• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – pour éviter une grossesse non désirée

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Une méthode contraceptive doit présenter idéalement quatre critères : efficiente, réversible, acceptable, faible coût. nnLes trois principales techniques contraceptives masculines utilisées sont : nnle préservatif masculin ;nle coitus interruptus ;nla vasectomie ( à considérer comme irréfragable ). nLe préservatif coté masculin est l’unique méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ). nnLe coitus interruptus est la méthode contraceptive masculine la plus facile mais la moins infaillible. nnLa vasectomie est la méthode contraceptive masculine la plus efficace ( IP = 0, 1 % ). elle est cependant irréversible. Elle se doit d’être accomplie dans le respect de la loi du 4 juillet 2001 qui prévoit un délai de 4 mois de réflexion, sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ;nayant reçu une information concise et complète ( dossier d’information écrit ) ;nayant signé un consentement rédigé. nAvant l’intervention chirurgicale, le patient peut réaliser une cryoconservation du sperme ( CECOS ), et après l’intervention le patient doit utiliser une autre méthode contraceptive 12 semaines. Elle ne sera interrompue qu’après la réalisation d’un spermogramme montrant une absence de spermatozoïdes. nnI – POUR COMPRENDREnLa contraception masculine inclut des moyens contraceptifs et la stérilisation. nnLa définition de la contraception est : « méthode permettant de profiter de une fécondité nulle ». La stérilisation est un terme plus général signifiant : « méthode détruisant les micro-organismes ». Ainsi, il existe la stérilisation à visée contraceptive. La stérilisation féminine ou masculine est un acte chirurgical, réalisé par un médecin en établissement de santé public ou privé ( hôpital ou clinique ). C’est une méthode contraceptive qui se distingue beaucoup des autres techniques existantes car son finalité est d’invalider de manière définitive la procréation. Il correspond de la prendre en compte comme irréversible. nnLa spermatogenèse a lieu dans les testicules à partir des spermatogonies ( cellules souches ) qui se transforment ensuite en spermatocytes I qui vont encaisser la mitose réductionnelle de la méiose pour conférer les spermatocytes II. Ces spermatocytes II vont donner les spermatides après avoir subi la mitose équationnelle. Les spermatides, qui sont en réalité des spermatozoïdes immatures, vont subir une phase de pause, appelée spermiogenèse, pour donner naissance aux spermatozoïdes. À la sortie du testicule, les spermatozoïdes, bien que morphologiquement différenciés, sont donc immatures et tout bonnement non fertiles et vont le devenir lors du passage dans l’épididyme ( qui correspond au canal épididymaire, long tube pelotonné sur lui-même ). Les spermatozoïdes circulent ensuite dans le canal déférent jusque dans la prostate. nnA. MESURE D’EFFICACITÉnUne méthode contraceptive vise à éviter la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde. Elle doit présenter quatre critères incontournables : nnefficace ;nréversible ;nacceptable ;nfaible coût. nL’efficacité d’une méthode contraceptive est évaluée par l’indice de Pearl ( IP ) calculé par la option suivante : IP ( % ) = [ ( volume de grossesses tout bonnement non planifiées/nombre de mois de confidentialité d’une méthode contraceptive ) × 1 200]/100. nPlus l’IP est faible et plus la méthode contraceptive est infaillible. Cependant, il s’agit de l’efficacité de théorie d’une méthode contraceptive puisque l’IP est évidemment calculé en condition de confidentialité idéale. nnB. MOYENS CONTRACEPTIFSnLe préservatif. nLe rapport interrompu, ou retrait ou coitus interruptus. nLe traitement hormonal. nLes substances spermicides. nLa stérilisation par vasectomie. nII – LE PRÉSERVATIF MASCULINnLe préservatif coté masculin couvre le pénis d’une fine membrane afin de prévenir l’émission de sperme dans le vagin. Les préservatifs en latex sont les plus efficaces. Le polyuréthane peut être utilisé en cas d’allergie. nnIl s’agit de la méthode contraceptive masculine la plus utilisée. l’indice de Pearl du préservatif masculin est de 2 % mais le taux d’échec en condition d’usage réelle peut aller jusqu’à 15 % ( OMS 2005 ). La propagation d’une information complète sur l’utilisation correcte et les différentes fonctionnalités du préservatif masculin parfait son efficacité. nnLe préservatif masculin est l’unique méthode contraceptive permettant la prévention des infections sexuellement transmissibles ( IST ) ( tableau 1. 