennent les protéines nécessaires et à la multiplication et à la maturation des spermatozoïdes, la motilité et les interactions sperme-œuf. Il a été prouvé que toutes ces protéines sont nécessaires à la fonction et à la fertilité du sperme chez l’homme. Une cible particulièrement prometteuse est l’inhibiteur de protéase épididymique protéique ( EPPIN ). Eppin se lie à la protide semenogelin ; cette interaction est important pour la motilité et la fertilité des spermatozoïdes humains. Eppin Pharma Inc. met au point un petit composé organique qui se lie à Eppin et protège de le détermination de l’Eppin-séménogéline. Cibler Eppin s’est avéré à la fois infaillible et réversible en macaques. Les contraceptifs interrompent la motilité des spermatozoïdes de mammifères peuvent être décrits en deux étapes. la première chose à réaliser entraine le mouvement des spermatozoïdes après l’éjaculation et à travers l’appareil reproducteur féminin, ce qui exige des enzymes glycolytiques, dont beaucoup sont spécifiques aux spermatozoïdes, y compris les cellules germinales GADPH spécifiques. Avant la fécondation des spermatozoïdes de l’ovule deviennent hyperactifs, afin de entrer dans l’ovule. Cette hyperactivité implique l’afflux d’ions calcium dans la bite du spermatozoïde, un cheminement dépendant de la protide CatSper. Ces deux protéines de la motilité des spermatozoïdes occasionnent de l’intérêt également cibles contraceptives, mais ni l’une et même l’autre n’est aussi avancée dans son développement qu’Eppin. Les protéines du sperme exposent un large potentiel également cibles contraceptives, mais le nombre de protéines présentes dans le sperme n’est pas négligeable et des travaux complémentaires sont nécessaires en vue de repérer leur composition en protéines. nnLa longue liste de contraceptifs masculins possibles comprend nécessairement de multiples possibilités qui ne sont pas mentionnées dans cet article de site ( pour une liste plus longue, voir cette Wikipedia sur les contraceptifs masculins, et le New Male Contraception Information Project ). Avec le grand nombre de contraceptifs possibles, dont certains en sont aux derniers stades de développement, la contraception masculine s’avère vraiment pas seulement possible, mais aussi imminente. Cela dit, la route à proximité de la création d’un produit viable ne sera pas facile. Comme nous l’avons déjà dit, un contraceptif masculin se doit d’être particulier, réversible et efficiente, avoir peu d’effets secondaires et sauter à travers beaucoup d’obstacles avant d’être mis sur le marché et accepté par les testeurs. par ailleurs, à mon avis, l’un des plus grands obstacles au développement d’un contraceptif masculin utilisable est l’absence d’une ‘ meilleure option ‘ distincte. Il n’y a pas de précurseur évident dans la course vers un contraceptif coté masculin, et les chercheurs travaillent sur un très large panel de contraceptifs possibles. en bref, la technologie et l’incitation subsistent pour créer un contraceptif coté masculin, mais cela ne veut dire pas que la voie à suivre est libre d’obstaclesd.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Être un bon père – et un homme bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les petits. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est en toute simplicité pas tout à fait le bon. Les considérations minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont compliquées, même pour ceux qui les veulent profondément. Et la vision familiale, être un bon père – ou un bon homme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les hommes doivent faire preuve de inventivité dans la façon dont ils concourent avec leurs partenaires à la phase pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des options en manque terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des alternatives permanentes comme la vasectomie. C’est dur d’être un garçon bon et de participer de façon importante à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les hommes et les femmes ayant la capacité de choisir si et quand avoir une famille. nnEt personnellement, la vision de ma famille comporte au minimum un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en bonne santé, que j’aime voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains pourraient trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de toutes nouvelles alternatives contraceptives, ait récemment accueilli un fils sur la planète. Cependant, la mission de MCI n’est pas simplement de réduire le volume de naissances dans les pays, mais d’être sur que les gens ont les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les enfants. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils offrent besoin pour réaliser leur unité de famille parfaite – la forme. nnLes taux de grossesses vraiment pas désirées sont très élevés – plus de 50 % aux États-Unis seulement. Et les hommes n’ont en toute simplicité pas le choix de prendre part à cette conversation de manière équitable. En développant de dernieres nouvelles options masculines, nous augmentons la capacité des mecs à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le veulent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des techniques masculines sur le marché. En fait, mon fils sera à tous les coups l’un des premiers hommes à pouvoir utiliser de nouvelles possibilités. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la conception de produits pour . Les jeunes d’aujourd’hui sont les personnes de la contraception masculine future et le monde se développe rapidement. Leurs perceptions de ce que cela suggère d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les possibilités équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus d’options que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux types d’hommes et de filles permettront aux familles de choisir de leur nettoyée avenir. Et que j’apprends à mon fils à être un homme bon, m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Au cours des recentes années, beaucoup d’entre nous offrent vu des manchettes faisant référence au développement de médicaments contraceptifs pour hommes. Il paraît que depuis trop longtemps, les femmes portent seules le fardeau de la prévention de la grossesse, malgré le fait que l’accouchement exige deux parties pour avoir lieu. de plus, puisque les hommes sont fertiles à 100 % du temps, tandis que les femmes ne le sont qu’environ le quart du temps de leur cycle menstruel, il paraît un peu exagéré d’attribuer la responsabilité uniquement aux femmes, aux couples qui espèrent reporter leurs enfants. nnNatural Womanhood, Fertility Awareness Based Methods, Natural Family Planning, NFP, FABM, FAM, FAM, contrôle des naissances, effets secondaires, santé des femmes, santé reproductive, sensibilisation à la fertilité, santé masculine, contrôle des naissances, contraceptifs hormonaux, contraception hormonale, contraception masculine, contrôle des naissances, statut du contrôle des naissances masculin, efficacité du contrôle des naissances, givre, contraceptifs oraux masculins, pilule, contrôle des naissances, effets secondaires de la pilule, effets secondaires sur une longue période des pilules, santé, contrôle des naissances égalitairenIl s’avère que l’histoire du contrôle des naissances inclut des tentatives pour trouver un contraceptif masculin. Un médecin qui prescrivait avec enthousiasme des contraceptifs hormonaux aux femmes dans les années 1960 a exploré la question après avoir été insatisfaite de voir les sensations secondaires de la contraception que les femmes éprouvaient. Ce qu’elle a découvert et documenté dans son livre The Bitter Pill de 1985, c’est que les contraceptifs oraux masculins avaient aussi des sensations secondaires désagréables. La seule différence est que la découverte de ces sensations secondaires a stoppé l’élaboration de médicaments pour les hommes, tandis que les médicaments pour les femmes continuent d’être grandement prescrits. nnLa professeure Janet E. Smith l’explique dans son exposé très diffusé de 1994 sur la contraception : Pourquoi pas ? Commentant la manière dont le Dr Grant a constaté que la tentative de contraception masculine était au point mort, Smith explique : ‘ il existe une raison à cela. Dans le groupe d’étude des mâles, un mâle a eu un léger rétrécissement de ses testicules. Ainsi, tous les tests sur la pilule contraceptive masculine proposent été arrêtés, car c’est intolérable. Dans le groupe d’étude effeminé, trois femmes sont mortes. ‘ Jeanette Flood a exposé cette dernière année à l’occasion de la Journée internationale de la femme : ‘ Au cours des deux premières années d’un timbre contraceptif pour les femmes, au minimum six femmes sont mortes, sans doute plus. Pourquoi est-ce acceptable ? ‘ C’est une bonne question. nnUne histoire malheureusenPlus nous en apprenons sur l’histoire de la mise en marché des contraceptifs hormonaux des femmes, plus nous entendons parler d’effets secondaires chez les femmes qui sont brossées sous le tapis. Le n° de mai 2019 de Scientific American décrit les premiers tentatives de recherche qui proposent mené à la première pilule contraceptive sur le marché. Comme Madeleine Coyne l’a détaillée à Natural Womanhood plus tôt en ce moment : nnDans le premier essai à grande échelle, approuvé par la FDA, de contraception hormonale, 265 femmes portoricaines à faible revenu offrent été recrutées… et 22% des femmes offrent abandonné l’expérience après avoir subi des sensations secondaires indésirables. Comme l’écrit Virginia Sole-Smith dans Scientific American, ‘ Le directeur de santé de l’étude a fait valoir que la pilule ‘ provoquait trop de critiques secondaires pour être