• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin – pilule contraceptive homme effet

    La contraception masculine – contraception masculine

    Oui, la contraception pour la gent masculine existe au-delà du préservatif… et voici pourquoi vous l’ignoreznLa contraception pour la gent masculine, ce n’est pas que le préservatif. de multiples alternatives existent, ont été validées, sont légales… mais si peu connues. nnOn parle beaucoup plus de la contraception comme d’un sujet qui concerne uniquement les personnes pourvues d’un utérus, j’ai l’impression. nnDepuis que je suis adolescente, c’est toujours sur moi que porte la responsabilité, pour la raison simple et terriblement non négociable que les problèmes en cas d’échec de contraception seront aussi pour ma pomme. nnCe qui ne veut pas dire que mes partenaires ne s’y sont pas intéressés ou ne se sont pas sentis visés. Mais peu de solutions s’offraient à eux. nnDu moins, nous le croyions. Sauf qu’il s’avère qu’il existe différentes solutions de contraception pour les gentlemens, en l’occurence méconnues. nnLa contraception masculine, c’est… le préservatif ? nSur le site Choisir ma contraception, toutefois officiel, les deux seules solutions de contraception pour hommes énergiques qui sont mentionnées sont la vasectomie ( stérilisation pour les gentlemens ) et le préservatif masculin, tandis que ce même site recense 13 méthodes de contraception effeminées différentes. nnEst autant cité le retrait, méthode dite « naturelle » mais qui présente un taux d’échec cher, de 22%, donc je ne la répertorierai pas dans le récapitulatif ci-contre. nnLe site public recense 13 solutions de contraception féminines contre seulement 3 méthodes masculines. nnAlors certes, le préservatif, on définit parler partout et tout le temps, et les agences locatives le savent puisqu’il permet de se sécuriser tout bonnement non pas seulement d’une grossesse tout bonnement non voulue, mais aussi des Maladies Sexuellement Transmissibles. nMais de la même manière que la pilule tend à occulter les autres techniques de contraception, le préservatif sert d’arbre qui cache la forêt. nnnToute allégorie phallique est fortuitennCe qui peut aussi produire un cercle vicieux : les autres solutions de contraception masculine sont peu connues car peu d’hommes les utilisent… parce qu’ils ne les connaissent pas. Ah. Bah c’est con un peu, non ? nnAllez, voici un tour d’horizon de ce qui existe et de ce qui est en cours d’expérimentation en terme de contraception masculine. nnLes solutions de contraception masculine disponibles en FrancenDisponibles, comme « qu’il est envisageable de prescrire et/ou acheter », parfaitement. Et pour une fois, ce qui suit va sans aucun doute vous étonner. Car n’a pas été inventé que le préservatif et la stérilisation auxquels ces messieurs peuvent recourir pour leur contraception. nnnnEn tout, en France, on recense en réalité 4 méthodes, listées ci-contre. nnLe préservatif, la méthode la plus connuenCelui-là, n’y a plus vraiment besoin de le présenter. a titre de piqûre de rappel, s’agit donc d’une sécurité sous forme de gaine en latex — ou polyuréthane pour les allergies au latex — qui s’enfile sur le pénis avant toute pénétration. nnEt pas uniquement vaginale, puisque le préservatif coté masculin ( aussi appelé « préservatif extérieur » ) est à l’heure présente la sécurité la plus infaillible contre les Maladies Sexuellement Transmissibles ( avec le préservatif féminin, aussi nommé « préservatif interne » ). nnnnLa vasectomie, la méthode la plus définitivenIl s’agit d’une méthode de contraception dite « faite » car elle consiste en une stérilisation. elle est dans certains cas réversible, comme le précise le site Choisir ma contraception, mais pas systématiquement, bien au contraire comme l’explique ce document du Ministère de la Santé : nn« L’intervention se doit d’être envisager comme irréfragable. La reperméabilisation des canaux