• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine slip – contraception masculine vasectomie

    La contraception masculine – contraception homme

    Contraception masculine : un essai clinique stoppé à cause d’effets secondaires trop lourdsnnDes chercheurs allemands offrent testé avec succès une méthode d’injection contraceptive chez des hommes. Mais certains volontaires ont dû prématurément stopper l’essai clinique. En cause, les sensations secondaires provoqués par cette contraception. nnPilule s’amusant sur le taux de testostérone, ultrasons qualifié de réduire le volume de spermatozoïdes, gel injectable dans le pénis pour bloquer le passage du sperme… Depuis trente ans, les spécialistes tentent de fabriquer une contraception adaptée aux hommes, et obtiennent des retombées plus ou moins probants. L’une des techniques les plus avancées dans ce besoin, portées par des chercheurs de l’Université de Munich et financées notamment par l’Organisation internationale de la santé, a obtenu des résultats spectaculaires dans une étude publiée le 27 octobre 2016. l’astuce contraceptive en question s’est montrée efficiente dans 96 % des cas lors d’un essai clinique de période II ! Toutefois, elle présente un frein majeur : elle occasionne des effets indésirables non négligeables, qui ont forcé 20 volontaires à stopper prématurément l’essai clinique… nnDe les éruptions cutanées aux problèmes de l’humeurnTestée sur 320 hommes âgés de 18 à 45 ans et en couple avec une femme tout bonnement non ménopausée, cette méthode contraceptive a pour objectif de des injections dans les fesses toutes les 8 semaines. Deux injections hormonales sont réalisées à chaque fois. L’une contient de la norethistérone, progestérone qui permet de bloquer la réalisation de spermatozoïdes inspectée par l’hypophyse ( une zone du cerveau ). L’autre injection englobe de la testostérone, afin de rééquilibrer le niveau de cette hormone, en chute à cause de la première injection. Les premières semaines du test, les chercheurs se sont garantis que cette méthode entraînait bien une chute du volume de spermatozoïdes chez les volontaires ( jusqu’à atteindre un niveau minimal d’1 million par millilitre ). Puis ils proposent demandé aux et à leur partenaire de n’avoir recours qu’à cette forme de contraception une année. nnPour 274 volontaires, le niveau minimal a été franchi au bout de 24 semaines, offrent constaté les chercheurs grâce à des échantillons de sperme récoltés à intervalles réguliers. Et la méthode contraceptive s’est révélée efficace, puisque ‘ seules ‘ 4 grossesses se sont avouées. Un taux d’efficacité analogue aux pilules contraceptives pour les femmes actuellement sur le marché. Cependant, 1 491 événements indésirables ont été rapportés par les volontaires ! ‘ Près de 39 % se sont avérés être sans rapport avec les injections ‘, tempèrent les chercheurs dans un renseigné. En tête des effets indésirables rapportés, l’on trouve l’acné, présente chez 42 % des joueurs. Un intérêt accru pour le porno a été constaté chez 38 % d’entre eux. Un quart des volontaires ont éprouvé des douleurs au site d’injection, 16 % au niveau du corps. Plus inquiétant, selon les chercheurs, un volontaire sur 5 a présenté des troubles de l’humeur, 17 % des troubles affectifs. pour finir, après l’arrêt des injections, environ 5 % des mecs n’avaient pas récupéré une densité ‘ normale ‘ de spermatozoïdes ( égale ou plus forte que 15 centaines de milliers par millilitre ). Les effets secondaires, notamment ceux liés aux troubles de la disposition mentale, proposent poussé 20 volontaires à abandonner l’étude en cours de route et les chercheurs offrent cessé de enrôler de nouveaux participants dès 2011. Pourtant, à la fin de l’essai, plus de 75% des personnes offrent déclaré être disposés à poursuivre la prise de cette méthode contraceptive. nnCompte tenu du taux cher d’effets indésirables, la contraception masculine n’est pas pour demain. Peut-être pour 2018, comme l’espèrent des chercheurs américains qui testeront bientôt chez l’homme un givre injectable dans le pénis. Ou en 2021, comme l’espèrent des chercheurs de l’université de Wolverhampton ( Royaume-Uni ) qui travaillent sur un spray nasal immobilisant les spermatozoïdes, afin qu’ils n’atteignent pas l’ovule. Toutefois, quand bien même ces techniques de contraception aboutissent, encore faut-il que les hommes l’acceptent et s’en emparent. Pour l’instant, les barrières à la contraception masculine ne sont pas que physiologiques, et par dessus le marché psychologiques, soulignait Jacques Young, endocrinologue à l’Inserm dans un précédent article de Sciences et Avenir.