• contraception masculine
  • contraception homme
  • contraception masculine anneau – pilule contraceptive homme

    La contraception masculine – contraception homme

    Une méthode contraceptive doit présenter parfaitement quatre critères : efficiente, réversible, acceptable, faible coût. nnLes trois majeures techniques contraceptives masculines utilisées sont : nnle préservatif coté masculin ;nle coitus interruptus ;nla vasectomie ( à considérer comme irréfragable ). nLe préservatif masculin est la seule méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ). nnLe coitus interruptus est la méthode contraceptive masculine la plus simple mais la moins infaillible. nnLa vasectomie est la méthode contraceptive masculine la plus efficiente ( IP = 0, 1 % ). elle se trouve être cependant irréversible. Elle se doit d’être exercée avec le respect de la loi du 4 juillet 2001 qui prévoit un délai de 4 mois de , sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ;nayant reçu une information limpide et intégrale ( dossier d’information affiche ) ;nayant signé un consentement écrit. nAvant l’intervention chirurgicale, le patient peut réaliser une cryoconservation du sperme ( CECOS ), et après l’intervention le patient doit utiliser une autre méthode contraceptive pendant 12 semaines. Elle ne pourra être interrompue qu’après la réalisation d’un spermogramme montrant une absence de spermatozoïdes. nnI – POUR COMPRENDREnLa contraception masculine contient des moyens contraceptifs et la stérilisation. nnLa définition de la contraception est : « méthode permettant d’obtenir une fécondité nulle ». La stérilisation est un terme plus général signifiant : « méthode détruisant les micro-organismes ». Ainsi, il existe la stérilisation à visée contraceptive. La stérilisation ou masculine est un acte chirurgical, pratiqué par un docteur en organisme de santé public ou privé ( centre hospitalier ou clinique ). C’est une méthode contraceptive qui se distingue fortement des autres techniques anciennes car son objectif est de prévenir de façon définitive la procréation. Il s’adapte de la considérer comme irréfragable. nnLa spermatogenèse a lieu dans les testicules à partir des spermatogonies ( cellules souches ) qui se transforment ensuite en spermatocytes I qui vont encaisser la mitose réductionnelle de la méiose pour donner les spermatocytes II. Ces spermatocytes II vont donner les spermatides après avoir subi la mitose équationnelle. Les spermatides, qui sont en réalité des spermatozoïdes immatures, vont éprouver une phase de maturation, appelée spermiogenèse, pour conférer naissance aux spermatozoïdes. À la sortie du testicule, les spermatozoïdes, bien que morphologiquement différenciés, sont donc immatures et non fertiles et vont le devenir lors du passage dans l’épididyme ( qui concorde au canal épididymaire, long tube pelotonné sur lui-même ). Les spermatozoïdes passent ensuite dans le canal déférent jusque dans la prostate. nnA. MESURE D’EFFICACITÉnUne méthode contraceptive concerne à éviter la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde. Elle doit présenter quatre critères inévitables : nnefficace ;nréversible ;nacceptable ;nfaible coût. nL’efficacité d’une méthode contraceptive est évaluée par l’indice de Pearl ( IP ) calculé par la option suivante : IP ( % ) = [ ( volume de grossesses tout bonnement non planifiées/nombre de mois d’usage d’une méthode contraceptive ) × 1 200]/100. nPlus l’IP est faible et plus la méthode contraceptive est efficiente. Cependant, s’agit de l’efficacité de théorie d’une méthode contraceptive puisque l’IP est évidemment calculé en condition de confidentialité optimale. nnB. MOYENS CONTRACEPTIFSnLe préservatif. nLe rapport interrompu, ou retrait ou coitus interruptus. nLe traitement hormonal. nLes substances spermicides. nLa stérilisation par vasectomie. nII – LE PRÉSERVATIF MASCULINnLe préservatif masculin couvre le pénis d’une fine membrane afin d’informer la mise en place de sperme dans le vagin. Les préservatifs en latex sont les plus efficaces. Le polyuréthane peut être exploité en cas d’allergie. nnIl s’agit de la méthode contraceptive masculine la plus utilisée. l’indice de Pearl du préservatif masculin est de 2 % mais le taux d’échec en condition d’usage réelle peut aller jusqu’à 15 % ( OMS 2005 ). La diffusion d’une information complète sur l’utilisation correcte et les différentes fonctions du préservatif masculin épaule son efficacité. nnLe préservatif masculin est l’unique méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ) ( tableau 1. 