• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine thermique – contraception homme 2019

    La contraception masculine – contraception masculine

    Contraception masculinennLa contraception permet de réduire la probabilité d’une grossesse, ou de l’éviter. La contraception peut concerner l’homme et la femme. nnChez l’homme, la contraception consiste essentiellement à éviter la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovocyte. Depuis peu, une pilule pour homme est à l’étude. C’est sans doute la contraception du futur ! nnContraception : une affaire de couplenLa contraception concerne à la fois l’homme et la femme. Le plus souvent, c’est la femme qui prend la responsabilité du moyen de contraception, comme avec la pilule contraceptive ou le stérilet. Mais de plus en plus d’hommes prennent conscience du poids de cette responsabilité, et tolèrent de la offrir avec leur conjointe. nnContraception masculine : une alternative aux modes de contraception fémininenCertaines femmes ne peuvent utiliser aucun moyen de contraception : elles rejettent le stérilet ou l’implant, n’ont pas envie les contraceptifs hormonaux oraux ou autres, ou souffrent de trop d’effets secondaires. dans ce cas, la contraception masculine est une solution intéressante pour le couple. nnÉviter la fécondation avec la contraception masculinenIl existe différents variété de contraception masculine, assez efficaces et plus ou moins employés. nnPréservatifnLe principal moyen de contraception masculine est le préservatif coté masculin. Il empêche le passage des spermatozoïdes dans le vagin et ensuite dans les trompes de Fallope, où se trouve l’ovocyte ( ovule ). Il ne peut donc pas y avoir fécondation. nnSelon la HAS, si plus de 110 millions de préservatifs sont vendus ou distribués chaque année en France, le nombre d’utilisateurs et la finalité de l’usage ( contraception ou prévention des IST ) sont difficilement calculables. nnBon à savoir : après un avis favorable de la Haute autorité de santé ( HAS ) et compte tenu de la fréquence et de la gravité des pathologies concernées, certains préservatifs masculins ( préservatifs des marques Eden et Sortez couverts ! ) sont remboursés au niveau de 60 % par l’Assurance Maladie sur prescription d’un médecin ou d’une sage-femme ( arrêtés du 21 novembre 2018 et du 14 février 2019 ). nnVasectomienUne méthode plus radicale est la vasectomie : cette intervention chirurgicale, autorisée en France depuis 2001, consiste à arreter les conduits qui permettent aux spermatozoïdes d’être éjaculés. elle se trouve être irréfragable dans 20 % de cas et son efficacité, si elle n’est pas de 100 %, s’en approche. nnPilule pour hommenUne pilule pour homme existe depuis quelques jours. À base d’hormones ( testostérone ) et de désogestrel ( substance chimique ), elle empêche la maturation des spermatozoïdes, les rendant impropres à la fécondation. Cette pilule est efficiente au bout de 3 mois ( efficacité de 100 % ) et il faut à nouveau attendre 3 mois après l’arrêt du traitement pour recouvrer une fertilité normale. Cette méthode reste toutefois encore peu utilisée et, comme pour la pilule , il existe d’une multitude de effets secondaires tels que l’acné, la prise de poids, des troubles de l’humeur ou encore une diminution de la libido. nnDans le même ordre d’idée, des injections intramusculaires d’hormones ( testostérone et progestérone ) subsistent mais leurs sensations secondaires ( problèmes de la disposition mentale et exacerbation de la libido notamment ) freinent leur utilisation. nnContraception thermiquenCette technique revient à augmenter la température de 2 à 3 degrés celsius au niveau des testicules ( avec l’aide d’un dessous chauffant à porter environ 15 heures par jour ), afin de réduire la réalisation de spermatozoïdes. Cette méthode paraît être infaillible après en moyenne 3 mois et elle a l’intérêt d’être réversible en 6 à 9 mois. nnEn revanche, son emploi est restreinte à 4 ans car il existe un risque de stérilité au-delà. Seul l’hôpital Paule de Viguier de Toulouse propose cette méthode. nnGel injectablenQuant aux techniques encore à l’étude ( aux États-Unis ), signalons un gel injectable consacré à bloquer la circulation des spermatozoïdes dans le canal déférent. Cette contraception réversible ( et vraiment pas hormonale ) a été testée avec succès sur des singes. Les retombées des contrôles grandeur nature sur l’homme ne sont pas attendus avant 2020. nnAussi dans la rubrique : nnChoisir sa contraceptionnSommairenn Qu’est-ce que la contraception ? n Quel moyen de contraception choisir ? n Quelle est la sûreté des moyens de contraception ? n Quels sont les risques de la contraception ? n Contraception : prix et remboursementsn