• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine thermique – contraception permanente homme

    La contraception masculine – contraception masculine

    Contraception masculine : quelles sont les techniques disponibles en France ? nSlip chauffant, injections de testostérone… plusieurs contraceptions masculines sont difficilement accessibles en France et aussi très méconnues. nnCinquante ans après la loi Neuwirth, légalisant en France la fabrication et la mise à disposition de contraceptifs, en dépit d’un modèle en évolution, le poids du contrôle des naissances repose encore principalement sur les épaules des femmes. nnDepuis le premier janvier 2017, le Planning de famille propose, à paris, des de consultation groupées adressées aux . Mais celles-ci n’attirent pas les foules. « Les premiers mois, y avait une personne par consultation, ceux-ci temps, on est entre trois et 4 », pense Caroline Rémy, coprésidente du Planning familial. nnLors des consultations, les gentlemens recherchent avant tout « une méthode un petit peu plus fiable que le préservatif, qui peut flasher de temps en temps », poursuit Caroline Rémy : nn« Ils veulent aussi partager la contraception avec leur femme et être une forme de soutien dans les solutions contraceptives. »nnLire ( en édition abonnés ) : 50 ans après l’autorisation de la pilule, trois générations de filles livrent leur expériencenToujours pas de pilule pour les hommesnIl faut dire que les alternatives au préservatif ne sont pas encore largement popularisées. La pilule contraceptive, qui représentait encore en 2016 le principal moyen de contraception d’une femme sur deux, selon l’Institut national d’études démographiques ( INED ), n’existe toujours pas pour les hommes. « Je pense qu’il n’y a pas un afflux de demandes et donc les laboratoires ne se penchent pas véritablement sur la question », juge Mme Rémy. nn« On a largement les moyens spécialistes de créer la pilule pour la gent masculine », assure quant à elle Cécile Ventola, chercheuse à l’INED, qui note un intérêt au statu quo et une frilosité des laboratoires pharmaceutiques. nn« Toutes les innovations en matière de contraception qui offrent été effectuées dans les dernières années n’ont pas été portées par la fabrication industirelle pharmaceutique mais par des organismes publics : anneau vaginal, stérilet hormonal, etc. »nnPour Pierre Colin, cofondateur de l’Association pour le moteur de recherche interne et le développement de la contraception masculine ( Ardecom ), il s’agit d’un faux problème : nn« Pourquoi une pilule ? On entend les femmes parler de leur contraception, elles en offrent marre de leur pilule et le stérilet en cuivre a beaucoup de succès à cause de ça. »nn« Depuis quarante ans, on a plusieurs types de contraception — trois avec la vasectomie — et on est une centaine de gars “contraceptés” en France. »nnLire : Apogée et déclin de la pilule, tabou de la stérilisation : 50 ans de contraception en FrancenL’injection d’hormonesnPeu médiatisée, la contraception hormonale masculine a pour objectif de des injections toutes les semaines de testostérone. Une méthode qui, en plus d’être méconnue, est lente à se installer. « il est important de réaliser des spermogrammes [au cours du traitement], déjà ça va rebuter certains hommes qui ne vont pas se compliquer la prestation », dit la coprésidente du Planning de famille. il est important de attendre jusqu’à trois mois pour l’arrêt de la constitution de spermatozoïdes : nn« Le cycle coté masculin ne se termine pas aussi rapidement que le cycle effeminé. Les trois premiers mois, vous n’êtes pas réellement “contraceptés”. »nnAu cours de l’utilisation, les piqûres sont autoadministrables et coûtent « dix € hebdomadairement en pharmacie », nette Pierre Colin. Ce traitement hormonal est réversible mais, là encore, il faut attendre trois mois pour pouvoir à nouveau procréer. nnCe traitement doit absolument faire l’objet d’une tchat préalable avec un professionnel de santé. L’Organisation internationale de la santé ( OMS ) recommande un emploi limité à dix-huit mois, et limité aux « de vingt cinq à quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, de cancers, d’obésité, psychiatriques, etc. ) ou ne consommant pas de tabac », rappelle l’Agence nationale de sécurité du médicament ( ANSM ). nnLe « slip chauffant »nUne autre méthode, désignée « contraception masculine calorifique », consiste en une légère augmentation de la bouillonnement des testicules, « méthode qu’on appelle également “slip chauffant” », nette Caroline Rémy. Il s’agit donc d’un sous-vêtement approprié qui place les testicules dans une certaine position pour les chauffer. Le prix ? « Cinq euros de plus qu’un slip normal », répond Pierre Colin. il faut porter ce dessous sept jours sur sept, et quinze heures par 24h. Là encore, la méthode est réversible mais met jusqu’à trois mois pour devenir infaillible ou cesser de l’être. nnPour la contraception calorifique comme hormonale, le volume d’utilisateurs est vague : « Je pense que ça se compte sur les doigts d’une main, peut-être deux, dit Cécile Ventola. Les utilisateurs possibles ne savent pas que ça existe et les corps médicaux tout bonnement non plus », regrette la chercheuse. nnAttention, le « slip chauffant » n’est pas une méthode acceptée par l’OMS, et l’Agence nationale de santé publique ( ministère de la santé ) fait savoir au Monde qu’elle refuse de prendre position sur son efficacité