• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin – contraception hormonale chez lhomme

    La contraception masculine – contraception masculine

    Contraception masculine : où en est-on ? nnPréservatif, slip chauffant, vasectomie : quelles méthodes de contraception demeurent et sont vraiment efficaces pour les gentlemens ? On fait le tour. nCroyez-le ou tout bonnement non, c’est un homme ( Lucien Neuwirth pour la culture G ) qui s’est battu pour la légalisation de la pilule en France. Apparemment, encore attendre un bout de temps pourtant pour que le porno coté masculin s’empare pleinement de la contraception. Plus encore pour qu’il se dise que c’est à lui de la prendre. Seulement une centaine d’hommes sont « contraceptés » en France, selon des chiffres avancés par l’Association pour la Recherche et le Développement de la Contraception Masculine ( Ardecom ). nnContraception : à quand le tour des mecs ? nCe n’est cependant pas faute pour les femmes d’exprimer une volonté de changement. jour après jour, une plus grande frange de la gente féminine dit stop aux hormones. Ainsi, la pilule, légalisée en 1967, amorce un recul dans son utilisation, surtout chez les femmes de 20-29 ans, d’après le Baromètre Santé 2016 sur les utiles contraceptives des femmes ( et leurs évolutions depuis 2010 ) pratiqué par Santé Publique France. nnEn 2010, 45% des femmes utilisaient la pilule comme moyen de contraception, contre 36, 5% en 2016. La pilule reste néanmoins le moyen de contraception le plus employé, devant le dispositif intra-utérin ( l’un des stérilets, celui en cuivre, est notamment sans hormone ) et le préservatif. nnPourquoi les hommes ne sont-ils pas prêts à prendre cette responsabilité ? Question épineuse, car tout d’abord un tabou persiste. L’enfantement, et de ce fait la contraception, a longtemps été « une affaire de femmes » ( hi, sweet sexisme ! ), et cette idée a dû mal à être ébranlée. ensuite, car ce tabou occasionne une méconnaissance des Français. Saviez-vous qu’il existe d’ores-et-déjà des techniques contraceptives masculines fonctionnelles sur le marché ? On fait un tour d’horizon. nnVidéo du jour : nnContraception : la mode de la vasectomienSans surprise, l’une des techniques les plus simples est l’utilisation du préservatif. On pense cependant sa sécurité à 85%, donc même s’il faut toujours sortir couverts, un risque persiste ( comme dans toutes les méthodes, remarquez ). nnD’autres, vraiment vaillantes, souscrivent à le retrait, aussi appelé coït interrompu. Sans vous faire un dessin trop détaillé, cela consiste à ôter son pénis du vagin de sa partenaire avant l’éjaculation. Bien sûr, les risques sont grands…surtout pour ceux qui oublie que le liquide pré-séminal peut entraîner avec lui le reste de sperme d’un précédent rapport dans l’urètre : si les spermatozoïdes sont toujours vaillants, ils vont alors nager jusqu’aux ovules pour les féconder. nnLes autres moyens de contraception sont plus fiables, mais plus contraignants. La plus radicale, c’est la vasectomie. Elle connaît d’ailleurs un grand boom ces dernières temps, alors que la France est l’un des pays les plus frileux quant à cette technique. Selon des chiffres de l’Assurance Maladie, le nombre de vasectomies a augmenté de 491% entre 2010 et 2018. Dans le petit détail, neuf 240 hommes offrent choisi cette méthode de stérilisation en 2018, contre 1 880 en 2010. nnnIl s’agit d’une opération des canaux déférents qui amenent les spermatozoïdes, rendant ainsi l’homme stérile. L’opération est totalement prise en charge par la Sécurité sociale. nnCette méthode est dans la majorité des cas réversibles. Au cas où, les hommes qui y ont recours ont la de congeler du sperme sans contre partie avant l’opération. nnContraception hormonale vs thermique : le coeur des femme balance ? nIl existe de plus une contraception hormonale masculine. Non, ce n’est pas encore la pilule contraceptive pour hommes, qui en est encore à l’état de test. Il s’agit d’injections de testostérone hebdomadaire. nnPourquoi c’est contraignant ? D’abord, parce qu’il faut trois mois après le début du traitement pour l’arrêt de la spermatogénèse ( cheminement de production des spermatozoïdes ), donc pour que ce soit infaillible. ensuite, parce qu’il faut réaliser des spermogrammes au cours du traitement, et que c’est enquiquinant. de même, car l’Organisation mondiale de la santé ( OMS ) recommande un usage limité à dix-huit mois, et que l’Agence nationale de sécurité du médicament ( ANSM ) recommande son application seulement aux « hommes de vingt cinq à quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, de cancers, d’obésité, psychiatriques, etc. ) ou ne consommant pas de tabac ». nnEnfin y a le slip chauffant. C’est ce qu’on nomme la contraception masculine calorifique. Non reconnu pas les autorités sanitaires, est fait de telle sorte à plaquer les testicules contre le restant de notre corps, faisant ainsi grimper leur conditions atmosphériques de 34 à 37 degrés. Or, au-dessus de 35 degrés, la spermatogénèse se termine. nnCet but doit se porter au maximum 15 heures tous les jours, pour beaucoup de quatre ans selon les conseils des médecins, les études scientifiques n’étant pas allées au-delà de cette durée. nnL’anneau pénien « Androswitch » suit d’ailleurs le même fonctionnement.

