• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine thermique – contraception lhomme se retire

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : quelles sont les solutions disponibles en France ? nSlip chauffant, injections de testostérone… plusieurs contraceptions masculines sont difficilement accessibles en France et surtout très méconnues. nnCinquante ans après la loi Neuwirth, légalisant en France la conception et la mise à disposition de contraceptifs, en dépit d’un modèle en évolution, le poids du contrôle des naissances repose encore principalement sur les épaules des femmes. nnDepuis le 1er janvier 2017, le Planning familial propose, à paris, des journées de consultation groupées adressées aux . Mais celles-ci n’attirent pas les foules. « Les premiers mois, il y avait une personne par visite, ces derniers temps, on est entre trois et quatre », pense Caroline Rémy, coprésidente du Planning familial. nnLors des consultations, les gentlemens recherchent avant tout « une méthode un peu plus crédible que le préservatif, qui peut craquer de temps en temps », poursuit Caroline Rémy : nn« Ils veulent aussi donner la contraception avec leur femme et être une forme de soutien dans les solutions contraceptives. »nnLire ( en édition abonnés ) : 50 ans après l’autorisation de la pilule, trois générations de femmes livrent leur expériencenToujours pas de pilule pour les hommesnIl faut dire que les alternatives au préservatif ne sont pas encore clairement popularisées. La pilule contraceptive, qui représentait encore en 2016 le principal moyen de contraception d’une dame sur deux, selon l’Institut national d’études démographiques ( INED ), n’existe toujours pas pour les hommes. « Je pense qu’il n’y a pas un afflux de demandes et donc les laboratoires ne se penchent pas vraiment sur la question », juge Mme Rémy. nn« On a largement les moyens scientifiques de réaliser la pilule pour homme », garantit de son côté Cécile Ventola, chercheuse à l’INED, qui note un intérêt au statu quo et une frilosité des laboratoires pharmaceutiques. nn« Toutes les innovations en matière de contraception féminine qui ont été effectuées dans les dernières décennies n’ont pas été chaussées par la conception industirelle pharmaceutique mais par des ferments publics : anneau vaginal, stérilet hormonal, etc. »nnPour Pierre Colin, cofondateur de l’Association pour le moteur de recherche interne et le développement de la contraception masculine ( Ardecom ), il s’agit d’un faux problème : nn« Pourquoi une pilule ? On définit les femmes parler de leur contraception, elles en proposent marre de leur pilule et le stérilet en cuivre a beaucoup de succès à cause de ça. »nn« Depuis quarante ans, on a deux types de contraception — trois avec la vasectomie — et on est une centaine de gars “contraceptés” en France. »nnLire : Apogée et déclin de la pilule, tabou de la stérilisation : 50 ans de contraception en FrancenL’injection d’hormonesnPeu médiatisée, la contraception hormonale masculine consiste en des injections toutes les semaines de testostérone. Une méthode qui, en plus d’être méconnue, est lente à se poser. « il est important de réaliser des spermogrammes [au cours du traitement], déjà ça va rebuter certains qui ne vont pas se compliquer le travail », dit la coprésidente du Planning familial. il faut attendre jusqu’à trois mois pour l’arrêt de la création de spermatozoïdes : nn« Le cycle masculin ne s’arrête pas aussi rapidement que le cycle effeminé. Les trois premiers mois, vous n’êtes pas réellement “contraceptés”. »nnAu cours de l’utilisation, les piqûres sont autoadministrables et coûtent « 10 euros hebdomadairement en pharmacie », précise Pierre Colin. Ce traitement hormonal est réversible mais, là encore, il faut attendre trois mois pour pouvoir à nouveau procréer. nnCe traitement doit absolument faire l’objet d’une discussion préalable avec un professionnel de santé. L’Organisation mondiale de la santé ( OMS ) recommande un usage limité à dix-huit mois, et limité aux « hommes de 25 à quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, de cancers, d’obésité, psychiatriques, etc. ) ou ne consommant pas de tabac », rappelle l’Agence nationale de sécurité du médicament ( ANSM ). nnLe « slip chauffant »nUne autre méthode, appelée « contraception masculine thermique », consiste en une légère augmentation de la température des testicules, « méthode qu’on nomme de plus “slip chauffant” », précise Caroline Rémy. Il s’agit donc d’un sous-vêtement conforme qui place les testicules dans une certaine position pour les réchauffer. Le prix ? « Cinq € de plus qu’un slip normal », répond Pierre Colin. il faut porter ce dessous sept