• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin injection – moyen pour eviter une grossesse

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Contraception masculine : un test clinique stoppé à cause d’effets secondaires trop lourdsnnDes chercheurs allemands offrent éprouvé avec succès une méthode d’injection contraceptive chez des hommes. Mais certains volontaires proposent dû prématurément stopper l’essai clinique. En cause, les effets secondaires provoqués par cette contraception. nnPilule jouant sur le taux de testostérone, ultrasons qualifié de réduire le volume de spermatozoïdes, givre injectable dans le pénis pour bloquer le passage du sperme… Depuis trente ans, les spécialistes tentent de fabriquer une contraception adaptée aux hommes, et obtiennent des résultats assez probants. L’une des techniques les plus avancées dans cette recherche, chaussées par des chercheurs de l’Université de Munich et financées notamment par l’Organisation internationale de la santé, a obtenu des résultats spectaculaires dans une étude publiée le 27 octobre 2016. la méthode contraceptive en question s’est montrée efficiente dans 96 % des cas lors d’un essai clinique de phase II ! Toutefois, elle présente un frein majeur : elle occasionne des méfaits non négligeables, qui ont forcé 20 volontaires à arrêter prématurément l’essai clinique… nnDe les éruptions cutanées aux troubles de l’humeurnTestée sur 320 âgés de 18 à quarante cinq ans et en couple avec une femme vraiment pas ménopausée, cette méthode contraceptive a pour vocation de des injections dans les fesses toutes les 8 semaines. Deux injections hormonales sont effectuées à chaque fois. L’une contient de la norethistérone, progestérone qui permet de bloquer la création de spermatozoïdes contrôlée par l’hypophyse ( une zone du cerveau ). L’autre injection renferme de la testostérone, afin de rééquilibrer le niveau de cette hormone, en chute à cause de la première injection. Les premières semaines du test, les chercheurs se sont assurés que cette méthode entraînait bien une chute du nombre de spermatozoïdes chez les volontaires ( jusqu’à atteindre un seuil minimal d’1 million par millilitre ). Puis ils ont demandé aux hommes et à leur partenaire de n’avoir recours qu’à cette forme de contraception une année. nnPour 274 volontaires, le seuil minimal a été franchi au bout de 24 semaines, offrent constaté les chercheurs grâce à des échantillons de sperme récoltés à intervalles réguliers. Et la méthode contraceptive s’est révélée efficace, puisque ‘ seules ‘ 4 grossesses se sont déclarées. Un taux d’efficacité semblable aux pilules contraceptives pour les femmes actuellement sur le marché. Cependant, 1 491 événements indésirables proposent été rapportés par les volontaires ! ‘ Près de 39 % se sont avérés être sans rapport avec les injections ‘, tempèrent les chercheurs dans un renseigné. En tête des méfaits rapportés, l’on trouve les éruptions cutanées, présente chez 45 % des personnes. Un intérêt accru pour le sexe a été constaté chez 38 % d’entre eux. Un quart des volontaires proposent perçu des douleurs au site d’injection, seize % à la hauteur des muscles. Plus inquiétant, selon les chercheurs, un volontaire sur 5 a présenté des problèmes de l’humeur, 17 % des problèmes affectifs. enfin, après l’arrêt des injections, environ 5 % des mecs n’avaient pas récupéré une densité ‘ moyenne ‘ de spermatozoïdes ( égale ou plus grande que 15 millions par millilitre ). Les impressions secondaires, surtout ceux liés aux problèmes de l’humeur, proposent poussé 20 volontaires à abandonner l’étude en cours de route et les chercheurs ont cessé de découvrir de nouveaux personnes dès 2011. Pourtant, à la fin de l’essai, plus de 75% des participants offrent déclaré être disposés à poursuivre la prise de cette méthode contraceptive. nnCompte tenu du taux élevé d’effets indésirables, la contraception masculine n’est pas pour demain. Peut-être pour 2018, comme l’espèrent des chercheurs américains qui testeront bientôt chez l’homme un givre injectable dans le pénis. Ou en 2021, comme l’espèrent des chercheurs de l’université de Wolverhampton ( Royaume-Uni ) qui agissent sur un spray nasal immobilisant les spermatozoïdes, afin qu’ils n’atteignent pas l’ovule. Toutefois, même si ces techniques de contraception aboutissent, encore faut-il que les gentlemens l’acceptent et s’en emparent. Pour l’instant, les barrières à la contraception masculine ne sont pas que physiologiques, mais également psychologiques, soulignait Jacques Young, endocrinologue à l’Inserm dans un précédent article de Sciences et Avenir.