• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraceptif masculin injection – contraception homme canada

    La contraception masculine – contraception homme

    Sous-vêtements chauffants, injections hormonales… tout savoir sur la contraception masculinennHormis le préservatif et la vasectomie, existe d’autres moyens de contraception au coté masculin. Pour soulager leurs compagnes et partager la responsabilité de la contraception, une poignée de mecs opte pour ces techniques, qui sont quelques fois assez efficaces. On fait le point. nnLa méthode calorifique, ou dite des sous-vêtements adaptésnLe slip chauffant ( aussi appelé poche scrotale ) se place au niveau des testicules pour les remonter jusqu’à la base de la verge. La chaleur qui émane du corps ralentit la conception des spermatozoïdes. Avant de d’opter pour ce moyen de contraception, est essentiel d’effectuer un spermogramme pour vérifier si le patient n’a pas des problèmes de fertilité, car cette méthode peut avoir un résultat sur la fabrication de spermatozoïdes sur une longue durée. La pratique de l’abstinence, trois à cinq jours, avant l’examen est obligatoire. Ce prélèvement sera à réitérer à chaque début de mois afin de mesurer en continu la réalisation de spermatozoïdes. nnAvec l’option calorifique, attendre trois mois avant de voir un réel résultat ( l’effondrement du volume de spermatozoïdes ). Pour bien fonctionner, le slip chauffant devra, lui, être porté pendant 15 heures. Son fonctionnement est plutôt simple : vous l’enfilez au petit dej et vous le retirez le soir avant d’aller vous coucher. À l’inverse de la pilule, il n’y a pas d’effets secondaires à déplorer. nnAttention parfois à son efficacité : l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS ) ne préconise pas le ‘ slip chauffant ‘ comme moyen de contraception. Sa sécurité est ristourne en question notamment à cause de la durée pendant laquelle on doit le porter pour garantir son efficacité. nnContraception masculine : la méthode hormonalenPlus contraignante que les sous-vêtements adaptés, les hommes peuvent aussi faire le sélectionner la contraception hormonale. Comme pour la pilule, est contre-indiqué d’employer cette méthode si la personne fume souvent, la prudence concernant la consommation d’alcool est aussi nécessaire. Chaque semaine, l’homme devra s’injecter des doses de testostérone pour réduire la fabrication des spermatozoïdes. Les piqûres sont auto-administrables et disponibles en pharmacie. nnAu début du traitement, il devra attendre trois mois pour que cette solution soit efficiente. Quotidiennement, des spermogrammes sont nécessaires afin de s’assurer de la diminution de le nombre de spermatozoïdes. nnAu moment de l’arrêt des injections, les gentlemens devront attendre entre trois et six mois pour retrouver un cycle hormonal coté masculin ‘ ‘. L’OMS recommande de réduire le temps de confidentialité des injections hormonales à 18 mois. Elle indique de plus que cette méthode contraceptive est l’apanage des hommes de vingt cinq à 45 ans n’ayant pas eu d’accidents cardiovasculaires, de cancers, d’hépatiques ou souffert d’obésité. nnCes techniques sont à prendre en prenant des précautions. Surtout pensez à voir votre médecin ou un spécialiste si un de ces deux moyens de contraception vous concerne. Ne commencez surtout pas l’une de ses méthodes sans un avis professionnel sur leur fiabilité.

    La contraception masculine – contraception homme

    Empathie et éducation : Une solution à un refrain communnConnie Dean, personnage du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire coté masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes copines, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les gentlemens n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette crainte de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui rappellent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les stastitiques montrent que les gentlemens prendraient la contraception si elle était disponible, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma recherche pour calmer les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, il a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons au sujet de la contraception étaient sa première exposition au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au commun, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la façon dont le fardeau de la contraception est presque totalement imposé aux femmes ‘. Riley a annoncé que même si ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une femme… c’est entièrement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des mecs ? Pour Riley, ‘ cela paraît être une absence total d’éducation… les hommes n’ont pas besoin d’y se mettre en tête ‘, et que l’éducation dès le plus jeune âge est peut-être le meilleur moyen d’y remédier. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux hommes, mais pour un truc de longue haleine, il est possible de espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, vraiment pas ? ‘ bien que l’étude de cas de Riley me rassure sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de penser que ce est une solution miracle universelle. l’éducation : il paraît que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être fabriqués. nnUne fois l’éducation reconnue, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est demandée à 100 % pour que les gentlemens comprennent la signification de la ‘ présence ‘ sans plus tarder ou de la d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement des difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande empathie chez les gentlemens ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation semblent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus infaillible en manque terme pour lui-même et pour les autres hommes ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des hommes autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas en tête…. ce n’est pas le boulot de maman, des sœurs et de la petite amie de faire ça. Il s’agit sans doute de créer une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce process éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma nettoyée sphère a ouvert les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à prendre part à la tchat avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru l’influence de l’aération de tous les jours ? ! Accueillir les gentlemens dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable au début, mais avec la bonne intention et la promesse de respecter la perspective de croissance réelle semble possible. nnLe dialogue non fermé, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des ingrédients clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis véritablement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus vers l’égalité en matière de contraception.