Qui prendre rendez vous avec pour sa contraception ? nQu’est-ce que la contraception ? nLoi NeuwirthnOestrogènesnProgestéronenContraception masculinenContraception fémininenContragestionnQuel moyen de contraception choisir ? nMéthodes contraceptives : laquelle choisir ? nLes moyens de contraceptionnQuelle contraception après un accouchement ? nQuelle est la sécurité des moyens de contraception ? nIndice de Pearl : la sûreté de la contraceptionnQuels sont les risques de la contraception ? nComment se faire une idée de les risques dus à la contraception ? nContraception : prix et remboursementsnContraception : prix des contraceptifsnContraception non remboursée : la mutuelle peut s’en chargernQui voir pour sa contraception ? nLe planning familialnLe gynécologue

    La contraception masculine – contraception masculine

    Entretien avec Ed Gillis, détenteur d’une subvention de l’ITMnEd Gillis est le PDG de Revolution Contraceptives. La société travaille actuellement sur Vasalgel, un dispositif en cours de développement comme contraceptif non hormonal à longue durée d’action, consacré à être réversible. Il est un commerçant et un cadre supérieur qui a fait ses éléments dans la collecte de fonds à un stade précoce et intermédiaire, les essais cliniques OUS, le moteur de recherche et le développement et la conception clinique de produits dans des sociétés en phase initiale. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJe suis PDG de Revolution Contraceptives, LLC. Nous élaborons Vasalgel qui se présente comme étant une forme certaine, fiable et plus réversible de contraception masculine et une option à la vasectomie. nnEn quoi le domaine a-t-il changé depuis le moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nJe suis à la Révolution depuis un petit peu plus de deux ans, de sorte que le domaine n’a pas évolué inévitablement au cours de cette période. Il est clair dans ma vie qu’il y a un intérêt et une demande soutenus et croissants pour encore plus d’alternatives contraceptives masculines. Cela est dû en grande partie au plaidoyer de l’Initiative contraceptive masculine. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine surtout ? nLes défis d’un bloc vaso-déférentiel, que nous demeurons en train de créer, sont partagés par de nombreuses autres sociétés développant des appareils médicaux implantables. Il s’agit du temps, de l’entrainement et des preuves cliniques nécessaires pour construire le produit en toute sécurité et avoir l’approbation obligatoire. Obtenir le financement nécessaire pour compléter ce développement représente un défi pour notre solution. nnCes défis et ces possibilités ont-ils évolué au fur et à mesure ? Si oui, comment ? nLes défis à relever pour terminer le développement et obtenir l’approbation n’ont peu évolué sur le long terme, mais la capacité d’avoir le financement nécessaire est devenue de plus en plus compliqué. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité proche et lointain de la contraception masculine ? nJ’espère qu’un seul produit pourra compléter le process de développement et d’approbation. Cela présentera la garantie et aidera à ouvrir la route à d’autres approches qui deviendront disponibles. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nLes loueurs de fonds, les défenseurs et les fabricants de produits qui croient en la nécessité et la promesse d’une nouvelle alternative contraceptive masculine. nnVeuillez partager toute anecdote tirée de votre compétence de travail dans le domaine. nD’après mon expérience personnelle, il y a des militantes qui croient passionnément à la nécessité de trouver de meilleures solutions de rechange à la contraception masculine. Les médecins que j’ai rencontrés et que j’ai rencontrés au sujet de notre approche de bloc de vas deferens, c’est que les soins donnés aux personnes et aux paires qu’ils traitent, qu’ils sont vraiment emballés par de meilleures options, mais qu’ils s’efforcent de s’assurer que les nouvelles approches sont sécuritaires et que les risques et les avantages sont franchement et précisément communiqués à leurs patients. nnVeuillez nous faire part de tout commentaire ou de toute considération supplémentaire qui, selon vous, serait pour le grand public en ce qui concerne la contraception masculine et votre travail. nDe toutes nouvelles approches contraceptives masculines non hormonales et réversibles sont un moyen important de permettre aux paires de mieux contrôler leur duplication. Cela peut réduire le nombre de meufs qui endurent les sensations secondaires associés aux approches hormonales, mais les gentlemens et les femmes partagent la responsabilité de la duplication et réduisent le volume de grossesses non désirées.