    La contraception masculine – contraception homme

    Conseil consultatif jeunesse de l’ICMnIntroduction de la directrice générale de l’Initiative contraceptive masculine Heather Vahdat : nnDepuis que j’ai rejoint l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) en 2018, l’un de mes désirs était d’établir un Conseil consultatif de la jeunesse ( CCJ ). C’est quand j’ai trouvé YTH, un organisme que j’ai désormais le plaisir d’appeler mes proches collègues, que l’idée a germé pour la première fois. J’ai en direct été impressionné par l’engagement délibéré et tourné vers l’extérieur du YTH envers les jeunes. Il m’est survenu à l’esprit que l’inclusion des possibilités des jeunes dans la recherche géolocalisée, les programmes et les politiques en terme de santé sexuelle et génésique devrait être une pratique parfaite pour tous les organismes. Dans le cas du MCI, je crois qu’il s’agit d’une pratique essentielle étant donné que les jeunes hommes d’aujourd’hui et leurs partenaires seront les premiers bénéficiaires des méthodes contraceptives masculines vraiment pas hormonales, réversibles et en cours de développement. nnBien que je considérais l’établissement d’un BEA comme la priorité pour MCI, je ne m’attendais avec certitude pas à ce qu’il se concrétise si rapidement. Cet accomplissement repose fermement entre les mains de Kathryn Carpenter, notre première boursière d’été de l’Université de Caroline du Nord à la Chapel Hill’s Gillings School of Public Health. Kathryn a sans attente accueilli l’idée d’un YAB et a été la force motrice pour en faire une réalité. Le croisement des chemins avec Tyrone et Connie semblait être la confirmation de l’Univers que le moment était venu et nous voilà donc, fiers de présenter le YAB du MCI au cherche ! Le billet d’introduction du blogue de Kathryn est proposé plus bas. nnPar Kathryn Carpenter, MCI Advocacy Strategist et présidente du conseil consultatif jeunessennEn août, l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) a tenu sa première réunion du Conseil consultatif des jeunes avec les trois premiers membres : Connie Dean, Tyrone Fields et Kathryn Carpenter. nnMCI intensifie ses efforts pour augmenter la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de nouvelles techniques de contraception masculine tout bonnement non hormonale. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’étendre notre portée aux populations plus jeunes, y compris celles des campus collégiaux. Comme toute méthode masculine éventuelle est à 10-15 ans, il est impératif d’engager le dialogue avec les jeunes dès maintenant, de donner l’information et de recueillir des témoignages pour éclairer les efforts de développement de produits. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’engager les jeunes dans des efforts de plaidoyer et de propagation des connaissances sur la contraception masculine par le biais de leurs réseaux, afin d’être sur que ceux qui bénéficieront des dernieres nouvelles méthodes contraceptives masculines sont les plus prêts à les accepter quand ils arrivent sur le marché. nnL’inclusion des jeunes dans les organismes qui les servent est vraiment pas seulement cruciale à première vue, mais elle se trouve étre egalement établie sur des données probantes. elle est décrite comme un ‘ droit ‘ et une ‘ priorité ‘, et peut inclure à la fois des impressions directs sur les jeunes et des effets directs sur les institutions au service des jeunes ( Villa-Torres