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Rapport d’enquête sur les perspectives en matière de contraception chez les hommesnCe billet est affiche par Kathryn Carpenter, boursière du MCI et étudiante à la maîtrise en santé publique de l’Université de Caroline du Nord – Gillings School of Global Public Health. nnMCI mène des enquêtes pour nous aider à comprendre les perceptions des usagers potentiels de contraceptifs masculins. La collecte de ces témoignages nous aide, en tant qu’organisation, à comprendre ce que les testeurs potentiels recherchent et comment les gens perçoivent la contraception masculine. nnUne étude récente des témoignages des parties prenantes et des usagers potentiels de la contraception masculine nous a donné un échantillon de ce que les personnes interrogées recherchent dans les solutions potentielles et de la façon dont les nouvelles solutions affecteraient la mobile entre les sexes et les relations et la durée reproductive. Nous partageons maintenant quelques-unes des majeures conclusions de cette enquête. nnMéthodesnnAu moment de l’analyse, y avait 244 répondants au sondage, qui a été distribué par l’entremise du bulletin de MCI et du listserv de la Fondation Parsemus. bon volume de étaient des usagers possibles ( 75 %, probablement des hommes ) et des partenaires d’utilisateurs potentiels ( 7 %, à tous les coups des femmes ). bon nombre de des autres répondants étaient des personnes intervenant dans le secteur : en R-D, dans le monde universitaire et dans le financement. bien que les répondants représentaient tous les continents des personnes, la plupart venaient d’Amérique du Nord et d’Europe ( 64 % et 27 %, respectivement ). nnMale Birth Control User Perspectives : Principales constatationsnnLa grande majorité des personnes veulent plus d’options de contraception masculine. nLes répondants veulent des spécificités spécifiques dans les dernieres nouvelles méthodes. nIl existe des méthodes familières, et les gens expriment une attente spécialisé pour ces techniques. nLes personnes interrogées pensent que les hommes devraient être aussi ou plus impliqués que les femmes dans la planification familiale. nDifférentes organisations doivent s’impliquer pour rendre les contraceptifs masculins plus disponibles, la participation des organisations de santé et de soins de santé est cruciale, et d’autant plus de financement et de recherche sont nécessaires. nAvoir plus de possibilités contraceptives masculines favoriserait les relations et l’égalité des sexes, exigerait des hommes qu’ils assument encore plus de responsabilités et aiderait les gentlemens à avoir plus d’autonomie en terme de reproduction. nLe marketing, la publicité et l’éducation sont importants pour aider les gens à appréhender la contraception masculine. nParmi les répondants, il y a un désir clair pour plus de solutions de contraception masculine : 97% des répondants disent qu’il y a un besoin pour une contraception masculine supplémentaire. Les répondants pensent autant que les gentlemens devraient être impliqués dans la planification familiale : 96% des répondants pensent que les gentlemens devraient être aussi impliqués que les femmes dans la planification de famille ou plus impliqués que les femmes dans la planification familiale ( 85% pensent que les hommes et les femmes devraient être impliqués aussi, alors que 11% pensent que les hommes devraient jouer une place moteur ). nnnLes quatre principaux sujets identifiés dans cette enquête sont les suivants : nnCaractéristiques spécifiques d’une méthode potentielle que les répondants désirent. Les répondantes proposent des idées ciblées sur les types de contraception qui leur conviennent et sur les atouts qu’elles espèrent ou dont elles auraient besoin pour utiliser une méthode spécifique. ‘ Peu onéreux, tout bonnement non hormonal, réversible… ‘ nnRelations et égalité entre les sexes. Les répondants reconnaissent que les femmes offrent beaucoup plus de possibilités qu’elles et qu’elles veulent réduire le fardeau des femmes en général ou d’une dame notamment ( p. ex., leur partenaire ) ou le offrir avec elles. ‘ J’aimerais pouvoir assumer le fardeau de la contraception pour mon cérémonie afin que mon épouse n’ait pas à endurer toutes les techniques difficiles et inconfortables qu’elle a essayées. ‘ nnAutonomie, contrôle et responsabilité en matière de reproduction. Les personnes interrogées veulent la durée en terme de procréation et affirment que les gentlemens devraient être en mesure d’assumer d’autant plus de responsabilités en terme de contraception. ‘ Ma vision est que chacun ait la chance d’être totalement responsable de sa fertilité. ‘ nnMéthodes nommées ( Vasalgel, RISUG ou vasectomie temporaire/réversible ). Les répondants reconnaissent certaines solutions plus que d’autres et expriment celles qu’ils veulent, bien qu’ils paraissent souvent ne pas savoir visiblement pourquoi leur méthode préférée n’est pas prêt. ‘ J’espère que Vasagel[sic] deviendra réalité. ‘ nnnComment les individus interrogées pensent-elles que nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité ? nnLes répondants affirment que la disponibilité d’une méthode est cruciale, et