• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – contraception naturelle pour homme

    La contraception masculine – slip contraceptif

    La pilule contraceptive masculine se montre efficace dans un essai cliniquennDes chercheurs américains offrent mené un petit essai clinique pour tester une pilule contraceptive vouée aux hommes. Lors d’une présentation à un congrès, ils ont présenté qu’elle avait été bien tolérée et qu’elle réduisait le taux de deux hormones impliquées dans la production de spermatozoïdes. nnCette nouvelle pilule est en cours de test par une équipe de chercheurs de l’University of Washington School of Medicine et du Los Angeles Biomed Research Institute ( LA BioMed ), qui proposent recruté 40 jeunes en bonne santé pour la première phase d’essais cliniques. Dix personnes proposent reçu une pilule placebo de manière aléatoire, alors par rapport aux autres hommes testaient le nouveau traitement, appelé 11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate, ou 11-béta-MNTDC. nnDeux dosages de pilules offrent été essayés, 14 hommes ont reçu des doses de 200 mg, et seize des doses de 400 mg. Tous les joueurs à l’essai devaient prendre leur comprimé ( la pilule ou le placebo ) une fois sur une base quotidienne pendant 28 jours. nnLeurs conclusions, qui ont été présentées dimanche 24 mars lors du congrès annuel de l’Endocrine Society américaine de La Nouvelle-Orléans, offrent montré qu’une prise quotidienne pendant un mois permettait de considérablement baisser le niveau de deux hormones nécessaires à la réalisation de spermatozoïdes, en comparaison avec le placebo. nnPas d’effets secondaires gravesnLes sensations du médicament étaient, par ailleurs, réversibles à l’arrêt du traitement, et les personnes n’ont pas dévoilé d’effets secondaires . Parmi les effets secondaires légers, on note l’affaiblissement, l’acné, les maux de tête, une libido un peu abaissée et de légers troubles de l’érection, mais votre participation sexuelle ne baissait pas. de plus, aucun participant n’a arrêté son traitement à cause des méfaits, et ils ont tous été diagnostiqués en excellente forme à l’issue du test. nn« Nos retombées exposent que cette pilule, qui allie deux challenges hormonales en une, va rabaisser la fabrication de sperme tout en préservant la libido », a indiqué la chercheuse Christina Wang. En revanche, comme le médicament aurait besoin de plus de 28 jours pour fabriquer des effets sur la fabrication de spermatozoïdes, l’équipe de chercheurs note que cet essai était trop court pour observer une suppression idéale des spermatozoïdes. La prochaine phase sera de mener des études scientifiques plus longues, et, si cette pilule s’avère efficiente, des études scientifiques plus nombreux devront être menées avant de la tester sur des paires sexuellement actifs. nn“nUn contraceptif hormonal, sûr et réversible devrait être proposé dans à peu près 10 ansn« Un contraceptif hormonal, sûr et réversible devrait être proposé dans en moyenne 10 ans », a prédit le docteur Wang, ajoutant qu’un sondage avant cela mené avait montré que de beaucoup de étaient ouverts à l’idée d’une pilule contraceptive masculine, tant que ses impressions étaient réversibles. nnCE QU’IL FAUT RETENIRnUn petit essai clinique américain a testé une pilule contraceptive pour les hommes sur 28 jours. nLe traitement bien toléré a abaissé le taux d’hormones responsables de la création de spermatozoïdes. nDes sensations secondaires légers proposent été notés, comme de l’acné, des maux de tête ou une légère diminution de la libido. nUn essai plus long est indispensable pour savoir si elle réduit efficacement le nombre de spermatozoïdes.