contraceptive et d’en faire la promotion pour le moment. Santé publique France déclare cependant suivre les travaux de l’Ardecom, « interlocuteur privilégié sur la méthode en France ». Les études sur cette méthode sont, pour le moment, limitées. « On doit le porter tout le temps, et ce n’est pas crédible », disait l’urologue Didier Legeais sur Franceinfo. nnLire : Une enquête sur la contraception confirme la désaffection pour la pilulenLa stérilisation reste taboue en FrancenEnfin, l’ultime moyen de contraception masculine, la vasectomie, est également très peu commun en France, où la stérilisation est autorisée depuis 2001. Elle concerne en moyenne mille hommes en France, selon l’Ardecom et le Planning de famille. Il s’agit d’une démarche des canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes, rendant ainsi l’homme stérile. nnCette méthode n’est que rarement réversible, aussi les hommes qui y recourent ont-ils la possibilité de congeler du sperme gratuitement avant l’opération. Selon Pierre Colin, elle est menée par « une certaine quantitée de médecins » en France. « L’Angleterre est beaucoup plus en avance et a beaucoup plus accès à la vasectomie, qui est proposée dans beaucoup de centres et par beaucoup plus de praticiens qu’en france », dit Caroline Rémy. nnPour créer l’accès et faire appel à la stérilisation, faudrait « un changement de mentalités très large », pense la coprésidente du Planning de famille, tandis que la plupart des personnes interrogées évoquent les sensations d’une politique nataliste française, couplée à un manque de sensibilisation parmi les professionnels de santé. Contre les préjugés, Pierre Colin rappelle que l’érection et la libido ne sont en rien affectées par cette opération.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Entretien avec Ed Gillis, titulaire d’une subvention de l’ITMnEd Gillis est le PDG de Revolution Contraceptives. La société travaille actuellement sur Vasalgel, un dispositif en cours de développement comme contraceptif non hormonal à longue durée d’action, destiné à être réversible. Il est un commerçant et un cadre supérieur qui a fait ses preuves dans la collecte de fonds à un stade précoce et intermédiaire, les tentatives cliniques OUS, le moteur de recherche et le développement et la conception clinique de produits dans des entreprises en période initiale. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJe suis PDG de Revolution Contraceptives, LLC. Nous développons Vasalgel qui se présente comme étant une forme certaine, fiable et plus réversible de contraception masculine et une alternative à la vasectomie. nnEn quoi le domaine a-t-il changé à partir du moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nJe suis à la Révolution depuis un petit peu plus de deux ans, de sorte que le secteur n’a pas évolué à 100% au cours de cette période. Il est clair dans ma vie qu’il y a un intérêt et une demande soutenus et croissants pour surtout d’alternatives contraceptives masculines. Cela est dû en grande partie au plaidoyer de l’Initiative contraceptive masculine. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine notamment ? nLes défis d’un bloc vaso-déférentiel, que nous sommes en train de construire, sont partagés par de nombreuses autres sociétés développant des dispositifs médicaux implantables. Il s’agit du temps, de l’acharnement physique et des arguments cliniques nécessaires pour construire l’article en toute sécurité et obtenir l’approbation obligatoire. Obtenir le financement nécessaire pour compléter ce développement représente un challenge pour notre solution. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes défis à relever pour finir le développement et avoir l’approbation n’ont pas beaucoup évolué sur le long terme, mais la capacité d’obtenir le financement nécessaire est devenue de plus en plus dur. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité près et proche de la contraception masculine ? nJ’espère qu’un seul produit pourra compléter le cheminement de développement et d’approbation. Cela présentera la promesse et épaulera à ouvrir la route à d’autres approches qui deviendront disponibles. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nLes loueurs de fonds, les défenseurs et les fabricants de produits qui croient en la nécessité et la promesse d’une nouvelle option contraceptive masculine. nnVeuillez donner toute anecdote tirée de votre expérience de travail dans le secteur. nD’après mon aptitude personnelle, il y a des militantes qui croient passionnément à la nécessité de trouver de meilleures solutions de rechange à la contraception masculine. Les médecins que j’ai rencontrés et que j’ai rencontrés vis-à-vis de notre approche de bloc de vas deferens, c’est que les soins donnés aux personnes et aux paires qu’ils traitent, qu’ils sont vraiment emballés par de meilleures possibilités, mais qu’ils s’efforcent d’être sur que les dernieres nouvelles approches sont sécuritaires et que les risques et les atouts sont visiblement et précisément communiqués à leurs personnes. nnVeuillez nous faire part de tout commentaire ou de toute considération supplémentaire qui, selon vous, est bénéfique pour le grand public en ce qui concerne la contraception masculine et votre travail. nDe nouvelles approches contraceptives masculines non hormonales et réversibles sont un moyen important de permettre aux paires de mieux faire vérifier leur duplication. Cela peut réduire le volume de femmes qui endurent les impressions secondaires associés aux approches hormonales, tandis que les hommes et les femmes partagent la responsabilité de la réplication et réduisent le volume de grossesses vraiment pas désirées.