qu’il faut aussi éduquation, diffuser l’information et faire du digital. Ils pensent que les gentlemens et les femmes doivent tous les deux être inclus dans la conversation sur la contraception masculine, et qu’il est capital d’accroître le financement, la recherche interne et les contrôles. nnQue fait MCI ? nnNous sommes en accord avec les répondants pour dire que nous avons besoin de méthodes disponibles ! Nous finançons des chercheurs qui mettent au point des solutions contraceptives masculines, et nous catalysons autant les conversations autour de l’élargissement des options de contraception pour hommes. Nous l’amenons sur le marché et nous nous assurons que le marché est prêt à l’accueillir. Restez embauchés avec nous et sur ce que nous oeuvrons grâce à notre site web Web et nos canaux de réseaux sociaux : Twitter, Instagram, LinkedIn, Soundcloud, YouTube et Snapchat.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Motilité du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process obligatoires, nous pouvons trouver de toutes nouvelles méthodes de réaliser des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’une des majeures particularités du sperme est sa capacité de nager dans le tractus génital. Cette capacité, ou mobilité des spermatozoïdes, est l’une des cibles les plus excitantes de la contraception masculine. nnMort dans flotte – Arrêter la motilité des spermatozoïdesnLa motilité des spermatozoïdes est la capacité des spermatozoïdes à nager dans l’équipement reproducteur féminin afin de féconder un ovule. La queue du sperme, le flagelle, est ce qui donne la motilité du sperme. Propulsé par l’ATP, la tige propulse les spermatozoïdes à proximité de sa cible en les fouettant d’avant en arrière. nnLa motilité des spermatozoïdes, telle que vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la manière d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rouge, à proximité de l’ovule. nLa motilité des spermatozoïdes, comme vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la façon d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rouge, à proximité de l’ovule. Photo de Gilberto Santa Rosa, distribué sous licence CC-BY 2. 0. nCependant, les spermatozoïdes ne se déplacent pas en une seule ligne droite. La motilité des spermatozoïdes peut être classée de différentes manières, telles que les mouvements droits, les zigzags, les vibrations, ou simplement tout bonnement non mobiles. Ces différentes formes de mobilité déplacent les spermatozoïdes de différentes manières. L’exposition à divers signaux modifie le mécanisme de guidage, ce qui finit par guider les spermatozoïdes vers l’ovule. nnUne fois que les spermatozoïdes approchent de l’ovule, ils éprouvent un processus nommé capacitation. Ce process est déclenché par la présence de calcium et induit une période d’hyperactivation dans le sperme. Les flagelles se déplacent avec une courbure et une longueur d’onde élevées, propulsant les spermatozoïdes vers l’ovule. Cette étape commence également à déstabiliser la membrane acrosomique, qui est cruciale pour la fécondation. nnTout médicament qui bloque la motilité des spermatozoïdes pourrait apporter un réel changement sur la planète de la contraception. Ces médicaments pourraient avoir un délai d’apparition très court et n’avoir besoin d’être pris que peu de temps avant le coït. par ailleurs, parce que les spermatozoïdes démontrent leur mobilité dans le tractus génital féminin, les femmes être en mesure d’utiliser ce contraceptif aussi bien, offrant une véritable équité dans le panorama contraceptif. nnIl existe de nombreuses cibles bien connues de la motilité des spermatozoïdes qui être utilisées pour le développement de contraceptifs masculins. Certains sont actuellement en cours de développement, notamment Eppin, The ion channel CatSper et Na/K ATPase. MCI a financé des travaux dans ce domaine avec Patricia Cuasnicu en Argentine. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa duplication est une machine grande et compliquée, avec de nombreuses méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. L’arrêt de la motilité des spermatozoïdes est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le transport et la fécondation des spermatozoïdes sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises scientifiques créeront de diverses formes de contraception masculine avec des profils de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    La recherche a montré que les gentlemens recrutés dans des relations sentimentales sont très intéressés à ‘ etre propriétaire de ‘ la contraception. Mais d’options, le listing des méthodes efficaces est assez limitée à l’heure présente : abstinence, condoms et vasectomie ( y a aussi la méthode du rythme ou la mise à disposition, mais je ne pense pas que vous voulez compter sur l’une ou l’autre de ces méthodes ). Compte tenu de cette liste