• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin injection – vasectomie cancer

    La contraception masculine – contraception masculine

    Oui, la contraception pour la gent masculine existe au-delà du préservatif… et voilà pourquoi vous l’ignoreznLa contraception pour homme, ce n’est pas que le préservatif. de multiples alternatives subsistent, proposent été validées, sont légales… mais si peu renommées. nnOn parle beaucoup plus de la contraception comme d’un sujet qui concerne uniquement les individus dotées d’un utérus, j’ai l’impression. nnDepuis que je suis adolescente, c’est toujours sur moi que porte la responsabilité, pour la raison simple et terriblement tout bonnement non négociable que les conséquences en cas d’échec de contraception seront aussi pour ma pomme. nnCe qui ne veut pas dire que mes partenaires ne s’y sont pas emballés ou ne se sont pas sentis touchés. Mais peu de solutions s’offraient à eux. nnDu moins, nous le croyions. Sauf qu’il s’avère qu’il existe différentes méthodes de contraception pour les gentlemens, en l’occurence méconnues. nnLa contraception masculine, c’est… le préservatif ? nSur le site Choisir ma contraception, toutefois officiel, les deux seules techniques de contraception pour hommes énergiques qui sont mentionnées sont la vasectomie ( stérilisation pour les hommes ) et le préservatif coté masculin, tandis que ce même site recense pas moins de 13 solutions de contraception féminines différentes. nnEst aussi cité le retrait, méthode dite « naturelle » mais qui présente un taux d’échec élevé, de 22%, donc je ne la répertorierai pas dans la liste ci-contre. nnLe site officiel recense 13 techniques de contraception féminines contre seulement 3 méthodes masculines. nnAlors certes, le préservatif, on définit parler partout et tout le temps, et de toute manière qui le voudrait puisqu’il permet de se protéger non pas seulement d’une grossesse non exigée, mais également des Maladies Sexuellement Transmissibles. nMais au même titre que la pilule tend à masquer les autres méthodes de contraception, le préservatif fait office d’arbre qui cache la forêt. nnnToute allégorie phallique est fortuitennCe qui peut aussi produire un cercle vicieux : les autres techniques de contraception masculine sont peu renommées car peu de mecs les utilisent… parce qu’ils ne les connaissent pas. Ah. Bah c’est con un peu, non ? nnAllez, voici un tour d’horizon de ce qui existe et de ce qui est en cours d’expérimentation en matière de contraception masculine. nnLes solutions de contraception masculine disponibles en FrancenDisponibles, comme « qu’il est possible de se faire prescrire et/ou s’offrir », parfaitement. Et pour une fois, ce qui suit va avec certitude vous surprendre. Car n’existe pas que le préservatif et la stérilisation auxquels ces messieurs peuvent faire appel pour leur contraception. nnnnEn tout, en France, on recense en réalité 4 solutions, listées dans les paragraphes suivants. nnLe préservatif, la méthode la plus connuenCelui-là, n’y a plus véritablement besoin de le présenter. a titre de piqûre de rappel, il s’agit donc d’une sécurité sous forme de gaine en latex — ou polyuréthane pour les allergies au latex — qui s’enfile sur le pénis avant toute pénétration. nnEt pas uniquement vaginale, puisque le préservatif coté masculin ( aussi nommé « préservatif externe » ) est à l’heure existante la protection la plus infaillible contre les Maladies Sexuellement Transmissibles ( avec le préservatif effeminé, aussi appelé « préservatif interne » ). nnnnLa vasectomie, la méthode la plus définitivenIl s’agit d’une méthode de contraception dite « faite » car elle consiste en une stérilisation. elle est dans certains cas réversible, comme le nette le site Choisir ma contraception, mais pas systématiquement, bien a contrario comme l’explique ce document du Ministère de la Santé : nn« L’intervention se doit d’être envisager comme irréversible. La reperméabilisation des