• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin injection – que faire pour eviter une grossesse extra uterine

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Contraception : enfin une pilule masculine ? nnUne pilule contraceptive pour homme vient de passer avec succès les premiers contrôles d’une étude réalisée par des chercheurs américains. nSon nom est barbare mais la molécule 11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate, ou 11-béta-MNTDC, pourrait bien révolutionner nos utiles de contraception. Cette nouvelle pilule hormonale, en cours d’expérimentation aux États-Unis, est à l’attention de… la gent masculine ! Une méthode qui peut intéresser 61 % des Français selon un sondage de l’institut CSA réalisé en 2012. nnLe traitement ‘ rétréci la production de spermatozoïdes tout en préservant la libido ‘, suggèrent les retombées de la première phase d’essai clinique, dévoilés le 24 mars 2019 lors du congrès annuel de la Société d’endocrinologie américaine. Les chercheurs de l’University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute ( LA BioMed ) offrent vérifié l’innocuité de la pilule sur quarante hommes. nnPendant 28 jours, 10 d’entre eux proposent reçu de manière journalière un placebo ; les autres la 11-béta-MNTDC à différentes concentrations. Conséquence : le médicament-candidat a vraiment abaissé le niveau de deux hormones nécessaires à la production de spermatozoïdes en comparaison avec la prise de placebo. Quant à son résultat sur la quantité-même des gamètes, il n’a pu être évalué du fait de la durée trop courte de l’étude. d’après l’une des spécialistes impliquées, Christina Wang, 60 à 90 jours seraient nécessaires à la 11-béta-MNTDC pour agir de manière optimale. La prochaine phase clinique, menée à plus grande échelle et sur une période plus longue, devrait permettre de contrôler cette affirmation. En cas de retombées positifs, la molécule pourra ensuite être testée sur des couples sexuellement actifs. nnDes sensations secondaires limitésnCes travaux de recherche sont d’autant plus encourageants que la pilule paraît bien passer. Christina Wang ne décrit aucun effet secondaire important, seuls quelques cas de fatigue, d’acné ou de maux de tête. Une poignée d’hommes proposent aussi noté de légers problèmes de l’érection ou de la libido, sans pour autant affecter leur animation sexuelle. Ainsi, aucun volontaire n’a décidé d’ajouter un terme à sa prise de 11-béta-MNTDC, et les plats incidents offrent disparu à la fin du traitement. Les chercheurs espèrent tirer les mêmes conclusions de la prochaine période d’expérimentation. nnEn 2016, l’arrêt prématuré de l’essai clinique de phase II d’un autre contraceptif masculin, pourtant infaillible à près de 96 %, avait fait grand bruit. Les sujets avaient reporté des effets indésirables en grand nombre, mais légers pour 91 % d’entre eux, et les deux comités indépendants chargés de juger la sécurité des participants à l’étude avaient envoyé des avis contradictoires. Sans compter que modifications de la disposition mentale et de la libido, acné, irritabilité ou encore maladies de tête sont le lot fréquent des femmes sous contraception hormonale. nnPas sur le marché avant dix ansnLa 11-béta-MNTDC connaîtra-t-elle le même sort ? Si les anciens tests portaient sur l’injection d’un duo d’hormones [une progestérone et une hormone androgène], la pilule masculine contient une testostérone modifiée ‘ combinant les deux challenges hormonales ‘, explique Christina Wang. par ailleurs, son équipe travaille en parallèle sur une autre molécule, ‘ composé-soeur ‘ du 11-béta-MNTDC, le DMAU, elle aussi prometteuse. nn ‘ Nous élaborons deux médicaments oraux en même temps afin de faire avancer le champ de la contraception, justifie la Pr Stephanie Page, membre du groupe de recherche. Le but est de trouver un constitué avec un minimum d’effets secondaires et le plus infaillible possible. ‘ Et sa mec de prédire : ‘ Une contraception hormonale masculine sûre et réversible devrait être disponible dans 10 ans. ‘ La pilule pour les gentlemens, sans doute, mais ce n’est pas pour demain.