• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – vasectomie bilatérale

    La contraception masculine – contraception masculine

    Loin d’être des pionniers, les hommes utilisant la contraception dite “masculine” se basent sur une technique vieille de 40 ans. Aujourd’hui, ils ne sont pas forcément militants et ont tous la même préoccupation : prendre en charge leur contraception, surtout que de la déléguer à leur partenaire. nEncore trop peu accessible et de ce fait trop peu représentée, la contraception masculine répond pourtant à une demande croissante. Quand une femme rencontre certaines difficultés avec les solutions de contraception classiques, beaucoup de couples hétérosexuels se retrouvent dans une impasse contraceptive. “Si on ne veut plus avoir recours à la pilule ou au stérilet, ne reste plus beaucoup de solutions : soit préservatif, soit abstinence… ou sinon, contraception masculine”, explique Karine, 42 ans, dont le compagnon est sous contraceptif. nnDans l’Hexagone, ils sont en moyenne 150 à suivre une contraception, sans compter les 0, 8 % de gars en âge de procréer ayant eu recours à la vasectomie ( contraception faite requérant une opération simple, sans aucun effet secondaire ). Hormonales ou thermiques, les méthodes de contraception masculine sont encadrées par des protocoles médicaux et validées par deux médecins la prescrivant depuis 40 ans : les toubibs Soufir, à , et Mieusset, à Toulouse. nnPartager les responsabilitésnnParmi la dizaine de mecs que nous avons interviewés, tous ont fait cette démarche après avoir pris conscience de la charge mentale contraceptive portée par leurs partenaires, actuelles ou passées. “Ce n’est pas un acte féministe, mais un acte d’échange des responsabilités”, garantit Robin, 33 ans, qui a porté le slip contraceptif avant d’arrêter pour concevoir un enfant. Grégoire, 47 ans et vasectomisé depuis un an, a voulu “soulager [sa] épouse, qui prenait des hormones depuis de multiples années”. nnEn France, la méthode thermique est à la mode. elle se trouve être certaine et sans danger ni action secondaire. Elle consiste à remonter les testicules à la base de la verge, pour augmenter leur température et ainsi stopper de manière naturelle la fabrication de spermatozoïdes. Deux outils aident à maintenir les testicules au chaud : le slip contraceptif ( aussi nommé “slip troué”, ou “boulocho” ) et l’anneau pénien “Androswitch”. Tous deux doivent être portés quotidiennement quinze heures par 24h, comme un dessous, maximum 4 ans, aucun essai médical n’ayant été pratiqué au-delà de cette durée. nn_DSC8036. jpgn ‘ L’anneau pénien ‘ Androswitch ‘, en fonction de la méthode de contraception thermique, entre les mains de son créateur Maxime Labrit © Maxime Labrit ‘ nDes ateliers de confection et d’essayage de slipsnnInventé dès la décennie 80 par le Docteur Mieusset, le slip contraceptif a d’abord été porté par des militants de l’association Ardecom ( Association pour la recherche et le développement de la contraception masculine ), créée en 1979 depuis groupes de paroles de jeunes proches du MLAC ( mouvement de libération de l’avortement et de la contraception ). nnAujourd’hui, les slips contraceptifs peuvent être fournis par le Docteur Mieusset, sous suivi médical. Mais certains hommes choisissent de les fabriquer eux-mêmes, sous leur propre responsabilité. David, 46 ans a participé à un atelier de confection de slip, organisé par le collectif breton Thomas Boulou. Encourageant l’autogestion contraceptive, le collectif a en ligne des conseils de confection et plusieurs didacticiels vidéos pour réaliser son nettoyée slip, en fonction de trois exemplaires au choix : classique, jock-strap ou brassière. “Porter le slip, c’est aussi un imaginaire érotique et beau à repenser”, note David. Il poursuit : “En essayant des slips entre hommes, on n’était pas en train de se la mesurer ou de savoir qui pisse le un peu avant. C’était un moment précieux qui déplaçait les codes, outre la cooptation virile”. nnn“Des impressions nouvelles, mais pas désagréables”nnLaurent, 31 ans, a favori porter l’Androswitch, un anneau commercialisé en ligne ( 37€ ) depuis mai 2019 avec la société Thoreme et basé sur la méthode calorifique. “Il suffit de l’intégrer dans sa routine. Au début, ça donne des impressions dernieres nouvelles, mais pas désagréables ou inconfortables. Imaginez que vous n’ayiez jamais porté de sous-vêtements, et que vous décidez d’en porter un, c’est le même ressenti”. “C’est une piste génialissime pour faire de la contraception avec le respect de notre corps des personnes, poursuit Laurent. Même avec très peu de moyens, n’importe qui peut utiliser un moyen contraceptif ‘. nnQuelques hommes emploient aussi une contraception hormonale au protocole validé par l’OMS : une injection hebdomadaire