• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin injection – préservatif dior

    La contraception masculine – contraception masculine

    Sous-vêtements chauffants, injections hormonales… tout savoir sur la contraception masculinennHormis le préservatif et la vasectomie, il existe d’autres moyens de contraception au coté masculin. Pour soulager leurs compagnes et donner la responsabilité de la contraception, une poignée de mecs penche pour ces techniques, qui sont quelques fois plus ou moins énergiques. On fait le point. nnLa méthode calorifique, ou dite des sous-vêtements adaptésnLe slip chauffant ( aussi appelé poche scrotale ) se place au niveau des testicules pour les remonter jusqu’à l’origine de la verge. La chaleur qui émane du corps ralentit la conception des spermatozoïdes. Avant de d’opter pour ce moyen de contraception, il est capital d’effectuer un spermogramme pour analyser si le patient n’a pas des problèmes de fertilité, car cette méthode pourrait avoir un résultat sur la création de spermatozoïdes sur une longue durée. La pratique de l’abstinence, trois à cinq jours, avant l’examen est obligatoire. Ce prélèvement sera à réitérer à chaque début de mois afin de mesurer en permanence la production de spermatozoïdes. nnAvec l’option calorifique, il faudra attendre trois mois avant de voir un réel succès ( l’effondrement du nombre de spermatozoïdes ). Pour bien marcher, le slip chauffant devra, lui, être porté 15 heures. Son fonctionnement est plutôt simple : vous l’enfilez au réveil et vous le retirez le soir avant d’aller vous coucher. À l’inverse de la pilule, n’y a pas d’effets secondaires à déplorer. nnAttention toutefois à son efficacité : l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS ) ne préconise pas le ‘ slip chauffant ‘ comme moyen de contraception. Sa sûreté est ristourne en question notamment à cause de la durée laquelle on doit le porter pour assurer son efficacité. nnContraception masculine : la méthode hormonalenPlus contraignante que les sous-vêtements adaptés, les hommes peuvent aussi faire le choisir la contraception hormonale. Comme pour la pilule, il est déconseillé d’utiliser cette méthode si la personne fume systématiquement, la prudence concernant la consommation d’alcool est aussi nécessaire. Chaque semaine, l’homme devra s’injecter des doses de testostérone pour réduire la réalisation des spermatozoïdes. Les piqûres sont auto-administrables et disponibles en pharmacie. nnAu début du traitement, il devra attendre trois mois pour que cette solution soit infaillible. Quotidiennement, des spermogrammes sont nécessaires pour s’assurer de la baisse de la quantité de spermatozoïdes. nnAu moment de l’arrêt des injections, les gentlemens devront attendre entre trois et six mois pour retrouver un cycle hormonal coté masculin ‘ habituel ‘. L’OMS recommande de réduire le temps d’usage des injections hormonales à 18 mois. Elle conseille également que cette méthode contraceptive est réservée aux de 25 à quarante cinq ans n’ayant pas eu d’accidents cardiovasculaires, de cancers, d’hépatiques ou souffert d’obésité. nnCes méthodes sont à prendre avec précaution. Surtout pensez à lire votre médecin ou un spécialiste si un de ces deux moyens de contraception vous intéresse. Ne commencez surtout pas l’une de ses solutions sans un avis professionnel sur leur sécurité.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Empathie et éducation : Une solution à un refrain communnConnie Dean, personnage du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes copines, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les hommes n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette peur de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui évoquent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les informations exposent que les hommes prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma quête pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( coté masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons au sujet de la contraception étaient sa première exposition au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est presque complètement imposé aux femmes ‘. Riley a dit que même si ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une demoiselle… c’est pleinement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le point de vue des mecs ? Pour Riley, ‘ cela paraît être une absence total d’éducation… les hommes n’ont pas besoin d’y penser ‘, et que l’éducation dès le plus jeune genre est peut-être le meilleur moyen d’y remédier. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux hommes et femmes, mais pour un truc de longue haleine, on peut espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, tout bonnement non ? ‘ bien que l’étude de cas de Riley me rassure sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de penser que ce serait une solution miracle universelle. léducation du chien : il paraît que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être fabriqués. nnUne fois l’éducation reconnue, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est requise à 100 % pour que les hommes comportent la signification de la ‘ présence ‘ imminente ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement des difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une section du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande empathie chez les hommes ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation paraissent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficace en panne terme pour lui-même et pour les autres hommes ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là pendant que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas à l’esprit…. ce n’est pas le job de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit sans doute de produire une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce cheminement éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma saine sphère féminine a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à prendre part à la tchat avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru l’influence de l’aération de tous les jours ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable au début, mais avec la bonne intention et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle s’avère possible. nnLe dialogue non fermé, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des ingrédients clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis vraiment optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus vers l’égalité en terme de contraception.