• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine hormonale – contraception homme gel

    La contraception masculine – contraception homme

    Une méthode contraceptive doit présenter parfaitement quatre critères : efficiente, réversible, acceptable, faible coût. nnLes trois majeures solutions contraceptives masculines utilisées sont : nnle préservatif masculin ;nle coitus interruptus ;nla vasectomie ( à considérer comme irréfragable ). nLe préservatif coté masculin est la seule méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ). nnLe coitus interruptus est la méthode contraceptive masculine la plus simple mais la moins efficace. nnLa vasectomie est la méthode contraceptive masculine la plus infaillible ( IP = 0, 1 % ). elle est cependant irréversible. Elle doit être menée dans le respect de la loi du 4 juillet 2001 qui prévoit un délai de 4 mois de , sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ;nayant reçu une information concise et intégrale ( dossier de renseignements rédigé ) ;nayant signé un consentement note. nAvant l’intervention chirurgicale, le patient peut réaliser une cryoconservation du sperme ( CECOS ), et après l’intervention le patient doit utiliser une autre méthode contraceptive pendant 12 semaines. Elle ne sera interrompue qu’après la réalisation d’un spermogramme montrant une absence de spermatozoïdes. nnI – POUR COMPRENDREnLa contraception masculine contient des moyens contraceptifs et la stérilisation. nnLa définition de la contraception est : « méthode permettant d’obtenir une fécondité nulle ». La stérilisation est un terme plus général signifiant : « méthode détruisant les organismes ». Ainsi, il existe la stérilisation à visée contraceptive. La stérilisation féminine ou masculine est un acte chirurgical, réalisé par une infirmère en établissement de santé public ou privé ( centre hospitalier ou clinique ). C’est une méthode contraceptive qui se distingue extrêmement des autres techniques existantes car son objectif est d’interdire de manière définitive la procréation. Il correspond de la prendre en compte comme irréfragable. nnLa spermatogenèse a lieu dans les testicules à partir des spermatogonies ( cellules souches ) qui se transforment ensuite en spermatocytes I qui vont supporter la mitose réductionnelle de la méiose pour donner les spermatocytes II. Ces spermatocytes II vont donner les spermatides après avoir subi la mitose équationnelle. Les spermatides, qui sont en réalité des spermatozoïdes immatures, vont éprouver une phase d’affinage, appelée spermiogenèse, pour donner naissance aux spermatozoïdes. À la sortie du testicule, les spermatozoïdes, bien que morphologiquement différenciés, sont donc immatures et non fertiles et vont le devenir lors du passage dans l’épididyme ( qui concorde au canal épididymaire, long tube pelotonné sur lui-même ). Les spermatozoïdes transitent ensuite dans le canal déférent jusque dans la prostate. nnA. MESURE D’EFFICACITÉnUne méthode contraceptive touche à éviter la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde. Elle doit présenter 4 critères inévitables : nnefficace ;nréversible ;nacceptable ;nfaible coût. nL’efficacité d’une méthode contraceptive est évaluée par l’indice de Pearl ( IP ) calculé par la formule suivante : IP ( % ) = [ ( volume de grossesses tout bonnement non planifiées/nombre de mois de confidentialité d’une méthode contraceptive ) × 1 200]/100. nPlus l’IP est faible et plus la méthode contraceptive est efficace. Cependant, il s’agit de l’efficacité théorique d’une méthode contraceptive puisque l’IP est encore calculé en condition d’usage optimale. nnB. MOYENS CONTRACEPTIFSnLe préservatif. nLe rapport interrompu, ou retrait ou coitus interruptus. nLe traitement hormonal. nLes substances spermicides. nLa stérilisation par vasectomie. nII – LE PRÉSERVATIF MASCULINnLe préservatif masculin couvre le pénis d’une fine membrane afin de prévenir l’émission de sperme dans le vagin. Les préservatifs en latex sont les plus efficaces. Le polyuréthane peut être employé en cas d’allergie. nnIl s’agit de la méthode contraceptive masculine la plus utilisée. l’indice de Pearl du préservatif masculin est de 2 % mais le taux d’échec en condition d’utilisation réelle peut aller jusqu’à 15 % ( OMS 2005 ). La émission d’une information intégrale sur l’utilisation correcte et les différentes fonctionnalités du préservatif coté masculin épaule son efficacité. nnLe préservatif coté masculin est la seule méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ) ( tableau 1. 1 ). nnTableau 1. 1 Préservatif coté masculin. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 2 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Fonction de l’information du patientnCoût FaiblenFonctions Contraception, prévention des ISTnPrécautions : vérifier la date de péremption, éviter les objets tranchants lors des maniements ( bagues… ). nPour la prévention des IST : éviter le contact avec le pénis avant la création du préservatif. En cas de mauvais fonctionnement, rupture ( rare ) : la partenaire doit savoir le risque de grossesse si besoin. concernant l’accident d’exposition aux agents infectieux : le couple doit se présenter rapidement aux urgences où une procédure est institutionnelle 24/24 h. Un traitement préventif VIH est réalisable jusqu’à 72 heures. nIII – LE COITUS INTERRUPTUS ( RETRAIT ) nLe coitus interruptus consiste à enlever le pénis du vagin avant l’éjaculation. Les avantages de cette méthode contraceptive sont sa simplicité, son coût inexistant et l’absence de contre-indication. nnL’indice de Pearl du coitus interruptus est de 4 % mais le taux d’échec en condition d’utilisation réelle peut aller jusqu’à 27 % ( OMS 2005 ). Les échecs sont expliqués par la présence de quelques spermatozoïdes dans la fraction initiale de l’éjaculation, et la difficulté des mecs à faire examiner leur éjaculation ( tableau 1. 