intramusculaire d’un dérivé de la testostérone. La testostérone étant détruite par le foie, elle ne peut pas être prise en pilule. “C’est assez contraignant. Une infirmier doit passer chez moi toutes les semaines pour me faire l’injection, nous explique Thomas, 29 ans, qui a commencé le traitement en janvier. Le produit étant utilisé comme dopant, ne passe pas tout bonnement non plus l’avion. ” Comme son équivalent féminin, la contraception hormonale masculine peut avoir des effets secondaires : irritabilité, hausse de la libido et de la force . nn“Les hommes proposent peur”nnSi les gentlemens peuvent être sous contraceptif, cela “reste encore trop souvent une affaire de femmes”, certifie Erwan, 40 ans et très actif à Ardecom. les femmes sont majoritairement présentes dans les réunions de références sur la contraception masculine. “Comme si la sexualité était liée aux , et la procréation aux femmes, regrette Franck, 40 ans et vasectomisé. Aux hommes, on parle de Viagra, aux femmes on parle de pilule”. nnPour beaucoup de mecs, “agir sur leur fertilité peut être vécu comme une atteinte à leurs possibilités sexuelles”, analyse Alain Giami, directeur de recherche émérite à l’INSERM et co-auteur de Droits de l’Homme et sexualité – Vers la notion de droits sexuels ? ( Editions des archives modernes, mars 2019 ). Robin, 33 ans, confirme : “Quand je parle de mon slip contraceptif autour de moi, j’ai le sentiment que les gentlemens ont peur”. Pourtant, la contraception masculine “pourrait permettre aux de reprendre le contrôle sur leur corps et de faire valoir leurs droits hot et reproductifs”, s’enthousiasme Alain Giami. Un choix libérateur. nnn ‘ en suivant une contraception, j’ai ressenti un sentiment d’accomplissement et de confiance partagée dans mon couple, une nouvelle possibilité dans une sexualité sans procréation ‘, nous confie Maxime, créateur de l’Andro-switch. En dehors de l’intimité de son couple, Maxime a aussi éprouvé “un violent sentiment de solitude et d’isolement”, face à des pouvoirs publics et à un corps de santé inertes. Quant à Grégoire, avant de recourir à la vasectomie, il n’a pu faire la rencontre aucun femme ayant déjà fait cette manoeuvre. nnEn attendant des changements institutionnels, les médecins Soufir et Mieusset continuent influencer. En janvier 2019, ils proposent dispensé une formation pour 26 médecins sur la contraception masculine. La seconde session n’a pas pu , faute de subventions pour défrayer les médecins. Quant au slip contraceptif du pofessionnel Mieusset, est en cours d’industrialisation, en vue d’essais cliniques à l’échelle européenne, pour qu’il soit reconnu comme un dispositif médical, acheté en pharmacie. Inutile de gaspiller espoir, nous assure Erwan. “Comme pour la légalisation de l’IVG, c’est en utilisant ces solutions, malgré l’insuffisance de l’accompagnement médical, qu’on arrivera à faire pression sur les institutions”.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Contraceptif masculin : Où est-il ? Où est-il ? nLa conversation autour de la contraception masculine a été qu’elle sera disponible ‘ bientôt ‘. De nombreux articles ( comme celui-ci, cela et cela ) remontant les premiers jours des années 2000 proposent annoncé qu’une pilule pour hommes est en cours de préparation. Si l’on en croit le calendrier promis, nous devrions tous pouvoir déjà se payer et utiliser des contraceptifs masculins. Pourquoi on ne peut pas ? nnMCI a récemment mené une enquête auprès d’utilisateurs possibles de contraceptifs masculins, et l’une des majeures conclusions de l’enquête est que tous les sexes veulent sérieusement plus d’options de contraception pour . Le but de cet exposé est de communiquer des infos sur la manière dont un médicament est mis sur le marché et pourquoi les contraceptifs masculins sont encore en développement. nnI. LE PROCESSUSnnLe cheminement de mise au point d’un médicament est une épreuve longue, fastidieuse et cher qui tente de répondre aux questions ci-après : nnComment un contraceptif pourrait-il être infaillible ? nQuelle pilule/dispositif/dispositif/approche peut fonctionner comme contraceptif ? nEst-ce que cela marche dans les tentatives sur les animaux ? nPourrait-il s’agir d’une véritable pilule, d’une injection ou d’un implant… ? nEst-il sûr, infaillible, faisable et fiable ? nEst-il efficace chez l’homme, avec un minimum d’effets dangeureux ? nLe cheminement de développement de la contraception masculine peut changer et n’est pas souvent linéaire, mais ce qui suit est une direction représentative pour certaines options contraceptives masculines. nnII. DÉVELOPPEMENT DE MÉDICAMENTSnnL’Aha ! MomentnnnUn chercheur dans un laboratoire trouve une fonction ou un défaut cellulaire : une composante de la duplication qui, lorsqu’elle manque, paraît rendre les