jours sur sept, et quinze heures par 24h. Là encore, la méthode est réversible mais met jusqu’à trois mois pour devenir efficiente ou cesser de l’être. nnPour la contraception thermique comme hormonale, le volume d’utilisateurs est vague : « Je pense que ça se compte sur les doigts d’une main, peut-être deux, dit Cécile Ventola. Les usagers possibles ne savent pas que ça existe et le milieu médical non plus », regrette la chercheuse. nnAttention, le « slip chauffant » n’est pas une méthode reconnue par l’OMS, et l’Agence nationale de santé publique ( ministère de la santé ) fait savoir au Monde qu’elle refuse de prendre position sur son efficacité contraceptive et d’en faire la offre de rabais pour le moment. Santé publique France déclare cependant suivre les travaux de l’Ardecom, « interlocuteur privilégié sur la méthode en France ». Les études sur cette méthode sont, pour le moment, limitées. « On doit le porter tout le temps, et ce n’est pas fiable », disait l’urologue Didier Legeais sur Franceinfo. nnLire : Une enquête sur la contraception confirme la désaffection pour la pilulenLa stérilisation reste taboue en FrancenEnfin, l’ultime moyen de contraception masculine, la vasectomie, est autant très peu répandu en France, où la stérilisation est autorisée depuis 2001. Elle concerne en moyenne mille en France, selon l’Ardecom et le Planning de famille. Il s’agit d’une opération des canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes, rendant ainsi l’homme stérile. nnCette méthode n’est pas toujours réversible, aussi les hommes qui y ont recours ont-ils la possibilité de congeler du sperme sans contre partie avant l’opération. Selon Pierre Colin, elle est réalisée par « une poignée de médecins » en France. « L’Angleterre est beaucoup plus en avance et a beaucoup plus accès à la vasectomie, qui est proposée dans beaucoup de centres et par beaucoup plus de praticiens qu’en france », dit Caroline Rémy. nnPour créer l’accès et appeler la stérilisation, faudrait « un changement de mentalités large », pense la coprésidente du Planning de famille, tandis que la plupart des personnes interrogées rappellent les impressions d’une politique nataliste française, couplée à un manque de sensibilisation parmi les professionnels de santé. Contre les préjugés, Pierre Colin rappelle que l’érection et la libido ne sont en rien affectées par cette manoeuvre.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Entretien avec Ed Gillis, détenteur d’une subvention de l’ITMnEd Gillis est le PDG de Revolution Contraceptives. La société travaille actuellement sur Vasalgel, un dispositif en cours de développement comme contraceptif non hormonal à longue durée d’action, destiné à être réversible. Il est un entrepreneur et un cadre supérieur qui a fait ses éléments dans la collecte de fonds à un niveau précoce et intermédiaire, les essais cliniques OUS, le moteur de recherche et le développement et la conception clinique de produits dans des entreprises en phase initiale. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJe suis PDG de Revolution Contraceptives, LLC. Nous développons Vasalgel qui se présente comme étant une forme certaine, fiable et plus réversible de contraception masculine et une option à la vasectomie. nnEn quoi le secteur a-t-il évolué à partir du moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nJe suis à la Révolution depuis un peu plus de deux ans, de manière que le secteur de la santé n’a pas évolué radicalement au cours de cette période. Il est clair pour moi qu’il y a un intérêt et une demande soutenus et croissants pour encore plus d’alternatives contraceptives masculines. Cela est dû en grande partie au plaidoyer de l’Initiative contraceptive masculine. nnSelon vous, quels sont les plus grands défis qui affectent la contraception en général et la contraception masculine surtout ? nLes défis d’un bloc vaso-déférentiel, que nous sommes en train de réaliser, sont partagés par de nombreuses autres sociétés développant des dispositifs médicaux implantables. Il s’agit du temps, de l’entrainement et des éléments cliniques nécessaires pour construire l’article pour de faux et acquérir l’approbation obligatoire. Obtenir le financement nécessaire pour compléter ce développement représente un défi pour notre solution. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes défis à relever pour terminer le développement et obtenir l’approbation n’ont peu évolué avec le temps, mais la capacité d’obtenir le financement nécessaire est devenue de plus en plus dur. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité près et lointain de la contraception masculine ? nJ’espère qu’un seul produit pourra compléter le process de développement et d’approbation. Cela montrera la garantie et épaulera à ouvrir la voie à d’autres approches qui deviendront disponibles. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nLes bailleurs de fonds, les défenseurs et les concepteurs de produits qui croient en la nécessité et la promesse d’une nouvelle alternative contraceptive masculine. nnVeuillez donner toute anecdote tirée de votre expérience de travail dans le secteur. nD’après mon compétence personnelle, il y a des militantes qui croient passionnément à la nécessité de trouver de meilleures solutions de rechange à la contraception masculine. Les médecins que j’ai rencontrés et que j’ai rencontrés au sujet de notre approche de bloc de vas deferens, c’est que les soins offerts aux patients et aux couples qu’ils traitent, qu’ils sont vraiment emballés par de meilleures alternatives, mais qu’ils s’efforcent d’être sur que les toutes nouvelles approches sont sécuritaires et que les risques et les possibilités sont visiblement et précisément communiqués à leurs personnes. nnVeuillez nous faire part de tout commentaire ou de toute considération supplémentaire qui, selon vous, serait pour le grand public en ce qui concerne la contraception masculine et votre travail. nDe nouvelles approches contraceptives masculines non hormonales et réversibles sont un moyen important de permettre aux paires de mieux faire examiner leur duplication. Cela peut réduire le nombre de meufs qui subissent les sensations secondaires associés aux approches hormonales, tandis que les gentlemens et les femmes partagent la responsabilité de la réplication et réduisent le volume de grossesses vraiment pas désirées.

    La contraception masculine – contraception homme

    parler de contraception avec votre partenaire : Quelles sont les possibilités ? nCe billet de blog invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, physique et sexuelle des mecs. Il croit que le chemin en direction du vrai bien-être commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les sujets est la meilleure façon de concevoir une liaison étroit et durable. C’est particulièrement vrai quand il s’agit de sexe, mais la conversation est plus conséquente que les positions et préférences favorites. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les solutions les plus agréables, efficaces et préférées ? Trop souvent, on présume que l’homme portera simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les alternatives réelles et quels sont les avantages et les problème technique de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs offrent toujours été la forme de contraception la plus courante chez les gentlemens. Cela est dû au fait qu’ils sont largement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque actuel d’options diverses dans le secteur de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être saisis comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les hommes à penser que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront systématiquement un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 105 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’employer des préservatifs, assurez-vous de les utiliser convenablement pour éviter les grossesses non désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( aussi appelés préservatifs féminins ) sont aussi une option, mais ils ont un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles requièrent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et dans certains cas une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports hot pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme pourrait faire l’amour avec un préservatif véritablement génant, et même créer des problèmes de santé. Une émotion au latex peut ne se manifester qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir exploité des condoms. bien que les préservatifs soient une mode familière pour les rapports hot protégés, il est important de parler ouvertement non seulement des possibilités, mais également des risques qui accompagnent leur utilisation également couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour femmes font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut sans problème supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement 25, neuf % des femmes utilisent la contraception orale, tandis qu’une autre enquête récente a révélé que cet âge % des femmes ont déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter lors des trois dernières années. nnAu dire de tous, la pilule est efficace à quasiment 100 %, lorsqu’elle est utilisée correctement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent vraiment la peine. Certaines marques préférées de contraception orale ne sont pas couvertes par certains plans minceur d’assurance. Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives ont leurs effets secondaires communs ; est donc important que les femmes trouvent celle qui leur convient le mieux. nnActuellement, il n’y a pas de possibilités contraceptives orales pour les gentlemens, ce que nous trouvons inacceptable. malgré que la géolocalisation soit en cours depuis un certain temps déjà, a fallu lutter pour que toute solution viable soit mise en marché. jusqu’à ce que cette option soit prêt dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à votre aise avec la contraception et qu’elle est au commun de tout action secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de remarquer que l’une des formes les plus courantes de contraception, autant pour les gentlemens que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive fiable est si forte que nous sommes prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et cependant la ligature des trompes est la deuxième forme de contraception féminine la plus célèbre aux États-Unis. La vasectomie, bien qu’elle soit considérée comme une intervention beaucoup plus sûre, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins classique. Pourtant, plus de 500 000 tous les ans choisissent encore de opérer. nnBien qu’une vasectomie soit envisager comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans risque. Des études antérieures offrent tenu un lien statistique entre les personnes ayant subi une vasectomie et les hommes qui développent un cancer de la prostate plus tard dans leur vie. de plus, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les effets psychologiques possibles de l’opération peuvent parfois déclencher une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est à coup sûr problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter longuement ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous faites ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le constater, aucune de ces alternatives n’est parfaite ; elles proposent toutes leurs atouts et leurs problème technique. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, non hormonal et réversible pour les gentlemens, qui nous permettra d’élargir cette conversation en plus de ce que nous savons actuellement. Augmenter le volume de solutions contraceptives dans le futur donnera aux paires un plus grand éventail d’options et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus pertinente et la plus certaine pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – contraception homme

    Une pilule contraceptive masculine a passé avec succès la première série d’essais cliniques, ce qui donne de l’espoir pour des possibilités de contraception moins permanentes pour les gentlemens – et potentiellement uniformiser les règles du jeu lorsqu’il s’agit de prévention des grossesses. nnAux États-Unis, à peu près 40 % des grossesses ne sont pas planifiées. Cela s’explique en partie par le fait que la société impose injustement que les femmes sont les premières responsables de la prévention de la grossesse et de la planification familiale. Historiquement, les options de contraception pour les hommes n’ont pas toujours été optimales : nnAbstinence ( ) nPréservatifs ( pas fiables à 100 pour cent ) nLa méthode du retrait ( inefficace ) nVasectomie ( potentiellement permanente et un peu effrayante pour beaucoup d’hommes ) nLa pilule contraceptive masculine peut une option plus souple pour les hommes tout en renforçant deux faits importants : les gentlemens et les femmes sont tous deux responsables de la contraception et les hommes pourraient jouer une importance plus actif et plus satisfaisant dans leur santé reproductive. nnComment fonctionne la pilule contraceptive pour ? nDimethandrolone undecanoate ( DMAU ) est une pilule à prise unique de tous les jours qui supprime deux types d’hormones mâles – l’hormone folliculostimulante ( FSH ) et l’hormone lutéinisante ( LH ) – pour réduire simultanément la production de testostérone et de sperme sans apporter de symptômes de faible testostérone ( faible-T ). nnLes données d’une étude publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism suggèrent que le DMAU, la contraception orale actuellement évaluée, a le potentiel pour y parvenir. Quatre-vingt-deux âgés de 18 à 50 ans ont reçu aléatoirement un placebo ou une des trois doses de la pilule 28 jours. Ceux qui ont pris la dose la plus supérieur ( 400 mg ) avaient des taux plus petits de testostérone, de FSH et de LH. Cependant, l’étude n’a pas mesuré