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et éducation : Une réponse à un refrain communnConnie Dean, personnage du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes copines, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les gentlemens n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette crainte de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui rappellent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les informations montrent que les gentlemens prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma quête pour calmer les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( coté masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps effeminé n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, il a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons vis-à-vis de la contraception étaient sa première proximité au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la façon dont le fardeau de la contraception est quasiment totalement imposé aux femmes ‘. Riley a affirmé que quand bien même ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une demoiselle… c’est entièrement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des mecs ? Pour Riley, ‘ cela s’avère être un manque total d’éducation… les garçons n’ont pas besoin d’y penser ‘, et que l’éducation dès le plus jeune âge est sans doute le meilleur moyen d’y remédier. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux adultes, mais pour un truc de longue haleine, on peut espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, non ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me rassure sur le fait que les hommes d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de se mettre en tête que ce est une solution magique universelle. léducation du chien : il s’avère que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être fabriqués. nnUne fois l’éducation identifiée, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est requise à 100 % pour que les hommes comprennent la signification de la ‘ présence ‘ imminente ou de la d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement certaines difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une section du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande télépathie chez les gentlemens ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation paraissent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus infaillible en manque terme pour lui-même et pour les autres hommes ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas à l’esprit…. ce n’est pas le travail de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit sans doute de créer un espace pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce process éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma saine sphère a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à vivre la discussion avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru le pouvoir de l’aération quotidienne ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable les premiers jours, mais avec la bonne intention et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle paraît possible. nnLe dialogue non fermé, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des ingrédients clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis sérieusement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus vers l’égalité en terme de contraception.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Motilité du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble complexe de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement nécessaires, nous pouvons trouver de nouvelles méthodes de réaliser des contraceptifs tout bonnement non hormonaux excitants pour les hommes. L’une des principales modalités du sperme est sa capacité de nager dans le tractus génital. Cette capacité, ou mobilité des spermatozoïdes, est l’une des cibles les plus excitantes de la contraception masculine. nnMort dans l’eau – Arrêter la motilité des spermatozoïdesnLa motilité des spermatozoïdes est la capacité des spermatozoïdes à nager dans l’équipement reproducteur effeminé afin de féconder un ovule. La biroute du sperme, le flagelle, est ce qui donne la motilité du sperme. Propulsé par l’ATP, la tige propulse les spermatozoïdes vers sa cible en les fouettant d’avant en arrière. nnLa motilité des spermatozoïdes, comme vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la manière d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rougeâtre, vers l’ovule. nLa motilité des spermatozoïdes, telle que vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la manière d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en de couleur rouge, vers l’ovule. Photo de Gilberto Santa Rosa, distribué sous licence CC-BY 2. 