• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin naturel – contraception permanente homme

    La contraception masculine – contraception homme

    Les trois solutions très en vogue actuellement de contraception masculinennEn dehors des solutions d’origines naturelles, le coït interrompu et «l’abstinence» ainsi que le préservatif, existe trois méthodes très en vogue actuellement de contraception à la disposition des hommes. La contraception masculine calorifique ( CMT ), la contraception hormonale masculine ( CHM ) et la vasectomie. Vous ne les connaissez pas véritablement ? Normal, les professionnels de la santé ne les prescrivent pas, les réseaux n’en parlent pas et les s’en désintéressent ! n nLa contraception masculine thermique ( CMT ) nLa chaleur testiculaire est de 2 à 4° C en dessous de la température corporelle, c’est cette différence de bouillonnement qui permet une spermatogenèse moyenne. La spermatogenèse est le process de fabrication des spermatozoïdes, qui a lieu dans les tubes séminifères des testicules. nnLa méthode de contraception thermique masculine revient à élever la bouillonnement des testicules de presque 2° C, ce qui engendre un effet inhibiteur sur la fabrication de spermatozoïdes. L’élévation de la chaleur est recueillie en déplaçant les testicules du scrotum dans la poche inguinale superficielle. nnLes testicules sont maintenus dans cette position par le port d’un dessous spécialisé qui est constitué de 95% en coton et 5 % d’élastomère. Ce sous-vêtement doit être porté une quinzaine d’heures par 24h. nnL’efficacité contraceptive est effective au bout de deux à 4 mois de port du sous-vêtement. L’utilisation de ce sous-vêtement spécialisé n’entraîne et même souffrance, ni inconfort, ni cicatrices de l’épiderme. nnLa CMT est réversible. La fécondité peut être rétablie en six à neuf mois. La durée optimale de la CMT est de quatre ans dans le but la réversibilité soit possible. nnL’efficacité de cette méthode a été évaluée auprès de 51 couples, elle a autant d’efficacité qu’une contraception hormonale . nnLa contraception hormonale masculine ( CHM ) nnLa contraception hormonale est très vite associée à la pilule prescrite aux femmes et pas souvent aux hommes. Pourtant depuis les premiers essais en 1972 bien des progrès ont été faits. Ces premiers tentatives consistaient en injections chaque semaine de testostérone pour faire descendre la concentration vue normale de spermatozoïde de 20 centaines de milliers et plus à moins de 3 millions. nnL’idée était comme pour la pilule de ralentir la participation des organes génitaux et de ce fait de bloquer la sécrétion des gonadotrophines, hormones du cerveau agissant sur la création de spermatozoïdes ou les ovocytes. nnL’injection de testostérone intervient sur les gonadotrophines signalant qu’il n’y a plus besoin d’activer les testicules d’où une section de la testostérone est produite. Il s’agit d’un effet contradictoire, puisqu’on injecte une hormone pour stopper sa sécrétion et arrêter ainsi la spermatogénèse. nnLa méthode demande une injection car la testostérone et la progestérone sont dégradables par le foie quand absorbés par direction orale. nnDeux techniques proposent été développées, testostérone, et testostérone avec progestatif. nnL’OMS a été l’organisme le plus actif dans ce domaine de recherche. Selon ses conseils la durée de confidentialité de cette contraception est restreinte à 10 huit mois. nnLa CHM est recommandée pour des hommes de 25 a quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, cancers, d’obésité, psychiatriques, etc ) ou ne absorbant pas de tabac une injection d’énanthate de testostérone ( ET ) de 200 mg en intramusculaire une fois par semaine. nnPour être efficiente il faut qu’entre un et trois mois de traitement, la concentration de spermatozoïdes soit inferieure à 1 million/ml. Si ce succès n’est pas obtenu dans ces délais la contraception ne sera pas poursuivie. nnLes améliorations sont envisageables avec ajout d’un progestatif ou avec un autre androgène, l’undéconoate de testostérone qui demanderait qu’une injection toutes les 10 semaines. nnLes contraceptifs hormonaux masculins paraissent avoir moins d’effets secondaires que n’avaient les contraceptifs féminins au moment de leur sortie et toutefois ils demeurent confidentiels. Ils peuvent être : apparition d’acné, augmentation de l’agressivité et libido démesurée, prise de poids, modifications de la option sanguine ( hématocrite supérieur ), hypertension, dépression, asthénie, aphtose, prostatite aiguë, pneumonie, syndrome de etienne. Ils sont apparus chez vingt cinq des 157 hommes à qui avait été élaboré une contraception hormonale. nnIls sont toujours réversibles dans une durée de trois ou 4 mois après l’arrêt du traitement. nnLa prescription médical est restreinte car contrairement aux femmes dont la santé sexuelle et reproductrice est regardée de près par une seule spécialité médicale, la gynécologie, les gentlemens ne se font suivre qu’en cas de problèmes de santé par différentes spécificités