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Empathie et éducation : Une réponse à un refrain communnConnie Dean, membre du conseil consultatif des jeunes de MCI, s’est assise avec son partenaire masculin, Riley, pour discuter de la contraception masculine, de l’inégalité du fardeau contraceptif et des mesures à prendre. nnChaque fois que je mentionne pour la première fois mon travail avec MCI ou même la notion de contraception masculine à mes copines, je me retrouve avec la même phrase : ‘ Oh, les hommes n’acceptent pas ça, je n’ai pas confiance ‘. J’ai compris – nous sommes des étudiantes avec la vie devant nous, alors cette peur de la grossesse est une question d’instinct de survie. Que ce soit l’expérience ou les normes sociales intériorisées qui rappellent cette peur et le rejet spontané qui en découle, les datas exposent que les gentlemens prendraient la contraception si elle était prêt, et en fait ils la veulent. Maintenant, les statistiques sont une chose, mais dans ma recherche pour apaiser les inquiétudes de mes amis, j’ai cherché à humaniser ce côté de l’argument : Je me suis assis avec mon partenaire ( masculin ), Riley, pour en discuter. nnAyant grandi avec deux sœurs et sa mère, les règles et le corps féminin n’avaient jamais été aussi tabous pour Riley. Cependant, a souligné que les conversations ouvertes que lui et moi avons vis-à-vis de la contraception étaient sa première exposition vis-à-vis. Il admet qu’il n’était ‘ pas au courant, lorsque[il] est arrivé à l’université pour la première fois… de la manière dont le fardeau de la contraception est quasiment entièrement imposé aux femmes ‘. Riley a affirmé que même si ce n’est pas ainsi qu’il devrait être, ‘ la préoccupation directe est au premier plan dans l’esprit d’une demoiselle… c’est pleinement injuste ‘. nnAlors, que peut-on faire exactement pour changer le positionnement des mecs ? Pour Riley, ‘ cela s’avère être un manque total d’éducation… les garçons n’ont pas besoin d’y penser ‘, et que l’éducation dès le plus jeune secteur est sans doute le meilleur moyen d’y résoudre. ‘ Je pense qu’on peut l’enseigner aux hommes, mais pour un truc de longue haleine, on peut espérer qu’il se perpétuera dans une culture au lieu d’enseigner aux hommes après qu’ils aient fait des erreurs, non ? ‘ bien que l’étude de cas de Riley me tranquillise sur le fait que les gentlemens d’âge universitaire peuvent changer d’avis sur le fardeau inégal de la contraception, est naïf de penser que ce serait une solution magique universelle. le dressage du chien : il s’avère que c’est là que nous avons convenu que des progrès pouvaient être élaborés. nnUne fois l’éducation reconnue, Riley avait un point intrigant : ‘ Je pense qu’une autre chose est d’encourager l’empathie… l’empathie est requise à 100 % pour que les hommes comprennent la signification de la ‘ présence ‘ sans plus tarder ou de la possibilité d’une grossesse ‘. Peut-être qu’en tant que femmes, discuter ouvertement certaines difficultés qui accompagnent la contraception enlèverait une section du stigmate qui entoure actuellement la grossesse et encouragerait une plus grande télépathie chez les hommes ? nnC’est vrai, donc l’empathie et l’éducation semblent aller de pair, et sont des solutions à plus long terme. Mais qu’est-ce qu’il pensait être la chose la plus efficiente à court terme pour lui-même et pour les autres ? ‘ 1000 % d’une relation immersive avec une femme. Par exemple, le fait d’être là pendant que vous aviez de grandes douleurs et d’écouter ce que vous deviez surmonter pour trouver[quelle méthode contraceptive] vous convenait le mieux, et la stigmatisation de la femme dans votre vie, tout l’absence de soutien des mecs autour de vous, même des pères et des frères… Je ne savais pas que ça se passait avec mes sœurs ! Cela ne nous vient pas à l’esprit…. ce n’est pas le travail de maman, des sœurs et de la petite connaissance de faire ça. Il s’agit sans doute de créer un espace pour que les pères et les mères puissent enseigner à leurs fils. ‘ Je sais qu’il a raison. Nos parents et nos partenaires sont nos principaux éducateurs, et ce processus éducatif doit donc être un effort conscient parmi nous tous. nnLe fait d’être accueillie dans ma nettoyée sphère a non fermé les yeux de Riley : ‘ être dans une relation hétérosexuelle en tant qu’homme est aussi cette invitation à participer à la discussion avec la femme dans votre vie. Quand on a le regard de l’intérieur, c’est un point de conversation commun. Les conversations que j’écoute, c’est la chose la plus éducative ; voir l’expérience partagée. ‘ Qui aurait cru le pouvoir de l’aération de tous les jours ? ! Accueillir les gentlemens dans nos vies dans ces