0. nCependant, les spermatozoïdes ne se déplacent pas en une seule ligne dextre. La motilité des spermatozoïdes peut être classée de différentes manières, telles que les mouvements droits, les zigzags, les vibrations, ou simplement tout bonnement non mobiles. Ces différentes formes de mobilité déplacent les spermatozoïdes de différentes façons. L’exposition à divers signaux modifie le mécanisme de guidage, ce qui finit par guider les spermatozoïdes vers l’ovule. nnUne fois que les spermatozoïdes approchent de l’ovule, ils endurent un process nommé capacitation. Ce process est déclenché par la présence de calcium et induit une période d’hyperactivation dans le sperme. Les flagelles se déplacent avec une courbure et une taille d’onde élevées, propulsant les spermatozoïdes vers l’ovule. Cette phase commence de plus à déstabiliser la membrane acrosomique, qui est cruciale pour la fécondation. nnTout médicament qui bloque la motilité des spermatozoïdes pourrait apporter un réel changement sur la planète de la contraception. Ces médicaments pourraient avoir un délai d’apparition très court et n’avoir besoin d’être pris que peu de temps avant le coït. par ailleurs, parce que les spermatozoïdes démontrent leur mobilité dans le tractus génital féminin, les femmes être en mesure d’employer ce contraceptif aussi bien, apportant une véritable équité dans le panorama contraceptif. nnIl existe de multiples cibles bien connues de la motilité des spermatozoïdes qui être utilisées pour le développement de contraceptifs masculins. Certains sont actuellement en cours de développement, notamment Eppin, The ion channel CatSper et Na/K ATPase. MCI a financé des travaux dans ce domaine avec Patricia Cuasnicu en Argentine. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa réplication est un appareil grande et compliquée, avec de multiples méthodes de mettre un frein temporaire sur le processus. L’arrêt de la motilité des spermatozoïdes est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le transport et la fécondation des spermatozoïdes sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de diverses formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Aujourd’hui, les femmes hommes et femmes disposent d’une grande variété de méthodes contraceptives, y compris les pilules quotidiennes, les implants, les DIU et autres. Cependant, n’existe toujours pas de méthode contraceptive équivalente pour les gentlemens, qui se sont toujours limités au retrait, aux préservatifs et à la stérilisation, ce qui impose le fardeau de la prévention de la grossesse aux femmes. nnUne étude neuve, coparrainée par les Nations Unies et publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, visait à changer cette situation en testant l’innocuité et l’efficacité d’un nouveau contraceptif pour hommes. Il s’agissait d’une étude clinique de période II portant sur 320 en bonne santé. On a injecté aux une combinaison de testostérone et de noréthistérone – un dérivé d’une hormone que l’on trouve dans de multiples pilules contraceptives – dans l’espoir que la testostérone supplémentaire enverrait un signal au cerveau pour arrêter la création de testostérone à cause des type déjà suffisants. Par conséquent, la fabrication de sperme diminuerait aussi vraiment, ce qui rendrait les hommes temporairement stériles. nnLes premiers retombées étaient très prometteurs et suggéraient que le médicament était très infaillible. Le contraceptif a été efficace à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des mecs, et après que les hommes proposent cessé de profiter des injections, la plupart proposent recommencé à partir les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines environ. Toutefois, les gentlemens offrent signalé plusieurs d’effets secondaires négatifs qui proposent été jugés trop pour continuer l’essai. Les sensations secondaires négatifs signalés par les joueurs comprenaient les éruptions cutanées, une augmentation de la libido, des troubles émotionnels, des douleurs au point d’injection et des douleurs musculaires. Un femme a souffert de dépression important et un autre a tenté de se suicider, bien qu’il ait ensuite été déterminé que cela n’avait aucun rapport avec l’étude. Plusieurs ont abandonné l’étude plus rapidement et, dans les semaines à venir, deux comités indépendants ont décidé d’abréger l’étude. nnCela a suscité une rangée de controverses, car les femmes offrent fait souligner que beaucoup des sensations secondaires signalés étaient semblables ou moins dangeureux que les effets secondaires de nombreuses possibilités contraceptives féminines déjà sur le marché. Cependant, de manière à comprendre si ces impressions étaient réellement mineurs ou tout bonnement non, est majeur de les confronter objectivement avec les données disponibles sur l’utilisation des contraceptifs féminins. nnLe contraceptif a été infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des hommes, et après que les gentlemens proposent cessé de bénéficier des injections, la plupart proposent recommencé à partir les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines en moyenne. Dans l’essai sur la contraception masculine, 4, 7 % des hommes offrent connu des sautes d’humeur et 2, 8 %, une dépression. En revanche, lors