déférents est un acte chirurgical sophisitiqué qui ne permet pas d’avoir la restauration de la fécondité la plus part du temps. »nnEn pratique, l’opération ( courte et sous anesthésie régionale ) vise à bloquer les canaux déférents, qui permettent d’acheminer les spermatozoïdes jusqu’au fluide séminal ( le sperme ). nnnnUn schéma sauvage apparaît ! nnLa contraception masculine hormonale, disponible en France mais peu accessiblenComme l’explique un communiqué du Planning Familial de de l’année 2013 : nn« La contraception hormonale masculine reste très confidentielle. nnSeulement deux médecins hospitaliers, la prescrivent en France, malgré un protocole validé par l’OMS et avec de l’expérience sur 1500 depuis presque 30 ans. nnLa quasi-totalité des médecins pensent que cette contraception masculine est encore du secteur de l’expérimentation et qu’elle ne peut être diffusée ou prescrite. »nnDans les faits, elle a pour objectif de une injection hebdomadaire d’hormones ( pour simplifier, un mixe de progestatif et de testostérone ) et est efficiente au bout de 1 à 3 mois après le début du traitement à cause du fonctionnement hormonal masculin. nnLe Dr. Soufir, médecin à l’hôpital Cochin de paris ( et l’un des deux médecins hospitaliers qui prescrivent cette contraception, l’autre étant le Dr. Mieusset de l’hôpital Paule de Viguier à Toulouse ) revient sur la contraception hormonale masculine dans une vidéo où il évoque les pour, les contre, l’organisation et les freins à cette méthode contraceptive. nnnnPour le Dr. Soufir, ce type de contraception ne présente pas de problèmes du agissement sexuel, ou d’effets secondaires aussi importants qu’au début de la contraception féminine. nnIl existe en revanche des méfaits : « une petite proportion de gars dans les tentatives de l’OMS qui proposent eu des sensations qu’on considéraient comme indésirables », note le Dr. Soufir : nn« Soit de les éruptions cutanées, soit l’épiderme qui devenait plus grasse, soit de petites modifications à la hauteur sanguin. […]nnLe seul désavantage qui a obligé quelques équipes à stopper le traitement, c’est le développement de évènements d’hypersexualité, c’est-à-dire que l’envie sexuel était trop important chez certains hommes. »nnLe médecin propose aussi des indications quant au manque de généralisation de ce type de contraception. Pour lui, le problème n’est pas tant médical que social. nnLa contraception féminine s’est développée en raison de l’impératif que représente un échec de contraception ( et à l’époque les avortements illégaux, dangereux pour la santé ). Impératif non chez les gentlemens. nnLe Dr. Soufir, dénote aussi un « manque d’intérêt » des entreprises pharmaceutiques pour ces méthodes de contraception, pour des raisons qui demeurent « à réaliser ». nnLa contraception masculine thermique, trop peu accessiblenCette méthode non-hormonale se résume à dénaturer la spermatogénèse ( c’est-à-dire la réalisation de spermatozoïdes ) avec la chaleur. nnLa technique, somme toute assez simple, consiste donc à porter un slip qui remonte les testicules pour qu’ils soient aussi à la chaleur du corps ( 37°C ). nnLa technique revient à porter un « slip chauffant » en pleine journée. nnPorté uniquement en journée ( 15h journalier ), ce « slip chauffant » fait effet ( une fois encore à cause du « cycle » naturel coté masculin ) au bout d’1 à 3 mois. nCette méthode de contraception est prescrite uniquement à l’hôpital Paule de Viguier de Toulouse. nnLes techniques de contraception masculine à l’étude dans le mondenToutes les solutions citées ci-après sont donc officielles, autorisées ET disponibles en France, mais sont encore rares et peu proposées ou renommées. nnCette question de la contraception masculine a fait l’objet d’un documentaire sur Arte Radio, intitulé Les Bijoux de famille, dans lequel le reporter Benoît Bories témoigne à la première personne autant qu’il documente le sujet ( et c’est très chouette ).