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    présentez contraception avec votre partenaire : Quelles sont les alternatives ? nCe billet de blog invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, et sexuelle des hommes. Il croit que le chemin en direction du vrai bien-être commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les discussions est la meilleure façon de créer une relation serré et durable. C’est spécialement vrai quand il s’agit de porno, mais la conversation est plus conséquente que les postures et préférences préférées. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les méthodes les plus confortables, énergiques et préférées ? Trop souvent, on présume que l’homme portera simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les alternatives véritables et quels sont les avantages et les contraintes de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs proposent toujours été la forme de contraception la plus courante chez les hommes. Cela est dû au fait qu’ils sont largement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque moderne d’options diverses dans le domaine de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être discernés comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les hommes à croire que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront fréquemment un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 82 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’employer des préservatifs, assurez-vous de les utiliser convenablement pour éviter les grossesses vraiment pas désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( aussi appelés préservatifs des femmes ) sont de plus une option, mais ils ont un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles nécessitent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et parfois une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports porno pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme peut faire l’attachement avec un préservatif très génant, et même créer des problèmes de santé. Une émotion au latex peut ne se exprimer qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir utilisé des condoms. bien que les préservatifs soient une technique familière pour les rapports sexy protégés, est important de parler ouvertement vraiment pas seulement des avantages, mais aussi des risques qui accompagnent leur utilisation également couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour dames font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut sans problème supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement 25, neuf % des femmes utilisent la contraception orale, tandis qu’une autre enquête récente a révélé que cet âge % des femmes ont déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter lors des trois recentes années. nnAu dire de tous, la pilule est efficiente à presque 100 %, lorsqu’elle est utilisée convenablement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent véritablement la peine. Certaines marques favorites de contraception orale ne sont pas couvertes par certains plans minceur . Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives proposent leurs impressions secondaires communs ; est par conséquent important que les femmes trouvent celle qui leur convient le mieux. nnActuellement, n’y a pas d’options contraceptives orales pour les hommes, ce que nous trouvons inacceptable. bien que le moteur de recherche soit en cours depuis un certain temps déjà, a fallu lutter pour que toute solution viable soit mise en marché. jusqu’à ce que cette option soit disponible dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à l’aise avec la contraception et qu’elle est au commun de tout effet secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de remarquer que l’une des formes les plus habituelles de contraception, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive crédible est si forte que nous sommes prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et cependant la ligature des trompes est la deuxième forme de contraception féminine la plus célèbre aux États-Unis. La vasectomie, bien qu’elle soit juger comme une intervention beaucoup plus sûre, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins moderne. Pourtant, plus de 500 000 hommes par an choisissent encore de opérer. nnBien qu’une vasectomie soit considérée comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans danger. Des études antérieures offrent établi une relation statistique entre les patients ayant subi une vasectomie et les gentlemens qui développent un cancer de la prostate dans les semaines à venir dans leur vie. de plus, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les sensations psychologiques possibles de l’opération peuvent parfois déclencher une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est sans aucun doute problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter longuement ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous faites ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le constater, aucune de ces options n’est parfaite ; elles ont toutes leurs possibilités et leurs contraintes. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, vraiment pas hormonal et réversible pour les hommes, qui nous permettra d’élargir cette conversation outre ce que nous savons actuellement. Augmenter le nombre de techniques contraceptives à l’avenir donnera aux paires un plus grand éventail de possibilités et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus pertinente et la plus certaine pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – contraception masculine

