• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – préservatif avec perle

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Contraception : pour terminer une pilule masculine ? nnUne pilule contraceptive pour homme vient de passer avec succès les premiers contrôles d’une étude réalisée par des chercheurs américains. nSon nom est barbare mais la molécule 11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate, ou 11-béta-MNTDC, peut bien révolutionner nos pratiques de contraception. Cette nouvelle pilule hormonale, en cours d’expérimentation aux États-Unis, est à destination de… la gent masculine ! Une méthode qui peut intéresser 61 % des Français selon un sondage de l’institut CSA réalisé en deux mille douze. nnLe traitement ‘ diminue la production de spermatozoïdes tout en préservant la libido ‘, prouvent les résultats de la première phase d’essai clinique, présentés le 24 mars 2019 lors du congrès annuel de la Société d’endocrinologie américaine. Les chercheurs de l’University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute ( LA BioMed ) ont essayé l’innocuité de la pilule sur quarante hommes. nnPendant 28 jours, 10 d’entre eux proposent reçu chaque jour un placebo ; les autres la 11-béta-MNTDC à différentes concentrations. Conséquence : le médicament-candidat a extrêmement abaissé le degré de deux hormones nécessaires à la création de spermatozoïdes en comparaison avec la prise de placebo. Quant à son impact sur la quantité-même des gamètes, n’a pu être évalué du fait de la durée trop courte de l’étude. selon l’une des scientifiques impliquées, Christina Wang, 60 à 90 jours seraient nécessaires à la 11-béta-MNTDC pour agir de manière idéale. La prochaine étape clinique, menée à plus grande échelle et sur une période plus longue, devrait permettre de surveiller cette affirmation. En cas de résultats positifs, la molécule pourra ensuite être testée sur des couples sexuellement actifs. nnDes sensations secondaires limitésnCes travaux de recherche sont encore plus encourageants que la pilule s’avère bien passer. Christina Wang ne décrit aucun effet secondaire important, seuls quelques cas de fatigue, d’acné ou de maladies de tête. Une poignée de mecs offrent aussi noté de légers troubles de l’érection ou de la libido, sans pour autant affecter leur action sexuelle. Ainsi, aucun volontaire n’a décidé de mettre un terme à sa prise de 11-béta-MNTDC, et les menus personnalisés incidents offrent disparu à la fin du traitement. Les chercheurs espèrent tirer les mêmes conclusions de la prochaine phase d’expérimentation. nnEn 2016, l’arrêt prématuré de l’essai clinique de phase II d’un autre contraceptif masculin, pourtant efficiente à près de 96 %, avait fait grand bourdonnement. Les sujets avaient reporté des méfaits en nombre important, mais légers pour 91 % d’entre eux, et les deux comités indépendants chargés de juger la sécurité des joueurs à l’étude avaient donné des avis contradictoires. Sans compter que modifications de la disposition mentale et de la libido, acné, irritabilité ou bien encore maux de tête sont le lot fréquent des femmes sous contraception hormonale. nnPas sur le marché avant dix ansnLa 11-béta-MNTDC connaîtra-t-elle le même sort ? Si les anciens tests portaient sur l’injection d’un duo d’hormones [une progestérone et une hormone androgène], la pilule masculine contient une testostérone modifiée ‘ combinant les deux challenges hormonales ‘, explique Christina Wang. par ailleurs, son équipe travaille parallèlement sur une autre molécule, ‘ composé-soeur ‘ du 11-béta-MNTDC, le DMAU, elle aussi prometteuse. nn ‘ Nous élaborons deux médicaments oraux en même temps afin de faire avancer le champ de la contraception, justifie la Pr Stephanie Page, personnage du groupe de recherche. Le but est de trouver un composé avec un minimum d’effets secondaires et le plus efficiente possible. ‘ Et sa collègue de prédire : ‘ Une contraception hormonale masculine sûre et réversible devrait être prêt dans 10 ans. ‘ La pilule pour les hommes, peut-être, mais ce n’est pas pour demain.