• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – vasectomie age

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Oui, la contraception pour la gent masculine existe au-delà du préservatif… et voici pourquoi vous l’ignoreznLa contraception pour la gent masculine, ce n’est pas que le préservatif. de nombreuses alternatives existent, proposent été validées, sont légales… mais si peu connues. nnOn parle beaucoup plus de la contraception comme d’un sujet qui concerne uniquement les individus pourvues d’un utérus, j’ai l’impression. nnDepuis que je suis adolescente, c’est toujours sur moi que porte la responsabilité, pour la raison simple et terriblement tout bonnement non négociable que les problèmes en cas d’échec de contraception seront de plus pour ma pomme. nnCe qui ne veut pas dire que mes partenaires ne s’y sont pas intéressés ou ne se sont pas sentis touchés. Mais peu de solutions s’offraient à eux. nnDu moins, nous le croyions. Sauf qu’il s’avère qu’il existe différentes méthodes de contraception pour les hommes, en l’occurence méconnues. nnLa contraception masculine, c’est… le préservatif ? nSur le site Choisir ma contraception, pourtant public, les deux seules techniques de contraception pour efficaces qui sont mentionnées sont la vasectomie ( stérilisation pour les hommes ) et le préservatif masculin, alors que ce même site recense pas moins de 13 techniques de contraception féminines différentes. nnEst de plus cité la mise à disposition, méthode dite « naturelle » mais qui présente un taux d’échec élevé, de 22%, donc je ne la répertorierai pas dans le récapitulatif ci-dessous. nnLe site public recense 13 solutions de contraception effeminées contre seulement 3 solutions masculines. nnAlors certes, le préservatif, on définit parler partout et tout le temps, et c’est bien normal puisqu’il permet de se préserver tout bonnement non pas seulement d’une grossesse tout bonnement non souhaitée, mais aussi des Maladies Sexuellement Transmissibles. nMais de la même manière que la pilule a tendance à masquer les autres techniques de contraception, le préservatif fait office d’arbre qui cache la forêt. nnnToute allégorie phallique est fortuitennCe qui peut aussi concevoir un cercle vicieux : les autres solutions de contraception masculine sont peu connues car peu de gars les utilisent… parce qu’ils ne les connaissent pas. Ah. Bah c’est con un peu, non ? nnAllez, voilà un tour d’horizon de ce qui existe et de ce qui est en cours d’expérimentation en terme de contraception masculine. nnLes techniques de contraception masculine disponibles en FrancenDisponibles, comme « qu’il est envisageable de se faire prescrire et/ou acheter », parfaitement. Et pour une fois, ce qui suit va avec certitude vous étonner. Car il n’a pas été inventé que le préservatif et la stérilisation auxquels ces messieurs peuvent recourir pour leur contraception. nnnnEn tout, en France, on recense en réalité 4 techniques, listées ci-dessous. nnLe préservatif, la méthode la plus connuenCelui-là, il n’y a plus véritablement besoin de le présenter. pour rappel, s’agit donc d’une sécurité sous forme de gaine en latex — ou polyuréthane pour les allergies au latex — qui se revêt sur le pénis avant toute pénétration. nnEt pas uniquement vaginale, puisque le préservatif coté masculin ( aussi appelé « préservatif externe » ) est à l’heure actuelle la sécurité la plus infaillible contre les Maladies Sexuellement Transmissibles ( avec le préservatif effeminé, aussi appelé « préservatif interne » ). nnnnLa vasectomie, la méthode la plus définitivenIl s’agit d’une méthode de contraception dite « définitive » car elle a pour objectif de une stérilisation. elle se trouve être dans certains cas réversible, comme le précise le site Choisir ma contraception, mais pas systématiquement, bien au contraire comme l’explique ce document du Ministère de la Santé : nn« L’intervention doit être vue comme irréfragable. La reperméabilisation des canaux