• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin naturel – contraception homme suisse

    La contraception masculine – contraception homme

    Une méthode contraceptive doit présenter parfaitement 4 critères : efficiente, réversible, acceptable, faible coût. nnLes trois majeures techniques contraceptives masculines utilisées sont : nnle préservatif masculin ;nle coitus interruptus ;nla vasectomie ( à considérer comme irréversible ). nLe préservatif masculin est la seule méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ). nnLe coitus interruptus est la méthode contraceptive masculine la plus facile mais la moins efficace. nnLa vasectomie est la méthode contraceptive masculine la plus efficiente ( IP = 0, 1 % ). elle se trouve être cependant irréversible. Elle doit être menée dans le respect de la loi du 4 juillet 2001 qui prévoit un délai de 4 mois de réflexion, sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ;nayant reçu une information limpide et intégrale ( dossier de renseignements affiche ) ;nayant signé un consentement affiche. nAvant l’intervention chirurgicale, le patient peut réaliser une cryoconservation du sperme ( CECOS ), et après l’intervention le patient doit utiliser une autre méthode contraceptive pendant 12 semaines. Elle ne pourra être interrompue qu’après la création d’un spermogramme montrant une absence de spermatozoïdes. nnI – POUR COMPRENDREnLa contraception masculine comprend des moyens contraceptifs et la stérilisation. nnLa définition de la contraception est : « méthode permettant d’avoir une fécondité nulle ». La stérilisation est un terme plus général signifiant : « méthode détruisant les micro-organismes ». Ainsi, il existe la stérilisation à visée contraceptive. La stérilisation féminine ou masculine est un acte chirurgical, pratiqué par un médecin en organisme de santé public ou privé ( hôpital ou clinique ). C’est une méthode contraceptive qui se distingue énormément des autres techniques anciennes car son mission est d’interdire de manière définitive la procréation. Il convient de la considérer comme irréversible. nnLa spermatogenèse a lieu dans les testicules à partir des spermatogonies ( cellules souches ) qui se transforment ensuite en spermatocytes I qui vont subir la mitose réductionnelle de la méiose pour donner les spermatocytes II. Ces spermatocytes II vont donner les spermatides après avoir subi la mitose équationnelle. Les spermatides, qui sont en réalité des spermatozoïdes immatures, vont éprouver une phase de maturation, appelée spermiogenèse, pour donner naissance aux spermatozoïdes. À la sortie du testicule, les spermatozoïdes, bien que morphologiquement différenciés, sont donc immatures et tout bonnement non fertiles et vont le devenir lors du passage dans l’épididyme ( qui concorde au canal épididymaire, long tube pelotonné sur lui-même ). Les spermatozoïdes transitent ensuite dans le canal déférent jusque dans la prostate. nnA. MESURE D’EFFICACITÉnUne méthode contraceptive touche à éviter la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde. Elle doit présenter quatre critères incontournables : nnefficace ;nréversible ;nacceptable ;nfaible coût. nL’efficacité d’une méthode contraceptive est évaluée par l’indice de Pearl ( IP ) calculé par la formule suivante : IP ( % ) = [ ( volume de grossesses non planifiées/nombre de mois d’utilisation d’une méthode contraceptive ) × 1 200]/100. nPlus l’IP est faible et plus la méthode contraceptive est infaillible. Cependant, s’agit de l’efficacité théorique d’une méthode contraceptive puisque l’IP est évidemment calculé en condition d’utilisation optimale. nnB. MOYENS CONTRACEPTIFSnLe préservatif. nLe rapport interrompu, ou retrait ou coitus interruptus. nLe traitement hormonal. nLes substances spermicides. nLa stérilisation par vasectomie. nII – LE PRÉSERVATIF MASCULINnLe préservatif coté masculin couvre le pénis d’une fine membrane afin d’informer l’émission de sperme dans le vagin. Les préservatifs en latex sont les plus efficaces. Le polyuréthane peut être employé en cas d’allergie. nnIl s’agit de la méthode contraceptive masculine la plus utilisée. le critère de Pearl du préservatif coté masculin est de 2 % mais le taux d’échec en condition d’utilisation réelle peut aller jusqu’à 15 % ( OMS 2005 ). La transmission d’une information complète sur l’utilisation correcte et les différentes fonctionnalités du préservatif masculin améliore son efficacité. nnLe préservatif masculin est la seule méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ) ( tableau 1. 1 ). nnTableau 1. 1 Préservatif coté masculin. