• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – vasectomie definitif ou pas

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Une nouvelle « pilule pour la gent masculine » passe les premiers tests de sécuriténUne pilule contraceptive pour homme vient de passer avec succès l’étape de l’étude de phase I, selon des données effectuées aujourd’hui au congrès de l’entreprise américaine d’endocrinologie, ENDO 2019. nnLa 11β-methyl-19-nortestosterone 17β-dodecylcarbonate ( 11β-MNTDC ) en prise orale a une double action androgénique et progestogénique : une fois métabolisée en 11β-methyl-19-nortestosterone ( 11β-MNT ), elle se lie à la fois aux récepteurs des androgènes et aux récepteurs de la progestérone, supprimant ainsi la réalisation de gonadotrophine. nnSelon des travaux in vitro menés par les chercheurs de l’institut de recherche Biomed de Los Angeles, le 11β-MNT a une affinité 10 fois supérieure pour les récepteurs aux androgènes que la dihydrotestostérone ( DHT ). nnUne étude sur 40 volontairesnnLes auteurs ont ensuite mené une étude de période I sur 40 volontaires sains masculins sur une période de 28 jours : 10 ont reçu un placebo, 14 une dose orale quotidienne de 200 mg et seize une dose journalière de 400 mg. Au bout de 24h, les niveaux de testostérone avaient considérablement diminué dans les 2 groupes sous traitement, sans effets secondaires importants, et notamment sans dysfonction érectile. nnDans les 24 heures qui suivent la prise du contraceptif, les type de testostérone étaient les mêmes que ceux observés chez des personnes atteints de insuffisance androgénique. Cette l’abaissement est deux fois plus importante si la prise a lieu en même temps qu’un déjeuner. Les auteurs précisent qu’une durée d’observation de 28 jours est trop faible pour regarder une baisse effective de la réalisation de spermatozoïdes, qui intervient techniquement au bout de 60 à 90 jours de faible niveau d’hormone androgénique. nnLa 11β-MNTDC est la seconde « pilule pour homme» en développement, après la diméthandrolone undécanoate.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Conversation avec le Dr Sab Ventura, possesseur d’une subvention de l’ICMnSab Ventura a obtenu son doctorat en pharmacologie de l’Université Monash ( Melbourne, Australie ) en 1992 et a occupé des postes de recherche au Royal Melbourne Hospital, à l’Université de Melbourne, à l’University of Melbourne, au University College London ( Royaume-Uni ) et à la Monash University. Il a été nommé maître de conférences ( enseignement et recherche ) à l’Université Monash en 2004 et occupe toujours ce poste au sein du graphisme de biologie de la découverte de médicaments du Monash Institute of Pharmaceutical Sciences du campus Parkville de l’Université Monash. Dre Ventura enseigne aux étudiants de premier cycle en pharmacie et en sciences pharmaceutiques et dirige le Laboratoire de recherche en pharmacologie de la réplication masculine. Il est coauteur de 79 publications évaluées par des pairs et ses recherches portent sur la physiologie et la pharmacologie des organes reproducteurs masculins en vue de déterminer de dernieres nouvelles cibles thérapeutiques pour la contraception masculine. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nAu cours de mes études de doctorat au milieu des années 1990, j’ai identifié les mécanismes autonomes par lesquels les spermatozoïdes sont transportés de leur site de stockage dans l’épididyme cauda à l’origine de l’urètre avant l’éjaculation. J’ai toujours pensé que si ce déplacement de sperme pouvait être inhibé lors de l’éjaculation, aucun spermatozoïde ne est dans l’éjaculat. Ceci produirait la contraception masculine par un mécanisme tout bonnement non hormonal. Cependant, ce n’est que récemment que nous avons pu concrétiser cette hypothèse en se servant de notre modèle de souris génétiquement modifiée à double suppression. nnEn quoi le domaine a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nIl y a toujours eu des groupes de recherche dans les pays entier qui ont essayé de mettre au point des contraceptifs masculins, mais ils semblent avoir pris de la quantité avec les réseaux et le grand public. néanmoins, elle reste un secteur de la santé de recherche médicale peu financé par les organismes de financement et la fabrication