hommes infertiles. Nous appellerons ça la ‘ cible ‘. nnChronologie : C’est toujours le cas avec différents techniques potentielles différentes sur lesquelles divers chercheurs travaillent. nnMais est-ce que ça marche ? nnnLe chercheur teste un animal ( souvent une souris ) dont le système reproducteur présente des modalités identiques à celles de l’homme. Ils veulent savoir si leur cible peut être modifiée d’une manière pour rendre l’animal infertile, parce que si cela marche chez l’animal, cela peut vouloir dire que cela fonctionnera chez les humains. Ils pourraient aussi essayer des échantillons de sperme humain à ce stade. nnChronologie : Des mois à longtemps. nnCoût : Des centaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : il existe beaucoup d’exploration dans différents laboratoires à ce stade, et de nombreux chercheurs explorent les solutions qu’ils offrent trouvées. nnCible FaisabiliténnnLe chercheur commence à fabriquer le contraceptif qu’un femme prendra à l’avenir. Dans ce process, ils essaient de trouver un moyen de modifier, de contrôler et de mettre en route l’infertilité en se servant de leur cible, d’une façon qui peut être transmise à une personne. Le médicament peut-il être absorbé par l’instance ? Comment pourrait-il être donné…. sous forme de pilule ? Un coup de feu ? Un patch de la peau ? nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des centaines de dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : la majorité des choses ! Certains que le MCI finance : Catsper et SLO3. Ces deux éléments influencent sur la motilité des spermatozoïdes. nnEn sommes-nous sûrs ? nnnDe nombreux essais sont réalisés sur des animaux et dans des systèmes qui peuvent être la reproduction des humains pour être sur que le médicament fonctionne convenablement et qu’il est sûr et viable également contraceptif. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de centaines. nnMéthodes à ce stade : HIPK4, que MCI finance. Cela affecte la production de sperme. nnEst-il sécuritaire ? nnnLe chercheur peaufine encore plus le médicament pour être sur qu’il est danger. Ils choisissent aussi la bonne forme posologique, comme une pilule, un vaccin ou un implant, et s’assurent que la posologie, la durée d’action et l’efficacité sont exactes. S’il y a d’autres caractéristiques importantes du médicament, comme la réversibilité, qui peuvent aussi être testées en ce lieu. En fin de compte, les chercheurs s’assurent que le médicament est respectant la législation rigoureuses de la FDA américaine pour approbation. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de centaines à des centaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : Eppin ( motilité du sperme ) Echo-VR/Adam ( bloque les canaux déférents ), VasDeBlock ( bloque les canaux déférents ), Vasalgel ( bloque les canaux déférents ). nnIII. ESSAIS CLINIQUESnnÇa marche ! Mais…. est-ce que ça marche chez les gens réels ? nnSi les étapes ci-dessus démontrent que le médicament est sûr, infaillible et qu’il possède une posologie et une forme posologique qualitatifs, le chercheur présente une demande de drogue nouvelle de recherche, ce qui lui permet de passer aux analyses sur des humains. Parce qu’ils peuvent faire beaucoup de sous avec un médicament qui peut être acheté plus tard, les investisseurs et les compagnies pharmaceutiques aiment parfois et investir quelque part dans le process ci-dessous. nnEssai clinique de période InnC’est la première fois qu’un chercheur teste son médicament sur de vrais hommes. À ce stade, ils veulent voir si le contraceptif a des sensations secondaires à différentes doses et comment il est manipulé par l’instance. la plupart des médicaments vont de l’avant à partir de cette phase. nnChronologie : Mois à 2 ans. nnCoût : 2-5 centaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : Bambang Prajogo ( impact sur la motilité ou la fécondation des spermatozoïdes ) est éprouvé dans l’équivalent de cette étape en indonésie, mais ne sera pas disponible aux etats-unis avant d’avoir suivi le processus américain, H 11-beta-mntdc, DMAU. nnEssai clinique de phase II

