• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine hormonale – contraception pour homme pilule

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : où en est-on ? nnPréservatif, slip chauffant, vasectomie : quelles techniques de contraception subsistent et sont vraiment efficaces pour les hommes ? On fait le tour. nCroyez-le ou tout bonnement non, c’est un homme ( Lucien Neuwirth pour la culture G ) qui s’est battu pour la légalisation de la pilule en France. Apparemment, il faudra encore attendre un bout de temps cependant pour que le sexe coté masculin s’empare complètement de la contraception. Plus encore pour qu’il se dise que c’est à lui de la prendre. Seulement une centaine de gars sont « contraceptés » en France, selon des chiffres avancés par l’Association pour la Recherche et le Développement de la Contraception Masculine ( Ardecom ). nnContraception : à quand le tour des mecs ? nCe n’est pourtant pas faute pour les femmes d’exprimer une volonté de changement. petit à petit, une plus grande frange de la gente féminine dit stop aux hormones. Ainsi, la pilule, légalisée en 1967, amorce un recul dans son utilisation, en particulier chez les femmes de 20-29 ans, d’après le Baromètre Santé 2016 sur les utiles contraceptives des femmes ( et leurs évolutions depuis 2010 ) réalisé par Santé Publique France. nnEn 2010, 45% des femmes utilisaient la pilule comme moyen de contraception, contre trente six, 5% en 2016. La pilule reste toutefois le moyen de contraception le plus employé, devant le dispositif intra-utérin ( l’un des stérilets, celui en cuivre, est notamment sans hormone ) et le préservatif. nnPourquoi les hommes ne sont-ils pas prêts à prendre cette responsabilité ? Question épineuse, car tout d’abord un tabou persiste. L’enfantement, et de ce fait la contraception, a longtemps été « une affaire de filles » ( hello, sweet sexisme ! ), et cette idée a dû mal à être ébranlée. de même, car ce tabou engendre une méconnaissance des Français. Saviez-vous qu’il existe d’ores-et-déjà des méthodes contraceptives masculines fonctionnelles sur le marché ? On fait un tour d’horizon. nnVidéo du jour : nnContraception : la mode de la vasectomienSans surprise, l’une des solutions les plus simples est l’utilisation du préservatif. On estime cependant sa sécurité à 85%, donc même s’il faut toujours sortir couverts, un risque persiste ( comme dans toutes les méthodes, remarquez ). nnD’autres, vraiment téméraires, veulent le retrait, aussi nommé coït interrompu. Sans vous faire un dessin trop détaillé, cela se résume à retirer son pénis du vagin de sa partenaire avant l’éjaculation. Bien sûr, les risques sont grands…surtout pour ceux qui oublie que le liquide pré-séminal peut entraîner avec lui le restant de sperme d’un précédent rapport présent dans l’urètre : si les spermatozoïdes sont toujours vaillants, ils vont alors nager jusqu’aux ovules pour les féconder. nnLes autres moyens de contraception sont plus fiables, mais plus une contrainte. La plus radicale, c’est la vasectomie. Elle connaît par ailleurs un large boom ces dernières temps, tandis que la France est l’un des pays les plus frileux quant à cette technique. Selon des chiffres de l’Assurance Maladie, le nombre de vasectomies a augmenté de 491% entre 2010 et 2018. Dans le petit détail, 9 240 hommes proposent choisi cette méthode de stérilisation en 2018, contre 1 880 en 2010. nnnIl s’agit d’une manoeuvre des canaux déférents qui vehiculent les spermatozoïdes, rendant ainsi l’homme stérile. L’opération est entièrement prise en charge par la Sécurité sociale. nnCette méthode est souvent réversibles. Au cas où, les hommes qui y ont recours offrent la de congeler du sperme à titre gratuit avant l’opération. nnContraception hormonale vs thermique : le coeur des homme balance ? nIl existe de plus une contraception hormonale masculine. Non, ce n’est pas encore la pilule contraceptive pour , qui en est encore à l’état de test. Il s’agit d’injections de testostérone hebdomadaire. nnPourquoi c’est contraignant ? D’abord, parce qu’il faut trois mois après le début du traitement pour l’arrêt de la spermatogénèse ( cheminement de génération des spermatozoïdes ), donc pour que ce soit infaillible. de même, parce qu’il faut faire des spermogrammes lors du traitement, et que c’est enquiquinant. ensuite, parce que l’Organisation internationale