déférents est un acte chirurgical sophisitiqué qui ne permet pas d’obtenir la restauration de la fécondité la plus part du temps. »nnEn pratique, l’opération ( courte et sous anesthésie locale ) touche à bloquer les canaux déférents, qui permettent d’acheminer les spermatozoïdes jusqu’au liquide séminal ( le sperme ). nnnnUn schéma non domestique apparaît ! nnLa contraception masculine hormonale, disponible en France mais peu accessiblenComme l’explique un communiqué du Planning Familial de 2013 : nn« La contraception hormonale masculine reste très confidentielle. nnSeulement deux médecins hospitaliers, la prescrivent en France, malgré un protocole validé par l’OMS et qui a de l’expérience sur 1500 hommes depuis quasiment 30 ans. nnLa quasi-totalité des médecins pensent que cette contraception masculine est encore du secteur de l’expérimentation et qu’elle ne peut être diffusée ou prescrite. »nnDans les faits, elle a pour objectif de une injection hebdomadaire d’hormones ( pour assouplir, un mélange de progestatif et de testostérone ) et est infaillible au bout de 1 à 3 mois après le début du traitement à cause du fonctionnement hormonal masculin. nnLe Dr. Soufir, médecin à l’hôpital Cochin de paris ( et l’un des deux médecins hospitaliers qui prescrivent cette contraception, l’autre étant le Dr. Mieusset de l’hôpital Paule de Viguier à Toulouse ) revient sur la contraception hormonale masculine dans une vidéo où il évoque les pour, les contre, le fonctionnement et les freins à cette méthode contraceptive. nnnnPour le Dr. Soufir, ce type de contraception ne présente pas de problèmes du comportement sexuel, ou d’effets secondaires aussi importants qu’au début de la contraception . nnIl existe cependant des méfaits : « une petite proportion d’hommes dans les essais de l’OMS qui offrent eu des effets qu’on considéraient comme indésirables », note le Dr. Soufir : nn« Soit de les éruptions cutanées, soit l’épiderme qui était plus grasse, soit de petites modifications au niveau sanguin. […]nnLe seul inconvénient qui a obligé quelques équipes à stopper le traitement, c’est le développement de pratiques d’hypersexualité, c’est-à-dire que le désir sexuel devenait trop important chez certains . »nnLe médecin propose aussi des indications quant au manque de généralisation de ce type de contraception. Pour lui, le problème n’est pas tant de santé que social. nnLa contraception féminine s’est codée en raison de l’impératif que représente un échec de contraception ( et à l’époque les avortements illégaux, dangereux pour la santé ). Impératif vraiment pas présent chez les hommes. nnLe Dr. Soufir, dénote aussi un « manque d’intérêt » des sociétés pharmaceutiques pour ces solutions de contraception, pour des raisons qui demeurent « à réaliser ». nnLa contraception masculine thermique, trop peu accessiblenCette méthode non-hormonale revient à altérer la spermatogénèse ( c’est-à-dire la constitution de spermatozoïdes ) avec la chaleur. nnLa technique, somme toute assez simple, consiste donc à porter un slip qui remonte les testicules pour qu’ils soient également à la température de notre corps ( 37°C ). nnLa technique se résume à porter un « slip chauffant » en journée. nnPorté uniquement en pleine journée ( 15h journalier ), ce « slip chauffant » fait effet ( une fois encore en raison du « cycle » naturel coté masculin ) au bout d’1 à 3 mois. nCette méthode de contraception est prescrite uniquement à l’hôpital Paule de Viguier de Toulouse. nnLes solutions de contraception masculine à l’étude dans le mondenToutes les techniques citées ci-contre sont donc officielles, autorisées ET disponibles en France, mais sont encore rares et peu proposées ou connues. nnCette question de la contraception masculine a fait l’objet d’un documentaire sur Arte Radio, intitulé Les Bijoux de famille, dans lequel le journaliste Benoît Bories est signe à la première personne autant qu’il documente le sujet ( et c’est très chouette ).

