• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – vasectomie avis

    La contraception masculine – contraception masculine

    Sous-vêtements chauffants, injections hormonales… tout savoir sur la contraception masculinennHormis le préservatif et la vasectomie, il existe d’autres moyens de contraception au coté masculin. Pour soulager leurs compagnes et partager la responsabilité de la contraception, une poignée d’hommes opte pour ces techniques, qui sont quelques fois assez efficaces. On fait le point. nnLa méthode thermique, ou dite des sous-vêtements adaptésnLe slip chauffant ( aussi appelé poche scrotale ) s’installe à la hauteur des testicules pour les remonter jusqu’à l’origine de la verge. La chaleur qui émane du corps ralentit la conception des spermatozoïdes. Avant de de choisir ce moyen de contraception, il est capital d’effectuer un spermogramme pour tester si le patient n’a pas des problèmes de fertilité, car cette méthode pourrait avoir un résultat sur la création de spermatozoïdes sur une longue durée. La pratique de l’abstinence, trois à cinq jours, avant l’examen est obligatoire. Ce prélèvement sera à réitérer à chaque début de mois afin de mesurer en permanence la création de spermatozoïdes. nnAvec l’option calorifique, il faudra attendre trois mois avant de voir un réel succès ( l’effondrement du volume de spermatozoïdes ). Pour bien marcher, le slip chauffant devra, lui, être porté pendant 15 heures. Son fonctionnement est plutôt simple : vous l’enfilez au réveil et vous le retirez le la nuit avant d’aller vous coucher. À l’inverse de la pilule, il n’y a pas d’effets secondaires à déplorer. nnAttention parfois à son efficacité : l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS ) ne préconise pas le ‘ slip chauffant ‘ comme moyen de contraception. Sa sécurité est ristourne en question notamment à cause de la durée pendant laquelle on doit le porter pour assurer son efficacité. nnContraception masculine : la méthode hormonalenPlus contraignante que les sous-vêtements adaptés, les gentlemens peuvent aussi faire le sélectionner la contraception hormonale. Comme pour la pilule, est contre-indiqué d’utiliser cette méthode si la personne fume souvent, la prudence concernant la consommation d’alcool est aussi nécessaire. Chaque semaine, l’homme devra s’injecter des doses de testostérone pour réduire la fabrication des spermatozoïdes. Les piqûres sont auto-administrables et disponibles en pharmacie. nnAu début du traitement, devra attendre trois mois pour que cette solution soit efficiente. Quotidiennement, des spermogrammes sont nécessaires afin de s’assurer de la baisse de le nombre de spermatozoïdes. nnAu moment de l’arrêt des injections, les hommes devront attendre entre trois et six mois pour retrouver un cycle hormonal coté masculin ‘ ‘. L’OMS recommande de réduire le temps d’usage des injections hormonales à 18 mois. Elle conseille également que cette méthode contraceptive est réservée aux hommes de vingt cinq à quarante cinq ans n’ayant pas eu d’accidents cardiovasculaires, de cancers, d’hépatiques ou souffert d’obésité. nnCes solutions sont à prendre avec précaution. Surtout n’hésitez pas à lire votre médecin ou un spécialiste si un de ces deux moyens de contraception vous intéresse. Ne commencez surtout pas l’une de ses méthodes sans un avis professionnel sur leur sécurité.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conseil consultatif jeunesse de l’ICMnIntroduction de la directrice générale de l’Initiative contraceptive masculine Heather Vahdat : nnDepuis que j’ai rejoint l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) en 2018, l’un de mes envies était d’établir un Conseil consultatif de la jeunesse ( CCJ ). C’est tandis j’ai trouvé YTH, un organisme que j’ai aujourd’hui le contentement d’appeler mes proches collègues, que l’idée a germé pour la première fois. J’ai immédiatement été impressionné par l’engagement délibéré et tourné vers l’extérieur du YTH envers les jeunes. Il m’est parvenu en tête que l’inclusion des possibilités des jeunes dans la géolocalisation, les programmes et les politiques en matière de santé sexuelle et génésique devrait être une mode exemplaire pour tous les ferments. Dans le cas du MCI, je crois qu’il s’agit d’une pratique essentielle étant donné que les jeunes hommes d’aujourd’hui et leurs partenaires seront les premiers bénéficiaires des méthodes contraceptives masculines vraiment pas hormonales, réversibles et en cours de développement. nnBien que je considérais l’établissement d’un BEA comme une priorité pour MCI, je ne m’attendais à coup sûr pas à ce qu’il se concrétise si rapidement. Cet accomplissement repose fermement entre les mains de Kathryn Carpenter, notre première boursière d’été de l’Université de Caroline du Nord à la Chapel Hill’s Gillings School of Public Health. Kathryn a en direct accueilli l’idée d’un YAB et a été la puissance motrice pour en faire une réalité. Le croisement des chemins avec Tyrone et Connie semblait être la certitude de l’Univers que le moment était parvenu et nous voilà donc, fiers de présenter le YAB du MCI au dans le monde ! Le billet d’introduction du blogue de Kathryn est fourni ci-après. nnPar Kathryn Carpenter, MCI Advocacy Strategist et présidente du conseil consultatif jeunessennEn août, l’Initiative contraceptive masculine ( ICM ) a tenu sa première réunion du Conseil consultatif des jeunes avec les trois premiers membres : Connie Dean, Tyrone Fields et Kathryn Carpenter. nnMCI intensifie ses efforts pour améliorer la sensibilisation et le plaidoyer en faveur de toutes nouvelles solutions de contraception masculine non hormonale. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’étendre notre portée aux populations plus jeunes, y compris celles des campus collégiaux. Comme toute méthode masculine éventuelle est à 10-15 ans, est très important d’engager le dialogue avec les jeunes maintenant, de offrir l’information et de recueillir des témoignages pour éclairer les efforts de développement de produits. Le Conseil consultatif de la jeunesse offre l’occasion d’engager les jeunes dans des efforts de plaidoyer et de propagation des connaissances sur la contraception masculine via leurs réseaux, afin d’être sur que ceux qui bénéficieront des toutes nouvelles techniques contraceptives masculines sont les plus prêts à les accepter quand ils arrivent sur le marché. nnL’inclusion des jeunes dans les organismes qui les servent est vraiment pas seulement cruciale à première vue, mais elle se trouve étre aussi basée sur des données probantes. elle est décrite comme un ‘ droit ‘ et une ‘ priorité ‘, et peut inclure à la fois des effets directs sur les jeunes et des effets directs sur les institutions au service des jeunes ( Villa-Torres