    La contraception masculine – contraception homme

    parler de contraception avec votre partenaire : Quelles sont les options ? nCe billet de site invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, physique et sexuelle des mecs. Il croit que le sentier vers le vrai bien-être commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les sujets est la meilleure manière de réaliser un lien étroit et durable. C’est spécialement vrai lorsqu’il s’agit de porno, mais la conversation est plus conséquente que les postures et préférences favorites. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les techniques les plus confortables, efficaces et préférées ? Trop souvent, on présume que l’homme portera simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les alternatives réelles et quels sont les atouts et les inconvénients de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs offrent toujours été la forme de contraception la plus courante chez les gentlemens. Cela est dû au fait qu’ils sont clairement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque actuel de possibilités différentes dans le secteur de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être saisis comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les gentlemens à penser que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront beaucoup un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 150 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’employer des préservatifs, assurez-vous de les utiliser correctement pour éviter les grossesses vraiment pas désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( aussi appelés préservatifs des femmes ) sont également une option, mais ils offrent un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles requièrent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et dans certains cas une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports hot pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme peut faire la passion avec un préservatif très génant, et même causer des problèmes de santé. Une sensibilité au latex peut ne se manifester qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir utilisé des condoms. malgré que les préservatifs soient une pratique familière pour les rapports sexy protégés, est decisif de parler ouvertement tout bonnement non seulement des avantages, et par dessus le marché des risques qui accompagnent leur utilisation en tant que couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour dames font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut sans problème supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement vingt cinq, neuf % des femmes utilisent la contraception orale, tandis qu’une autre enquête récente a divulguer que 70 % des femmes ont déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter au cours des trois années passées. nnAu dire de tous, la pilule est efficiente à presque 100 %, lorsqu’elle est utilisée convenablement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent réellement la peine. Certaines marques favorites de contraception orale ne sont pas couvertes par certains programmes alimentaires . Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives ont leurs sensations secondaires communs ; il est par conséquent important que les femmes trouvent celle qui leur convient le mieux. nnActuellement, il n’y a pas de possibilités contraceptives orales pour les hommes, ce que nous trouvons inacceptable. bien que la recherche interne soit en cours depuis un certain temps déjà, a fallu lutter pour que toute solution viable soit mise en marché. jusqu’à ce que cette option soit disponible dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à l’aise avec la contraception et qu’elle est au commun de tout action secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, il est assez choquant de constater que l’une des formes les plus habituelles de contraception, autant pour les gentlemens que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive crédible est si forte que nous restons prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et pourtant la ligature des trompes est la seconde forme de contraception féminine la plus célèbre aux États-Unis. La vasectomie, même si elle est considérée comme une intervention beaucoup plus