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Contraceptif coté masculin : Où est-il ? Où est-il ? nLa conversation autour de la contraception masculine a été qu’elle sera prêt ‘ bientôt ‘. De nombreux articles ( tels que celui-ci, cela et ceci ) remontant les premiers jours des années ont dit qu’une pilule pour hommes est en cours de préparation. Si l’on en croit le calendrier promis, nous devrions tous pouvoir déjà acquérir et utiliser des contraceptifs masculins. Pourquoi on ne peut pas ? nnMCI a récemment mené une enquête auprès d’utilisateurs possibles de contraceptifs masculins, et l’une des majeures conclusions de l’enquête est que tous les sexes veulent vraiment plus d’options de contraception pour hommes. Le but de ce billet est de fournir des informations sur la façon dont un médicament est mis sur le marché et pourquoi les contraceptifs masculins sont encore en développement. nnI. LE PROCESSUSnnLe process de mise au point d’un médicament est une épreuve longue, fastidieuse et coûteuse qui tente d’apporter une réponse aux questions suivantes : nnComment un contraceptif pourrait-il être infaillible ? nQuelle pilule/dispositif/dispositif/approche pourrait marcher comme contraceptif ? nEst-ce que cela fonctionne dans les tentatives sur les animaux ? nPourrait-il s’agir d’une véritable pilule, d’une injection ou d’un implant… ? nEst-il sûr, efficace, faisable et crédible ? nEst-il efficiente chez l’homme, avec un minimum d’effets toxiques ? nLe process de développement de la contraception masculine peut changer et n’est pas souvent linéaire, mais ce qui suit est une direction représentative pour certaines possibilités contraceptives masculines. nnII. DÉVELOPPEMENT DE MÉDICAMENTSnnL’Aha ! MomentnnnUn chercheur dans un laboratoire trouve une fonctionnalité ou un défaut cellulaire : une composante de la duplication qui, lorsqu’elle manque, paraît rendre les gentlemens infertiles. Nous appellerons ça la ‘ cible ‘. nnChronologie : C’est toujours le cas avec plusieurs méthodes potentielles différentes sur lesquelles différents chercheurs agissent. nnMais est-ce que ça marche ? nnnLe chercheur teste un animal ( souvent une souris ) dont le système reproducteur présente des caractéristiques comparables à celles de l’homme. Ils veulent savoir si leur cible peut être changée d’une façon pour rendre l’animal infertile, parce que si cela fonctionne chez l’animal, cela pourrait vouloir dire que cela fonctionnera chez les humains. Ils pourraient aussi tester des échantillons de sperme relationel à ce stade. nnChronologie : Des mois à plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : il existe beaucoup d’exploration dans différents laboratoires à ce stade, et de beaucoup de chercheurs explorent les pistes qu’ils ont trouvées. nnCible FaisabiliténnnLe chercheur commence à construire le contraceptif qu’un femme prendra à l’avenir. Dans ce cheminement, ils essaient de trouver un recours de modifier, de contrôler et de activer l’infertilité avec l’aide de leur cible, d’une façon qui peut être transmise à une personne. Le médicament peut-il être absorbé par l’organisme ? Comment pourrait-il être délivré…. sous forme de pilule ? Un coup de feu ? Un patch cutané ? nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : beaucoup de choses ! Certains que le MCI finance : Catsper et SLO3. Ces deux facteurs influencent sur la motilité des spermatozoïdes. nnEn sommes-nous sûrs ? nnnDe nombreux tentatives sont réalisés sur des animaux et dans des systèmes qui peuvent être la duplication des humains pour être certain que le médicament fonctionne correctement et qu’il est sûr et viable comme contraceptif. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de centaines. nnMéthodes à ce stade : HIPK4, que MCI finance. Cela affecte la création de sperme. nnEst-il sécuritaire ? nnnLe chercheur peaufine d’autant plus le médicament afin d’être sur qu’il est sécuritaire. Ils choisissent aussi la bonne forme posologique, comme une pilule, un vaccin ou un implant, et s’assurent que la posologie, la durée d’action et l’efficacité sont exactes. S’il y a d’autres particularités importantes du médicament, comme la réversibilité, qui peuvent aussi être testées ici. En fin de compte, les chercheurs s’assurent que le médicament est respectant la législation rigoureuses de la FDA américaine pour approbation. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de centaines à des centaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : Eppin ( motilité du sperme ) Echo-VR/Adam ( bloque les canaux déférents ), VasDeBlock ( bloque les canaux déférents ), Vasalgel ( bloque les canaux déférents ). nnIII. ESSAIS CLINIQUESnnÇa marche ! Mais…. est-ce que ça marche chez les personnes réels ? nnSi les étapes ci-dessus démontrent que le médicament est sûr, infaillible et qu’il possède une posologie et une forme posologique qualitatifs, le chercheur présente une demande de drogue nouvelle de recherche, ce qui lui permet de passer aux études scientifiques sur des humains. Parce qu’ils peuvent faire beaucoup de sous avec un médicament qui peut être acheté plus tard, les investisseurs et les compagnies pharmaceutiques apprécient dans certains cas venir et investir quelque part dans le process ci-dessous. nnEssai clinique de phase InnC’est la première fois qu’un chercheur teste son médicament sur de vrais humains. À ce stade, ils veulent voir si le contraceptif a des sensations secondaires à différentes doses et comment est manipulé par l’instance. bon nombre de des médicaments vont de l’avant depuis cette étape. nnChronologie : Mois à 2 ans. nnCoût : 2-5 centaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : Bambang Prajogo ( impact sur la motilité ou la fécondation des spermatozoïdes ) est vérifié dans l’équivalent de cette étape en indonésie, mais il ne sera pas disponible aux states avant d’avoir suivi le processus américain, H 11-beta-mntdc, DMAU. nnEssai clinique de période II

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conversation avec le Dr Wei Yan, titulaire d’une subvention de l’ITMnLe Dr Wei Yan est professeur à l’Université du Nevada, à la Reno Foundation et directeur des laboratoires de génomique unicellulaire et d’édition du génome à l’Université du Nevada, Reno School of Medicine. Son laboratoire travaille sur la génétique et l’épigénétique de la gamétogenèse et la contribution épigénétique des gamètes à la fécondation, au développement embryonnaire précoce et à la santé à l’âge adulte. Le Dr Yan a publié plus de 130 articles de recherche et épisodes de livres évalués par des pairs, avec plus de 6 800 citations ( de l’année d’avril 2019 ). Il est récipiendaire du Prix du jeune chercheur de la Society for the Study of Reproduction ( SSR ) en 2009, du Prix du jeune andrologue de l’American Society of Andrology ( ASA ) en deux mille douze, du Prix du la solution des soins de santé du Nevada en recherche et technologie en 2013, du Prix du chercheur unique Reno de l’Université du Nevada en 2017 et du Prix de recherche SSR 2018. En mai 2016, le Dr Yan a été nommé professeur à l’Université du Nevada et à la Fondation Reno, la plus haute différenciation que l’Université à ses professeurs. En novembre 2017, le Dr Yan a été élu Fellow de l’American Association for the Advancement of Science ( AAAS ). Le Dr Yan est corédacteur en chef de Biology of Reproduction, le journal public de la SSR. Pour plus de choix, veuillez lire le site Web du laboratoire de Yan : www. weiyanlab. comnn nnQuel est votre lien avec la contraception ? nNos recherches essentielles sur la stabilisation de la spermiogenèse ont révélé que les perturbations fonctionnelles de la spermiogenèse tardive ( c. -à-d. après le début de l’allongement des spermatides ) entraînent souvent la production de spermatozoïdes déformés et/ou non fonctionnels et par conséquent une infertilité masculine sans créer de rétrécissement des testicules. Par conséquent, viser les gènes ou les produits de gènes spécifiques de spermiogenèse tardive représente sans aucun doute une stratégie idéale pour le développement de contraceptifs tout bonnement non hormonaux masculins. Partant de cette idée, nous nous sommes lancés dans une recherche de fabriqué qui perturbent les dernières phases de la spermiogenèse. Nous avons trouvé que la spermatodéformine 1 ( SD1 ), un composé naturel purifié à partir