    Aujourd’hui, les femmes hommes et femmes sont équipés d’une grande variété de méthodes contraceptives, y compris les pilules chaque jour, les implants, les DIU et autres. Cependant, n’existe toujours pas de méthode contraceptive équivalente pour les gentlemens, qui se sont toujours limités au retrait, aux préservatifs et à la stérilisation, ce qui impose le fardeau de la prévention de la grossesse aux femmes. nnUne étude neuve, coparrainée par les Nations Unies et publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, visait à changer cette situation en testant l’innocuité et l’efficacité d’un nouveau contraceptif pour . Il s’agissait d’une étude clinique de période II touchant à 320 en bonne santé. On a injecté aux hommes une combinaison de testostérone et de noréthistérone – un dérivé d’une hormone que l’on trouve dans de multiples pilules contraceptives – dans l’espoir que la testostérone supplémentaire enverrait un signal au cerveau pour arrêter la création de testostérone à cause des type déjà suffisants. Par conséquent, la fabrication de sperme diminuerait aussi vraiment, ce qui rendrait les hommes temporairement stériles. nnLes premiers résultats étaient très prometteurs et suggéraient que le médicament était très infaillible. Le contraceptif a été efficace à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des mecs, et après que les hommes proposent cessé de bénéficier des injections, la plupart offrent recommencé à partir les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines en moyenne. Toutefois, les hommes ont signalé un certain nombre d’effets secondaires négatifs qui offrent été jugés trop pour poursuivre l’essai. Les effets secondaires négatifs signalés par les personnes comprenaient les éruptions cutanées, une augmentation de la libido, des troubles émotionnels, des douleurs au point d’injection et des douleurs sur les fibres musculaires. Un femme a souffert de dépression grave et un autre a tenté de se suicider, bien qu’il ait ensuite été est établi que cela n’avait aucun rapport avec l’étude. Plusieurs hommes proposent abandonné l’étude plus rapidement et, ultérieurement, deux comités indépendants proposent décidé d’abréger l’étude. nnCela a suscité une rangée de controverses, car les femmes offrent fait spécifier que bon nombre des effets secondaires signalés étaient semblables ou moins toxiques que les sensations secondaires de nombreuses alternatives contraceptives effeminées déjà sur le marché. Cependant, en vue de de concevoir si ces effets étaient véritablement mineurs ou tout bonnement non, il est fondamental de les comparer objectivement avec les datas disponibles sur l’utilisation des contraceptifs des femmes. nnLe contraceptif a été infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des mecs, et après que les gentlemens ont cessé de recevoir des injections, la plupart offrent recommencé à partir les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines en moyenne. Dans l’essai sur la contraception masculine, 4, 7 % des hommes ont connu des sautes d’humeur et 2, 8 %, une dépression. En revanche, lors de l’utilisation d’un DIU, approuvé par la FDA en 2015, 5, 2 % des femmes offrent signalé des sautes d’humeur et 5, 4 % des cas de dépression. En plus de ces effets secondaires, les femmes proposent également éprouvé des douleurs abdominales, des kystes ovariens, des maux de tête, de les éruptions cutanées et des saignements menstruels abondants. Les DIU peuvent aussi, dans de rares cas, provoquer une septicémie ou perforer l’utérus. De même, les pilules contraceptives hormonales sont renommées depuis longtemps pour créer des maux de tête, des nausées, des crampes, des infections à levures, des sautes d’humeur et un gain de poids. Plus récemment, une étude de plus d’un million de femmes, publiée dans JAMA Psychiatry, a révélé que les femmes qui utilisaient des contraceptifs hormonaux combinés étaient 23 % plus peuvent se voir prescrire des antidépresseurs. nnAinsi, semble que les contraceptifs féminins approuvés par la FDA actuellement sur le marché proposent des impressions secondaires qui sont autant , sinon pires, que ceux subis par les patientes pendant l’essai de contraception masculine injectable. Mais étant donné qu’il n’y a pas d’urgence pour les compagnies pharmaceutiques à développer des contraceptifs masculins, le domaine de la santé se contente d’attendre que des solutions de contraception sûres et énergiques soient développées. actuellement, une méthode vraiment pas hormonale très prometteuse est à l’étude, appelée Vasalgel, un gel polymère injecté dans les canaux déférents de la personne. Le canal déférent est un tube étroit qui ammène le sperme. Le polymère forme une barrière et empêche le passage des spermatozoïdes dans le canal déférent. Cette approche prometteuse est réversible puisqu’une deuxième injection peut répandre ce polymère, ce qui rétablit efficacement l’écoulement du sperme, et peut être un premier pas à proximité de l’élimination d’une partie du fardeau de la prévention de la grossesse chez les femmes. Une pilule contraceptive masculine, en revanche, n’est à coup sûr pas encore prête avant des années.