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conversation avec le Dr Wei Yan, détenteur d’une subvention de l’ITMnLe Dr Wei Yan est professeur à l’Université du Nevada, à la Reno Foundation et directeur des laboratoires de génomique unicellulaire et d’édition du génome à l’Université du Nevada, Reno School of Medicine. Son laboratoire travaille sur la génétique et l’épigénétique de la gamétogenèse et la contribution épigénétique des gamètes à la fécondation, et à la multiplication embryonnaire précoce et à la santé à l’âge adulte. Le Dr Yan a proposé plus de 130 articles de recherche et chapitres de livres évalués par des pairs, avec plus de 6 800 citations ( du mois d’avril 2019 ). Il est récipiendaire du Prix du jeune chercheur de la Society for the Study of Reproduction ( SSR ) en 2009, du Prix du jeune andrologue de l’American Society of Andrology ( ASA ) en deux mille douze, du Prix du la solution des soins de santé du Nevada en recherche et technique en 2013, du Prix du chercheur innégalé Reno de l’Université du Nevada en 2017 et du Prix de recherche SSR 2018. En mai 2016, le Dr Yan a été nommé professeur à l’Université du Nevada et à la Fondation Reno, la plus haute distinction que l’Université accorde à ses professeurs. En novembre 2017, le Dr Yan a été élu Fellow de l’American Association for the Advancement of Science ( AAAS ). Le Dr Yan est corédacteur en chef de Biology of Reproduction, le journal officiel de la SSR. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site Web du laboratoire de Yan : www. weiyanlab. comnn nnQuel est votre lien avec la contraception ? nNos études essentielles sur la stabilisation de la spermiogenèse proposent révélé que les perturbations fonctionnelles de la spermiogenèse tardive ( c. -à-d. après le début de l’allongement des spermatides ) entraînent souvent la réalisation de spermatozoïdes déformés et/ou tout bonnement non fonctionnels et par conséquent une infertilité masculine sans créer de rétrécissement des testicules. Par conséquent, cibler les gènes ou les produits de gènes spécifiques de spermiogenèse tardive représente sûrement une stratégie idéale pour le développement de contraceptifs non hormonaux masculins. Partant de cette idée, nous nous sommes lancés dans une étude de élaboré qui perturbent les dernières phases de la spermiogenèse. Nous avons découvert que la spermatodéformine 1 ( SD1 ), un composé naturel purifié à partir d’une herbe chinoise, cible les dernières phases de la spermiogenèse, entraînant la déformation du sperme et l’infertilité masculine de manière réversible. nn nnEn quoi le secteur a-t-il changé depuis le moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nPas grand-chose. Les enquêteurs offrent prétendu énormément de fois que les pilules pour hommes seraient sur le marché dans quelques années, mais le fait est que nous n’avons aucun constitué qui a même obtenu le statut de drogue nouvelle de recherche ( IND ). Cela a généré des sensations ‘ le garçon qui pleure le loup ‘, ce qui n’est véritablement pas bon pour l’ensemble du secteur ! nn nnSelon vous, quels sont les plus grands défis qui affectent la contraception en général et la contraception masculine surtout ? nIl y a longtemps que nous n’avons pas revu nos stratégies de développement de la contraception masculine. La connaissance de la stabilisation de la spermatogenèse est nécessaire ; toute tentative ou approche fondée sur une compréhension superficielle ou partielle du développement du sperme serait vouée à l’échec. nn nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nOui. La santé génésique est de plus en plus reconnue par le public. Les personnes proposent commencé à apprécier la valeur de la planification familiale et les impressions de la qualité des gamètes ( spermatozoïdes et ovocytes ) sur la santé globale à long terme des enfants. Cependant, les analyses sur ces sujets sont très limitées. Il est temps d’insister sur l’importance de la santé génésique, en mettant l’accent sur le contrôle de la fertilité ( c. -à-d. le traitement de l’infertilité et le développement de la contraception ). nn nnQuels sont vos espoirs pour la postérité près et proche de la contraception masculine ? nLe développement de la contraception devrait être la priorité de recherche. Dans un près avenir, un ou deux des composés phares les plus prometteurs devraient bénéficier d’un soutien pour avoir le statut IND de la Federal Drug Administration ( FDA ). A long terme, le financement du développement de la contraception devrait être augmenté et les approches ne devraient pas être limitées aux seuls modèles identifiés de développement de médicaments. sachez que de beaucoup de médicaments qui sauvent des vies proposent été découverts par accident et que leurs mécanismes d’action sont restés inconnus des décennies. nn nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nDes progrès dans le développement de la contraception masculine sont sérieusement nécessaires, et les promesses ou affirmations vides doivent être évitées pour l’essentiel. Le plaidoyer est fondamental et au moyens des exercices du gouvernement ( par exemple, la Direction de la contraception du NICHD ) et du secteur privé ( par exemple, MCI ), les objectifs en manque et à long terme semblent en cours d’élaboration. Bien sûr, un brillant avenir dans cette activité dépend du travail acharné et de la persévérance de toutes les parties concernées. nn nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nLes