d’une herbe chinoise, cible les dernières étapes de la spermiogenèse, pouvant entrainer la déformation du sperme et l’infertilité masculine de façon réversible. nn nnEn quoi le secteur a-t-il changé à partir du moment où vous avez commencé à y travailler jusqu’à aujourd’hui ? nPas grand-chose. Les enquêteurs ont prétendu tellement de fois que les pilules pour hommes seraient sur le marché dans quelques temps de cela, mais le fait est que nous n’avons aucun constitué qui a même obtenu le statut de drogue nouvelle de recherche ( IND ). Cela a généré des impressions ‘ le garçon qui pleure le loup ‘, ce qui n’est vraiment pas bon pour l’ensemble du domaine ! nn nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine notamment ? nIl y a longtemps que nous n’avons pas revu nos stratégies de développement de la contraception masculine. La connaissance de la stabilisation de la spermatogenèse est nécessaire ; toute tentative ou approche établie sur une compréhension superficielle ou partielle du développement du sperme serait vouée à l’échec. nn nnCes défis et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nOui. La santé génésique est de plus en plus acceptée par le public. Les personnes proposent commencé à apprécier la valeur de la planification de famille et les effets de la qualité des gamètes ( spermatozoïdes et ovocytes ) sur la santé globale sur une longue période des enfants. Cependant, les analyses sur ces sujets sont très limitées. Il est temps d’insister sur l’importance de la santé génésique, en mettant l’accent sur le contrôle de la fertilité ( c. -à-d. le traitement de l’infertilité et le développement de la contraception ). nn nnQuels sont vos espoirs pour la postérité proche et proche de la contraception masculine ? nLe développement de la contraception devrait être une priorité de recherche. Dans un proche futur, un ou deux des composés phares les plus prometteurs devraient bénéficier d’un soutien pour acquérir le statut IND de la Federal Drug Administration ( FDA ). A long terme, le financement du développement de la contraception devrait être augmenté et les approches ne devraient pas être limitées aux seuls modèles identifiés de développement de médicaments. sachez que de beaucoup de médicaments qui sauvent des vies ont été découverts par accident et que leurs dispositifs d’action sont restés inconnus des années. nn nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nDes progrès dans le développement de la contraception masculine sont véritablement nécessaires, et les promesses ou allégations vides doivent être évitées pour l’essentiel. Le plaidoyer est essentiel et au moyens des efforts du gouvernement ( par exemple, la Direction de la contraception du NICHD ) et du secteur privé ( par exemple, MCI ), les objectifs en panne et à long terme semblent en cours d’élaboration. Bien sûr, un brillant avenir dans cette activité dépend du travail acharné et de la persévérance de toutes les parties concernées. nn nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nLes obstacles sont nombreux : manque de financement, connaissances limitées sur la spermatogenèse et la biologie du sperme, manque d’appréciation de l’impact plus large de la qualité du sperme sur la santé de la enfant, défauts inhérents au système moderne d’examen et de sélection des subventions, pour ne renommer que ceux-là. nn

    La contraception masculine – contraception homme

    Une pilule contraceptive masculine a passé avec succès la première série d’essais cliniques, ce qui donne de l’espoir pour des alternatives de contraception moins permanentes pour les hommes – et potentiellement normaliser les règles du loisir lorsqu’il s’agit de prévention des grossesses. nnAux États-Unis, environ 40 % des grossesses ne sont pas planifiées. Cela s’explique en partie par le fait que la société impose injustement que les femmes sont les premières responsables de la prévention de la grossesse et de la planification familiale. Historiquement, les alternatives de contraception pour les hommes n’ont pas toujours été optimales : nnAbstinence ( ) nPréservatifs ( pas qualitatifs à 100 pour cent ) nLa méthode du retrait ( inefficace ) nVasectomie ( potentiellement permanente et un peu effrayante pour beaucoup d’hommes ) nLa pilule contraceptive masculine pourrait une option plus souple pour