2 ). nnTableau 1. 2 Coitus interruptus. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 4 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Difficulté de réalisationnCoût InexistantnFonctions Contraception uniquementnIV – TRAITEMENT HORMONALnIl est envisageable en administrant de la testostérone associée à de la progestérone d’entraîner une infertilité masculine. L’efficacité est bonne, mais les impressions secondaires et la compréhension sur le long terme rendent cette méthode inutilisable dans la pratique. Ce moyen n’est donc pas exploité. nnV – SUBSTANCES SPERMICIDESnIl n’existe pas actuellement de substance spermicide intra-urétrale. Les produits spermicides sont donc intravaginaux ( cf. contraception ). nnVI – LA VASECTOMIEnA – PRINCIPESnLa vasectomie est une méthode de stérilisation masculine. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à ligaturer, sectionner et/ou coaguler les canaux déférents à la hauteur scrotal pour empêcher les spermatozoïdes de se mélanger au liquide spermatique ( fig. 1. 1 ). La vasectomie est une intervention à visée contraceptive normalement faite. nnIl n’a pas été inventé à l’heure actuelle de solution d’occlusion temporaire des canaux déférents. nnDifférentes variantes chirurgicales offrent été décrites mais dès fois l’intervention est réalisée sous anesthésie régionale, parfois sous anesthésie générale. On pratique une courte incision de chaque côté à la partie haute du scrotum. Le canal déférent est saisi par une pince. Il est sectionné et généralement on en excise quelques millimètres. Puis le canal est obturé par un fil ou une coagulation des deux côtés. On peut compléter le geste en interposant des tissus entre les deux extrémités. pour terminer, les deux incisions seront refermées. nnMalgré l’existence de techniques microchirurgicales de reperméabilisation, la vasectomie est proposée au patient comme irréversible. nnUne cryoconservation du sperme ( dans un centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains [CECOS] ) peut être proposée au patient avant procéder à le geste chirurgical. nnB – COMPLICATIONS POSTOPÉRATOIRESnMalgré la rapidité et la facilité de l’intervention, certaines complications postopératoires peuvent survenir : nnhématome : 1–2 %ninfection : 0–2, 5 %ndouleur chronique : 3–6 %népididymite congestive : 0–2 %nretard de cicatrisation : 0–2 %natrophie testiculaire : rarengranulome : 1–4 %nC – MESURES ASSOCIÉESnLa stérilisation après vasectomie n’est pas instantanée puisque quelques spermatozoïdes peuvent persister dans les vésicules séminales. Il est par conséquent nécessaire que soit maintenue une autre méthode contraceptive 12 semaines après l’intervention ( bien l’expliquer au patient ). Elle ne pourra être interrompue qu’après la réalisation d’un spermogramme montrant l’absence de spermatozoïdes. La vasectomie ne modifie pas le espace de fluide spermatique donné au moment de l’éjaculation. nnD – EFFICACITÉnIl s’agit de la méthode contraceptive la plus crédible ( tableau 1. 3 ). le critère de Pearl de la vasectomie est de 0, 1 % et le taux d’échec en condition d’usage réelle de 0, 15 % ( OMS 2005 ). Les principales causes d’échec sont : nnrapports porno vraiment pas protégés avant stérilisation du liquide spermatiquennon-section d’un déférent pendant la chirurgienreperméabilisation spontanée du déférentnTableau 1. 3 Vasectomie. nEfficacité Excellente ( IP = 0, 1 % ) nRéversibilité IrréversiblenAcceptabilité Excellente ( après choix de celui qui est lourdement atteint ) nCoût FaiblenFonctions Stérilisation contraceptive nE – INDICATIONSnLa vasectomie est conseillée pour des paires désirant une contraception permanente et tout bonnement non réversible. nnF – ASPECT ÉTHIQUEnDepuis la loi du 4 juillet 2001 ( art. L. 2123-1 Code de la santé publique ), la vasectomie peut être accomplie sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ( si personne handicapée sous tutelle ou curatelle, oui, mais avec des conditions ) ;nayant reçu une information limpide et complète sur les conséquences du moyen, et les risques encourus. nL’acte ne peut être pratiqué que dans un organisme de soins. nnAu cours de la première consultation, le médecin doit remettre au patient un dossier de renseignements affiche et l’informer sur : nnl’ensemble des méthodes contraceptives disponibles ;nl’irréversibilité théorique de la vasectomie ;nla possibilité d’effectuer une cryoconservation du sperme ( CECOS ) avant la vasectomie ;nle risque d’échec et de complication postopératoire de la vasectomie ;nla nécessité d’employer une autre méthode contraceptive pendant 12 semaines après la vasectomie ;nl’absence de modification de l’érection ou de l’éjaculation après la vasectomie. nUn délai de réflexion de 4 mois se doit d’être respecté entre les deux consultations préopératoires avant la réalisation de la vasectomie. nnConsentement pour vasectomie [2]nJe soussigné, _____________, demande à endurer une vasectomie, c’est-à-dire une stérilisation à visée contraceptive de mon plein gré, sans encaisser aucune pression