sûre, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins populaire. Pourtant, plus de 500 000 hommes annuellement choisissent encore de opérer. nnBien qu’une vasectomie soit considérée comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans risque. Des études antérieures offrent tenu une liaison statistique entre les patients ayant subi une vasectomie et les hommes qui développent un cancer de la prostate après dans leur vie. de plus, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les sensations psychologiques possibles de l’opération peuvent parfois créer une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est sans aucun doute problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter amplement ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous réalisez ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le constater, aucune de ces alternatives n’est parfaite ; elles proposent toutes leurs possibilités et leurs problème technique. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, non hormonal et réversible pour les hommes, qui nous permettra d’élargir cette conversation en plus de ce que nous savons actuellement. Augmenter le volume de méthodes contraceptives dans le futur apportera aux couples un plus grand panel d’options et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus intelligente et la plus certaine pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – contraception masculine

    Aujourd’hui, les femmes adultes sont équipés d’une grande diversité de techniques contraceptives, y compris les pilules tous les jours, les implants, les DIU et autres. Cependant, n’existe toujours pas de méthode contraceptive équivalente pour les gentlemens, qui se sont toujours limités au retrait, aux préservatifs et à la stérilisation, ce qui impose le fardeau de la prévention de la grossesse aux femmes. nnUne étude récente, coparrainée par les Nations Unies et publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, visait à changer cette situation en testant l’innocuité et l’efficacité d’un nouveau contraceptif pour hommes. Il s’agissait d’une étude clinique de phase II portant sur 320 en bonne santé. On a injecté aux une combinaison de testostérone et de noréthistérone – un dérivé d’une hormone que l’on trouve dans de multiples pilules contraceptives – dans l’espoir que la testostérone supplémentaire enverrait un signal au cerveau pour stopper la réalisation de testostérone à cause des degrés déjà suffisants. Par conséquent, la création de sperme diminuerait aussi énormément, ce qui rendrait les gentlemens temporairement stériles. nnLes premiers retombées étaient très prometteurs et suggéraient que le médicament était très efficace. Le contraceptif a été infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des hommes, et après que les hommes proposent cessé de profiter des injections, la plupart proposent recommencé à partir les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines environ. Toutefois, les hommes proposent signalé plusieurs d’effets secondaires négatifs qui ont été jugés trop pour continuer l’essai. Les sensations secondaires négatifs signalés par les personnes comprenaient les éruptions cutanées, une hausse de la libido, des problèmes émotionnels, des douleurs au point d’injection et des douleurs sur les muscles. Un femme a souffert de dépression important et un autre a tenté de se suicider, bien qu’il ait par la suite été déterminé que cela n’avait aucun rapport avec l’étude. Plusieurs offrent abandonné l’étude plus tôt et, dans les semaines à venir, deux comités indépendants offrent décidé d’abréger l’étude. nnCela a suscité une rangée de controverses, car les femmes ont fait préciser que beaucoup des sensations secondaires signalés étaient semblables ou moins dangeureux que les impressions secondaires de multiples possibilités contraceptives féminines déjà sur le marché. Cependant, de façon à concevoir si ces sensations étaient sérieusement mineurs ou vraiment pas, il est majeur de les comparer objectivement avec les stastitiques disponibles sur l’utilisation des contraceptifs des femmes. nnLe contraceptif a été efficace à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des hommes, et après que les hommes ont cessé de bénéficier des injections, la plupart proposent recommencé à partir les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines environ. Dans l’essai sur la contraception masculine, 4, 7 % des hommes proposent connu des sautes d’humeur et 2, 8 %, une dépression. En revanche, lors de l’utilisation d’un DIU, approuvé par la FDA : présentation, 5, 2 % des femmes offrent signalé des sautes d’humeur et 5, 4 % des cas de dépression. En plus de ces effets secondaires, les femmes offrent autant éprouvé des douleurs abdominales, des kystes ovariens, des maux de tête, de les éruptions cutanées et des saignements menstruels abondants. Les DIU peuvent aussi, dans de rares cas, entraîner une septicémie ou transpercer l’utérus. De même, les pilules contraceptives hormonales sont renommées depuis longtemps pour déclencher des maladies de tête, des nausées, des crampes, des infections à levures, des sautes d’humeur et un gain de poids. Plus récemment, une étude de plus d’un million de femmes, publiée dans JAMA Psychiatry, a révélé que les femmes qui utilisaient des contraceptifs hormonaux lecteurs étaient 23 % plus peuvent se voir prescrire des antidépresseurs. nnAinsi, il semble que les contraceptifs des femmes approuvés par la FDA actuellement sur le marché proposent des impressions secondaires qui sont tout autant mauvais, sinon pires, que ceux subis par les patientes l’essai de contraception masculine injectable. Mais étant donné qu’il n’y a pas en urgence pour les compagnies pharmaceutiques à réaliser des contraceptifs masculins, le secteur de la santé se contente d’attendre que des solutions de contraception sécurisant et efficaces soient développées. a l’heure actuelle, une méthode vraiment pas hormonale très prometteuse est à l’étude, appelée Vasalgel, un gel polymère injecté dans les canaux déférents de l’homme. Le canal déférent est un tube étroit qui transporte le sperme. Le polymère forme une barrière et empêche le passage des spermatozoïdes dans le canal déférent. Cette approche prometteuse est réversible puisqu’une seconde injection peut dissoudre ce polymère, ce qui rétablit efficacement l’écoulement du sperme, et peut être un premier pas vers la suppression d’une fraction du fardeau de la prévention de la grossesse chez les femmes. Une pilule contraceptive masculine, par contre, n’est sans aucun doute pas encore prête avant des années.

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du fonctionnement reproducteur masculin. La prostate est une glande de la dimension d’une noix se situant entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un fluide qui nourrit et le sperme. Le fluide laiteux produit par la prostate – le fluide prostatique – représente en moyenne 30 % du eliquide total éjaculé ( le reste étant du sperme et du liquide venant des vésicules séminales ). nnLe fluide prostatique protège les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être plus mobiles. Il a une multitude d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du eliquide prostatique est l’antigène spécialisé de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus épais, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus aisément, augmentant leurs probabilités de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le fluide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la duplication masculine. il existe de nombreuses possibilités d’interrompre le processus de développement du liquide prostatique et de qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du fonctionnement reproducteur coté masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de déplacer le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs de notre corps masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube de presque un pied ( 12 pouces ) de longueur et protégé par une muscle lisse. Cette muscle se contracte de manière réflexive l’éjaculation dans un cheminement nommé péristaltisme l’orgasme. C’est le processus qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’obtenir l’urètre. Sur son sentier, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est menée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de la recherche entraine aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs agissent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit danger et réversible. nnPour sur les vasectomies réversibles et autres dispositifs contraceptifs masculins occlusifs, cliquez ici.