les hommes tout en renforçant deux faits importants : les gentlemens et les femmes sont tous deux responsables de la contraception et les hommes jouer une fonction plus actif et plus satisfaisant dans leur santé reproductive. nnComment fonctionne la pilule contraceptive pour ? nDimethandrolone undecanoate ( DMAU ) est une pilule à prise unique de tous les jours qui supprime deux types d’hormones mâles – l’hormone folliculostimulante ( FSH ) et l’hormone lutéinisante ( LH ) – pour diminuer simultanément la production de testostérone et de sperme sans déclencher de symptômes de faible testostérone ( faible-T ). nnLes données d’une étude publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism montrent que le DMAU, la contraception orale actuellement évaluée, a le potentiel pour y parvenir. Quatre-vingt-deux hommes âgés de 18 à 50 ans proposent reçu aléatoirement un placebo ou une des trois doses de la pilule 28 jours. Ceux qui ont pris la dose la plus importante ( 400 mg ) avaient des taux plus faibles de testostérone, de FSH et de LH. Cependant, l’étude n’a pas mesuré le volume de spermatozoïdes. nnContraceptifs oraux masculinsnLes impressions sur une longue durée d’une pilule contraceptive masculine sont encore à l’étude. nCertains personnes ( y compris certains sur le placebo ) ont signalé des impressions secondaires légers, tels que : nnAcnénMaux de têtenDysfonction érectile légèrenDiminution de la libidonFatiguenGain de poids de 5 lb ou moinsn Les prochaines phases de l’étude du DMAU seront de porter à la connaissance s’il supprime véritablement la production de spermatozoïdes. Les données initiales montrent que c’est possible. Cependant, le corps nécessite jours pour fabriquer du sperme, et des tentatives plus longs sont nécessaires pour si la production de sperme peut être arrêtée entièrement. nnDe plus, nous devrons découvrir ses sensations à long terme sur le corps. Par exemple, nous ne savons pas encore si le DMAU peut créer des problèmes de dépression ou augmenter le risque de caillots sanguins comme la pilule contraceptive , ou s’il peut endommager le foie, les reins ou d’autres organes qui aident à décomposer le médicament. nnPourquoi ne pas subir une vasectomie ? nL’efficacité de la vasectomie est semblable à celle du dispositif intra-utérin effeminé ( DIU ) avec un taux d’échec inférieur à 1 %. L’intervention peut être réversible sous les soins d’un chirurgien formé par la fraternité. Toutefois, l’inversion n’est pas garantie. nnMoins de 15 ans après l’intervention chirurgicale, le taux de réussite de l’inversion se situe en règle générale entre 95 et 98 pour cent. Cependant, après 15 ans, le taux de réussite chute à 60 ou 70 p. 100. Et le taux d’obtention d’une grossesse après une inversion est beaucoup plus faible, soit 40 à 50 %. nnEn tant que expert dans l’infertilité masculine et urologue, je vois souvent des hommes dans la vingtaine qui ne veulent pas d’enfants en ce moment. Lorsqu’ils demandent une vasectomie, tout ce que nous pouvons faire est de leur conseiller de considérer la permanence de la décision. À la postérité, le DMAU peut être une option contraceptive infaillible qui permettrait plus de flexibilité et réduirait l’infertilité potentielle après dans la vie. nnAméliorer la santé des jeunes hommesnLes jeunes hommes et femmes ne consultent pas les professionnels de la santé aussi souvent qu’ils le devraient sans doute. Pour les femmes, le recours aux soins de santé se produit dans certains cas parce que l’accès à des techniques contraceptives fiables est limité si elles ne l’effectuent pas. Mais, de plus en plus, y a une tendance à ne pas lier les visites chez le médecin à pouvoir arriver à la contraception. nnCela pourrait être pour leur santé globale de plusieurs méthodes. Ils auront l’occasion de jouer une responsabilité plus actif dans leurs soins en posant des questions et en étant plus proactifs. aussi, les corps médicaux peuvent s’occuper des soins de prévention et des préoccupations que les hommes ne soulèvent pas avant d’être en état de crise, comme l’hypertension artérielle, la dysfonction érectile, la baisse de libido et d’autres problèmes courants qui peuvent être évités ou gérés. nnLe lancement commercial de ( pilule anticonceptionnelle pour hommes ) peut prendre une décennie ou plus, mais est confortable de voir la