ni avoir été poussé d’une quelconque façon. Je sais qu’il existe d’autres techniques de contraception temporaire. Je suis entièrement conscient que l’opération me rendra incapable d’avoir des enfants. Je sais qu’il y a un certain risque postopératoire et que l’opération peut ne pas être un succès de première intention. Je sais que je peux revenir sur ma décision jusqu’au dernier moment avant l’opération. J’ai eu toute latitude pour poser des interrogations auxquelles on a répondu à mon totale satisfaction. nFait à : nLe : nSignature : nnLors de la 2e consultation, le patient devra remettre un consentement rédigé. nnEn accord avec l’individu, la présence de témoin ( infirmier ) peut être nécessaire. nnLe médecin peut refuser, mais doit alors en informer le patient dès la première visite. S’il s’agit d’un majeur incapable, l’acte ne peut être pratiqué que s’il existe une contre-indication indeniable à toute autre méthode contraceptive ou une impossibilité vérifiée de les mettre en oeuvre.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conseil consultatif jeunesse de l’ICMnIntroduction de la directrice générale de l’Initiative contraceptive masculine Heather Vahdat : nnDepuis que j’ai rejoint l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) en 2018, l’un de mes désirs était d’établir un Conseil consultatif de la jeunesse ( CCJ ). C’est quand j’ai trouvé YTH, un organisme que j’ai à présent le bonheur d’appeler mes proches collègues, que l’idée a germé pour la première fois. J’ai sans attente été impressionné par l’engagement délibéré et tourné à proximité de l’extérieur du YTH envers les jeunes. Il m’est venu à l’esprit que l’inclusion des perspectives des jeunes dans la géolocalisation, les programmes et les politiques en terme de santé sexuelle et génésique devrait être une technique exemplaire pour tous les organismes. Dans le cas du MCI, je crois qu’il s’agit d’une pratique étant donné que les jeunes hommes d’aujourd’hui et leurs partenaires seront les premiers bénéficiaires des méthodes contraceptives masculines tout bonnement non hormonales, réversibles et en cours de développement. nnBien que je considérais l’établissement d’un BEA comme une priorité pour MCI, je ne m’attendais sans aucun doute pas à ce qu’il se concrétise si rapidement. Cet accomplissement repose fermement entre les mains de Kathryn Carpenter, notre première boursière d’été de l’Université de Caroline du Nord à la Chapel Hill’s Gillings School of Public Health. Kathryn a très vite accueilli l’idée d’un YAB et a été la force motrice pour en faire une réalité. Le croisement des chemins avec Tyrone et Connie semblait être la confirmation de l’Univers que le moment était parvenu et nous voici donc, fiers de présenter le YAB du MCI au dans le monde ! Le billet d’introduction du blogue de Kathryn est fourni ci-après. nnPar Kathryn Carpenter, MCI Advocacy Strategist et présidente du conseil consultatif jeunessennEn août, l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) a tenu sa première réunion du Conseil consultatif des jeunes avec les trois premiers membres : Connie Dean, Tyrone Fields et Kathryn Carpenter. nnMCI intensifie ses exercices pour augmenter la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de dernieres nouvelles méthodes de contraception masculine tout bonnement non hormonale. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’étendre notre portée aux populations plus jeunes, y compris celles des campus collégiaux. Comme toute méthode masculine éventuelle est à 10-15 ans, est très important d’engager le dialogue avec les jeunes maintenant, de offrir l’information et de recueillir des témoignages pour éclairer les exercices de développement de produits. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’engager les jeunes dans des efforts de plaidoyer et de transmission des connaissances sur la contraception masculine par le biais de leurs réseaux, afin de s’assurer que ceux qui bénéficieront des nouvelles méthodes contraceptives masculines sont les plus prêts à les accepter quand ils arrivent sur le marché. nnL’inclusion des jeunes dans les ferments qui les servent est tout bonnement non seulement importante à première vue, mais elle est aussi établie sur des données probantes. elle est décrite comme un ‘ droit ‘ et une ‘ priorité ‘, et peut inclure à la fois des sensations directs sur les jeunes et des effets directs sur les institutions au service des jeunes ( Villa-Torres

    La contraception masculine – contraception homme

    Motilité du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces processus indispensables, nous pouvons trouver de nouvelles façons de réaliser des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’une des principales modalités du sperme est sa capacité de nager dans le tractus génital. Cette capacité, ou mobilité des spermatozoïdes, est l’une des cibles les plus excitantes de la contraception masculine. nnMort dans l’eau – Arrêter la motilité des spermatozoïdesnLa motilité des spermatozoïdes est la capacité des spermatozoïdes à nager dans l’appareil reproducteur effeminé afin de féconder un ovule. La tige du sperme, le flagelle, est ce qui donne la motilité du sperme. Propulsé par l’ATP, la biroute propulse les spermatozoïdes vers sa cible en les fouettant d’avant en arrière. nnLa motilité des spermatozoïdes, comme vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la façon d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rougeâtre, vers l’ovule. nLa motilité des spermatozoïdes, telle que vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la manière d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rouge bordeaux, vers l’ovule. Photo de Gilberto Santa Rosa, distribué sous licence CC-BY 2. 