de la santé ( OMS ) recommande un usage limité à dix-huit mois, et que l’Agence nationale de sécurité du médicament ( ANSM ) recommande son usage seulement aux « hommes de vingt cinq à quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, de cancers, d’obésité, psychiatriques, etc. ) ou ne consommant pas de tabac ». nnEnfin y a le slip chauffant. C’est ce qu’on nomme la contraception masculine calorifique. Non reconnu pas les autorités sanitaires, est fait de telle sorte à plaquer les testicules contre le restant du corps, faisant ainsi grimper leur températures de 34 à 37 degrés. Or, au-dessus de 35 degrés, la spermatogénèse se termine. nnCet but doit se porter au maximum 15 heures tous les jours, pour plein de 4 ans selon les conseils des médecins, les études scientifiques n’étant pas allées outre cette durée. nnL’anneau pénien « Androswitch » suit par ailleurs le même fonctionnement.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et dressage : Une réponse à un refrain communnConnie Dean, membre du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire coté masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes amies, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les gentlemens n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette peur de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui évoquent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les informations montrent que les gentlemens prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma quête pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( coté masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps effeminé n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, il a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons vis-à-vis de la contraception étaient sa première exposition vis-à-vis. Il admet qu’il n’était ‘ pas au commun, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la façon dont le fardeau de la contraception est presque totalement imposé aux femmes ‘. Riley a annoncé que même si ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une dame… c’est totalement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des mecs ? Pour Riley, ‘ cela s’avère être une absence total d’éducation… les garçons n’ont pas besoin d’y croire ‘, et que l’éducation dès le plus jeune secteur est peut-être le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux femmes, mais pour un truc de longue haleine, on peut espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, tout bonnement non ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me tranquillise sur le fait que les hommes d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, est naïf de croire que ce est une solution miracle universelle. le dressage du chien : semble que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être conçus. nnUne fois l’éducation identifiée, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est requise à 100 % pour que les gentlemens comprennent la signification de la ‘ menace ‘ sans plus tarder ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement des difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande télépathie chez les gentlemens ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation semblent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus infaillible en manque terme pour lui-même et pour les autres hommes ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là pendant que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas à l’esprit…. ce n’est pas le boulot de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit peut-être de concevoir une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce process éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma saine sphère a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à prendre part à la discussion avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru le pouvoir de l’aération journalière ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable au début, mais avec la bonne intention et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle semble possible. nnLe dialogue non fermé, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des ingrédients clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis sérieusement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en terme de contraception.