conversations intimes peut être inconfortable les premiers jours, mais avec la bonne intention et la garantie de respecter la perspective de croissance réelle paraît possible. nnLe dialogue ouvert, l’éducation et l’empathie s’offrent comme des éléments clés pour un changement concret de la responsabilité contraceptive dans la population masculine. Je comprends l’inquiétude et le doute qui accompagnent le fardeau de la procréation chez les femmes, mais je suis sérieusement optimiste à l’idée que ces inquiétudes s’apaiseront au fil des ans et que nous progresserons de plus en plus à proximité de l’égalité en matière de contraception.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Quel est le rapport entre la contraception et Kevin Bacon ? nComment l’augmentation des possibilités contraceptives masculines peut changer le monde, et nous rappelle Kevin Bacon. nnCherchez-vous à avoir un vrai impact mondial sur la santé, l’environnement, l’équité entre les sexes, l’éducation ou tout autre enjeu auquel nous sommes actuellement confrontés en tant que communauté mondiale ? Dans l’affirmative, l’amélioration de la contraception en général et l’augmentation des possibilités contraceptives masculines notamment constituent un moyen efficace d’atteindre cet mission. nn…….. nnAprès avoir passé plus d’une décennie à bosser dans le domaine de la contraception et de la santé génésique, je peux dire, sans exagération, que je pense que la contraception peut jouer une importance dans la résolution de presque tous les problèmes. Je plaisante souvent à ce propos d’une façon ‘ 6 degrés de contraception ‘, pariant que je peux rattacher la contraception à n’importe quel problème mondial en moins de six étapes à la Kevin Bacon loisir ( réellement, je peux sans aucun doute le faire en trois mais je suis fan de me donner une certaine marge de manœuvre ). Le truc, c’est que je crois VRAIMENT que c’est vrai. nnC’est pour cette raison que je suis perplexe à l’idée qu’à l’ère de la philanthropie moderne, avec des philosophies axées sur le talent stratégique, l’investissement d’impact et l’altruisme efficiente, on ne se canalise pas encore plus sur le soutien en investigation et au développement en matière de contraception. C’est peut-être parce que certains pensent qu’il existe déjà suffisamment de techniques contraceptives disponibles, ce qui serait facile à imaginer à première vue ; cependant, même la moindre fouille permettra de comprendre que bon nombre des méthodes existantes pour les femmes sont entachées d’effets secondaires qui rendent souvent leur utilisation dur. ensuite, y a les solutions contraceptives masculines – vous savez, les deux – donc, y a certainement place à l’amélioration. nnAlors pourquoi a-t-il été si difficile de profiter de le soutien nécessaire à la contraception en général et à la contraception masculine surtout ? Comment pouvons-nous articuler visiblement le besoin et l’impact immédiat que l’amélioration des possibilités contraceptives peut avoir, et l’importante occasion d’impact que l’amélioration de l’adoption et de l’observance des contraceptifs peut avoir sur d’une multitude de autres problèmes mondiaux ? nnLes objectifs du développement durable ( ODD ) nnLa première phase de façon à concevoir des problèmes de grande largeur revient à créer une nomenclature et une stratégie communes pour relever les défis qui se posent. C’est exactement ce que les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD ) visent à faire. Créés dans le cadre de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies signée en , les OMD consistaient en 8 secteurs cibles qui formaient ‘… un plan approuvé par tous les pays du monde et toutes les principales institutions de développement des personnes ‘ pour répondre aux besoins les plus critiques des populations les plus pauvres des gens d’ici 2015. bien que nous ayons fait des progrès vers la réalisation des OMD, certains domaines ont mieux réussi que d’autres et y a encore du travail à faire. Ainsi, dans la perspective de 2030, les Objectifs de développement durable ( ODD ) ont été introduits ; un raffinement et une expansion des ODM qui inclut neuf objectifs complémentaires avec une plus grande concentration sur les approches environnementales également ‘… un exemplaire partagé de paix et de prospérité pour les peuples et le monde, maintenant et à l’avenir ‘. nnnFigure 2 : Les objectifs de développement durablenSource : Objectifs des Nations Unies en terme de développement durablenL’investissement dans la R