    La contraception masculine – contraception masculine

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’accroissement des possibilités contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un vrai résultat mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés également communauté mondiale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et l’accroissement des alternatives contraceptives masculines en particulier sont un recours infaillible d’atteindre cet finalité. nn…….. nnAprès avoir passé plus d’une décennie à bosser dans le secteur de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer une importance dans la résolution de presque tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce propos d’une façon ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux rattacher la contraception à tout autre soucis mondial en moins de six phases à la Kevin Bacon jeu ( sérieusement, je peux probablement le faire en trois mais je suis fan de me donner une certaine marge de manipulation ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cela que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le don stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme infaillible, on ne se canalise pas encore plus sur le soutien en quête et au développement en matière de contraception. C’est peut-être car certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de solutions contraceptives disponibles, ce qui serait facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de appréhender que beaucoup des solutions anciennes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation difficile. ensuite, y a les techniques contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, y a certainement place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si compliqué d’obtenir le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine notamment ? Comment pouvons-nous articuler clairement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des options contraceptives peut avoir, et l’importante occasion d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur de beaucoup de autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement durable ( ODD ) nnLa première étape de manière à comprendre des problèmes de grande ampleur consiste à élaborer une nomenclature et une stratégie communes pour relever les défis qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies réalisée par en , les OMD consistaient en huit domaines cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays des gens et toutes les majeures institutions de développement des personnes ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres du monde d’ici 2015. bien que nous ayons fait des progrès vers la création des OMD, certains domaines proposent mieux que certains et il y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement durable ( ODD ) offrent été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui comporte neuf objectifs complémentaires avec une plus grande concentration sur les stratégies environnementales comme ‘… un exemplaire partagé de paix et de prospérité pour les peuples et la planète, à présent et à l’avenir ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en matière de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – contraception masculine