0. nCependant, les spermatozoïdes ne se déplacent pas en une seule ligne droite. La motilité des spermatozoïdes peut être classée de différentes façons, telles que les mouvements droits, les zigzags, les vibrations, ou simplement vraiment pas mobiles. Ces différentes formes de mobilité déplacent les spermatozoïdes de différentes façons. L’exposition à divers signaux modifie le mécanisme de guidage, ce qui finit par guider les spermatozoïdes à proximité de l’ovule. nnUne fois que les spermatozoïdes approchent de l’ovule, ils éprouvent un process nommé capacitation. Ce cheminement est déclenché par la présence de calcium et induit une période d’hyperactivation dans le sperme. Les flagelles se déplacent avec une courbure et une longueur d’onde élevées, propulsant les spermatozoïdes vers l’ovule. Cette étape commence également à déstabiliser la membrane acrosomique, qui est cruciale pour la fécondation. nnTout médicament qui bloque la motilité des spermatozoïdes peut apporter un réel changement dans le monde de la contraception. Ces médicaments pourraient avoir un délai d’apparition très court et n’avoir besoin d’être pris que peu de temps avant le coït. de plus, car les spermatozoïdes démontrent leur mobilité dans le tractus génital féminin, les femmes pourraient être en mesure d’utiliser ce contraceptif aussi bien, offrant une véritable équité dans le panorama contraceptif. nnIl existe de multiples cibles bien renommées de la motilité des spermatozoïdes qui pourraient être utilisées pour le développement de contraceptifs masculins. Certains sont actuellement en cours de développement, notamment Eppin, The ion channel CatSper et Na/K ATPase. MCI a financé des travaux dans ce secteur avec Patricia Cuasnicu en Argentine. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa réplication est un appareil grande et difficile, avec de nombreuses méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le process. L’arrêt de la motilité des spermatozoïdes est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le déplacement et la fécondation des spermatozoïdes sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises spécialistes créeront de nombreuses formes de contraception masculine avec des profils de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception homme

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers contrôles hommes. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix divers pour les gentlemens, ce qui fait s’améliorer vraiment le domaine de la contraception. Cependant, il faudra peut-être encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une de diverses raisons de ce retard est que les chercheurs ont dû compter sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la de transformer cette expérience en un médicament grandement exploité et rentable. Cela est dû en partie à la croyance clairement répandue que les hommes ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas intéressés à l’utiliser. Toutefois, les datas empiriques recueillies dans le cadre de nos propres études prouvent le différent. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer le thème de la contraception masculine dans le but de comprendre les attitudes anciennes et comment les hommes et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de filles et de mecs sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est avantageux de spécifier que seulement 20 % des hommes ont carrément éloigné l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sécurisant allaient du plaisir d’avoir plus d’actualités sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ masculin ‘. Cependant, 59% des hommes étaient de votre avis pour dire que les gentlemens et les femmes devraient être aussi responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement 20 % des femmes offrent indiqué qu’elles ne seraient pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était l’envie d’en savoir plus à ce sujet. Il est intéressant de spécifier qu’il y a aussi un pourcentage significatif de meufs ( 25% ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre la quantité et les types d’options contraceptives féminines et masculines a un résultat beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le tension supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des hommes en matière de reproduction, ce qui décuple la responsabilité des femmes. nParce que les alternatives des femmes en terme de contraception sont présentées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation actuelle restent souvent cachées. Une véritable égalité sociale sous-entend que les femmes et les gentlemens s’orientent vers le partage des responsabilités en matière de contraception. Nous croyons que cela pourrait se faire de deux façons : nnDévelopper de nouvelles options contraceptives masculines. C’est ce qui se fait actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent penser qu’il y a un marché pour cela. Ils sont de première importance pour transmettre le financement nécessaire à la mise à disposition de ces produits et pour ajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces articles soient vendus et employés, il faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les métiers assumés par les gentlemens et les femmes. le premier pas pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée se résume à se demander ce que les gentlemens et les femmes des différents pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en comprenant réellement les croyances des gens que les mentalités peuvent commencer à changer. nEngager différentes cultures pour démontrer un marché potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux gens du monde entier d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des réactions sur divers discussions. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, , de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule changent selon chaque pays. Par exemple, bien que les hommes hindous âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal facteur dissuasif pour tenter la pilule masculine était le manque d’information à ce propos, ils offrent également indiqué que la religion était un soucis. Alors qu’au Brésil, les gentlemens du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne serait donc pas assez ‘ masculin ‘. nnCes négoces nous montrent que les femmes et les hommes paraissent convenir que la responsabilité de la contraception repose sur les deux. Bien qu’il existe divers obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un soucis universel a été identifié : le manque d’information à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, est important de disposer d’actualités précises permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être effectué efficacement, il y a à coup sûr un grand marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception homme

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble complexe de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement indispensables, nous pouvons trouver de toutes nouvelles façons de concevoir des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des processus est la création de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la conception de spermatozoïdes matures à partir de cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population contient à la fois des cellules souches et des spermatogonies de différenciation, qui essuient une série de divisions mitotiques pour amplifier le volume de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la deuxième phase de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique intervient et les spermatocytes éprouvent deux divisions qui divisent par deux le volume de chromosomes présents dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe processus de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes totalement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, période finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) endurent d’importants changements et ressemblent d’autant plus à ce que nous appelons le sperme traditionnel, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes vraiment pas mobiles sont transportés vers l’épididyme. Les spermatozoïdes éprouvent un cheminement de maturation leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité à proximité de l’avant et deviennent apte de fécondation. nnUne façon d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les style d’hormones. Des essais cliniques sont en cours sur la conception de contraceptifs hormonaux masculins, mais il existe de nombreuses approches non hormonales pour arrêter la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui stoppe la spermatogenèse aurait des caractéristiques intéressantes, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un certain temps pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, mais aussi après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans ce secteur, comme Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son métier sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du dans le monde se concentrent sur différentes approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin d’empêcher la réalisation de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa reproduction est une machine grande et compliquée, avec de nombreuses façons d’ajouter un frein temporaire sur le process. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du transport, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    L’an dernier, le contraceptif coté masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui proposent révélé qu’il était infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont exploité sur une période d’1 année. C’est en réalité plus efficace que les contraceptifs courants comme les préservatifs féminins, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif masculin a été interrompu parce que 20 des hommes proposent trouvé les impressions secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de filles l’ont souligné, ces sensations secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent subir lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai réussi et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des sensations secondaires potentiellement débilitants pendant des décennies sans autre recherche pour les atténuer ? La souffrance masculine est-elle prise plus au sérieux que la souffrance féminine ? de nombreuses personnes ont aussi fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction secondaire à la d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes élèves à la littérature britanique voudront peut-être se demander si les représentations de la affliction dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ offrent contribué aux idées sexuées de la douleur et de la douleur dans la société en général. Les candidats en médecine et en sciences biomédicales pouvaient examiner les résultats des tentatives de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les élèves emballés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, peut être nécessaire de faire une lecture plus très large des biais de le moteur de recherche interne scientifique et des méthodes dont les découvertes scientifiques offrent souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – contraception homme