le nombre de spermatozoïdes. nnContraceptifs oraux masculinsnLes impressions sur une longue période d’une pilule contraceptive masculine sont encore à l’étude. nCertains joueurs ( y compris certains sur le placebo ) proposent signalé des effets secondaires légers, comme : nnAcnénMaux de têtenDysfonction érectile légèrenDiminution de la libidonFatiguenGain de poids de 5 lb ou moinsn Les prochaines phases de l’étude du DMAU seront de déterminer s’il supprime véritablement la réalisation de spermatozoïdes. Les données initiales indiquent que c’est possible. Cependant, le corps nécessite jours pour générer du sperme, et des tentatives plus longs sont nécessaires pour si la constitution de sperme peut être arrêtée entièrement. nnDe plus, nous devrons découvrir ses sensations sur une longue période sur le corps. Par exemple, nous ne savons pas encore si le DMAU peut déclencher des problèmes de dépression ou augmenter le risque de caillots sanguins comme la pilule contraceptive , ou s’il peut endommager le foie, les reins ou d’autres organes qui aident à décomposer le médicament. nnPourquoi ne pas endurer une vasectomie ? nL’efficacité de la vasectomie est comparable à celle du dispositif intra-utérin féminin ( DIU ) avec un taux d’échec inférieur à 1 %. L’intervention peut être réversible sous les soins d’un chirurgien formé par la fraternité. Toutefois, l’inversion n’est pas garantie. nnMoins de 15 ans après l’intervention chirurgicale, le taux de réussite de l’inversion se trouve en général entre 95 et 98 pour cent. Cependant, après 15 ans, le taux de réussite chute à 60 ou 70 p. 100. Et le taux d’obtention d’une grossesse après une inversion est beaucoup plus faible, soit 40 à 50 %. nnEn tant que expert dans l’infertilité masculine et urologue, je vois souvent des mecs dans la vingtaine qui ne veulent pas d’enfants . Lorsqu’ils exigent une vasectomie, tout ce que nous pouvons faire est de leur conseiller de prendre en compte la permanence de la décision. À la postérité, le DMAU pourrait être une option contraceptive efficiente qui permettrait plus de souplesse et réduirait l’infertilité éventuelle ultérieurement dans la vie. nnAméliorer la santé des jeunes hommesnLes jeunes femmes ne consultent pas le milieu médical aussi souvent qu’ils le devraient sans doute. Pour les femmes, le recours aux soins de santé se produit parfois car l’accès à des méthodes contraceptives fiables est limité si elles ne le font pas. Mais, de plus en plus, il y a une tendance à ne pas lier les visites chez le médecin à l’accès à la contraception. nnCela pourrait être bénéfique pour leur santé globale de plusieurs méthodes. Ils auront l’occasion de jouer un rôle plus actif dans leurs soins en posant des questions et en étant plus proactifs. aussi, le milieu médical peuvent réaliser des soins de prévention et des préoccupations que les hommes ne soulèvent pas avant d’être en état de crise, comme l’hypertension artérielle, la dysfonction érectile, la baisse de libido et d’autres problèmes courants qui peuvent être évités ou gérés. nnLe démarrage commercial de ( pilule anticonceptionnelle pour ) peut prendre une décennie ou plus, mais est agréable de voir le moteur de recherche interne continuer de nouvelles options de traitement qui favorisent une responsabilité partagée en terme de contraception ‘. nnTolulope Bakare, M. D. nSi le DMAU marche comme un contraceptif effeminé, les hommes peuvent arrêter de le prendre et reprendre la fabrication de sperme quand ils sont prêts à devenir pères. Le but ultime est de produire une version injectable du médicament afin que les personnes n’aient pas à remémorer de prendre une pilule journalière. nnÀ l’avenir, les ados pourront sans doute aussi prendre du DMAU. la majorité des parents mettent déjà leurs demoiselles adolescentes sous pilule pour prévenir les grossesses et aider à régulariser les règles sporadiques ou abondantes. Cependant, il sera toujours important d’employer des préservatifs pour prévenir les infections sexuellement transmissibles. nnLe déclanchement commercial du DMAU pourrait prendre une décennie ou plus. Pendant ce temps, il est confortable de voir la recherche poursuivre de dernieres nouvelles possibilités de traitement qui favorisent la responsabilité partagée en matière de contraception. Il se peut que les femmes n’aient plus à assumer l’entière responsabilité des formes de contraception réversibles et très énergiques. Le fait que cette pilule soit à l’étude offre des possibilités aux patients dans diverses occasions, et le changement de psychologie est encourageant. nnTenez-vous au commun des nouvelles sur les soins de santé. Abonnez-vous à notre site dès maintenant.