    La contraception masculine – contraception homme

    Conversation avec le Dr Sab Ventura, détenteur d’une subvention de l’ICMnSab Ventura a obtenu son doctorat en pharmacologie de l’Université Monash ( Melbourne, Australie ) en 1992 et a occupé des postes de recherche au Royal Melbourne Hospital, à l’Université de Melbourne, à l’University of Melbourne, au University College London ( Royaume-Uni ) et à la Monash University. Il a été nommé maître de conférences ( enseignement et recherche ) à l’Université Monash en 2004 et s’étale sur toujours ce poste au sein du thème de biologie de la découverte de médicaments du Monash Institute of Pharmaceutical Sciences du campus Parkville de l’Université Monash. Dre Ventura enseigne aux élèves de premier cycle en pharmacie et en sciences pharmaceutiques et dirige le Laboratoire de recherche en pharmacologie de la duplication masculine. Il est coauteur de 79 publications évaluées par des pairs et ses recherches portent sur la physiologie et la pharmacologie des organes reproducteurs masculins en vue d’identifier de toutes nouvelles cibles thérapeutiques pour la contraception masculine. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nAu cours de mes analyses de doctorat au milieu des années 1990, j’ai identifié les mécanismes autonomes par lesquels les spermatozoïdes sont transportés de leur site d’accumulation dans l’épididyme cauda à l’origine de l’urètre avant l’éjaculation. J’ai toujours pensé que si ce déplacement de sperme pouvait être inhibé lors de l’éjaculation, aucun spermatozoïde ne est présent dans l’éjaculat. Ceci produirait la contraception masculine par un mécanisme tout bonnement non hormonal. Cependant, ce n’est que récemment que nous avons pu concrétiser cette hypothèse en se servant de notre modèle de souris génétiquement changée à double consumation. nnEn quoi le secteur a-t-il changé depuis le moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nIl y a toujours eu des groupes de recherche dans le monde entier qui offrent essayé de mettre au point des contraceptifs masculins, mais ils semblent avoir pris de la quantité avec les réseaux et le grand public. cependant, elle reste un domaine de la santé de recherche médicale peu financé par les organismes de financement et la manufacture de produit industiel pharmaceutique. La volonté des hommes d’accepter un contraceptif masculin a autant augmenté dans la jeune génération. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine notamment ? nLe plus grand défi auquel est confrontée la planification familiale est l’absence d’un contraceptif coté masculin sûr, efficace et pratique, ce qui suggère qu’environ cinquante pour cent de la population n’a pas d’option viable pour la contraception. En matière de contraception masculine, les plus grands challenges sont les suivants : surmonter les effets secondaires hormonaux qui sont souvent intolérables ; arrêter les 1 000 spermatozoïdes par deuxième qui sont produits et les quelque 100 millions de spermatozoïdes dans un éjaculat en comparaison à un seul ovule chaque mois chez les femmes ; rendre le cheminement facilement réversible ; ne pas nuire et à la multiplication du sperme afin que les prochains enfants ne soient pas affectés ; fabriquer un produit qui puisse traverser la barrière hémato-testique ; rendre l’usage de contraception aussi facile et peu envahissant que possible ; et divers enjeux sociaux et culturels. nnCes défis et ces possibilités ont-ils évolué au fur et à mesure ? Si oui, comment ? nLes interrogations sociales semblent avoir évolué le plus récemment. actuellement, les gentlemens semblent beaucoup plus disposés qu’auparavant à utiliser la contraception et à assumer la responsabilité de la planification familiale. C’est ce qui ressort des nombreuses publications en sciences sociales sur le sujet. De même, la littérature en sciences sociales montre de plus que les femmes sont beaucoup plus disposées qu’auparavant à choisir leurs partenaires pour jouer un rôle dans la planification familiale et la contraception. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité près et lointain de la contraception masculine ? nJ’espère que dans un près futur, de multiples toutes nouvelles stratégies tout bonnement non hormonales de contraception masculine feront l’objet de recherches dans le cadre préclinique. Dans un futur pas trop proche, j’espère qu’un contraceptif masculin sûr, efficiente, facilement réversible et pratique à administrer sera mis sur le marché. Cela permettra à la population générale de décider s’il existe effectivement une fibre viable pour un tel produit. Une perspective positive à l’égard de la contraception masculine librement prêt peut alors conduire à la mise sur le marché d’autres contraceptifs masculins de sorte qu’un jour sans doute même les gentlemens auront le choix entre différentes alternatives de contraception masculine. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nArgent : plus y a d’argent prêt pour aider la géolocalisation sur les contraceptifs masculins, plus ce besoin progressera rapidement. Cela arrivera avec certitude un jour, ce n’est qu’une question de temps. Par exemple, à l’heure existante, mon projet de recherche est financé pour presser un chercheur à temps plein et deux étudiants qualifié en recherche. Cependant, si une compagnie pharmaceutique voulait sérieusement réaliser un contraceptif masculin, elle pourrait avoir 50 personnes intervenant sur le projet. nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nParmi les autres obstacles, nous pouvons citer les problèmes de financement et les obstacles médicaux mentionnés précédemment, l’un des principaux étant la réticence des générations plus âgées à accepter que la contraception masculine soit effectivement une option viable pour la planification familiale. nnVeuillez offrir toute anecdote tirée de votre expérience de travail dans le domaine. nMalgré le manque de soutien de la part des organismes de financement et du pha

    La contraception masculine – contraception homme

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process nécessaires, nous pouvons trouver de toutes nouvelles méthodes de produire des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des mécanismes est le transport des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital coté masculin. nnArrêter le déplacement de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la fabrication des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un cheminement appelé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme vers le canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, et ensuite dans les pays sauvage. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’appareil reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est la base de l’une des seules formes anciennes de contraception masculine – la vasectomie. nnle déplacement du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le déplacement des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir du corps. C’est un process simple et infaillible. , l’inversion de la vasectomie n’est pas assez fiable pour être vue comme une méthode vraiment pas permanente. nnCependant, de nombreux groupes travaillent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les dispositifs occlusifs. Ces appareils fonctionnent comme une vasectomie, mais au lieu de arreter le canal déférent, on insère un gel pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du eliquide. Les appareils occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à le camouflage de le bénéficiaire. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du gel, soit par une simple procédure de restauration. nnLes appareils vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge à long terme de la fertilité chez les gentlemens – une prise en charge réversible. Ces dispositifs agir des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de le bénéficiaire. nnIl existe de plus des approches pharmacologiques pour prévenir le transport du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour construire son programme, qui empêche le déplacement du sperme en empêchant les contractions des groupes musculaires lisses. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa réplication est un appareil grande et compliquée, avec de multiples méthodes de mettre un frein temporaire sur le processus. La prévention du déplacement du sperme est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des candidats de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Les dernieres nouvelles techniques contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient auparavant. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible offrent été lents – le moteur de recherche interne a commencé à peu près en même temps que le moteur de recherche interne sur la contraception féminine dans les années 1950, mais elle n’a pas connu le même succès et même le même investissement que la contraception . nnDiverses initiatives financées par des fonds publics offrent engendre d’importants développements dans le contrôle de la duplication masculine, notamment la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très efficiente. Plusieurs nouveaux esters de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, offrent de plus un potentiel contraceptif. , bien qu’il ait été visiblement démontré que l’approche hormonale est compétente pour présenter une contraception efficace et réversible, il n’existe aucun produit prêt. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en relation avec le Population Council, coordonne un essai multicentrique d’une combinaison de gel auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode d’usage quotidienne à l’initiative de le client intégrale les méthodes contraceptives masculines principalement injectables précédemment étudiées. nnOutre les traitements lecteurs testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une activité androgénique et progestative en sont aux premiers tentatives cliniques. Ces stéroïdes synthétiques ont un effet comparable à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la d’une dose orale quotidienne unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les alternatives contraceptives pour les gentlemens. nnNouvelles approches non hormonales qui peuvent offrir des atouts. Les prestations avec des sites possibles d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de contrôles précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire coté masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de solutions de retrait. Depuis 2000, plusieurs études scientifiques basées sur des enquêtes menées dans différents milieux culturels et sociaux proposent divulguer qu’au moins 25 % des hommes considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette , mais il est à espérer que de dernieres nouvelles options iront sur le marché lors des prochaines années. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Être un bon père – et un homme bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les petits. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est tout simplement pas tout à fait le bon. Les considérations minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont difficiles, même pour ceux qui les désirent profondément. Et peu importe la vision de famille, être un bon père – ou un bon homme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les hommes doivent faire preuve de ingéniosité dans la façon dont ils participent avec leurs partenaires à la période pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des possibilités à court terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des options permanentes comme la vasectomie. C’est dur d’être un garçon bon et de prendre part de manière importante à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les gentlemens et les femmes ayant la capacité de faire appel à si et quand avoir une famille. nnEt personnellement, la vision de ma famille comporte au moins un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en excellente forme, que j’aime voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains pourraient trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de toutes nouvelles possibilités contraceptives, ait récemment accueilli un fils dans les pays. Cependant, la mission de MCI n’est pas simplement de réduire le volume de naissances sur la planète, mais de s’assurer que les gens offrent les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les enfants. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils ont besoin pour réaliser leur unité familiale parfaite – peu importe la forme. nnLes taux de grossesses non désirées sont très élevés – plus de cinquante pour cent aux États-Unis seulement. Et les hommes n’ont en toute simplicité pas le choix de vivre cette conversation de façon équitable. En développant de dernieres nouvelles possibilités masculines, nous augmentons la capacité des hommes à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le veulent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des méthodes masculines sur le marché. En fait, mon fils sera sûrement l’un des premiers hommes à pouvoir utiliser de toutes nouvelles alternatives. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la conception de produits pour hommes. Les jeunes d’aujourd’hui sont les usagers de la contraception masculine de demain et le monde se développe rapidement. Leurs perceptions de ce que cela sous-entend d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les possibilités équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus de possibilités que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux types de mecs et de filles permettront aux familles de décider de leur saine futur. Et que j’apprends à mon fils à être un garçon bon, m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – contraception homme

    Par Lily Cratchley, ambassadrice de Gale à l’Université de BirminghamnJe suis un étudiant de deuxième année qui termine actuellement mon baccalauréat spécialisé en littérature anglaise et en études américaines et canadiennes. Ce cours multidisciplinaire me permet d’étudier éventuels aspects de la littérature, de l’histoire et de la culture américaines modernes, ainsi que de la littérature britanique ancienne, y compris la poésie de Wyatt et les pièces de Shakespeare. Pendant le trimestre, j’adore m’occuper en faisant du bénévolat pour une société qui aide les enfants défavorisés de la région, en me préparant pour une année à l’étranger en canada du Nord, en visitant les attractions que la seconde ville d’Angleterre a à avec des amis et, évidemment, en travaillant comme ambassadeur pour Gale. nnLa Journée mondiale de la femme a été célébrée le vendredi 8 mars dernier et, comme toujours, elle nous a donné l’occasion de penser à la bataille des femmes pour le suffrage universel, l’audace et l’égalité. Plusieurs moments marquants de l’histoire des femmes offrent marqué notre capacité à mener la vie que nous menons aujourd’hui, notamment l’obtention du droit de vote en 1918, l’adoption de la loi sur l’égalité salariale en 1970 et, évidemment, la légalisation de la pilule contraceptive orale en 1961, permettant aux femmes d’avoir enfin un droit de regard sur leurs droits de reproduction. nnMaterial in Gale