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’accroissement des options contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un véritable résultat mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés comme communauté mondiale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et l’accroissement des options contraceptives masculines notamment s’avèrent être un choix efficace d’obtenir cet objectif. nn…….. nnAprès avoir passé plus d’une décennie à travailler dans le secteur de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer une place dans la résolution de presque tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce sujet d’une façon ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux raccorder la contraception à n’importe quel soucis mondial en moins de six étapes à la Kevin Bacon jeu ( véritablement, je peux à tous les coups le faire en trois mais je suis fan de me donner une certaine marge de manœuvre ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cela que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le talent stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme infaillible, on ne se focalise pas d’autant plus sur le soutien à la recherche et au développement en matière de contraception. C’est peut-être car certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de techniques contraceptives disponibles, ce qui est facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de appréhender que beaucoup des solutions existantes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation dur. ensuite, y a les solutions contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, il y a certainement place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si compliqué d’avoir le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine notamment ? Comment pouvons-nous articuler visiblement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des options contraceptives peut avoir, et l’importante opportunité d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur de beaucoup de autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement durable ( ODD ) nnLa première étape de façon à comprendre des problèmes de grande largeur se résume à créer un squelette et une stratégie communes pour relever les défis qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies signée en 2000, les OMD consistaient en huit domaines cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays des gens et toutes les principales institutions de développement des gens ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres des personnes d’ici 2015. bien que nous ayons fait des progrès à proximité de la réalisation des OMD, certains secteurs ont mieux réussi que d’autres et il y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement durable ( ODD ) proposent été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui comporte neuf objectifs supplémentaires avec une plus grande concentration sur les stratégies environnementales comme ‘… un modèle partagé de paix et de prospérité pour les peuples et la planète, maintenant et dans le futur ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en matière de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – contraception masculine

    Les dernieres nouvelles solutions contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient auparavant. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible proposent été lents – la géolocalisation a commencé quasi au même moment que le moteur de recherche sur la contraception féminine dans les années 1950, mais elle n’a pas reconnu le même succès et même le même investissement que la contraception . nnDiverses initiatives financées par des fonds publics offrent amène à d’importants développements dans le contrôle de la duplication masculine, notamment la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très infaillible. Plusieurs nouveaux arômes fruités de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, offrent autant un potentiel contraceptif. , bien qu’il ait été visiblement prouvé que l’approche hormonale est compétente pour présenter une contraception infaillible et réversible, n’existe aucun produit prêt. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en relation avec le Population Council, coordonne un test multicentrique d’une combinaison de givre auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode d’usage de tous les jours à l’initiative de le client intégrale les solutions contraceptives masculines principalement injectables avant cela étudiées. nnOutre les traitements lecteurs testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une animation androgénique et progestative en sont aux premiers tentatives cliniques. Ces stéroïdes artificielles offrent un action analogue à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la d’une dose orale quotidienne unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les options contraceptives pour les hommes. nnNouvelles approches non hormonales qui peuvent des atouts. Les prestations avec des sites possibles d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de tests précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de méthodes de retrait. Depuis , plusieurs études basées sur des enquêtes menées dans divers milieux culturels et sociaux ont divulguer qu’au moins vingt cinq % des mecs considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette , mais est à espérer que de toutes nouvelles possibilités iront sur le marché au cours des prochaines années. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient sans aucun doute à l’esprit. Le disque , en plastique à coquille qui contient les contraceptifs hormonaux féminins. C’est un signe omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire un choix. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si fortement enracinée qu’il est dur d’imaginer un autre type de contraceptif, notamment celui conçu pour l’autre moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour femmes sont créés pour interrompre son cycle naturel, qui exige une dose journalière. ‘ La pilule est habituellement une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des essais cliniques hormonaux sont en cours pour les hommes, mais à l’heure existante, on met à l’essai une formulation de givre qui est frottée sur les épaules une fois par 24h. Cela n’évoque pas tout à fait l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes bloqués avec les mêmes méthodes contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et tenter de nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous voulez qu’ils soient, pour les gentlemens comme pour les femmes. La conception centrée sur l’homme ( DCH ) est une façon de produire de dernieres nouvelles solutions aux problèmes . Le DCH est une philosophie selon laquelle les utilisateurs imaginent un objet final, puis permettent à la science de travailler dans ce but. Cela écarte d’ajouter sur le marché quelque chose qui peut ne pas être acceptable pour les usagers. Les événements de DCH axés sur la contraception proposent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif effeminé parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous désirez quelque chose qui se comporte sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui se comporte longtemps, qui peut durer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution non hormonale qui n’est pas complétée du même bagage que par le passé ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules chaque jour, où vous êtes redevable à un horaire rigoureux, et une seule dose oubliée suggère le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ peut être. nnIl est temps d’élargir notre sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui conseille qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les usagers. les dames bouleversent de méthode contraceptive plusieurs fois lors de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être modifiée selon les critères de création que vous aurez signifiés. Quelle serait votre version parfaite de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – contraception masculine

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de multiples techniques contraceptives masculines impliquent la manipulation de la fabrication ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale situées de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi nommés testicules, commencent à réaliser et à remplir des millions de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent en moyenne 2 pouces ( 5 centimètres ) de dimension et 1 pouce ( 3 cm ) de diamètre. nnLes testicules font de plus partie du système endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les hommes développent des parole plus profondes, des groupes musculaires plus gros et des poils du corps et du visage pendant la puberté, et elle favorise autant la fabrication de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme mobile du bassin appelée scrotum. Ce sac à main de peau aide à rationaliser la température des testicules, qui doivent être maintenus plus frais que la température du corps pour réaliser du sperme viable. nnIl est possible de modifier la réalisation de spermatozoïdes et d’interrompre l’élaboration en modifiant la chaleur du scrotum. Des études publiées en ce moment ont divulguer que les gentlemens qui portent des sous-vêtements moulants ( de couleur blanche serrés ) pourraient nuire à leur fertilité et à leurs efforts de duplication. Les spécialistes travaillent sur des analyses en cours concernant de toutes nouvelles techniques de contraception masculine qui régulent la température du scrotum et ont le potentiel de modifier la en proportion du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine certaine et réversible.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que l’épididyme ? nDans le système reproducteur masculin, l’épididyme et le canal déférent s’avèrent être le système canalaire des organes reproducteurs masculins. Ces conduits se trouvent le long des testicules. L’épididyme est des deux canaux enroulés ( un pour tout testicule ) qui se raccorde au canal déférent. nnL’épididyme comporte trois parties. Près du sommet des testicules se trouve la tête de l’épididyme, qui stocke les spermatozoïdes jusqu’à ce qu’ils soient prêts à mûrir. ensuite, il y a le corps, un long tube torsadé où les spermatozoïdes mûrissent. Cette maturation dure environ une semaine. Le dernier est la queue, qui se connecte au canal déférent, aussi nommé canal déférent ou canal déférent. De là, le sperme est transporté dans le canal