• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine pilule – contraception naturelle pour homme

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : où en est-on ? nnPréservatif, slip chauffant, vasectomie : quelles techniques de contraception subsistent et sont extrêmement efficaces pour les hommes ? On fait le tour. nCroyez-le ou non, c’est un garçon ( Lucien Neuwirth pour la culture G ) qui s’est battu pour la légalisation de la pilule en France. Apparemment, il faudra encore attendre un bout de temps pourtant pour que le sexe masculin s’empare entièrement de la contraception. Plus encore pour qu’il se dise que c’est à lui de la prendre. Seulement une centaine de gars sont « contraceptés » en France, selon des chiffres avancés par l’Association pour la Recherche et le Développement de la Contraception Masculine ( Ardecom ). nnContraception : à quand le tour des mecs ? nCe n’est toutefois pas faute pour les femmes d’exprimer une volonté de changement. pas à pas, une plus grande frange des femmes dit stop aux hormones. Ainsi, la pilule, légalisée en 1967, amorce un recul dans son utilisation, en particulier chez les femmes de 20-29 ans, d’après le Baromètre Santé 2016 sur les utiles contraceptives des femmes ( et leurs évolutions depuis 2010 ) pratiqué par Santé Publique France. nnEn 2010, 45% des femmes utilisaient la pilule comme moyen de contraception, contre 36, 5% en 2016. La pilule reste néanmoins le moyen de contraception le plus exploité, devant le dispositif intra-utérin ( l’un des stérilets, celui en cuivre, est notamment sans hormone ) et le préservatif. nnPourquoi les gentlemens ne sont-ils pas prêts à prendre cette responsabilité ? Question épineuse, car tout d’abord un tabou persiste. L’enfantement, et donc la contraception, a longtemps été « une affaire de femmes » ( hello, sweet sexisme ! ), et cette idée a dû mal à être ébranlée. de même, car ce tabou engendre une méconnaissance des Français. Saviez-vous qu’il existe d’ores-et-déjà des méthodes contraceptives masculines fonctionnelles sur le marché ? On fait un tour d’horizon. nnVidéo de la journée : nnContraception : la mode de la vasectomienSans surprise, l’une des méthodes les plus simples est l’utilisation du préservatif. On estime cependant sa fiabilité à 85%, donc même s’il faut toujours sortir couverts, un risque persiste ( comme dans toutes les méthodes, remarquez ). nnD’autres, véritablement téméraires, se tournent vers le retrait, aussi nommé coït interrompu. Sans vous faire un dessin trop détaillé, cela se résume à retirer son pénis du vagin de sa partenaire avant l’éjaculation. Bien sûr, les risques sont grands…surtout pour ceux qui oublie que le fluide pré-séminal peut entraîner avec lui le restant de sperme d’un précédent rapport présent dans l’urètre : si les spermatozoïdes sont toujours vaillants, ils vont alors nager jusqu’aux ovules pour les féconder. nnLes autres moyens de contraception sont plus fiables, mais plus une contrainte. La plus radicale, c’est la vasectomie. Elle connaît d’ailleurs un large boom ces dernières temps, alors que la France est l’un des pays les plus frileux quant à cette technique. Selon des chiffres de l’Assurance Maladie, le nombre de vasectomies a augmenté de 491% entre 2010 et 2018. Dans le détail particulier, 9 240 offrent choisi cette méthode de stérilisation en 2018, contre 1 880 en 2010. nnnIl s’agit d’une démarche des canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes, rendant ainsi l’homme stérile. L’opération est pleinement prise en charge par la Sécurité sociale. nnCette méthode est souvent réversibles. Au cas où, les hommes qui y ont recours offrent la de congeler du sperme sans contre partie avant l’opération. nnContraception hormonale vs calorifique : le coeur des homme balance ? nIl existe de plus une contraception hormonale masculine. Non, ce n’est pas encore la pilule contraceptive pour , qui en est encore à l’état de test. Il s’agit d’injections de testostérone hebdomadaire. nnPourquoi c’est contraignant ? D’abord, parce qu’il faut trois mois après le début du traitement pour l’arrêt de la spermatogénèse ( process de fabrication des spermatozoïdes ), donc pour que cela soit efficiente. de même, parce qu’il faut faire des spermogrammes au cours du traitement, et que c’est enquiquinant. ensuite, parce que l’Organisation mondiale de la santé ( OMS ) recommande un emploi limité à dix-huit mois, et que l’Agence nationale de sécurité du médicament ( ANSM ) recommande son usage seulement aux « hommes de 25 à quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, de cancers, d’obésité, psychiatriques, etc. ) ou ne absorbant pas de tabac ». nnEnfin il y a le slip chauffant. C’est ce qu’on nomme la contraception masculine calorifique. Non avoué pas les autorités sanitaires, est façonné de telle sorte à plaquer les testicules contre le restant du corps, faisant ainsi grimper leur températures de 34 à 37 degrés. Or, au-dessus de 35 degrés, la spermatogénèse se termine. nnCet but doit se porter au maximum 15 heures tous les jours, pour un maximum de quatre ans selon les conseils des médecins, les études scientifiques n’étant pas allées au-delà de cette durée. nnL’anneau pénien « Androswitch » suit d’ailleurs le même fonctionnement.