• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin injection – solution pour eviter une grossesse

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Contraception : pour terminer une pilule masculine ? nnUne pilule contraceptive pour homme vient de passer avec succès les premiers tests d’une étude menée par des chercheurs américains. nSon nom est barbare mais la molécule 11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate, ou 11-béta-MNTDC, peut bien révolutionner nos pratiques de contraception. Cette nouvelle pilule hormonale, en cours d’expérimentation aux États-Unis, est à l’attention de… la gent masculine ! Une méthode qui pourrait intéresser 61 % des Français selon un sondage de l’institut CSA réalisé en 2012. nnLe traitement ‘ rétréci la création de spermatozoïdes tout en préservant la libido ‘, montrent les résultats de la première période d’essai clinique, présentés le 24 mars 2019 lors du congrès annuel de la Société d’endocrinologie américaine. Les chercheurs de l’University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute ( LA BioMed ) ont experimenté l’innocuité de la pilule sur quarante . nnPendant 28 jours, 10 d’entre eux ont reçu tous les jours un placebo ; les autres la 11-béta-MNTDC à différentes concentrations. Conséquence : le médicament-candidat a considérablement abaissé le degré de deux hormones nécessaires à la création de spermatozoïdes en comparaison avec la prise de placebo. Quant à son impact sur la quantité-même des gamètes, il n’a pu être évalué du fait de la durée trop courte de l’étude. selon l’une des spécialistes impliquées, Christina Wang, 60 à 90 jours seraient nécessaires à la 11-béta-MNTDC pour agir de façon idéale. La prochaine étape clinique, menée à plus grande échelle et sur une période plus longue, devrait permettre de contrôler cette affirmation. En cas de résultats positifs, la molécule pourra ensuite être testée sur des couples sexuellement actifs. nnDes impressions secondaires limitésnCes travaux de recherche sont encore plus encourageants que la pilule s’avère bien passer. Christina Wang ne décrit aucun effet secondaire important, seuls quelques cas de fatigue, d’acné ou de maladies de tête. Une poignée de gars proposent aussi noté de légers troubles de l’érection ou de la libido, sans pour autant toucher leur activité sexuelle. Ainsi, aucun volontaire n’a décidé de mettre un terme à sa prise de 11-béta-MNTDC, et les repas incidents offrent disparu à la fin du traitement. Les chercheurs espèrent tirer les mêmes conclusions de la prochaine phase d’expérimentation. nnEn 2016, l’arrêt prématuré de l’essai clinique de phase II d’un autre contraceptif masculin, cependant efficace à près de 96 %, avait fait grand bruit leger. Les discussions avaient reporté des effets indésirables en nombre important, mais légers pour 91 % d’entre eux, et les deux comités indépendants chargés d’examiner la sécurité des participants à l’étude avaient donné des avis contradictoires. Sans compter que modifications de l’humeur et de la libido, acné, irritabilité ou encore maladies de tête sont le lot fréquent des femmes sous contraception hormonale. nnPas sur le marché avant 10 ansnLa 11-béta-MNTDC connaîtra-t-elle le même sort ? Si les précédents contrôles portaient sur l’injection d’un duo d’hormones [une progestérone et une hormone androgène], la pilule masculine contient une testostérone modifiée ‘ combinant les deux activités hormonales ‘, explique Christina Wang. par ailleurs, son équipe travaille parallèlement sur une autre molécule, ‘ composé-soeur ‘ du 11-béta-MNTDC, le DMAU, elle aussi prometteuse. nn ‘ Nous développons deux médicaments oraux en même temps afin de faire avancer le champ de la contraception, justifie la Pr Stephanie Page, personnage du groupe de recherche. Le but est de trouver un composé avec un minimum d’effets secondaires et le plus efficiente possible. ‘ Et sa collègue de prédire : ‘ Une contraception hormonale masculine sûre et réversible devrait être disponible dans dix ans. ‘ La pilule pour les gentlemens, sans doute, mais ce n’est pas pour demain.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et dressage : Une réponse à un refrain communnConnie Dean, membre du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire coté masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes amies, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les hommes n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette crainte de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui rappellent cette crainte et le rejet spontané qui en découle, les datas révèlent que les hommes prendraient la contraception si elle était disponible, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma recherche pour calmer les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, il a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons vis-à-vis de la contraception étaient sa première exposition au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est presque entièrement imposé aux femmes ‘. Riley a affirmé que quand bien même ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une femme… c’est entièrement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le point de vue des mecs ? Pour Riley, ‘ cela s’avère être un manque total d’éducation… les hommes n’ont pas besoin d’y penser ‘, et que l’éducation dès le plus jeune secteur est sans doute le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux adultes, mais pour un truc de longue haleine, il est possible de espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux après qu’ils aient fait des erreurs, tout bonnement non ? ‘ bien que l’étude de cas de Riley me rassure sur le fait que les hommes d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de croire que ce serait une solution magique universelle. le dressage du chien : il paraît que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être élaborés. nnUne fois l’éducation identifiée, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est demandée à 100 % pour que les gentlemens comportent la signification de la ‘ présence ‘ imminente ou de la d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement certaines difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande empathie chez les hommes ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation paraissent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus infaillible en manque terme pour lui-même et pour les autres ? ‘ 1000 % d’une relation immersive avec une femme. Par exemple, le fait d’être là pendant que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout l’absence de soutien des hommes autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas en tête…. ce n’est pas le boulot de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit sans doute de concevoir une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce processus éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma nettoyée sphère a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à participer à la tchat avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru le pouvoir de l’aération de tous les jours ? ! Accueillir les gentlemens dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable au début, mais avec la bonne volonté et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle s’avère possible. nnLe dialogue ouvert, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des éléments clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis sérieusement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en matière de contraception.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Transport du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces cheminement obligatoires, nous pouvons trouver de toutes nouvelles façons de concevoir des contraceptifs non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des mécanismes est le déplacement des spermatozoïdes, ou comment les spermatozoïdes se déplacent dans le tractus génital coté masculin. nnArrêter le déplacement de sperme – Une vieille idée nouvellenAprès la conception des spermatozoïdes dans les testicules, mais avant qu’ils ne démontrent leur motilité et fécondent un ovule, ils doivent être expulsés par le corps dans un process appelé éjaculation. Lors de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont déplacés de l’épididyme en direction du canal déférent. De là, ils se déplacent dans l’urètre, puis dans le monde sauvage. Empêcher le sperme d’être transporté hors de l’appareil reproducteur n’est pas une idée nouvelle. En fait, c’est l’origine de l’une des seules formes anciennes de contraception masculine – la vasectomie. nnle transport du sperme comme moyen de prévention de la fécondationnLes canaux déférents sont scellés pour empêcher le transport des spermatozoïdes de l’épididyme à d’autres stades du tractus génital. Photo de K. D. Schroeder, distribuée sous licence CC BY-SA 3. 0. nDans une vasectomie, les canaux déférents sont coupés et attachés, ou scellés pour empêcher les spermatozoïdes de sortir du corps. C’est un processus simple et efficiente. malheureusement, l’inversion de la vasectomie n’est pas assez fiable pour être vue comme une méthode tout bonnement non permanente. nnCependant, de nombreux groupes agissent sur la vasectomie réversible, ou ce que nous appelons les dispositifs occlusifs. Ces appareils marchent comme une vasectomie, mais au lieu de couper le canal déférent, on insère un givre pour bloquer le flux de spermatozoïdes tout en permettant le mouvement du liquide. Les dispositifs occlusifs Vas-occlusive sont destinés à être facilement inversés à la furtivité de le bénéficiaire. Certains produits comme Echo-VR et Vasalgel proposent de le faire soit par dégradation naturelle du givre, soit par une simple procédure de restauration. nnLes appareils vas-occlusifs peuvent entraîner une nouvelle prise en charge à long terme de la fertilité chez les hommes – une prise en charge réversible. Ces appareils pourraient agir des années et ne nécessiteraient aucun entretien ou prise de pilules de la part de le client. nnIl existe aussi des approches pharmacologiques pour prévenir le transport du sperme. MCI a financé Sab Ventura de l’Université Monash en Australie pour construire son programme, qui empêche le déplacement du sperme en empêchant les contractions des zones musculaires lisses. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa duplication est un appareil grande et compliquée, avec de multiples méthodes de mettre un frein temporaire sur le processus. La prévention du transport du sperme est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, la motilité des spermatozoïdes et la fécondation sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces entreprises scientifiques créeront de multiples formes de contraception masculine avec des candidats de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Une pilule contraceptive masculine a passé les premiers contrôles hommes. Cette percée révolutionnaire dans le domaine de la contraception présente des choix différents pour les gentlemens, ce qui fait progresser extrêmement le domaine de la santé de la contraception. Cependant, peut-être encore des années avant que la pilule ne soit effectivement mise sur le marché. nnL’une des raisons de ce retard est que les chercheurs offrent dû compter sur le financement d’organismes de bienfaisance et d’universités : les sociétés pharmaceutiques n’ont pas encore vu la de transformer cette aptitude en un médicament grandement employé et rentable. Cela est dû en partie à la croyance grandement populaire que les gentlemens ne sont pas responsables de la contraception et ne sont donc pas intéressés à l’utiliser. Toutefois, les informations empiriques recueillies dans le cadre de nos propres recherches prouvent le différent. nnChanger les perceptionsnChez CitizenMe, nous voulions explorer la thématique de la contraception masculine de manière à repérer les attitudes existantes et comment les gentlemens et les femmes réagiraient aux nouveaux produits, s’ils étaient disponibles. Nous avons mené deux enquêtes multinationales auprès de filles et d’hommes sur notre plateforme pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle pilule en cours d’élaboration. nnnn nnAudience : Global, Hommes, 16-65 ans ( n=1000 ) nnIl est intéressant de spécifier que seulement vingt pour cent des hommes proposent carrément éloigné l’idée d’essayer la pilule contraceptive masculine. Les raisons pour celles qui n’étaient pas aussi sécurisant allaient du plaisir d’avoir plus d’informations sur le sujet à l’idée que ce n’est pas assez ‘ masculin ‘. Cependant, 59% des hommes étaient en accord pour dire que les hommes et les femmes devraient être de plus responsables de la contraception. nnnnAudience : Global, Filles, 16-65 ans ( n=999 ) nnDe même, seulement vingt pour cent des femmes offrent indiqué qu’elles ne seraient pas disposées à utiliser la pilule contraceptive masculine comme méthode de contraception. De même, la principale raison de l’hésitation était le désir d’en savoir plus à ce sujet. Il est avantageux de préciser qu’il y a aussi un pourcentage significatif de meufs ( 25% ) qui ne feraient pas confiance à l’homme pour prendre cette pilule. nnNécessité de modifier les normes sexospécifiquesnLa disparité entre la quantité et les types de possibilités contraceptives effeminées et masculines a un effet beaucoup plus important sur les femmes : nnElle oblige les femmes à assumer la plupart des charges financières et sanitaires liées à la contraception ( visites chez le médecin, achat de la pilule, prescriptions, etc. ). nElle exige des femmes qu’elles assument la responsabilité de la contraception en général et le anxiété supplémentaire que cela entraîne. Cela réduit l’autorité des hommes en terme de duplication, ce qui renforce la responsabilité des femmes. nParce que les possibilités des femmes en matière de contraception sont présentées comme une forme d’autonomisation des femmes et d’égalité sociale, les injustices de la situation présente restent souvent cachées. Une véritable égalité sociale sous-entend que les femmes et les gentlemens s’orientent vers le partage des responsabilités en terme de contraception. Nous croyons que cela peut se faire de deux façons : nnDévelopper de dernieres nouvelles alternatives contraceptives masculines. C’est ce qui se fait actuellement, mais les compagnies pharmaceutiques doivent imaginer qu’il y a une fibre pour cela. Ils sont fondamentaux pour fournir le financement nécessaire à la mise à disposition de ces articles et pour rajouter de la crédibilité aux campagnes de sensibilisation et d’acceptation. nPour que ces produits soient proposés et utilisés, il faut aussi qu’il y ait un changement simultané des croyances sur les métiers assumés par les hommes et les femmes. la première action pour faire de la contraception une véritable responsabilité partagée revient à se demander ce que les hommes et les femmes des divers pays pensent de cette perspective. Ce n’est qu’en incluant vraiment les croyances des personnes que les mentalités peuvent débuter à changer. nEngager différentes traditions pour démontrer une voie potentielnNotre plateforme de recherche anonyme et éthique permet aux gens du monde entier d’exprimer leurs idées sans porter de jugement, ce qui permet une compréhension nuancée des attitudes et des agissemements sur différents sujets. nnDans cette étude, nous avons reçu des réponses de l’Inde, des Philippines, du Royaume-Uni, de l’Inde, du Brésil, du Vietnam, des États-Unis, de l’Espagne, , de l’Italie et des Pays-Bas, révélant comment les attitudes envers la pilule varient selon chaque