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient à coup sûr à l’esprit. Le disque , en matière plastique à coquille qui contient les contraceptifs hormonaux des femmes. C’est un signe omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire une préférence. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si extrêmement enracinée qu’il est compliqué d’imaginer un autre type de contraceptif, notamment celui conçu pour la seconde moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour dames sont réalisés pour interrompre son cycle naturel, qui exige une dose quotidienne. ‘ La pilule est habituellement une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des tentatives cliniques hormonaux sont en cours pour les gentlemens, mais à l’heure actuelle, on met à l’essai une formulation de givre qui est frottée sur les épaules une fois journalier. Cela n’évoque pas tout à fait l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes coincés avec les mêmes méthodes contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et essayer de toutes nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous voulez qu’ils soient, pour les hommes comme pour les femmes. La fabrication centrée sur l’homme ( DCH ) est une façon de créer de toutes nouvelles solutions aux problèmes existants. Le DCH est une philosophie selon laquelle les personnes imaginent un objet final, et ensuite permettent à la méthode de travailler dans ce but. Cela évite d’ajouter sur le marché quelque chose qui pourrait ne pas être acceptable pour les personnes. Les événements de DCH axés sur la contraception proposent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif effeminé parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous désirez quelque chose qui se conduit sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui intervient longtemps, qui peut durer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution vraiment pas hormonale qui n’est pas complétée du même bagage que par ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules tous les jours, où vous êtes redevable à un horaire rigoureux, et une seule dose oubliée sous-entend le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ peut être. nnIl est temps d’élargir notre réflexion sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui indique qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les utilisateurs. les dames changent de méthode contraceptive plusieurs fois lors de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être changée suivant les critères de création que vous aurez signifiés. Quelle est votre version parfaite de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – contraception homme

    Par Lily Cratchley, ambassadrice de Gale à l’Université de BirminghamnJe suis un étudiant de deuxième année qui termine actuellement mon baccalauréat spécialisé en littérature britanique et en études américaines et canadiennes. Ce cours multidisciplinaire me permet d’approfondir différents critères de la littérature, de l’histoire et de la culture américaines modernes, ainsi que de la littérature britanique ancienne, y compris la poésie de Wyatt et les pièces de Shakespeare. Pendant le trimestre, j’aime m’occuper en faisant du bénévolat pour une société qui aide les petits défavorisés de la région, en me préparant pour une année à l’étranger en amérique du Nord, en visitant les attractions que la seconde ville d’Angleterre a à offrir avec des potes et, bien sûr, en travaillant comme ambassadeur pour Gale. nnLa Journée internationale de la femme a été célébrée le vendredi 8 mars dernier et, comme toujours, elle nous a donné l’occasion de réfléchir à la bataille des femmes pour le suffrage universel, la liberté et l’égalité. Plusieurs instants marquants de l’histoire des femmes offrent marqué notre capacité à mener la vie que nous menons aujourd’hui, notamment l’obtention du droit de vote en 1918, l’adoption de la loi sur l’égalité salariale en 1970 et, bien sûr, la légalisation de la pilule contraceptive orale en 1961, permettant aux femmes d’avoir enfin un droit de regard sur leurs droits de duplication. nnMaterial in Gale Primary Source met en lumière les sensations de la pilule contraceptive sur la vie des femmes lors des années 1960, qui proposent évolué leur vie. L’annonce ci-après de la société pharmaceutique Bayer alloue au progrès médical le mérite de ‘ permettre aux femmes d’accomplir leur vie en toute liberté de choix ‘, ce qui suggère également que ‘ peu de choses ont eu un plus grand effet sur la société du XXe s. ‘ que la pilule. nn ‘ Bayer. ‘ Economist, 22 déc. 2007, p. 15. The Economist Historical Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9DVAW0n ‘ Bayer. ‘ Economist, 22 déc. 2007, p. 15. The Economist Historical Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9DVAW0nDes articles plus récents dans la base de données prouvent cependant que la mise en œuvre d’une pilule contraceptive masculine sera sans doute la prochaine étape à proximité de une plus grande égalité des sexes. L’un des premiers articles parus dans Gale Primary Sources à faire état de cette possibilité a été proposé dans le Times en 1969, et déclarait que ‘ d’ici 1975, devrait