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et éducation : Une solution à un refrain communnConnie Dean, membre du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes copines, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les gentlemens n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette crainte de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience individuelle ou les normes sociales intériorisées qui évoquent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les stastitiques exposent que les hommes prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma quête pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps effeminé n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons vis-à-vis de la contraception étaient sa première exposition au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la façon dont le fardeau de la contraception est quasiment complètement imposé aux femmes ‘. Riley a annoncé que même si ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une dame… c’est totalement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le point de vue des mecs ? Pour Riley, ‘ cela s’avère être un manque total d’éducation… les garçons n’ont pas besoin d’y penser ‘, et que l’éducation dès le plus jeune âge est sans doute le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux femmes, mais pour un truc de longue haleine, nous pouvons espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, non ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me rassure sur le fait que les hommes d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, est naïf de penser que ce est une solution magique universelle. l’éducation : semble que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être conçus. nnUne fois l’éducation reconnue, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est requise à 100 % pour que les hommes comprennent la signification de la ‘ présence ‘ imminente ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement certaines difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande télépathie chez les gentlemens ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation paraissent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficace en panne terme pour lui-même et pour les autres ? ‘ 1000 % d’une relation immersive avec une femme. Par exemple, le fait d’être là pendant que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez surmonter pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout l’absence de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas à l’esprit…. ce n’est pas le job de maman, des sœurs et de la petite amie de faire ça. Il s’agit peut-être de concevoir une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce process éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma propre sphère féminine a ouvert les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à participer à la tchat avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru la puissance de l’aération journalière ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable les premiers jours, mais avec la bonne intention et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle paraît possible. nnLe dialogue non fermé, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des ingrédients clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis vraiment optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus vers l’égalité en terme de contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    présentez contraception avec votre partenaire : Quelles sont les possibilités ? nCe billet de site web invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, et sexuelle des mecs. Il croit que le sentier en direction du vrai commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les sujets est la meilleure façon de concevoir un lien étroit et solide. C’est spécialement vrai lorsqu’il s’agit de sexe, mais la conversation est plus importante que les positions et préférences préférées. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les solutions les plus confortables, énergiques et préférées ? Trop souvent, on présume que l’homme portera simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les possibilités véritables et quels sont les possibilités et les problème technique de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs ont toujours été la forme de contraception la plus courante chez les hommes. Cela est dû au fait qu’ils sont clairement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque moderne d’options diverses dans le domaine de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être perçus comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les gentlemens à penser que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront de temps en temps un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 110 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’employer des préservatifs, assurez-vous de les utiliser convenablement pour éviter les grossesses vraiment pas désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( également appelés préservatifs des femmes ) sont autant une