1 ). nnTableau 1. 1 Préservatif coté masculin. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 2 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Fonction de l’information du patientnCoût FaiblenFonctions Contraception, prévention des ISTnPrécautions : tester la date de péremption, éviter les objets tranchants lors des maniements ( bagues… ). nPour la prévention des IST : éviter le contact avec le pénis avant la création du préservatif. En cas de fonctionnement anormal, rupture ( remarquable ) : la partenaire doit connaître le risque de grossesse si besoin. en ce qui concerne l’accident d’exposition aux opérateurs infectieux : le couple doit se présenter rapidement aux urgences où une procédure est institutionnelle 24/24 h. Un traitement préventif VIH est réalisable jusqu’à 72 heures. nIII – LE COITUS INTERRUPTUS ( RETRAIT ) nLe coitus interruptus consiste à extraire le pénis du vagin avant l’éjaculation. Les atouts de cette méthode contraceptive sont sa aisance, son coût inexistant et l’absence de contre-indication. nnL’indice de Pearl du coitus interruptus est de 4 % mais le taux d’échec en condition de confidentialité réelle peut aller jusqu’à 27 % ( OMS 2005 ). Les échecs sont expliqués par la présence de quelques spermatozoïdes dans la fraction initiale de l’éjaculation, et la facilité des hommes à contrôler leur éjaculation ( tableau 1. 2 ). nnTableau 1. 2 Coitus interruptus. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 4 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Difficulté de réalisationnCoût InexistantnFonctions Contraception uniquementnIV – TRAITEMENT HORMONALnIl est envisageable en administrant de la testostérone associée à de la progestérone d’entraîner une infertilité masculine. L’efficacité est bonne, mais les effets secondaires et la tolérance sur le long terme rendent cette méthode inutilisable en pratique. Ce moyen n’est donc pas utilisé. nnV – SUBSTANCES SPERMICIDESnIl n’existe pas actuellement de substance spermicide intra-urétrale. Les produits spermicides sont donc intravaginaux ( cf. contraception féminine ). nnVI – LA VASECTOMIEnA – PRINCIPESnLa vasectomie est une méthode de stérilisation masculine. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui revient à ligaturer, sectionner et/ou coaguler les canaux déférents au niveau scrotal pour empêcher les spermatozoïdes de se mélanger au liquide spermatique ( fig. 1. 1 ). La vasectomie est une intervention à visée contraceptive en principe faite. nnIl n’a pas été inventé à l’heure existante de solution d’occlusion temporaire des canaux déférents. nnDifférentes variantes chirurgicales offrent été décrites mais dès fois l’intervention est réalisée sous anesthésie géographique, parfois sous anesthésie générale. On pratique une courte incision de chaque côté à la partie haute du scrotum. Le canal déférent est saisi par une pince. Il est sectionné et souvent on en excise quelques millimètres. Puis le canal est obturé par un fil ou une coagulation des deux côtés. On peut compléter le instant en interposant des matières entre les deux extrémités. pour finir, les deux incisions seront refermées. nnMalgré la véracité de techniques microchirurgicales de reperméabilisation, la vasectomie est proposée au patient comme irréversible. nnUne cryoconservation du sperme ( dans un centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme hommes [CECOS] ) peut être proposée au patient avant procéder à le moyen chirurgical. nnB – COMPLICATIONS POSTOPÉRATOIRESnMalgré la promptitude et la aisance de l’intervention, certaines complications postopératoires peuvent survenir : nnhématome : 1–2 %ninfection : 0–2, 5 %ndouleur chronique : 3–6 %népididymite congestive : 0–2 %nretard de cicatrisation : 0–2 %natrophie testiculaire : rarengranulome : 1–4 %nC – MESURES ASSOCIÉESnLa stérilisation après vasectomie n’est pas instantanée puisque quelques spermatozoïdes peuvent persister dans les vésicules séminales. Il est par conséquent nécessaire que soit maintenue une autre méthode contraceptive 12 semaines après l’intervention ( bien l’expliquer au patient ). Elle ne pourra être interrompue qu’après la création d’un spermogramme montrant l’absence de spermatozoïdes. La vasectomie ne modifie pas le volume de liquide spermatique envoyé au moment de l’éjaculation. nnD – EFFICACITÉnIl s’agit de la méthode contraceptive la plus fiable ( tableau 1. 