y avoir une ‘ pilule ‘ masculine ‘. L’article, qui fait état des prédictions de quarante experts du Bureau de l’économie de la santé, jette cette prédiction médicale avec d’autres, y compris ‘ des médicaments plus énergiques, surtout pour les troubles dépressifs et psychotiques ‘, à la fin des années 1970, et, comme son titre le suggère, la disponibilité de ‘ cœurs artificiels en 1990 ‘. nn ‘ Coeurs artificiels d’après les prévisions de 1990. ‘ Times, 10 nov. 1969, p. 3, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9Erzt1 n ‘ Coeurs artificiels d’après les prévisions de 1990. ‘ Times, 10 nov. 1969, p. 3, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9Erzt1nBien que plusieurs de ces prévisions aient pris forme, la pilule contraceptive masculine n’est pas encore disponible. Ce billet de blog explore pourquoi, plus de quarante ans depuis 1975, la pilule masculine n’a toujours pas été mise sur nos tablettes. Il paraît que la possibilité d’une pilule masculine soit fondamentalement entravée par deux éléments prédominants : les inquiétudes du public – des hommes et des femmes – au sujet de la réaction du public et le manque de financement des grandes compagnies pharmaceutiques. nnLa réaction du public paraît être enracinée dans l’idée qu’on ne peut pas faire confiance aux pour prendre une pilule tous les jours, ce qui garantit l’efficacité de la pilule comme contraceptif. Un article subséquent du Times de 1987 parle de cette question, déclarant que ‘ la plupart des femmes ne feraient pas confiance à leur partenaire pour sortir le chat – et surtout pour remémorer de prendre une pilule contraceptive masculine ‘, et affirmant que cet âge % des femmes ne croiraient pas un homme qui dit qu’il prend la pilule. nn ‘ Difficile à avaler. ‘ Times, 29 décembre 1987, p. 2, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98bz81n ‘ Difficile à avaler. ‘ Times, 29 décembre 1987, p. 2, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98bz81nCependant, la recherche interne suggère autant que les hommes devraient être d’autant plus reconnus ; un produit du Daily Mail confirme que ‘ 66 % des hommes prendraient la pilule contraceptive masculine si elle était prêt ‘ et raconte l’histoire de deux hommes ( Sandro et Glenn ) qui proposent essayé la pilule masculine au jour le jour un an. Malgré les effets secondaires d’ ‘ avoir tout le monde au boulot avec des points de suture ‘ et une ‘ bonne dose de traction des gambettes ‘, les gentlemens semblaient adorer porter une partie du fardeau contraceptif avec leur partenaire. Sandro a dit que cela lui a apporté un ‘ sentiment de calme ‘ et Glenn a affirmé qu’il ‘ était désolé d’arrêter le procès ‘ après les 12 mois indispensables. Cet article remet en question les attitudes oublieuses et irresponsables, stéréotypées et associées aux , et propose qu’il existe, en fait, un marché pour la pilule contraceptive masculine. nn ‘ Pouvez-vous faire confiance à un garçon qui est sur la pilule ? ‘ Daily Mail, 29 février 2000, p. 47. Daily Mail Historical Archive, 1896-2004, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98c6z7 n ‘ Pouvez-vous choisir un homme qui est sur la pilule ? ‘ Daily Mail, 29 février , p. 47. Daily Mail Historical Archive, 1896-2004, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98c6z7nChanger les attitudes à l’égard d’une pilule contraceptive masculine est une évolution merveilleusement progressive, mais pas si les grandes sociétés n’emboîtent pas le pas en investissant de l’argent dans ce concept. Ce recul dans le développement d’une pilule mâle a été évident dès les premières étapes de la discussion. Un article sur un piédestal, intitulé ‘ La pilule contre le désastre de l’ego masculin ‘, affirmait en 1970 que ‘ la plupart des compagnies pharmaceutiques ne se donnent même pas la peine de communiquer de l’argent ou des installations pour le moteur de recherche interne sur le développement d’une pilule contraceptive masculine sûre et efficace ‘, ce qui revient à ‘ le fait que la plupart des compagnies sont dirigées par des mecs et qu’elles n’aiment pas trafiquer la fertilité des mecs ‘. nn ‘ GRAVElliNGS. ‘ Piédestal, 1970, p. 10. Archives of Sexuality

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que l’épididyme ? nDans le système reproducteur masculin, l’épididyme et le canal déférent sont le système canalaire des organes reproducteurs masculins. Ces conduits se trouvent le long des testicules. L’épididyme est un ensemble de deux tubes enroulés ( un pour chaque testicule ) qui se raccorde au canal déférent. nnL’épididyme comporte trois parties. Près du plus haut des testicules se trouve la tête de l’épididyme, qui stocke les spermatozoïdes jusqu’à ce qu’ils soient prêts à mûrir. de même, il y a le corps, un long tube torsadé où les spermatozoïdes mûrissent. Cette maturation dure à peu près une semaine. Le dernier est la queue, qui se connecte au canal déférent, aussi appelé canal déférent ou canal déférent. De là, le sperme est transporté dans le canal éjaculatoire. nnL’épididyme est une partie peu connue et bien documentée du système reproducteur coté masculin. Des chercheurs du Royaume-Uni offrent remarqué que l’un des effets secondaires d’un médicament utilisé pour traiter des maladies comme la schizophrénie et l’hypertension artérielle est de bloquer l’éjaculation. Ces chercheurs proposent trouvé le mécanisme d’action de ce médicament : En fermant les tubes dans l’épididyme et le canal déférent, le passage du sperme est empêché. Le sperme reste alors dans les canaux déférents du canal vasculaire et est naturellement recyclé par le groupe. nn nnCes chercheurs ont mis au point un contraceptif contraceptif pour nommé la pilule pour draps propres. Pour à ce sujet et sur d’autres techniques contraceptives masculines réversibles vraiment pas hormonales sécurisant, cliquez maintenant.