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 2 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Fonction de l’information du patientnCoût FaiblenFonctions Contraception, prévention des ISTnPrécautions : tester la date limite d’utilisation, éviter les objets tranchants lors des manoeuvres ( bagues… ). nPour la prévention des IST : éviter le contact avec le pénis avant la mise en place du préservatif. En cas de dysfonctionnement, rupture ( exceptionnelle ) : la partenaire doit savoir le risque de grossesse si besoin. en ce qui concerne l’accident d’exposition aux conseillers infectieux : le couple doit se présenter rapidement aux réparations où une procédure est institutionnelle 24/24 h. Un traitement préventif VIH est réalisable jusqu’à 72 heures. nIII – LE COITUS INTERRUPTUS ( RETRAIT ) nLe coitus interruptus consiste à extraire le pénis du vagin avant l’éjaculation. Les atouts de cette méthode contraceptive sont sa aisance, son coût inexistant et l’absence de contre-indication. nnL’indice de Pearl du coitus interruptus est de 4 % mais le taux d’échec en condition d’usage réelle peut aller jusqu’à 27 % ( OMS 2005 ). Les échecs sont expliqués par la présence de quelques spermatozoïdes dans la fraction initiale de l’éjaculation, et la difficulté des mecs à faire examiner leur éjaculation ( tableau 1. 2 ). nnTableau 1. 2 Coitus interruptus. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 4 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Difficulté de réalisationnCoût InexistantnFonctions Contraception uniquementnIV – TRAITEMENT HORMONALnIl est envisageable en administrant de la testostérone associée à de la progestérone d’entraîner une infertilité masculine. L’efficacité est bonne, mais les effets secondaires et la tolérance sur le long terme rendent cette méthode inutilisable dans la pratique. Ce moyen n’est donc pas employé. nnV – SUBSTANCES SPERMICIDESnIl n’a pas été inventé actuellement de substance spermicide intra-urétrale. Les produits spermicides sont donc intravaginaux ( cf. contraception féminine ). nnVI – LA VASECTOMIEnA – PRINCIPESnLa vasectomie est une méthode de stérilisation masculine. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à ligaturer, sectionner et/ou coaguler les canaux déférents à la hauteur scrotal pour empêcher les spermatozoïdes de se mixer au liquide spermatique ( fig. 1. 1 ). La vasectomie est une intervention à visée contraceptive normalement définitive. nnIl n’a pas été inventé à l’heure présente de solution d’occlusion temporaire des canaux déférents. nnDifférentes variantes chirurgicales offrent été décrites mais le plus souvent l’intervention est réalisée sous anesthésie géographique, dans certains cas sous anesthésie générale. On pratique une courte incision de chaque côté à la matière haute du scrotum. Le canal déférent est saisi par une pince. Il est sectionné et en règle générale on en excise quelques millimètres. Puis le canal est obturé par un fil ou une coagulation des deux côtés. On peut compléter le moyen en interposant des tissus entre les deux extrémités. enfin, les deux incisions seront refermées. nnMalgré l’existence de techniques microchirurgicales de reperméabilisation, la vasectomie est proposée au patient comme irréfragable. nnUne cryoconservation du sperme ( dans un centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme hommes [CECOS] ) peut être proposée au patient avant de réaliser le geste chirurgical. nnB – COMPLICATIONS POSTOPÉRATOIRESnMalgré la promptitude et la simplicité de l’intervention, certaines complications postopératoires peuvent survenir : nnhématome : 1–2 %ninfection : 0–2, 5 %ndouleur chronique : 3–6 %népididymite congestive : 0–2 %nretard de cicatrisation : 0–2 %natrophie testiculaire : rarengranulome : 1–4 %nC – MESURES ASSOCIÉESnLa stérilisation après vasectomie n’est pas instantanée puisque quelques spermatozoïdes peuvent persister dans les vésicules séminales. Il est par conséquent nécessaire que soit maintenue une autre méthode contraceptive 12 semaines après l’intervention ( bien l’expliquer au patient ). Elle ne sera interrompue qu’après la création d’un spermogramme montrant l’absence de spermatozoïdes. La vasectomie ne modifie pas le volume de liquide spermatique donné au moment de l’éjaculation. nnD – EFFICACITÉnIl s’agit de la méthode contraceptive la plus crédible ( tableau 1. 3 ). le critère de Pearl de la vasectomie est de 0, 1 % et le taux d’échec en condition d’usage réelle de 0, 15 % ( OMS 2005 ). Les majeures causes d’échec sont : nnrapports sexy non protégés avant stérilisation du eliquide spermatiquennon-section d’un déférent pendant la chirurgienreperméabilisation spontanée du déférentnTableau 1. 