    La contraception masculine – contraception homme

    Fertilisation – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement indispensables, nous pouvons trouver de toutes nouvelles méthodes de réaliser des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les hommes. L’un des principes harmonieux est la fécondation, c’est-à-dire l’union d’un ovule relationel et d’un spermatozoïde pour produire un zygote. La fécondation est une cible de choix pour la contraception masculine en raison de sa place comme dernière étape dans la chaîne de duplication. nnFertilisation de l’acrozome à la zone PellucidanLe process de fécondation a lieu longtemps après d’autres étapes de la duplication comme la spermatogenèse, le transport des spermatozoïdes et la nage dans le tractus génital. dès lors que que les spermatozoïdes ont atteint l’ovule, ou l’ovocyte, ils commencent le process de liaison à l’ovule par la réaction acrosomique. L’acrosome, une structure à la tête du sperme, contient des enzymes qui sont nécessaires pour se lier et percer l’enveloppe de l’ovule. nnLa réaction acrosomique commence tandis les spermatozoïdes s’approchent de la zone pellucide ( ZP ). Le ZP est un mixe de sucres et en terme de protéines qui entoure la membrane externe de l’oeuf. lorsque le ZP se lie aux spermatozoïdes, les interactions enzymatiques fournissent presque une reconnaissance ‘ verrou et clé ‘ qui permet au processus de poursuivre. nnZona pellucida des humains, partie marquante de la fécondationnUn ovule relationel. La zone pellucide est vue comme le halo extérieur épais. nLes enzymes stockées dans l’acrosome ont une multitude de fonctionnalités, toutes nécessaires pour entrer l’œuf. de plus, les canaux ioniques sont impliqués dans un processus nommé hyperactivation des spermatozoïdes, qui est fondamental pour la fécondation. Le fouettage de la bite du spermatozoïde donne un coup de fouet mécanique au spermatozoïde, permettant ainsi une meilleure pénétration. nnUne fois que les spermatozoïdes offrent dépassé le ZP, la réaction corticale intervient, où les toutes nouvelles enzymes stockées dans les granules sont expulsées. Ces enzymes durcissent le ZP, le rendant étanche aux autres spermatozoïdes. nnLa fécondation vue par la fusion du sperme et de l’ovule. nSperme et ovule en cours de fusion. nÀ ce stade, les membranes du sperme et de l’ovule sont prêtes à fusionner. une fois qu’ils l’effectuent, leur matériel génétique se combine pour former un ovule mature. nnTous ces process sont étroitement réglementés, des orchestrations compliquées avec de nombreuses points de défaillance. Certaines d’entre elles proposent été identifiées comme des cibles possibles pour la contraception masculine. Certaines cibles telles que TSSK6 sont à l’étude, et MCI finance même des travaux sur les cibles CRISP1 / 2 dans le laboratoire de Patricia Cuasnicu en Argentine. nnUn médicament qui empêche la fécondation a un potentiel excitant, car théoriquement, pourrait être employé à la fois par les gentlemens et par les femmes, fournissant une véritable équité vraiment pas hormonale sur la planète contraceptif. par ailleurs, aurait l’intérêt d’avoir une courte durée d’action et peut être pris quelques heures avant le coït. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa duplication est un appareil grande et difficile, avec de multiples façons d’ajouter un frein temporaire sur le processus. La fécondation est un choix de créer des contraceptifs masculins. Des cibles qui empêchent la fusion du sperme et de l’ovule sont en cours d’élaboration également contraceptifs masculins potentiels. il y a d’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le transport et la motilité des spermatozoïdes. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés scientifiques créeront de diverses formes de contraception masculine avec des candidats de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers contrôles hommes. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix différents pour les hommes, ce qui fait progresser considérablement le secteur de la contraception. Cependant, il faudra peut-être encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une des raisons de ce retard est que les chercheurs proposent dû tabler sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la de modifier cette compétence en un médicament clairement utilisé et rentable. Cela est dû en partie à la croyance largement répandue que les hommes ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas emballés à l’utiliser. Toutefois, les données empiriques recueillies dans le cadre de nos propres études montrent le tout autre. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer la thématique de la contraception masculine de manière à repérer les attitudes existantes et comment les hommes et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de filles et de gars sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est avantageux de souligner que seulement 20 % des hommes proposent carrément éloigné l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sûres allaient du désir d’avoir plus d’actualités sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ masculin ‘. Cependant, 59% des mecs étaient d’accord pour dire que les hommes et les femmes devraient être autant responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement vingt pour cent des femmes offrent indiqué qu’elles ne pourraient être pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était l’envie d’en savoir plus à ce propos. Il est intéressant de préciser qu’il y a aussi un pourcentage significatif de filles ( un quart ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre le nombre et les variété de possibilités