d’attente, il y a sûrement de la dimension pour une forme de pilule. Pourtant, après un demi-siècle et des millions de dollars de recherche, il n’y a toujours pas de pilule pour les gentlemens. nnAlors, quel est le problème ? nnNous savons comment interférer avec la production de sperme – les suppléments hormonaux masculins diront à la testostérone naturelle du corps ( fabriquée par le testicule ) de s’éteindre, arrêtant la fabrication de sperme. Basé sur cette idée, les pilules proposent été formulées comme contraceptifs hormonaux, et offrent fonctionné… mais pas parfaitement. Dans les analyses, la plupart des hommes n’ont aucune numération de spermatozoïdes après avoir pris la pilule, mais pas tous les hommes. Et, dans le monde des contraceptifs masculins, avec des choix comme la vasectomie, c’est un loisir à indulgence zéro. L’éjaculat se doit d’être exempt de sperme. nnIl y a aussi une litanie de préoccupations en ce qui concerne les impressions secondaires des pilules hormonales pour hommes. Dans les tentatives cliniques, les hommes offrent reconnu des effets comme les éruptions cutanées, le gain de poids, la sautes d’humeur, la perte de libido, la dysfonction érectile et l’affaiblissement. Avoir des sensations secondaires hot significatifs d’une pilule qui concerne à soulager l’inquiétude du porno défait un peu le but, vous ne trouvez pas ? Dans une perspective à plus long terme, y a-t-il d’autres problèmes qui surviennent ? bien que nous sachions que la pilule contraceptive féminine a été associée à des taux plus élevés de maladies cardiaques et de cancer du sein et du col de l’utérus chez les femmes, peu ou pas de études offrent été menées aujoud’hui sur les problèmes qui pourraient surgir avec l’utilisation à long terme de pilules contraceptives masculines. nnMalgré tout cela, l’intérêt pour une pilule contraceptive masculine reste vif – et les exercices des chercheurs révèlent un certain espoir. Un essai clinique récent d’une pilule hormonale pour hommes a totalement arrêté les style de testostérone et a été assez bien toléré. Comme la création de sperme n’a pas été étudiée, nous ne sommes toujours pas sûrs qu’elle fonctionnera, mais elle est prometteuse. nnUne pilule pour la gent masculine n’est à tous les coups pas pour tous les gentlemens, mais peut être une option pertinente pour beaucoup d’entre nous.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Entretien avec la Dre Patricia Cuasnicu, possesseur d’une subvention de l’ICMnPatricia S. Cuasnicu est chercheuse scientifique principale au Conseil national de études ( CONICET ) de l’Instituto de Biologia y Medicina Experimental ( IBYME-CONICET ) à Buenos Aires. MCI a accordé à la Dre Cuasnicu une subvention de déclenchement de 150 000 $ en 2018 pour l’aider à poursuivre son métier. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJ’ai commencé mon expérience post-doctorale au Cornell Medical Center, New York Hospital, sous la direction du Dr. J. Michael Bedford, où j’ai commencé à travailler comme boursier NIH. Le Dr Bedford s’étant vraiment intéressé à l’analyse de l’utilisation potentielle des protéines épididymaires pour le développement de la contraception masculine, nous avons présenté un plan de recherche post-doctorale visant à analyser le potentiel contraceptif du CRISP1 purifié, une protide épididymique identifiée par notre laboratoire en 1976 et le premier personnage de la famille CRISP ( Cysteine Rich Secretory Protein ). nnDe retour en Argentine en 1986, j’ai continué à bosser dans le domaine de la contraception masculine. En fait, en raison de mon implication sur le terrain, j’ai été invitée en 1989 à faire partie du Groupe de travail sur les techniques contraceptives masculines de l’Organisation mondiale de la santé ( OMS ) créé par J. M. Bedford et collègues en 1974. J’ai travaillé comme consultant de l’OMS 15 ans, participant vraiment pas seulement à l’évaluation de beaucoup de projets du dans le monde, mais aussi à des présentations dans de beaucoup de pays à forte population comme la Thaïlande, l’Indonésie, l’Inde, la Chine, le Zimbabwe, etc. nnLes client potentiel avec les populations de ces pays et mon travail actif à l’OMS m’ont totalement convaincu de la nécessité de l’assiduité des hommes dans la planification de famille et, en conséquence, de la nécessité de dernieres nouvelles alternatives masculines. Alors que je faisais partie du comité de l’OMS, j’ai été invitée à faire partie du comité technique et consultatif ( TAC ) du CONRAD ( Contraception Research and Development ) qui avait pour objectif de réaliser des solutions contraceptives masculines et féminines et, là encore, j’ai travaillé avec cette agence pendant encore plus de 12 ans. nnJe travaille sur le terrain depuis près de 35 ans et je suis entièrement convaincue que le développement d’un plus grand volume de possibilités contraceptives est fondamental pour éviter