1 ). nnTableau 1. 1 Préservatif coté masculin. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 2 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Fonction de l’information du patientnCoût FaiblenFonctions Contraception, prévention des ISTnPrécautions : examiner la date limite d’utilisation, éviter les objets tranchants lors des manoeuvres ( bagues… ). nPour la prévention des IST : éviter le contact avec le pénis avant la mise en place du préservatif. En cas de mauvais fonctionnement, rupture ( exceptionnelle ) : la partenaire doit connaître le risque de grossesse si besoin. en ce qui concerne l’accident d’exposition aux conseillers infectieux : le couple doit se présenter rapidement aux urgences où une procédure est institutionnelle 24h/24h h. Un traitement préventif VIH est réalisable jusqu’à 72 heures. nIII – LE COITUS INTERRUPTUS ( RETRAIT ) nLe coitus interruptus consiste à extraire le pénis du vagin avant l’éjaculation. Les atouts de cette méthode contraceptive sont sa aisance, son coût inexistant et l’absence de contre-indication. nnL’indice de Pearl du coitus interruptus est de 4 % mais le taux d’échec en condition de confidentialité réelle peut aller jusqu’à 27 % ( OMS 2005 ). Les échecs sont expliqués par la présence de quelques spermatozoïdes dans la fraction initiale de l’éjaculation, et la facilité des mecs à contrôler leur éjaculation ( tableau 1. 2 ). nnTableau 1. 2 Coitus interruptus. nEfficacité Fonction de l’utilisation correcte ( IP = 4 % ) nRéversibilité RéversiblenAcceptabilité Difficulté de réalisationnCoût InexistantnFonctions Contraception uniquementnIV – TRAITEMENT HORMONALnIl est envisageable en administrant de la testostérone associée à de la progestérone d’entraîner une infertilité masculine. L’efficacité est bonne, mais les sensations secondaires et la tolérance sur le long terme rendent cette méthode inutilisable en pratique. Ce moyen n’est donc pas employé. nnV – SUBSTANCES SPERMICIDESnIl n’existe pas actuellement de substance spermicide intra-urétrale. Les produits spermicides sont donc intravaginaux ( cf. contraception féminine ). nnVI – LA VASECTOMIEnA – PRINCIPESnLa vasectomie est une méthode de stérilisation masculine. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à ligaturer, sectionner et/ou coaguler les canaux déférents à la hauteur scrotal pour empêcher les spermatozoïdes de se mixer au fluide spermatique ( fig. 1. 1 ). La vasectomie est une intervention à visée contraceptive normalement définitive. nnIl n’existe pas à l’heure existante de solution d’occlusion temporaire des canaux déférents. nnDifférentes variantes chirurgicales offrent été décrites mais parfois l’intervention est réalisée sous anesthésie géographique, dans certains cas sous anesthésie générale. On pratique une courte incision de chaque côté à la partie haute du scrotum. Le canal déférent est saisi par une pince. Il est sectionné et en général on en excise quelques millimètres. Puis le canal est obturé par un fil ou une coagulation des deux côtés. On peut compléter le geste en interposant des tissus entre les deux extrémités. pour finir, les deux incisions seront refermées. nnMalgré la véracité de techniques microchirurgicales de reperméabilisation, la vasectomie est proposée au patient comme irréversible. nnUne cryoconservation du sperme ( dans un centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains [CECOS] ) peut être proposée au patient avant procéder à le geste chirurgical. nnB – COMPLICATIONS POSTOPÉRATOIRESnMalgré la rapidité et la aisance de l’intervention, certaines complications postopératoires peuvent survenir : nnhématome : 1–2 %ninfection : 0–2, 5 %ndouleur chronique : 3–6 %népididymite congestive : 0–2 %nretard de cicatrisation : 0–2 %natrophie testiculaire : rarengranulome : 1–4 %nC – MESURES ASSOCIÉESnLa stérilisation après vasectomie n’est pas instantanée puisque quelques spermatozoïdes peuvent persister dans les vésicules séminales. Il est donc nécessaire que soit maintenue une autre méthode contraceptive 12 semaines après l’intervention ( bien l’expliquer au patient ). Elle ne sera interrompue qu’après la création d’un spermogramme montrant l’absence de spermatozoïdes. La vasectomie ne modifie pas le volume de liquide spermatique émis au moment de l’éjaculation. nnD – EFFICACITÉnIl s’agit de la méthode contraceptive la plus crédible ( tableau 1. 