recherche interne poursuivre de nouvelles possibilités de traitement qui favorisent une responsabilité partagée en terme de contraception ‘. nnTolulope Bakare, M. D. nSi le DMAU marche comme un contraceptif effeminé, les hommes peuvent arrêter de le prendre et reprendre la constitution de sperme quand ils sont prêts à devenir pères. Le but ultime est de créer une version injectable du médicament afin que les patients n’aient pas à se rappeler de prendre une pilule quotidienne. nnÀ l’avenir, les adolescents pourront sans doute aussi prendre du DMAU. la majorité des parents mettent déjà leurs femmes adolescentes sous pilule pour prévenir les grossesses et aider à régulariser les règles sporadiques ou abondantes. Cependant, il sera toujours important d’utiliser des préservatifs pour prévenir les infections sexuellement transmissibles. nnLe déclanchement commercial du DMAU pourrait prendre une décennie ou plus. Pendant ce temps, il est agréable de voir la géolocalisation continuer de dernieres nouvelles alternatives de traitement qui favorisent la responsabilité partagée en matière de contraception. Il se peut que les femmes n’aient plus à assumer l’entière responsabilité des formes de contraception réversibles et très énergiques. Le fait que cette pilule soit à l’étude offre des alternatives aux personnes dans diverses circonstances, et le changement de psychologie est motivant. nnTenez-vous au commun des nouvelles sur les soins de santé. Abonnez-vous à notre site web dès à présent.

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du système reproducteur coté masculin. La prostate est une glande de la dimension d’une noix se situant entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un fluide qui nourrit et protège le sperme. Le liquide laiteux produit par la prostate – le fluide prostatique – représente à peu près 30 % du liquide total éjaculé ( le reste étant du sperme et du eliquide provenant des vésicules séminales ). nnLe fluide prostatique protège les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être plus mobiles. Il a un certain nombre d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du liquide prostatique est l’antigène spécialisé de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus épais, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus aisément, augmentant leurs probabilités de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le liquide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la duplication masculine. il existe de multiples possibilités d’interrompre le cheminement de développement du eliquide prostatique et de qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception homme

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de nombreuses méthodes contraceptives masculines impliquent la manipulation de la fabrication ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale situées de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi nommés testicules, commencent à fabriquer et à remplir des centaines de milliers de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent à peu près 2 pouces ( 5 cm ) de taille et 1 pouce ( 3 centimètres ) de diamètre. nnLes testicules font de plus partie du dispositif endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les hommes développent des voix plus profondes, des groupes musculaires plus gros et des poils de notre corps et du visage la puberté, et elle rééquilibre également la production de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme de poche du bassin appelée scrotum. Ce sac de peau aide à standardiser la température des testicules, qui doivent être maintenus plus frais que la température de notre corps pour générer du sperme viable. nnIl est possible de modifier la création de spermatozoïdes et d’interrompre la conception en modifiant la température du scrotum. Des études publiées actuellement proposent révélé que les hommes qui portent des sous-vêtements moulants ( de couleur blanche serrés ) nuire à leur fertilité et à leurs exercices de réplication. Les scientifiques agissent sur des analyses en cours concernant de dernieres nouvelles techniques de contraception masculine qui régulent la température du scrotum et offrent le potentiel de modifier la en proportion du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine sûre et réversible.

