• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin – implant contraceptif homme avis

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pilule contraceptive pour la gent masculine : un premier essai clinique concluantnUn tout nouvel essai clinique mené sur 83 a permis de tester avec succès une nouvelle pilule contraceptive masculine, avec peu d’effets indésirables, notamment sur la libido. Très encourageants, les résultats de l’étude seront présentés à la conférence annuelle de l’Endocrine Society. nn-© IstocknCela fait quelques décennies à présent que la communauté scientifique s’est lancée dans le moteur de recherche d’une contraception masculine, dans le but la question de la réplication ne soit pas uniquement une affaire de femmes. Mais du fait d’une utilisation sexuelle différente, la prestation s’avère complexe. l’être humain produit en action des millions de spermatozoïdes chaque jour, alors qu’il n’en suffit que d’un seul pour féconder un ovule. Plusieurs approches cohabitent : surélever la chaleur des testicules pour tuer les spermatozoïdes, bloquer les canaux qui libèrent le sperme, modifier la structure des spermatozoïdes afin qu’ils ne puissent atteindre l’ovule, ou aussi impacter avec l’aide d’hormones la spermatogenèse, cheminement de fabrication des spermatozoïdes, dans le but le corps n’en conçoit plus, au minimum de manière temporaire. nnC’est cette dernière approche qui paraît se concrétiser, puisque des chercheurs offrent annoncé avoir créé une pilule contraceptive masculine dont les retombées, très encourageants, seront divulgués dimanche vingt cinq mars lors du congrès annuel de l’Endocrine Society à Chicago ( ENDO 2018 ). nnCe contraceptif oral, appelé diméthandrolone undécanoate, ou DMAU, allie l’action d’une hormone androgène ( ou mâle, comme la testostérone ), et d’un progestatif. Il se prend tous les jours en une seule prise, et cette action dure 24h, comme la pilule contraceptive pour femme. nnJusqu’alors, la contraception orale pour la gent masculine souffrait d’un désavantage majeur : elle pouvait entraîner une inflammation du foie et était éliminée par le corps trop rapidement, nécessitant alors deux prises tous les jours. Ici, les chercheurs garantissent avoir surmonté cet obstacle en ajoutant à la formule un acide graisse à longue chaîne, qui, selon les spécialistes, ralentit la suppression des hormones et préserve le foie. nnPeu d’effets indésirables dus à un manque ou à un excès de testostéronenL’étude a eu lieu sur 100 américains âgés de 18 à 50 ans, dont 83 proposent été suivis jusqu’à la fin de l’étude. Les chercheurs proposent vérifié trois doses de DMAU ( 100, 200 et 400 milligrammes ) et deux formulations différentes ( huile de ricin ou poudre ). nnChaque groupe de 10 était divisé en deux : cinq prenaient la pilule, et cinq prenaient le placebo, comprimé inactif, sans savoir ce qui leur avait été donné. Les participants offrent pris le comprimé chaque jour 28 jours, à heure fixe au moment d’un déjeuner. Des analyses de sang offrent été effectuées les premiers jours et à la fin du test. nnVerdict : à la dose de 400 mg, les participants ont montré une suppression marquée du niveau de testostérone et de deux autres hormones nécessaires à la spermatogenèse, signe d’une contraception efficiente. Mais malgré cette chute de testostérone, les gentlemens n’ont pas dévoilé d’effets indésirables très néfastes. Tous proposent constaté une légère prise de poids et une légère chute du niveau de bon cholestérol ( HDL ), mais sans conséquence sur la santé. nn« Ces résultats prometteurs sont sans précédent dans le développement d’un prototype de pilule masculine », s’est enthousiasmé Stephanie Page, professeure de médecine à l’Université de Washington à Seattle, et co-auteure de cet essai clinique. « Des études scientifiques à plus long terme sont en cours pour que le DMAU pris tous les jours bloque bien la constitution de spermatozoïdes », a-t-elle ajouté.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conversation avec le Dr Sab Ventura, possesseur d’une subvention de l’ICMnSab Ventura a obtenu son doctorat en pharmacologie de l’Université Monash ( Melbourne, Australie ) en 1992 et a occupé des postes de recherche au Royal Melbourne Hospital, à l’Université de Melbourne, à l’University of Melbourne, au University College London ( Royaume-Uni ) et à la Monash University. Il a été nommé maître de conférences ( enseignement et recherche ) à l’Université Monash en 2004 et s’étale sur toujours ce poste au sein du thème de biologie de la découverte de médicaments du Monash Institute of Pharmaceutical Sciences du campus Parkville de l’Université Monash. Dre Ventura marque aux élèves de premier cycle en pharmacie et en sciences pharmaceutiques et dirige le Laboratoire de recherche en pharmacologie de la reproduction masculine. Il est coauteur de 79 publications évaluées par des pairs et ses recherches portent sur la physiologie et la pharmacologie des organes reproducteurs masculins en vue de déterminer de dernieres nouvelles cibles thérapeutiques pour la contraception masculine. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nAu cours de mes analyses de doctorat au milieu des années 1990, j’ai identifié les dispositifs autonomes par lesquels les spermatozoïdes sont transportés de leur site de stockage dans l’épididyme cauda à la base de l’urètre avant l’éjaculation. J’ai toujours pensé que si ce déplacement de sperme pouvait être inhibé lors de l’éjaculation, aucun spermatozoïde ne est présent dans l’éjaculat. Ceci produirait la contraception masculine par un mécanisme non hormonal. Cependant, ce n’est que récemment que nous avons pu confirmer cette hypothèse à l’aide de notre modèle de souris génétiquement changée à double réduction. nnEn quoi le secteur a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nIl y a toujours eu des groupes de recherche sur la planète entier qui proposent essayé de construire des contraceptifs masculins, mais ils semblent avoir pris de la grandeur avec les médias et le grand public. néanmoins, elle reste un secteur de recherche médicale peu financé par les ferments de financement et l’industrie pharmaceutique. La volonté des mecs d’accepter un contraceptif masculin a de plus augmenté dans la jeune génération. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine notamment ? nLe plus grand défi auquel est confrontée la planification familiale est l’absence d’un contraceptif coté masculin sûr, infaillible et pratique, ce qui montre qu’environ 50 % de la population n’a pas d’option viable pour la contraception. En termes de contraception masculine, les plus grands challenges sont les suivants : survivre les impressions secondaires hormonaux qui sont souvent intolérables ; arrêter les 1 000 spermatozoïdes par deuxième qui sont produits et les quelque 100 millions de spermatozoïdes dans un éjaculat comparativement à un seul ovule mensuellement chez les femmes ; rendre le cheminement facilement réversible ; ne pas nuire au développement du sperme afin que les futurs enfants ne soient pas affectés ; fabriquer un produit qui puisse traverser la barrière hémato-testique ; rendre l’utilisation de contraception aussi facile et peu envahissant que possible ; et éventuels missions sociaux et culturels. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes questions sociales paraissent avoir évolué le plus récemment. de nos jours, les hommes semblent beaucoup plus disposés qu’auparavant à utiliser la contraception et à assumer la responsabilité de la planification de famille. C’est ce qui ressort des multiples publications en sciences sociales sur le sujet. De même, la littérature en sciences sociales montre de plus que les femmes sont beaucoup plus disposées qu’auparavant à faire confiance à leurs partenaires pour jouer une responsabilité dans la planification familiale et la contraception. nnQuels sont vos espoirs pour l’avenir proche et lointain de la contraception masculine ? nJ’espère que dans un proche avenir, de multiples toutes nouvelles stratégies vraiment pas hormonales de contraception masculine feront l’objet de recherches dans le cadre préclinique. Dans un futur pas trop lointain, j’espère qu’un contraceptif masculin sûr, efficace, facilement réversible et pratique à administrer sera mis sur le marché. Cela permettra à la population générale de choisir s’il existe effectivement une voie viable pour un tel produit. Une perspective positive à l’égard de la contraception masculine librement disponible peut alors conduire à la mise sur le marché d’autres contraceptifs masculins de sorte qu’un jour peut-être même les gentlemens auront le choix entre différentes options de contraception masculine. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nArgent : plus y a de sous disponible pour soutenir la recherche interne sur les contraceptifs masculins, plus ce besoin progressera rapidement. Cela arrivera certainement un jour, ce n’est qu’une question de temps. Par exemple, à l’heure actuelle, mon projet de recherche est financé pour presser un chercheur à temps plein et deux élèves qualifié en recherche. Cependant, si une compagnie pharmaceutique voulait terriblement construire un contraceptif coté masculin, elle pourrait avoir 50 personnes s’approchant sur le projet. nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nParmi les autres obstacles, il est possible de citer les problèmes de financement et les obstacles médicaux mentionnés précédemment, l’un des principaux étant la réticence des générations plus âgées à accepter que la contraception masculine soit effectivement une option viable pour la planification de famille. nnVeuillez partager toute anecdote tirée de votre compétence de travail dans le secteur. nMalgré le manque de soutien de la part des organismes de financement et du pha