3 ). l’indice de Pearl de la vasectomie est de 0, 1 % et le taux d’échec en condition d’utilisation réelle de 0, 15 % ( OMS 2005 ). Les principales causes d’échec sont : nnrapports graveleux tout bonnement non protégés avant stérilisation du liquide spermatiquennon-section d’un déférent pendant la chirurgienreperméabilisation spontanée du déférentnTableau 1. 3 Vasectomie. nEfficacité Excellente ( IP = 0, 1 % ) nRéversibilité IrréversiblenAcceptabilité Excellente ( après choix du patient ) nCoût FaiblenFonctions Stérilisation contraceptive nE – INDICATIONSnLa vasectomie est recommandée pour des couples souhaitant une contraception permanente et non réversible. nnF – ASPECT ÉTHIQUEnDepuis la loi du 4 juillet 2001 ( art. L. 2123-1 Code de la santé publique ), la vasectomie peut être pratiquée sur une personne : nnmajeure ;nexprimant une volonté libre, motivée et délibérée ( si personne handicapée sous tutelle ou curatelle, oui, mais avec des conditions ) ;nayant reçu une information claire et intégrale sur les conséquences du geste, et les risques encourus. nL’acte ne peut être pratiqué que dans un établissement de soins. nnAu cours de la première consultation, le médecin doit remettre au patient un dossier de renseignements note et l’informer sur : nnl’ensemble des techniques contraceptives disponibles ;nl’irréversibilité de théorie de la vasectomie ;nla possibilité de réaliser une cryoconservation du sperme ( CECOS ) avant la vasectomie ;nle risque d’échec et de complication postopératoire de la vasectomie ;nla nécessité d’utiliser une autre méthode contraceptive 12 semaines après la vasectomie ;nl’absence de modification de l’érection ou de l’éjaculation après la vasectomie. nUn délai de réflexion de 4 mois se doit d’être respecté entre les deux consultations préopératoires avant la réalisation de la vasectomie. nnConsentement pour vasectomie [2]nJe soussigné, _____________, demande à subir une vasectomie, c’est-à-dire une stérilisation à visée contraceptive de mon plein gré, sans subir aucune pression ni avoir été poussé d’une quelconque façon. Je sais qu’il existe d’autres méthodes de contraception temporaire. Je suis totalement conscient que l’opération me rendra incapable d’avoir des enfants. Je sais qu’il y a un certain risque postopératoire et que l’opération peut ne pas être un succès de première volonté. Je sais que je peux revenir sur ma décision jusqu’au dernier moment avant l’opération. J’ai eu toute latitude pour poser des questions auxquelles on a répondu à mon intégrale satisfaction. nFait à : nLe : nSignature : nnLors de la 2e visite, le patient devra remettre un consentement écrit. nnEn accord avec la personne, la présence de témoin ( infirmière ) peut être obligatoire. nnLe médecin peut refuser, mais doit alors en informer le patient dès la première visite. S’il s’agit d’un majeur incapable, l’acte ne peut se faire que s’il existe une contre-indication indeniable à toute autre méthode contraceptive ou une impossibilité avérée de les mettre en place.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et dressage : Une solution à un refrain communnConnie Dean, personnage du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes amies, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les hommes n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette crainte de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience individuelle ou les normes sociales intériorisées qui évoquent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les stastitiques exposent que les hommes prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma but pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, il a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons vis-à-vis de la contraception étaient sa première exposition au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au commun, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est quasiment complètement imposé aux femmes ‘. Riley a affirmé que même si ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une dame… c’est entièrement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des hommes ? Pour Riley, ‘ cela paraît être un manque total d’éducation… les garçons n’ont pas besoin d’y se mettre en tête ‘, et que l’éducation dès le plus jeune genre est peut-être le meilleur moyen d’y remédier. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux adultes, mais pour un truc de longue haleine, on peut espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux après qu’ils aient fait des erreurs, vraiment pas ? ‘ malgré que l’étude de cas de Riley me tranquillise sur le fait que les hommes d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, il est naïf de se mettre en tête que ce est une solution miracle universelle. l’éducation : il semble que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être fabriqués. nnUne fois l’éducation identifiée, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est requise à 100 % pour que les hommes comportent la signification de la ‘ présence ‘ sans plus tarder ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement certaines difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une partie du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande sympathie chez les gentlemens ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation paraissent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficace en manque terme pour lui-même et pour les autres hommes ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là pendant que vous souhaitiez faire de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez surmonter pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout le manque de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas en tête…. ce n’est pas le boulot de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit sans doute de produire une zone pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce process éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma propre sphère a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à prendre part à la discussion avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru la puissance de l’aération quotidienne ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable les premiers jours, mais avec la bonne intention et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle paraît possible. nnLe dialogue non fermé, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des ingrédients clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis véritablement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en terme de contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Motilité du sperme – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process nécessaires, nous pouvons trouver de dernieres nouvelles façons de produire des contraceptifs non hormonaux excitants pour les hommes. L’une des principales spécificités du sperme est sa capacité de nager dans le tractus génital. Cette capacité, ou mobilité des spermatozoïdes, est l’une des cibles les plus excitantes de la contraception masculine. nnMort dans flotte – Arrêter la motilité des spermatozoïdesnLa motilité des spermatozoïdes est la capacité des spermatozoïdes à nager dans l’équipement reproducteur effeminé afin de féconder un ovule. La biroute du sperme, le flagelle, est ce qui donne la motilité du sperme. Propulsé par l’ATP, la tige propulse les spermatozoïdes à proximité de sa cible en les fouettant d’avant en arrière. nnLa motilité des spermatozoïdes, comme vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la manière d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en de couleur rouge, à proximité de l’ovule. nLa motilité des spermatozoïdes, comme vue par les queues vertes des spermatozoïdes. Les flagelles se déplacent à la manière d’un fouet, propulsant la tête du spermatozoïde, vue en rougeâtre, à proximité de l’ovule. Photo de Gilberto Santa Rosa, distribué sous licence CC-BY 2. 0. nCependant, les spermatozoïdes ne se déplacent pas en une seule ligne dextre. La motilité des spermatozoïdes peut être classée de différentes manières, telles que les mouvements droits, les zigzags, les vibrations, ou simplement non mobiles. Ces différentes formes de mobilité déplacent les spermatozoïdes de différentes manières. L’exposition à divers signaux modifie le mécanisme de guidage, ce qui finit par guider les spermatozoïdes vers l’ovule. nnUne fois que les spermatozoïdes approchent de l’ovule, ils endurent un cheminement nommé capacitation. Ce cheminement est déclenché par la présence de calcium et induit une période d’hyperactivation dans le sperme. Les flagelles se déplacent avec une courbure et une longueur d’onde élevées, propulsant les spermatozoïdes vers l’ovule. Cette étape commence aussi à déstabiliser la membrane acrosomique, qui est cruciale pour la fécondation. nnTout médicament qui bloque la motilité des spermatozoïdes peut apporter un réel changement dans le monde de la contraception. Ces médicaments pourraient avoir un délai d’apparition très court et n’avoir besoin d’être pris que peu de temps avant le coït. de plus, parce que les spermatozoïdes démontrent leur mobilité dans le tractus génital effeminé, les femmes pourraient être en mesure d’utiliser ce contraceptif aussi bien, apportant une véritable équité dans le paysage contraceptif. nnIl existe de multiples cibles bien connues de la motilité des spermatozoïdes qui être utilisées pour le développement de contraceptifs masculins. Certains sont actuellement en cours de développement, notamment Eppin, The ion channel CatSper et Na/K ATPase. MCI a financé des travaux dans cette activité avec Patricia Cuasnicu en Argentine. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa reproduction est une machine grande et difficile, avec de multiples façons d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. L’arrêt de la motilité des spermatozoïdes est l’un des moyens de fabriquer la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le transport et la fécondation des spermatozoïdes sont tous activement poursuivis. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de multiples formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs.

    La contraception masculine – contraception masculine

    La recherche a montré que les gentlemens engagés dans des relations amoureuses sont très emballés à ‘ etre propriétaire de ‘ la contraception. Mais lorsqu’il s’agit de possibilités, le listing des solutions énergiques est assez restreinte à l’heure actuelle : abstinence, condoms et vasectomie ( il y a aussi la méthode du rythme ou le retrait, mais je oublie que vous voulez compter sur l’une ou l’autre de ces méthodes ). Compte tenu de cette liste à attendre, il y a sûrement de la place pour une sorte de pilule. Pourtant, après un demi-siècle et des centaines de milliers de dollars de recherche, il n’y a toujours pas de pilule pour les hommes. nnAlors, quel est le soucis ? nnNous savons comment interférer avec la production de sperme – les complément hormonaux masculins diront à la testostérone naturelle de l’organisme ( fabriquée par le testicule ) de s’éteindre, arrêtant la fabrication de sperme. Basé sur cette idée, les pilules proposent été formulées comme contraceptifs hormonaux, et offrent fonctionné… mais pas parfaitement. Dans les études scientifiques, la plupart des mecs n’ont aucune numération de spermatozoïdes après avoir pris la pilule, mais pas tous les gentlemens. Et, dans le monde des contraceptifs masculins, avec des choix comme la vasectomie, c’est un jeu à tolérance zéro. L’éjaculat se doit d’être exempt de sperme. nnIl y a aussi une litanie de préoccupations concernant les impressions secondaires des pilules hormonales pour hommes. Dans les essais cliniques, les hommes proposent reconnu des effets comme les éruptions cutanées, le gain de poids, la sautes d’humeur, la perte de libido, la dysfonction érectile et la fatigue. Avoir des impressions secondaires hot significatifs d’une pilule qui vise à soulager l’inquiétude du sexe défait un peu le but, vous ne trouvez pas ? Dans une perspective à plus long terme, y a-t-il d’autres problèmes qui surviennent avec le temps ? malgré que nous sachions que la pilule contraceptive féminine a été associée à des taux plus élevés de maladies cardiaques et de cancer du sein et de l’encolure de l’utérus chez les femmes, peu ou pas de recherches offrent été menées à ce jour sur les problèmes qui pourraient surgir avec l’utilisation à long terme de pilules contraceptives masculines. nnMalgré tout cela, l’intérêt pour une pilule contraceptive masculine reste vif – et les exercices des chercheurs montrent un certain espoir. Un essai clinique récent d’une pilule hormonale pour hommes a entièrement arrêté les degrés de testostérone et a été assez bien toléré. Comme la création de sperme n’a pas été étudiée, nous ne sommes toujours pas sûrs qu’elle fonctionnera, mais elle est prometteuse. nnUne pilule pour homme n’est probablement pas pour tous les hommes, mais peut être une alternative pertinente pour beaucoup d’entre nous.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Être un bon père – et un garçon bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les enfants. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est en toute simplicité pas complètement le bon. Les analyses minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont compliquées, même pour ceux qui les désirent fortement. Et la vision familiale, être un bon père – ou un bon homme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les gentlemens doivent faire preuve de créativité dans la manière dont ils participent avec leurs partenaires à la période pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des options en manque terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des options permanentes comme la vasectomie. C’est compliqué d’être un homme bon et de participer de manière significative à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les hommes et les femmes ayant la capacité de sélectionner si et quand avoir une famille. nnEt à titre personnel, la vision de ma famille inclut au moins un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en excellente forme, que j’aime voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de dernieres nouvelles options contraceptives, ait récemment accueilli un fils dans le monde. Cependant, la tâche de MCI n’est pas simplement de réduire le nombre de naissances dans le monde, mais d’être sur que les gens ont les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les petits. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils offrent besoin pour réaliser leur unité de famille parfaite – la forme. nnLes taux de grossesses tout bonnement non désirées sont très élevés – plus de cinquante pour cent aux États-Unis seulement. Et les hommes n’ont tout simplement pas le choix de prendre part à cette conversation de façon équitable. En développant de nouvelles alternatives masculines, nous augmentons la capacité des hommes à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le veulent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des techniques masculines sur le marché. En fait, mon fils sera à coup sûr l’un des premiers à pouvoir utiliser de toutes nouvelles alternatives. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la fabrication de produits pour . Les jeunes d’aujourd’hui sont les usagers de la contraception masculine future et le monde avance rapidement. Leurs perceptions de ce que cela sous-entend d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les alternatives équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus d’options que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux variété de mecs et de filles permettront aux familles de décider de leur saine futur. Et pendant que j’apprends à mon fils à être un garçon bon, m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Qu’est-ce que le Vas Deferens ? nQu’est-ce que le canal déférent ? nLe canal déférent fait partie du fonctionnement reproducteur coté masculin. Le canal déférent se compose de deux canaux dont le but est de transporter le sperme éjaculatoire hors de l’épididyme. Les canaux déférents gauche et droit relient chaque côté de l’épididyme aux canaux éjaculateurs de notre corps masculin. Chaque canal déférent est alimenté par une artère qui dérive de l’artère vésiculaire supérieure. nnChaque canal déférent est un tube aux alentours de un pied ( 12 pouces ) de taille et protégé par une masse musculaire lisse. Cette masse musculaire se contracte de manière réflexive pendant l’éjaculation dans un cheminement appelé péristaltisme pendant l’orgasme. C’est le process qui permet aux spermatozoïdes de s’écouler à travers le canal déférent et d’atteindre l’urètre. Sur son chemin, le sperme recueille les sécrétions de la prostate, des glandes bulbo-urétrales et des vésicules séminales. nnUne incision permanente est exercée dans chaque canal déférent lors d’une vasectomie, une méthode de contraception masculine. Une méthode moderne de contraception masculine et de contrôle des naissances dans le développement de la recherche implique aujourd’hui l’injection de matériel dans le canal déférent pour obstruer l’écoulement du sperme. Les chercheurs travaillent à faire en sorte que cette nouvelle méthode de vasectomie soit sécurité et réversible. nnPour en savoir plus sur les vasectomies réversibles et autres dispositifs contraceptifs masculins occlusifs, cliquez ici.