obstacles sont nombreux : manque de financement, connaissances limitées sur la spermatogenèse et la biologie du sperme, manque d’appréciation de l’impact plus très large de la qualité du sperme sur la santé de la enfant, défauts inhérents au système actuel d’examen et de sélection des subventions, pour ne nommer que ceux-là. nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    La recherche a montré que les hommes embauchés dans des relations sentimentales sont très intéressés à ‘ etre propriétaire de ‘ la contraception. Mais de possibilités, la liste des méthodes énergiques est assez limitée à l’heure existante : abstinence, condoms et vasectomie ( y a aussi la méthode du rythme ou la mise à disposition, mais je ne pense pas que vous voudriez tabler sur l’une ou l’autre de ces méthodes ). Compte tenu de cette liste d’attente, y a certainement de l’importance pour une forme de pilule. Pourtant, après un demi-siècle et des millions de dollars de recherche, il n’y a toujours pas de pilule pour les gentlemens. nnAlors, quel est le soucis ? nnNous savons comment interférer avec la constitution de sperme – les complément hormonaux masculins diront à la testostérone naturelle du corps ( fabriquée par le testicule ) de s’éteindre, arrêtant la réalisation de sperme. Basé sur cette idée, les pilules offrent été formulées comme contraceptifs hormonaux, et offrent fonctionné… mais pas parfaitement. Dans les analyses, la plupart des hommes n’ont aucune numération de spermatozoïdes après avoir pris la pilule, mais pas tous les gentlemens. Et, dans les pays des contraceptifs masculins, avec des choix comme la vasectomie, c’est un loisir à compréhension zéro. L’éjaculat doit être exempt de sperme. nnIl y a aussi une litanie de préoccupations en ce qui concerne les effets secondaires des pilules hormonales pour hommes. Dans les essais cliniques, les gentlemens proposent connu des impressions comme les éruptions cutanées, le gain de poids, la sautes d’humeur, la perte de libido, la dysfonction érectile et l’affaiblissement. Avoir des impressions secondaires porno apparents d’une pilule qui vise à soulager l’inquiétude du sexe défait un peu le but, vous ne trouvez pas ? Dans une perspective à plus long terme, y a-t-il d’autres problèmes qui surviennent avec le temps ? malgré que nous sachions que la pilule contraceptive a été associée à des taux plus élevés de maladies cardiaques et de cancer du sein et de l’encolure de l’utérus chez les femmes, peu ou pas de recherches proposent été menées aujoud’hui sur les problèmes qui surgir avec l’utilisation sur une longue durée de pilules contraceptives masculines. nnMalgré tout cela, l’intérêt pour une pilule contraceptive masculine reste vif – et les efforts des chercheurs révèlent un certain espoir. Un essai clinique récent d’une pilule hormonale pour a pleinement arrêté les degrés de testostérone et a été assez bien toléré. Comme la constitution de sperme n’a pas été étudiée, nous ne sommes toujours pas sûrs qu’elle fonctionnera, mais elle est prometteuse. nnUne pilule pour homme n’est à coup sûr pas pour tous les gentlemens, mais pourrait être une alternative pertinente pour beaucoup d’entre nous.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient sûrement à l’esprit. Le disque de forme arrondie en matière plastique à coquille qui contient les contraceptifs hormonaux des femmes. C’est un symbole omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire une préférence. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si grandement enracinée qu’il est difficile d’imaginer un autre type de contraceptif, notamment celui créé pour la seconde moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour dames sont créés pour interrompre son cycle naturel, qui nécessite une dose journalière. ‘ La pilule est couramment une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des essais cliniques hormonaux sont en cours pour les hommes, mais à l’heure courante, on met à l’essai une formulation de gel qui serait frottée sur les épaules une fois par 24h. Cela n’évoque pas complètement l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes coincés avec les mêmes techniques contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et essayer de nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous voulez qu’ils soient, pour les gentlemens comme pour les femmes. La création centrée sur l’être humain ( DCH ) est une manière de produire de nouvelles solutions aux problèmes existants. Le DCH est une philosophie selon laquelle les personnes imaginent un produit terminal, et ensuite permettent à la technique de travailler dans ce but. Cela réduit d’ajouter sur le marché quelque chose qui pourrait ne pas être acceptable pour les usagers. Les événements de DCH axés sur la contraception féminine