le nombre cher de meufs et de décès d’enfants dans les pays entier. en outre, alors qu’une méthode féminine peut éviter la grossesse de la femme utilisant ce contraceptif, une méthode masculine peut empêcher la grossesse de toutes les femmes interagissant avec l’homme utilisant la méthode contraceptive, ce qui a donc un impact plus important que les solutions effeminées. nnEn quoi le secteur a-t-il changé depuis le moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nCe que j’ai vu pendant toutes ces années, c’est une nette l’abaissement de l’intérêt pour le développement de la contraception masculine de la part des organisations ainsi que des entreprises/industries. Je crois que ce manque d’utilité est dû aux multiples difficultés rencontrées dans le développement de la contraception masculine liées à la fois a ) aux caractéristiques intrinsèques de la physiologie masculine ( c’est-à-dire comment acquérir une bonne méthode sans interférer avec la libido masculine ou sans générer trop d’effets secondaires tolérés par les femmes mais pas les hommes ) et b ) aux nombreuses années d’investissement financier sans avoir une méthode en vente libre. En ce sens, MCI devient un nouvel espoir important après tant d’années de manque de soutien dans ce secteur. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine notamment ? nÀ mon avis, l’un des plus grands challenges de la contraception en général est l’éducation, c’est-à-dire l’information des femmes et des hommes sur les différentes options contraceptives déjà disponibles, en particulier les jeunes dans les espaces de formation. nnEn ce qui concerne la contraception masculine notamment, je pense que l’un des défis est d’avoir une méthode qui n’interfère pas avec la libido masculine, qui ne produit pas d’effets secondaires visibles comme un rétrécissement testiculaire ou une l’abaissement du volume de l’éjaculat, et qui ne produit aucun action secondaire plus général ( par exemple, acné, augmentation du cholestérol et du mal de tête ) que de beaucoup de ont peu tolérés. nnJe pense que la plupart des sensations secondaires d’une méthode contraceptive féminine sont tolérés par les femmes parce que sans elle, elles tomber enceintes, ce qui est clairement une conséquence pire dans l’assise terminal. Cependant, dans le cas des hommes, qui sont relativement à l’abri des conséquences directes de la grossesse, les impressions secondaires deviennent un problème plus important à affronter. C’est pour cela qu’elles proposent plus d’exigences que les femmes à cet égard. nnCes défis et ces possibilités ont-ils évolué au fil du temps ? Si oui, comment ? nJe pense que la société a beaucoup changé au cours des 20 années passées sur la planète entier. Les emplois et les challenges qui étaient autrefois réservés aux femmes ou aux hommes sont aujourd’hui partagés par les deux. La contraception ne sera pas différente à cet égard, surtout en raison d’un grand changement dans les droits des femmes. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité près et proche de la contraception masculine ? nJe suis certaine que dans un futur près, les techniques masculines deviendront tout à fait acceptables par l’ensemble de la compagnie et que nous devons simplement offrir plus d’options aux pour leur permettre de s’engager activement dans la planification familiale. J’envisage également des méthodes ‘ unisexes ‘ qui peuvent être utilisées par les gentlemens et les femmes sur la base d’un blocage particulier de la fonctionnalité des spermatozoïdes dans le tractus génital coté masculin ou féminin. en outre, nous pouvons penser à une méthode contraceptive péricoïdale qui s’utilise juste avant les rapports graveleux. pour terminer, et parfaitement, nous pourrions penser à une méthode contraceptive qui préviendrait à la fois la fertilité et les contaminations infectieuses. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nComme on le sait déjà, nous avons besoin de plus de financement dans le domaine de la contraception masculine pour amener plus de chercheurs impliqués dans le domaine et pour augmenter les chances d’avoir une méthode masculine bonne, crédible, acceptable et abordable. Cependant, même quand nous réussissons à réaliser de nouvelles méthodes masculines, nous avons encore besoin de plus d’éducation sexuelle pour expliquer aux personnes, notamment aux jeunes, la nécessité d’utiliser des solutions contraceptives, ainsi que la manière de les utiliser. Avoir une nouvelle méthode est une condition nécessaire, mais cela n’est pas suffisant : nous avons besoin d’une société qui comprend la nécessité d’utiliser la contraception, y compris les techniques déjà disponibles. nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nJe pense que l’un des grands obstacles qui les empêchent de se concrétiser est l’absence de sensibilisation des gens au rôle clé de la contraception pour la santé