de l’utilisation d’un DIU, approuvé par la FDA : présentation, 5, 2 % des femmes proposent signalé des sautes d’humeur et 5, 4 % des cas de dépression. En plus de ces impressions secondaires, les femmes ont également éprouvé des douleurs abdominales, des kystes ovariens, des maladies de tête, de l’acné et des saignements menstruels abondants. Les DIU peuvent aussi, dans de rares cas, occasionner une septicémie ou perforer l’utérus. De même, les pilules contraceptives hormonales sont renommées depuis longtemps pour apporter des maux de tête, des nausées, des crampes, des infections à levures, des sautes d’humeur et un gain de poids. Plus récemment, une étude de plus d’un million de meufs, publiée dans JAMA Psychiatry, a révélé que les femmes qui utilisaient des contraceptifs hormonaux combinés étaient 23 % plus peuvent se voir prescrire des antidépresseurs. nnAinsi, il semble que les contraceptifs féminins approuvés par la FDA actuellement sur le marché offrent des effets secondaires qui sont autant , sinon pires, que ceux subis par les patientes l’essai de contraception masculine injectable. Mais étant donné qu’il n’y a pas d’urgence pour les compagnies pharmaceutiques à développer des contraceptifs masculins, le domaine de la santé se contente d’attendre que des solutions de contraception sécurisant et énergiques soient développées. a l’heure actuelle, une méthode non hormonale très prometteuse est à l’étude, appelée Vasalgel, un givre polymère injecté dans les canaux déférents de la personne. Le canal déférent est un tube serré qui transfère le sperme. Le polymère forme une barrière et empêche le passage des spermatozoïdes dans le canal déférent. Cette approche prometteuse est réversible puisqu’une seconde injection peut dissoudre ce polymère, ce qui rétablit efficacement l’écoulement du sperme, et peut être un premier pas vers l’évacuation d’une fraction du fardeau de la prévention de la grossesse chez les femmes. Une pilule contraceptive masculine, en revanche, n’est sans l’ombre d’un doute pas encore prête avant des années.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Être un bon père – et un garçon bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les enfants. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est tout simplement pas tout à fait le bon. Les obsérvations minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont difficiles, même pour ceux qui les désirent énormément. Et la vision de famille, être un bon père – ou un bon femme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les hommes doivent faire preuve de inventivité dans la façon dont ils participent avec leurs partenaires à la phase pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des options en panne terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des possibilités permanentes comme la vasectomie. C’est dur d’être un garçon bon et de prendre part de manière importante à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les hommes et les femmes ayant la capacité de recourir à si et quand avoir une famille. nnEt personnellement, la vision de ma famille inclut au moins un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en excellente forme, que j’aime voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains pourraient trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de nouvelles options contraceptives, ait récemment accueilli un fils dans les pays. Cependant, la tâche de MCI n’est pas simplement de réduire le nombre de naissances dans les pays, mais de s’assurer que les gens offrent les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les enfants. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils offrent besoin pour réaliser leur unité familiale parfaite – peu importe la forme. nnLes taux de grossesses vraiment pas désirées sont très élevés – plus de 50 % aux États-Unis seulement. Et les hommes n’ont en toute simplicité pas le choix de prendre part à cette conversation de manière équitable. En développant de toutes nouvelles possibilités masculines, nous augmentons la capacité des hommes à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le veulent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des méthodes masculines sur le marché. En fait, mon fils sera sans l’ombre d’un doute l’un des premiers hommes à pouvoir utiliser de nouvelles alternatives. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la fabrication de produits pour . Les jeunes d’aujourd’hui sont les usagers de la contraception masculine à venir et le monde se développe rapidement. Leurs perceptions de ce que cela montre d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les options équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus d’options que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux variété de mecs et de meufs permettront aux familles de décider de leur propre futur. Et que j’apprends à mon fils à être un homme bon, il m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de nombreuses solutions contraceptives masculines impliquent la manipulation de la fabrication ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale situées de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi nommés testicules, commencent à se fournir et à stocker des centaines de milliers de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent à peu près 2 pouces ( 5 cm ) de dimension et 1 pouce ( 3 cm ) de diamètre. nnLes testicules font de plus partie du dispositif endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les hommes développent des parole plus profondes, des groupes de muscles plus gros et des poils du corps et du visage pendant la puberté, et elle booste également la fabrication de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme de poche à l’extérieur du bassin appelée scrotum. Ce sac à main de peau soutient standardiser la température des testicules, qui doivent être maintenus plus que la bouillonnement de notre corps pour réaliser du sperme viable. nnIl est possible de modifier la fabrication de spermatozoïdes et d’interrompre la conception en modifiant la bouillonnement du scrotum. Des recherches publiées cette saison ont révélé que les hommes qui portent des sous-vêtements moulants ( de couleur blanche serrés ) pourraient nuire à leur fertilité et à leurs efforts de duplication. Les spécialistes agissent sur des analyses en cours concernant de nouvelles méthodes de contraception masculine qui régulent la température du scrotum et offrent le potentiel de modifier la fonction du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine certaine et réversible.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Le passé récent et la postérité prochen ‘ Où vous voyez-vous dans cinq ans ? ‘ nCette question est souvent posée lors des entretiens d’embauche, et c’est un bon moyen de juger l’investissement futur d’une personne. Il a été dit à plusieurs reprises que le contrôle des naissances chez l’homme était à 5 ans lors des 20 années passées. malheureusement, ce n’est pas très loin de la paix retrouvée. Une combinaison de éléments, y compris un manque d’intérêt de la part des principaux collaborateurs pharmaceutiques, des infos erronées sur l’acceptabilité des contraceptifs masculins et un manque de financement de la recherche interne a créé un scénario dans lequel existe de multiples voies clairement ouvertes pour produire des contraceptifs masculins, mais personne pour les suivre. il y a une absence évident d’investissement dans la contraception masculine, malgré les possibilités connus et évidents. nnPrenons, par exemple, un article récent du Journal of the American Medical Association, JAMA. L’article note la réticence des constructeurs de médicaments à plonger leurs pieds sur la planète de la contraception masculine. Leur réticence se justifie en grande partie par le fait que les techniques contraceptives effeminées énergiques et bon marché sont omniprésentes sur le marché. Avec une base aussi fiable, ils ne considèrent pas les nouveaux contraceptifs comme des blockbusters possibles. nnDe plus, est dur d’ajouter sur le marché des contraceptifs pour hommes. nnnLa ‘ vallée de la mort ‘ est une phase risquée de l’élaboration d’un médicament où d’une multitude de médicaments échouent avant même d’être soumis à des tentatives cliniques. il y a peu de chances que les fabricants de médicaments poussent les élèves dans cette ‘ vallée ‘ à moins qu’ils ne puissent être raisonnablement certains de extraire leur argent. nnLorsque l’on associe ces préoccupations à la perception du public selon laquelle les gentlemens ne sont pas disposés à prendre des contraceptifs, une tendance à la réticence mal informée se développe. Aujourd’hui, cette réticence persiste malgré le fait qu’une étude récente d’Ipsos conseille que 88 % des Américains estiment que les gentlemens et les femmes proposent une responsabilité égale en terme de contraception et que 65 % des mecs pourraient être prêts à utiliser une méthode hormonale de contraception, si elle existait. nnEt la désinformation ne se termine pas aux fabricants de médicaments. Le grand public a entendu parler de le moteur de recherche interne sur le contrôle des naissances chez les hommes, et cela ne s’est pas bien passé. La nouvelle de l’annulation d’une étude a fait la une des journaux, et l’histoire sexuée de la contraception a incité d’une multitude de membres du public à passer rapidement à l’offensive. Des organisations