    3 méthodes de commencer une conversation sur la contraception masculinenIl peut être dur d’entamer une conversation sur la contraception. Mais lorsque la conversation prend du retard, nous serons heureux de vous aider en vous exposant trois bonnes méthodes d’aborder un sujet qui ne manquera pas d’animer la tchat. nn1 – Mettez l’embarras de côté. nnIl n’y a pas besoin d’être embarrassé. La contraception est un sujet normal dans les pays d’aujourd’hui. Près de 98 % des femmes sexuellement actives proposent pris une forme quelconque de contraception, et plus de 60 % de toutes les femmes utilisent actuellement la contraception. Les conversations sur le contrôle des naissances dissipent les mythes et encouragent les autres à se renseigner sur les atouts de la planification familiale. nn2 – Économiser l’argent des contribuablesnIl y a d’énormes avantages financiers à la contraception pour nous tous, contribuables ET pour l’individu qui utilise la contraception. Pour chaque dollar investi dans la planification de famille, les contribuables économisent près de quatre fois plus en bout de ligne. nnEt pour tout femme qui utilise la contraception, une famille économise véritablement. Considérez si nous avions des possibilités de contraception masculine – nous pourrions doubler notre résultat. Plus de la moitié des mecs interrogés utiliseraient une nouvelle méthode contraceptive éventuelle, et les femmes proposent déclaré en très grande majorité qu’elles feraient confiance à leur partenaire pour s’occuper de la contraception. nn3 – C’est important pour VOUS. nLes raisons d’appuyer la contraception masculine sont aussi différentes que les personnes qui le font. Certains l’utilisent comme plate-forme pour l’égalité des sexes. D’autres y voient un moyen de faire s’améliorer la planification de famille et le moteur de recherche interne scientifique. Nous connaissons des personnes qui veulent que les alternatives contraceptives masculines aient un résultat sur le changement climatique. Et bien sûr, beaucoup de mecs veulent s’impliquer dans la conversation sur la duplication. nnPeu importe votre raison, le fait d’entamer une conversation sur l’importance de la contraception masculine soutient transmettre le mot et à bâtir un avenir prometteur.

    La contraception masculine – contraception homme

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir diagnostiqué la contraception masculine dans vos manuels de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules possibilités disponibles. nnLes femmes ont toujours été habits responsables de la contraception, parfois sous forme de pilules tout au long du mois, parfois sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les progrès de la méthode médicale, les femmes se sont vu offrir une nouvelle manière de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( le cas échéant ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports sexy, jusqu’à 72 heures. Ces pilules offrent des sensations secondaires dangereux sur une longue période comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer du col de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie mais également la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% d’assurance. Il est grand temps que les hommes portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans ce billet ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une façon meilleure et plus efficace d’avoir des rapports graveleux sans porter de préservatif, ou d’avoir à prendre en compte une grossesse non viser. nnPilules contraceptives pour hommes ! nPilules contraceptives pour hommes – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif nommé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone modifiée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 en excellente forme, une seule pilule est censée réduire la constitution de sperme quelques heures, tout en conservant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté en masse contre les androgènes, sans aucun action secondaire. Cette pilule sera bientôt disponible aux usa et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit instaurée, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de sauver des vies. bien que, il existe des études en cours sur les gels qui tuent la production de sperme des heures tout en agissant comme un lubrifiant pendant les rapports hot. Ça a l’air intéressant, vraiment pas ? Eh bien, utilisez des préservatifs à petits pois et à côtes pour plus de bonheur, juste pour être plus en sécurité, tout en continuant à bénéficier du sexe. nnAttendez, nous avons des lectures très intéressantes pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre cérémonie, Top 10 des mythes du préservatif brisé !