industirelle pharmaceutique. La volonté des mecs d’accepter un contraceptif masculin a également augmenté dans la jeune génération. nnSelon vous, quels sont les plus grands challenges qui affectent la contraception en général et la contraception masculine surtout ? nLe plus grand challenge auquel est confrontée la planification familiale est l’absence d’un contraceptif masculin sûr, infaillible et pratique, ce qui veut dire qu’environ 50 % de la population n’a pas d’option viable pour la contraception. En termes de contraception masculine, les plus grands défis sont les suivants : survivre les effets secondaires hormonaux qui sont souvent intolérables ; arrêter les 1 000 spermatozoïdes par deuxième qui sont produits et les quelque 100 millions de spermatozoïdes dans un éjaculat en comparaison à un seul ovule par mois chez les femmes ; rendre le cheminement facilement réversible ; ne pas nuire au développement du sperme afin que les futurs enfants ne soient pas affectés ; fabriquer un article qui puisse traverser la barrière hémato-testique ; rendre l’utilisation de contraception aussi facile et peu envahissant que possible ; et divers enjeux sociaux et culturels. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué avec le temps ? Si oui, comment ? nLes questions sociales paraissent avoir évolué le plus récemment. actuellement, les hommes paraissent beaucoup plus disposés qu’auparavant à utiliser la contraception et à assumer la responsabilité de la planification de famille. C’est ce qui ressort des multiples publications en sciences sociales sur le sujet. De même, la littérature en sciences sociales montre aussi que les femmes sont beaucoup plus disposées qu’auparavant à choisir leurs partenaires pour jouer une importance dans la planification familiale et la contraception. nnQuels sont vos espoirs pour la postérité près et lointain de la contraception masculine ? nJ’espère que dans un proche futur, de multiples nouvelles stratégies non hormonales de contraception masculine feront l’objet de recherches dans le cadre préclinique. Dans un avenir pas trop proche, j’espère qu’un contraceptif coté masculin sûr, efficiente, facilement réversible et pratique à administrer sera mis sur le marché. Cela permettra à la population générale de décider s’il existe effectivement un marché viable pour un tel produit. Une perspective positive à l’égard de la contraception masculine librement disponible peut alors conduire à la mise sur le marché d’autres contraceptifs masculins de sorte qu’un jour sans doute même les hommes auront le choix entre diverses alternatives de contraception masculine. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nArgent : plus y a d’argent prêt pour aider le moteur de recherche sur les contraceptifs masculins, plus ce besoin progressera rapidement. Cela arrivera sûrement un jour, ce n’est qu’une question de temps. Par exemple, à l’heure actuelle, mon projet de recherche est financé pour appuyer un chercheur à temps plein et deux étudiants diplômés en recherche. Cependant, si une compagnie pharmaceutique voulait sérieusement développer un contraceptif coté masculin, elle peut avoir 50 personnes opérant sur le projet. nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nParmi les autres obstacles, on peut citer les problèmes de financement et les obstacles médicaux mentionnés précédemment, l’un des principaux étant la réticence des générations plus âgées à accepter que la contraception masculine soit effectivement une option viable pour la planification familiale. nnVeuillez partager toute anecdote tirée de votre aptitude de travail dans le secteur. nMalgré le manque de soutien de la part des organismes de financement et du pha

    La contraception masculine – contraception masculine