    La contraception masculine – contraception masculine

    Aujourd’hui, les femmes hommes et femmes disposent d’une grande diversité de méthodes contraceptives, y compris les pilules quotidiennes, les implants, les DIU et autres. Cependant, il n’existe toujours pas de méthode contraceptive équivalente pour les hommes, qui se sont toujours limités au retrait, aux préservatifs et à la stérilisation, ce qui impose le fardeau de la prévention de la grossesse aux femmes. nnUne étude neuve, coparrainée par les Nations Unies et publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, visait à changer cette situation en testant l’innocuité et l’efficacité d’un nouveau contraceptif pour hommes. Il s’agissait d’une étude clinique de période II portant sur 320 hommes en excellente forme. On a injecté aux une combinaison de testostérone et de noréthistérone – un dérivé d’une hormone que l’on trouve dans de nombreuses pilules contraceptives – dans l’espoir que la testostérone supplémentaire enverrait un signal au cerveau pour arrêter la fabrication de testostérone en raison des style déjà suffisants. Par conséquent, la création de sperme diminuerait aussi considérablement, ce qui rendrait les gentlemens temporairement stériles. nnLes premiers retombées étaient très prometteurs et suggéraient que le médicament était très infaillible. Le contraceptif a été efficace à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des hommes, et après que les hommes proposent cessé de bénéficier des injections, la plupart ont recommencé à compter les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines environ. Toutefois, les gentlemens offrent signalé un certain nombre d’effets secondaires négatifs qui ont été jugés trop pour poursuivre l’essai. Les effets secondaires négatifs signalés par les participants comprenaient l’acné, une augmentation de la libido, des problèmes émotionnels, des douleurs au point d’injection et des douleurs sur les fibres musculaires. Un femme a souffert de dépression grave et un autre a tenté de se suicider, bien qu’il ait ensuite été déterminé que cela n’avait aucun rapport avec l’étude. Plusieurs hommes ont abandonné l’étude plus rapidement et, dans les semaines à venir, deux comités indépendants ont décidé d’abréger l’étude. nnCela a suscité une rangée de controverses, car les femmes offrent fait préciser que bon nombre des sensations secondaires signalés étaient semblables ou moins dangeureux que les effets secondaires de nombreuses options contraceptives féminines déjà sur le marché. Cependant, dans le but de comprendre si ces impressions étaient véritablement mineurs ou vraiment pas, il est essentiel de les comparer objectivement avec les datas disponibles sur l’utilisation des contraceptifs des femmes. nnLe contraceptif a été infaillible à 96 % pour prévenir la grossesse chez les partenaires monogames des hommes, et après que les hommes ont cessé de bénéficier des injections, la plupart offrent recommencé à compter les spermatozoïdes fertiles en 26 semaines en moyenne. Dans l’essai sur la contraception masculine, 4, 7 % des mecs offrent connu des sautes d’humeur et 2, 8 %, une dépression. En revanche, lors de l’utilisation d’un DIU, approuvé par la FDA : présentation, 5, 2 % des femmes ont signalé des sautes d’humeur et 5, 4 % des cas de dépression. En plus de ces effets secondaires, les femmes offrent également éprouvé des douleurs abdominales, des kystes ovariens, des maladies de tête, de l’acné et des saignements menstruels abondants. Les DIU peuvent aussi, dans de rares cas, occasionner une septicémie ou percer l’utérus. De même, les pilules contraceptives hormonales sont renommées depuis longtemps pour déclencher des maux de tête, des nausées, des crampes, des infections à levures, des sautes d’humeur et un gain de poids. Plus récemment, une étude de plus d’un million