option, mais ils ont un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles requièrent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et parfois une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports graveleux pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme pourrait faire l’amour avec un préservatif extrêmement désagréable, et même causer des problèmes de santé. Une sensibilité au latex peut ne se exprimer qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir exploité des condoms. bien que les préservatifs soient une technique familière pour les rapports sexuels protégés, est essentiel de parler ouvertement non seulement des atouts, mais aussi des risques qui accompagnent leur utilisation également couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour femmes font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut facilement supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement vingt cinq, neuf % des femmes utilisent la contraception orale, tandis qu’une autre enquête récente a révélé que 70 % des femmes proposent déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter au cours des trois dernières années. nnAu dire de tous, la pilule est efficace à quasiment 100 %, lorsqu’elle est utilisée convenablement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent réellement la peine. Certaines marques préférées de contraception orale ne sont pas couvertes par certains programmes alimentaires . Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives ont leurs impressions secondaires communs ; il est donc important que les femmes trouvent celle qui leur correspond le mieux. nnActuellement, il n’y a pas d’options contraceptives orales pour les hommes, ce que nous trouvons inacceptable. malgré que le moteur de recherche soit en cours depuis un moment déjà, a fallu agir pour que toute solution viable soit mise en marché. avant que cette option soit disponible dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à l’aise avec la contraception et qu’elle est au commun de tout effet secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de constater que l’une des formes les plus courantes de contraception, tant pour les gentlemens que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive crédible est si forte que nous restons prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et pourtant la ligature des trompes est la deuxième forme de contraception féminine la plus célèbre aux États-Unis. La vasectomie, bien qu’elle soit vue comme une intervention beaucoup plus certaine, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins populaire. Pourtant, plus de 500 000 chaque année choisissent encore de se faire opérer. nnBien qu’une vasectomie soit juger comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans danger. Des études scientifiques antérieures ont établi une liaison statistique entre les personnes ayant subi une vasectomie et les gentlemens qui développent un cancer de la prostate ultérieurement dans leur vie. de plus, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les effets psychologiques envisageables de l’opération peuvent parfois créer une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est à coup sûr problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter longuement ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous réalisez ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le remarquer, aucune de ces possibilités n’est parfaite ; elles proposent toutes leurs possibilités et leurs inconvénients. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, vraiment pas hormonal et réversible pour les hommes, qui nous permettra d’élargir cette conversation au-delà de ce que nous savons actuellement. Augmenter le nombre de méthodes contraceptives dans le futur donnera aux couples un plus grand éventail d’options et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus intelligente et la plus sûre pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – contraception masculine

    Les toutes nouvelles méthodes contraceptives masculines sont plus proches qu’elles ne l’étaient précédemment. Les progrès dans le développement d’une nouvelle contraception masculine réversible offrent été lents – le moteur de recherche a commencé approximativement au même moment que la géolocalisation sur la contraception féminine dans les années 1950, mais elle n’a pas reconnu le même succès et même le même investissement que la contraception . nnDiverses initiatives financées par des fonds publics offrent amène à d’importants développements dans le contrôle de la reproduction masculine, surtout la technique de vasectomie sans scalpel, une méthode contraceptive permanente très infaillible. Plusieurs nouveaux arômes fruités de testostérone, comme l’undécanoate de testostérone, ont autant un potentiel contraceptif. , bien qu’il ait été visiblement démontré que l’approche hormonale est capable de communiquer une contraception efficiente et réversible, n’existe aucun produit disponible. nnActuellement, le Eunice Kennedy Shriver National Institute for Child Health and Human Development, en coopération avec le Population Council, coordonne un test multicentrique d’une