canaux déférents est un acte chirurgical sophisitiqué qui ne permet pas d’obtenir la restauration de la fécondité souvent. »nnEn pratique, l’opération ( courte et sous anesthésie régionale ) touche à bloquer les canaux déférents, qui permettent d’acheminer les spermatozoïdes jusqu’au fluide séminal ( le sperme ). nnnnUn schéma non domestique apparaît ! nnLa contraception masculine hormonale, prêt en France mais peu accessiblenComme l’explique un renseigné du Planning Familial de 2013 : nn« La contraception hormonale masculine reste très confidentielle. nnSeulement deux médecins hospitaliers, la prescrivent en France, malgré un protocole validé par l’OMS et qui a de l’expérience sur 1500 hommes depuis quasiment 30 ans. nnLa quasi-totalité des médecins pensent que cette contraception masculine est encore du domaine de l’expérimentation et qu’elle ne peut être diffusée ou prescrite. »nnDans les faits, elle a pour objectif de une injection hebdomadaire d’hormones ( pour simplifier, un mixe de progestatif et de testostérone ) et est efficiente au bout de 1 à 3 mois après le début du traitement en raison du fonctionnement hormonal coté masculin. nnLe Dr. Soufir, médecin à l’hôpital Cochin de ( et l’un des deux médecins hospitaliers qui prescrivent cette contraception, l’autre étant le Dr. Mieusset de l’hôpital Paule de Viguier à Toulouse ) revient sur la contraception hormonale masculine dans une vidéo où évoque les pour, les contre, le fonctionnement et les freins à cette méthode contraceptive. nnnnPour le Dr. Soufir, ce type de contraception ne présente pas de troubles du comportement sexuel, ou d’effets secondaires aussi importants qu’au début de la contraception . nnIl existe en revanche des méfaits : « une petite proportion de mecs dans les tentatives de l’OMS qui proposent eu des sensations qu’on considéraient comme indésirables », note le Dr. Soufir : nn« Soit de les éruptions cutanées, soit la peau qui était plus grasse, soit de petites modifications à la hauteur sanguin. […]nnLe seul point faible qui a obligé quelques équipes à arrêter le traitement, c’est le développement de phénomènes d’hypersexualité, c’est-à-dire que le désir sexuel devenait trop important chez certains . »nnLe médecin propose aussi des explications quant au manque de généralisation de ce type de contraception. Pour lui, le problème n’est pas tant médical que social. nnLa contraception féminine s’est développée en raison de l’impératif que représente un échec de contraception ( et à l’époque les avortements illégaux, dangereux pour la santé ). Impératif tout bonnement non chez les gentlemens. nnLe Dr. Soufir, dénote aussi un « manque d’utilité » des sociétés pharmaceutiques pour ces techniques de contraception, pour des raisons qui restent « à déterminer ». nnLa contraception masculine calorifique, trop peu accessiblenCette méthode non-hormonale se résume à altérer la spermatogénèse ( c’est-à-dire la constitution de spermatozoïdes ) avec la chaleur. nnLa technique, somme toute assez simple, consiste donc à porter un slip qui remonte les testicules pour qu’ils soient aussi à la température de notre corps ( 37°C ). nnLa technique consiste à porter un « slip chauffant » en pleine journée. nnPorté uniquement en pleine journée ( 15h par jour ), ce « slip chauffant » fait action ( une fois encore à cause du « cycle » naturel masculin ) au bout d’1 à 3 mois. nCette méthode de contraception est prescrite uniquement à l’hôpital Paule de Viguier de Toulouse. nnLes méthodes de contraception masculine à l’étude dans le mondenToutes les méthodes citées ci-dessous sont donc officielles, autorisées ET disponibles en France, mais sont encore rares et peu proposées ou connues. nnCette question de la contraception masculine a fait l’objet d’un documentaire sur Arte Radio, intitulé Les Bijoux de famille, dans lequel le journaliste Benoît Bories témoigne à la première personne autant qu’il documente le sujet ( et c’est très chouette ).