    La contraception masculine – contraception masculine

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’augmentation des options contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un véritable impact mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés comme communauté mondiale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et la multiplication des alternatives contraceptives masculines en particulier constituent un recours efficace d’obtenir cet mission. nn…….. nnAprès avoir obtenu plus d’une décennie à bosser dans le secteur de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer une responsabilité dans la résolution de quasiment tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce propos d’une manière ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux rattacher la contraception à n’importe quel soucis mondial en moins de six étapes à la Kevin Bacon loisir ( sérieusement, je peux sans aucun doute le faire en trois mais j’aime me donner une certaine marge de manipulation ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cela que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le génie stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme infaillible, on ne se canalise pas davantage sur le soutien à la recherche et au développement en terme de contraception. C’est peut-être parce que certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de techniques contraceptives disponibles, ce qui serait facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de appréhender que beaucoup des méthodes anciennes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation difficile. ensuite, y a les solutions contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, y a à coup sûr place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si dur d’avoir le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine surtout ? Comment pouvons-nous articuler clairement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des options contraceptives peut avoir, et l’énorme opportunité d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur de beaucoup de autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement durable ( ODD ) nnLa première phase de manière à repérer des problèmes de grande largeur se résume à élaborer une nomenclature et une stratégie communes pour relever les défis qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies réalisée par en , les OMD consistaient en 8 domaines cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays des personnes et toutes les majeures institutions de développement des personnes ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres des personnes d’ici 2015. bien que nous ayons fait des progrès à proximité de la réalisation des OMD, certains domaines offrent mieux que certains et y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement durable ( ODD ) offrent été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui comporte neuf objectifs complémentaires avec une plus grande concentration sur les approches environnementales également ‘… un modèle partagé de paix et de prospérité pour les peuples et la planète, aujourd’hui et dans le futur ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en terme de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – contraception homme

