• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin injection – comment éviter une grossesse pdf

    La contraception masculine – contraception masculine

    Un contraceptif masculin pour terminer infaillible ! nnAprès des années d’échecs et de promesses vraiment pas tenues, le premier contraceptif masculin hormonal s’avère à tout proche de toi. Un institut de recherche australien vient de prouver l’efficacité de son produit en situation réelle sur 55 couples suivis plus d’un an. Si demain ce traitement est commercialisé, seriez-vous prêt à l’adopter ? nnSommairenUne pilule infaillible à 100 % ? nDerniers contrôles avant démarrage ? nQuelle sera la place de ce nouveau contraceptif ? nAlors qu’en décembre 2002, deux grands laboratoires Schering Plough et Organon se lançaient dans la course à la pilule pour hommes, la surprise vient finalement fin 2003 d’un institut de recherche australien. nnUne pilule infaillible à 100 % ? nDes spécialistes australiens de l’Institut de Recherche Anzac proposent présenté avoir mis au point un contraceptif masculin infaillible et réversible. Depuis des années, la mise au point d’une pilule pour la gent masculine se heurte à deux problèmes majeurs : nn Les spécificités reproductrices de la personne : Alors qu’une femme produit un ovule chaque mois et cesse d’être fertile à la pré-ménopause, l’homme conçoit 30 millions de spermatozoïdes par jour et reste ‘ de couleur verte ‘ toute sa vie ;n La dualité du dispositif reproducteur coté masculin : Dans les testicules sont formés les spermatozoïdes mais aussi la testostérone, hormone masculine responsable des spécificités viriles : pilosité, morphologie, etc. nContraceptif masculinnPour stopper la formation des spermatozoïdes sans pour autant féminiser les personnes, les chercheurs australiens proposent mis au point une ingénieuse combinaison. Un implant qui se doit d’être évolué tous les 4 mois, comportant l’hormone sexuelle masculine, la testostérone et une injection trimestrielle de progestérone DMPA, hormone utilisée dans la pilule pour femme. Le traitement empêche le cerveau de solliciter la fabrication de sperme. Moins contraignant qu’une pilule de tous les jours ( dont la mise au point reste hypothétique ), ce processus devait ensuite être vérifié sur un nombre suffisant de cobayes. nnDerniers tests avant lancement ? n55 paires australiens ont reçu ce traitement tous les trois ou quatre mois afin de arreter la production de spermatozoïde pendant plus d’un an. Durant ces 12 mois, chaque couple ne devait utiliser que ce procédé comme moyen contraceptif. De précédentes analyses avaient pu l’arrêt de la fabrication de sperme, mais s’agit de la première aptitude en situation réelle. Résultat : aucune grossesse n’a été enregistrée et ce processus s’est avéré réversible. Quelques mois après l’arrêt du traitement, tout rentrait dans l’ordre. nn ‘ Cela est la première phase vers un objet final comportant de la testostérone et de la progestérone qui pourra aisément être administré par le médecin tous les trois ou quatre mois, sans dégrader la santé sexuelle ‘ déclare le professeur Handelsman, directeur des recherches. Très enthousiaste, il qualifie l’étude de capitale car c’est selon lui, la première pouvant rapidement débloquer sur une conception industrielle. ‘ En tant que chercheurs, nous avons fait autant que possible. C’est désormais au tour des compagnies de mettre au point un produit acceptable et pratique. Nous avons prouvé qu’un tel développement est envisageable ‘ déclare le Pr. Handelsman. nnPlaynUnmutenRemaining Time -2 : 02nFullscreennQuelle sera la dimension de ce nouveau contraceptif ? nCes résultats apparaissent très encourageants, néanmoins les sensations de ce nouveau dispositif devront être jugés sur le long terme et sur un plus grand volume de mecs. Une trop grande quantité de testostérone peut avoir des conséquences fâcheuses sur le développement de cancers hormono-dépendants. De précédentes recherches avaient du revoir leurs ambitions à la baisse au moyen de certains impressions secondaires ( baisse du bon cholestérol ) 2. Pour en savoir plus sur les différentes études sur le développement d’une pilule contraceptive pour la gent masculine, reportez-vous aux autres contenus en fin d’article. nnAu-delà de la prouesse scientifique, on est actuellement en droit de se demander quelle place un tel traitement pourrait-il avoir au sein de la contraception d’un couple. On peut croire que plus y a de méthodes disponibles, plus le couple a de chances de trouver la méthode qui lui convient le mieux. ‘ S’il n’a pas été inventé de solution magique pour la vie, cette méthode pourrait être utilisée quand la femme ne peut pas ( ou ne veut pas ) utiliser de contraceptif ou lorsqu’elle veut preférer l’allaitement sans prendre d’hormones ou d’autres contraceptifs ‘ peut-on lire sur le site de l’institut de recherche. Cette méthode peut autant être assimilée à une vasectomie réversible. Autre avantage, une fois l’injection trimestrielle réalisée, vous êtes tranquilles pour trois mois tout en écartant de craindre de ne plus penser à un jour une pilule… nnSupportant seules depuis 30 ans le risque de grossesse, les femmes vont-elles voir d’un bon oeil l’arrivée de ce nouveau dispositif ? Selon une enquête internationale 3 portant sur une ‘ pilule masculine ‘, seules 2 % des 2 000 femmes interrogées déclaraient qu’elles ne feraient pas confiance en terme de contraception à leur partenaire et une large majorité estimaient qu’une telle nouveauté serait une bonne idée. nnPar ailleurs, les gentlemens seraient-ils intéressés par un tel processus ? Une étude 4 internationale conduite à Edimbourg, Hong-Kong, Shangai et Cape Town, estimait qu’une majorité de gars était prêt à franchir le pas ( entre 43 et 84 % selon la ville ). Aux states, 66 % déclaraient vouloir l’essayer 5 en cas de mise sur le marché. Mais ces résultats concernent des pays où la gent masculine intervient déjà sur sa fertilité à l’aide de la vasectomie. Relativement fréquente dans les pays anglophones, cette pratique confidentielle reste en France assimilée à une ‘ intervention mutilante ‘. Comment réagiraient les Français à l’arrivée sur le marché d’un contraceptif à leur volonté ? Donner votre avis sur nos cercles d’entraides ! nnRappelons enfin que comme les contraceptifs des femmes, ce nouveau produit ne protégera pas contre les infections sexuellement transmissibles. La seule sécurité infaillible reste le préservatif, alors sortez couverts ! n

    La contraception masculine – contraception masculine

    Contraceptif coté masculin : Où est-il ? Où est-il ? nLa conversation autour de la contraception masculine a été qu’elle sera prêt ‘ bientôt ‘. De nombreux articles ( comme par exemple celui-ci, cela et ceci ) remontant au début des années offrent affirmé qu’une pilule pour hommes est en cours de préparation. Si l’on en croit le calendrier promis, nous devrions tous pouvoir déjà procurer et utiliser des contraceptifs masculins. Pourquoi on ne peut pas ? nnMCI a récemment mené une enquête auprès d’utilisateurs possibles de contraceptifs masculins, et l’une des majeures conclusions de l’enquête est que tous les sexes veulent véritablement plus de possibilités de contraception pour hommes. Le but de ce papier est de fournir des informations sur la manière dont un médicament est mis sur le marché et pourquoi les contraceptifs masculins sont encore en développement. nnI. LE PROCESSUSnnLe cheminement de mise au point d’un médicament est une épreuve longue, fastidieuse et cher qui tente de répondre aux interrogations ci-après : nnComment un contraceptif pourrait-il être infaillible ? nQuelle pilule/dispositif/dispositif/approche pourrait fonctionner comme contraceptif ? nEst-ce que cela fonctionne dans les tentatives sur les animaux ? nPourrait-il s’agir d’une véritable pilule, d’une injection ou d’un implant… ? nEst-il sûr, infaillible, faisable et crédible ? nEst-il efficace chez l’homme, avec un minimum d’effets toxiques ? nLe processus de développement de la contraception masculine peut varier et n’est pas souvent linéaire, mais ce qui suit est une direction représentative pour certaines possibilités contraceptives masculines. nnII. DÉVELOPPEMENT DE MÉDICAMENTSnnL’Aha ! MomentnnnUn chercheur dans un laboratoire trouve une fonction ou un défaut cellulaire : une composante de la duplication qui, lorsqu’elle manque, semble rendre les hommes infertiles. Nous appellerons ça la ‘ cible ‘. nnChronologie : C’est toujours le cas avec plusieurs techniques potentielles différentes sur lesquelles divers chercheurs agissent. nnMais est-ce que ça marche ? nnnLe chercheur teste un animal ( souvent une souris ) dont le système reproducteur présente des spécificités analogues à celles de la personne. Ils veulent savoir si leur cible peut être changée d’une façon pour rendre l’animal infertile, parce que si cela fonctionne chez l’animal, cela pourrait vouloir dire que cela fonctionnera chez les hommes. Ils pourraient aussi tester des échantillons de sperme relationel à ce stade. nnChronologie : Des mois à longtemps. nnCoût : Des dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : il existe beaucoup d’exploration dans divers laboratoires à ce stade, et d’une multitude de chercheurs explorent les solutions qu’ils proposent trouvées. nnCible FaisabiliténnnLe chercheur commence à mettre au point le contraceptif qu’un femme prendra à l’avenir. Dans ce processus, ils essaient de trouver un moyen de modifier, de contrôler et de déclencher l’infertilité à l’aide de leur cible, d’une façon qui peut être transmise à une personne. Le médicament peut-il être absorbé par l’organisme ? Comment pourrait-il être transmis…. sous forme de pilule ? Un coup de feu ? Un patch cutané ? nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : beaucoup de choses ! Certains que le MCI finance : Catsper et SLO3. Ces deux facteurs influencent sur la motilité des spermatozoïdes. nnEn sommes-nous sûrs ? nnnDe nombreux tentatives sont réalisés sur des animaux et dans des systèmes qui peuvent être la duplication humaine pour s’assurer que le médicament marche correctement et qu’il est sûr et viable en tant que contraceptif. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : HIPK4, que MCI finance. Cela affecte la production de sperme. nnEst-il sécuritaire ? nnnLe chercheur peaufine d’autant plus le médicament pour être certain qu’il est danger. Ils choisissent autant la bonne forme posologique, comme une pilule, un vaccin ou un implant, et s’assurent que la posologie, la durée d’action et l’efficacité sont exactes. S’il y a d’autres spécificités importantes du médicament, comme la réversibilité, qui peuvent aussi être testées en ce lieu. En fin de compte, les chercheurs s’assurent que le médicament est respectant la législation rigoureuses de la FDA américaine pour approbation. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des centaines de centaines à des millions. nnMéthodes à ce stade : Eppin ( motilité du sperme ) Echo-VR/Adam ( bloque les canaux déférents ), VasDeBlock ( bloque les canaux déférents ), Vasalgel ( bloque les canaux déférents ). nnIII. ESSAIS CLINIQUESnnÇa marche ! Mais…. est-ce que ça marche chez les gens réels ? nnSi les étapes ci-dessus démontrent que le médicament est sûr, infaillible et qu’il possède une posologie et une forme posologique fiables, le chercheur présente une demande de drogue nouvelle de recherche, ce qui lui permet de passer aux études sur des hommes. Parce qu’ils peuvent faire beaucoup de sous avec un médicament qui peut être acheté après, les investisseurs et les compagnies pharmaceutiques apprécient parfois et investir quelque part dans le cheminement ci-après. nnEssai clinique de période InnC’est la première fois qu’un chercheur teste son médicament sur de vrais humains. À ce stade, ils veulent voir si le contraceptif a des effets secondaires à différentes doses et comment est manipulé par l’instance. bon nombre de des médicaments vont de l’avant depuis cette étape. nnChronologie : Mois à 2 ans. nnCoût : 2-5 centaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : Bambang Prajogo ( résultat sur la motilité ou la fécondation des spermatozoïdes ) est vérifié dans l’équivalent de cette étape en indonésie, mais ne sera pas prêt aux usa avant d’avoir suivi le process américain, H 11-beta-mntdc, DMAU. nnEssai clinique de phase II

    La contraception masculine – contraception masculine

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement indispensables, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles façons de produire des contraceptifs non hormonaux excitants pour les hommes. L’un des processus est le déplacement des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital masculin. nnArrêter le déplacement de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la création des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un cheminement nommé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme vers le canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, et ensuite dans le monde sauvage. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’équipement reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est l’origine de l’une des seules formes existantes de contraception masculine – la vasectomie. nnle déplacement du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le transport des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir de notre corps. C’est un process simple et infaillible. malheureusement, l’inversion de la vasectomie n’est pas assez crédible pour être envisager comme une méthode vraiment pas permanente. nnCependant, de nombreux groupes agissent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les appareils occlusifs. Ces appareils fonctionnent comme une vasectomie, mais au lieu de stopper le canal déférent, on insère un givre pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du eliquide. Les dispositifs occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à le camouflage de le client. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du gel, soit par une simple procédure de restauration. nnLes dispositifs vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge sur une longue période de la fertilité chez les gentlemens – une prise en charge réversible. Ces dispositifs agir des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de l’utilisateur. nnIl existe également des approches pharmacologiques pour prévenir le déplacement du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour créer son programme, qui empêche le transport du sperme en bloquant les contractions des groupes musculaires lisses. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa duplication est un appareil grande et difficile, avec de multiples façons d’ajouter un frein temporaire sur le processus. La prévention du transport du sperme est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés scientifiques créeront de diverses formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Aujourd’hui, les femmes hommes et femmes sont équipés d’une grande diversité de solutions contraceptives, y compris les pilules tous les jours, les implants, les DIU et autres. Cependant, n’existe toujours pas de méthode contraceptive équivalente pour les hommes, qui se sont toujours limités au retrait, aux préservatifs et à la stérilisation, ce qui impose le fardeau de la prévention de la grossesse aux femmes. nnUne étude récente, coparrainée par les Nations Unies et publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, visait à changer cette situation en testant l’innocuité et l’efficacité d’un nouveau contraceptif pour . Il s’agissait d’une étude clinique de phase II portant sur 320 hommes en excellente forme. On a injecté aux une combinaison de testostérone et de noréthistérone – un dérivé d’une hormone féminine que l’on trouve dans de nombreuses pilules contraceptives – dans l’espoir que la testostérone supplémentaire enverrait