combinaison de givre auto-administrée de testostérone et du progestatif Nestoroneâ. Cette méthode d’usage de tous les jours à l’initiative de le client intégrale les méthodes contraceptives masculines en général injectables précédemment analysées. nnOutre les traitements combinés testostérone – progestatif, de nouveaux stéroïdes à longue durée d’action ayant à la fois une animation androgénique et progestative en sont aux premiers essais cliniques. Ces stéroïdes synthétiques ont un action analogue à celui des contraceptifs hormonaux testostérone progestatifs, mais permettent la possibilité d’une dose orale quotidienne unique ou d’implants sous-cutanés, élargissant ainsi les alternatives contraceptives pour les gentlemens. nnNouvelles approches vraiment pas hormonales qui peuvent offrir des possibilités. Les interventions avec des sites possibles d’action sur la spermatogenèse, la maturation des spermatozoïdes dans l’épididyme ou dans le canal vasculaire font actuellement l’objet de contrôles précliniques. nn54% des femmes au Royaume-Uni comptent déjà sur leur partenaire masculin pour la contraception, qu’il s’agisse de stérilisation masculine, de préservatifs masculins ou de techniques de retrait. Depuis , plusieurs analyses basées sur des enquêtes menées dans différents milieux culturels et sociaux offrent divulguer qu’au moins vingt cinq % des hommes considèrent la contraception hormonale comme acceptable. nnMalheureusement, ils n’ont toujours pas cette , mais il est à espérer que de nouvelles possibilités iront sur le marché lors des prochaines années. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient sans aucun doute à l’esprit. Le disque de forme arrondie en matière plastique à coquille qui contient les contraceptifs hormonaux des femmes. C’est un signe omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire une sélection. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si fortement enracinée qu’il est compliqué d’imaginer un autre type de contraceptif, en particulier celui créé pour l’autre moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour dames sont réalisés pour interrompre son cycle naturel, qui exige une dose quotidienne. ‘ La pilule est couramment une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des essais cliniques hormonaux sont en cours pour les hommes, mais à l’heure courante, on met à l’essai une formulation de gel qui serait frottée sur les épaules une fois journalier. Cela n’évoque pas tout à fait l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes coincés avec les mêmes solutions contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et essayer de toutes nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous souhaitez qu’ils soient, pour les gentlemens comme pour les femmes. La conception centrée sur l’être humain ( DCH ) est une manière de produire de nouvelles solutions aux problèmes . Le DCH est une philosophie selon laquelle les personnes imaginent un objet final, puis permettent à la méthode de travailler dans ce but. Cela évite d’ajouter sur le marché quelque chose qui peut ne pas être acceptable pour les personnes. Les événements de DCH axés sur la contraception proposent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif féminin parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous désirez quelque chose qui se conduit sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui se conduit longtemps, qui peut perdurer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution tout bonnement non hormonale qui n’est pas accompagnée du même bagage que par ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules quotidiennes, où vous êtes redevable à un horaire rigoureux, et une seule dose oubliée suggère le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ pourrait être. nnIl est temps d’élargir notre réflexion sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui oriente vers qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les utilisateurs. les dames changent de méthode contraceptive plusieurs fois lors de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être changée suivant les critères de création que vous aurez établis. Quelle serait votre version parfaite de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – contraception masculine

    Au cours des années passées, bon nombre d’entre nous proposent vu des manchettes faisant référence et à la multiplication de médicaments contraceptifs pour . Il paraît que depuis trop longtemps, les femmes portent seules le fardeau de la prévention de la grossesse, malgré le fait que l’accouchement exige deux parties pour avoir lieu. de plus, puisque les hommes sont fertiles à 100 % du temps, alors que les femmes ne le sont qu’environ le quart du temps de leur cycle menstruel, il paraît un peu exagéré d’attribuer la responsabilité uniquement aux femmes, aux paires qui espèrent reporter leurs enfants. nnNatural Womanhood, Fertility Awareness Based Methods, Natural Family Planning, NFP, FABM, FAM, FAM, contrôle des naissances, effets secondaires, santé des femmes, santé reproductive, sensibilisation à la fertilité, santé masculine, contrôle des naissances, contraceptifs hormonaux, contraception