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Entretien avec Ed Gillis, possesseur d’une subvention de l’ITMnEd Gillis est le PDG de Revolution Contraceptives. La société travaille actuellement sur Vasalgel, un dispositif en cours de développement comme contraceptif non hormonal à longue durée d’action, consacré à être réversible. Il est un entrepreneur et un cadre supérieur qui a fait ses arguments dans la collecte de fonds à un niveau précoce et intermédiaire, les tentatives cliniques OUS, le moteur de recherche et le développement et la conception clinique de produits dans des sociétés en phase initiale. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJe suis PDG de Revolution Contraceptives, LLC. Nous élaborons Vasalgel qui se présente comme étant une forme sûre, crédible et plus réversible de contraception masculine et une alternative à la vasectomie. nnEn quoi le domaine a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nJe suis à la Révolution depuis un peu plus de deux ans, de sorte que le domaine n’a pas évolué radicalement lors de cette période. Il est clair en ce qui me concerne qu’il y a un intérêt et une demande soutenus et croissants pour surtout d’alternatives contraceptives masculines. Cela est dû en grande partie au plaidoyer de l’Initiative contraceptive masculine. nnSelon vous, quels sont les plus grands défis qui affectent la contraception en général et la contraception masculine en particulier ? nLes challenges d’un bloc vaso-déférentiel, que nous restons en train de créer, sont partagés par de nombreuses autres sociétés développant des appareils médicaux implantables. Il s’agit du temps, de l’acharnement physique et des preuves cliniques nécessaires pour mettre au point l’article pour de faux et avoir l’approbation obligatoire. Obtenir le financement nécessaire pour compléter ce développement représente un défi pour notre solution. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes défis à relever pour finir le développement et recevoir l’approbation n’ont tres peu évolué sur le long terme, mais la capacité de profiter de le financement nécessaire est devenue de plus en plus difficile. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité proche et proche de la contraception masculine ? nJ’espère qu’un seul produit pourra réussir le cheminement de développement et d’approbation. Cela présentera la promesse et assistera à ouvrir la voie à d’autres approches qui deviendront disponibles. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nLes bailleurs de fonds, les défenseurs et les concepteurs de produits qui croient en la nécessité et la promesse d’une nouvelle solution contraceptive masculine. nnVeuillez partager toute anecdote tirée de votre expérience de travail dans le secteur. nD’après mon expérience personnelle, y a des militantes qui croient passionnément à la nécessité de trouver de meilleures solutions de rechange à la contraception masculine. Les médecins que j’ai rencontrés et que j’ai rencontrés au sujet de notre approche de bloc de vas deferens, c’est que les soins prodigués aux patients et aux couples qu’ils traitent, qu’ils sont véritablement emballés par de meilleures possibilités, mais qu’ils s’efforcent de s’assurer que les dernieres nouvelles approches sont sécuritaires et que les risques et les avantages sont visiblement et précisément communiqués à leurs patients. nnVeuillez nous faire part de tout commentaire ou de toute considération supplémentaire qui, selon vous, est bénéfique pour le grand public en ce qui concerne la contraception masculine et votre travail. nDe dernieres nouvelles approches contraceptives masculines non hormonales et réversibles sont un moyen important de permettre aux paires de mieux contrôler leur réplication. Cela peut réduire le volume de meufs qui éprouvent les sensations secondaires associés aux approches hormonales, mais les hommes et les femmes partagent la responsabilité de la reproduction et réduisent le volume de grossesses tout bonnement non désirées.