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et dressage : Une réponse à un refrain communnConnie Dean, membre du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes amies, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les hommes n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette peur de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui évoquent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les datas montrent que les hommes prendraient la contraception si elle était disponible, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma recherche pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps effeminé n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons au sujet de la contraception étaient sa première proximité vis-à-vis. Il admet qu’il n’était ‘ pas au commun, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est presque entièrement imposé aux femmes ‘. Riley a dit que même si ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une dame… c’est entièrement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le point de vue des mecs ? Pour Riley, ‘ cela paraît être un manque total d’éducation… les hommes n’ont pas besoin d’y se mettre en tête ‘, et que l’éducation dès le plus jeune âge est sans doute le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux hommes, mais pour un truc de longue haleine, il est possible de espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux après qu’ils aient fait des erreurs, vraiment pas ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me rassure sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de croire que ce serait une solution magique universelle. le dressage du chien : il paraît que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être réalisés. nnUne fois l’éducation identifiée, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est demandée à 100 % pour que les hommes comprennent la signification de la ‘ menace ‘ sans plus tarder ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement des difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande télépathie chez les hommes ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation paraissent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus infaillible à court terme pour lui-même et pour les autres hommes ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là que vous aviez de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez surmonter pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas en tête…. ce n’est pas le job de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit sans doute de réaliser une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce processus éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma propre sphère féminine a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à vivre la discussion avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru la puissance de l’aération journalière ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable les premiers jours, mais avec la bonne intention et la promesse de respecter la perspective de croissance réelle paraît possible. nnLe dialogue ouvert, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des ingrédients clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis véritablement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en terme de contraception.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    présentez contraception avec votre partenaire : Quelles sont les options ? nCe billet de site invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, et sexuelle des hommes. Il croit que le sentier en direction du vrai commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les sujets est la meilleure manière de produire une liaison étroit et durable. C’est spécialement vrai lorsqu’il s’agit de porno, mais la conversation est plus conséquente que les positions et préférences favorites. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les techniques les plus confortables, efficaces et préférées ? Trop souvent, on présume que l’homme vêtira simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les alternatives véritables et quels sont les atouts et les inconvénients de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs offrent toujours été la forme de contraception la plus courante chez les hommes. Cela est dû au fait qu’ils sont largement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque moderne d’options diverses dans le secteur de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être appréhendés comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les hommes à croire que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront épisodiquement un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 110 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’utiliser des préservatifs, assurez-vous de les utiliser convenablement pour éviter les grossesses tout bonnement non désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( autant appelés préservatifs féminins ) sont également une option, mais ils ont un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles demandent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et parfois une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports sexy pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme pourrait faire la passion avec un préservatif véritablement génant, et même apporter des problèmes de santé. Une sensibilité au latex peut ne se manifester qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir exploité des condoms. bien que les préservatifs soient une pratique familière pour les rapports graveleux protégés, il est important de parler ouvertement tout bonnement non seulement des possibilités, et par dessus le marché des risques qui accompagnent leur utilisation comme couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour femmes font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut sans problème supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement vingt cinq, 9 % des femmes emploient la contraception orale, tandis qu’une autre enquête récente a révélé que 70 % des femmes ont déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter lors des trois dernières années. nnAu dire de tous, la pilule est infaillible à quasiment 100 %, lorsqu’elle est utilisée convenablement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent réellement la peine. Certaines marques favorites de contraception orale ne sont pas couvertes par certains programmes alimentaires d’assurance. Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives proposent leurs impressions secondaires communs ; est par conséquent important que les femmes trouvent celle qui leur correspond le mieux. nnActuellement, il n’y a pas de possibilités contraceptives orales pour les gentlemens, ce que nous trouvons inacceptable. malgré que la recherche soit en cours depuis un laps de temps déjà, il a fallu lutter pour que toute solution viable soit mise en marché. jusqu’à ce que cette option soit prêt dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à l’aise avec la contraception et qu’elle est au courant de tout effet secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de constater que l’une des formes les plus habituelles de contraception, autant pour les hommes que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive fiable est si forte que nous restons prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et toutefois la ligature des trompes est la seconde forme de contraception la plus célèbre aux États-Unis. La vasectomie, même si elle est considérée comme une intervention beaucoup plus sûre, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins classique. Pourtant, plus de 500 000 par an choisissent encore de opérer. nnBien qu’une vasectomie soit juger comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans risque. Des études antérieures offrent tenu un lien statistique entre les patients ayant subi une vasectomie et les gentlemens qui développent un cancer de la prostate ultérieurement dans leur vie. de plus, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les sensations psychologiques possibles de l’opération peuvent dans certains cas causer une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est sans aucun doute problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter amplement ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous réalisez ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le remarquer, aucune de ces alternatives n’est parfaite ; elles ont toutes leurs avantages et leurs contraintes. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, vraiment pas hormonal et réversible pour les gentlemens, qui nous permettra d’élargir cette conversation au-delà de ce que nous savons actuellement. Augmenter le volume de techniques contraceptives à l’avenir offrira aux couples un plus grand panel d’options et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus intelligente et la plus certaine pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Une pilule contraceptive masculine a passé avec succès la première série d’essais cliniques, ce qui donne de l’espoir pour des options de contraception moins permanentes pour les hommes – et potentiellement uniformiser les règles du loisir quand il s’agit de prévention des grossesses. nnAux États-Unis, environ 40 % des grossesses ne sont pas planifiées. Cela s’explique en partie par le fait que la société impose injustement que les femmes sont les premières responsables de la prévention de la grossesse et de la planification familiale. Historiquement, les possibilités de contraception pour les gentlemens n’ont pas toujours été optimales : nnAbstinence ( ) nPréservatifs ( pas fiables à 100 pour cent ) nLa méthode du retrait ( inopérant ) nVasectomie ( potentiellement permanente et un peu effrayante pour beaucoup de gars ) nLa pilule contraceptive masculine pourrait offrir une option plus souple pour les hommes tout en renforçant deux faits importants : les hommes et les femmes sont tous deux responsables de la contraception et les hommes pourraient jouer une responsabilité plus actif et plus satisfaisant dans leur santé reproductive. nnComment marche la pilule contraceptive pour ? nDimethandrolone undecanoate ( DMAU ) est une pilule à prise unique journalière qui supprime différentes sortes d’hormones mâles – l’hormone folliculostimulante ( FSH ) et l’hormone lutéinisante ( LH ) – pour réduire simultanément la constitution de testostérone et de sperme sans causer de symptômes de faible testostérone ( faible-T ). nnLes données d’une étude publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism suggèrent que le DMAU, la contraception orale actuellement évaluée, a le potentiel pour y parvenir. Quatre-vingt-deux âgés de 18 à 50 ans proposent reçu au hasard un placebo ou une des trois doses de la pilule 28 jours. Ceux qui ont pris la dose la plus élevée ( 400 mg ) avaient des taux plus faibles de testostérone, de FSH et de LH. Cependant, l’étude n’a pas mesuré le nombre de spermatozoïdes. nnContraceptifs oraux masculinsnLes impressions sur une longue période d’une pilule contraceptive masculine sont encore à l’étude. nCertains personnes ( y compris certains sur le placebo ) ont signalé des effets secondaires légers, comme : nnAcnénMaux de têtenDysfonction érectile légèrenDiminution de la libidonFatiguenGain de poids de 5 lb ou moinsn Les prochaines étapes de l’étude du DMAU seront de déterminer s’il supprime vraiment la production de spermatozoïdes. Les données initiales indiquent que c’est possible. Cependant, le corps a besoin de 90 jours pour générer du sperme, et des tentatives plus longs sont nécessaires