médicales. J C Soufir ( endocrinologie, Cochin ), à la base diabétologue, un des rares organismes proposant et défenseur de la méthode hormonale de contraception, remarque la facilité d’accès à l’information pour cette méthode. nnLa vasectomienLa vasectomie est une méthode faite de contraception masculine. C’est une démarche bénigne qui se résume à ligaturer les canaux déférents pour empêcher les spermatozoïdes de se mélanger au liquide spermatique. Ces deux fins canaux servent à conduire les spermatozoïdes – produits par les testicules – dans l’urètre. nLa rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule peut entraîner la survenue d’une grossesse. En l’absence de spermatozoïde dans le fluide séminal, la fécondation n’est plus possible. nL’opération est rapide et banale et en règle générale réalisée sous anesthésie géographique. nLa vasectomie est efficace à quasiment 100% et irréfragable. Mais arrive parfois que les corps médicaux soient nommés à ré-intervenir. Cette ré-intervention peut être douloureuse, elle est spécifiquement plus dur et coûte un peu chère et ne réussit pas toujours. nLa conservation du sperme dans une banque du sperme avant l’intervention est possible. nL’efficacité de l’opération est quasi absolue. Mais dans 2 cas sur 1000, des spermatozoïdes demeurent présents dans le sperme plusieurs mois après l’opération. c’est pourquoi il faut réaliser un spermogramme de contrôle. Le médecin recommande 15 à 20 éjaculations avant la première analyse de spermenLa vasectomie n’est pas une castration : les hormones responsables de la virilité ne sont pas impactées par l’opération. La vasectomie ne modifie et même le désir sexuel, et même la fréquence et même la durée des érections. nLa vasectomie est très peu pratiquée en France, alors qu’en Scandinavie, aux USA et en Australie, c’est une manoeuvre grandement populaire. trente-mille Belges et 500 000 Européens proposent choisi la vasectomie comme moyen de contraception.

    La contraception masculine – contraception homme

    Conseil consultatif jeunesse de l’ICMnIntroduction de la directrice générale de l’Initiative contraceptive masculine Heather Vahdat : nnDepuis que j’ai rejoint l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) en 2018, l’un de mes envies était d’établir un Conseil consultatif de la jeunesse ( CCJ ). C’est tandis j’ai découvert YTH, un organisme que j’ai désormais le contentement d’appeler mes proches collègues, que l’idée a germé pour la première fois. J’ai en direct été impressionné par l’engagement délibéré et tourné à proximité de l’extérieur du YTH envers les jeunes. Il m’est survenu à l’esprit que l’inclusion des possibilités des jeunes dans la recherche interne, les programmes et les vues en terme de santé sexuelle et génésique devrait être une pratique parfaite pour tous les ferments. Dans le cas du MCI, je crois qu’il s’agit d’une pratique étant donné que les jeunes d’aujourd’hui et leurs partenaires seront les premiers bénéficiaires des méthodes contraceptives masculines tout bonnement non hormonales, réversibles et en cours de développement. nnBien que je considérais l’établissement d’un BEA comme la priorité pour MCI, je ne m’attendais avec certitude pas à ce qu’il se concrétise si rapidement. Cet accomplissement repose fermement entre les mains de Kathryn Carpenter, notre première boursière d’été de l’Université de Caroline du Nord à la Chapel Hill’s Gillings School of Public Health. Kathryn a immédiatement accueilli l’idée d’un YAB et a été la puissance motrice pour en faire une réalité. Le croisement des chemins avec Tyrone et Connie semblait être la garantie de l’Univers que le moment était parvenu et nous voilà donc, fiers de présenter le YAB du MCI au cherche ! Le billet d’introduction du blogue de Kathryn est délivré ci-contre. nnPar Kathryn Carpenter, MCI Advocacy Strategist et présidente du conseil consultatif jeunessennEn août, l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) a tenu sa première réunion du Conseil consultatif des jeunes avec les trois premiers membres : Connie Dean, Tyrone Fields et Kathryn Carpenter. nnMCI intensifie ses efforts pour améliorer la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de toutes nouvelles méthodes de contraception masculine vraiment pas hormonale. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’étendre notre portée aux populations plus jeunes, y compris celles des campus collégiaux. Comme toute méthode masculine potentielle est à 10-15 ans, est très important d’engager le dialogue avec les jeunes maintenant, de donner l’information et de recueillir des témoignages pour éclairer les exercices de développement de produits. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’engager les jeunes dans des exercices de plaidoyer et de transmission des connaissances sur la contraception masculine via leurs réseaux, afin d’être sur que ceux qui bénéficieront des dernieres nouvelles techniques contraceptives masculines sont les plus prêts à les accepter quand ils arrivent sur le marché. nnL’inclusion des jeunes dans les organismes qui les servent est vraiment pas seulement importante à première vue, mais elle se trouve étre par ailleur fondée sur des données probantes. elle se trouve être décrite comme un ‘ droit ‘ et une ‘ priorité ‘, et peut inclure à la fois des effets directs sur les jeunes et des effets directs sur les institutions au service des jeunes ( Villa-Torres