    La contraception masculine – contraception homme

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement indispensables, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles méthodes de réaliser des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les hommes. L’un des mécanismes est le transport des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital coté masculin. nnArrêter le transport de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la création des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un cheminement appelé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme en direction du canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, puis dans le monde sauvage. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’appareil reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est l’origine de l’une des seules formes existantes de contraception masculine – la vasectomie. nnle déplacement du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le déplacement des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir de notre corps. C’est un cheminement simple et infaillible. , l’inversion de la vasectomie n’est pas assez fiable pour être considérée comme une méthode non permanente. nnCependant, de beaucoup de groupes travaillent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les dispositifs occlusifs. Ces dispositifs fonctionnent comme une vasectomie, mais au lieu de couper le canal déférent, on insère un gel pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du liquide. Les appareils occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à la discrétion de l’utilisateur. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du gel, soit par une simple procédure de restauration. nnLes appareils vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge sur une longue période de la fertilité chez les gentlemens – une prise en charge réversible. Ces dispositifs agir des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de le bénéficiaire. nnIl existe autant des approches pharmacologiques pour prévenir le transport du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour construire son programme, qui empêche le déplacement du sperme en bloquant les contractions des zones musculaires lisses. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa réplication est un appareil grande et compliquée, avec de nombreuses façons d’ajouter un frein temporaire sur le process. La prévention du déplacement du sperme est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises scientifiques créeront de diverses formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Une pilule contraceptive masculine a passé avec succès la première série d’essais cliniques, ce qui donne de l’espoir pour des alternatives de contraception moins permanentes pour les hommes – et potentiellement normaliser les règles du loisir lorsqu’il s’agit de prévention des grossesses. nnAux États-Unis, à peu près 40 % des grossesses ne sont pas planifiées. Cela s’explique en partie par le fait que la société impose injustement que les femmes sont les premières responsables de la prévention de la grossesse et de la planification de famille. Historiquement, les possibilités de contraception pour les gentlemens n’ont pas toujours été optimales : nnAbstinence ( impossible ) nPréservatifs ( pas fiables à 100 pour cent ) nLa méthode du retrait ( pas efficace ) nVasectomie ( potentiellement permanente et un peu effrayante pour beaucoup de mecs ) nLa pilule contraceptive masculine peut offrir une option plus souple pour les gentlemens tout en renforçant deux faits importants : les gentlemens et les femmes sont tous deux responsables de la contraception et les gentlemens pourraient jouer une place plus actif et plus satisfaisant dans leur santé reproductive. nnComment marche la pilule contraceptive pour hommes ? nDimethandrolone undecanoate ( DMAU ) est une pilule à prise unique de tous les jours qui supprime différentes sortes d’hormones mâles – l’hormone folliculostimulante ( FSH ) et l’hormone lutéinisante ( LH ) – pour réduire simultanément la réalisation de testostérone et de sperme sans créer de symptômes de faible testostérone ( faible-T ). nnLes données d’une étude publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism montrent que le DMAU, la contraception orale actuellement évaluée, a le potentiel pour y parvenir. Quatre-vingt-deux hommes âgés de 18 à 50 ans ont reçu aléatoirement un placebo ou une des trois doses de la pilule pendant 28 jours. Ceux qui offrent pris la dose la plus supérieur ( 400 mg ) avaient des taux plus petits de testostérone, de FSH et de LH. Cependant, l’étude n’a pas mesuré le volume de spermatozoïdes. nnContraceptifs