    La contraception masculine – contraception masculine

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process indispensables, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles façons de réaliser des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des processus est le transport des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital masculin. nnArrêter le déplacement de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la création des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un cheminement appelé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme vers le canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, puis dans les pays non domestique. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’appareil reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est l’origine de l’une des seules formes existantes de contraception masculine – la vasectomie. nnle transport du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le déplacement des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir de notre corps. C’est un process simple et efficiente. malheureusement, l’inversion de la vasectomie n’est pas assez crédible pour être envisager comme une méthode vraiment pas permanente. nnCependant, de nombreux groupes agissent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les dispositifs occlusifs. Ces appareils fonctionnent comme une vasectomie, mais au lieu de stopper le canal déférent, on insère un givre pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du eliquide. Les dispositifs occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à le camouflage de le bénéficiaire. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du givre, soit par une simple procédure de restauration. nnLes appareils vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge sur une longue période de la fertilité chez les gentlemens – une prise en charge réversible. Ces dispositifs pourraient agir pendant des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de l’utilisateur. nnIl existe également des approches pharmacologiques pour prévenir le déplacement du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour réaliser son programme, qui empêche le déplacement du sperme en bloquant les contractions des zones musculaires lisses. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa réplication est une machine grande et compliquée, avec de nombreuses façons de mettre un frein temporaire sur le processus. La prévention du transport du sperme est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises spécialistes créeront de diverses formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception homme

    Les toutes nouvelles solutions contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient précédemment. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible offrent été lents – le moteur de recherche interne a commencé presque au même moment que la recherche géolocalisée sur la contraception dans les années 1950, mais elle n’a pas connu le même succès et même le même investissement que la contraception féminine. nnDiverses initiatives financées par des fonds publics ont amène à d’importants développements dans le contrôle de la reproduction masculine, surtout la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très efficiente. Plusieurs nouveaux esters de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, proposent de plus un potentiel contraceptif. malheureusement, bien qu’il ait été franchement prouvé que l’approche hormonale est capable de communiquer une contraception infaillible et réversible, n’existe aucun produit prêt. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en colaboration avec le Population Council, coordonne un essai multicentrique d’une combinaison de givre auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode d’usage de tous les jours à l’initiative de l’utilisateur intégrale les solutions contraceptives masculines en général injectables précédemment étudiées. nnOutre les traitements combinés testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une animation androgénique et progestative en sont aux premiers tentatives cliniques. Ces stéroïdes synthétiques ont un effet similaire à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la possibilité d’une dose orale de tous les jours unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les alternatives contraceptives pour les gentlemens. nnNouvelles approches vraiment pas hormonales qui peuvent offrir des possibilités. Les prestations avec des sites potentiels d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de tests précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de techniques de retrait. Depuis 2000, plusieurs analyses basées sur des enquêtes menées dans divers milieux culturels et sociaux ont révélé qu’au moins vingt cinq % des hommes considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette , mais est à espérer que de toutes nouvelles options iront sur le marché au cours des prochaines années. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Être un bon père – et un garçon bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les enfants. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est en toute simplicité pas totalement le bon. Les considérations minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont difficiles, même pour ceux qui les désirent grandement. Et peu importe la vision familiale, être un bon père – ou un bon femme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les hommes doivent faire preuve de inventivité dans la façon dont ils participent avec leurs partenaires à la période pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des possibilités à court terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des options permanentes comme la vasectomie. C’est dur d’être un garçon bon et de prendre part de façon importante à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les hommes et les femmes ayant la capacité de recourir à si et quand avoir une famille. nnEt personnellement, la vision de ma famille comporte au moins un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en excellente forme, que j’adore voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de toutes nouvelles options contraceptives, ait récemment accueilli un fils dans le monde. Cependant, la mission de MCI n’est pas simplement de réduire le volume de naissances dans le monde, mais d’être sur que les personnes ont les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les petits. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils ont besoin pour réaliser leur unité familiale parfaite – la forme. nnLes taux de grossesses vraiment pas désirées sont très élevés – plus de 50 % aux États-Unis seulement. Et les gentlemens n’ont tout simplement pas le choix de participer à cette conversation de manière équitable. En développant de toutes nouvelles alternatives masculines, nous augmentons la capacité des mecs à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le désirent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des méthodes masculines sur le marché. En fait, mon fils sera probablement l’un des premiers à pouvoir utiliser de toutes nouvelles options. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la fabrication de produits pour . Les jeunes d’aujourd’hui sont les usagers de la contraception masculine à venir et le monde avance rapidement. Leurs perceptions de ce que cela veut dire d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les alternatives équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus de possibilités que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux variété d’hommes et de meufs permettront aux familles de choisir de leur saine avenir. Et pendant que j’apprends à mon fils à être un homme bon, m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du dispositif reproducteur masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de déplacer le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs de notre corps masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube de presque un pied ( 12 pouces ) de dimension et protégé par une masse musculaire lisse. Cette masse musculaire se contracte de façon réflexive l’éjaculation dans un process appelé péristaltisme pendant l’orgasme. C’est le process qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’obtenir l’urètre. Sur son sentier, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est réalisée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de le moteur de recherche interne entraine aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs travaillent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit sécurité et réversible. nnPour sur les vasectomies réversibles et autres appareils contraceptifs masculins occlusifs, cliquez ici.