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les gentlemens n’existe pas encore. nEn particulier, n’a pas été inventé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les hommes. Les seules alternatives pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux hommes et à leurs partenaires de choisir entre les possibilités qui conviennent à leur style de vie. nnNotre mission est de mettre sur le marché des contraceptifs pour . Plus précisément, il s’agit de techniques réversibles, tout bonnement non hormonales, qui agissent au cours du développement futur du sperme. Ce piquant évite les effets secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui marche beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes ? le premier travail à réaliser revient à les faire s’améliorer suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement semblent plus faciles à trouver une fois que la géolocalisation arrive aux tentatives cliniques chez l’humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces tentatives cliniques chez l’humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, en moyenne, passent de la phase I à la vente. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la période I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que dix fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, il est financièrement sage pour eux de vous aider. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la période I d’un essai clinique chez l’être humain, il reste encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est tellement risqué, cette phase s’appelle -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette phase de ‘ vallée de la mort ‘ entraine beaucoup de travaux précliniques. Après avoir découvert une molécule candidate, vous faites un process nommé criblage à haut débit. Il s’agit d’un cheminement de dépistage à grand espace pour être certain que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous voulez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par l’organisme et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne fonctionne pas, vous devez soit faire marche arrière, soit délaisser. Les investisseurs et les grandes entreprises pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour la recherche géolocalisée sur la contraception masculine. c’est pourquoi nous nous sommes concentrés sur ce secteur. nnCe qu’il y a de bien dans cette phase de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la recherche géolocalisée, il ne coûte que quelques millions de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux coûts plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer lorsque les tentatives cliniques chez l’être humain commencent. Ces ‘ millions ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est hors de prix, et il est donc important de prendre de splendides décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos chances de succès en demandant aux meilleurs experts sur la planète d’examiner nos offres de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail grâce à des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif coté masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le bien-être relationel, les perspectives d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les interrogations liées à la population. de toute manière, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un effet important. Plus la recherche géolocalisée est nécessaire, plus y a de probabilités pour qu’un contraceptif masculin arrive sur le marché plus vite. nnAlors, à quoi ressemblent ces probabilités ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif coté masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les essais cliniques hommes, nous obtenons une puce. Par souci de aisance, nous dirons que chaque puce donne 10 % de chances de profiter de un contraceptif masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous testez de faire tomber la puce de façon aléatoire dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas assurer que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons transmettre suffisamment de élèves à des essais cliniques de phase I sur des humains, nous augmentons les probabilités qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour attirer l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour acquérir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les recherches prometteuses avec succès, plus le monde aura de probabilités de disposer de le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.