    La femme moyenne passe la principale partie de sa vie reproductive à tenter d’éviter les grossesses tout bonnement non désirées. Par exemple, si une famille veut deux enfants, la mère passera environ 5 ans soit enceinte, soit en essayant de devenir enceinte, soit en postpartum. Pendant les quelque 35 années restantes de réplication éventuelle, la mère souhaite éviter une grossesse. Toutefois, les grossesses vraiment pas désirées sont habituelles, car une enquête faite en 2011 a révélé que quarante cinq % des 6, 1 centaines de milliers de grossesses aux États-Unis étaient vraiment pas désirées. une grande partie de ces grossesses vraiment pas désirées, soit quarante deux %, se sont soldées par un avortement. L’impact économique des grossesses non planifiées est important, le montant total des dépenses publiques consacrées aux grossesses vraiment pas désirées aux États-Unis étant estimé à 21 milliards de dollars en 2010. La manière la plus courante d’éviter une grossesse, tout en désormais une vie sexuelle active, est d’employer la contraception. la plus part des contraceptifs disponibles sont destinés aux femmes, y compris les dispositifs intra-utérins ( DIU ) ou bobines, les spermicides et la pilule contraceptive orale combinée, habituellement appelée ‘ pilule ‘. nnLes dispositifs intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux techniques. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui agissent régionalement pour faire de l’utérus un lieu fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre se comporte comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes appareils intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux méthodes. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui opèrent régionalement pour faire de l’utérus un cadre fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre procède comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes , en revanche, n’ont que deux alternatives : le condom et la vasectomie. Les préservatifs sont une forme populaire de contraception car ils de plus contre les MST. Cependant, y a un taux de grossesse de 18% par an avec l’utilisation authentique du préservatif. La vasectomie est une forme de stérilisation et de contraception beaucoup plus permanente qui revient à arreter le canal déférent, le tube par lequel les spermatozoïdes passent du stockage à l’éjaculation. malgré que considérées comme permanentes, les vasectomies peuvent être inversées, mais ce n’est que rarement loin d’être un échec. nnIl est clair qu’un contraceptif coté masculin est utile, mais pourquoi n’a-t-on pas répondu à ce besoin ? Cinq conditions doivent être remplies pour qu’une méthode contraceptive masculine soit efficace : 1 ) elle se doit d’être au moins aussi efficace que la pilule, 2 ) réversible dans un délai acceptable, 3 ) avoir très peu d’effets secondaires, 4 ) n’avoir aucun effet sur la enfant future et 5 ) être intéressante. aussi, il existe une multitude d’obstacles à l’élaboration d’un contraceptif coté masculin, notamment : 1 ) la barrière des contrôles sanguins, 2 ) le volume de spermatozoïdes produits par l’homme moyen et 3 ) le fait que la production de spermatozoïdes est continue plutôt que mensuelle comme chez les femmes. Malgré ces obstacles, beaucoup de contraceptifs masculins possibles sont en cours de développement. nnContraceptifs hormonauxnnIl existe trois catégories de contraception : hormonale, physique et tout bonnement non hormonale. Les contraceptifs hormonaux sont ceux qui opèrent sur le système endocrinien pour prévenir la grossesse, deux exemples de contraception hormonale sont la pilule et le DIU hormonal. Chez les gentlemens, une boucle de rétroaction endocrinienne négative, impliquant la testostérone ( et d’autres androgènes ) et les gonadotrophines, supprime la spermatogenèse. L’injection d’androgènes et d’autres conseillers anti-gonadotropes supprime les gonadotrophines et de ce fait la spermatogenèse, mais engendre aussi de multiples sensations secondaires, dont une l’abaissement de la libido, des sautes d’humeur, une prise de poids et des taux anormaux de glucose. de plus, les sensations des contraceptifs hormonaux ne sont pas constants chez les hommes et sont particulièrement influencés par l’origine ethnique. L’administration de testostérone est un contraceptif plus infaillible chez les hommes de l’asie de l’Est que chez les gentlemens de race blanche, 90 % des mecs de asiatique de l’Est cessent de se fournir du sperme tout en accueillant la testostérone, comparativement à un tarif de 60 à 80 % des hommes de couleur blanche. Deux mécanismes hypothétiques à l’origine de cet action ethnique sont les variations dans la microstructure des testicules et le métabolisme de la testostérone. nnUn contraceptif hormonal coté masculin potentiel est la 7 alpha-méthyl-nortestostérone ( MENT ), un stéroïde synthétique qui ressemble à la testostérone. MENT®, actuellement en cours de développement par le Population Council, est administré sous forme d’implant sous-cutané efficiente pendant 12 mois. Huit des 12 hommes ayant reçu la dose la plus supérieur n’ont produit aucun spermatozoïde au