pour confirmer si la réalisation de sperme peut être arrêtée complètement. nnDe plus, nous devrons découvrir ses effets à long terme sur le corps. Par exemple, nous ne savons pas encore si le DMAU peut causer des problèmes de dépression ou augmenter le risque de caillots sanguins comme la pilule contraceptive , ou s’il peut endommager le foie, les reins ou d’autres organes qui aident à décomposer le médicament. nnPourquoi ne pas endurer une vasectomie ? nL’efficacité de la vasectomie est identique à celle du dispositif intra-utérin féminin ( DIU ) avec un taux d’échec inférieur à 1 %. L’intervention peut être réversible sous les soins d’un chirurgien formé par la fraternité. Toutefois, l’inversion n’est pas garantie. nnMoins de 15 ans après l’intervention chirurgicale, le taux de réussite de l’inversion se situe souvent entre 95 et 98 pour cent. Cependant, après 15 ans, le taux de réussite chute à 60 ou cet âge p. 100. Et le taux d’obtention d’une grossesse après une inversion est beaucoup plus faible, soit 40 à cinquante pour cent. nnEn tant que spécialiste de l’infertilité masculine et urologue, je vois souvent des mecs dans la vingtaine qui ne veulent pas d’enfants en ce moment. Lorsqu’ils requièrent une vasectomie, tout ce que nous pouvons faire est de leur conseiller de prendre en compte la permanence de la décision. À l’avenir, le DMAU pourrait être une option contraceptive efficiente qui permettrait plus de souplesse et réduirait l’infertilité éventuelle plus tard dans la vie. nnAméliorer la santé des jeunes hommesnLes jeunes adultes ne consultent pas les professionnels de la santé aussi souvent qu’ils le devraient sans doute. Pour les femmes, le recours aux soins de santé intervient parfois parce que l’accès à des solutions contraceptives qualitatifs est limité si elles ne le font pas. Mais, de plus en plus, y a une tendance à ne pas lier les visites chez le médecin à l’accès à la contraception. nnCela pourrait être bénéfique pour leur santé globale de plusieurs méthodes. Ils auront l’occasion de jouer une responsabilité plus actif dans leurs soins en posant des interrogations et en étant plus proactifs. deuxièmement, les médecins peuvent réaliser des soins de prévention et des préoccupations que les gentlemens ne soulèvent pas avant d’être en état de crise, comme l’hypertension artérielle, la dysfonction érectile, la baisse de libido et d’autres problèmes courants qui peuvent être évités ou gérés. nnLe lancement commercial de ( pilule anticonceptionnelle pour ) pourrait prendre une décennie ou plus, mais est confortable de voir la recherche poursuivre de toutes nouvelles options de traitement qui avantagent une responsabilité partagée en matière de contraception ‘. nnTolulope Bakare, M. D. nSi le DMAU marche comme un contraceptif effeminé, les hommes peuvent stopper de le prendre et reprendre la réalisation de sperme quand ils sont prêts à devenir pères. Le but ultime est de concevoir une version injectable du médicament afin que les patients n’aient pas à se rappeler de prendre une pilule journalière. nnÀ la postérité, les adolescents pourront sans doute aussi prendre du DMAU. beaucoup de parents mettent déjà leurs demoiselles adolescentes sous pilule pour prévenir les grossesses et aider à régulariser les règles sporadiques ou abondantes. Cependant, il sera toujours important d’utiliser des préservatifs pour prévenir les infections sexuellement transmissibles. nnLe déclanchement commercial du DMAU peut prendre une décennie ou plus. Pendant ce temps, il est confortable de voir la recherche continuer de dernieres nouvelles options de traitement qui favorisent la responsabilité partagée en terme de contraception. Il se peut que les femmes n’aient plus à assumer l’entière responsabilité des formes de contraception réversibles et très efficaces. Le fait que cette pilule soit à l’étude offre des possibilités aux personnes dans diverses occasions, et le changement d’état d’esprit est encourageant. nnTenez-vous au commun des toutes nouvelles sur les soins de santé. Abonnez-vous à notre site web dès à présent.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient à coup sûr à l’esprit. Le disque , en matière plastique à coquille qui a les contraceptifs hormonaux féminins. C’est un signe omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire une sélection. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si beaucoup enracinée qu’il est dur d’imaginer un autre type de contraceptif, surtout celui pensé pour l’autre moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour dames sont créés pour interrompre son cycle naturel, qui exige une dose de tous les jours. ‘ La pilule est habituellement une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des essais cliniques hormonaux sont en cours pour les gentlemens, mais à l’heure courante, on met à l’essai une formulation de givre qui serait frottée sur les épaules une fois par 24h. Cela n’évoque pas complètement l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes coincés avec les mêmes méthodes contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et tenter de toutes nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous voulez qu’ils soient, pour les hommes comme pour les femmes. La fabrication centrée sur l’homme ( DCH ) est une façon de produire de nouvelles solutions aux problèmes . Le DCH est une philosophie selon laquelle les personnes imaginent un objet final, puis permettent à la science de travailler dans ce but. Cela écarte de mettre sur le marché quelque chose qui peut ne pas être acceptable pour les utilisateurs. Les événements de DCH axés sur la contraception féminine proposent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif féminin parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous désirez quelque chose qui se comporte sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui agit longtemps, qui peut durer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution vraiment pas hormonale qui n’est pas assortie du même bagage que par le passé ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules chaque jour, où vous êtes redevable à un horaire consciencieux, et une seule dose oubliée montre le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ pourrait être. nnIl est temps d’élargir notre réflexion sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui oriente vers qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les usagers. les femmes changent de méthode contraceptive plusieurs fois au cours de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être changée en fonction des critères de fabrication que vous aurez signifiés. Quelle est votre version idéale de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – slip contraceptif

    L’an dernier, le contraceptif coté masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui proposent révélé qu’il était efficace à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont employé sur une période d’un an. C’est en réalité plus efficiente que les contraceptifs populaires comme les préservatifs des femmes, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif masculin a été interrompu car 20 des mecs ont trouvé les effets secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de meufs l’ont souligné, ces effets secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent supporter lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des impressions secondaires potentiellement débilitants pendant des années sans autre recherche pour les atténuer ? La affliction masculine est-elle prise plus au sérieux que la affliction ? de multiples personnes offrent également fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction secondaire à la d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes candidats à la littérature anglaise voudront peut-être se demander si les représentations de la affliction féminine dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ offrent contribué aux idées sexuées de la souffrance et de la souffrance dans la société en général. Les candidats en médecine et en sciences biomédicales pouvaient regarder les retombées des tentatives de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les étudiants intéressés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, il peut être nécessaire de faire une lecture plus large des biais de le moteur de recherche interne scientifique et des méthodes dont les découvertes scientifiques ont souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    10 Faits sur les gentlemens et la vasectomienLa vasectomie et les condoms sont les seules possibilités actuelles de contraception masculine. nLa forme la plus célèbre de contraception masculine à action prolongée est la vasectomie. , les vasectomies ne sont pas considérées comme véritablement réversibles. Les chercheurs travaillent actuellement sur des appareils d’occlusion vasculaire qui seront extrêmement réversibles à l’avenir. par ailleurs, d’autres alternatives contraceptives masculines sont en cours d’élaboration. nnEn attendant, voilà 10 faits sur la forme la plus crédible de contraception masculine qui existe aujourd’hui. nn nn10. Les vasectomies sont en général très sûres et les complications sont rares. nn9. Les hommes qui essuient une vasectomie disent qu’ils sont plus libres lorsqu’ils offrent des relations sexuelles avec leur partenaire parce qu’ils n’ont pas à craindre une grossesse vraiment pas planifiée. nn8. La vasectomie est une simple procédure ambulatoire. nn7. Environ un demi-million de mecs se font opérer tous les ans aux États-Unis – Ils sont d’autant plus répandu à l’époque de la folie de mars, où les gentlemens peuvent se entretenir en regardant le tournoi de la NCAA. nn6. La vasectomie n’affecte pas la fabrication de sperme. Au lieu de cela, empêche le transport des spermatozoïdes d’être mélangés à d’autres humides séminaux. Les hommes qui ont des vasectomies ont encore des orgasmes normaux ! nnnn5. Il est possible d’inverser une vasectomie si un homme change d’avis dans les semaines à venir et envisage d’avoir des enfants. Cependant, le taux de réussite de l’inversion peut varier entre 40 et 90 %. Les chercheurs travaillent sur des dispositifs occlusifs qui agissent comme une vasectomie, mais qui sont vraiment réversibles. En fin de compte, seulement 3 à 5 % des hommes requièrent une inversion. nn4. La vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle, la libido ou la vie sexuelle de la personne. nn3. L’intervention et le rétablissement sont couramment indolores, et les gentlemens éprouvent souvent des impressions secondaires minimes, s’il y a lieu. nn2. Les vasectomies sont énergiques à la majorité pour prévenir les grossesses non désirées. nn1. Chaque année, des hommes et des femmes du monde entier célèbrent la Journée mondiale de la vasectomie. nn nnL’Initiative contraceptive masculine offre de toutes nouvelles alternatives aux hommes. nAlors qu’à l’heure courante, les hommes ont peu de possibilités contraceptives, l’Initiative contraceptive masculine finance la recherche interne sur les alternatives masculines réversibles, non hormonales et à action prolongée. En fin de compte, nous recherchons un menu de possibilités qui répond aux besoins des hommes et des femmes. Joignez-vous à nous.