    La contraception masculine – contraception homme

    10 faits sur la contraception masculinen nnLa contraception masculine arrive et va changer le monde. Voici 10 faits que vous n’avez sans doute pas connus sur la matière la plus excitante de l’avenir de la contraception. nn nn10. Nous sommes à 10-20 ans d’une nouvelle méthode contraceptive masculine. nn9. Tant les hommes que les femmes veulent que les gentlemens participent à la prise de décisions en matière de planification familiale. nn8. Les hommes plus jeunes sont plus ouverts à une variété de solutions contraceptives masculines. nn7. il y a des techniques contraceptives masculines en développement qui sont sécurisant, réversibles, à action prolongée et tout bonnement non hormonales ( Hourra ! Aucun action secondaire ! ). nn6. Les hommes s’intéressent à la fois aux techniques contraceptives à très long terme et à celles qu’ils peuvent prendre juste avant les rapports sexy comme le Viagra. nnnn5. il y a des contraceptifs composé de de fleurs en développement qui utilisent des médicaments isolés directement des pousses. nn4. La contraception est une question de couple. nn3. La contraception est un problème mondial. nn2. La pilule contraceptive ‘ masculine ‘ n’est pas une blague ! Il fait actuellement l’objet d’essais cliniques chez l’homme en attente de l’approbation de la FDA. nn1. bon nombre de des couples sont intéressés par un menu de possibilités contraceptives sécurisant que les hommes et les femmes peuvent utiliser pour répondre à leur style de vie et à leurs besoins de planification de famille. nn nnL’Initiative contraceptive masculine finance la recherche interne et est utile pour de ressource pour tout ce qui concerne la contraception masculine. Voyez quelques travaux en cours de développement et découvrez ce que peut être l’avenir de la contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Les solutions contraceptives que les gentlemens utilisent directement, ou qui nécessitent leur coopération pour être utilisées, y compris les préservatifs, la mise à disposition, le rythme et la stérilisation masculine, ne sont que 25 % de tous les contraceptifs employés dans les pays. nnL’absence de possibilités contraceptives masculines réversibles montre que les techniques exclusivement féminines, telles que la stérilisation , les appareils intra-utérins ( DIU ), les pilules, les injectables et les implants, ont continué à dominer le marché mondial. Cependant, une enquête réalisée auprès de 9342 ( âgés de 18 à 50 ans ) de neuf pays a montré que plus de 55% d’entre eux étaient disposés à utiliser une hypothétique contraception hormonale masculine. nnNous avons récemment parlé avec Christina Wang, MD et Stephanie Page, MD, PhD – toutes deux impliquées dans le développement de deux contraceptifs oraux pour hommes. Wang et Page discutent des retombées des analyses cliniques les plus récentes, expliquent l’organisation des médicaments et soulignent les diverses techniques d’administration de médicaments de remplacement qu’ils étudient actuellement, comme le givre transdermique et l’injection. nnLaura Lansdowne ( LL ) : Quel a été le principal moteur de ce travail, pourquoi y a-t-il tant d’utilité à réaliser un contraceptif hormonal pour les gentlemens ? nnStephanie Page ( SP ) : Le principal moteur du développement d’un contraceptif coté masculin est le taux remarquable de grossesses tout bonnement non planifiées dans le monde ( environ 40% ). Il s’agit là d’un besoin non très satifsait en terme de contraception. Les contraceptifs masculins aider à combler ce besoin. Les sont intéressés à partager le fardeau de la contraception avec leurs partenaires féminines, et les méthodes masculines peuvent être actuellement à peu près 17% de la contraception mondiale ( préservatifs vasectomie retrait/rythme ). Mais les hommes proposent peu de possibilités contraceptives réversibles, et beaucoup de mecs préfèrent que la fertilité reste une option à l’avenir. Ce travail touche à changer cela et à présenter aux , et aux couples, de nouveaux choix contraceptifs. nnChristina Wang ( CW ) : Les solutions hormonales sont le pilier de la contraception réversible chez la femme. Nous connaissons bien ces hormones et leurs méfaits éventuels. Il est beaucoup plus aisé de commercialiser la contraception hormonale que les constitués que nous ne connaissons pas si bien. nnLL : Qu’est-ce que le carbonate de dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) et quel est son mécanisme d’action ( MOA ) ? nnSP : 11-bêta-MNTDC est un stéroïde construit sur