de femmes, publiée dans JAMA Psychiatry, a révélé que les femmes qui utilisaient des contraceptifs hormonaux combinés étaient 23 % plus peuvent se voir prescrire des antidépresseurs. nnAinsi, paraît que les contraceptifs féminins approuvés par la FDA actuellement sur le marché ont des effets secondaires qui sont tout aussi , sinon pires, que ceux subis par les patientes pendant l’essai de contraception masculine injectable. Mais étant donné qu’il n’y a pas d’urgence pour les compagnies pharmaceutiques à construire des contraceptifs masculins, le domaine se contente d’attendre que des méthodes de contraception sûres et énergiques soient développées. actuellement, une méthode non hormonale très prometteuse est à l’étude, appelée Vasalgel, un givre polymère injecté dans les canaux déférents de la personne. Le canal déférent est un tube étroit qui transporte le sperme. Le polymère forme une barrière physique et empêche le passage des spermatozoïdes dans le canal déférent. Cette approche prometteuse est réversible puisqu’une deuxième injection peut répandre ce polymère, ce qui rétablit efficacement l’écoulement du sperme, et pourrait être un premier pas à proximité de l’évacuation d’une partie du fardeau de la prévention de la grossesse chez les femmes. Une pilule contraceptive masculine, en revanche, n’est sûrement pas encore prête avant des décennies.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Être un bon père – et un garçon bonnChacun a une idée différente de la famille. Certaines définitions de la famille n’incluent pas les petits. Pour beaucoup d’entre eux, oui, mais souvent le moment n’est en toute simplicité pas complètement le bon. Les obsérvations minutieuses qui entrent dans la décision d’avoir des enfants sont difficiles, même pour ceux qui les veulent beaucoup. Et la vision de famille, être un bon père – ou un bon homme – devrait être le but idéal. Cependant, à ce stade, les gentlemens doivent faire preuve de inventivité dans la façon dont ils participent avec leurs partenaires à la période pré-papa. nnLes contraceptifs masculins se limitent à des alternatives en panne terme comme les condoms dont le taux d’échec est inacceptable, ou à des alternatives permanentes comme la vasectomie. C’est compliqué d’être un homme bon et de prendre part de manière significative à la planification, et c’est avant même d’en arriver à être un bon père. Male Contraceptive Initiative est une organisation pro-famille qui soutient les hommes et les femmes ayant la capacité de recourir à si et quand avoir une famille. nnEt personnellement, la vision de ma famille inclut au minimum un enfant. nnMon fils Théodore est né en novembre. nnC’est un petit chunkster en excellente forme, que j’aime voir grandir et changer tous les jours. Je comprends que certains trouver ironique le fait que ma famille, qui travaille pour de dernieres nouvelles options contraceptives, ait récemment accueilli un fils dans le monde. Cependant, la mission de MCI n’est pas simplement de réduire le volume de naissances dans le monde, mais d’être sur que les gens offrent les outils nécessaires pour faire leurs propres choix autour d’une famille. nnEt je soutiens mes amis dont la vision d’une famille n’inclut pas les enfants. Je veux qu’ils puissent avoir les outils dont ils proposent besoin pour réaliser leur unité de famille parfaite – la forme. nnLes taux de grossesses tout bonnement non désirées sont très élevés – plus de 50 % aux États-Unis seulement. Et les gentlemens n’ont tout simplement pas le choix de participer à cette conversation de façon équitable. En développant de toutes nouvelles options masculines, nous augmentons la capacité des hommes à être de bons partenaires. Puis, selon leurs conditions et celles de leur famille – de bons pères s’ils le souhaitent. nnÊtre un bon père, c’est enseigner autant que j’apprends. nNous sommes encore loin des techniques masculines sur le marché. En fait, mon fils sera à tous les coups l’un des premiers à pouvoir utiliser de toutes nouvelles alternatives. nnAinsi, ses opinions et celles de ses pairs seront importantes dans la conception de produits pour . Les jeunes d’aujourd’hui sont les utilisateurs de la contraception masculine de demain et le monde évolue rapidement. Leurs perceptions de ce que cela signifie d’être participatif et de ce à quoi ressemblent les alternatives équitables de contraception peuvent être différentes de ce qui existe aujourd’hui. nnJ’espère donc que mon fils aura plus de possibilités que moi. J’espère que le monde de la contraception sera optimisé. Que de nouveaux variété d’hommes et de filles permettront aux familles de choisir de leur propre avenir. Et que j’apprends à mon fils à être un garçon bon, il m’apprendra à être un bon père.