3 ). l’indice de Pearl de la vasectomie est de 0, 1 % et le taux d’échec en condition d’usage réelle de 0, 15 % ( OMS 2005 ). Les majeures causes d’échec sont : nnrapports graveleux non protégés avant stérilisation du liquide spermatiquennon-section d’un déférent la chirurgienreperméabilisation spontanée du déférentnTableau 1. 3 Vasectomie. nEfficacité Excellente ( IP = 0, 1 % ) nRéversibilité IrréversiblenAcceptabilité Excellente ( après choix du patient ) nCoût FaiblenFonctions Stérilisation contraceptive nE – INDICATIONSnLa vasectomie est recommandée pour des paires voulant une contraception permanente et vraiment pas réversible. nnF – ASPECT ÉTHIQUEnDepuis la loi du 4 juillet 2001 ( art. L. 2123-1 Code de la santé publique ), la vasectomie peut être accomplie sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ( si personne handicapée sous tutelle ou curatelle, oui, mais avec des conditions ) ;nayant reçu une information évidente et intégrale sur les conséquences du instant, et les risques encourus. nL’acte ne peut être pratiqué que dans un organisme de soins. nnAu cours de la première visite, le médecin doit remettre au patient un dossier d’information écrit et l’informer sur : nnl’ensemble des techniques contraceptives disponibles ;nl’irréversibilité théorique de la vasectomie ;nla possibilité de réaliser une cryoconservation du sperme ( CECOS ) avant la vasectomie ;nle risque d’échec et de complication postopératoire de la vasectomie ;nla nécessité d’utiliser une autre méthode contraceptive pendant 12 semaines après la vasectomie ;nl’absence de modification de l’érection ou de l’éjaculation après la vasectomie. nUn délai de de 4 mois doit être respecté entre les deux consultations préopératoires avant la réalisation de la vasectomie. nnConsentement pour vasectomie [2]nJe soussigné, _____________, demande à subir une vasectomie, c’est-à-dire une stérilisation à visée contraceptive de mon plein gré, sans connaître aucune pression et même avoir été poussé d’une quelconque manière. Je sais qu’il existe d’autres solutions de contraception temporaire. Je suis totalement conscient que l’opération me rendra incapable d’avoir des enfants. Je sais qu’il y a un certain risque postopératoire et que l’opération peut ne pas être un succès de première intention. Je sais que je peux revenir sur ma décision jusqu’au dernier moment avant l’opération. J’ai eu toute latitude pour poser des questions auxquelles on a répondu à mon totale satisfaction. nFait à : nLe : nSignature : nnLors de la 2e consultation, le patient devra remettre un consentement écrit. nnEn accord avec la personne, la présence de témoin ( infirmier ) peut être utile. nnLe médecin peut refuser, mais doit alors en informer le patient dès la première visite. S’il s’agit d’un majeur incapable, l’acte ne peut être pratiqué que s’il existe une contre-indication indispensable à toute autre méthode contraceptive ou une impossibilité reconnue de les mettre en oeuvre.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conseil consultatif jeunesse de l’ICMnIntroduction de la directrice générale de l’Initiative contraceptive masculine Heather Vahdat : nnDepuis que j’ai rejoint l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) en 2018, l’un de mes envies était d’établir un Conseil consultatif de la jeunesse ( CCJ ). C’est lorsque j’ai découvert YTH, un organisme que j’ai aujourd’hui le plaisir d’appeler mes proches collègues, que l’idée a germé pour la première fois. J’ai directement été impressionné par l’engagement délibéré et tourné vers l’extérieur du YTH envers les jeunes. Il m’est venu en tête que l’inclusion des possibilités des jeunes dans le moteur de recherche interne, les programmes et les vues en terme de santé sexuelle et génésique devrait être une pratique parfaite pour tous les ferments. Dans le cas du MCI, je crois qu’il s’agit d’une pratique étant donné que les