    La contraception masculine – contraception masculine

    La contraception masculine au-delà des préservatifs et de la vasectomie : il est grand tempsnDans ce blogue, la directrice générale de MCI, Heather Vahdat, donner ses réflexions sur le besoin de contraception masculine et sur la manière dont le terrain peut accélérer l’insertion de dernieres nouvelles techniques masculines. nAu cours de la dernière décennie, j’ai travaillé dans le domaine de la recherche interne et du développement sur les contraceptifs féminins et j’ai eu l’occasion d’échanger beaucoup sur les techniques masculines. Les conversations ont souvent été brèves à cause d’un manque d’appétit pour le financement de ces travaux et de la perception que les hommes n’utiliseront pas la contraception. Beaucoup supposent aussi que quand bien même les hommes sont prêts à utiliser la contraception, leurs partenaires ne leur feront pas confiance pour le faire efficacement. Malgré le peu ou l’absence de soutien financier, quelques défenseurs infatigables ont eu tendance à l’étincelle de promesse qu’offraient les méthodes masculines. Leurs efforts pour maintenir vivante la tchat sur la contraception masculine offrent continué à faire avancer le secteur de la santé lentement mais sûrement. nnEn 2017, alors que je faisais partie d’une équipe de recherche sur la création centrée sur l’être humain pour identifier de dernieres nouvelles approches de la contraception , la question ‘ Et les hommes ? Ce qui est véritablement avantageux, c’est que cette question émanait de femmes et de gars de tous âges et de tous statuts relationnels dans les milieux urbains et ruraux du Kenya et de l’Inde, sociétés dans lesquelles le fardeau de la contraception a toujours été imposé à la femme. nnUne introduction rapide : Au-delà des condoms et de la vasectomienAyant récemment fait la transition dans le domaine de la contraception masculine, j’ai eu la chance de me familiariser rapidement avec le domaine à l’aide de une série d’événements qui se sont déroulés à un moment inattendu. En plus d’en apprendre davantage sur les activités soutenues directement par MCI, j’ai eu le bonheur d’assister à une réunion annuelle de spécialistes intervenant sur des cibles contraceptives masculines à un stade très précoce. Peu de temps après, MCI a lancé notre premier appel de propositions ciblant spécifiquement les produits à un stade plus avancé, principalement les appareils axés sur l’occlusion vasculaire réversible ( comme la vasectomie, seulement moins invasive et réversible ). Ces expositions précoces, associées à une communauté réceptive et solidaire, m’ont permis de me faire rapidement une idée du temps qu’il faudra pour que les nouveaux contraceptifs masculins arrivent sur le marché. nnAlors que je bossais à la conception d’une stratégie pour les ateliers en manque terme de MCI, j’ai tenu compte de tout ce que j’ai compris lors de mes premières semaines comme directeur général de MCI. J’ai créé un calendrier approximatif de développement de produits qui incluait toutes les méthodes masculines que j’ai apprises et j’ai essayé de distinguer les occasions où MCI pourrait communiquer le soutien le plus efficace. durant ce process, un graphisme clair a commencé à émerger, un graphisme qui articule le challenge important du développement de tout nouveau produit tout en reflétant aussi, quelque peu inversement, un sentiment général que j’entends souvent lorsque je dis aux gens que le but de MCI est le développement de nouveaux contraceptifs masculins : ‘ Il était temps ‘. nnAccélérer le processusnLe tracé des techniques contraceptives masculines non hormonales en cours de développement sur toute la durée de développement du produit révèle directement un pipeline déséquilibré. en grande majorité des produits potentiels en sont à la période initiale de découverte avec seulement une poignée de produits, seulement des appareils occlusifs de vas occlusifs, qui approchent des études précliniques permettant l’exécution de la DNR. Le calendrier de développement est complété par la rareté des produits qui déclarent en être à diverses phases des essais cliniques. Cependant, ces tentatives sont menés dans des pays qui ne sont pas gérés par des organismes de réglementation stricts ( ARS ). Cela signifie que la capacité d’employer les informations de ces tentatives pour appuyer les exercices d’enregistrement internationaux pourrait se révéler dur. nnCompte tenu de ces défis, la première étape de l’accroissement du volume de contraceptifs masculins disponibles revient à faire progresser plus rapidement les produits au stade précoce : ‘ Il s’agit de maximiser le temps ‘. nnS’assurer d’une voie clairenEn plus de faire avancer les premières solutions, j’ai aussi réfléchi à la manière dont nous pourrions faire avancer les choses à partir de l’autre bout du pipeline. Comment pouvons-nous nous préparer aux activités en aval pour nous assurer que les efforts accélérés de développement de produits ne se heurtent pas à un mur au stade préclinique ou clinique ? Étant donné qu’il n’existe que peu ou pas de derniers en terme de navigation dans le cheminement de réglementation des solutions contraceptives masculines, nous devons débuter dès maintenant à tenir des discussions avec un très large éventail d’intervenants pour nous assurer que les étapes à franchir pour avoir l’approbation réglementaire sont faciles à comprendre. Cela pourra garantir que le temps et l’efficacité sont gérés aux DEUX extrémités du spectre du développement, ce