hormonale, contraception masculine, contrôle des naissances, statut du contrôle des naissances coté masculin, efficacité du contrôle des naissances, givre, contraceptifs oraux masculins, pilule, contrôle des naissances, effets secondaires de la pilule, effets secondaires sur une longue période des pilules, santé, contrôle des naissances égalitairenIl s’avère que l’histoire du contrôle des naissances comprend des tentatives pour trouver un contraceptif masculin. Un médecin qui prescrivait avec enthousiasme des contraceptifs hormonaux aux femmes dans les années 1960 a exploré la question après avoir été insatisfaite de voir les effets secondaires de la contraception que les femmes éprouvaient. Ce qu’elle a découvert et documenté dans son bouqin The Bitter Pill de 1985, c’est que les contraceptifs oraux masculins avaient aussi des effets secondaires désagréables. La seule différence est que la découverte de ces sensations secondaires a stoppé la mise au point de médicaments pour les hommes, tandis que les médicaments pour les femmes continuent d’être grandement prescrits. nnLa professeure Janet E. Smith l’explique dans son exposé très diffusé de 1994 sur la contraception : Pourquoi pas ? Commentant la manière dont le Dr Grant a constaté que la tentative de contraception masculine était au point mort, Smith explique : ‘ il existe une raison à cela. Dans le groupe d’étude des mâles, un mâle a eu un fin rétrécissement de ses testicules. Ainsi, tous les contrôles sur la pilule contraceptive masculine proposent été arrêtés, car c’est intolérable. Dans le groupe d’étude effeminé, trois femmes sont mortes. ‘ Jeanette Flood a exposé cette dernière année à l’occasion de la Journée mondiale de la femme : ‘ Au cours des deux premières années d’un timbre contraceptif pour les femmes, au moins six femmes sont mortes, sans doute plus. Pourquoi est-ce acceptable ? ‘ C’est une bonne question. nnUne histoire malheureusenPlus nous en apprenons sur l’histoire de la mise en marché des contraceptifs hormonaux des femmes, plus nous entendons parler d’effets secondaires chez les femmes qui sont brossées sous le tapis. Le n° de mai 2019 de Scientific American décrit les premiers essais de recherche qui proposent mené à la première pilule contraceptive sur le marché. Comme Madeleine Coyne l’a documenté à Natural Womanhood plus rapidement cette saison : nnDans le premier essai à grande échelle, approuvé par la FDA, de contraception hormonale, 265 femmes portoricaines à faible revenu ont été recrutées… et 22% des femmes ont abandonné l’expérience après avoir subi des sensations secondaires indésirables. Comme l’écrit Virginia Sole-Smith dans Scientific American, ‘ Le directeur de santé de l’étude a fait valoir que la pilule ‘ provoquait trop de réactions secondaires pour être en général acceptable ‘. néanmoins, il a été mis sur le marché. ‘ nnC’est ainsi que le contrôle des naissances a été vérifié sur des femmes pauvres d’un autre pays sans leur consentement, leurs impressions secondaires flagrants ayant été balayés. malgré que la pilule soit célébrée comme une percée libératrice pour les femmes, Sole-Smith poursuit en expliquant : ‘ Mais la libération avait un prix. Vers la fin des années 1960, des personnes de tous les États-Unis ont signalé les mêmes symptômes que ceux documentés pendant l’essai portoricain. Malgré de multiples reformulations lors des décennies qui offrent suivi, les impressions secondaires demeurent un problème pour de multiples femmes sur la pilule ; les risques de cancer du sein, de caillots sanguins et de probléme vasculaire cérébral peuvent de plus être d’avantage élevés. ‘ nnLa recherche continue de la contraception masculinenEntre-temps, les discussions sur la conception d’une méthode contraceptive masculine se poursuivent. bien que la contraception masculine n’ait pas encore fait son apparition sur le marché, elle est à l’étude depuis un moment et, à quelques mois d’intervalle, un article sur ses progrès naissants semble dans les fils de toutes nouvelles. nnFin 2018, les chercheurs offrent donné le coup d’envoi d’un essai pour un gel topique contraceptif coté masculin. Le gel est simple : combine progestatif et testostérone pour réduire le nombre de spermatozoïdes. ‘ lorsque le progestatif est utilisé seul chez les hommes, explique-t-on dans les rapports, rétréci le volume de spermatozoïdes et fait tomber le taux de testostérone, ce qui peut entraîner des effets secondaires indésirables comme l’acné, la prise de poids et une baisse de la libido. Donc l’ajout de testostérone est destiné à contrecarrer ces sensations tout en faisant un nombre de spermatozoïdes incroyablement bas. ‘ il faut plus d’une décennie, et le procès lui-même ne devrait pas être achevé avant 2022. Une version masculine de la pilule qui marche selon le même base est aussi en cours d’élaboration. nnCependant, malgré la aisance et la prétendue sécurité de ce givre, des études scientifiques proposent montré que les hommes sont réticents à l’utiliser. Selon un article paru dans The Wire, ‘ Le sentiment le plus répandu peut être l’apathie – une sensation de complaisance car ce sont les femmes qui dirigent l’exposition contraceptive. ‘ nn ‘ Jonathan