    La contraception masculine – contraception masculine

    parler de contraception avec votre partenaire : Quelles sont les alternatives ? nCe billet de site web invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, et sexuelle des hommes. Il croit que le sentier en direction du vrai commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les sujets est la meilleure manière de créer une liaison étroit et durable. C’est spécialement vrai quand il s’agit de sexe, mais la conversation est plus importante que les postures et préférences préférées. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les techniques les plus agréables, énergiques et favorites ? Trop souvent, on présume que l’homme vêtira simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les alternatives véritables et quels sont les atouts et les problème technique de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs proposent toujours été la forme de contraception la plus courante chez les gentlemens. Cela est dû au fait qu’ils sont largement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque actuel d’options diverses dans le domaine de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être discernés comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les gentlemens à penser que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront systématiquement un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 150 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’employer des préservatifs, assurez-vous de les utiliser convenablement pour éviter les grossesses tout bonnement non désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( autant nommés préservatifs féminins ) sont autant une option, mais ils offrent un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles requièrent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et parfois une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports sexy pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme pourrait faire l’amour avec un préservatif extrêmement désagréable, et même déclencher des problèmes de santé. Une sensibilité au latex peut ne se exprimer qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir utilisé des condoms. malgré que les préservatifs soient une mode familière pour les rapports sexuels protégés, est important de parler ouvertement vraiment pas seulement des atouts, et par dessus le marché des risques qui accompagnent leur utilisation en tant que couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour femmes font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut sans problème supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement 25, 9 % des femmes emploient la contraception orale, tandis qu’une autre enquête neuve a divulguer que 70 % des femmes offrent déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter au cours des trois dernières années. nnAu dire de tous, la pilule est efficace à presque 100 %, lorsqu’elle est utilisée correctement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent réellement la peine. Certaines marques préférées de contraception orale ne sont pas couvertes par certains programmes alimentaires d’assurance. Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives proposent leurs sensations secondaires communs ; est par conséquent important que les femmes trouvent celle qui leur convient le mieux. nnActuellement, n’y a pas d’options contraceptives orales pour les gentlemens, ce que nous trouvons inacceptable. malgré que le moteur de recherche interne soit en cours depuis un moment déjà, a fallu lutter pour que toute solution viable soit mise en marché. jusqu’à ce que cette option soit prêt dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à votre aise avec la contraception et qu’elle est au commun de tout effet secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de constater que l’une des formes les plus courantes de contraception, autant pour les hommes que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive crédible est si forte que nous demeurons prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et cependant la ligature des trompes est la deuxième forme de contraception féminine la plus populaire aux États-Unis. La vasectomie, même si elle est vue comme une intervention beaucoup plus certaine, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins moderne. Pourtant, plus de 500 000 par an choisissent encore de se faire opérer. nnBien qu’une vasectomie soit considérée comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans risque. Des études scientifiques antérieures proposent tenu un lien statistique entre les personnes ayant subi une vasectomie et les gentlemens qui développent un cancer de la prostate plus tard dans leur vie. par ailleurs, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les impressions psychologiques envisageables de l’opération peuvent parfois causer une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est avec certitude problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter amplement ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous faites ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le constater, aucune de ces possibilités n’est parfaite ; elles proposent toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, vraiment pas hormonal et réversible pour les gentlemens, qui nous permettra d’élargir cette conversation en plus de ce que nous savons actuellement. Augmenter le volume de solutions contraceptives à l’avenir apportera aux couples un plus grand éventail de possibilités et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus pertinente et la plus sûre pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Les toutes nouvelles techniques contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient auparavant. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible proposent été lents – la recherche interne a commencé presque simultanément que la recherche interne sur la contraception féminine dans les années 1950, mais elle n’a pas reconnu le même succès ni le même investissement que la contraception féminine. nnDiverses initiatives financées par des fonds publics proposent amène à d’importants développements dans le contrôle de la reproduction masculine, surtout la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très efficiente. Plusieurs nouveaux esters de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, ont de plus un potentiel contraceptif. , bien qu’il ait été clairement démontré que l’approche hormonale est capable de présenter une contraception efficace et réversible, il n’existe aucun produit disponible. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en partenariat avec le Population Council, coordonne un essai multicentrique d’une combinaison de givre auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode de confidentialité de tous les jours à l’initiative de le bénéficiaire complète les techniques contraceptives masculines en général injectables avant cela étudiées. nnOutre les soins combinés testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une animation androgénique et progestative en sont aux premiers tentatives cliniques. Ces stéroïdes artificielles proposent un effet semblable à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la possibilité d’une dose orale journalière unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les possibilités contraceptives pour les gentlemens. nnNouvelles approches non hormonales qui peuvent offrir des possibilités. Les interventions avec des sites possibles d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de contrôles précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de solutions de retrait. Depuis 2000, plusieurs analyses basées sur des enquêtes menées dans éventuels milieux culturels et sociaux offrent divulguer qu’au moins vingt cinq % des mecs considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette possibilité, mais il est à espérer que de toutes nouvelles options viendront sur le marché lors des prochaines années. nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    La contraception masculine au-delà des préservatifs et de la vasectomie : il est grand tempsnDans ce blogue, la directrice générale de MCI, Heather Vahdat, donner ses réflexions sur le besoin de contraception masculine et sur la manière dont le terrain peut accélérer l’insertion de dernieres nouvelles méthodes masculines. nAu cours de la dernière décennie, j’ai travaillé dans le secteur de le moteur de recherche et du développement sur les contraceptifs des femmes et j’ai eu l’occasion d’échanger régulièrement sur les méthodes masculines. Les conversations proposent souvent été brèves en raison d’un manque d’appétit pour le financement de ces travaux et de la perception que les hommes n’utiliseront pas la contraception. Beaucoup supposent aussi que quand bien même les hommes sont prêts à utiliser la contraception, leurs partenaires ne leur feront pas confiance pour le faire efficacement. Malgré le peu ou l’absence de soutien financier, quelques défenseurs infatigables offrent eu tendance à l’étincelle de promesse qu’offraient les solutions masculines. Leurs exercices pour maintenir vivante la discussion sur la contraception masculine ont continué à faire avancer le domaine de la santé lentement mais sûrement. nnEn 2017, alors que je faisais partie d’une équipe de recherche sur la conception centrée sur l’être humain pour identifier de toutes nouvelles approches de la contraception féminine, la question ‘ Et les gentlemens ? Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que cette question émanait de femmes et d’hommes de tous âges et de tous statuts relationnels dans les milieux urbains et ruraux du Kenya et de l’Inde, sociétés dans lesquelles le fardeau de la contraception a toujours été imposé à la femme. nnUne introduction rapide : Au-delà des condoms et de la vasectomienAyant récemment fait la transition dans le secteur de la contraception masculine, j’ai eu la chance de me familiariser rapidement avec le domaine de la santé grâce à une série d’événements qui se sont déroulés à un moment inattendu. En plus d’en apprendre surtout sur les ateliers soutenues directement par MCI, j’ai eu le plaisir d’assister à une réunion annuelle de spécialistes opérant sur des cibles contraceptives masculines à un niveau très précoce. Peu de temps après, MCI a lancé notre premier appel de propositions visant essentiellement les produits à un stade plus avancé, en général les appareils axés sur l’occlusion vasculaire réversible ( comme la vasectomie, seulement moins invasive et réversible ). Ces expositions précoces, associées à une communauté réceptive et solidaire, m’ont permis de me faire rapidement une idée du temps qu’il faudra pour que les nouveaux contraceptifs masculins arrivent sur le marché. nnAlors que je travaillais à l’élaboration d’une stratégie pour les activités en panne terme de MCI, j’ai tenu compte de tout ce que j’ai compris au cours de mes premières semaines comme directeur général de MCI. J’ai créé un calendrier approximatif de développement de produits qui incluait toutes les techniques masculines