des humains et, bien sûr, le manque d’engagement des gouvernements partout dans les pays, ce qui se reflète en fin de compte dans le faible financement public dans ce domaine. La contraception n’est pas aussi rentable que le Viagra ou les médicaments anticancéreux, et pour cette raison, les sociétés et les industries ne sont pas aussi intéressées à investir dans de dernieres nouvelles techniques contraceptives. L’engagement et le financement sont donc les principaux obstacles. nnVeuillez offrir toute anecdote tirée de votre aptitude de travail dans le domaine. nEn 2005, j’ai été invitée par l’American Society of Andrology ( ASA ) à donner une conférence à Séoul, en Corée, sur les femmes et la science dans les pays en développement, tandis qu’une chercheuse américaine allait donner une conférence sur les femmes dans les pays développés. Il m’a fallu beaucoup de temps pour préparer ce discours de 25 minutes. J’ai lu beaucoup de produits et j’ai pris conscience de beaucoup de problèmes comme le plafond de vitrage pour les femmes, la canalisation qui fait défaut ( toutes les femmes qui abandonnent et quittent leur carrière ), la pyramide ( beaucoup de meufs pour les emplois communs à la base de la pyramide et seulement quelques pour les meilleurs emplois dans le haut ), etc. nnDe plus, j’ai aussi pris conscience de nombreux critères de moi-même auxquels je n’avais jamais prêté attention précédemment. Par exemple, que j’avais fait un post-doc des NIH aux USA en 1984, accompagné de mon mari, quelque chose de entièrement inhabituel dans notre pays où les femmes accompagnaient les gentlemens. Aussi, que j’étais devenue l’une des rares femmes du comité de l’OMS, que j’avais silloné le monde en laissant mes petits enfants avec mon époux, une autre chose inhabituelle pour les femmes, et pour finir, que j’avais travaillé toutes ces années dans un domaine de la santé très spécial comme la contraception masculine. Je n’avais jamais pratiqué que j’avais lutté pour les droits des femmes dans chacune de ces actions et décisions et que mon travail en contraception masculine faisait partie de cette bataille pour les droits des femmes. nnAussi, depuis que j’ai commencé à bosser dans le domaine de la contraception masculine il y a 35 ans, j’ai pratiqué à quel point les personnes sont emballés par ce domaine. Il est très commun que lorsque je commence à parler de mon travail dans une réunion sociale, les gens se réunissent autour de moi et commencent à poser beaucoup de interrogations et à réaliser des remarques. Bien sûr, je reçois toujours beaucoup de soutien pour mon travail de la part de filles qui sont prêtes à avoir une méthode masculine dorénavant ou même dans quelques temps de cela pour éviter que leurs filles emploient des méthodes contraceptives pendant plus de 30 ans comme c’est le cas actuellement. Les sont très curieux vis-à-vis du champ mais expriment clairement leurs craintes vis-à-vis des impressions secondaires et de la de gacher de la puissance ou de la virilité. Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé que la contraception masculine est un sujet fascinant pour tout le monde et en discuter a toujours été une expérience fabuleuse mais aussi un succès social. nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    L’an dernier, le contraceptif masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui proposent révélé qu’il était efficace à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont exploité sur une période d’une année. C’est en réalité plus infaillible que les contraceptifs aimé comme les préservatifs des femmes, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif coté masculin a été interrompu parce que 20 des mecs proposent trouvé les impressions secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de femmes l’ont souligné, ces effets secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent supporter lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai réussi et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des sensations secondaires potentiellement débilitants pendant des décennies sans autre recherche pour les atténuer ? La douleur masculine est-elle prise plus au sérieux que la douleur ? de multiples personnes ont de plus fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction défavorable à la possibilité d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes élèves à la littérature anglaise voudront peut-être se demander si les représentations de la affliction dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ ont contribué aux idées sexuées de la souffrance et de la souffrance dans la société en général. Les candidats en médecine et en sciences biomédicales pouvaient expertiser les résultats des essais de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les étudiants intéressés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, peut être nécessaire de