    La contraception masculine – contraception homme

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour hommes désormais ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été créé d’option de contraception sur une longue durée pour les hommes. La vasectomie est perçue comme une méthode irréversible, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre vraiment élevé si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures alternatives contraceptives pour les gentlemens apporteront l’équité à la planification familiale, car d’autant plus d’hommes partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive féminine mise en place a entraîné une augmentation de l’utilisation des contraceptifs, une l’abaissement des grossesses tout bonnement non désirées et une amélioration de la santé des enfants dans le monde entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements futurs de la nouvelle contraception masculine. nnIl est primordial que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a soixante millions de grossesses vraiment pas désirées chaque année dans le monde. Il n’y a pas eu d’innovation importante dans le secteur de la contraception, en particulier les méthodes vraiment pas hormonales, depuis des années. nnLa réduction des grossesses tout bonnement non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent autant à économiser aux contribuables plus de 5 milliards de dollars par année en frais médicaux à court terme. On s’attend à ce que les économies de dépenses à long terme soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification familiale sont satisfaits pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de toutes nouvelles recherches sur les techniques contraceptives masculines. Nous faisons avancer les options de contraception masculines afin que les hommes et les femmes puissent avoir plus de possibilités – ensemble. nnEnvisagez de faire une capacité à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : assurez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons s’améliorer notre mission grâce en quête, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des documentations novatrices et prometteuses dans ce domaine, nRéseauter avec les chercheurs et établir des liens avec eux pour faire progresser le domaine, nEffectuer des recherches sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous voulez ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Les méthodes contraceptives que les gentlemens utilisent directement, ou qui nécessitent leur coopération pour être utilisées, y compris les préservatifs, le retrait, le rythme et la stérilisation masculine, ne s’avère être que 25 % de tous les contraceptifs utilisés sur la planète. nnL’absence de possibilités contraceptives masculines réversibles montre que les solutions exclusivement effeminées, telles que la stérilisation , les dispositifs intra-utérins ( DIU ), les pilules, les injectables et les implants, proposent continué à dominer le marché mondial. Cependant, une enquête menée auprès de 9342 ( âgés de 18 à 50 ans ) de 9 pays a montré que plus de 55% d’entre eux étaient disposés à utiliser une hypothétique contraception hormonale masculine. nnNous avons récemment parlé avec Christina Wang, MD et Stephanie Page, MD, PhD – toutes deux impliquées dans le développement de deux contraceptifs oraux pour . Wang et Page discutent des retombées des études scientifiques cliniques les plus récentes, expliquent le fonctionnement des médicaments et soulignent les différentes solutions d’administration de médicaments de changement qu’ils étudient actuellement, comme le gel transdermique et l’injection. nnLaura Lansdowne ( LL ) : Quel a été le principal moteur de ce travail, pourquoi y a-t-il tant d’utilité à développer un contraceptif hormonal pour les hommes ? nnStephanie Page ( SP ) : Le principal moteur du développement d’un contraceptif masculin est le taux époustouflant de grossesses non planifiées sur la planète ( à peu près 40% ). Il s’agit là d’un besoin tout bonnement non content en terme de contraception. Les contraceptifs masculins aider à combler ce besoin. Les hommes sont emballés à donner le fardeau de la contraception avec leurs partenaires féminines, et les techniques masculines représentent actuellement en moyenne 17% de la contraception mondiale ( préservatifs vasectomie retrait/rythme ). Mais les hommes offrent peu d’options contraceptives réversibles, et beaucoup d’hommes préfèrent que la fertilité reste une option dans le futur. Ce travail vise à changer cela et à fournir aux , et aux couples, de nouveaux choix contraceptifs. nnChristina Wang ( CW ) : Les techniques hormonales sont le pilier de la contraception réversible chez la femme. Nous connaissons bien ces hormones et leurs effets indésirables éventuels. Il est beaucoup plus aisé de