Eig, l’auteur de The Birth of the Pill, a déclaré : ‘ Il n’y a pas véritablement d’adhésion quand il s’agit de mecs qui prennent la responsabilité de la contraception. ‘ La pilule connaît un tel succès financier qu’il n’y a tres peu d’incitation pour les chercheurs à réfléchir de nouvelles formes de contraception pour les hommes vraiment pas plus. ‘ nnDe plus, selon Christina Chung-Lun Wang, chercheuse à Los Angeles Biomed et l’une des principales chercheuses sur le gel, ‘ l’industrie pharmaceutique n’a aucun intérêt à financer de toutes nouvelles solutions de contraception qui ciblent les gentlemens ‘. nnLes chercheurs s’inquiètent des sensations secondaires de la contraception chez les hommes qui sont révélés par les informations sur l’innocuité, notant des taux de cholestérol plus élevés chez les participantes à l’essai de contraception orale, et des risques pour les gentlemens plus âgés qui veulent utiliser la pilule. nnLa solution est juste devant nousnIl se trouve qu’il existe une méthode contraceptive qui comporte la participation des hommes. En fait, pour être efficace, elle appelle à la participation mutuelle des femmes et des hommes. Cette méthode n’exige pas de médicaments hormonaux qui suppriment leur fertilité ou créent des effets secondaires pour les deux parties. tout cela et beaucoup d’autres choses encore sont envisageables avec les solutions très en vogue actuellement de planification familiale naturelle connues sous le nom de solutions fondées sur la connaissance de la fécondité ( FABM ). nnCes méthodes d’origines naturelles de contraception offrent non seulement prouvé leur efficacité comparable à celle des contraceptifs pharmaceutiques, mais elles n’ont aucun action secondaire sur la contraception et ne exposent aucun risque pour le système reproducteur de la femme. Pour les femmes qui essaient de réduire les douleurs menstruelles ou d’autres symptômes menstruels, ils permettent aux femmes de distinguer de manière naturelle les déséquilibres hormonaux et de les traiter avec l’utilisation d’un professionnel de santé. Rien ne peut être plus favorable à la santé des femmes. nnComme le accentue Jeannette Flood, c’est la forme la plus équitable de planification familiale pour les hommes et les femmes : nnNous devrions insister sur le ‘ respect de la reproduction ‘ des femmes au même titre que celui dont bénéficient les hommes depuis longtemps. Le respect qui dit : ‘ Tout comme je ne risquerais pas de rétrécir ou d’avoir des sensations secondaires désagréables, et encore moins de risquer des blessures physiques ou la mort pour moi-même, bien sûr, je n’ai pas l’intention de que ma femme, ma fille, ma sœur ou une autre femme risque ou subisse des blessures physiques ‘. Un tel respect reconnaîtrait que le bonheur et la facilité ne l’emportent pas sur le bien-être des femmes. Un respect égal en matière de duplication ferait s’effacer les contraceptifs artificiels aussi bien pour les femmes que pour les hommes. nnEspérons que nous pourrons traiter les contraceptifs hormonaux des femmes avec le même scepticisme que les contraceptifs masculins. J’espère aussi qu’au lieu d’exposer les femmes et les gentlemens à toute une collection de formules chimiques visant à prévenir les grossesses, les gentlemens et les femmes pourront mieux apprécier et comprendre les process naturels de notre corps et encourager les sexes à travailler ensemble à la planification familiale, surtout qu’au détriment de la santé des autres.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour désormais ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les hommes sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été créé d’option de contraception sur une longue période pour les gentlemens. La vasectomie est perçue comme une méthode irréversible, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre vraiment cher si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures options contraceptives pour les gentlemens procureront l’équité à la planification de famille, car davantage de gars partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive développée a entraîné une hausse de l’utilisation des contraceptifs, une la baisse des grossesses vraiment pas désirées et une bonification de la santé des enfants dans les pays entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements futurs de la nouvelle contraception masculine. nnIl est impératif que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a 80 millions de grossesses tout bonnement non désirées chaque année dans les pays. Il n’y a pas eu d’innovation significative dans le domaine de la contraception, notamment les solutions vraiment pas hormonales, depuis des décennies. nnLa réduction des grossesses vraiment pas désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent également à économiser aux contribuables plus de 5 000 000 000 de dollars par année en frais médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de dépenses sur une longue période soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification familiale sont contents pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de nouvelles études sur les solutions contraceptives masculines. Nous