contraceptives effeminées et masculines a un effet beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le anxiété supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des mecs en terme de duplication, ce qui décuple la responsabilité des femmes. nParce que les possibilités des femmes en terme de contraception sont effectuées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation existante restent souvent cachées. Une véritable égalité sociale montre que les femmes et les hommes s’orientent en direction du distribuer des responsabilités en matière de contraception. Nous croyons que cela peut de deux méthodes : nnDévelopper de nouvelles options contraceptives masculines. C’est ce qui se fait actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent croire qu’il y a une fibre pour cela. Ils sont incontournables pour communiquer le financement nécessaire à la mise à disposition de ces articles et pour ajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces pièces soient proposés et employés, il faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les rôles assumés par les gentlemens et les femmes. le première corvée pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée consiste à se demander ce que les gentlemens et les femmes des divers pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en incluant véritablement les croyances des personnes que les mentalités peuvent commencer à changer. nEngager différentes traditions pour un marché potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux personnes du dans le monde d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des attitudes sur divers discussions. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, , de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule changent selon chaque pays. Par exemple, bien que les gentlemens hindis âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal outil vecteur dissuasif pour essayer la pilule masculine était l’absence de renseignements à ce propos, ils offrent également indiqué que la religion était un soucis. Alors qu’au Brésil, les gentlemens du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne est donc pas assez ‘ coté masculin ‘. nnCes partenariats nous indiquent que les femmes et les gentlemens paraissent convenir que la responsabilité de la contraception consiste en les deux. Bien qu’il existe différents obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un soucis universel a été identifié : l’absence d’information à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, est important de disposer de choix précises permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être réalisé efficacement, y a à coup sûr un grand marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du dispositif reproducteur coté masculin. La prostate est une glande de la dimension d’une noix se situant entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un liquide qui nourrit et le sperme. Le fluide laiteux produit par la prostate – le fluide prostatique – représente à peu près 30 % du eliquide total éjaculé ( le reste étant du sperme et du eliquide provenant des vésicules séminales ). nnLe liquide prostatique les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être d’avantage mobiles. Il a plusieurs d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du eliquide prostatique est l’antigène spécifique de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus renforcé, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus aisément, accuentant leurs probabilités de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le fluide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la duplication masculine. il y a de multiples possibilités d’interrompre le process de développement du liquide prostatique et de qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception masculine

    L’an dernier, le contraceptif coté masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui ont révélé qu’il était efficiente à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont utilisé sur une période d’1 année. C’est statistiquement plus infaillible que les contraceptifs apprécié comme les préservatifs féminins, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif coté masculin a été interrompu parce que 20 des mecs ont trouvé les effets secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de filles l’ont souligné, ces impressions secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent éprouver lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai réussi et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des impressions secondaires potentiellement débilitants pendant des années sans autre recherche pour les ? La douleur masculine est-elle prise plus au sérieux que la affliction féminine ? de nombreuses personnes proposent autant fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction secondaire à la possibilité d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes candidats à la littérature anglaise voudront peut-être se demander si les représentations de la affliction féminine dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ ont contribué aux idées sexuées de la affliction et de la souffrance dans la société en général. Les candidats en médecine et en sciences biomédicales pouvaient expertiser les retombées des tentatives de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les étudiants emballés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, peut être nécessaire de faire une lecture plus large des biais de la recherche scientifique et des façons dont les découvertes scientifiques offrent souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – contraception homme