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Un bilan de la situation courante en matière de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et efficaces continuent d’échapper au grand public, et même avec plusieurs dernieres nouvelles possibilités en cours de recherche, il peut s’écouler de multiples années avant que les gentlemens aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, le milieu médical et les spécialistes travaillent d’arrache-pied pour conférer aux les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est et même plus difficile et même plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un homme et une femme se sentiraient de plus investis dans la prévention d’une grossesse non planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela marche. les dames sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception car les problèmes des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour diverses raisons, la recherche sur le contrôle des naissances chez les gentlemens avance à un rythme différent et avec un secours différente de celle des analyses chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les spécialistes ne sont pas encore enrolés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour réaliser le contrôle des naissances chez les gentlemens a été un essai clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a vérifié l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour chez 320 personnes en bonne santé âgés de 18 à 45 ans dont le volume de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des résultats encourageants en limitant le nombre de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf 4, et 75 % d’entre elles offrent indiqué qu’elles pourraient être disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé par la suite que trois des quatre grossesses proposent eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit complètement infaillible ). nnMalgré les divers commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité affilié à l’Organisation internationale de la santé qui a est établi que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un établissement – étaient supérieurs à ceux de la recherche géolocalisée. Et s’il est vrai que 20 ont abandonné l’étude en raison d’effets secondaires typiques de la contraception ( libido, douleurs sur les tissus musculaires, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces effets secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une incidence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont totalement normaux dans les études cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand nombre d’hommes ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui ont signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut s’avérer décourageante, mais les scientifiques sont toujours en faveur des options masculines. L’équipe à la base du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – une nouvelle fois, l’ajustement et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les tentatives cliniques de période II – tandis que certains groupes explorent différentes options. nnUne de ces options à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du fonctionnement reproducteur masculin qui transfère le sperme et c’est ce qui est coupé pendant une vasectomie. ) Le givre serait injecté au cours d’une intervention rapide en consultation externe dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de gel semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun action sur la utilisation sexuelle. Les effets secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif similaire à Vasalgel et il est plus près du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux locaux en Inde, tandis que la team derrière Vasalgel se prépare pour ses premières études scientifiques cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un composé injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est efficace quasiment en direct et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les scientifiques de Vasalgel testent le’rinçage’ du givre plutôt qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un suivi depuis 15 ans et les rapports montrent qu’il est très infaillible. nnProtection pour l’instantnIl pourrait s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces alternatives n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il demeure deux alternatives majeures pour les gentlemens : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les hommes sexuellement actifs, en particulier ceux dont le mode de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus largement acceptée chez les gentlemens de 50 ans et plus, avec près de 500 000 qui se font ‘ couper ‘ chaque année aux États-Unis. contrairement à la croyance moderne, la vasectomie n’affecte pas la utilisation sexuelle de la personne et peut prendre jusqu’à trois mois pour être infaillible. Il n’est cependant pas sans inconvénients. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très coûteuse et ne marche pas toujours, alors il est capital de prévoir cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est difficile de l’inverser, les vasectomies sont en général considérées par les paires qui proposent fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les hommes qui proposent des relations hétérosexuelles engagées sur une longue période qui, avec leur partenaire, ne désirent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour connaître une vasectomie – est par conséquent exactement celle qui peut bénéficier des alternatives contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le volume d’options de contraception pour les hommes change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements potentiels au mandat en matière de contraception de la Loi sur les soins faibles et sur la façon dont les plans minceur couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les hommes et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les techniques contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas pas d’option pour les gentlemens à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les gentlemens peuvent quand même être des personnes actifs et responsables tandis l’objectif est la contraception.