oraux masculinsnLes sensations sur une longue durée d’une pilule contraceptive masculine sont encore à l’étude. nCertains participants ( y compris certains sur le placebo ) ont signalé des impressions secondaires légers, comme : nnAcnénMaux de têtenDysfonction érectile légèrenDiminution de la libidonFatiguenGain de poids de 5 lb ou moinsn Les prochaines phases de l’étude du DMAU seront de porter à la connaissance s’il supprime véritablement la réalisation de spermatozoïdes. Les données initiales montrent que c’est possible. Cependant, le corps nécessite jours pour se fournir du sperme, et des essais plus longs sont nécessaires pour si la constitution de sperme peut être arrêtée pleinement. nnDe plus, nous devrons découvrir ses sensations sur une longue durée sur le corps. Par exemple, nous ne savons pas encore si le DMAU peut causer des problèmes de dépression ou augmenter le risque de caillots sanguins comme la pilule contraceptive féminine, ou s’il peut endommager le foie, les reins ou d’autres organes qui aident à décomposer le médicament. nnPourquoi ne pas endurer une vasectomie ? nL’efficacité de la vasectomie est comparable à celle du dispositif intra-utérin effeminé ( DIU ) avec un taux d’échec inférieur à 1 %. L’intervention peut être réversible sous les soins d’un chirurgien formé par la fraternité. Toutefois, l’inversion n’est pas garantie. nnMoins de 15 ans après l’intervention chirurgicale, le taux de réussite de l’inversion se trouve généralement entre 95 et 98 pour cent. Cependant, après 15 ans, le taux de réussite chute à 60 ou 70 p. 100. Et le taux d’obtention d’une grossesse après une inversion est beaucoup plus faible, soit 40 à cinquante pour cent. nnEn tant que spécialiste de l’infertilité masculine et urologue, je vois souvent des mecs dans la vingtaine qui ne veulent pas d’enfants en ce moment. Lorsqu’ils requièrent une vasectomie, tout ce que nous pouvons faire est de leur conseiller de considérer la permanence de la décision. À la postérité, le DMAU pourrait être une option contraceptive infaillible qui permettrait plus de flexibilité et réduirait l’infertilité potentielle dans les semaines à venir dans la vie. nnAméliorer la santé des jeunes hommesnLes jeunes femmes ne consultent pas les médecins aussi souvent qu’ils le devraient sans doute. Pour les femmes, le recours aux soins de santé se produit parfois parce que l’accès à des méthodes contraceptives fiables est limité si elles ne le font pas. Mais, de plus en plus, il y a une tendance à ne pas lier les visites chez le médecin à pouvoir accéder à la contraception. nnCela peut être pour leur santé globale de plusieurs façons. Ils auront l’occasion de jouer un rôle plus actif dans leurs soins en posant des interrogations et en étant plus proactifs. deuxièmement, le milieu médical peuvent s’occuper des soins préventifs et des préoccupations que les gentlemens ne soulèvent pas avant d’être en état de crise, comme l’hypertension artérielle, la dysfonction érectile, la diminution de libido et d’autres problèmes courants qui peuvent être évités ou gérés. nnLe démarrage commercial de ( pilule anticonceptionnelle pour hommes ) pourrait prendre une décennie ou plus, mais est confortable de voir la géolocalisation poursuivre de toutes nouvelles alternatives de traitement qui avantagent une responsabilité partagée en terme de contraception ‘. nnTolulope Bakare, M. D. nSi le DMAU fonctionne comme un contraceptif effeminé, les hommes peuvent arrêter de le prendre et reprendre la constitution de sperme quand ils sont prêts à devenir pères. Le but ultime est de concevoir une version injectable du médicament afin que les personnes n’aient pas à remémorer de prendre une pilule de tous les jours. nnÀ l’avenir, les ados pourront peut-être aussi prendre du DMAU. beaucoup de parents mettent déjà leurs demoiselles adolescentes sous pilule pour prévenir les grossesses et aider à régulariser les règles sporadiques ou abondantes. Cependant, il sera toujours important d’employer des préservatifs pour prévenir les infections sexuellement transmissibles. nnLe démarrage commercial du DMAU peut prendre une décennie ou plus. Pendant ce temps, il est agréable de voir la recherche continuer de nouvelles alternatives de traitement qui favorisent la responsabilité partagée en terme de contraception. Il se peut que les femmes n’aient plus à assumer l’entière responsabilité des formes de contraception réversibles et très énergiques. Le fait que cette pilule soit à l’étude offre des options aux personnes dans différentes occasions, et le changement d’état d’esprit est motivant. nnTenez-vous au courant des nouvelles sur les soins de santé. Abonnez-vous à notre site dès à présent.