généralement acceptable ‘. néanmoins, il a été mis sur le marché. ‘ nnC’est ainsi que le contrôle des naissances a été vérifié sur des femmes pauvres d’un autre pays sans leur consentement, leurs effets secondaires flagrants ayant été balayés. malgré que la pilule soit célébrée comme une percée libératrice pour les femmes, Sole-Smith poursuit en expliquant : ‘ Mais la libération avait un prix. Vers la fin des années 1960, des patients de tous les États-Unis ont signalé les mêmes symptômes que ceux documentés l’essai portoricain. Malgré de nombreuses reformulations lors des années qui proposent suivi, les sensations secondaires demeurent un problème pour de multiples femmes sur la pilule ; les risques de cancer du sein, de caillots sanguins et d’accident vasculaire cérébral peuvent de plus être plus élevés. ‘ nnLa recherche continue de la contraception masculinenEntre-temps, les discussions sur la création d’une méthode contraceptive masculine se poursuivent. bien que la contraception masculine n’ait pas encore fait son apparition sur le marché, elle est à l’étude depuis un moment et, à quelques mois d’intervalle, un article sur ses progrès naissants semble dans les fils de toutes nouvelles. nnFin 2018, les chercheurs ont donné le coup d’envoi d’un essai pour un gel topique contraceptif masculin. Le givre est simple : allie progestatif et testostérone pour réduire le nombre de spermatozoïdes. ‘ lorsque le progestatif est exploité seul chez les hommes, explique-t-on dans les rapports, il rétréci le nombre de spermatozoïdes et fait décroître le taux de testostérone, ce qui peut entraîner des impressions secondaires indésirables comme l’acné, la prise de poids et une diminution de la libido. Donc l’ajout de testostérone est destiné à contrecarrer ces impressions tout en laissant un nombre de spermatozoïdes incroyablement bas. ‘ il faut plus d’une décennie, et le procès lui-même ne devrait pas être terminé avant 2022. Une version masculine de la pilule qui fonctionne selon le même principe est également en cours d’élaboration. nnCependant, malgré la aisance et la prétendue sécurité de ce givre, des études scientifiques ont montré que les hommes sont réticents à l’utiliser. Selon un produit semblé dans The Wire, ‘ Le sentiment le plus répandu peut être l’apathie – une sensation de complaisance car ce sont les femmes qui dirigent l’exposition contraceptive. ‘ nn ‘ Jonathan Eig, l’auteur de The Birth of the Pill, a déclaré : ‘ Il n’y a pas réellement d’adhésion quand il s’agit de gars qui prennent la responsabilité de la contraception. ‘ La pilule connaît un tel succès financier qu’il n’y a tres peu d’incitation pour les chercheurs à analyser de toutes nouvelles formes de contraception pour les hommes tout bonnement non plus. ‘ nnDe plus, selon Christina Chung-Lun Wang, chercheuse à Los Angeles Biomed et l’une des majeures chercheuses sur le gel, ‘ l’industrie pharmaceutique n’a aucun intérêt à financer de nouvelles techniques de contraception qui ciblent les gentlemens ‘. nnLes chercheurs s’inquiètent des sensations secondaires de la contraception chez les hommes qui sont révélés par les informations sur l’innocuité, notant des taux de cholestérol plus élevés chez les participantes à l’essai de contraception orale, et des dangers pour les hommes plus âgés qui veulent utiliser la pilule. nnLa solution est juste devant nousnIl se trouve qu’il existe une méthode contraceptive qui inclut la participation des mecs. En fait, pour être efficiente, elle exige la participation mutuelle des femmes et des mecs. Cette méthode n’exige pas de médicaments hormonaux qui suppriment leur fertilité ou créent des impressions secondaires pour les deux parties. tout cela et bien d’autres choses encore sont envisageables avec les solutions modernes de planification familiale naturelle connues sous le nom de solutions fondées sur la connaissance de la fécondité ( FABM ). nnCes techniques naturelles de contraception ont tout bonnement non seulement prouvé leur efficacité comparable à celle des contraceptifs pharmaceutiques, mais elles n’ont aucun action secondaire sur la contraception et ne affichent aucun risque pour le système reproducteur de la femme. Pour les femmes qui essaient de réduire les douleurs menstruelles ou d’autres symptômes menstruels, ils permettent aux femmes d’identifier naturellement les déséquilibres hormonaux et de les traiter avec l’utilisation d’un professionnel médical. Rien ne peut être d’avantage favorable à la santé des femmes. nnComme le accentue Jeannette Flood, c’est la forme la plus équitable de planification de famille pour les gentlemens et les femmes : nnNous devrions insister sur le ‘ respect de la duplication ‘ des femmes au même titre que celui dont bénéficient les gentlemens depuis longtemps. Le respect qui dit : ‘ Tout comme je ne risquerais pas de rétrécir