que j’ai apprises et j’ai essayé de déterminer les opportunités où MCI pourrait fournir le soutien le plus efficiente. durant ce cheminement, un thème clair a commencé à émerger, un graphisme qui articule le défi essentiel du développement de tout nouveau produit tout en reflétant aussi, quelque peu inversement, une sensation général que j’entends souvent lorsque je dis aux gens que le but de MCI est le développement de nouveaux contraceptifs masculins : ‘ Il était temps ‘. nnAccélérer le processusnLe tracé des solutions contraceptives masculines vraiment pas hormonales en cours de développement sur toute la durée de développement du produit révèle directement un pipeline déséquilibré. la majorité des produits potentiels en sont à la phase initiale de découverte avec seulement une poignée de produits, seulement des appareils occlusifs de vas occlusifs, qui approchent des études scientifiques précliniques permettant le déploiement de la DNR. Le calendrier de développement est complété par la rareté des produits qui déclarent en être à diverses étapes des essais cliniques. Cependant, ces essais sont menés dans des pays qui ne sont pas gérés par des organismes de réglementation stricts ( ARS ). Cela signifie que la capacité d’employer les datas de ces essais pour presser les exercices d’enregistrement internationaux pourrait se révéler difficile. nnCompte tenu de ces challenges, la première phase de la multiplication du nombre de contraceptifs masculins disponibles consiste à faire s’améliorer plus rapidement les produits au stade précoce : ‘ Il s’agit de favoriser le temps ‘. nnS’assurer d’une voie clairenEn plus de faire avancer les premières solutions, j’ai autant réfléchi à la manière dont nous pourrions faire avancer les choses à partir de l’autre bout du pipeline. Comment pouvons-nous nous préparer aux ateliers en aval pour nous assurer que les efforts accélérés de développement de produits ne se heurtent pas à un mur au stade préclinique ou clinique ? Étant donné qu’il n’existe que peu ou pas de derniers en terme de navigation dans le process de réglementation des techniques contraceptives masculines, nous devons débuter dès maintenant à tenir des discussions avec un large panel d’intervenants pour nous assurer que les étapes à franchir pour recevoir l’approbation obligatoire sont claires. Cela garantira que le temps et l’efficacité sont gérés aux DEUX extrémités du spectre du développement, ce qui permettra de favoriser le processus : ‘ il s’agit de comprimer efficacement le temps ‘. nnCommuniquer une réaliténNous pouvons réaliser des solutions contraceptives masculines jusqu’au retour des vaches à la maison, mais à moins que les vaches n’utilisent ces solutions, nous devons autant bosser parallèlement pour étudier et déterminer le marché et les usagers possibles. C’est délicat de définir une voie qui n’existe pas encore. En fait, n’existe même pas de marché fortement similaire pour la contraception masculine ( c. -à-d. que le marché de la contraception masculine n’est sans l’ombre d’un doute pas analogue à celui de la contraception féminine ). Les méthodes masculines, en particulier les techniques tout bonnement non hormonales, sont susceptibles d’avoir des dispositifs d’action très différents des solutions féminines. Plus particulièrement, les méthodes masculines tout bonnement non hormonales sont susceptibles d’avoir moins d’effets secondaires, ou parfaitement aucun, parmi ceux que l’on analyse généralement avec la contraception féminine. nnLe concept même de techniques contraceptives masculines, au-delà des préservatifs et de la vasectomie, est encore si étranger qu’il est intangible pour de nombreux . Ainsi, un aspect critique de la réalisation d’une étude de marché ne consiste pas seulement à réaliser les caractéristiques potentielles du marché et des utilisateurs des méthodes masculines, mais aussi à amener les hommes et les femmes à prévoir un monde où il existe plusieurs techniques contraceptives masculines. Ce processus de normalisation est particulièrement critique étant donné que les usagers prévus de plusieurs des contraceptifs masculins en développement sont actuellement des nourrissons ! En normalisant la conversation avec les ados et les hommes et femmes d’aujourd’hui, le concept de contraception masculine sera moins étranger d’ici à ce que les produits actuellement en développement et les premiers usagers atteignent un point d’intersection : ‘ Il est temps de parler de la multiplication des alternatives contraceptives pour les hommes comme une réalité. nnIl est TOUT tempsnNous nous trouvons à un point où quasiment tous les critères de la discussion sur la multiplication du nombre de contraceptifs masculins disponibles pour les gentlemens et leurs partenaires sont liés à une certaine forme de reconnaissance du temps. malgré que le concept de temps varie selon l’aspect parlé, la solution à de nombreuses interrogations sur le ‘ comment ‘ et le ‘ pourquoi ‘ de la multiplication des techniques contraceptives masculines est cohérente. Cependant, nulle part ailleurs la solution n’est plus robuste qu’en solution à la question fondamentale : ‘ Pourquoi devrions-nous investir dans le développement de techniques contraceptives masculines ? ‘