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Empathie et éducation : Une solution à un refrain communnConnie Dean, personnage du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes amies, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les hommes n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette peur de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui rappellent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les stastitiques révèlent que les gentlemens prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma recherche pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( coté masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons au sujet de la contraception étaient sa première exposition au sujet. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est presque totalement imposé aux femmes ‘. Riley a dit que quand bien même ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une demoiselle… c’est pleinement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le point de vue des mecs ? Pour Riley, ‘ cela semble être un manque total d’éducation… les hommes n’ont pas besoin d’y croire ‘, et que l’éducation dès le plus jeune secteur est peut-être le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux adultes, mais pour un truc de longue haleine, nous pouvons espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, tout bonnement non ? ‘ bien que l’étude de cas de Riley me tranquillise sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, est naïf de se mettre en tête que ce serait une solution miracle universelle. le dressage du chien : il s’avère que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être conçus. nnUne fois l’éducation identifiée, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est demandée à 100 % pour que les gentlemens comportent la signification de la ‘ présence ‘ imminente ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement certaines difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une section du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande sympathie chez les hommes ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation semblent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficiente à court terme pour lui-même et pour les autres ? ‘ 1000 % d’une relation intime avec une femme. Par exemple, le fait d’être là que vous aviez de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez survivre pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout l’absence de soutien des hommes autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas à l’esprit…. ce n’est pas le travail de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit sans doute de créer un espace pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce process éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma propre sphère a ouvert les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à prendre part à la tchat avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru la puissance de l’aération quotidienne ? ! Accueillir les hommes dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable au début, mais avec la bonne volonté et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle s’avère possible. nnLe dialogue ouvert, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des éléments clés pour un changement positif de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis sérieusement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en matière de contraception.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Fertilisation – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble complexe de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process nécessaires, nous pouvons trouver de nouvelles façons de concevoir des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les gentlemens. L’un des processus est la fécondation, c’est-à-dire l’union d’un ovule relationel et d’un spermatozoïde pour créer un zygote. La fécondation est une cible de choix pour la contraception masculine à cause de sa place comme dernière étape dans la chaîne de duplication. nnFertilisation de l’acrozome à la zone PellucidanLe cheminement de fécondation a lieu longtemps après d’autres étapes de la reproduction comme la spermatogenèse, le transport des spermatozoïdes et la nage dans le tractus génital. une fois que les spermatozoïdes proposent atteint l’ovule, ou l’ovocyte, ils commencent le cheminement de liaison à l’ovule par la réaction acrosomique. L’acrosome, une structure à la tête du sperme, contient des enzymes qui sont nécessaires pour se lier et percer l’enveloppe de l’ovule. nnLa réaction acrosomique commence tandis les spermatozoïdes s’approchent de la zone pellucide ( ZP ). Le ZP est un mixe de sucres et en terme de protéines qui entoure la membrane externe de l’oeuf. lorsque le ZP se lie aux spermatozoïdes, les interactions enzymatiques fournissent presque une reconnaissance ‘ verrou et clé ‘ qui permet au cheminement de poursuivre. nnZona pellucida des humains, partie marquante de la fécondationnUn ovule relationel. La zone pellucide est considérée comme le halo extérieur