Primary Source met en lumière les sensations de la pilule contraceptive sur la vie des femmes au cours des années 1960, qui ont changé leur vie. L’annonce ci-dessous de la compagnie pharmaceutique Bayer alloue au progrès médical le mérite de ‘ permettre aux femmes d’accomplir leur vie en toute liberté de choix ‘, ce qui suggère également que ‘ peu de choses proposent eu un plus grand impact sur la société du XXe siècle ‘ que la pilule. nn ‘ Bayer. ‘ Economist, 22 déc. 2007, p. 15. The Economist Historical Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9DVAW0n ‘ Bayer. ‘ Economist, 22 déc. 2007, p. 15. The Economist Historical Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9DVAW0nDes articles plus dans l’origine de données montrent cependant que l’élaboration d’une pilule contraceptive masculine sera sans doute la prochaine phase vers une plus grande égalité des sexes. L’un des premiers articles parus dans Gale Primary Sources à faire état de cette possibilité a été publié dans le Times en 1969, et déclarait que ‘ d’ici 1975, il devrait y avoir une ‘ pilule ‘ masculine ‘. L’article, qui fait état des prévisions de quarante experts du Bureau de l’économie de la santé, jette cette prédiction médicale avec d’autres, y compris ‘ des médicaments plus efficaces, en particulier pour les troubles dépressifs et psychotiques ‘, à la fin des années 1970, et, comme son titre le suggère, la disponibilité de ‘ cœurs artificiels en 1990 ‘. nn ‘ Coeurs artificiels d’après les prévisions de 1990. ‘ Times, 10 nov. 1969, p. 3, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9Erzt1 n ‘ Coeurs artificiels d’après les prévisions de 1990. ‘ Times, 10 nov. 1969, p. 3, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9Erzt1nBien que plusieurs de ces prévisions aient pris forme, la pilule contraceptive masculine n’est pas encore prêt. Ce billet de site explore pourquoi, plus de quarante ans depuis 1975, la pilule masculine n’a toujours pas été mise sur nos tablettes. Il semble que la d’une pilule masculine soit fondamentalement entravée par deux facteurs prédominants : les inquiétudes du public – des mecs et des femmes – au sujet de la réaction du public et l’absence de financement des grandes compagnies pharmaceutiques. nnLa réaction du public s’avère être enracinée dans l’idée qu’on ne peut pas faire confiance aux pour prendre une pilule tous les jours, ce qui permet l’efficacité de la pilule comme contraceptif. Un article subséquent du Times de 1987 traite de cette question, déclarant que ‘ la plupart des femmes ne feraient pas confiance à leur partenaire pour sortir le félin – et encore moins pour se rappeler de prendre une pilule contraceptive masculine ‘, et affirmant que cet âge % des femmes ne croiraient pas un garçon qui dit qu’il prend la pilule. nn ‘ Difficile à avaler. ‘ Times, 29 décembre 1987, p. 2, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98bz81n ‘ Difficile à avaler. ‘ Times, 29 décembre 1987, p. 2, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98bz81nCependant, le moteur de recherche interne suggère aussi que les gentlemens devraient être davantage reconnus ; un produit du Daily Mail confirme que ‘ 66 % des hommes prendraient la pilule contraceptive masculine si elle était prêt ‘ et raconte l’histoire de deux hommes ( Sandro et Glenn ) qui ont essayé la pilule masculine au jour le jour une année. Malgré les impressions secondaires pour l’ ‘ avoir tout le monde au travail avec des points de suture ‘ et une ‘ bonne dose de traction des jambes ‘, les gentlemens semblaient aimer porter une partie du fardeau contraceptif avec leur partenaire. Sandro a dit que cela lui a apporté un ‘ sentiment de calme ‘ et Glenn a affirmé qu’il ‘ était désolé d’arrêter le procès ‘ après les 12 mois indispensables. Cet article remet en question les attitudes oublieuses et irresponsables, stéréotypées et associées aux hommes, et propose qu’il existe, en fait, une fibre pour la pilule contraceptive masculine. nn ‘ Pouvez-vous faire confiance à un garçon qui est sur la pilule ? ‘ Daily Mail, 29 février , p. 47. Daily Mail Historical Archive, 1896-2004, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98c6z7 n ‘ Pouvez-vous choisir un garçon qui est sur la pilule ? ‘ Daily Mail, 29 février , p. 47. Daily Mail Historical Archive, 1896-2004, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98c6z7nChanger les attitudes à l’égard d’une pilule contraceptive masculine est une évolution merveilleusement progressive, mais pas si les grandes sociétés n’emboîtent pas le pas en investissant de l’argent dans ce concept. Ce recul dans le développement d’une pilule mâle a été évident dès les premières étapes de la discussion. Un article sur un piédestal, intitulé ‘ La pilule contre le désastre de l’ego masculin ‘, affirmait en 1970 que ‘ la plupart des compagnies pharmaceutiques ne se donnent même pas la peine de transmettre de l’argent ou des installations pour le moteur de recherche interne sur le développement d’une pilule contraceptive masculine certaine et efficace ‘, ce qui revient à ‘ le fait que la plupart des compagnies sont dirigées par des mecs et qu’elles n’aiment pas trafiquer la fertilité des mecs ‘. nn ‘ GRAVElliNGS. ‘ Piédestal, 1970, p. 10. Archives of Sexuality