éjaculatoire. nnL’épididyme est une section peu connue et bien documentée du système reproducteur masculin. Des chercheurs du Royaume-Uni proposent remarqué que l’un des sensations secondaires d’un médicament exploité pour traiter des maladies comme la schizophrénie et l’hypertension artérielle est de bloquer l’éjaculation. Ces chercheurs ont découvert le mécanisme d’action de ce médicament : En fermant les tubes dans l’épididyme et le canal déférent, le passage du sperme est empêché. Le sperme reste alors dans les canaux déférents du canal vasculaire et est de manière naturelle recyclé par l’organisme. nn nnCes chercheurs ont mis au point un contraceptif contraceptif pour nommé la pilule pour draps propres. Pour à ce propos et sur d’autres techniques contraceptives masculines réversibles vraiment pas hormonales sécurisant, cliquez en ce lieu.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les hommes n’a pas été inventé encore. nEn spécifique, n’a pas été créé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les gentlemens. Les seules possibilités pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux et à leurs partenaires de sélectionner entre les options qui conviennent à leur mode de vie. nnNotre tâche est d’ajouter sur le marché des contraceptifs pour . Plus précisément, il s’agit de solutions réversibles, non hormonales, qui agissent lors du développement ultérieur du sperme. Ce piquant évite les sensations secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui marche beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour ? le premier travail à réaliser se résume à les faire progresser suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver une fois que la recherche interne arrive aux tentatives cliniques chez l’être humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces tentatives cliniques chez l’être humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, en moyenne, passent de la période I à la vente. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la période I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que 10 fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, il est financièrement bonne pour eux de vous aider. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la période I d’un essai clinique chez l’humain, il demeure encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est énormément risqué, cette période s’appelle -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette période de ‘ vallée de la mort ‘ entraine beaucoup de travaux précliniques. Après avoir trouvé une molécule candidate, vous effectuez un processus nommé criblage à haut débit. Il s’agit d’un process de dépistage à grand espace afin de s’assurer que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous souhaitez qu’il fasse. nnDans cette période, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par le groupe et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne fonctionne pas, vous devez soit faire marche arrière, soit abandonner. Les investisseurs et les grandes sociétés pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour la géolocalisation sur la contraception masculine. c’est la raison pour laquelle nous nous sommes concentrés sur ce domaine de la santé. nnCe qu’il y a de bien dans cette phase de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la géolocalisation, ne coûte que quelques centaines de milliers de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux coûts plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer une fois que les tentatives cliniques chez l’être humain commencent. Ces ‘ millions ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est ruineux, et il est par conséquent important de prendre de splendides décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos probabilités de succès en demandant aux meilleurs experts sur la planète d’examiner nos offres de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail à l’aide de des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif coté masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le bien-être humain, les possibilités d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les questions liées à la population. de toute manière, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un effet important. Plus le moteur de recherche interne est utile, plus il y a de probabilités pour qu’un contraceptif coté masculin arrive sur le marché plus rapidement. nnAlors, à quoi ressemblent ces chances ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les tentatives cliniques humains, nous obtenons une puce. Par souci de simplicité, nous dirons que chaque puce donne 10 % de probabilités d’avoir un contraceptif masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous essayez de faire tomber la puce de manière aléatoire dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas assurer que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons faire passer suffisamment de candidats à des tentatives cliniques de période I sur des humains, nous augmentons les chances qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de bosser pour attirer l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour recevoir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les études prometteuses avec succès, plus le monde aura de probabilités de bénéficier de le contrôle des naissances pour les hommes, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.