proposent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif effeminé parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous voulez quelque chose qui se comporte sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui se conduit longtemps, qui peut continuer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution non hormonale qui n’est pas assortie du même bagage que par le passé ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules quotidiennes, où vous êtes redevable à un horaire consciencieux, et une seule dose oubliée suggère le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ peut être. nnIl est temps d’élargir notre réflexion sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui conseille qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les personnes. les femmes bouleversent de méthode contraceptive plusieurs fois lors de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être modifiée suivant les critères de fabrication que vous aurez établis. Quelle est votre version idéale de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de multiples méthodes contraceptives masculines impliquent la manipulation de la création ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale que l’on trouve de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi nommés testicules, commencent à fabriquer et à stocker des centaines de milliers de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent environ 2 pouces ( 5 centimètres ) de dimension et 1 pouce ( 3 cm ) de diamètre. nnLes testicules font également partie du dispositif endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les gentlemens développent des voix plus profondes, des groupes musculaires plus gros et des poils de notre corps et du visage pendant la puberté, et elle stimule également la constitution de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme de poche du bassin appelée scrotum. Ce sac à main de peau soutient formaliser la bouillonnement des testicules, qui doivent être maintenus plus frais que la bouillonnement du corps pour se fournir du sperme viable. nnIl est possible de modifier la création de spermatozoïdes et d’interrompre l’élaboration en modifiant la chaleur du scrotum. Des études publiées actuellement offrent divulguer que les gentlemens qui portent des sous-vêtements moulants ( de couleur blanche serrés ) nuire à leur fertilité et à leurs efforts de duplication. Les spécialistes travaillent sur des études en cours concernant de nouvelles solutions de contraception masculine qui régulent la bouillonnement du scrotum et proposent le potentiel de modifier la en proportion du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine certaine et réversible.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour à présent ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes alternatives de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été inventé d’option de contraception sur une longue durée pour les hommes. La vasectomie est perçue comme une méthode irréversible, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre véritablement élevé si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures options contraceptives pour les hommes procureront l’équité à la planification familiale, car d’autant plus d’hommes partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive féminine créée a entraîné une hausse de l’utilisation des contraceptifs, une diminution des grossesses non désirées et une bonification de la santé des enfants sur la planète entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements prochains de la nouvelle contraception masculine. nnIl est impératif que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a quatre-vingts millions de grossesses non désirées tous les ans sur la planète. Il n’y a pas eu d’innovation importante dans le domaine de la contraception, en particulier les techniques tout bonnement non hormonales, depuis des décennies. nnLa réduction des grossesses tout bonnement non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent autant à économiser aux contribuables plus de 5 milliards de dollars par année en frais médicaux en panne terme. On s’attend à ce que les économies de coûts à long terme soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification familiale sont satisfaits pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de toutes nouvelles études sur les méthodes contraceptives masculines. Nous faisons avancer les alternatives de contraception masculines afin que les gentlemens et les femmes puissent avoir plus de possibilités – ensemble. nnEnvisagez de faire un don à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : préparez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons progresser notre tâche grâce à la recherche, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des