    La contraception masculine – contraception masculine

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble complexe de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces processus obligatoires, nous pouvons trouver de toutes nouvelles façons de produire des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des principes harmonieux est le déplacement des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital coté masculin. nnArrêter le déplacement de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la création des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un cheminement nommé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme en direction du canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, puis sur la planète sauvage. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’équipement reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est la base de l’une des seules formes anciennes de contraception masculine – la vasectomie. nnle déplacement du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le transport des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir du corps. C’est un processus simple et efficiente. malheureusement, l’inversion de la vasectomie n’est pas assez crédible pour être vue comme une méthode non permanente. nnCependant, d’une multitude de groupes travaillent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les appareils occlusifs. Ces appareils marchent comme une vasectomie, mais au lieu de arreter le canal déférent, on insère un givre pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du liquide. Les appareils occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à la discrétion de l’utilisateur. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du givre, soit par une simple procédure de restauration. nnLes appareils vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge sur une longue période de la fertilité chez les hommes – une prise en charge réversible. Ces dispositifs pourraient agir pendant des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de le bénéficiaire. nnIl existe autant des approches pharmacologiques pour prévenir le déplacement du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour réaliser son programme, qui empêche le déplacement du sperme en empêchant les contractions des groupes musculaires lisses. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa reproduction est une machine grande et compliquée, avec de nombreuses méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. La prévention du transport du sperme est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés scientifiques créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers tests humains. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix divers pour les hommes, ce qui fait s’améliorer considérablement le secteur de la contraception. Cependant, il faudra peut-être encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une des raisons de ce retard est que les chercheurs offrent dû compter sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la de modifier cette expérience en un médicament clairement utilisé et rentable. Cela est dû en partie à la croyance grandement populaire que les gentlemens ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas intéressés à l’utiliser. Toutefois, les informations empiriques recueillies dans le cadre de nos propres études prouvent le différent. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer le thème de la contraception masculine pour comprendre les attitudes existantes et comment les gentlemens et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de femmes et d’hommes sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est avantageux de préciser que seulement 20 % des mecs ont carrément rejeté l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sûres allaient du plaisir d’avoir plus d’informations sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ coté masculin ‘. Cependant, 59% des mecs étaient en accord pour dire que les gentlemens et les femmes devraient être autant responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement 20 % des femmes proposent indiqué qu’elles ne seraient pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était l’envie d’en savoir plus à ce propos. Il est intéressant de souligner qu’il y a aussi un pourcentage significatif de femmes ( 25% ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre le nombre et les variété d’options contraceptives féminines et masculines a un effet beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le tension supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des