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’augmentation des options contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un réel impact mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés également communauté mondiale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et la multiplication des possibilités contraceptives masculines en particulier sont un recours efficace d’atteindre cet vocation. nn…….. nnAprès avoir validé plus d’une décennie à bosser dans le secteur de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer une fonction dans la résolution de presque tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce sujet d’une façon ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux rattacher la contraception à quelconque problème mondial en moins de six phases à la Kevin Bacon jeu ( réellement, je peux probablement le faire en trois mais j’aime me donner une certaine marge de manipulation ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cette raison que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le don stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme efficiente, on ne se focalise pas davantage sur le soutien en investigation et au développement en matière de contraception. C’est sans doute car certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de solutions contraceptives disponibles, ce qui est facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de appréhender que bon nombre des solutions anciennes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation dur. ensuite, il y a les méthodes contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, y a avec certitude place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si difficile d’obtenir le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine surtout ? Comment pouvons-nous articuler franchement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des options contraceptives peut avoir, et l’énorme opportunité d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur de nombreux autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement solide ( ODD ) nnLa première étape pour comprendre des problèmes de grande largeur se résume à créer un squelette et une stratégie communes pour relever les challenges qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies réalisée par en , les OMD consistaient en 8 secteurs cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays du monde et toutes les principales institutions de développement des gens ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres du monde d’ici 2015. malgré que nous ayons fait des progrès à proximité de la réalisation des OMD, certains secteurs ont mieux que certains et y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement durable ( ODD ) ont été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui inclut neuf objectifs complémentaires avec une plus grande concentration sur les approches environnementales en tant que ‘… un exemplaire partagé de paix et de prospérité pour les peuples et le monde, dorénavant et à l’avenir ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en terme de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Une pilule contraceptive masculine a passé avec succès la première série d’essais cliniques, ce qui donne de l’espoir pour des options de contraception moins permanentes pour les hommes – et potentiellement uniformiser les règles du jeu quand il s’agit de prévention des grossesses. nnAux États-Unis, environ 40 % des grossesses ne sont pas planifiées. Cela s’explique en partie par le fait que la société impose injustement que les femmes sont les premières responsables de la prévention de la grossesse et de la planification de famille. Historiquement, les alternatives de contraception pour les hommes n’ont pas toujours été optimales : nnAbstinence ( impossible ) nPréservatifs ( pas fiables à 100 pour cent ) nLa méthode du retrait ( inefficace ) nVasectomie ( potentiellement permanente et un peu effrayante pour beaucoup d’hommes ) nLa pilule contraceptive masculine pourrait une option plus souple pour les hommes tout en renforçant deux faits importants : les hommes et les femmes sont tous deux responsables de la contraception et les gentlemens jouer une importance plus actif et plus satisfaisant dans leur santé reproductive. nnComment marche la pilule contraceptive pour hommes ? nDimethandrolone undecanoate ( DMAU ) est une pilule à prise unique quotidienne qui supprime plusieurs sortes d’hormones mâles – l’hormone folliculostimulante ( FSH ) et l’hormone lutéinisante ( LH ) – pour diminuer simultanément la création de testostérone et de sperme sans apporter de symptômes de faible testostérone ( faible-T ). nnLes données d’une étude publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism montrent que le DMAU, la contraception