    La contraception masculine – contraception homme

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour à présent ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes possibilités de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont insuffisantes parce qu’il n’a pas été créé d’option de contraception sur une longue durée pour les hommes. La vasectomie est perçue comme une méthode irréfragable, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre réellement élevé si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures possibilités contraceptives pour les hommes procureront l’équité à la planification de famille, car surtout d’hommes partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive développée a entraîné une augmentation de l’utilisation des contraceptifs, une diminution des grossesses non désirées et une amélioration de la santé des enfants dans le monde entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements prochains de la nouvelle contraception masculine. nnIl est impératif que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a 70 millions de grossesses non désirées tous les ans dans le monde. Il n’y a pas eu d’innovation importante dans le domaine de la contraception, surtout les solutions non hormonales, depuis des années. nnLa réduction des grossesses tout bonnement non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent de plus à économiser aux contribuables plus de 5 milliards de dollars par année en médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de coûts sur une longue période soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification familiale sont satisfaits pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de nouvelles recherches sur les techniques contraceptives masculines. Nous faisons avancer les alternatives de contraception masculines dans le but les hommes et les femmes puissent avoir plus d’options – ensemble. nnEnvisagez de faire un pouvoir à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : faites partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons s’améliorer notre tâche grâce en quête, aux réseaux et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des recherches novatrices et prometteuses dans ce domaine, nRéseauter avec les chercheurs et constituer des liens avec eux pour faire s’améliorer le secteur, nEffectuer des analyses sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous désirez ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population mondiale dépasse sept 000 000 000 d’habitants, accroit de quatre-vingts millions tous les ans et atteindra sans l’ombre d’un doute neuf à 10 milliards en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des majeures causes de la dégradation de l’environnement et de la douleur des humains due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses dans les pays n’étaient pas planifiées et 20 % de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, pouvant entrainer 47 000 décès maternels dus à des avortements tout bonnement non médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses non désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements par an ( 3 ). nnCe taux cher de grossesses non désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux solutions de contraception. L’accès à la contraception réduit vraiment la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). outre l’atténuation de la croissance démographique internationale, faire appel à la contraception moderne et à de meilleurs soins de clinique dans les pays entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels chaque année ( 5 ). Par conséquent, il y a un grand besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs existants, d’une meilleure éducation en matière de contraception et d’un plus grand nombre d’options contraceptives, tant aux États-Unis que dans les pays. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement pratiquée est dirigée par un garçon, 20 % de tous les couples utilisant des préservatifs et 10 % des couples ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux méthodes de contraception masculine affichent des contraintes importants. Les préservatifs, tout en offrant une certaine sécurité contre les infections sexuellement transmissibles, offrent une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est onéreuse et compliqué à inverser efficacement, est juger comme une méthode de contraception masculine irréversible à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif masculin réversible serait bien accueilli par une grande majorité d’hommes ( neuf, 10 ) et aurait un atout marqué pour réduire le taux de grossesses vraiment pas désirées, la croissance non exigée de la population et leurs impressions. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses recherches portent sur le développement de dernieres nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège également au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.