faire une lecture plus très large des biais de la recherche géolocalisée scientifique et des méthodes dont les découvertes scientifiques offrent souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour dorénavant ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes options de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été inventé d’option de contraception à long terme pour les gentlemens. La vasectomie est perçue comme une méthode irréfragable, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre réellement élevé si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures options contraceptives pour les hommes apporteront l’équité à la planification familiale, car davantage de gars partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive mise en place a entraîné une hausse de l’utilisation des contraceptifs, une l’abaissement des grossesses tout bonnement non désirées et une bonification de la santé des enfants dans les pays entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements futurs de la nouvelle contraception masculine. nnIl est très important que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a quatre-vingts millions de grossesses tout bonnement non désirées tous les ans sur la planète. Il n’y a pas eu d’innovation importante dans le secteur de la contraception, notamment les méthodes non hormonales, depuis des années. nnLa réduction des grossesses non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent de plus à économiser aux contribuables plus de 5 milliards de dollars par année en médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de coûts sur une longue période soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification familiale sont satisfaits pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de toutes nouvelles recherches sur les techniques contraceptives masculines. Nous faisons avancer les possibilités de contraception masculines dans le but les gentlemens et les femmes puissent avoir plus de possibilités – ensemble. nnEnvisagez de faire un don à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : assurez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons s’améliorer notre mission grâce en quête, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des documentations novatrices et prometteuses dans ce secteur, nRéseauter avec les chercheurs et constituer des liens avec eux pour faire s’améliorer le secteur, nEffectuer des documentations sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous désirez ? nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Un bilan de la situation existante en matière de contraceptifs masculinsnLes contraceptifs masculins sûrs et énergiques continuent d’échapper au grand public, mais également avec plusieurs dernieres nouvelles alternatives en cours de recherche, peut s’écouler de multiples années avant que les gentlemens aient accès à la contraception dans le confort du cabinet de leur médecin. Entre-temps, le milieu médical et les scientifiques travaillent d’arrache-pied pour conférer aux les moyens de prendre en charge leur santé sexuelle et leurs contraceptifs. nn ‘ Le concept de contraception hormonale masculine n’est ni plus difficile et même plus risqué que la contraception pour les femmes. Idéalement, un garçon et une femme se sentiraient de plus investis dans la prévention d’une grossesse tout bonnement non planifiée, mais ce n’est pas ainsi que cela marche. les dames sont beaucoup plus motivées à utiliser la contraception car les problèmes des grossesses sont beaucoup plus importantes pour elles ‘, dit Lauren Streicher, MD, professeure clinicienne agrégée d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine Feinberg de la Northwestern University. Pour diverses raisons, le moteur de recherche interne sur le contrôle des naissances chez les gentlemens avance à une cadence différent et avec une urgence différente de celle des analyses chez les femmes, mais cela ne veut pas dire que les spécialistes ne sont pas encore engagés dans cette cause. nnRecherches récentesnL’effort le plus récent et le plus médiatisé pour construire le contrôle des naissances chez les gentlemens a été un essai clinique de recherche en octobre 2016. L’essai a experimenté l’efficacité d’un contraceptif hormonal injectable pour chez 320 participants en excellente forme âgés de 18 à 45 ans dont le volume de spermatozoïdes était normal. La recherche a montré des résultats encourageants en réduisant le volume de spermatozoïdes et en prévenant les grossesses chez toutes les participantes sauf quatre, et 75 % d’entre elles proposent indiqué qu’elles seraient disposées à utiliser la méthode contraceptive après la fin de l’essai. ( On a signalé ensuite que trois des quatre grossesses offrent eu lieu au stade de l’induction de l’étude avant que l’agent contraceptif ne soit entièrement efficiente ). nnMalgré les commentaires