3 Vasectomie. nEfficacité Excellente ( IP = 0, 1 % ) nRéversibilité IrréversiblenAcceptabilité Excellente ( après choix du patient ) nCoût FaiblenFonctions Stérilisation contraceptive nE – INDICATIONSnLa vasectomie est conseillée pour des paires voulant une contraception permanente et tout bonnement non réversible. nnF – ASPECT ÉTHIQUEnDepuis la loi du 4 juillet 2001 ( art. L. 2123-1 Code de la santé publique ), la vasectomie peut être pratiquée sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ( si personne handicapée sous tutelle ou curatelle, oui, mais avec des conditions ) ;nayant reçu une information limpide et complète sur les problèmes du instant, et les risques encourus. nL’acte ne peut être réalisé que dans un établissement de soins. nnAu cours de la première consultation, le médecin doit remettre au patient un dossier de renseignements note et l’informer sur : nnl’ensemble des solutions contraceptives disponibles ;nl’irréversibilité de théorie de la vasectomie ;nla possibilité d’effectuer une cryoconservation du sperme ( CECOS ) avant la vasectomie ;nle risque d’échec et de complication postopératoire de la vasectomie ;nla nécessité d’employer une autre méthode contraceptive pendant 12 semaines après la vasectomie ;nl’absence de modification de l’érection ou de l’éjaculation après la vasectomie. nUn délai de réflexion de 4 mois se doit d’être respecté entre les deux consultations préopératoires avant la création de la vasectomie. nnConsentement pour vasectomie [2]nJe soussigné, _____________, demande à endurer une vasectomie, c’est-à-dire une stérilisation à visée contraceptive de mon plein gré, sans connaître aucune pression et même avoir été poussé d’une quelconque manière. Je sais qu’il existe d’autres méthodes de contraception temporaire. Je suis entièrement conscient que l’opération me rendra incapable d’avoir des enfants. Je sais qu’il y a un certain risque postopératoire et que l’opération peut ne pas être un succès de première volonté. Je sais que je peux revenir sur ma décision jusqu’au dernier moment avant l’opération. J’ai eu toute latitude pour poser des interrogations auxquelles on a répondu à mon complète satisfaction. nFait à : nLe : nSignature : nnLors de la 2e visite, le patient devra remettre un consentement note. nnEn accord avec la personne, la présence de témoin ( infirmier ) peut être utile. nnLe médecin peut refuser, mais doit alors en renseigner le patient dès la première visite. S’il s’agit d’un majeur incapable, l’acte ne peut se faire que s’il existe une contre-indication indeniable à toute autre méthode contraceptive ou une impossibilité reconnue de les mettre en oeuvre.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Entretien avec Ed Gillis, possesseur d’une subvention de l’ITMnEd Gillis est le PDG de Revolution Contraceptives. La société travaille actuellement sur Vasalgel, un dispositif en cours de développement comme contraceptif tout bonnement non hormonal à longue durée d’action, consacré à être réversible. Il est un chef d’entrepriise et un cadre supérieur qui a fait ses éléments dans la collecte de fonds à un stade précoce et intermédiaire, les tentatives cliniques OUS, la recherche interne et le développement et la fabrication clinique de produits dans des sociétés en phase initiale. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJe suis PDG de Revolution Contraceptives, LLC. Nous élaborons Vasalgel qui se veut une forme certaine, fiable et plus réversible de contraception masculine et une alternative à la vasectomie. nnEn quoi le domaine a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nJe suis à la Révolution depuis un petit peu plus de deux ans, de manière que le domaine de la santé n’a pas changé à 100% au cours de cette période. Il est clair pour moi qu’il y a un intérêt et une demande soutenus et croissants pour davantage d’alternatives contraceptives masculines. Cela est dû en grande partie au plaidoyer de l’Initiative contraceptive masculine. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine en particulier ? nLes challenges d’un bloc vaso-déférentiel, que nous demeurons en train de construire, sont partagés par de multiples autres sociétés développant des dispositifs médicaux implantables. Il s’agit du temps, de l’acharnement physique et des arguments cliniques nécessaires pour fabriquer le produit en toute sécurité et acquérir l’approbation obligatoire. Obtenir le financement nécessaire pour compléter ce développement représente un challenge pour notre solution. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué au fil du temps ? Si oui, comment ? nLes défis à relever pour finir le développement et avoir l’approbation n’ont tres peu évolué sur le long terme, mais la capacité de profiter de le financement nécessaire est devenue de plus en plus compliqué. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité près et lointain de la contraception masculine ? nJ’espère qu’un seul produit pourra compléter le process de développement et d’approbation. Cela présentera la promesse et épaulera à ouvrir la voie à d’autres approches qui deviendront disponibles. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nLes bailleurs de fonds, les défenseurs et les concepteurs de produits qui croient en la nécessité et la garantie d’une nouvelle option contraceptive masculine. nnVeuillez offrir toute anecdote tirée de votre aptitude de travail dans le secteur. nD’après mon compétence personnelle, y a des militantes qui croient passionnément à la nécessité de trouver de meilleures solutions de rechange à la contraception masculine. Les médecins que j’ai rencontrés et que j’ai rencontrés vis-à-vis de notre approche de bloc de vas deferens, c’est que les soins prodigués aux patients et aux couples qu’ils traitent, qu’ils sont réellement emballés par de meilleures options, mais qu’ils s’efforcent d’être sur que les dernieres nouvelles approches sont sécuritaires et que les risques et les atouts sont visiblement et précisément communiqués à leurs patients. nnVeuillez nous faire part de tout commentaire ou de toute considération supplémentaire qui, selon vous, serait bénéfique pour le grand public en ce qui concerne la contraception masculine et votre travail. nDe nouvelles approches contraceptives masculines vraiment pas hormonales et réversibles sont un moyen important de permettre aux paires de mieux faire examiner leur duplication. Cela peut réduire le nombre de meufs qui subissent les sensations secondaires associés aux approches hormonales, mais les hommes et les femmes partagent la responsabilité de la réplication et réduisent le nombre de grossesses non désirées.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’augmentation des options contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un véritable impact mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés en tant que communauté mondiale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et l’augmentation des alternatives contraceptives masculines surtout sont un moyen infaillible d’obtenir cet mission. nn…….. nnAprès avoir passé plus d’une décennie à bosser dans le secteur de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer une importance dans la résolution de presque tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce sujet d’une façon ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux raccorder la contraception à quelconque problème mondial en moins de six phases à la Kevin Bacon jeu ( vraiment, je peux à tous les coups le faire en trois mais je suis fan de me donner une certaine marge de manœuvre ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cette raison que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le génie stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme efficiente, on ne se canalise pas d’autant plus sur le soutien à la recherche et et à la multiplication en matière de contraception. C’est peut-être car certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de méthodes contraceptives disponibles, ce qui serait facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de comprendre que beaucoup des méthodes anciennes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation dur. ensuite, il y a les techniques contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, y a sûrement place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si difficile de profiter de le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine surtout ? Comment pouvons-nous articuler clairement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des alternatives contraceptives peut avoir, et l’énorme occasion d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur de beaucoup de autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement durable ( ODD ) nnLa première phase en vue de de concevoir des problèmes de grande largeur se résume à élaborer une base et une stratégie communes pour relever les challenges qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies réalisée par en , les OMD consistaient en 8 domaines cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays des gens et toutes les principales institutions de développement du monde ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres du monde d’ici 2015. malgré que nous ayons fait des progrès vers la création des OMD, certains secteurs ont mieux réussi que d’autres et y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement solide ( ODD ) offrent été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui comporte neuf objectifs supplémentaires avec une plus grande concentration sur les approches environnementales en tant que ‘… un exemplaire partagé de paix et de prospérité pour les populations et le monde, désormais et dans le futur ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en terme de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – contraception masculine