cours de la période d’essai de 12 mois. malheureusement, des sensations secondaires communs au traitement à la testostérone proposent de plus été observés. Comme les hormones sont complexes et vont avoir de beaucoup de rôles dans l’organisme, les contraceptifs physiques et non hormonaux peuvent être une meilleure option. Ces traitements sont moins susceptibles d’avoir ces sensations secondaires inattendus et indésirables, car leurs cibles sont plus spécifiques et leurs métiers biologiques plus généraux sont moins nombreux. nnContrôle des naissancesnnLes contraceptifs physiques font exactement ce que leur nom suggère et soit 1 ) limitent physiquement le déplacement des spermatozoïdes ou 2 ) endommagent les spermatozoïdes le déplacement. Un contraceptif physique féminin bien connu est le diaphragme, un dôme en silicone souple ou en latex qui recouvre l’encolure de l’utérus et empêche l’entrée du sperme. Deux techniques de contraception physique masculine sont en cours de développement. Le premier est Vasalgel™, sur lequel un essai réussi chez le lapin a été mis en ligne le mois dernier ( mars 2016 ) et commencera à coup sûr des essais chez l’humain ultérieurement cette saison. Vasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent, où il durcit et a créé une barrière physique au passage du sperme. nnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnL’administration de vasalgel à 12 lapins mâles n’a entraîné aucune génération de sperme observable au cours de la période de suivi de 12 mois. Bien qu’actuellement annoncé comme méthode de stérilisation, on s’attend à ce que l’écoulement des spermatozoïdes soit en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de sodium. nnUne méthode physique semblable est l’inhibition réversible du sperme sous guidage ( RISUG® ), l’injection d’un polymère synthétique nommé anhydride styrénique maléique ( SMA ) dans le canal déférent. au lieu de d’invalider le passage des spermatozoïdes, la SMA enduit la surface du canal déférent, façonnant un lieu acide secondaire qui rompt les têtes des spermatozoïdes. Comme pour Vasalgel, ce traitement peut être inversé en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de soude de sodium. Vasalgel et RISUG en sont tous deux au stade de l’essai, le premier aux États-Unis et le second en général en Inde. nnContraceptifs vraiment pas hormonauxnnLes contraceptifs non hormonaux perturbent ou préviennent la grossesse sans l’utilisation d’hormones, comme tels, ils incluent les contraceptifs physiques. Le DIU en cuivre est un contraceptif non hormonal généralement exploité par les femmes, car le cuivre intervient comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes dans l’utérus en empêchant leur mobilité. Chez les hommes, les contraceptifs non hormonaux bloqueraient la utilisation et/ou le développement du sperme, rendant l’homme temporairement infertile. Dans un produit de site précédent, j’ai déclaré que les protéines impliquées dans le développement du sperme, notamment dans l’épididyme, peuvent être de bons élèves pour les contraceptifs masculins. Comme bon nombre de ces protéines ne sont exprimées que dans les testicules et le sperme, l’inhibition de leur production devrait avoir peu d’effets secondaires. nnLes cibles prometteuses pour la contraception masculine actuellement en développement comportent les protéines nécessaires au développement et à la maturation des spermatozoïdes, la motilité et les interactions sperme-œuf. Il a été démontré que toutes ces protéines sont nécessaires à la fonction et à la fertilité du sperme chez l’homme. Une cible spécialement prometteuse est l’inhibiteur de protéase épididymique protéique ( EPPIN ). Eppin se lie à la protéine semenogelin ; cette interaction est essentiel pour la motilité et la fertilité des spermatozoïdes humains. Eppin Pharma Inc. met au point un petit constitué organique qui se lie à Eppin et protège de le détermination de l’Eppin-séménogéline. Cibler Eppin s’est avéré à la fois infaillible et réversible en macaques. Les contraceptifs interrompent la motilité des spermatozoïdes de mammifères peuvent être décrits en deux phases. la première action entraine le mouvement des spermatozoïdes après l’éjaculation et à travers l’équipement reproducteur effeminé, ce qui demande des enzymes glycolytiques, dont beaucoup sont spécifiques aux spermatozoïdes, y compris les cellules germinales GADPH spécifiques. Avant la fécondation des spermatozoïdes de l’ovule deviennent hyperactifs, afin de entrer dans l’ovule. Cette hyperactivité entraine l’afflux d’ions calcium dans la