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers tests hommes. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix divers pour les hommes, ce qui fait s’améliorer considérablement le domaine de la santé de la contraception. Cependant, il faudra peut-être encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une de multiples raisons de ce retard est que les chercheurs offrent dû tabler sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la possibilité de modifier cette compétence en un médicament largement utilisé et rentable. Cela est dû en partie à la croyance clairement répandue que les hommes ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas emballés à l’utiliser. Toutefois, les stastitiques empiriques recueillies dans le cadre de nos propres recherches montrent le tout autre. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer le thème de la contraception masculine pour comprendre les attitudes existantes et comment les gentlemens et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de meufs et d’hommes sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est avantageux de spécifier que seulement 20 % des hommes ont carrément rejeté l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sécurisant allaient du plaisir d’avoir plus de choix sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ coté masculin ‘. Cependant, 59% des mecs étaient de votre avis pour dire que les hommes et les femmes devraient être de plus responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement 20 % des femmes proposent indiqué qu’elles ne pourraient être pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était l’envie d’en savoir plus à ce propos. Il est avantageux de préciser qu’il y a aussi un pourcentage significatif de femmes ( un quart ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre le nombre et les types de possibilités contraceptives féminines et masculines a un effet beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le tension supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des mecs en matière de reproduction, ce qui décuple la responsabilité des femmes. nParce que les alternatives des femmes en terme de contraception sont présentées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation courante restent souvent cachées. Une véritable égalité sociale montre que les femmes et les hommes s’orientent en direction du donner des responsabilités en matière de contraception. Nous croyons que cela peut se faire de deux méthodes : nnDévelopper de dernieres nouvelles alternatives contraceptives masculines. C’est ce qu’il y a actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent croire qu’il y a une fibre pour cela. Ils sont fondamentaux pour présenter le financement nécessaire à la mise à disposition de ces pièces et pour ajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces pièces soient vendus et utilisés, il faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les rôles assumés par les hommes et les femmes. l’étape n° 1 pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée consiste à se demander ce que les hommes et les femmes des différents pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en incluant très les croyances des personnes que les mentalités peuvent commencer à changer. nEngager différentes croyances pour une fibre potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux personnes du dans le monde d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des agissemements sur différents sujets. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, de la france, de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule changent selon chaque pays. Par exemple, bien que les hommes hindis âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal facteur dissuasif pour essayer la pilule masculine était l’absence de renseignements à ce sujet, ils proposent également indiqué que la religion était un problème. Alors qu’au Brésil, les gentlemens du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne est donc pas assez ‘ masculin ‘. nnCes échanges nous indiquent que les femmes et les gentlemens paraissent plaire que la responsabilité de la contraception repose sur les deux. Bien qu’il existe différents obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un problème universel a été identifié : le manque de renseignements à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, est essentiel de disposer d’informations faciles à comprendre permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être fait efficacement, y a sans aucun doute un large marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que la prostate ? nQu’est-ce que la prostate ? nLa prostate fait partie du dispositif reproducteur masculin. La prostate est une glande de la surface d’une noix située entre la vessie masculine et le pénis. La prostate est juste devant le rectum. L’urètre traverse le centre de la prostate, de la vessie au pénis. nnLa prostate sécrète un liquide qui nourrit et le sperme. Le liquide laiteux produit par la prostate – le liquide prostatique – représente en moyenne 30 % du liquide total éjaculé ( le restant étant du sperme et du liquide venant des vésicules séminales ). nnLe liquide prostatique protège les spermatozoïdes en les aidant à vivre plus longtemps et à être d’avantage mobiles. Il a une multitude d’ingrédients, y compris des enzymes, du zinc et de l’acide citrique. L’une des enzymes du eliquide prostatique est l’antigène particulier de la prostate ( PSA ). Après l’éjaculation, le PSA rend le sperme plus renforcé, aidant les spermatozoïdes à le traverser plus aisément, accuentant leurs chances de féconder un ovule avec succès. nnPendant l’éjaculation, la prostate comprime le liquide prostatique dans l’urètre et est expulsée avec le sperme comme partie du sperme. C’est un élément clé de la duplication masculine. il y a de multiples possibilités d’interrompre le process de développement du liquide prostatique et de qui peuvent être optimisées pour le contrôle des naissances et la contraception masculine.