pays. Par exemple, bien que les hommes indiens âgés de 18 à 24 ans aient indiqué que le principal facteur dissuasif pour essayer la pilule masculine était l’absence de renseignements à ce propos, ils offrent aussi indiqué que la religion était un problème. Alors qu’au Brésil, les hommes du même groupe d’âge sont plus préoccupés par le fait que la contraception est la responsabilité des femmes et pensent que prendre la pilule ne serait donc pas assez ‘ coté masculin ‘. nnCes négoces nous indiquent que les femmes et les gentlemens semblent convenir que la responsabilité de la contraception consiste en les deux. Bien qu’il existe divers obstacles culturels et comportementaux à la prise de la pilule dans chaque pays, un problème universel a été identifié : l’absence d’information à son sujet. Pour que les contraceptifs masculins soient adoptés, il est majeur de disposer d’informations claires permettant de dissiper les craintes potentielles. Si cela peut être effectué efficacement, il y a sans aucun doute un grand marché potentiel pour les contraceptifs masculins.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif relationel est un ensemble sophisitiqué de facteurs interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process indispensables, nous pouvons trouver de toutes nouvelles façons de créer des contraceptifs non hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des mécanismes est la fabrication de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la conception de spermatozoïdes matures à partir de cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population contient à la fois des cellules souches et des spermatogonies de différenciation, qui subissent une série de divisions mitotiques pour amplifier le nombre de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la deuxième période de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique se produit et les spermatocytes subissent deux divisions qui divisent par deux le volume de chromosomes existants dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe processus de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes totalement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, période finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) subissent d’importants changements et ressemblent encore plus à ce que nous appelons le sperme classique, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes tout bonnement non mobiles sont transportés vers l’épididyme. Les spermatozoïdes endurent un processus de repos leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité vers l’avant et deviennent compétent de fécondation. nnUne manière d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les degrés d’hormones. Des essais cliniques sont en cours sur la création de contraceptifs hormonaux masculins, mais existe de diverses approches non hormonales pour arrêter la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui stoppe la spermatogenèse aurait des caractéristiques avantageuses, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un moment pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, et même après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans cette activité, comme Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son travail sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du monde entier se concentrent sur diverses approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin d’empêcher la création de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa duplication est une machine grande et difficile, avec de nombreuses méthodes de mettre un frein temporaire sur le process. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du transport, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand nombre d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    L’an dernier, le contraceptif coté masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui proposent révélé qu’il était efficace à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont employé sur une période d’une année. C’est en vérité plus efficiente que les contraceptifs apprécié comme les préservatifs féminins, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif coté masculin a été interrompu car 20 des mecs offrent trouvé les effets secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de femmes l’ont souligné, ces effets secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent encaisser lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai réussi et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des sensations secondaires potentiellement débilitants des années sans autre recherche pour les atténuer ? La souffrance masculine est-elle prise plus au sérieux que la affliction féminine ? de multiples personnes ont également fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction indésirable à la possibilité d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes candidats à la littérature anglaise voudront sans doute se demander si les représentations de la douleur dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ ont contribué aux idées sexuées de la douleur et de la souffrance dans la société en général. Les élèves en médecine et en sciences biomédicales pouvaient examiner les résultats des essais de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les élèves emballés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, il peut être nécessaire de faire une lecture plus large des biais de le moteur de recherche scientifique et des façons dont les découvertes scientifiques offrent souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – contraception masculine