hommes en terme de réplication, ce qui décuple la responsabilité des femmes. nParce que les alternatives des femmes en terme de contraception sont effectuées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation existante restent souvent cachées. Une véritable égalité sociale suggère que les femmes et les gentlemens s’orientent en direction du donner des responsabilités en terme de contraception. Nous croyons que cela pourrait de deux méthodes : nnDévelopper de dernieres nouvelles options contraceptives masculines. C’est ce qui se fait actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent penser qu’il y a une fibre pour cela. Ils sont cruciaux pour présenter le financement nécessaire à la mise à disposition de ces articles et pour rajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces pièces soient vendus et employés, il faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les rôles assumés par les gentlemens et les femmes. le premier pas pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée revient à se demander ce que les gentlemens et les femmes des différents pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en comprenant vraiment les croyances des personnes que les mentalités peuvent commencer à changer. nEngager différentes traditions pour démontrer un marché potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux personnes du dans le monde d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des attitudes sur divers discussions. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, , de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule varient selon chaque pays. Par exemple, bien que les hommes indiens âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal outil vecteur dissuasif pour tenter la pilule masculine était le manque de renseignements à ce sujet, ils ont de plus indiqué que la religion était un soucis. Alors qu’au Brésil, les gentlemens du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne est donc pas assez ‘ masculin ‘. nnCes échanges nous montrent que les femmes et les gentlemens semblent plaire que la responsabilité de la contraception repose sur les deux. Bien qu’il existe différents obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un soucis universel a été identifié : le manque d’information à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, il est essentiel de disposer de références faciles à comprendre permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être fait efficacement, il y a à coup sûr un grand marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception homme

    Être un bon père – et un homme bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les enfants. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est en toute simplicité pas complètement le bon. Les constatations minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont difficiles, même pour ceux qui les désirent beaucoup. Et peu importe la vision familiale, être un bon père – ou un bon homme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les gentlemens doivent faire preuve de créativité dans la manière dont ils concourent avec leurs partenaires à la période pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des possibilités en panne terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des options permanentes comme la vasectomie. C’est difficile d’être un homme bon et de participer de manière importante à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les hommes et les femmes ayant la capacité de prendre si et quand avoir une famille. nnEt à titre personnel, la vision de ma famille comporte au minimum un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en excellente forme, que j’aime voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de dernieres nouvelles options contraceptives, ait récemment accueilli un fils sur la planète. Cependant, la mission de MCI n’est pas simplement de réduire le volume de naissances dans le monde, mais de s’assurer que les personnes ont les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les enfants. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils offrent besoin pour réaliser leur unité familiale idéale – peu importe la forme. nnLes taux de grossesses tout bonnement non désirées sont très élevés – plus de cinquante pour cent aux États-Unis seulement. Et les hommes n’ont en toute simplicité pas le choix de participer à cette conversation de manière équitable. En développant de nouvelles possibilités masculines, nous augmentons la capacité des mecs à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le désirent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des méthodes masculines sur le marché. En fait, mon fils sera sans l’ombre d’un doute l’un des premiers hommes à pouvoir utiliser de nouvelles possibilités. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la conception de produits pour . Les jeunes d’aujourd’hui sont les usagers de la contraception masculine future et le monde évolue rapidement. Leurs perceptions de ce que cela montre d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les possibilités équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus d’options que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux types de gars et de filles permettront aux familles de décider de leur saine futur. Et pendant que j’apprends à mon fils à être un garçon bon, il m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Par Lily Cratchley, ambassadrice de Gale à l’Université de BirminghamnJe suis un étudiant de seconde année qui termine actuellement mon baccalauréat spécialisé en littérature anglaise et en analyses américaines et canadiennes. Ce cours multidisciplinaire me permet d’étudier différents aspects de la littérature, de l’histoire et de la culture américaines modernes, ainsi que de la littérature anglaise ancienne, y compris la poésie de Wyatt et les pièces de Shakespeare. Pendant le trimestre, j’aime m’occuper en faisant du bénévolat pour une société qui aide les petits défavorisés de la région, en me préparant pour une année hors de france en amérique du Nord, en visitant les attractions que la seconde ville d’Angleterre a à offrir avec des copains et, bien sûr, en opérant comme ambassadeur pour Gale. nnLa Journée mondiale de la femme a été célébrée le vendredi 8 mars dernier et, comme toujours, elle nous a donné l’occasion de songer à la lutte des femmes pour le suffrage universel, l’émancipation et l’égalité. Plusieurs instants marquants de l’histoire des femmes offrent marqué notre capacité à mener la vie que nous menons aujourd’hui, notamment l’obtention du droit de vote en 1918, l’adoption de la loi sur l’égalité salariale en 1970 et, bien sûr, la légalisation de la pilule contraceptive orale en 1961, permettant aux femmes d’avoir pour terminer un droit de regard sur leurs droits de réplication. nnMaterial in Gale Primary Source met en lumière les impressions de la pilule contraceptive sur la vie des femmes au cours des années 1960, qui offrent changé leur vie. L’annonce dans les paragraphes suivants de la société pharmaceutique Bayer accorde au progrès médical le mérite de ‘ permettre aux femmes d’accomplir leur vie en toute liberté de choix ‘, ce qui suggère de plus que ‘ peu de choses ont eu un plus grand impact sur la société du XXe siècle ‘ que la pilule. nn ‘ Bayer. ‘ Economist, 22 déc. 2007, p. 15. The Economist Historical Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9DVAW0n ‘ Bayer. ‘ Economist, 22 déc. 2007, p. 15. The Economist Historical Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9DVAW0nDes articles plus récents dans la base de données montrent cependant que la mise en place d’une pilule contraceptive masculine sera sans doute la prochaine phase à proximité de une plus grande égalité des sexes. L’un des premiers articles parus dans Gale Primary Sources à faire état de cette a été proposé dans le Times en 1969, et déclarait que ‘ d’ici 1975, devrait y avoir une ‘ pilule ‘ masculine ‘. L’article, qui fait état des prédictions de quarante experts du Bureau de l’économie de la santé, jette cette prédiction médicale avec d’autres, y compris ‘ des médicaments plus efficaces, notamment pour les problèmes dépressifs et psychotiques ‘, à la fin des années 1970, et, comme son titre le suggère, la disponibilité de ‘ cœurs artificiels en 1990 ‘. nn ‘ Coeurs artificiels d’après les prévisions de 1990. ‘ Times, 10 nov. 1969, p. 3, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9Erzt1 n ‘ Coeurs artificiels d’après les prévisions de 1990. ‘ Times, 10 nov. 1969, p. 3, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/9Erzt1nBien que plusieurs de ces flashs aient pris forme, la pilule contraceptive masculine n’est pas prêt. Ce billet de blog explore pourquoi, plus de quarante ans depuis 1975, la pilule masculine n’a toujours pas été mise sur nos tablettes. Il paraît que la possibilité d’une pilule masculine soit fondamentalement entravée par deux éléments prédominants : les inquiétudes du public – des mecs et des femmes – vis-à-vis de la réaction du public et le manque de financement des grandes compagnies pharmaceutiques. nnLa réaction du public paraît être enracinée dans l’idée qu’on ne peut pas faire confiance aux pour prendre une pilule tous les jours, ce qui assure l’efficacité de la pilule également contraceptif. Un article subséquent du Times de 1987 traite de cette question, déclarant que ‘ la plupart des femmes ne feraient pas confiance à leur partenaire pour sortir le félin – et encore moins pour remémorer de prendre une pilule contraceptive masculine ‘, et affirmant que 70 % des femmes ne croiraient pas un garçon qui dit qu’il prend la pilule. nn ‘ Difficile à avaler. ‘ Times, 29 décembre 1987, p. 2, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98bz81n ‘ Difficile à avaler. ‘ Times, 29 décembre 1987, p. 2, The Times Digital Archive, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98bz81nCependant, la recherche suggère de plus que les hommes devraient être d’autant plus reconnus ; un produit du Daily Mail