épais. nLes enzymes stockées dans l’acrosome vont avoir un certain nombre de fonctionnalités, toutes nécessaires pour entrer l’œuf. de plus, les canaux ioniques sont impliqués dans un processus appelé hyperactivation des spermatozoïdes, qui est crucial pour la fécondation. Le fouettage de la tige du spermatozoïde donne un coup de fouet mécanique au spermatozoïde, permettant ainsi une meilleure pénétration. nnUne fois que les spermatozoïdes ont dépassé le ZP, la réaction corticale intervient, où les nouvelles enzymes stockées dans les granules sont expulsées. Ces enzymes durcissent le ZP, le rendant imperméable aux autres spermatozoïdes. nnLa fécondation vue par la fusion du sperme et de l’ovule. nSperme et ovule en cours de fusion. nÀ ce stade, les membranes du sperme et de l’ovule sont prêtes à fusionner. une fois qu’ils l’effectuent, leur matériel génétique se combine pour former un ovule mature. nnTous ces processus sont étroitement réglementés, des orchestrations difficiles avec de diverses points de défaillance. Certaines d’entre elles offrent été identifiées comme des cibles possibles pour la contraception masculine. Certaines cibles telles que TSSK6 sont à l’étude, et MCI finance même des travaux sur les cibles CRISP1 / 2 dans le laboratoire de Patricia Cuasnicu en Argentine. nnUn médicament qui empêche la fécondation a un potentiel excitant, car théoriquement, il pourrait être exploité à la fois par les hommes et par les femmes, autorisant une véritable équité non hormonale sur la planète contraceptif. par ailleurs, il aurait l’intérêt d’avoir une courte durée d’action et peut être pris quelques heures avant le coït. nnIl y a plus d’une manière de contracepter. nLa duplication est une machine grande et difficile, avec de multiples méthodes de mettre un frein temporaire sur le processus. La fécondation est un choix de produire des contraceptifs masculins. Des cibles qui empêchent la fusion du sperme et de l’ovule sont en cours d’élaboration également contraceptifs masculins possibles. il existe d’autres projets axés sur la prévention de la spermatogenèse, le transport et la motilité des spermatozoïdes. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés scientifiques créeront de nombreuses formes de contraception masculine avec des candidats de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – contraception masculine

    La recherche a montré que les hommes enrolés dans des relations sentimentales sont très emballés à ‘ posséder ‘ la contraception. Mais d’options, la liste des solutions énergiques est assez limitée à l’heure courante : abstinence, condoms et vasectomie ( il y a aussi la méthode du rythme ou le retrait, mais je ne pense pas que vous voulez compter sur l’une ou l’autre de ces solutions ). Compte tenu de cette liste d’attente, il y a avec certitude de la dimension pour une sorte de pilule. Pourtant, après un demi-siècle et des millions de dollars de recherche, n’y a toujours pas de pilule pour les hommes. nnAlors, quel est le problème ? nnNous savons comment interférer avec la constitution de sperme – les gélule hormonaux masculins diront à la testostérone naturelle du corps ( fabriquée par le testicule ) de s’éteindre, arrêtant la réalisation de sperme. Basé sur cette idée, les pilules ont été formulées comme contraceptifs hormonaux, et proposent fonctionné… mais pas parfaitement. Dans les analyses, la plupart des hommes n’ont aucune numération de spermatozoïdes après avoir pris la pilule, mais pas tous les gentlemens. Et, dans les pays des contraceptifs masculins, avec des choix comme la vasectomie, c’est un jeu à compréhension zéro. L’éjaculat se doit d’être exempt de sperme. nnIl y a aussi une litanie de préoccupations concernant les effets secondaires des pilules hormonales pour hommes. Dans les tentatives cliniques, les hommes ont reconnu des sensations comme les éruptions cutanées, le gain de poids, la sautes d’humeur, la perte de libido, la dysfonction érectile et l’affaiblissement. Avoir des sensations secondaires sexuels significatifs d’une pilule qui concerne à soulager l’inquiétude du sexe défait un peu le but, vous ne trouvez pas ? Dans une perspective à plus long terme, y a-t-il d’autres problèmes qui surviennent sur le long terme ? malgré que nous sachions que la pilule contraceptive féminine a été associée à des taux plus élevés de maladies cardiaques et de cancer du sein et du col de l’utérus chez les femmes, peu ou pas de recherches offrent été menées à ce jour sur les problèmes qui pourraient surgir avec l’utilisation à long terme de pilules contraceptives masculines. nnMalgré tout cela, l’intérêt pour une pilule contraceptive masculine reste vif – et les exercices des chercheurs exposent un certain espoir. Un essai clinique récent d’une pilule hormonale pour hommes a totalement arrêté les style de testostérone et a été assez bien toléré. Comme la création de sperme n’a pas été étudiée, nous ne sommes toujours pas sûrs qu’elle fonctionnera, mais elle est prometteuse. nnUne pilule pour la gent masculine n’est sûrement pas pour tous les hommes, mais peut être une solution pertinente pour beaucoup d’entre nous.