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    L’appareil reproducteur masculinnQu’est-ce que le système reproducteur coté masculin ? nPour créer de dernieres nouvelles options contraceptives masculines, nous devons comprendre le système reproducteur masculin. Les mâles hommes proposent des organes reproducteurs ( aussi appelés organes génitaux ) qui sont à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du bassin. Au total, les organes génitaux masculins comprennent quatre parties qui forment le système reproducteur masculin. Ce sont les quatre éléments clés du fonctionnement reproductif masculin : nnles testicules, nle système de conduits, composé de l’épididyme et du canal déférent, nles glandes objets accesoires, qui comportent les vésicules séminales et la prostate, net le pénis. nLes organes génitaux masculins, aussi nommés organes sexy, agissent ensemble comme système reproducteur pour produire et libérer du sperme contenant du sperme. Le sperme dans le sperme peut féconder un ovule ou un ovule pour se fournir un bébé ( nommé création ). nnLa contraception ou contraception est une méthode utilisée pour prévenir l’élaboration lorsqu’une personne ou un couple veut être sexuellement actif mais n’est pas prêt à fonder une famille. La contraception hormonale féminine est basée sur l’interruption du cycle menstruel. Parce que les spermatozoïdes sont produits en permanence, n’y a pas de cycle reproductif masculin semblable à interrompre. nnHistoriquement, les méthodes contraceptives masculines étaient axées sur une section du système reproductif coté masculin, à savoir l’arrêt complet de la réalisation de sperme. de nos jours, les chercheurs se concentrent sur la fonction du sperme en l’occurence que sur l’arrêt de la fabrication de spermatozoïdes. Des exemples de changements fonctionnels dans le système reproducteur masculin comportent la prévention de la swim des spermatozoïdes et la prévention de la fécondation d’un ovule par les spermatozoïdes. nnEn savoir plus sur les solutions contraceptives masculines dans le pipeline de R

    La contraception masculine – contraception masculine

    10 Faits sur les gentlemens et la vasectomienLa vasectomie et les condoms sont les seules possibilités actuelles de contraception masculine. nLa forme la plus célèbre de contraception masculine à action prolongée est la vasectomie. malheureusement, les vasectomies ne sont pas considérées comme vraiment réversibles. Les chercheurs travaillent actuellement sur des appareils d’occlusion vasculaire qui seront vraiment réversibles à l’avenir. par ailleurs, d’autres alternatives contraceptives masculines sont en cours d’élaboration. nnEn attendant, voici 10 faits sur la forme la plus crédible de contraception masculine qui existe aujourd’hui. nn nn10. Les vasectomies sont en général très sécurisant et les complications sont peu communs. nn9. Les hommes qui éprouvent une vasectomie disent qu’ils se sentent plus libres lorsqu’ils proposent des relations sexuelles avec leur partenaire parce qu’ils n’ont pas à craindre une grossesse non planifiée. nn8. La vasectomie est une simple procédure ambulatoire. nn7. Environ un demi-million de mecs se font opérer tous les ans aux États-Unis – Ils sont d’autant plus aimé à l’époque de la folie de mars, où les gentlemens peuvent se entretenir en regardant le tournoi de la NCAA. nn6. La vasectomie n’affecte pas la production de sperme. Au lieu de cela, empêche le déplacement des spermatozoïdes d’être mélangés à d’autres fraîches séminaux. Les hommes qui proposent des vasectomies proposent encore des orgasmes normaux ! nnnn5. Il est