prometteurs, l’essai lui-même a été interrompu par un comité indépendant d’examen de l’innocuité associé à l’Organisation internationale de la santé qui a déterminé que les risques – notamment les cas signalés d’infertilité, l’incapacité de revenir à un taux normal de sperme et la mort dans un établissement – étaient supérieurs à ceux de la géolocalisation. Et s’il est vrai que 20 hommes proposent abandonné l’étude en raison d’effets secondaires typiques de la contraception ( libido, douleurs sur les tissus musculaires, acné, migraines, dépression et sautes d’humeur ), ces sensations secondaires et ces abandons n’ont eu qu’une incidence minimale sur la décision du comité de sécurité. Les abandons sont tout à fait normaux dans les études cliniques. Le comité de sécurité s’inquiétait surtout du grand volume de gars ( 63 sur 65 ) d’un site d’étude qui offrent signalé de nouveaux symptômes de dépression. nnLa fin abrupte de ce procès peut sembler décourageante, mais les scientifiques sont toujours en faveur des alternatives masculines. L’équipe à l’origine du contraceptif hormonal injectable réexaminera sa recherche – encore une fois, pour ajuster et l’optimisation ne sont pas inhabituels pour les tentatives cliniques de phase II – tandis que certains groupes explorent différentes alternatives. nnUne de ces options à l’horizon se prénomme Vasalgel et est un hydrogel qui est injecté dans le canal déférent. ( Le canal déférent est le tube du dispositif reproducteur coté masculin qui transporte le sperme et c’est ce qui est coupé une vasectomie. ) Le gel est injecté au cours d’une intervention rapide en consultation externe dans le cabinet d’un médecin et créerait une barrière de givre semi-perméable qui bloquerait le sperme tout en n’ayant aucun effet sur la utilisation sexuelle. Les effets secondaires sont minimes. nnRISUG ( Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance ) est un contraceptif identique à Vasalgel et est plus près du marché. RISUG est étroitement surveillé par la FDA et fait actuellement l’objet d’essais cliniques avancés qui ne sont accessibles qu’aux hommes locaux en Inde, tandis que l’équipe derrière Vasalgel se prépare pour ses premières études cliniques. Comme Vasalgel, RISUG est un composé injectable qui bloque le sperme du canal déférent. Il est efficiente presque directement et peut être inversé avec un antidote injectable. ( Les spécialistes de Vasalgel testent le’rinçage’ du gel en l’occurence qu’un antidote. ) RISUG fait l’objet d’un suivi depuis 15 ans et les rapports indiquent qu’il est très efficace. nnProtection pour l’instantnIl peut s’écouler des années avant que l’une ou l’autre de ces possibilités n’arrive sur le marché et dans le cabinet de votre médecin et jusque-là, il demeure deux possibilités principales pour les gentlemens : les condoms et les vasectomies. Les préservatifs sont recommandés à tous les gentlemens sexuellement actifs, en particulier ceux dont le style de vie peut les exposer à un risque accru de maladies sexuellement transmissibles. La vasectomie est plus clairement acceptée chez les gentlemens de 50 ans et plus, avec près de 500 000 qui se font ‘ arreter ‘ tous les ans aux États-Unis. a l’encontre de la croyance populaire, la vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle de la personne et peut prendre jusqu’à trois mois pour être efficiente. Il n’est cependant pas sans inconvénients. nn ‘ L’inversion de la vasectomie est très cher et ne marche pas toujours, alors il est decisif d’envisager cette option comme une dernière ‘, dit Nelson Bennett, MD, urologue au Northwestern Medical Group. ‘ Parce qu’il est difficile de l’inverser, les vasectomies sont en général considérées par les couples qui proposent fini d’avoir des enfants. ‘ nnLa solution intermédiaire – les gentlemens qui ont des relations hétérosexuelles engagées à long terme qui, avec leur partenaire, ne veulent plus utiliser de préservatifs mais qui n’en sont pas au stade de la vie pour connaître une vasectomie – est donc exactement celle qui peut disposer des alternatives contraceptives masculines dans le développement. Le besoin est réel. nnEt bien que la Dre Streicher ne s’attende pas à ce que le nombre de possibilités de contraception pour les gentlemens change de sitôt, elle conseille les femmes sur les changements potentiels au mandat en matière de contraception de la Loi sur les soins abordables et sur la façon dont les régimes d’assurance couvrent le coût du contraceptif. nnUne relation solide et une communication ouverte avec votre médecin peuvent aider les gentlemens et les femmes à maintenir leur santé sexuelle et à utiliser les solutions contraceptives à leur disposition. Bien qu’il n’y ait pas d’option pour les gentlemens à égalité avec la pilule, les bagues ou les DIU, les gentlemens peuvent quand même être des joueurs actifs et responsables tandis l’objectif est la contraception.