un signal au cerveau pour stopper la réalisation de testostérone en raison des degrés déjà suffisants. Par conséquent, la fabrication de sperme diminuerait aussi vraiment, ce qui rendrait les hommes temporairement stériles. nnLes premiers résultats étaient très prometteurs et suggéraient que le médicament était très infaillible. Le contraceptif a été infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des mecs, et après que les gentlemens ont cessé de bénéficier des injections, la plupart offrent recommencé à partir les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines environ. Toutefois, les hommes offrent signalé un certain nombre d’effets secondaires négatifs qui proposent été jugés trop pour continuer l’essai. Les impressions secondaires négatifs signalés par les joueurs comprenaient les éruptions cutanées, une augmentation de la libido, des problèmes émotionnels, des douleurs au point d’injection et des douleurs sur les tissus musculaires. Un homme a souffert de dépression important et un autre a tenté de se suicider, bien qu’il ait ensuite été est établi que cela n’avait aucun rapport avec l’étude. Plusieurs offrent abandonné l’étude plus tôt et, plus tard, deux comités indépendants offrent décidé d’abréger l’étude. nnCela a suscité une rangée de controverses, car les femmes offrent fait noter que beaucoup des effets secondaires signalés étaient semblables ou moins dangeureux que les impressions secondaires de nombreuses options contraceptives effeminées déjà sur le marché. Cependant, dans le but de comprendre si ces sensations étaient vraiment mineurs ou tout bonnement non, il est fondamental de les confronter objectivement avec les stastitiques disponibles sur l’utilisation des contraceptifs des femmes. nnLe contraceptif a été efficace à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des hommes, et après que les gentlemens proposent cessé de bénéficier des injections, la plupart proposent recommencé à compter les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines en moyenne. Dans l’essai sur la contraception masculine, 4, 7 % des hommes ont reconnu des sautes d’humeur et 2, 8 %, une dépression. En revanche, lors de l’utilisation d’un DIU, approuvé par la FDA en 2015, 5, 2 % des femmes proposent signalé des sautes d’humeur et 5, 4 % des cas de dépression. En plus de ces effets secondaires, les femmes offrent autant éprouvé des douleurs abdominales, des kystes ovariens, des maux de tête, de les éruptions cutanées et des saignements menstruels abondants. Les DIU peuvent aussi, dans de peu communs cas, entraîner une septicémie ou percer l’utérus. De même, les pilules contraceptives hormonales sont renommées depuis longtemps pour apporter des maux de tête, des nausées, des crampes, des infections à levures, des sautes d’humeur et un gain de poids. Plus récemment, une étude de plus d’un million de meufs, publiée dans JAMA Psychiatry, a divulguer que les femmes qui utilisaient des contraceptifs hormonaux lecteurs étaient 23 % plus peuvent se voir prescrire des antidépresseurs. nnAinsi, s’avère que les contraceptifs des femmes approuvés par la FDA actuellement sur le marché proposent des effets secondaires qui sont autant mauvais, sinon pires, que ceux subis par les patientes pendant l’essai de contraception masculine injectable. Mais étant donné qu’il n’y a pas d’urgence pour les compagnies pharmaceutiques à créer des contraceptifs masculins, le domaine de la santé se contente d’attendre que des techniques de contraception sécurisant et efficaces soient développées. a l’heure actuelle, une méthode non hormonale très prometteuse est à l’étude, appelée Vasalgel, un givre polymère injecté dans les canaux déférents de la personne. Le canal déférent est un tube serré qui transporte le sperme. Le polymère forme une barrière physique et empêche le passage des spermatozoïdes dans le canal déférent. Cette approche prometteuse est réversible puisqu’une seconde injection peut répandre ce polymère, ce qui rétablit efficacement l’écoulement du sperme, et pourrait être un premier pas à proximité de l’évacuation d’une partie du fardeau de la prévention de la grossesse chez les femmes. Une pilule contraceptive masculine, par contre, n’est probablement pas encore prête avant des décennies.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du fonctionnement reproducteur coté masculin. La prostate est une glande de la taille d’une noix localisée entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un liquide qui nourrit et protège le sperme. Le liquide laiteux produit par la prostate – le fluide prostatique – représente en moyenne 30 % du eliquide total éjaculé ( le restant étant du sperme et du eliquide provenant des vésicules séminales ). nnLe fluide prostatique protège les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être d’avantage mobiles. Il a plusieurs d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du liquide prostatique est l’antigène particulier de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus épais, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus facilement, accuentant leurs chances de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le liquide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la reproduction masculine. il y a de multiples possibilités d’interrompre le cheminement