jeunes d’aujourd’hui et leurs partenaires seront les premiers bénéficiaires des méthodes contraceptives masculines vraiment pas hormonales, réversibles et en cours de développement. nnBien que je considérais l’établissement d’un BEA comme une priorité pour MCI, je ne m’attendais sûrement pas à ce qu’il se concrétise si rapidement. Cet accomplissement repose fermement entre les mains de Kathryn Carpenter, notre première boursière d’été de l’Université de Caroline du Nord à la Chapel Hill’s Gillings School of Public Health. Kathryn a sans attente adopté l’idée d’un YAB et a été la force motrice pour en faire une réalité. Le croisement des chemins avec Tyrone et Connie semblait être la certitude de l’Univers que le moment était venu et nous voici donc, fiers de présenter le YAB du MCI au dans le monde ! Le billet d’introduction du blogue de Kathryn est fourni dans les paragraphes suivants. nnPar Kathryn Carpenter, MCI Advocacy Strategist et présidente du conseil consultatif jeunessennEn août, l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) a tenu sa première réunion du Conseil consultatif des jeunes avec les trois premiers membres : Connie Dean, Tyrone Fields et Kathryn Carpenter. nnMCI intensifie ses efforts pour améliorer la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de nouvelles solutions de contraception masculine non hormonale. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’étendre notre portée aux populations plus jeunes, y compris celles des campus collégiaux. Comme toute méthode masculine éventuelle est à 10-15 ans, il est impératif d’engager le dialogue avec les jeunes dès maintenant, de offrir l’information et de recueillir des points de vue pour éclairer les efforts de développement de produits. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’engager les jeunes dans des exercices de plaidoyer et de transmission des connaissances sur la contraception masculine par le biais de leurs réseaux, afin de s’assurer que ceux qui bénéficieront des nouvelles méthodes contraceptives masculines sont les plus prêts à les accepter quand ils arrivent sur le marché. nnL’inclusion des jeunes dans les organismes qui les servent est non seulement importante à première vue, mais elle est également fondée sur des données probantes. elle se trouve être décrite comme un ‘ droit ‘ et une ‘ priorité ‘, et peut inclure à la fois des impressions directs sur les jeunes et des impressions directs sur les institutions au service des jeunes ( Villa-Torres

    La contraception masculine – contraception homme

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’accroissement des options contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un véritable impact mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés en tant que communauté mondiale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et la multiplication des possibilités contraceptives masculines en particulier constituent un choix efficace d’obtenir cet finalité. nn…….. nnAprès avoir validé plus d’une décennie à bosser dans le domaine de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer une place dans la résolution de quasiment tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce sujet d’une façon ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux relier la contraception à tout autre soucis mondial en moins de six phases à la Kevin Bacon jeu ( réellement, je peux sans l’ombre d’un doute le faire en trois mais j’aime me donner une certaine marge de manipulation ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cette raison que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le don stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme infaillible, on ne se canalise pas encore plus sur le soutien à la recherche et et à la multiplication en matière de contraception. C’est sans doute car certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de techniques contraceptives disponibles, ce qui est facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de comprendre que bon nombre des solutions anciennes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation dur. de même, y a les méthodes contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, il y a sans aucun doute place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si