bite du spermatozoïde, un cheminement dépendant de la protide CatSper. Ces deux protéines de la motilité des spermatozoïdes suscitent de l’intérêt comme cibles contraceptives, mais et même l’une ni l’autre n’est aussi avancée dans son développement qu’Eppin. Les protéines du sperme montrent un large potentiel également cibles contraceptives, mais le volume en terme de protéines présentes dans le sperme n’est pas négligeable et des travaux supplémentaires sont nécessaires de façon à connaître leur constitution en protéines. nnLa longue liste de contraceptifs masculins potentiels contient nécessairement de nombreuses possibilités qui ne sont pas mentionnées dans ce billet de blog ( pour une liste plus longue, voir cette Wikipedia sur les contraceptifs masculins, et le New Male Contraception Information Project ). Avec le grand nombre de contraceptifs potentiels, dont certains en sont aux derniers stades de développement, la contraception masculine paraît vraiment pas seulement possible, et par dessus le marché imminente. Cela dit, la route vers la production d’un produit viable ne sera pas facile. Comme nous l’avons déjà dit, un contraceptif masculin doit être spécifique, réversible et infaillible, avoir peu d’effets secondaires et sauter à travers beaucoup d’obstacles avant d’être mis sur le marché et accepté par les utilisateurs. de plus, à mon avis, l’un des plus grands obstacles au développement d’un contraceptif masculin utilisable est l’absence d’une ‘ meilleure option ‘ évidente. Il n’y a pas de précurseur évident dans la course vers un contraceptif masculin, et les chercheurs agissent sur un large panel de contraceptifs potentiels. pour finir, la technologie et l’incitation subsistent pour réaliser un contraceptif masculin, mais cela ne veut dire pas que la route à suivre est libre d’obstaclesd.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du dispositif reproducteur masculin. La prostate est une glande de la surface d’une noix se situant entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un liquide qui nourrit et protège le sperme. Le liquide laiteux produit par la prostate – le liquide prostatique – représente en moyenne 30 % du eliquide total éjaculé ( le reste étant du sperme et du eliquide venant des vésicules séminales ). nnLe fluide prostatique les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être plus mobiles. Il a une multitude d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du eliquide prostatique est l’antigène spécifique de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus épais, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus aisément, augmentant leurs chances de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le liquide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la reproduction masculine. il existe de nombreuses possibilités d’interrompre le cheminement de développement du liquide prostatique et de qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de multiples solutions contraceptives masculines impliquent la manipulation de la conception ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale que l’on trouve de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi appelés testicules, commencent à générer et à remplir des centaines de milliers de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent en moyenne 2 pouces ( 5 cm ) de dimension et 1 pouce ( 3 cm ) de diamètre. nnLes testicules font de plus partie du fonctionnement endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les gentlemens développent des voix plus profondes, des groupes musculaires plus gros et des poils du corps et du visage la puberté, et elle favorise de plus la fabrication de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme de poche du bassin appelée scrotum. Ce sac de peau soutient formaliser la bouillonnement des testicules, qui doivent être maintenus plus frais que la température de notre corps pour produire du sperme viable. nnIl est possible de modifier la constitution de spermatozoïdes et d’interrompre la création en modifiant la bouillonnement du scrotum. Des recherches publiées en ce moment proposent divulguer que les gentlemens qui portent des sous-vêtements moulants ( blancs serrés ) nuire à leur fertilité et à leurs exercices de réplication. Les scientifiques agissent sur des analyses en cours concernant de dernieres nouvelles techniques de contraception masculine qui régulent la chaleur du scrotum et offrent le potentiel de modifier la en proportion du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine sûre et réversible.