la structure du squelette de la 19-nortestostérone. Il lie à la fois les androgènes ( testostérone ) et les récepteurs de progestérone, ce qui suggère qu’il soutient à la fois les androgènes et la progestérone fonctionnalités corporelles. En d’autres termes, il imite à la fois la testostérone et la progestérone dans le corps. nnCW : Les androgènes et les progestatifs suppriment les hormones qui régulent les fonctions du testicule : production de l’hormone mâle testostérone et production du sperme. malgré que la création testiculaire de testostérone soit supprimée, la testostérone ou d’autres androgènes comme le DMAU et le 11-bêta-MNT sont des hormones mâles qui maintiendront les fonctions de la testostérone chez l’homme. nn nnLa pilule contraceptive pour réussit les contrôles de sécurité humainenNOUVELLESnLa pilule contraceptive pour hommes réussit les contrôles de sécurité humainenLIRE PLUS nLL : Pourriez-vous participer la conception de l’essai 11-bêta-MNTDC et les majeures conclusions de l’étude ? nnSP : Il s’agit d’une étude vérifiée par placebo, d’une durée de 28 jours, portant sur des mecs en bonne santé utilisant deux doses différentes de 11-bêta-MNTDC, administrées tous les jours avec des produits. Les majeures conclusions sont que le stéroïde a été bien toléré sans effets secondaires indésirables ET qu’il a supprimé la réalisation d’hormones mâles d’une façon similaire aux contraceptifs hormonaux masculins identifiés, efficaces et ( expérimentaux ). Nous ne nous attendions pas à une suppression de la production de spermatozoïdes, et nous ne l’avons pas mise en lumière non plus, car l’étude n’était pas assez longue. Cela prendrait 3-4 mois. nnLL : Vous notez que les participants à l’étude ne se sont pas plaints de la perte de libido – pourriez-vous nous en dire plus ? nnSP : Nous demandons aux participants de remplir des ‘ journaux intimes ‘ graveleux et de placer des questions sur la libido et la fonction sexuelle dans ces questionnaires. Il n’y a pas eu de changement significatif de la fonction sexuelle dans les détails des personnes à ces interogations, mais un plus grand volume de discussions dans le groupe ayant reçu la plus forte des deux doses ont noté une diminution de la libido comparativement au placebo. nnCW : Il n’y a eu aucun changement dans la fonction érectile et leur score d’activité sexuelle. nnLL : Des sensations hors cible ont-ils été observés dans l’étude ? nnSP : Nous avons observé un fin gain de poids, une hausse de l’hématocrite ( globules rouges ) et des changements dans le cholestérol chez les discussions prenant du 11-bêta-MNTDC en comparaison au placebo. Ces effets ne sont pas inattendus chez les gentlemens qui prennent des combinaisons androgènes-progestérone, en particulier par voie orale. nnLL : Vous mentionnez que le 11-bêta-MNTDC, est un ‘ composé frère ‘ du diméthandrolone undecanoate ( DMAU ), pourriez-vous nous parler du développement du DMAU ? y a-t-il des infos sur les études en cours ou terminées que vous pourriez offrir avec nous ? nnSP : Le DMAU fait actuellement l’objet d’une étude de 3 mois chez 100 à LA BioMed et à l’Université de Washington. Le but de cette étude plus longue est de juger l’impact du DMAU oral quotidien sur la fabrication de sperme. Le recrutement continue et nous prévoyons communiquer les retombées lors de la prochaine année. nnLL : Quelles solutions d’administration de médicaments étudiez-vous actuellement et pourquoi est-il important d’explorer une variété de formulations différentes ? nnSP : Nous évaluons également un gel transdermique quotidien ( Nesterone-Tetostérone ) et une injection à action prolongée ( le but étant des injections tous les 3-4 mois ) financés par le NICHD et s’approchant avec Diana Blithe, PhD. nnPourquoi tant de formulations ? Nous savons que l’utilisation de contraceptifs accroit lorsque les gens offrent le choix et que différents hommes aiment mieux différentes solutions. En fin de compte, nous faisons notre possible pour donner des choix aux , et vraiment aux couples, tout au long de leur vie. Comme la plupart des femmes, nous prévoyons que les hommes peuvent préférer une méthode à un moment donné de leur vie reproductive et une méthode différente à un autre moment. Si nous envisageons un monde où le distribuer de la charge contraceptive est beaucoup plus important, les hommes et les femmes apprécieront d’avoir le choix entre différentes solutions, ce qui augmentera sans aucun doute l’utilisation et réduira le fardeau économique, social et sanitaire de la grossesse vraiment pas planifiée.