comme la nôtre subsistent pour promouvoir les contraceptifs masculins et offrir la vérité sur l’acceptabilité, mais ces idées fausses peuvent être omniprésentes. nnEt que faisons-nous pour résoudre au manque d’incitation ? nNous guidons les personnes sur des chemins ouverts. Plus précisément, nous essayons de combler le fossé qui sépare la ‘ vallée de la mort ‘ en finançant la recherche géolocalisée au stade précoce. Le premier candidat-médicament réussi peut attirer l’attention des constructeurs de médicaments, qui sont aujourd’hui incités à tenter la contraception masculine. Nous menons également nos propres études scientifiques de marché pour savoir quelles caractéristiques de contraceptifs masculins sont nécessaires pour réussir. Ces connaissances sont publiées et éclairent nos décisions de financement. Ces données de marketing servent de plus à illustrer le besoin de possibilités contraceptives masculines. nnAlors, où nous voyons-nous dans cinq ans ? nnnNous nous imaginons mettre fin à ce dicton de longue date – que le contrôle des naissances chez l’homme est dans 5 ans. Nous diversifions les variété de recherche qui sont financés. Et notre conseil de téléconseillers s’assure que la recherche interne que nous finançons a les meilleures chances de compléter. Nous insistons autant pour que les alternatives prospectives soient incluses dans la couverture des soins de santé, prenant garde à à ce que le contrôle des naissances et la contraception masculine dans leur ensemble restent une section de la conversation nationale. Les choses sont plus près qu’elles ne l’ont jamais été, et à présent une organisation comme MCI existe afin d’accompagner à combler cet écart terminal. nnHeureusement, ce n’est pas la fin de notre travail. Grâce à nos enquêtes de digital et d’acceptabilité, nous savons que les besoins des mecs en terme de contraception sont aussi différents que les hommes eux-mêmes. Même dans cinq, dix ou vingt ans, nous poursuivrons nos exercices. Notre travail se résume à nous assurer que de nouvelles possibilités sont toujours à l’étude. Éventuellement, ces alternatives répondront aux besoins du plus grand nombre d’utilisateurs possible. nnC’est une longue partie à jouer. nEt cela nous oblige à faire le point sur la situation dans son ensemble. Il est difficile de comprendre pourquoi un espace aussi séduisant dans le domaine de la mise au point de médicaments a suscité si peu d’intérêt. En évaluant de nombreuses avenues, nous avons la meilleure chance de servir le public. Nous avons la meilleure chance de faire du contrôle des naissances une conversation à laquelle tout le monde contribue.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    À la recherche de Katharine McCormicknVous êtes-vous déjà demandé pourquoi la pilule contraceptive existe ? nnNaturellement, y avait de grands spécialistes derrière la pilule. Des personnes comme John Rock et Gregory Pincus avaient d’air et les compétences scientifiques pour y parvenir. Et il y avait Margaret Sanger qui a rassemblé tout le monde. Sanger était en quelque sorte un porte-parole et un professionnel du réseautage. nnLes personnes intelligentes ayant de merveilleuses idées dans le domaine de la technologie contraceptive offrent pas souvent été en nombre insuffisant. Toutefois, ce qui fait défaut, c’est le soutien philanthropique. La mise au point de médicaments coûte assez cher. nnLe développement d’un médicament n’a rien à voir avec les autres inventions. Dans le cas d’un médicament, vous devez prouver que votre idée fonctionne, et ensuite vous travaillez sur ce qu’on appelle un composé principal. Il s’agit d’une version du médicament qui est plus sélective et qui ne fait que ( ou surtout ) ce que vous souhaitez qu’il fasse. de même, vous soumettez le médicament à des contrôles toxicologiques pour vous assurer qu’il ne fait de mal à personne. nnAprès tous ces tests, dont une bonne partie sur les rongeurs, puis sur les primates, il faut faire des contrôles sur les hommes. Il comporte trois phases au cours desquelles les expérimentateurs affinent le dosage approprié et testent progressivement des échantillons de personnes de plus en plus importants. toute cette transformation se fait dans le cadre d’une réglementation stricte qui exige des personnes hautement qualifiées. Au bas de l’échelle des dépenses, il s’agit de plusieurs dizaines de centaines de milliers de dollars. nnMaintenant, prenez tout ce coût et toute cette complexité, et stigmatisez-les avec le fait que votre drogue aide les gens à avoir des relations sexuelles sans avoir d’enfants. C’est la barrière que Katharine McCormick a surmontée lorsqu’elle a financé seule la pilule. Katharine McCormick. C’est elle qu’il faut