ou d’avoir des impressions secondaires désagréables, et surtout de risquer des blessures physiques ou la mort pour moi-même, bien sûr, je ne veux pas que ma femme, ma fille, ma sœur ou une autre femme risque ou subisse des blessures physiques ‘. Un tel respect reconnaîtrait que le plaisir et la facilité ne l’emportent pas sur le bien-être des femmes. Un respect égal en matière de réplication ferait s’effacer les contraceptifs chimiques aussi bien pour les femmes que pour les gentlemens. nnEspérons que nous pourrons traiter les contraceptifs hormonaux féminins avec le même scepticisme que les contraceptifs masculins. J’espère également qu’au lieu d’exposer les femmes et les hommes à toute une collection de formules artificiels visant à prévenir les grossesses, les gentlemens et les femmes pourront mieux aimer et comprendre les cheminement d’origine naturelle de notre corps et encourager les sexes à bosser ensemble à la planification familiale, surtout qu’au détriment de la santé des autres.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour hommes à présent ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les hommes sont insuffisantes parce qu’il n’a pas été inventé d’option de contraception à long terme pour les hommes. La vasectomie est perçue comme une méthode irréfragable, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre réellement cher si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures possibilités contraceptives pour les gentlemens procureront l’équité à la planification familiale, car davantage de gars partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive féminine mise en place a entraîné une augmentation de l’utilisation des contraceptifs, une l’abaissement des grossesses tout bonnement non désirées et une bonification de la santé des enfants dans le monde entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements prochains de la nouvelle contraception masculine. nnIl est primordial que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a soixante millions de grossesses vraiment pas désirées tous les ans dans le monde. Il n’y a pas eu d’innovation significative dans le secteur de la contraception, surtout les méthodes non hormonales, depuis des décennies. nnLa réduction des grossesses vraiment pas désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent de plus à économiser aux contribuables plus de 5 000 000 000 de dollars par année en frais médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de dépenses sur une longue période soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification familiale sont contents pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de dernieres nouvelles études sur les méthodes contraceptives masculines. Nous faisons avancer les alternatives de contraception masculines dans le but les hommes et les femmes puissent avoir plus de possibilités – ensemble. nnEnvisagez de faire une capacité à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : faites partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons progresser notre tâche grâce en investigation, aux réseaux et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des documentations novatrices et prometteuses dans ce domaine, nRéseauter avec les chercheurs et constituer des liens avec eux pour faire s’améliorer le secteur, nEffectuer des documentations sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous voulez en savoir plus ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Un bilan de la situation existante en terme de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et efficaces continuent d’échapper au grand public, et même avec plusieurs nouvelles alternatives en cours de recherche, peut s’écouler de multiples années avant que les gentlemens aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, les médecins et les spécialistes agissent d’arrache-pied pour conférer aux les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est ni plus compliqué ni plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un garçon et une femme se sentiraient aussi investis dans la prévention d’une grossesse non planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. les dames sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception car les problèmes des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour différentes raisons, la géolocalisation sur le contrôle des naissances chez les hommes se développe à un rythme différent et avec une urgence différente de celle des études chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les spécialistes ne sont pas encore recrutés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour développer le contrôle des naissances chez les gentlemens a été un essai clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a testé l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour chez 320 joueurs en excellente forme âgés de 18 à 45 ans dont le volume de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des retombées encourageants en réduisant le nombre de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf quatre, et 75 % d’entre elles offrent indiqué qu’elles pourraient être disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé ensuite que trois des 4 grossesses proposent eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit complètement infaillible ). nnMalgré les commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité associé à l’Organisation internationale de la santé qui a est établi que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un organisme – étaient supérieurs à ceux de la recherche. Et s’il est vrai que 20 hommes proposent abandonné l’étude à cause d’effets secondaires typiques de la contraception féminine ( libido, douleurs sur les muscles, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces impressions secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une incidence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont totalement normaux dans les études scientifiques cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand volume de gars ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui offrent signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut sembler décourageante, mais les spécialistes sont toujours en faveur des options masculines. L’équipe à la base du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – une nouvelle fois, l’ajustement et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les tentatives cliniques de phase II – tandis que d’autres groupes explorent différentes options. nnUne de ces alternatives à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du système reproducteur coté masculin qui transporte le sperme et c’est ce qui est coupé une vasectomie. ) Le gel serait injecté au cours d’une intervention rapide en visite extérieur dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de givre semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun action sur la utilisation sexuelle. Les effets secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif analogue à Vasalgel et il est plus proche du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux locaux en Inde, tandis que l’équipe derrière Vasalgel se prépare pour ses premières études cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un composé injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est infaillible quasiment en direct et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les scientifiques de Vasalgel testent le’rinçage’ du givre en l’occurence qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un contrôle depuis 15 ans et les rapports indiquent qu’il est très efficiente. nnProtection pour l’instantnIl pourrait s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces possibilités n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il reste deux possibilités principales pour les hommes : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les gentlemens sexuellement actifs, en particulier ceux dont le mode de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus grandement acceptée chez les gentlemens de 50 ans et plus, avec près de 500 000 qui se font ‘ couper ‘ chaque année aux États-Unis. au contraire de la croyance populaire, la vasectomie n’affecte pas la utilisation sexuelle de l’homme et peut prendre jusqu’à trois mois pour être efficiente. Il n’est cependant pas sans contraintes. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très cher et ne fonctionne pas toujours, alors est essentiel d’envisager cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est dur de l’inverser, les vasectomies sont souvent considérées par les couples qui proposent fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les gentlemens qui proposent des relations hétérosexuelles engagées à long terme qui, avec leur partenaire, ne désirent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour endurer une vasectomie – est par conséquent exactement celle qui peut disposer des possibilités contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le volume d’options de contraception pour les gentlemens change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements potentiels au mandat en terme de contraception de la Loi sur les soins faibles et sur la façon dont les programmes alimentaires d’assurance couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les gentlemens et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les techniques contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas pas d’option pour les hommes à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les gentlemens peuvent quand même être des personnes actifs et responsables lorsque l’objectif est la contraception.