de développement du eliquide prostatique et de voyage qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du système reproducteur coté masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de transporter le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs de notre corps masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube de presque un pied ( 12 pouces ) de taille et protégé par une masse musculaire lisse. Cette masse musculaire se contracte de manière réflexive l’éjaculation dans un cheminement nommé péristaltisme pendant l’orgasme. C’est le processus qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’atteindre l’urètre. Sur son sentier, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est menée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de la recherche implique aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs agissent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit sécuritaire et réversible. nnPour en savoir plus sur les vasectomies réversibles et autres dispositifs contraceptifs masculins occlusifs, cliquez maintenant.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    10 faits sur la contraception masculinen nnLa contraception masculine arrive et va changer le monde. Voici 10 faits que vous n’avez sans doute pas identifiés sur la partie la plus excitante de la postérité de la contraception. nn nn10. Nous sommes à 10-20 ans d’une nouvelle méthode contraceptive masculine. nn9. Tant les gentlemens que les femmes veulent que les gentlemens participent à la prise de décisions en matière de planification familiale. nn8. Les hommes plus jeunes sont plus ouverts à une diversité de techniques contraceptives masculines. nn7. il existe des solutions contraceptives masculines en développement qui sont sécurisant, réversibles, à action prolongée et vraiment pas hormonales ( Hourra ! Aucun action secondaire ! ). nn6. Les hommes s’intéressent à la fois aux techniques contraceptives à très long terme et à celles qu’ils peuvent prendre juste avant les rapports hot comme le Viagra. nnnn5. il y a des contraceptifs composé de de fleurs en développement qui emploient des médicaments isolés directement des fleurs. nn4. La contraception est une question en commun. nn3. La contraception est un soucis mondial. nn2. La pilule contraceptive ‘ masculine ‘ n’est pas une blague ! Il fait actuellement l’objet d’essais cliniques chez l’homme en attente de l’approbation de la FDA. nn1. la plupart des paires sont emballés par un menu d’options contraceptives sécurisant que les hommes et les femmes peuvent utiliser pour répondre à leur look de vie et à leurs besoins de planification familiale. nn nnL’Initiative contraceptive masculine finance la recherche géolocalisée et sert de ressource pour tout ce qui concerne la contraception masculine. Voyez quelques travaux en cours de développement et découvrez ce que pourrait être la postérité de la contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir étudié la contraception masculine dans vos notices de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules alternatives disponibles. nnLes femmes offrent toujours été tenues responsables de la contraception, parfois sous forme de pilules tout au long du mois, dans certains cas sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les avancées de la technique médicale, les femmes se sont vu offrir une nouvelle façon de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( une fois le moment venu ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports hot, jusqu’à 72 heures. Ces pilules offrent des effets secondaires dangereux à long terme comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer du col de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie et même la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% . Il est grand temps que les gentlemens portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans cette page ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une façon meilleure et plus infaillible d’avoir des rapports hot sans porter de préservatif, ou d’avoir à penser à une grossesse vraiment pas viser. nnPilules contraceptives pour hommes ! nPilules contraceptives pour – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif nommé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone changée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 hommes en excellente forme, une seule pilule est censée réduire la production de sperme quelques heures, tout en gardant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté en masse contre les androgènes, sans aucun action secondaire. Cette pilule sera bientôt disponible aux usa et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit lancée, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de aider des vies. bien que, il existe des études scientifiques en cours sur les gels qui tuent la réalisation de sperme pendant des heures tout en agissant comme un lubrifiant les rapports porno. Ça a l’air intéressant, vraiment pas ? Eh bien, servez vous des préservatifs à petits pois et à côtes pour plus de bonheur, juste pour être plus en sécurité, tout en continuant à bénéficier du porno. nnAttendez, nous avons des lectures très avantageuses pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre mariage, Top 10 des mythes du préservatif brisé !