compliqué d’obtenir le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine notamment ? Comment pouvons-nous articuler franchement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des options contraceptives peut avoir, et l’importante occasion d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur d’une multitude de autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement durable ( ODD ) nnLa première phase de façon à repérer des problèmes de grande largeur revient à créer une nomenclature et une stratégie communes pour relever les challenges qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies signée en , les OMD consistaient en 8 domaines cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays du monde et toutes les majeures institutions de développement du monde ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres du monde d’ici 2015. bien que nous ayons fait des progrès vers la réalisation des OMD, certains domaines ont mieux que d’autres et y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement durable ( ODD ) offrent été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui comporte neuf objectifs supplémentaires avec une plus grande concentration sur les stratégies environnementales comme ‘… un modèle partagé de paix et de prospérité pour les peuples et la planète, maintenant et à l’avenir ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en terme de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – contraception masculine

    La recherche a montré que les gentlemens enrolés dans des relations sentimentales sont très emballés à ‘ posséder ‘ la contraception. Mais lorsqu’il s’agit de possibilités, le récapitulatif des techniques efficaces est assez limitée à l’heure présente : abstinence, condoms et vasectomie ( y a aussi la méthode du rythme ou la mise à disposition, mais je occulte que vous voudriez compter sur l’une ou l’autre de ces solutions ). Compte tenu de cette liste à attendre, il y a sans aucun doute de la place pour une forme de pilule. Pourtant, après un demi-siècle et des centaines de milliers de dollars de recherche, il n’y a toujours pas de pilule pour les gentlemens. nnAlors, quel est le soucis ? nnNous savons comment interférer avec la réalisation de sperme – les suppléments hormonaux masculins diront à la testostérone naturelle du corps ( fabriquée par le testicule ) de s’éteindre, arrêtant la création de sperme. Basé sur cette idée, les pilules proposent été formulées comme contraceptifs hormonaux, et proposent fonctionné… mais pas parfaitement. Dans les analyses, la plupart des hommes n’ont aucune numération de spermatozoïdes après avoir pris la pilule, mais pas tous les hommes. Et, dans les pays des contraceptifs masculins, avec des choix comme la vasectomie, c’est un jeu à indulgence zéro. L’éjaculat doit être exempt de sperme. nnIl y a aussi une litanie de préoccupations concernant les impressions secondaires des pilules hormonales pour hommes. Dans les essais cliniques, les gentlemens offrent connu des effets comme l’acné, le gain de poids, la sautes d’humeur, la perte de libido, la dysfonction érectile et la fatigue. Avoir des impressions secondaires sexuels apparents d’une pilule qui touche à soulager l’inquiétude du sexe défait un peu le but, vous ne trouvez pas ? Dans une perspective à plus long terme, y a-t-il d’autres problèmes qui surviennent ? malgré que nous sachions que la pilule contraceptive féminine a été associée à des taux plus élevés de maladies cardiaques et de cancer du sein et du col de l’utérus chez les femmes, peu ou pas de études offrent été menées à ce jour sur les problèmes qui surgir avec l’utilisation à long terme de pilules contraceptives masculines. nnMalgré tout cela, l’intérêt pour une pilule contraceptive masculine reste vif – et les exercices des chercheurs montrent un certain espoir. Un essai clinique récent d’une pilule hormonale pour a entièrement arrêté les type de testostérone et a été assez bien toléré. Comme la création de sperme n’a pas été étudiée, nous ne sommes toujours pas sûrs qu’elle fonctionnera, mais elle est prometteuse. nnUne pilule pour la gent masculine n’est à coup sûr pas pour tous les gentlemens, mais peut être une alternative intelligente pour beaucoup d’entre nous.