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du système reproducteur masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de transporter le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs du corps masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube d’environ un pied ( 12 pouces ) de longueur et protégé par une muscle lisse. Cette masse musculaire se contracte de manière réflexive pendant l’éjaculation dans un processus appelé péristaltisme pendant l’orgasme. C’est le cheminement qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’atteindre l’urètre. Sur son chemin, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est réalisée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de la recherche interne entraine aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs agissent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit sécurité et réversible. nnPour sur les vasectomies réversibles et autres appareils contraceptifs masculins occlusifs, cliquez ici.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour hommes à présent ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les hommes sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été inventé d’option de contraception à long terme pour les gentlemens. La vasectomie est perçue comme une méthode irréversible, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre réellement cher si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures possibilités contraceptives pour les gentlemens apporteront l’équité à la planification familiale, car encore plus d’hommes partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive développée a entraîné une augmentation de l’utilisation des contraceptifs, une chute des grossesses tout bonnement non désirées et une bonification de la santé des enfants sur la planète entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements prochains de la nouvelle contraception masculine. nnIl est primordial que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a 80 millions de grossesses non désirées chaque année dans le monde. Il n’y a pas eu d’innovation significative dans le secteur de la contraception, surtout les solutions tout bonnement non hormonales, depuis des années. nnLa réduction des grossesses non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent autant à économiser aux contribuables plus de 5 000 000 000 de dollars par année en frais médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de coûts sur une longue durée soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification de famille sont contents pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de toutes nouvelles études sur les solutions contraceptives masculines. Nous faisons avancer les alternatives de contraception masculines afin que les hommes et les femmes puissent avoir plus de possibilités – ensemble. nnEnvisagez de faire une capacité à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : préparez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons s’améliorer notre mission grâce en quête, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des analyses novatrices et prometteuses dans cette activité, nRéseauter avec les chercheurs et établir des liens avec eux pour faire progresser le secteur, nEffectuer des recherches sur les impacts possibles des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous désirez en savoir plus ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population mondiale déborde sept milliards d’habitants, accroit de 60 millions tous les ans et atteindra probablement neuf à 10 000 000 000 en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des principales causes de la dégradation de l’environnement et de la souffrance des humains due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses dans les pays n’étaient pas planifiées et 20 % de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, entraînant 47 000 décès maternels dus à des avortements vraiment pas médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses vraiment pas désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements chaque année ( 3 ). nnCe taux cher de grossesses vraiment pas désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux solutions de contraception. L’accès à la contraception réduit énormément la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). outre l’atténuation de la croissance démographique internationale, le recours à la contraception moderne et à de meilleurs soins de hôpital dans le monde entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels tous les ans ( 5 ). Par conséquent, y a un grand besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs existants, d’une meilleure éducation en matière de contraception et d’un plus grand nombre d’options contraceptives, tant aux États-Unis que dans les pays. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement pratiquée est commandée par un homme, 20 % de tous les paires utilisant des préservatifs et 10 % des paires ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux méthodes de contraception masculine présentent des inconvénients importants. Les préservatifs, tout en présenter une certaine protection contre les infections sexuellement transmissibles, offrent une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est onéreuse et dur à inverser efficacement, est envisager comme une méthode de contraception masculine irréfragable à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif masculin réversible serait bien accueilli par une grande majorité d’hommes ( 9, 10 ) et aurait un plus marqué pour réduire le taux de grossesses non désirées, la croissance non désirée de la population et leurs effets. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses études portent sur le développement de dernieres nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège également au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.