    La contraception masculine – contraception masculine

    L’an dernier, le contraceptif masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui ont révélé qu’il était efficace à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont utilisé sur une période d’1 année. C’est statistiquement plus infaillible que les contraceptifs courants comme les préservatifs des femmes, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif coté masculin a été interrompu car 20 des mecs proposent trouvé les sensations secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de filles l’ont souligné, ces impressions secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent connaître lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai réussi et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des sensations secondaires potentiellement débilitants des décennies sans autre recherche pour les atténuer ? La souffrance masculine est-elle prise plus au sérieux que la douleur ? de multiples personnes offrent aussi fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction secondaire à la possibilité d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes élèves à la littérature britanique voudront peut-être se demander si les représentations de la souffrance dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ offrent contribué aux idées sexuées de la souffrance et de la douleur dans la société en général. Les candidats en médecine et en sciences biomédicales pouvaient examiner les retombées des tentatives de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les étudiants intéressés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, peut être utile de faire une lecture plus large des biais de le moteur de recherche scientifique et des façons dont les découvertes scientifiques ont souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    10 faits sur la contraception masculinen nnLa contraception masculine arrive et va changer le monde. Voici 10 faits que vous n’avez sans doute pas identifiés sur la matière la plus excitante de la postérité de la contraception. nn nn10. Nous sommes à 10-20 ans d’une nouvelle méthode contraceptive masculine. nn9. Tant les hommes que les femmes veulent que les gentlemens concourent à la prise de décisions en matière de planification familiale. nn8. Les hommes plus jeunes sont plus ouverts à une diversité de méthodes contraceptives masculines. nn7. il y a des techniques contraceptives masculines en développement qui sont sûres, réversibles, à action prolongée et tout bonnement non hormonales ( Hourra ! Aucun action secondaire ! ). nn6. Les hommes s’intéressent à la fois aux techniques contraceptives à très long terme et à celles qu’ils peuvent prendre juste avant les rapports graveleux comme le Viagra. nnnn5. il existe des contraceptifs composé de de fleurs en développement qui emploient des médicaments isolés directement des pousses. nn4. La contraception est une question de couple. nn3. La contraception est un soucis mondial. nn2. La pilule contraceptive ‘ masculine ‘ n’est pas une blague ! Il fait actuellement l’objet d’essais cliniques chez l’homme en attente de l’approbation de la FDA. nn1. bon nombre de des couples sont intéressés par un menu de possibilités contraceptives sécurisant que les gentlemens et les femmes peuvent utiliser pour répondre à leur look de vie et à leurs besoins de planification familiale. nn nnL’Initiative contraceptive masculine finance la recherche et sert de ressource pour tout ce qui concerne la contraception masculine. Voyez quelques travaux en cours de développement et découvrez ce que peut être l’avenir de la contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Un bilan de la situation présente en terme de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et énergiques continuent d’échapper au grand public, mais aussi avec plusieurs dernieres nouvelles alternatives en cours de recherche, peut s’écouler de nombreuses années avant que les gentlemens aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, le milieu médical et les scientifiques agissent d’arrache-pied pour conférer aux hommes les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est et même plus compliqué ni plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un homme et une femme se sentiraient de plus investis dans la prévention d’une grossesse vraiment pas planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. les femmes sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception car les problèmes des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour diverses raisons, le moteur de recherche interne sur le contrôle des naissances chez les gentlemens se développe à un rythme différent et avec une urgence différente de celle des analyses chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les scientifiques ne sont pas encore enrolés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour construire le contrôle des naissances chez les hommes a été un essai clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a experimenté l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour hommes chez 320 joueurs en bonne santé âgés de 18 à 45 ans dont le nombre de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des résultats encourageants en limitant le volume de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf quatre, et 75 % d’entre elles proposent indiqué qu’elles seraient disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé ensuite que trois des quatre grossesses ont eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit totalement infaillible ). nnMalgré les commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité associé à l’Organisation mondiale de la santé qui a est établi que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un organisme – étaient supérieurs à ceux de la géolocalisation. Et s’il est vrai que 20 hommes offrent abandonné l’étude à cause d’effets secondaires typiques de la contraception ( libido, douleurs sur les fibres musculaires, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces sensations secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une incidence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont tout à fait normaux dans les études scientifiques cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand volume d’hommes ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui ont signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut s’avérer décourageante, mais les spécialistes sont toujours en faveur des alternatives masculines. L’équipe à la base du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – encore une fois, l’ajustement et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les essais cliniques de phase II – tandis que d’autres groupes explorent différentes alternatives. nnUne de ces options à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du dispositif reproducteur coté masculin qui transporte le sperme et c’est ce qui est coupé une vasectomie. ) Le givre est injecté au cours d’une intervention rapide en consultation extérieur dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de gel semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun effet sur la utilisation sexuelle. Les effets secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif identique à Vasalgel et est plus proche du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux hommes locaux en Inde, mais la team derrière Vasalgel se prépare pour ses premières études cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un constitué injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est efficiente quasiment en ligne et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les scientifiques de Vasalgel testent le’rinçage’ du gel en l’occurence qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un suivi depuis 15 ans et les rapports montrent qu’il est très infaillible. nnProtection pour l’instantnIl pourrait s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces options n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il demeure deux alternatives principales pour les hommes : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les hommes sexuellement actifs, notamment ceux dont le mode de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus largement acceptée chez les hommes de 50 ans et plus, avec près de 500 000 hommes qui se font ‘ stopper ‘ tous les ans aux États-Unis. au contraire de la croyance classique, la vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle de l’homme et peut prendre jusqu’à trois mois pour être efficace. Il n’est cependant pas sans problème technique. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très cher et ne fonctionne pas toujours, alors il est decisif de prévoir cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est dur de l’inverser, les vasectomies sont en règle générale considérées par les paires qui ont fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les hommes qui ont des relations hétérosexuelles engagées à long terme qui, avec leur partenaire, ne souhaitent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour connaître une vasectomie – est donc exactement celle qui peut bénéficier des options contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le volume de possibilités de contraception pour les hommes change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements potentiels au mandat en terme de contraception de la Loi sur les soins abordables et sur la façon dont les plans minceur couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les hommes et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les techniques contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas d’option pour les hommes à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les gentlemens peuvent quand même être des personnes actifs et responsables quand l’objectif est la contraception.