    La contraception masculine – contraception masculine

    La contraception masculine au-delà des préservatifs et de la vasectomie : est grand tempsnDans ce blogue, la directrice générale de MCI, Heather Vahdat, donner ses réflexions sur le besoin de contraception masculine et sur la manière dont le terrain peut accélérer l’insertion de dernieres nouvelles techniques masculines. nAu cours de la dernière décennie, j’ai travaillé dans le secteur de la géolocalisation et du développement sur les contraceptifs des femmes et j’ai eu l’occasion d’échanger de temps en temps sur les solutions masculines. Les conversations offrent souvent été brèves en raison d’un manque d’appétit pour le financement de ces travaux et de la perception que les gentlemens n’utiliseront pas la contraception. Beaucoup supposent aussi que quand bien même les hommes sont prêts à utiliser la contraception, leurs partenaires ne leur feront pas confiance pour le faire efficacement. Malgré le peu ou l’absence de soutien financier, quelques défenseurs infatigables ont eu tendance à l’étincelle de garantie qu’offraient les méthodes masculines. Leurs exercices pour maintenir vivante la tchat sur la contraception masculine ont continué à faire avancer le domaine lentement mais sûrement. nnEn 2017, tandis que je faisais partie d’une équipe de recherche sur la création centrée sur l’être humain pour identifier de nouvelles approches de la contraception féminine, la question ‘ Et les hommes ? Ce qui est d’autant plus avantageux, c’est que cette question émanait de femmes et de gars de tous âges et de tous statuts relationnels dans les milieux urbains et ruraux du Kenya et de l’Inde, sociétés a l’intérieur desquelles le fardeau de la contraception a toujours été imposé à la femme. nnUne introduction rapide : Au-delà des condoms et de la vasectomienAyant récemment fait la transition dans le secteur de la contraception masculine, j’ai eu la possibilité de me familiariser rapidement avec le domaine de la santé à l’aide de une série d’événements qui se sont déroulés à un moment inattendu. En plus d’en apprendre encore plus sur les challenges soutenues directement par MCI, j’ai eu le bonheur d’assister à une réunion annuelle de scientifiques travaillant sur des cibles contraceptives masculines à un niveau très précoce. Peu de temps après, MCI a lancé notre premier appel d’offres visant surtout les produits à un stade plus avancé, principalement les appareils axés sur l’occlusion vasculaire réversible ( comme la vasectomie, seulement moins invasive et réversible ). Ces expositions précoces, associées à une communauté réceptive et solidaire, m’ont permis de me faire rapidement une idée du temps qu’il faudra pour que les nouveaux contraceptifs masculins arrivent sur le marché. nnAlors que je bossais à la conception d’une stratégie pour les challenges en panne terme de MCI, j’ai tenu compte de tout ce que j’ai admis lors de mes premières semaines comme directeur général de MCI. J’ai créé un calendrier approximatif de développement de produits qui incluait toutes les méthodes masculines que j’ai apprises et j’ai essayé de déterminer les occasions où MCI peut présenter le soutien le plus infaillible. durant ce process, un thème clair a commencé à émerger, un graphisme qui articule le challenge fondamental du développement de tout nouveau produit tout en reflétant aussi, quelque peu inversement, un sentiment général que j’entends souvent lorsque je dis aux personnes que le but de MCI est le développement de nouveaux contraceptifs masculins : ‘ Il était temps ‘. nnAccélérer le processusnLe tracé des méthodes contraceptives masculines tout bonnement non hormonales en cours de développement sur toute la durée de développement du produit révèle en direct un pipeline déséquilibré. en grande majorité des produits potentiels en sont à la phase initiale de découverte avec seulement une poignée de produits, seulement des dispositifs occlusifs de vas occlusifs, qui approchent des études précliniques permettant la mise en œuvre de la DNR. Le calendrier de développement est complété par la rareté des produits qui déclarent en être à différentes phases des essais cliniques. Cependant, ces tentatives sont menés dans des pays qui ne sont pas gérés par des ferments de réglementation stricts ( ARS ). Cela veut dire que la capacité d’employer les données de ces essais pour appuyer les exercices d’enregistrement internationaux peut s’avérer dur. nnCompte tenu de ces challenges, la première étape de la multiplication du volume de contraceptifs masculins disponibles se résume à faire progresser plus rapidement les produits au stade précoce : ‘ Il s’agit de provoquer le temps ‘. nnS’assurer d’une direction clairenEn plus de faire