    Aujourd’hui, les femmes femmes disposent d’une grande variété de solutions contraceptives, y compris les pilules chaque jour, les implants, les DIU et autres. Cependant, n’existe toujours pas de méthode contraceptive équivalente pour les hommes, qui se sont toujours limités au retrait, aux préservatifs et à la stérilisation, ce qui impose le fardeau de la prévention de la grossesse aux femmes. nnUne étude neuve, coparrainée par les Nations Unies et publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, visait à changer cette situation en testant l’innocuité et l’efficacité d’un nouveau contraceptif pour hommes. Il s’agissait d’une étude clinique de phase II portant sur 320 en excellente forme. On a injecté aux hommes une combinaison de testostérone et de noréthistérone – un dérivé d’une hormone que l’on trouve dans de multiples pilules contraceptives – dans l’espoir que la testostérone supplémentaire enverrait un signal au cerveau pour stopper la production de testostérone à cause des type déjà suffisants. Par conséquent, la création de sperme diminuerait aussi extrêmement, ce qui rendrait les hommes temporairement stériles. nnLes premiers retombées étaient très prometteurs et suggéraient que le médicament était très efficiente. Le contraceptif a été efficiente à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des mecs, et après que les hommes ont cessé de profiter des injections, la plupart ont recommencé à compter les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines environ. Toutefois, les gentlemens offrent signalé une multitude d’effets secondaires négatifs qui proposent été jugés trop graves pour continuer l’essai. Les effets secondaires négatifs signalés par les joueurs comprenaient l’acné, une hausse de la libido, des troubles émotionnels, des douleurs au point d’injection et des douleurs sur les muscles. Un femme a souffert de dépression grave et un autre a tenté de se suicider, bien qu’il ait ensuite été est établi que cela n’avait aucun rapport avec l’étude. Plusieurs hommes proposent abandonné l’étude plus rapidement et, plus tard, deux comités indépendants offrent décidé d’abréger l’étude. nnCela a suscité une rangée de controverses, car les femmes ont fait remarquer que bon nombre des sensations secondaires signalés étaient semblables ou moins toxiques que les sensations secondaires de multiples possibilités contraceptives effeminées déjà sur le marché. Cependant, dans le but de comprendre si ces sensations étaient réellement mineurs ou vraiment pas, il est important de les confronter objectivement avec les informations disponibles sur l’utilisation des contraceptifs des femmes. nnLe contraceptif a été efficace à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des mecs, et après que les hommes offrent cessé de recevoir des injections, la plupart proposent recommencé à compter les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines en moyenne. Dans l’essai sur la contraception masculine, 4, 7 % des hommes ont connu des sautes d’humeur et 2, 8 %, une dépression. En revanche, lors de l’utilisation d’un DIU, approuvé par la FDA : présentation, 5, 2 % des femmes offrent signalé des sautes d’humeur et 5, 4 % des cas de dépression. En plus de ces effets secondaires, les femmes offrent aussi éprouvé des douleurs abdominales, des kystes ovariens, des maladies de tête, de les éruptions cutanées et des saignements menstruels abondants. Les DIU peuvent aussi, dans de peu communs cas, causer une septicémie ou perforer l’utérus. De même, les pilules contraceptives hormonales sont renommées depuis longtemps pour causer des maladies de tête, des nausées, des crampes, des infections à levures, des sautes d’humeur et un gain de poids. Plus récemment, une étude de plus d’un million de filles, publiée dans JAMA Psychiatry, a révélé que les femmes qui utilisaient des contraceptifs hormonaux combinés étaient 23 % plus peuvent se voir prescrire des antidépresseurs. nnAinsi, semble que les contraceptifs féminins approuvés par la FDA actuellement sur le marché proposent des sensations secondaires qui sont tout aussi mauvais, sinon pires, que ceux subis par les patientes pendant l’essai de contraception masculine injectable. Mais étant donné qu’il n’y a pas en urgence pour les compagnies pharmaceutiques à construire des contraceptifs masculins, le secteur de la santé se contente d’attendre que des solutions de contraception sécurisant et énergiques soient développées. actuellement, une méthode vraiment pas hormonale très prometteuse est à l’étude, appelée Vasalgel, un givre polymère injecté dans les canaux déférents de l’homme. Le canal déférent est un tube étroit qui transfère le sperme. Le polymère forme une barrière et empêche le passage des spermatozoïdes dans le canal déférent. Cette approche prometteuse est réversible puisqu’une deuxième injection peut répandre ce polymère, ce qui rétablit efficacement l’écoulement du sperme, et peut être un premier pas à proximité de la suppression d’une partie du fardeau de la prévention de la grossesse chez les femmes. Une pilule contraceptive masculine, par contre, n’est probablement pas encore prête avant des années.