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi avons-nous besoin de contraceptifs pour hommes désormais ? nC’est l’heure de la contraception masculine. nLes possibilités de contraception actuellement disponibles pour les gentlemens sont non suffisantes parce qu’il n’a pas été créé d’option de contraception sur une longue période pour les gentlemens. La vasectomie est perçue comme une méthode irréversible, et le taux de grossesse réelle du condom est de 13 % – un chiffre vraiment cher si vous recherchez une méthode contraceptive à sécurité intégrée. nnDe meilleures options contraceptives pour les gentlemens procureront l’équité à la planification familiale, car d’autant plus d’hommes partagent la responsabilité de la fécondité. Chaque nouvelle méthode contraceptive féminine créée a entraîné une hausse de l’utilisation des contraceptifs, une chute des grossesses vraiment pas désirées et une bonification de la santé des enfants dans les pays entier. Nous nous attendons à ce qu’il en soit de même pour les développements prochains de la nouvelle contraception masculine. nnIl est impératif que nous fassions un effort pour la contraception masculine aujourd’hui. nIl y a quatre-vingts millions de grossesses vraiment pas désirées tous les ans dans le monde. Il n’y a pas eu d’innovation significative dans le domaine de la contraception, en particulier les techniques vraiment pas hormonales, depuis des décennies. nnLa réduction des grossesses tout bonnement non désirées peut aider à briser le cycle de la pauvreté. Les chercheurs s’attendent aussi à économiser aux contribuables plus de 5 milliards de dollars par année en frais médicaux en manque terme. On s’attend à ce que les économies de coûts à long terme soient beaucoup plus importantes, simplement en s’assurant que les besoins de planification familiale sont satisfaits pour tous. nnMale Contraceptive Initiative ( MCI ) finance de dernieres nouvelles études sur les techniques contraceptives masculines. Nous faisons avancer les alternatives de contraception masculines afin que les hommes et les femmes puissent avoir plus d’options – ensemble. nnEnvisagez de faire une capacité à MCI. Nous avons montré comment nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité : préparez partie de la solution avec nous. nnInitiative contraceptive masculinenNous faisons progresser notre mission grâce en quête, aux médias et à l’éducation. Nous : nnAccorder des subventions pour des analyses novatrices et prometteuses dans ce secteur, nRéseauter avec les chercheurs et établir des liens avec eux pour faire progresser le secteur de la santé, nEffectuer des recherches sur les impacts potentiels des contraceptifs masculins, nles attitudes de l’enquête à l’égard de la contraception masculine et l’acceptabilité de celle-cinPlaider en faveur d’une politique et d’un financement adéquats pour les contraceptifs masculins. nVous voulez en savoir plus ? nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    À la recherche de Katharine McCormicknVous êtes-vous déjà demandé pourquoi la pilule contraceptive existe ? nnNaturellement, il y avait de grands scientifiques derrière la pilule. Des gens comme John Rock et Gregory Pincus avaient les idées et les compétences spécialistes pour y parvenir. Et y avait Margaret Sanger qui a rassemblé tout le monde. Sanger était en quelque sorte un porte-parole et un expert du réseautage. nnLes personnes intelligentes ayant de bonnes idées dans le domaine de l’innovation contraceptive proposent pas souvent été en nombre insuffisant. Toutefois, ce qui manque, c’est le soutien philanthropique. La mise au point de médicaments coûte très cher. nnLe développement d’un médicament n’a rien à voir avec les autres inventions. Dans le cas d’un médicament, vous devez prouver que votre idée marche, puis vous travaillez sur ce qu’on nomme un constitué principal. Il s’agit d’une version du médicament qui est plus sélective et qui ne fait que ( ou surtout ) ce que vous voulez qu’il fasse. ensuite, vous soumettez le médicament à des contrôles toxicologiques pour vous assurer qu’il ne fait de mal à personne. nnAprès tous ces tests, dont une bonne partie sur les rongeurs, puis sur les primates, il faut réaliser des contrôles sur les hommes. Il comprend trois phases lors desquelles les expérimentateurs affinent le dosage approprié et testent progressivement des échantillons de personnes de plus en plus importants. toute cette transformation se fait dans le cadre d’une réglementation exigeante qui exige des personnes hautement qualifiées. Au bas de l’échelle des dépenses, s’agit de plusieurs dizaines de centaines de milliers de dollars. nnMaintenant, prenez tout ce coût et toute cette complexité, et stigmatisez-les avec le fait que votre drogue aide les gens à avoir des relations sexuelles sans avoir d’enfants. C’est la barrière que Katharine McCormick a surmontée lorsqu’elle a financé seule la pilule. Katharine McCormick. C’est elle qu’il faut remercier. nnTout en remerciant McCormick pour la pilule, vous pouvez également la remercier pour les développements ultérieurs qui offrent découlé de la réussite de la pilule. Ces développements