avancer les premières solutions, j’ai également réfléchi à la manière dont nous pourrions faire avancer les choses depuis l’autre bout du pipeline. Comment pouvons-nous nous préparer aux activités en aval pour nous assurer que les exercices accélérés de développement de produits ne se heurtent pas à un mur au stade préclinique ou clinique ? Étant donné qu’il n’existe que peu ou pas de précédents en terme de navigation dans le process de réglementation des solutions contraceptives masculines, nous devons commencer maintenant à tenir des discussions avec un large éventail d’intervenants pour nous assurer que les étapes à franchir pour obtenir l’approbation obligatoire sont faciles à comprendre. Cela garantira que le temps et l’efficacité sont gérés aux DEUX extrémités du spectre du développement, ce qui permettra de forcer le process : ‘ il faut comprimer efficacement le temps ‘. nnCommuniquer une réaliténNous pouvons développer des techniques contraceptives masculines jusqu’au retour des vaches , mais à moins que les vaches n’utilisent ces méthodes, nous devons de plus travailler en parallèle pour réfléchir et déterminer le marché et les personnes possibles. C’est délicat lorsqu’il s’agit de déterminer une voie qui n’existe pas encore. En fait, il n’existe même pas de marché grandement semblable pour la contraception masculine ( c. -à-d. que le marché de la contraception masculine n’est à coup sûr pas analogue à celui de la contraception ). Les méthodes masculines, surtout les méthodes tout bonnement non hormonales, sont susceptibles d’avoir des mécanismes d’action très différents des méthodes féminines. Plus spécialement, les méthodes masculines tout bonnement non hormonales sont susceptibles d’avoir moins d’effets secondaires, ou idéalement aucun, parmi ceux que l’on analyse couramment avec la contraception féminine. nnLe concept même de méthodes contraceptives masculines, au-delà des préservatifs et de la vasectomie, est encore si étranger qu’il est intangible pour de beaucoup de hommes. Ainsi, un aspect critique de la réalisation d’une étude de marché ne consiste pas seulement à définir les particularités potentielles du marché et des personnes des solutions masculines, mais aussi à amener les gentlemens et les femmes à installer un monde où il existe plusieurs techniques contraceptives masculines. Ce processus de régulation est particulièrement critique étant donné que les personnes prévus de plusieurs des contraceptifs masculins en développement sont actuellement des nourrissons ! En normalisant la conversation avec les adolescents et les hommes et femmes d’aujourd’hui, le concept de contraception masculine sera moins étranger d’ici à ce que les produits actuellement en développement et les premiers utilisateurs atteignent un point d’intersection : ‘ Il est temps de parler de l’accroissement des alternatives contraceptives pour les hommes comme une réalité. nnIl est TOUT tempsnNous nous trouvons à un point où quasiment tous les aspects de la tchat sur l’accroissement du nombre de contraceptifs masculins disponibles pour les gentlemens et leurs partenaires sont liés à une certaine forme de reconnaissance du temps. malgré que le concept de temps change en utilisation de l’aspect tchaté, la solution à de nombreuses interrogations sur le ‘ comment ‘ et le ‘ pourquoi ‘ de l’accroissement des solutions contraceptives masculines est cohérente. Cependant, nulle part ailleurs la solution n’est plus costaud qu’en solution à la question fondamentale : ‘ Pourquoi devrions-nous investir dans le développement de techniques contraceptives masculines ? ‘

    La contraception masculine – contraception homme

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du dispositif reproducteur coté masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de déplacer le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs de notre corps masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube aux alentours de un pied ( 12 pouces ) de longueur et protégé par une masse musculaire lisse. Cette muscle se contracte de manière réflexive l’éjaculation dans un processus appelé péristaltisme pendant l’orgasme. C’est le processus qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’atteindre l’urètre. Sur son chemin, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est pratiquée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de la recherche interne implique aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs travaillent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit sécuritaire et réversible. nnPour en savoir plus sur les vasectomies réversibles et autres dispositifs contraceptifs masculins occlusifs, cliquez ici.