orale actuellement évaluée, a le potentiel pour y parvenir. Quatre-vingt-deux hommes âgés de 18 à 50 ans ont reçu de façon aléatoire un placebo ou une des trois doses de la pilule pendant 28 jours. Ceux qui offrent pris la dose la plus supérieur ( 400 mg ) avaient des taux plus petits de testostérone, de FSH et de LH. Cependant, l’étude n’a pas mesuré le volume de spermatozoïdes. nnContraceptifs oraux masculinsnLes impressions sur une longue durée d’une pilule contraceptive masculine sont encore à l’étude. nCertains participants ( y compris certains sur le placebo ) proposent signalé des sensations secondaires légers, tels que : nnAcnénMaux de têtenDysfonction érectile légèrenDiminution de la libidonFatiguenGain de poids de 5 lb ou moinsn Les prochaines étapes de l’étude du DMAU seront de déterminer s’il supprime vraiment la fabrication de spermatozoïdes. Les données initiales montrent que c’est possible. Cependant, le corps nécessite 90 jours pour se fournir du sperme, et des tentatives plus longs sont nécessaires pour si la production de sperme peut être arrêtée entièrement. nnDe plus, nous devrons découvrir ses sensations à long terme sur le corps. Par exemple, nous ne savons pas encore si le DMAU peut apporter des problèmes de dépression ou augmenter le risque de caillots sanguins comme la pilule contraceptive , ou s’il peut endommager le foie, les reins ou d’autres organes qui aident à décomposer le médicament. nnPourquoi ne pas encaisser une vasectomie ? nL’efficacité de la vasectomie est similaire à celle du dispositif intra-utérin féminin ( DIU ) avec un taux d’échec inférieur à 1 %. L’intervention peut être réversible sous les soins d’un chirurgien formé par la fraternité. Toutefois, l’inversion n’est pas garantie. nnMoins de 15 ans après l’intervention chirurgicale, le taux de réussite de l’inversion se trouve généralement entre 95 et 98 pour cent. Cependant, après 15 ans, le taux de réussite chute à 60 ou 70 p. 100. Et le taux d’obtention d’une grossesse après une inversion est beaucoup plus faible, soit 40 à cinquante pour cent. nnEn tant que expert dans l’infertilité masculine et urologue, je vois souvent des mecs dans la vingtaine qui ne veulent pas d’enfants en ce moment. Lorsqu’ils exigent une vasectomie, tout ce que nous pouvons faire est de leur conseiller de considérer la permanence de la décision. À l’avenir, le DMAU peut être une option contraceptive efficiente qui permettrait plus de flexibilité et réduirait l’infertilité éventuelle ultérieurement dans la vie. nnAméliorer la santé des jeunes hommesnLes jeunes femmes ne consultent pas les corps médicaux aussi souvent qu’ils le devraient sans doute. Pour les femmes, le recours aux soins de santé intervient parfois car l’accès à des solutions contraceptives fiables est limité si elles ne l’effectuent pas. Mais, de plus en plus, il y a une tendance à ne pas lier les visites chez le médecin à pouvoir accéder à la contraception. nnCela peut être bénéfique pour leur santé globale de plusieurs méthodes. Ils auront l’occasion de jouer une place plus actif dans leurs soins en posant des interrogations et en étant plus proactifs. aussi, le milieu médical peuvent réaliser des soins préventifs et des préoccupations que les hommes ne soulèvent pas avant d’être en état de crise, comme l’hypertension artérielle, la dysfonction érectile, la baisse de libido et d’autres problèmes courants qui peuvent être évités ou gérés. nnLe lancement commercial de ( pilule anticonceptionnelle pour hommes ) peut prendre une décennie ou plus, mais est agréable de voir la recherche poursuivre de dernieres nouvelles alternatives de traitement qui favorisent une responsabilité partagée en matière de contraception ‘. nnTolulope Bakare, M. D. nSi le DMAU fonctionne comme un contraceptif féminin, les gentlemens peuvent stopper de le prendre et reprendre la réalisation de sperme quand ils sont prêts à devenir pères. Le but ultime est de concevoir une version injectable du médicament afin que les patients n’aient pas à se rappeler de prendre une pilule quotidienne. nnÀ la postérité, les adolescents pourront sans doute aussi prendre du DMAU. la majorité des parents mettent déjà leurs filles adolescentes sous pilule pour prévenir les grossesses et aider à régulariser les règles sporadiques ou