qui permettra de provoquer le process : ‘ il s’agit de comprimer efficacement le temps ‘. nnCommuniquer une réaliténNous pouvons construire des méthodes contraceptives masculines jusqu’au retour des vaches à la maison, mais à moins que les vaches n’utilisent ces solutions, nous devons aussi travailler parallèlement pour analyser et définir le marché et les personnes potentiels. C’est délicat lorsqu’il s’agit de déterminer une fibre qui n’existe pas encore. En fait, n’existe même pas de marché fortement similaire pour la contraception masculine ( c. -à-d. que le marché de la contraception masculine n’est à coup sûr pas analogue à celui de la contraception ). Les solutions masculines, notamment les méthodes vraiment pas hormonales, sont susceptibles d’avoir des dispositifs d’action très divers des techniques effeminées. Plus spécialement, les techniques masculines tout bonnement non hormonales sont susceptibles d’avoir moins d’effets secondaires, ou parfaitement aucun, parmi ceux que l’on examine souvent avec la contraception . nnLe concept même de méthodes contraceptives masculines, au-delà des préservatifs et de la vasectomie, est encore si étranger qu’il est intangible pour d’une multitude de hommes. Ainsi, un aspect critique de la réalisation d’une étude de marché ne consiste pas seulement à définir les particularités potentielles du marché et des utilisateurs des méthodes masculines, mais également à amener les gentlemens et les femmes à installer un monde où il existe plusieurs solutions contraceptives masculines. Ce processus de normalisation est particulièrement critique étant donné que les usagers prévus de plusieurs des contraceptifs masculins en développement sont actuellement des nourrissons ! En normalisant la conversation avec les ados et les hommes d’aujourd’hui, le concept de contraception masculine sera moins étranger d’ici à ce que les produits actuellement en développement et les premiers usagers atteignent un point d’intersection : ‘ Il est temps de parler de l’accroissement des alternatives contraceptives pour les gentlemens comme une réalité. nnIl est TOUT tempsnNous nous trouvons à un point où pratiquement tous les critères de la tchat sur la multiplication du nombre de contraceptifs masculins disponibles pour les hommes et leurs partenaires sont liés à une certaine forme de reconnaissance du temps. bien que le concept de temps varie selon l’aspect parlé, la solution à de multiples questions sur le ‘ comment ‘ et le ‘ pourquoi ‘ de l’accroissement des méthodes contraceptives masculines est cohérente. Cependant, nulle part ailleurs la solution n’est plus robuste qu’en réponse à la question fondamentale : ‘ Pourquoi devrions-nous investir dans le développement de méthodes contraceptives masculines ? ‘

    La contraception masculine – contraception masculine

    L’appareil reproducteur masculinnQu’est-ce que le système reproducteur coté masculin ? nPour concevoir de toutes nouvelles possibilités contraceptives masculines, nous devons comprendre le système reproducteur coté masculin. Les mâles humains offrent des organes reproducteurs ( aussi appelés organes génitaux ) qui sont à la fois à l’intérieur et du bassin. Au total, les organes génitaux masculins comprennent quatre parties qui forment le système reproducteur coté masculin. Ce sont les quatre composants clés du système reproductif coté masculin : nnles testicules, nle système de conduits, constitué de l’épididyme et du canal déférent, nles glandes accessoires, qui comprennent les vésicules séminales et la prostate, net le pénis. nLes organes génitaux masculins, aussi nommés organes graveleux, travaillent ensemble comme système reproducteur pour produire et libérer du sperme fabriquées avec du sperme. Le sperme dans le sperme peut féconder un ovule ou un ovule pour générer un bébé ( nommé conception ). nnLa contraception ou contraception est une méthode utilisée pour prévenir la conception lorsqu’une personne ou un couple veut être sexuellement actif mais n’est pas prêt à fonder une famille. La contraception hormonale est basée sur l’interruption du cycle menstruel. Parce que les spermatozoïdes sont produits en continu, il n’y a pas de cycle reproductif masculin comparable à interrompre. nnHistoriquement, les méthodes contraceptives masculines étaient axées sur une section du système reproductif masculin, à savoir l’arrêt complet de la création de sperme. actuellement, les chercheurs se concentrent sur la fonction du sperme surtout que sur l’arrêt de la constitution de spermatozoïdes. Des exemples de changements fonctionnels dans le système reproducteur coté masculin comprennent la prévention de la swim des spermatozoïdes et la prévention de la fécondation d’un ovule par les spermatozoïdes. nnEn savoir plus sur les méthodes contraceptives masculines dans le pipeline de R

    La contraception masculine – slip contraceptif