sont des approches comme Nexplanon, l’Ortho Evra Patch, Nuva Ring, et Depo-Provera. Si la pilule n’avait pas été financée au moment où elle l’a été, tout le monde devinerait combien de décennies nous aurions attendu pour tout cela. nnnnMcCormick, comme vous pouvez l’imaginer, avait un passé avantageux. Entre 1937 et 1947, elle a récupéré de sa mère, et ensuite de son époux, une abondance considérable, quelques centaines de milliers de dollars. Elle était également intelligente, l’une des premières femmes à obtenir un diplôme en sciences du MIT. le temps que McCormick rencontre Sanger, elle était déjà à votre aise de donner. Elle avait fait une capacité à la Harvard Medical School et financé un dortoir pour femmes au MIT, permettant ainsi à un plus grand nombre de femmes d’accéder à des domaines spécialistes. McCormick a autant participé activement au mouvement pour le droit de vote des femmes. Elle a occupé plusieurs postes d’officier pour le National American Woman Suffrage et ultérieurement pour la League of Women Voters. nnMcCormick est décédée sept ans après l’approbation de la pilule par la FDA en 1960, après avoir vécu dans les années 90 pour voir son succès. Mais la contraception pour les femmes n’était pas la seule chose à laquelle elle pensait. McCormick a financé les travaux de Gregory Pincus en 1957, intervenant explicitement pour la contraception masculine. Elle a franchement apprécié la valeur des options contraceptives plus énergiques pour les gentlemens aux côtés des femmes. , l’approche hormonale de Pincus a suivi les progestatifs employés, ce qui s’est avéré trop difficile à l’époque. Les options de Pincus étaient limitées puisque les approches non hormonales développées aujourd’hui n’avaient pas encore été inventées. nnMcCormick a réussi dans son rêve de permettre aux femmes de faire examiner leur fertilité. Mais 50 ans après le financement initial de la recherche interne sur la contraception masculine, rien ne s’est passé. Et comme tous ceux qui suivent notre travail au MCI le savent, ce n’est pas par manque de solutions possibles. nnOù est notre Catherine McCormick d’aujourd’hui ? nnLe suspect le plus possible, Bill Gates, n’est plus là. Il n’a montré aucun intérêt pour la contraception masculine jusqu’à . Mais la liste des super riches s’étend en plus de Gates, et le listing n’est pas courte. nnIl est clair que la société bénéficierait d’un meilleur contraceptif masculin. Mais quel peut être l’attrait pour quelqu’un qui a connu un large succès financier ? Ceux qui offrent accumulé une grande richesse ont une diversité inimaginable de choix. L’un d’entre eux choisit d’avoir un résultat important sur le monde qui les entoure. nnÎle Rang Yai, Philippines ( 160 M$ ) nÎle Rang Yai, Philippines ( 160 M$ ) nnIl y a des méthodes plus satisfaisantes de dépenser une fortune que de collectionner des yachts et des avions à réaction, ou même une île ou deux. Imaginez surtout que vous entriez dans l’histoire comme la personne qui a évolué le statu quo en terme de contraception. Imaginez que vous avez la responsabilité de conseiller des 000 000 000 de personnes à mieux prévoir leur famille et leur avenir. Vous allégeriez le fardeau contraceptif unilatéral supporté par les femmes. Simultanément, vous donneriez aux hommes les moyens de mieux assurer leur nettoyée fertilité. nnLes grandes sociétés pharmaceutiques craignent les responsabilités liées à la mise au point de médicaments pour les personnes en excellente forme. Ils ne sont pas intéressés. Mais il y a des compagnies pharmaceutiques sans but lucratif qui, avec un financement adapté, sont en mesure de transmettre les alternatives des chercheurs du laboratoire au marché. Par exemple, Medicines 360 a fait ses preuves non seulement en lançant un nouveau DIU sur le marché, mais aussi en le rendant abordable. nnAvec le bon financement, il y a une voie évidente. nnLa mise au point d’un nouveau contraceptif masculin ferait à coup sûr plus qu’offrir une nouvelle méthode pour les gentlemens. Tout comme la pilule, elle déclencherait sans l’ombre d’un doute d’autres progrès dans le secteur de la contraception, ce qui mènerait à des possibilités vraiment efficaces. Pensez à un patch mâle ou à une méthode qui réduit toute erreur d’usage comme un dispositif implantaire. nnC’est un monde passionnant qu’il faut installer – un monde manifestement meilleur. Pour l’instant, on ne sait pas qui devra être la prochaine Katharine McCormick. Mais qui que soit cet individu, elle aura un héritage solide.