abondantes. Cependant, sera toujours important d’employer des préservatifs pour prévenir les infections sexuellement transmissibles. nnLe démarrage commercial du DMAU peut prendre une décennie ou plus. Pendant ce temps, est appréciable de voir la géolocalisation poursuivre de nouvelles options de traitement qui favorisent la responsabilité partagée en matière de contraception. Il se peut que les femmes n’aient plus à assumer l’entière responsabilité des formes de contraception réversibles et très énergiques. Le fait que cette pilule soit à l’étude offre des options aux patients dans diverses occasions, et le changement de psychologie est encourageant. nnTenez-vous au courant des toutes nouvelles sur les soins de santé. Abonnez-vous à notre site dès aujourd’hui.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Qu’est-ce que ‘ La pilule du mâle ‘ ? nVous savez déjà à quoi ressemble ‘ La pilule ‘, mais qu’en est-il de ‘ La pilule masculine ? ‘ nLorsque nous entendons ‘ La pilule ‘, une image de brûlure nous vient sans l’ombre d’un doute à l’esprit. Le disque rond en plastique à coquille qui a les contraceptifs hormonaux féminins. C’est un signe omniprésent d’indépendance, d’habilitation et de capacité de faire une préférence. L’imagerie de ‘ La pilule ‘ est si profondément enracinée qu’il est difficile d’imaginer un autre type de contraceptif, notamment celui pensé pour l’autre moitié de la population – ‘ La pilule masculine ‘. nnLes contraceptifs oraux quotidiens pour femmes sont conçus pour interrompre son cycle naturel, qui nécessite une dose journalière. ‘ La pilule est habituellement une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs qui, ensemble, éliminent l’ovulation et préviennent la grossesse. Des tentatives cliniques hormonaux sont en cours pour les gentlemens, mais à l’heure actuelle, on met à l’essai une formulation de gel qui serait frottée sur les épaules une fois par jour. Cela n’évoque pas tout à fait l’imagerie de ‘ La pilule du mâle ‘. Nous sommes bloqués avec les mêmes techniques contraceptives depuis si longtemps que nous ne savons pas comment sortir du moule et tenter de dernieres nouvelles idées. nnAlors à quoi ressemblerait ‘ La pilule masculine ‘ ? nnnNous ne le savons pas encore – c’est ce qu’il y a de beau là-dedans. Les contraceptifs peuvent être ce que vous souhaitez qu’ils soient, pour les hommes comme pour les femmes. La fabrication centrée sur l’homme ( DCH ) est une manière de produire de toutes nouvelles solutions aux problèmes existants. Le DCH est une philosophie selon laquelle les usagers imaginent un objet final, puis permettent à la technique de travailler dans ce but. Cela permet d’éviter d’ajouter sur le marché quelque chose qui pourrait ne pas être acceptable pour les utilisateurs. Les événements de DCH axés sur la contraception féminine offrent donné lieu à des ‘ luneshots ‘ pour savoir à quoi ressemblerait le contraceptif effeminé parfait. nnQu’est-ce que tu veux de ‘ La pilule du mâle ‘ ? Vous voulez quelque chose qui intervient sur demande, seulement quand vous en avez besoin ? Ou préférez-vous avoir quelque chose qui intervient longtemps, qui peut perdurer 5, 10, ou 20 ans sans entretien ? Que diriez-vous d’une solution non hormonale qui n’est pas assortie du même bagage que par ? Ces choses n’ont pas besoin d’être des pilules tous les jours, où vous êtes redevable à un horaire rigoureux, et une seule dose oubliée suggère le risque de grossesse. Le ciel est la limite, et nous aimerions entendre ce que vous pensez que ‘ La pilule du mâle ‘ pourrait être. nnIl est temps d’élargir notre réflexion sur la contraception. nNous ne savons pas encore à quoi ressemblera ‘ The Male Pill ‘. Elle a besoin d’une nouvelle identité. Une qui est distincte et qui conseille qu’une seule forme de contraception ne répondra pas aux besoins de tous les utilisateurs. les dames changent de méthode contraceptive plusieurs fois au cours de leur vie, et nous savons qu’une seule forme de contraception masculine ne sera pas parfaite pour tous. nn ‘ La pilule du mâle ‘ peut prendre plusieurs formes, et c’est le moment pour tout le monde de rêver en grand. La recherche n’en est qu’à ses débuts et peut être modifiée selon les critères de conception que vous aurez établis. Quelle est votre version idéale de ‘ The Male Pill ‘ ?