recherches novatrices et prometteuses dans cette activité, nRéseauter avec les chercheurs et constituer des liens avec eux pour faire s’améliorer le domaine de la santé, nEffectuer des recherches sur les impacts possibles des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous désirez ? nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les gentlemens n’existe pas encore. nEn spécifique, il n’existe pas de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les gentlemens. Les seules alternatives pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux hommes et à leurs partenaires de choisir entre les alternatives qui conviennent à leur mode de vie. nnNotre mission est d’ajouter sur le marché des contraceptifs pour . Plus précisément, s’agit de techniques réversibles, tout bonnement non hormonales, qui agissent lors du développement ultérieur du sperme. Ce piquant évite les effets secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui fonctionne beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour ? le premier pas consiste à les faire progresser suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver lorsque la recherche géolocalisée arrive aux tentatives cliniques chez l’être humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces essais cliniques chez l’être humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, en moyenne, passent de la période I à la distribution. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la phase I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que dix fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, il est financièrement bonne pour eux de vous aider. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la phase I d’un essai clinique chez l’humain, il demeure encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est énormément risqué, cette phase se prénomme -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette période de ‘ vallée de la mort ‘ entraine beaucoup de travaux précliniques. Après avoir trouvé une molécule candidate, vous faites un process nommé criblage à haut débit. Il s’agit d’un process de dépistage à grand volume pour s’assurer que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous voulez qu’il fasse. nnDans cette phase, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par le groupe et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne marche pas, vous devez soit faire marche arrière, soit abandonner. Les investisseurs et les grandes sociétés pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour la recherche sur la contraception masculine. c’est la raison pour laquelle nous nous sommes concentrés sur ce secteur. nnCe qu’il y a de bien dans cette étape de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de le moteur de recherche, ne coûte que quelques centaines de milliers de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux coûts plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer quand les essais cliniques chez l’être humain commencent. Ces ‘ centaines de milliers ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est hors de prix, et il est par conséquent important de prendre de bonnes décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos chances de succès en demandant aux meilleurs experts dans les pays d’examiner nos offres de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail à l’aide de des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif coté masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le confort relationel, les possibilités d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les questions liées à la population. dans tous les cas, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un impact important. Plus la recherche est utile, plus il y a de chances pour qu’un contraceptif coté masculin arrive sur le marché plus rapidement. nnAlors, à quoi ressemblent ces chances ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les essais cliniques hommes, nous obtenons une puce. Par souci de facilité, nous dirons que chaque puce donne 10 % de chances d’obtenir un contraceptif masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous essayez de faire tomber la puce de façon aléatoire dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas garantir que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons faire passer suffisamment de élèves à des tentatives cliniques de période I sur des hommes, nous augmentons les probabilités qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour susciter l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour avoir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les recherches prometteuses avec succès, plus le monde aura de probabilités d’obtenir le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.