possible d’inverser une vasectomie si un homme change d’avis plus tard et fait le choix d’avoir des enfants. Cependant, le taux de réussite de l’inversion peut varier entre 40 et 90 %. Les chercheurs agissent sur des dispositifs occlusifs qui se passent comme une vasectomie, mais qui sont vraiment réversibles. En fin de compte, seulement 3 à 5 % des mecs demandent une inversion. nn4. La vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle, la libido ou la vie sexuelle de l’homme. nn3. L’intervention et le rétablissement sont couramment indolores, et les gentlemens traversent en règle générale des effets secondaires minimes, s’il y a lieu. nn2. Les vasectomies sont énergiques à 99% pour prévenir les grossesses non désirées. nn1. Chaque année, des mecs et des femmes du monde entier célèbrent la Journée internationale de la vasectomie. nn nnL’Initiative contraceptive masculine offre de toutes nouvelles possibilités aux . nAlors qu’à l’heure actuelle, les gentlemens ont peu d’options contraceptives, l’Initiative contraceptive masculine finance la géolocalisation sur les possibilités masculines réversibles, non hormonales et à action prolongée. En fin de compte, nous recherchons un menu de possibilités qui répond aux besoins des mecs et des femmes. Joignez-vous à nous.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Pourquoi la contraception masculine : Dr John AmorynLa population mondiale déborde sept milliards d’habitants, accroit de 70 millions annuellement et atteindra sûrement neuf à 10 000 000 000 en 2050 ( 1 ). La croissance démographique est l’une des majeures causes de la dégradation de l’environnement et de la souffrance humaine due à la pauvreté et à la faim ( 2 ). Une grande partie de cette croissance démographique est involontaire. En 2008, 41 % de toutes les grossesses dans les pays n’étaient pas planifiées et vingt pour cent de toutes les grossesses se sont terminées par un avortement, entraînant 47 000 décès maternels dus à des avortements tout bonnement non médicalisés ( 3, 4 ). Aux États-Unis, le taux de grossesses vraiment pas désirées est de 48 % et 18 % de toutes les grossesses se terminent par un avortement, ce qui représente 1, 1 million d’avortements par an ( 3 ). nnCe taux cher de grossesses tout bonnement non désirées est dû à une utilisation et/ou un accès inadéquats aux méthodes de contraception. L’accès à la contraception réduit vraiment la croissance démographique et les taux d’avortement, ce qui se traduit par des améliorations positives de la santé néonatale et maternelle ( 5 ). outre l’atténuation de la croissance démographique internationale, solliciter la contraception moderne et à de meilleurs soins de clinique sur la planète entier permet d’éviter 1, 7 million de décès néonatals et 251 000 décès maternels chaque année ( 5 ). Par conséquent, il y a un large besoin d’un meilleur accès aux contraceptifs , d’une meilleure dressage en matière de contraception et d’un plus grand volume d’options contraceptives, tant aux États-Unis que dans les pays. nnAux États-Unis, 30 % de toute la contraception actuellement exercée est pilotée par un homme, vingt pour cent de tous les paires utilisant des préservatifs et 10 % des couples ayant recours à la vasectomie ( 6 ). Ces deux méthodes de contraception masculine exposent des inconvénients importants. Les préservatifs, tout en présenter une certaine sécurité contre les infections sexuellement transmissibles, proposent une efficacité contraceptive marginale ( 7 ), et la vasectomie, qui est onéreuse et difficile à inverser efficacement, est envisager comme une méthode de contraception masculine irréfragable à plus juste titre ( 8 ). Un contraceptif masculin réversible serait bien accueilli par une grande majorité d’hommes ( neuf, 10 ) et aurait un profit marqué pour réduire le taux de grossesses non désirées, la croissance vraiment pas désirée de la population et leurs sensations. nn———–nnLe Dr John Amory est professeur de médecine à l’Université de Washington, où ses études portent sur le développement de nouvelles formes de contraception masculine. La Dre Amory siège autant au conseil consultatif de l’Initiative sur la contraception masculine.