    La contraception masculine – contraception masculine

    Au cours des années passées, beaucoup d’entre nous ont vu des manchettes faisant référence et à la multiplication de médicaments contraceptifs pour hommes. Il semble que depuis trop longtemps, les femmes portent seules le fardeau de la prévention de la grossesse, malgré le fait que l’accouchement requiert deux parties pour avoir lieu. de plus, puisque les gentlemens sont fertiles à 100 % du temps, tandis que les femmes ne le sont qu’environ le quart du temps de leur cycle menstruel, il paraît un peu exagéré d’attribuer la responsabilité uniquement aux femmes, aux paires qui espèrent reporter leurs enfants. nnNatural Womanhood, Fertility Awareness Based Methods, Natural Family Planning, NFP, FABM, FAM, FAM, contrôle des naissances, sensations secondaires, santé des femmes, santé reproductive, sensibilisation à la fertilité, santé masculine, contrôle des naissances, contraceptifs hormonaux, contraception hormonale, contraception masculine, contrôle des naissances, statut du contrôle des naissances masculin, efficacité du contrôle des naissances, givre, contraceptifs oraux masculins, pilule, contrôle des naissances, impressions secondaires de la pilule, sensations secondaires sur une longue durée des pilules, santé, contrôle des naissances égalitairenIl s’avère que l’histoire du contrôle des naissances inclut des tentatives pour trouver un contraceptif coté masculin. Un médecin qui prescrivait avec enthousiasme des contraceptifs hormonaux aux femmes dans les années 1960 a exploré la question après avoir été insatisfaite de voir les effets secondaires de la contraception que les femmes éprouvaient. Ce qu’elle a trouvé et documenté dans son livre The Bitter Pill de 1985, c’est que les contraceptifs oraux masculins avaient aussi des impressions secondaires désagréables. La seule différence est que la découverte de ces effets secondaires a stoppé l’élaboration de médicaments pour les hommes, tandis que les médicaments pour les femmes continuent d’être largement prescrits. nnLa professeure Janet E. Smith l’explique dans son exposé très diffusé de 1994 sur la contraception : Pourquoi pas ? Commentant la façon dont le Dr Grant a constaté que la tentative de contraception masculine était au point mort, Smith explique : ‘ il existe une raison à cela. Dans le groupe d’étude des mâles, un mâle a eu un fin rétrécissement de ses testicules. Ainsi, tous les contrôles sur la pilule contraceptive masculine proposent été arrêtés, car c’est intolérable. Dans le groupe d’étude féminin, trois femmes sont mortes. ‘ Jeanette Flood a exposé celle ci année à l’occasion de la Journée internationale de la femme : ‘ Au cours des deux premières années d’un timbre contraceptif pour les femmes, au moins six femmes sont mortes, sans doute plus. Pourquoi est-ce acceptable ? ‘ C’est une bonne question. nnUne histoire malheureusenPlus nous en apprenons sur l’histoire de la mise en marché des contraceptifs hormonaux des femmes, plus nous entendons parler d’effets secondaires chez les femmes qui sont brossées sous le tapis. Le n° de mai 2019 de Scientific American décrit les premiers essais de recherche qui offrent mené à la première pilule contraceptive sur le marché. Comme Madeleine Coyne l’a expliqué à Natural Womanhood plus rapidement cette saison : nnDans le premier essai à grande échelle, approuvé par la FDA, de contraception hormonale, 265 femmes portoricaines à faible revenu offrent été recrutées… et 22% des femmes proposent abandonné l’expérience après avoir subi des impressions secondaires indésirables. Comme l’écrit Virginia Sole-Smith dans Scientific American, ‘ Le directeur médical de l’étude a fait valoir que la pilule ‘ provoquait trop de contre sens secondaires pour être souvent acceptable ‘. néanmoins, a été mis sur le marché. ‘ nnC’est ainsi que le contrôle des naissances a été éprouvé sur des femmes pauvres d’un autre pays sans leur consentement, leurs sensations secondaires flagrants ayant été balayés. bien que la pilule soit célébrée comme une percée libératrice pour les femmes, Sole-Smith poursuit en expliquant : ‘ Mais la libération avait un prix. Vers la fin des années 1960, des personnes de tous les États-Unis proposent signalé les mêmes symptômes que ceux documentés l’essai portoricain. Malgré de nombreuses reformulations au cours des décennies qui ont suivi, les sensations secondaires demeurent un soucis pour de multiples femmes sur la pilule ; les risques de cancer du sein, de caillots sanguins et de probléme vasculaire cérébral peuvent de plus être d’avantage élevés. ‘ nnLa recherche continue de la contraception masculinenEntre-temps, les discussions sur la création d’une méthode contraceptive masculine se poursuivent. bien que la contraception masculine n’ait pas encore fait son apparition sur le marché, elle est à l’étude depuis