    La contraception masculine – contraception masculine

    La contraception masculine au-delà des préservatifs et de la vasectomie : est grand tempsnDans ce blogue, la directrice générale de MCI, Heather Vahdat, distribuer ses réflexions sur le besoin de contraception masculine et sur la manière dont le terrain peut accélérer l’insertion de toutes nouvelles solutions masculines. nAu cours de la dernière décennie, j’ai travaillé dans le secteur de la recherche et du développement sur les contraceptifs des femmes et j’ai eu l’occasion d’échanger fréquemment sur les méthodes masculines. Les conversations offrent souvent été brèves à cause d’un manque d’appétit pour le financement de ces travaux et de la perception que les hommes n’utiliseront pas la contraception. Beaucoup supposent aussi que même si les hommes sont prêts à utiliser la contraception, leurs partenaires ne leur feront pas confiance pour le faire efficacement. Malgré le peu ou l’absence de soutien financier, quelques défenseurs infatigables offrent eu tendance à l’étincelle de promesse qu’offraient les solutions masculines. Leurs efforts pour maintenir vivante la tchat sur la contraception masculine proposent continué à faire avancer le domaine de la santé lentement mais sûrement. nnEn 2017, alors que je faisais partie d’une équipe de recherche sur la conception centrée sur l’être humain pour identifier de nouvelles approches de la contraception , la question ‘ Et les gentlemens ? Ce qui est d’autant plus avantageux, c’est que cette question émanait de meufs et de mecs de tous âges et de tous statuts relationnels dans les milieux urbains et ruraux du Kenya et de l’Inde, sociétés dans lesquelles le fardeau de la contraception a toujours été imposé à la femme. nnUne introduction rapide : Au-delà des condoms et de la vasectomienAyant récemment fait la transition dans le secteur de la contraception masculine, j’ai eu la possibilité de me familiariser rapidement avec le secteur grâce à une série d’événements qui se sont déroulés à un moment inattendu. En plus d’en apprendre davantage sur les challenges soutenues directement par MCI, j’ai eu le plaisir d’assister à une réunion annuelle de scientifiques opérant sur des cibles contraceptives masculines à un niveau très précoce. Peu de temps après, MCI a lancé notre premier appel de propositions ciblant spécialement les produits à un niveau plus avancé, en général les appareils axés sur l’occlusion vasculaire réversible ( comme la vasectomie, seulement moins invasive et réversible ). Ces expositions précoces, associées à une communauté réceptive et solidaire, m’ont permis de me faire rapidement une idée du temps qu’il faudra pour que les nouveaux contraceptifs masculins arrivent sur le marché. nnAlors que je travaillais à l’élaboration d’une stratégie pour les activités en manque terme de MCI, j’ai tenu compte de tout ce que j’ai admis lors de mes premières semaines comme directeur général de MCI. J’ai créé un calendrier approximatif de développement de produits qui incluait toutes les solutions masculines que j’ai apprises et j’ai essayé de distinguer les occasions où MCI pourrait communiquer le soutien le plus efficace. durant ce processus, un thème clair a commencé à émerger, un thème qui articule le défi essentiel du développement de tout nouveau produit tout en reflétant aussi, quelque peu inversement, un sentiment général que j’entends souvent lorsque je dis aux personnes que le but de MCI est le développement de nouveaux contraceptifs masculins : ‘ Il était temps ‘. nnAccélérer le processusnLe tracé des solutions contraceptives masculines tout bonnement non hormonales en cours de développement sur toute la durée de développement du produit révèle sans attente un pipeline déséquilibré. en grande majorité des produits potentiels en sont à la phase initiale de découverte avec seulement une poignée de produits, seulement des appareils occlusifs de vas occlusifs, qui approchent des analyses précliniques permettant l’exécution de la DNR. Le calendrier de développement est complété par la rareté des produits qui déclarent en être à différentes étapes des tentatives cliniques. Cependant, ces tentatives sont menés dans des pays qui ne sont pas gérés par des ferments de réglementation stricts ( ARS ). Cela suggère que la capacité d’employer les stastitiques de ces essais pour presser les exercices d’enregistrement internationaux peut s’avérer dur. nnCompte tenu de ces challenges, la première phase de l’accroissement du volume de contraceptifs masculins disponibles consiste à faire s’améliorer plus rapidement les produits au stade précoce : ‘ Il s’agit de favoriser le temps ‘. nnS’assurer d’une route clairenEn plus de faire avancer les premières solutions, j’ai également réfléchi à la façon dont nous pourrions faire avancer les choses à partir de l’autre bout du pipeline. Comment pouvons-nous nous préparer aux activités en aval pour nous assurer que les