faisons avancer les options de contraception masculines dans le but les hommes et les femmes puissent avoir plus d’options – ensemble. nnEnvisagez de faire un don à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : préparez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons progresser notre tâche grâce en investigation, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des documentations novatrices et prometteuses dans ce secteur, nRéseauter avec les chercheurs et constituer des liens avec eux pour faire progresser le secteur, nEffectuer des analyses sur les impacts possibles des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous désirez ? nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les hommes n’a pas été créé encore. nEn spécifique, il n’a pas été inventé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les gentlemens. Les seules possibilités pour les gentlemens sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux hommes et à leurs partenaires de sélectionner entre les options qui conviennent à leur mode de vie. nnNotre mission est de mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes. Plus précisément, il s’agit de techniques réversibles, vraiment pas hormonales, qui opèrent au cours du développement ultérieur du sperme. Ce piquant écarte les sensations secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui fonctionne beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour hommes ? le première corvée consiste à les faire s’améliorer suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver quand la recherche géolocalisée arrive aux essais cliniques chez l’être humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces essais cliniques chez l’humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, il peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, environ, passent de la période I à la vente. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la phase I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que dix fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, il est financièrement sage pour eux de vous aider. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la phase I d’un essai clinique chez l’être humain, il demeure encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est énormément risqué, cette phase se prénomme -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette période de ‘ vallée de la mort ‘ entraine beaucoup de travaux précliniques. Après avoir trouvé une molécule candidate, vous effectuez un processus nommé criblage à haut débit. Il s’agit d’un processus de dépistage à grand espace pour s’assurer que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous voulez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par l’organisme et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne marche pas, vous devez soit faire marche arrière, soit délaisser. Les investisseurs et les grandes entreprises pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour la recherche géolocalisée sur la contraception masculine. c’est pourquoi nous nous sommes concentrés sur ce domaine. nnCe qu’il y a de bien dans cette phase de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la recherche interne, il ne coûte que quelques millions de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux dépenses plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer lorsque les tentatives cliniques chez l’humain commencent. Ces ‘ centaines de milliers ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est hors de prix, et il est donc important de prendre de bonnes décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos chances de succès en demandant aux meilleurs experts dans les pays d’examiner nos propositions de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail à l’aide de des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le confort relationel, les possibilités d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les interrogations liées à la population. de toute manière, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un impact important. Plus la recherche est utile, plus y a de chances pour qu’un contraceptif masculin arrive sur le marché plus rapidement. nnAlors, à quoi ressemblent ces probabilités ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les tentatives cliniques humains, nous obtenons une puce. Par souci de simplicité, nous dirons que chaque puce donne 10 % de chances de disposer de un contraceptif masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous testez de faire tomber la puce de manière aléatoire dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas assurer que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons transmettre suffisamment de élèves à des essais cliniques de phase I sur des hommes, nous augmentons les chances qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de bosser pour susciter l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour avoir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les recherches prometteuses avec succès, plus le monde aura de chances de bénéficier de le contrôle des naissances pour les hommes, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.