un certain temps et, à quelques mois d’intervalle, un produit sur ses progrès naissants semble dans les fils de toutes nouvelles. nnFin 2018, les chercheurs proposent donné le coup d’envoi d’un essai pour un gel topique contraceptif masculin. Le givre est simple : allie progestatif et testostérone pour réduire le volume de spermatozoïdes. ‘ lorsque le progestatif est exploité seul chez les gentlemens, explique-t-on dans les rapports, il diminue le nombre de spermatozoïdes et fait décroître le taux de testostérone, ce qui peut entraîner des impressions secondaires indésirables comme les éruptions cutanées, la prise de poids et une diminution de la libido. Donc l’ajout de testostérone est destiné à contrecarrer ces impressions tout en laissant un volume de spermatozoïdes incroyablement bas. ‘ il s’agit de plus d’une décennie, et le procès lui-même ne devrait pas être achevé avant 2022. Une version masculine de la pilule qui fonctionne selon le même base est autant en cours d’élaboration. nnCependant, malgré la simplicité et la prétendue sécurité de ce gel, des analyses offrent montré que les hommes sont réticents à l’utiliser. Selon un produit paru dans The Wire, ‘ Le sentiment le plus commun peut être l’apathie – une sensation de complaisance parce que ce sont les femmes qui dirigent l’exposition contraceptive. ‘ nn ‘ Jonathan Eig, l’auteur de The Birth of the Pill, a déclaré : ‘ Il n’y a pas réellement d’adhésion lorsqu’il s’agit d’hommes qui prennent la responsabilité de la contraception. ‘ La pilule connaît un tel succès financier qu’il n’y a pas beaucoup d’incitation pour les chercheurs à analyser de dernieres nouvelles formes de contraception pour les hommes tout bonnement non plus. ‘ nnDe plus, selon Christina Chung-Lun Wang, chercheuse à Los Angeles Biomed et l’une des majeures chercheuses sur le gel, ‘ la fabrication industirelle pharmaceutique n’a aucun intérêt à financer de toutes nouvelles solutions de contraception qui ciblent les gentlemens ‘. nnLes chercheurs s’inquiètent des impressions secondaires de la contraception chez les hommes qui sont révélés par les données sur l’innocuité, notant des taux de cholestérol plus élevés chez les participantes à l’essai de contraception orale, et des risques pour les gentlemens plus âgés qui veulent utiliser la pilule. nnLa solution est juste devant nousnIl se trouve qu’il existe une méthode contraceptive qui inclut la participation des hommes. En fait, pour être efficiente, elle nomme à la participation mutuelle des femmes et des hommes. Cette méthode n’exige pas de médicaments hormonaux qui suppriment leur fertilité ou créent des impressions secondaires pour les deux parties. toute cette transformation et beaucoup d’autres choses encore sont envisageables avec les techniques très en vogue actuellement de planification de famille naturelle connues sous le nom de méthodes fondées sur la connaissance de la fécondité ( FABM ). nnCes techniques naturelles de contraception ont non seulement prouvé leur efficacité analogue à celle des contraceptifs pharmaceutiques, mais elles n’ont aucun action secondaire sur la contraception et ne montrent aucun risque pour le système reproducteur de la femme. Pour les femmes qui essaient de réduire les douleurs menstruelles ou d’autres symptômes menstruels, ils permettent aux femmes d’identifier de manière naturelle les déséquilibres hormonaux et de les traiter en utilisant d’un professionnel de santé. Rien ne peut être d’avantage favorable à la santé des femmes. nnComme le souligne Jeannette Flood, c’est la forme la plus équitable de planification de famille pour les gentlemens et les femmes : nnNous devrions insister sur le ‘ respect de la réplication ‘ des femmes au même titre que celui dont bénéficient les gentlemens depuis longtemps. Le respect qui dit : ‘ Tout comme je ne risquerais pas de rétrécir ou d’avoir des sensations secondaires désagréables, et d’autant plus de courir le risque des blessures physiques ou la mort pour moi-même, évidemment, je n’ai pas l’intention de que ma femme, ma fille, ma sœur ou une autre femme risque ou subisse des blessures physiques ‘. Un tel respect reconnaîtrait que le plaisir et la facilité ne l’emportent pas sur le bien-être des femmes. Un respect égal en matière de duplication ferait partir les contraceptifs chimiques aussi bien pour les femmes que pour les hommes. nnEspérons que nous pourrons traiter les contraceptifs hormonaux des femmes avec le même scepticisme que les contraceptifs masculins. J’espère aussi qu’au lieu d’exposer les femmes et les gentlemens à toute une gamme de formules artificiels visant à prévenir les grossesses, les hommes et les femmes pourront mieux apprécier et appréhender les process naturels de notre corps et encourager les sexes à travailler ensemble à la planification familiale, surtout qu’au détriment de la santé des autres.