efforts accélérés de développement de produits ne se heurtent pas à un mur au stade préclinique ou clinique ? Étant donné qu’il n’existe que peu ou pas de anciens en matière de navigation dans le cheminement de réglementation des techniques contraceptives masculines, nous devons commencer maintenant à tenir des discussions avec un très large panel d’intervenants pour nous assurer que les étapes à franchir pour acquérir l’approbation réglementaire sont faciles à comprendre. Cela garantira que le temps et l’efficacité sont gérés aux DEUX extrémités du spectre du développement, ce qui permettra de maximiser le processus : ‘ il faut comprimer efficacement le temps ‘. nnCommuniquer une réaliténNous pouvons réaliser des méthodes contraceptives masculines jusqu’au retour des vaches à la maison, mais à moins que les vaches n’utilisent ces techniques, nous devons également bosser en parallèle pour réfléchir et déterminer le marché et les usagers potentiels. C’est délicat lorsqu’il s’agit de définir un marché qui n’existe pas encore. En fait, il n’existe même pas de marché grandement comparable pour la contraception masculine ( c. -à-d. que le marché de la contraception masculine n’est à coup sûr pas analogue à celui de la contraception ). Les solutions masculines, en particulier les méthodes vraiment pas hormonales, sont susceptibles d’avoir des dispositifs d’action très divers des méthodes féminines. Plus spécialement, les méthodes masculines vraiment pas hormonales sont susceptibles d’avoir moins d’effets secondaires, ou idéalement aucun, parmi ceux que l’on observe généralement avec la contraception . nnLe concept même de méthodes contraceptives masculines, au-delà des préservatifs et de la vasectomie, est encore si étranger qu’il est intangible pour de nombreux hommes. Ainsi, un aspect critique de la création d’une étude de marché ne consiste pas seulement à déterminer les caractéristiques potentielles du marché et des usagers des techniques masculines, et par dessus le marché à amener les hommes et les femmes à prévoir un monde où existe plusieurs solutions contraceptives masculines. Ce process de régulation est spécialement critique étant donné que les utilisateurs prévus de plusieurs des contraceptifs masculins en développement sont actuellement des nourrissons ! En normalisant la conversation avec les ados et les hommes d’aujourd’hui, le concept de contraception masculine sera moins étranger d’ici à ce que les produits actuellement en développement et les premiers utilisateurs atteignent un point d’intersection : ‘ Il est temps de parler de l’accroissement des possibilités contraceptives pour les gentlemens comme une réalité. nnIl est TOUT tempsnNous nous trouvons à un point où pratiquement tous les aspects de la tchat sur la multiplication du nombre de contraceptifs masculins disponibles pour les hommes et leurs partenaires sont liés à une certaine forme de reconnaissance du temps. bien que le concept de temps change en fonction de l’aspect causé, la solution à de nombreuses interrogations sur le ‘ comment ‘ et le ‘ pourquoi ‘ de la multiplication des techniques contraceptives masculines est cohérente. Cependant, nulle part ailleurs la solution n’est plus perfomante qu’en solution à la question fondamentale : ‘ Pourquoi devrions-nous investir dans le développement de solutions contraceptives masculines ? ‘

    La contraception masculine – slip contraceptif

    L’an dernier, le contraceptif masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui ont révélé qu’il était infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont exploité sur une période d’un an. C’est statistiquement plus efficiente que les contraceptifs courants comme les préservatifs des femmes, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif coté masculin a été interrompu car 20 des hommes offrent trouvé les impressions secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de meufs l’ont souligné, ces effets secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent connaître lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des impressions secondaires potentiellement débilitants pendant des décennies sans autre recherche pour les ? La affliction masculine est-elle prise plus au sérieux que la douleur féminine ? de multiples personnes ont également fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction indésirable à la d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes candidats à la littérature anglaise voudront sans doute se demander si les représentations de la affliction féminine dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ proposent contribué aux idées sexuées de la souffrance et de la souffrance dans la société en général. Les candidats en médecine et en sciences biomédicales pouvaient expertiser les retombées des tentatives de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les étudiants emballés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, il