    10 faits sur la contraception masculinen nnLa contraception masculine arrive et va changer le monde. Voici 10 faits que vous n’avez peut-être pas connus sur la matière la plus excitante de l’avenir de la contraception. nn nn10. Nous sommes à 10-20 ans d’une nouvelle méthode contraceptive masculine. nn9. Tant les gentlemens que les femmes veulent que les gentlemens participent à la prise de décisions en terme de planification de famille. nn8. Les plus jeunes sont plus ouverts à une diversité de méthodes contraceptives masculines. nn7. il y a des méthodes contraceptives masculines en développement qui sont sûres, réversibles, à action prolongée et tout bonnement non hormonales ( Hourra ! Aucun effet secondaire ! ). nn6. Les hommes s’intéressent à la fois aux techniques contraceptives à très long terme et à celles qu’ils peuvent prendre juste avant les rapports porno comme le Viagra. nnnn5. il existe des contraceptifs composé de de plantes en développement qui emploient des médicaments isolés directement des fleurs. nn4. La contraception est une question en commun. nn3. La contraception est un problème mondial. nn2. La pilule contraceptive ‘ masculine ‘ n’est pas une blague ! Il fait actuellement l’objet d’essais cliniques chez l’homme en attente de l’approbation de la FDA. nn1. la plupart des couples sont emballés par un menu d’options contraceptives sûres que les hommes et les femmes peuvent utiliser pour répondre à leur look de vie et à leurs besoins de planification de famille. nn nnL’Initiative contraceptive masculine finance la recherche interne et est utile pour de ressource pour tout ce qui concerne la contraception masculine. Voyez quelques travaux en cours de développement et découvrez ce que peut être l’avenir de la contraception.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les hommes n’existe pas encore. nEn spécifique, il n’a pas été inventé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les hommes. Les seules alternatives pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux hommes et à leurs partenaires de choisir entre les options qui conviennent à leur style de vie. nnNotre mission est de mettre sur le marché des contraceptifs pour . Plus précisément, s’agit de méthodes réversibles, non hormonales, qui opèrent lors du développement ultérieur du sperme. Ce piquant réduit les effets secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui marche beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour ? la première action consiste à les faire s’améliorer suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver une fois que la recherche interne arrive aux essais cliniques chez l’humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces tentatives cliniques chez l’humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, il peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, en moyenne, passent de la phase I à la distribution. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la période I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que 10 fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, est financièrement bonne pour eux d’intervenir. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la phase I d’un essai clinique chez l’humain, il demeure encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est énormément risqué, cette période s’appelle -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette phase de ‘ vallée de la mort ‘ implique beaucoup de travaux précliniques. Après avoir découvert une molécule candidate, vous effectuez un cheminement nommé criblage à haut débit. Il s’agit d’un process de dépistage à grand espace afin d’être sur que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous souhaitez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par l’organisme et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne marche pas, vous devez soit faire marche arrière, soit délaisser. Les investisseurs et les grandes entreprises pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour la recherche géolocalisée sur la contraception masculine. c’est pourquoi nous nous sommes concentrés sur ce domaine de la santé. nnCe qu’il y a de bien dans cette phase de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la géolocalisation, il ne coûte que quelques millions de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux coûts plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer une fois que les essais cliniques chez l’humain commencent. Ces ‘ millions ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est coûteux, et il est donc important de prendre de bonnes décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos probabilités de succès en demandant aux meilleurs experts dans le monde d’examiner nos offres de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail grâce à des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le confort humain, les possibilités d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les interrogations liées à la population. dans tous les cas, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un impact important. Plus la recherche est nécessaire, plus y a de chances pour qu’un contraceptif masculin arrive sur le marché plus tôt. nnAlors, à quoi ressemblent ces probabilités ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les essais cliniques hommes, nous obtenons une puce. Par souci de simplicité, nous dirons que chaque puce donne 10 % de chances de profiter de un contraceptif masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous testez de faire tomber la puce de façon aléatoire dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas assurer que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons transmettre suffisamment de candidats à des essais cliniques de période I sur des hommes, nous augmentons les chances qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour susciter l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour obtenir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les études prometteuses avec succès, plus le monde aura de chances d’avoir le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.