    3 façons de commencer une conversation sur la contraception masculinenIl peut sembler compliqué d’entamer une conversation sur la contraception. Mais dès que la conversation prend du retard, nous serons heureux de vous aider en vous offrant trois bonnes façons d’aborder un sujet qui ne manquera pas d’animer la tchat. nn1 – Mettez l’embarras de côté. nnIl n’y a pas besoin d’être embarrassé. La contraception est un sujet normal dans le monde d’aujourd’hui. Près de 98 % des femmes sexuellement actives offrent pris une forme quelconque de contraception, et plus de 60 % de toutes les femmes utilisent actuellement la contraception. Les conversations sur le contrôle des naissances dissipent les mythes et encouragent les autres à se renseigner sur les avantages de la planification de famille. nn2 – Économiser l’argent des contribuablesnIl y a d’énormes atouts économiques à la contraception pour nous tous, contribuables ET pour la personne qui utilise la contraception. Pour chaque dollar investi dans la planification de famille, les contribuables économisent près de 4 fois plus en bout de ligne. nnEt pour tout femme qui utilise la contraception, une famille économise vraiment. Considérez si nous avions des alternatives de contraception masculine – nous pourrions doubler notre impact. Plus de la moitié des mecs interrogés utiliseraient une nouvelle méthode contraceptive potentielle, et les femmes proposent déclaré en très grande majorité qu’elles feraient confiance à leur partenaire pour réaliser de la contraception. nn3 – C’est important pour VOUS. nLes raisons d’appuyer la contraception masculine sont aussi diverses que les individus qui l’effectuent. Certains l’analysent comme plate-forme pour l’égalité des sexes. D’autres y voient un choix de faire s’améliorer la planification familiale et la recherche interne scientifique. Nous connaissons des personnes qui veulent que les options contraceptives masculines aient un impact sur le changement climatique. Et évidemment, beaucoup de mecs veulent s’impliquer dans la conversation sur la duplication. nnPeu importe votre raison, le fait d’entamer une conversation sur l’importance de la contraception masculine soutient faire passer le mot et à bâtir un futur prometteur.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population internationale déborde sept milliards d’habitants, accroit de 60 millions tous les ans et atteindra sans l’ombre d’un doute 9 à 10 milliards en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des principales causes de la dégradation de l’environnement et de la souffrance humaine due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses sur la planète n’étaient pas planifiées et 20 % de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, entraînant 47 000 décès maternels dus à des avortements vraiment pas médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses tout bonnement non désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements tous les ans ( 3 ). nnCe taux cher de grossesses vraiment pas désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux techniques de contraception. L’accès à la contraception réduit considérablement la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). a part l’atténuation de la croissance démographique mondiale, avoir recours à la contraception moderne et à de meilleurs soins de maternité sur la planète entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels chaque année ( 5 ). Par conséquent, il y a un large besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs , d’une meilleure dressage en matière de contraception et d’un plus grand nombre de possibilités contraceptives, tant aux États-Unis que dans les pays. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement pratiquée est pilotée par un homme, 20 % de tous les paires utilisant des préservatifs et 10 % des paires ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux techniques de contraception masculine affichent des problème technique importants. Les préservatifs, tout en procurer une certaine protection contre les infections sexuellement transmissibles, ont une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est onéreuse et dur à inverser efficacement, est juger comme une méthode de contraception masculine irréversible à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif masculin réversible est bien accueilli par une grande majorité de gars ( 9, 10 ) et aurait une aubaine marqué pour réduire le taux de grossesses non désirées, la croissance tout bonnement non voulue de la population et leurs sensations. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses recherches portent sur le développement de nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège aussi au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.