confirme que ‘ 66 % des hommes prendraient la pilule contraceptive masculine si elle était prêt ‘ et raconte l’histoire de deux ( Sandro et Glenn ) qui proposent essayé la pilule masculine de manière journalière pendant un an. Malgré les sensations secondaires pour l’ ‘ avoir tout le monde au boulot avec des points de suture ‘ et une ‘ bonne dose de traction des jambes ‘, les gentlemens semblaient aimer porter une section du fardeau contraceptif avec leur partenaire. Sandro a dit que cela lui a apporté un ‘ sentiment de ‘ et Glenn a annoncé qu’il ‘ était désolé d’arrêter le procès ‘ après les 12 mois indispensables. Cet article remet en question les attitudes oublieuses et irresponsables, stéréotypées et associées aux hommes, et propose qu’il existe, en fait, un marché pour la pilule contraceptive masculine. nn ‘ Pouvez-vous faire confiance à un homme qui est sur la pilule ? ‘ Daily Mail, 29 février , p. 47. Daily Mail Historical Archive, 1896-2004, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98c6z7 n ‘ Pouvez-vous choisir un homme qui est sur la pilule ? ‘ Daily Mail, 29 février 2000, p. 47. Daily Mail Historical Archive, 1896-2004, http : //tinyurl. galegroup. com/tinyurl/98c6z7nChanger les attitudes à l’égard d’une pilule contraceptive masculine est une évolution merveilleusement progressive, mais pas si les grandes entreprises n’emboîtent pas le pas en investissant de l’argent dans ce concept. Ce recul dans le développement d’une pilule mâle a été évident dès les premières phases de la tchat. Un article sur un piédestal, intitulé ‘ La pilule contre le désastre de l’ego coté masculin ‘, affirmait en 1970 que ‘ la plupart des compagnies pharmaceutiques ne se donnent même pas la peine de fournir de l’argent ou des installations pour la recherche interne sur le développement d’une pilule contraceptive masculine certaine et efficace ‘, ce qui revient à ‘ le fait que la plupart des compagnies sont dirigées par des hommes et qu’elles n’aiment pas trafiquer la fertilité des hommes ‘. nn ‘ GRAVElliNGS. ‘ Piédestal, 1970, p. 10. Archives of Sexuality

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que l’épididyme ? nDans le système reproducteur masculin, l’épididyme et le canal déférent s’avèrent être le système canalaire des organes reproducteurs masculins. Ces conduits se trouvent le long des testicules. L’épididyme est un ensemble de deux tubes enroulés ( un pour chaque testicule ) qui se raccorde au canal déférent. nnL’épididyme inclus trois parties. Près du plus haut des testicules se trouve la tête de l’épididyme, qui stocke les spermatozoïdes jusqu’à ce qu’ils soient prêts à mûrir. ensuite, y a le corps, un long tube torsadé où les spermatozoïdes mûrissent. Cette maturation dure environ une semaine. Le dernier est la bite, qui se connecte au canal déférent, aussi nommé canal déférent ou canal déférent. De là, le sperme est transporté dans le canal éjaculatoire. nnL’épididyme est une partie peu connue et bien documentée du dispositif reproducteur coté masculin. Des chercheurs du Royaume-Uni proposent remarqué que l’un des impressions secondaires d’un médicament utilisé pour traiter des maladies comme la schizophrénie et l’hypertension artérielle est de bloquer l’éjaculation. Ces chercheurs ont découvert le mécanisme d’action de ce médicament : En fermant les canaux dans l’épididyme et le canal déférent, le passage du sperme est empêché. Le sperme reste alors dans les tubes déférents du canal vasculaire et est de manière naturelle recyclé par l’instance. nn nnCes chercheurs proposent mis au point un contraceptif contraceptif pour nommé la pilule pour draps propres. Pour en savoir plus à ce propos et sur d’autres méthodes contraceptives masculines réversibles tout bonnement non hormonales sûres, cliquez maintenant.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Un bilan de la situation existante en terme de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et efficaces continuent d’échapper au grand public, mais aussi avec plusieurs toutes nouvelles possibilités en cours de recherche, peut s’écouler de multiples années avant que les hommes aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, les corps médicaux et les spécialistes agissent d’arrache-pied pour conférer aux hommes les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est et même plus difficile ni plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un garçon et une femme se sentiraient également investis dans la prévention d’une grossesse tout bonnement non planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. les dames sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception car les problèmes des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour différentes raisons, le moteur de recherche sur le contrôle des naissances chez les hommes avance à une cadence différent et avec un secours différente de celle des études chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les spécialistes ne sont pas encore engagés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour réaliser le contrôle des naissances chez les gentlemens a été un test clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a vérifié l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour hommes chez 320 joueurs en bonne santé âgés de 18 à 45 ans dont le volume de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des résultats encourageants en réduisant le volume de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf 4, et 75 % d’entre elles offrent indiqué qu’elles pourraient être disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé ensuite que trois des quatre grossesses ont eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit totalement efficiente ). nnMalgré les commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité correspondant à l’Organisation mondiale de la santé qui a est établi que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un organisme – étaient supérieurs à ceux de la recherche géolocalisée. Et s’il est vrai que 20 hommes offrent abandonné l’étude à cause d’effets secondaires typiques de la contraception féminine ( libido, douleurs sur les fibres musculaires, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces sensations secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une incidence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont complètement normaux dans les études cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand nombre d’hommes ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui proposent signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut s’avérer décourageante, mais les spécialistes sont toujours en faveur des alternatives masculines. L’équipe à l’origine du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – une nouvelle fois, l’ajustement et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les essais cliniques de période II – tandis que d’autres groupes explorent différentes options. nnUne de ces alternatives à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du dispositif reproducteur coté masculin qui transporte le sperme et c’est ce qui est coupé pendant une vasectomie. ) Le givre est injecté lors d’une intervention rapide en consultation extérieur dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de gel semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun effet sur la utilisation sexuelle. Les effets secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif semblable à Vasalgel et est plus proche du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux locaux en Inde, tandis que l’équipe derrière Vasalgel se prépare pour ses premières analyses cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un composé injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est infaillible presque sans attente et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les spécialistes de Vasalgel testent le’rinçage’ du gel plutôt qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un contrôle depuis 15 ans et les rapports montrent qu’il est très efficace. nnProtection pour l’instantnIl peut s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces possibilités n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il demeure deux alternatives principales pour les hommes : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les hommes sexuellement actifs, surtout ceux dont le style de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus grandement acceptée chez les hommes de 50 ans et plus, avec près de 500 000 hommes qui se font ‘ arreter ‘ tous les ans aux États-Unis. au contraire de la croyance moderne, la vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle de l’homme et peut prendre jusqu’à trois mois pour être efficace. Il n’est cependant pas sans contraintes. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très coûteuse et ne fonctionne pas toujours, alors est essentiel de prévoir cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est dur de l’inverser, les vasectomies sont en général considérées par les paires qui offrent fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les gentlemens qui ont des relations hétérosexuelles engagées sur une longue période qui, avec leur partenaire, ne veulent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour encaisser une vasectomie – est donc exactement celle qui peut disposer des possibilités contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le nombre d’options de contraception pour les hommes change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements potentiels au mandat en terme de contraception de la Loi sur les soins faibles et sur la manière dont les régimes d’assurance couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les gentlemens et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les solutions contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas d’option pour les gentlemens à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les gentlemens peuvent quand même être des joueurs actifs et responsables dès que l’objectif est la contraception.