commercialiser la contraception hormonale que les assemblé que nous ne connaissons pas si bien. nnLL : Qu’est-ce que le carbonate de dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) et quel est son mécanisme d’action ( MOA ) ? nnSP : 11-bêta-MNTDC est un stéroïde élaboré sur la structure du squelette de la 19-nortestostérone. Il lie à la fois les androgènes ( testostérone ) et les récepteurs de progestérone, ce qui suggère qu’il soutient à la fois les androgènes et la progestérone fonctions corporelles. En d’autres termes, il imite à la fois la testostérone et la progestérone dans le corps. nnCW : Les androgènes et les progestatifs suppriment les hormones qui régulent les fonctions du testicule : fabrication de l’hormone mâle testostérone et production du sperme. bien que la constitution testiculaire de testostérone soit supprimée, la testostérone ou d’autres androgènes comme le DMAU et le 11-bêta-MNT sont des hormones mâles qui maintiendront les fonctions de la testostérone chez l’homme. nn nnLa pilule contraceptive pour réussit les tests de sécurité humainenNOUVELLESnLa pilule contraceptive pour hommes réussit les contrôles de sécurité humainenLIRE PLUS nLL : Pourriez-vous répondre l’élaboration de l’essai 11-bêta-MNTDC et les principales conclusions de l’étude ? nnSP : Il s’agit d’une étude inspectée par placebo, d’une durée de 28 jours, portant sur des hommes en bonne santé utilisant deux doses différentes de 11-bêta-MNTDC, administrées tous les jours avec des aliments. Les majeures conclusions sont que le stéroïde a été bien toléré sans impressions secondaires indésirables graves ET qu’il a supprimé la fabrication d’hormones mâles d’une façon analogue aux contraceptifs hormonaux masculins identifiés, efficaces et ( expérimentaux ). Nous ne nous attendions pas à une suppression de la réalisation de spermatozoïdes, et nous ne l’avons pas analysée non plus, car l’étude n’était pas assez longue. Cela prendrait 3-4 mois. nnLL : Vous notez que les participants à l’étude ne se sont pas plaints de la perte de libido – pourriez-vous nous en dire plus ? nnSP : Nous demandons aux joueurs de respecter des ‘ journaux intimes ‘ hot et de placer des questions sur la libido et la utilisation sexuelle dans ces questionnaires. Il n’y a pas eu de changement significatif de la fonction sexuelle dans les éléments des participants à ces questions, mais un plus grand nombre de discussions dans le groupe ayant reçu la plus forte des deux doses proposent noté une diminution de la libido comparativement au placebo. nnCW : Il n’y a eu aucun changement dans la fonction érectile et leur score d’activité sexuelle. nnLL : Des effets hors cible ont-ils été observés dans l’étude ? nnSP : Nous avons observé un léger gain de poids, une augmentation de l’hématocrite ( globules rouges ) et des changements dans le cholestérol chez les sujets prenant du 11-bêta-MNTDC comparativement au placebo. Ces effets ne sont pas inattendus chez les hommes qui prennent des combinaisons androgènes-progestérone, notamment par route orale. nnLL : Vous mentionnez que le 11-bêta-MNTDC, est un ‘ constitué frère ‘ du diméthandrolone undecanoate ( DMAU ), pourriez-vous nous parler du développement du DMAU ? y a-t-il des informations sur les études scientifiques en cours ou terminées que vous pourriez partager avec nous ? nnSP : Le DMAU fait actuellement l’objet d’une étude de 3 mois chez 100 hommes à LA BioMed et à l’Université de Washington. Le but de cette étude plus longue est de juger l’impact du DMAU oral quotidien sur la constitution de sperme. Le recrutement se poursuit et nous prévoyons communiquer les résultats au cours de la prochaine année. nnLL : Quelles techniques d’administration de médicaments étudiez-vous actuellement et pourquoi est-il important d’explorer une diversité de formulations différentes ? nnSP : Nous évaluons également un givre transdermique quotidien ( Nesterone-Tetostérone ) et une injection à action prolongée ( le but étant des injections tous les 3-4 mois ) financés par le NICHD et s’approchant avec Diana Blithe, PhD. nnPourquoi tant de formulations ? Nous savons que l’utilisation de contraceptifs augmente tandis les personnes offrent le choix et que divers préfèrent différentes solutions. En fin de compte, nous voulons donner des choix aux hommes, et réellement aux paires, tout au long de leur vie. Comme la plupart des femmes, nous prévoyons que les hommes peuvent préférer une méthode à un moment donné de leur vie reproductive et une méthode différente à un autre moment. Si nous envisageons un monde où le partage de la charge contraceptive est beaucoup plus important, les gentlemens et les femmes aimeront d’avoir le choix entre différentes méthodes, ce qui augmentera sûrement l’utilisation et réduira le fardeau économe, social et sanitaire de la grossesse vraiment pas planifiée.