    3 méthodes de débuter une conversation sur la contraception masculinenIl peut sembler compliqué d’entamer une conversation sur la contraception. Mais tandis la conversation prend du retard, nous serons heureux de vous aider en vous présentant trois splendides façons d’aborder un sujet qui ne manquera pas d’animer la discussion. nn1 – Mettez l’embarras de côté. nnIl n’y a pas besoin d’être embarrassé. La contraception est un sujet normal dans le monde d’aujourd’hui. Près de 98 % des femmes sexuellement actives offrent pris une forme quelconque de contraception, et plus de 60 % de toutes les femmes utilisent actuellement la contraception. Les conversations sur le contrôle des naissances dissipent les mythes et encouragent les autres à se renseigner sur les possibilités de la planification familiale. nn2 – Économiser l’argent des contribuablesnIl y a d’énormes possibilités économiques à la contraception pour nous tous, contribuables ET pour la personne qui utilise la contraception. Pour chaque dollar investi dans la planification de famille, les contribuables économisent près de 4 fois plus en bout de ligne. nnEt pour tout femme qui utilise la contraception, une famille économise encore plus. Considérez si nous avions des options de contraception masculine – nous pourrions doubler notre résultat. Plus de la moitié des hommes interrogés utiliseraient une nouvelle méthode contraceptive éventuelle, et les femmes ont déclaré en très grande majorité qu’elles feraient confiance à leur partenaire pour s’occuper de la contraception. nn3 – C’est important pour VOUS. nLes raisons d’appuyer la contraception masculine sont aussi diverses que les personnes qui le font. Certains l’analysent comme plate-forme pour l’égalité des sexes. D’autres y voient un recours de faire progresser la planification de famille et le moteur de recherche interne scientifique. Nous connaissons des gens qui veulent que les alternatives contraceptives masculines aient un résultat sur le changement climatique. Et bien sûr, beaucoup de gars veulent s’impliquer dans la conversation sur la reproduction. nnPeu importe votre raison, le fait d’entamer une conversation sur l’importance de la contraception masculine assiste transmettre le mot et à bâtir un futur prometteur.

    La contraception masculine – contraception homme

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population mondiale dépasse sept milliards d’habitants, augmente de 60 millions tous les ans et atteindra sûrement neuf à 10 milliards en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des majeures causes de la dégradation de l’environnement et de la souffrance humaine due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses dans les pays n’étaient pas planifiées et vingt pour cent de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, pouvant entrainer 47 000 décès maternels dus à des avortements tout bonnement non médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses tout bonnement non désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements tous les ans ( 3 ). nnCe taux élevé de grossesses non désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux solutions de contraception. L’accès à la contraception réduit extrêmement la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). a part l’atténuation de la croissance démographique internationale, faire appel à la contraception moderne et à de meilleurs soins de maternité dans le monde entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels tous les ans ( 5 ). Par conséquent, y a un grand besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs , d’une meilleure éducation en terme de contraception et d’un plus grand nombre de possibilités contraceptives, tant aux États-Unis que dans les pays. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement réalisée est gérée par un homme, vingt pour cent de tous les paires utilisant des préservatifs et 10 % des paires ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux solutions de contraception masculine affichent des problème technique importants. Les préservatifs, tout en offrant une certaine sécurité contre les infections sexuellement transmissibles, proposent une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est coûteuse et difficile à inverser efficacement, est considérée comme une méthode de contraception masculine irréversible à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif masculin réversible serait bien accueilli par une grande majorité de mecs ( neuf, 10 ) et aurait une aubaine marqué pour réduire le taux de grossesses tout bonnement non désirées, la croissance tout bonnement non viser de la population et leurs effets. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses études portent sur le développement de dernieres nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège de plus au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.