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du fonctionnement reproducteur masculin. La prostate est une glande de la taille d’une noix se trouvant entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un liquide qui nourrit et le sperme. Le fluide laiteux produit par la prostate – le fluide prostatique – représente environ 30 % du liquide total éjaculé ( le reste étant du sperme et du liquide venant des vésicules séminales ). nnLe liquide prostatique les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être plus mobiles. Il contient plusieurs d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du eliquide prostatique est l’antigène spécialisé de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus renforcé, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus facilement, augmentant leurs probabilités de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le fluide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la reproduction masculine. il y a de nombreuses possibilités d’interrompre le processus de développement du liquide prostatique et de qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception homme

    L’appareil reproducteur masculinnQu’est-ce que le système reproducteur masculin ? nPour produire de nouvelles options contraceptives masculines, nous devons appréhender le système reproducteur masculin. Les mâles humains offrent des organes reproducteurs ( aussi appelés organes génitaux ) qui sont à la fois à l’intérieur et du bassin. Au total, les organes génitaux masculins comportent quatre parties qui constituent le système reproducteur masculin. Ce sont les quatre composants clés du fonctionnement reproductif masculin : nnles testicules, nle système de conduits, composé de l’épididyme et du canal déférent, nles glandes objets accesoires, qui comportent les vésicules séminales et la prostate, net le pénis. nLes organes génitaux masculins, aussi appelés organes sexy, travaillent ensemble comme système reproducteur pour réaliser et libérer du sperme comportant du sperme. Le sperme dans le sperme peut féconder un ovule ou un ovule pour fabriquer un bébé ( appelé création ). nnLa contraception ou contraception est une méthode utilisée pour prévenir la création lorsqu’une personne ou un couple veut être sexuellement actif mais n’est pas prêt à fonder une famille. La contraception hormonale féminine est basée sur l’interruption du cycle menstruel. Parce que les spermatozoïdes sont produits sans arrêt, il n’y a pas de cycle reproductif masculin identique à interrompre. nnHistoriquement, les solutions contraceptives masculines étaient axées sur une section du système reproductif coté masculin, à savoir l’arrêt complet de la réalisation de sperme. de nos jours, les chercheurs se concentrent sur la fonction du sperme surtout que sur l’arrêt de la réalisation de spermatozoïdes. Des exemples de changements fonctionnels dans le système reproducteur masculin comportent la prévention de la swim des spermatozoïdes et la prévention de la fécondation d’un ovule par les spermatozoïdes. nnEn savoir plus sur les solutions contraceptives masculines dans le pipeline de R

    La contraception masculine – contraception homme

    10 Faits sur les hommes et la vasectomienLa vasectomie et les condoms sont les seules alternatives actuelles de contraception masculine. nLa forme la plus connue de contraception masculine à action prolongée est la vasectomie. malheureusement, les vasectomies ne sont pas considérées comme vraiment réversibles. Les chercheurs travaillent actuellement sur des appareils d’occlusion vasculaire qui seront véritablement réversibles à l’avenir. par ailleurs, d’autres possibilités contraceptives masculines sont en cours d’élaboration. nnEn attendant, voici 10 faits sur la forme la plus crédible de contraception masculine qui existe aujourd’hui. nn nn10. Les vasectomies sont généralement très sécurisant et les complications sont rares. nn9. Les qui subissent une vasectomie disent qu’ils sont plus libres lorsqu’ils offrent des relations sexuelles avec leur partenaire parce qu’ils n’ont pas à craindre une grossesse tout bonnement non planifiée. nn8. La vasectomie est une simple procédure ambulatoire. nn7. Environ un demi-million de gars se font opérer chaque année aux États-Unis – Ils sont vraiment courants à l’époque de la folie de mars, où les gentlemens peuvent se rétablir en regardant le tournoi de la NCAA. nn6. La vasectomie n’affecte pas la réalisation de sperme. Au lieu de cela, il empêche le transport des spermatozoïdes d’être mélangés à d’autres fraîches séminaux. Les qui offrent des vasectomies proposent encore des orgasmes normaux ! nnnn5. Il est envisageable d’inverser une vasectomie si un garçon change d’avis dans les semaines à venir et fait le choix d’avoir des enfants. Cependant, le taux de réussite de l’inversion peut varier entre 40 et %. Les chercheurs agissent sur des dispositifs occlusifs qui opèrent comme une vasectomie, mais qui se veulent extrêmement réversibles. En fin de compte, seulement 3 à 5 % des mecs demandent une inversion. nn4. La vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle, la libido ou la vie sexuelle de la personne. nn3. L’intervention et le rétablissement sont habituellement indolores, et les hommes traversent en règle générale des sensations secondaires minimes, s’il y a lieu. nn2. Les vasectomies sont énergiques à la majorité pour prévenir les grossesses tout bonnement non désirées. nn1. Chaque année, des hommes et des femmes du monde entier célèbrent la Journée internationale de la vasectomie. nn nnL’Initiative contraceptive masculine offre de dernieres nouvelles possibilités aux . nAlors qu’à l’heure actuelle, les gentlemens ont peu de possibilités contraceptives, l’Initiative contraceptive masculine finance la recherche interne sur les options masculines réversibles, tout bonnement non hormonales et à action prolongée. En fin de compte, nous recherchons un menu d’options qui répond aux besoins des hommes et des femmes. Joignez-vous à nous.