peut être nécessaire de faire une lecture plus large des biais de le moteur de recherche scientifique et des façons dont les découvertes scientifiques ont souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    3 façons de débuter une conversation sur la contraception masculinenIl peut s’avérer difficile d’entamer une conversation sur la contraception. Mais dès que la conversation prend du retard, nous serons heureux de vous aider en vous exposant trois splendides méthodes d’aborder un sujet qui ne manquera pas d’animer la discussion. nn1 – Mettez l’embarras de côté. nnIl n’y a pas besoin d’être embarrassé. La contraception est un sujet normal dans les pays d’aujourd’hui. Près de 98 % des femmes sexuellement actives offrent pris une forme quelconque de contraception, et plus de 60 % de toutes les femmes emploient actuellement la contraception. Les conversations sur le contrôle des naissances dissipent les mythes et encouragent les autres à se renseigner sur les avantages de la planification familiale. nn2 – Économiser l’argent des contribuablesnIl y a d’énormes possibilités financiers à la contraception pour nous tous, contribuables ET pour l’individu qui utilise la contraception. Pour chaque dollar investi dans la planification familiale, les contribuables économisent près de quatre fois plus en bout de ligne. nnEt pour chaque femme qui utilise la contraception, une famille économise d’autant plus. Considérez si nous avions des options de contraception masculine – nous pourrions doubler notre résultat. Plus de la moitié des hommes interrogés utiliseraient une nouvelle méthode contraceptive éventuelle, et les femmes proposent déclaré en très grande majorité qu’elles feraient confiance à leur partenaire pour s’occuper de la contraception. nn3 – C’est important pour VOUS. nLes raisons d’appuyer la contraception masculine sont aussi diverses que les individus qui le font. Certains l’utilisent comme plate-forme pour l’égalité des sexes. D’autres y voient un recours de faire progresser la planification de famille et la recherche scientifique. Nous connaissons des personnes qui veulent que les options contraceptives masculines aient un effet sur le changement climatique. Et évidemment, beaucoup de gars veulent s’impliquer dans la conversation sur la duplication. nnPeu importe votre raison, le fait d’entamer une conversation sur l’importance de la contraception masculine aide à transmettre le mot et à bâtir un futur prometteur.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir étudié la contraception masculine dans vos notices de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules options disponibles. nnLes femmes proposent toujours été tenues responsables de la contraception, parfois sous forme de pilules tout au long du mois, dans certains cas sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les progrès de la technique médicale, les femmes se sont vu offrir une nouvelle façon de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( une fois le moment venu ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports graveleux, jusqu’à 72 heures. Ces pilules proposent des effets secondaires dangereux sur une longue durée comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer de l’encolure de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie mais aussi la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% d’assurance. Il est grand temps que les hommes portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans ce billet ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une manière meilleure et plus infaillible d’avoir des rapports hot sans porter de préservatif, ou d’avoir à prendre en compte une grossesse vraiment pas voulue. nnPilules contraceptives pour ! nPilules contraceptives pour hommes – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif appelé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone modifiée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 hommes en bonne santé, une seule pilule est censée réduire la constitution de sperme pendant quelques heures, tout en gardant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté de façon massive contre les androgènes, sans aucun action secondaire. Cette pilule sera bientôt prêt aux usa et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit instaurée, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de aider des vies. malgré que, existe des études scientifiques en cours sur les gels qui tuent la création de sperme des heures tout en agissant comme un lubrifiant les rapports graveleux. Ça a l’air avantageux, tout bonnement non ? Eh bien, servez vous des préservatifs à petits pois et à côtes pour plus de plaisir, juste pour être d’avantage en sécurité, tout en continuant à bénéficier du sexe. nnAttendez, nous avons des lectures très avantageuses pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre mariage, Top 10 des mythes du préservatif brisé !