remercier. nnTout en remerciant McCormick pour la pilule, vous pouvez également la remercier pour les développements ultérieurs qui offrent découlé du succès de la pilule. Ces développements sont des approches comme Nexplanon, l’Ortho Evra Patch, Nuva Ring, et Depo-Provera. Si la pilule n’avait pas été financée au moment où elle l’a été, tout le monde devinerait combien de années nous aurions attendu pour tout cela. nnnnMcCormick, comme vous pouvez l’imaginer, avait un passé intéressant. Entre 1937 et 1947, elle a récupéré de sa mère, puis de son époux, une abondance non négligable, quelques centaines de milliers de dollars. Elle était autant intelligente, l’une des premières femmes à recevoir un diplôme en sciences du MIT. la durée que McCormick rencontre Sanger, elle était déjà à votre aise d’appliquer. Elle avait fait un pouvoir à la Harvard Medical School et financé un dortoir pour dames au MIT, permettant ainsi à un plus grand volume de femmes d’accéder à des domaines scientifiques. McCormick a aussi participé activement au mouvement pour le droit de vote des femmes. Elle a occupé plusieurs postes d’officier pour le National American Woman Suffrage et après pour la League of Women Voters. nnMcCormick est décédée sept ans après l’approbation de la pilule par la FDA en 1960, après avoir vécu dans les années pour voir son succès. Mais la contraception pour les femmes n’était pas la seule chose à laquelle elle pensait. McCormick a financé les travaux de Gregory Pincus en 1957, s’approchant explicitement pour la contraception masculine. Elle a clairement apprécié la valeur des options contraceptives plus énergiques pour les gentlemens aux côtés des femmes. malheureusement, l’approche hormonale de Pincus a suivi les progestatifs employés, ce qui s’est avéré trop compliqué à l’époque. Les alternatives de Pincus étaient limitées puisque les approches vraiment pas hormonales développées aujourd’hui n’avaient pas encore été inventées. nnMcCormick a réussi dans son rêve de permettre aux femmes de faire vérifier leur fertilité. Mais 50 ans après le financement principal de la géolocalisation sur la contraception masculine, rien ne s’est passé. Et comme tous ceux qui suivent notre travail au MCI le savent, ce n’est pas par manque de alternatives possibles. nnOù est notre Catherine McCormick d’aujourd’hui ? nnLe suspect le plus probable, Bill Gates, n’est plus là. Il n’a montré aucun intérêt pour la contraception masculine jusqu’à . Mais la liste des super riches s’étend au-delà de Gates, et le listing n’est pas courte. nnIl est clair que la société bénéficierait d’un meilleur contraceptif coté masculin. Mais quel peut être l’attrait pour quelqu’un qui a reconnu un large succès financier ? Ceux qui proposent accumulé une grande abondance proposent une diversité inimaginable de choix. L’un d’entre eux choisit d’avoir un effet important sur le monde qui les entoure. nnÎle Rang Yai, Philippines ( 160 M$ ) nÎle Rang Yai, Philippines ( 160 M$ ) nnIl y a des façons plus satisfaisantes de dépenser une fortune que de collectionner des yachts et des avions à réaction, ou même une île ou deux. Imaginez en l’occurence que vous entriez dans l’histoire comme la personne qui a changé le statu quo en terme de contraception. Imaginez que vous avez la responsabilité d’aider des milliards de personnes à mieux planifier leur famille et leur avenir. Vous allégeriez le fardeau contraceptif unilatéral supporté par les femmes. Simultanément, vous donneriez aux hommes les moyens de mieux gérer leur saine fertilité. nnLes grandes sociétés pharmaceutiques craignent les responsabilités liées à la mise au point de médicaments pour les personnes en bonne santé. Ils ne sont pas emballés. Mais y a des compagnies pharmaceutiques sans but lucratif qui, avec un financement adapté, sont en mesure de faire passer les alternatives des chercheurs du laboratoire au marché. Par exemple, Medicines 360 a fait ses preuves vraiment pas seulement en lançant un nouveau DIU sur le marché, mais aussi en le rendant abordable. nnAvec le bon financement, il y a une route limpide. nnLa mise au point d’un nouveau contraceptif masculin ferait sans aucun doute plus qu’offrir une nouvelle méthode pour les hommes. Tout comme la pilule, elle déclencherait à coup sûr d’autres progrès dans le domaine de la contraception, ce qui mènerait à des alternatives d’autant plus efficaces. Pensez à un patch mâle ou à une méthode qui permet d’éviter toute erreur d’utilisation comme un dispositif implantaire. nnC’est un monde passionnant qu’il faut envisager – un monde clairement meilleur. Pour l’instant, on ne sait pas qui sera la prochaine Katharine McCormick. Mais qui que soit cette personne, elle aura un héritage durable.