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour à présent ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont non suffisantes parce qu’il n’existe pas d’option de contraception sur une longue durée pour les hommes. La vasectomie est perçue comme une méthode irréfragable, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre réellement élevé si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures possibilités contraceptives pour les hommes procureront l’équité à la planification familiale, car d’autant plus d’hommes partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive féminine développée a entraîné une hausse de l’utilisation des contraceptifs, une la baisse des grossesses vraiment pas désirées et une bonification de la santé des enfants dans les pays entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements prochains de la nouvelle contraception masculine. nnIl est très important que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a quatre-vingts millions de grossesses non désirées chaque année dans les pays. Il n’y a pas eu d’innovation importante dans le domaine de la contraception, surtout les solutions tout bonnement non hormonales, depuis des années. nnLa réduction des grossesses vraiment pas désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent autant à économiser aux contribuables plus de 5 milliards de dollars par année en frais médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de dépenses à long terme soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification de famille sont contents pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de toutes nouvelles recherches sur les solutions contraceptives masculines. Nous faisons avancer les options de contraception masculines afin que les gentlemens et les femmes puissent avoir plus de possibilités – ensemble. nnEnvisagez de faire un don à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : faites partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons s’améliorer notre tâche grâce à la recherche, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des analyses novatrices et prometteuses dans ce secteur, nRéseauter avec les chercheurs et établir des liens avec eux pour faire s’améliorer le domaine, nEffectuer des recherches sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous voulez ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir diagnostiqué la contraception masculine dans vos notices de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules possibilités disponibles. nnLes femmes ont toujours été tenues responsables de la contraception, parfois sous forme de pilules tout au long du mois, parfois sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les avancées de la méthode médicale, les femmes se sont vu une nouvelle façon de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( le cas échéant ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports sexy, jusqu’à 72 heures. Ces pilules proposent des effets secondaires dangereux sur une longue durée comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer de l’encolure de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie mais aussi la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% . Il est grand temps que les hommes portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans ces idées ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une manière meilleure et plus infaillible d’avoir des rapports graveleux sans porter de préservatif, ou d’avoir à prendre en compte une grossesse vraiment pas viser. nnPilules contraceptives pour hommes ! nPilules contraceptives pour hommes – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif nommé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone modifiée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 en excellente forme, une seule pilule est censée réduire la création de sperme pendant quelques heures, tout en conservant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté de façon massive contre les androgènes, sans aucun effet secondaire. Cette pilule sera bientôt disponible aux states et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit mise en place, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de proteger des vies. malgré que, existe des études en cours sur les gels qui tuent la réalisation de sperme des heures tout en agissant comme un lubrifiant pendant les rapports sexuels. Ça a l’air intéressant, vraiment pas ? Eh bien, utilisez des préservatifs à petits pois et à côtes pour plus de plaisir, juste pour être d’avantage de façon sécurisé, tout en continuant à profiter du porno. nnAttendez, nous avons des lectures très avantageuses pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre mariage, Top 10 des mythes du préservatif brisé !