    La contraception masculine – contraception masculine

    10 faits sur la contraception masculinen nnLa contraception masculine arrive et va changer le monde. Voici 10 faits que vous n’avez peut-être pas identifiés sur la matière la plus excitante de la postérité de la contraception. nn nn10. Nous sommes à 10-20 ans d’une nouvelle méthode contraceptive masculine. nn9. Tant les hommes que les femmes veulent que les gentlemens concourent à la prise de décisions en matière de planification de famille. nn8. Les plus jeunes sont plus ouverts à une diversité de techniques contraceptives masculines. nn7. il existe des solutions contraceptives masculines en développement qui sont sécurisant, réversibles, à action prolongée et non hormonales ( Hourra ! Aucun effet secondaire ! ). nn6. Les hommes s’intéressent à la fois aux techniques contraceptives à très long terme et à celles qu’ils peuvent prendre juste avant les rapports graveleux comme le Viagra. nnnn5. il y a des contraceptifs composé de de plantes en développement qui utilisent des médicaments isolés directement des pousses. nn4. La contraception est une question de couple. nn3. La contraception est un soucis mondial. nn2. La pilule contraceptive ‘ masculine ‘ n’est pas une blague ! Il fait actuellement l’objet d’essais cliniques chez l’homme en attente de l’approbation de la FDA. nn1. bon nombre de des couples sont intéressés par un menu d’options contraceptives sûres que les gentlemens et les femmes peuvent utiliser pour répondre à leur style de vie et à leurs besoins de planification de famille. nn nnL’Initiative contraceptive masculine finance le moteur de recherche et est utile pour de ressource pour tout ce qui concerne la contraception masculine. Voyez quelques travaux en cours de développement et découvrez ce que peut être la postérité de la contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les hommes n’a pas été créé encore. nEn spécifique, n’a pas été inventé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les hommes. Les seules alternatives pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux hommes et à leurs partenaires de choisir entre les alternatives qui conviennent à leur style de vie. nnNotre tâche est de mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes. Plus précisément, il s’agit de solutions réversibles, non hormonales, qui se passent au cours du développement futur du sperme. Ce piquant évite les impressions secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui marche beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes ? la première chose à réaliser consiste à les faire s’améliorer suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement semblent plus faciles à trouver une fois que la recherche interne arrive aux tentatives cliniques chez l’humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces tentatives cliniques chez l’être humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, il peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, environ, passent de la phase I à la vente. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la phase I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que 10 fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, est financièrement bonne pour eux d’intervenir. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la période I d’un essai clinique chez l’humain, il demeure encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est tellement risqué, cette période se prénomme -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette période de ‘ vallée de la mort ‘ implique beaucoup de travaux précliniques. Après avoir découvert une molécule candidate, vous effectuez un processus appelé criblage à haut débit. Il s’agit d’un process de dépistage à grand espace afin de s’assurer que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous souhaitez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par l’organisme et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne fonctionne pas, vous devez soit faire marche arrière, soit délaisser. Les investisseurs et les grandes sociétés pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour le moteur de recherche interne sur la contraception masculine. c’est pourquoi nous nous sommes concentrés sur ce domaine. nnCe qu’il y a de bien dans cette étape de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la recherche géolocalisée, ne coûte que quelques millions de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux dépenses plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer quand les tentatives cliniques chez l’humain commencent. Ces ‘ centaines de milliers ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est coûteux, et est par conséquent important de prendre de splendides décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos chances de succès en demandant aux meilleurs experts dans les pays d’examiner nos propositions de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail à l’aide de des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le confort humain, les perspectives d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les questions liées à la population. de toute manière, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un impact important. Plus la géolocalisation est utile, plus il y a de chances pour qu’un contraceptif coté masculin arrive sur le marché plus vite. nnAlors, à quoi ressemblent ces chances ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les tentatives cliniques hommes, nous obtenons une puce. Par souci de simplicité, nous dirons que chaque puce donne 10 % de probabilités de profiter de un contraceptif coté masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous testez de faire tomber la puce au hasard dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas assurer que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons transmettre suffisamment de élèves à des essais cliniques de phase I sur des humains, nous augmentons les chances qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour attirer l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour recevoir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les recherches prometteuses avec succès, plus le monde aura de probabilités d’obtenir le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.