    La contraception masculine – contraception homme

    10 faits sur la contraception masculinen nnLa contraception masculine arrive et va changer le monde. Voici 10 faits que vous n’avez peut-être pas identifiés sur la matière la plus excitante de la postérité de la contraception. nn nn10. Nous sommes à 10-20 ans d’une nouvelle méthode contraceptive masculine. nn9. Tant les gentlemens que les femmes veulent que les gentlemens participent à la prise de décisions en terme de planification de famille. nn8. Les hommes plus jeunes sont plus ouverts à une variété de méthodes contraceptives masculines. nn7. il y a des solutions contraceptives masculines en développement qui sont sûres, réversibles, à action prolongée et non hormonales ( Hourra ! Aucun effet secondaire ! ). nn6. Les s’intéressent à la fois aux solutions contraceptives à très long terme et à celles qu’ils peuvent prendre juste avant les rapports graveleux comme le Viagra. nnnn5. il existe des contraceptifs composé de de plantes en développement qui utilisent des médicaments isolés directement des fleurs. nn4. La contraception est une question de couple. nn3. La contraception est un problème mondial. nn2. La pilule contraceptive ‘ masculine ‘ n’est pas une blague ! Il fait actuellement l’objet d’essais cliniques chez l’homme en attente de l’approbation de la FDA. nn1. la plupart des couples sont intéressés par un menu d’options contraceptives sûres que les gentlemens et les femmes peuvent utiliser pour répondre à leur look de vie et à leurs besoins de planification familiale. nn nnL’Initiative contraceptive masculine finance la géolocalisation et sert de ressource pour tout ce qui concerne la contraception masculine. Voyez quelques travaux en cours de développement et découvrez ce que pourrait être l’avenir de la contraception.

    La contraception masculine – contraception homme

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir diagnostiqué la contraception masculine dans vos manuels de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules options disponibles. nnLes femmes proposent toujours été tenues responsables de la contraception, parfois sous forme de pilules tout au long du mois, dans certains cas sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les avancées de la technique médicale, les femmes se sont vu offrir une nouvelle manière de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( une fois le moment venu ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports sexy, jusqu’à 72 heures. Ces pilules ont des impressions secondaires dangereux à long terme comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer de l’encolure de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie mais également la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% d’assurance. Il est grand temps que les hommes portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans cette page ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une manière meilleure et plus efficace d’avoir des rapports sexuels sans porter de préservatif, ou d’avoir à penser à une grossesse non exigée. nnPilules contraceptives pour ! nPilules contraceptives pour – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif nommé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone modifiée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 en excellente forme, une seule pilule est censée réduire la fabrication de sperme quelques heures, tout en gardant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté massivement contre les androgènes, sans aucun effet secondaire. Cette pilule sera bientôt disponible aux etats-unis et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit lancée, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de aider des vies. malgré que, existe des analyses en cours sur les gels qui tuent la production de sperme des heures tout en agissant comme un lubrifiant les rapports graveleux. Ça a l’air intéressant, tout bonnement non ? Eh bien, servez vous des préservatifs à pois et à côtes pour plus de plaisir, juste pour être plus de façon sécurisé, tout en continuant à bénéficier du porno. nnAttendez, nous avons des lectures très intéressantes pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre cérémonie, Top 10 des mythes du préservatif brisé !