    La contraception masculine – contraception homme

    Un bilan de la situation courante en terme de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et énergiques continuent d’échapper au grand public, et même avec plusieurs nouvelles options en cours de recherche, il peut s’écouler de nombreuses années avant que les hommes aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, les corps médicaux et les scientifiques agissent d’arrache-pied pour donner aux les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est ni plus difficile et même plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un garçon et une femme se sentiraient aussi investis dans la prévention d’une grossesse vraiment pas planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela marche. les dames sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception parce que les problèmes des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour différentes raisons, la recherche interne sur le contrôle des naissances chez les gentlemens évolue à une cadence différent et avec une urgence différente de celle des études chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les spécialistes ne sont pas encore embauchés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour construire le contrôle des naissances chez les hommes a été un test clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a essayé l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour hommes chez 320 personnes en bonne santé âgés de 18 à 45 ans dont le volume de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des résultats encourageants en réduisant le nombre de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf 4, et 75 % d’entre elles proposent indiqué qu’elles seraient disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé par la suite que trois des quatre grossesses offrent eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit complètement efficiente ). nnMalgré les divers commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité associé à l’Organisation internationale de la santé qui a est établi que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un établissement – étaient supérieurs à ceux de la recherche. Et s’il est vrai que 20 ont abandonné l’étude en raison d’effets secondaires typiques de la contraception féminine ( libido, douleurs sur les tissus musculaires, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces impressions secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une conséquence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont complètement normaux dans les études scientifiques cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand nombre d’hommes ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui proposent signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut être décourageante, mais les spécialistes sont toujours en faveur des possibilités masculines. L’équipe à l’origine du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – une nouvelle fois, pour ajuster et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les tentatives cliniques de phase II – tandis que certains groupes explorent différentes options. nnUne de ces possibilités à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du dispositif reproducteur coté masculin qui transporte le sperme et c’est ce qui est coupé une vasectomie. ) Le givre est injecté lors d’une intervention rapide en visite externe dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de givre semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun effet sur la fonction sexuelle. Les sensations secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif analogue à Vasalgel et est plus près du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux locaux en Inde, mais la team derrière Vasalgel se prépare pour ses premières études cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un composé injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est infaillible presque très vite et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les scientifiques de Vasalgel testent le’rinçage’ du gel surtout qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un contrôle depuis 15 ans et les rapports montrent qu’il est très infaillible. nnProtection pour l’instantnIl peut s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces possibilités n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il reste deux alternatives majeures pour les gentlemens : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les gentlemens sexuellement actifs, surtout ceux dont le mode de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus clairement acceptée chez les hommes de 50 ans et plus, avec près de 500 000 qui se font ‘ stopper ‘ chaque année aux États-Unis. a l’encontre de la croyance populaire, la vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle de l’homme et peut prendre jusqu’à trois mois pour être efficiente. Il n’est cependant pas sans problème technique. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très coûteuse et ne marche pas toujours, alors il est decisif de prévoir cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est difficile de l’inverser, les vasectomies sont généralement considérées par les paires qui proposent fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les gentlemens qui proposent des relations hétérosexuelles engagées sur une longue période qui, avec leur partenaire, ne veulent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour supporter une vasectomie – est donc exactement celle qui peut disposer des options contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le nombre d’options de contraception pour les gentlemens change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements possibles au mandat en matière de contraception de la Loi sur les soins faibles et sur la manière dont les plans minceur d’assurance couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les hommes et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les solutions contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas pas d’option pour les hommes à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les hommes peuvent quand même être des personnes actifs et responsables lorsque l’objectif est la contraception.