    La contraception masculine – contraception masculine

    10 faits sur la contraception masculinen nnLa contraception masculine arrive et va changer le monde. Voici 10 faits que vous n’avez peut-être pas connus sur la partie la plus excitante de la postérité de la contraception. nn nn10. Nous sommes à 10-20 ans d’une nouvelle méthode contraceptive masculine. nn9. Tant les hommes que les femmes veulent que les gentlemens participent à la prise de décisions en matière de planification familiale. nn8. Les hommes plus jeunes sont plus ouverts à une diversité de méthodes contraceptives masculines. nn7. il existe des méthodes contraceptives masculines en développement qui sont sûres, réversibles, à action prolongée et non hormonales ( Hourra ! Aucun effet secondaire ! ). nn6. Les hommes s’intéressent à la fois aux techniques contraceptives à très long terme et à celles qu’ils peuvent prendre juste avant les rapports hot comme le Viagra. nnnn5. il existe des contraceptifs à base de plantes en développement qui emploient des médicaments isolés directement des fleurs. nn4. La contraception est une question en commun. nn3. La contraception est un problème mondial. nn2. La pilule contraceptive ‘ masculine ‘ n’est pas une blague ! Il fait actuellement l’objet d’essais cliniques chez l’homme en attente de l’approbation de la FDA. nn1. bon nombre de des paires sont emballés par un menu de possibilités contraceptives sécurisant que les hommes et les femmes peuvent utiliser pour répondre à leur style de vie et à leurs besoins de planification familiale. nn nnL’Initiative contraceptive masculine finance la recherche interne et est utile pour de ressource pour tout ce qui concerne la contraception masculine. Voyez quelques travaux en cours de développement et découvrez ce que peut être la postérité de la contraception.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population internationale déborde sept 000 000 000 d’habitants, accroit de soixante millions tous les ans et atteindra sans aucun doute 9 à 10 milliards en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des principales causes de la dégradation de l’environnement et de la souffrance humaine due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses dans les pays n’étaient pas planifiées et 20 % de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, pouvant entrainer 47 000 décès maternels dus à des avortements tout bonnement non médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses non désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements par an ( 3 ). nnCe taux cher de grossesses non désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux méthodes de contraception. L’accès à la contraception réduit extrêmement la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). a part l’atténuation de la croissance démographique internationale, avoir recours à la contraception moderne et à de meilleurs soins de hôpital sur la planète entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels chaque année ( 5 ). Par conséquent, il y a un grand besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs , d’une meilleure dressage en matière de contraception et d’un plus grand nombre de possibilités contraceptives, tant aux États-Unis que dans les pays. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement pratiquée est dirigée par un homme, 20 % de tous les couples utilisant des préservatifs et 10 % des couples ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux techniques de contraception masculine montrent des contraintes importants. Les préservatifs, tout en offrant une certaine protection contre les infections sexuellement transmissibles, proposent une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est cher et difficile à inverser efficacement, est juger comme une méthode de contraception masculine irréversible à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif masculin réversible serait bien accueilli par une grande majorité de gars ( neuf, 10 ) et aurait un bénéfice marqué pour réduire le taux de grossesses non désirées, la croissance non exigée de la population et leurs impressions. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses études portent sur le développement de dernieres nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège autant au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.