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du dispositif reproducteur coté masculin. La prostate est une glande de la dimension d’une noix située entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un fluide qui nourrit et protège le sperme. Le fluide laiteux produit par la prostate – le fluide prostatique – représente environ 30 % du eliquide total éjaculé ( le restant étant du sperme et du eliquide provenant des vésicules séminales ). nnLe liquide prostatique les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être plus mobiles. Il a plusieurs d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du eliquide prostatique est l’antigène particulier de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus renforcé, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus facilement, augmentant leurs chances de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le liquide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la réplication masculine. il existe de nombreuses possibilités d’interrompre le cheminement de développement du eliquide prostatique et de voyage qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du dispositif reproducteur coté masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de déplacer le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs de notre corps coté masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube d’environ un pied ( 12 pouces ) de longueur et protégé par une masse musculaire lisse. Cette masse musculaire se contracte de façon réflexive l’éjaculation dans un process nommé péristaltisme pendant l’orgasme. C’est le processus qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’obtenir l’urètre. Sur son sentier, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est réalisée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de la recherche interne implique aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs agissent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit sécurité et réversible. nnPour en savoir plus sur les vasectomies réversibles et autres dispositifs contraceptifs masculins occlusifs, cliquez en ce lieu.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour à présent ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les hommes sont insuffisantes parce qu’il n’a pas été inventé d’option de contraception sur une longue période pour les gentlemens. La vasectomie est perçue comme une méthode irréfragable, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre réellement cher si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures alternatives contraceptives pour les gentlemens procureront l’équité à la planification de famille, car encore plus de gars partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive mise en place a entraîné une augmentation de l’utilisation des contraceptifs, une chute des grossesses tout bonnement non désirées et une bonification de la santé des enfants sur la planète entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements futurs de la nouvelle contraception masculine. nnIl est très important que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a 60 millions de grossesses vraiment pas désirées chaque année dans le monde. Il n’y a pas eu d’innovation importante dans le domaine de la contraception, en particulier les solutions non hormonales, depuis des années. nnLa réduction des grossesses tout bonnement non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent aussi à économiser aux contribuables plus de 5 000 000 000 de dollars par année en frais médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de coûts sur une longue période soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification de famille sont contents pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de nouvelles recherches sur les solutions contraceptives masculines. Nous faisons avancer les possibilités de contraception masculines dans le but les gentlemens et les femmes puissent avoir plus d’options – ensemble. nnEnvisagez de faire une capacité à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : assurez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons s’améliorer notre tâche grâce en quête, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des recherches novatrices et prometteuses dans cette activité, nRéseauter avec les chercheurs et établir des liens avec eux pour faire progresser le secteur de la santé, nEffectuer des recherches sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous désirez en savoir plus ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir analysé la contraception masculine dans vos notices de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules possibilités disponibles. nnLes femmes ont toujours été habits responsables de la contraception, parfois sous forme de pilules tout au long du mois, dans certains cas sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les améliorations de la technique médicale, les femmes se sont vu offrir une nouvelle façon de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( le cas échéant ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports hot, jusqu’à 72 heures. Ces pilules offrent des effets secondaires dangereux à long terme comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer de l’encolure de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie mais également la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% . Il est temps que les hommes portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans ce billet ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une manière meilleure et plus efficace d’avoir des rapports sexuels sans porter de préservatif, ou d’avoir à prendre en compte une grossesse vraiment pas désirée. nnPilules contraceptives pour hommes ! nPilules contraceptives pour – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif nommé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone changée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 en excellente forme, une seule pilule est censée réduire la réalisation de sperme pendant quelques heures, tout en gardant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté massivement contre les androgènes, sans aucun effet secondaire. Cette pilule sera bientôt disponible aux states et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit mise en place, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de sauvergarder des vies. malgré que, il existe des analyses en cours sur les gels qui tuent la création de sperme des heures tout en agissant comme un lubrifiant pendant les rapports sexuels. Ça a l’air avantageux, tout bonnement non ? Eh bien, utilisez des préservatifs à pois et à côtes pour plus de contentement, juste pour être plus de façon sécurisé, tout en continuant à profiter du sexe. nnAttendez, nous avons des lectures très avantageuses pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre mariage, Top 10 des mythes du préservatif brisé !