• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin injection – vasectomie chez lhomme

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Contraception masculine : quelles sont les méthodes disponibles en France ? nSlip chauffant, injections de testostérone… plusieurs contraceptions masculines sont difficilement accessibles en France et aussi très méconnues. nnCinquante ans après la loi Neuwirth, légalisant en France la fabrication et la mise à disposition de contraceptifs, en dépit d’un modèle en évolution, le poids du contrôle des naissances repose encore majoritairement sur les épaules des femmes. nnDepuis le premier janvier 2017, le Planning familial propose, à , des de consultation groupées adressées aux hommes. Mais celles-ci n’attirent pas les foules. « Les premiers mois, y avait une personne par consultation, ces derniers temps, on est entre trois et quatre », pense Caroline Rémy, coprésidente du Planning de famille. nnLors des consultations, les gentlemens recherchent avant tout « une méthode un petit peu plus crédible que le préservatif, qui peut craquer de temps en temps », poursuit Caroline Rémy : nn« Ils veulent aussi offrir la contraception avec leur femme et être une forme de soutien dans les solutions contraceptives. »nnLire ( en édition abonnés ) : 50 ans après l’autorisation de la pilule, trois générations de filles livrent leur expériencenToujours pas de pilule pour les hommesnIl faut dire que les alternatives au préservatif ne sont pas encore largement popularisées. La pilule contraceptive, qui représentait encore en 2016 le principal moyen de contraception d’une demoiselle sur deux, selon l’Institut national d’études démographiques ( INED ), n’existe toujours pas pour les hommes. « Je pense qu’il n’y a pas un afflux de demandes et de ce fait les laboratoires ne se penchent pas vraiment sur la question », juge Mme Rémy. nn« On a grandement les moyens scientifiques de réaliser la pilule pour homme », garantit quant à elle Cécile Ventola, chercheuse à l’INED, qui note un intérêt au statu quo et une frilosité des laboratoires pharmaceutiques. nn« Toutes les innovations en matière de contraception féminine qui offrent été réalisées dans les dernières décennies n’ont pas été chaussées par l’industrie pharmaceutique mais par des organismes publics : anneau vaginal, stérilet hormonal, etc. »nnPour Pierre Colin, cofondateur de l’Association pour la recherche interne et le développement de la contraception masculine ( Ardecom ), s’agit d’un faux soucis : nn« Pourquoi une pilule ? On définit les femmes parler de leur contraception, elles en ont marre de leur pilule et le stérilet en cuivre a beaucoup de succès à cause de ça. »nn« Depuis quarante ans, on a deux types de contraception — trois avec la vasectomie — et on est une centaine d’hommes “contraceptés” en France. »nnLire : Apogée et déclin de la pilule, tabou de la stérilisation : 50 ans de contraception en FrancenL’injection d’hormonesnPeu médiatisée, la contraception hormonale masculine a pour objectif de des injections toutes les semaines de testostérone. Une méthode qui, en plus d’être méconnue, est lente à se poser. « il est important de réaliser des spermogrammes [au cours du traitement], déjà ça va rebuter certains qui ne vont pas se compliquer la tâche », dit la coprésidente du Planning familial. il faut attendre jusqu’à trois mois pour l’arrêt de la constitution de spermatozoïdes : nn« Le cycle masculin ne se stoppe pas aussi rapidement que le cycle féminin. Les trois premiers mois, vous n’êtes pas réellement “contraceptés”. »nnAu cours de l’utilisation, les piqûres sont autoadministrables et coûtent « 10 € de façon hebdomadaire en pharmacie », précise Pierre Colin. Ce traitement hormonal est réversible mais, là encore, il faut attendre trois mois pour pouvoir à nouveau procréer. nnCe traitement doit impérativement faire l’objet d’une discussion préalable avec un professionnel de santé. L’Organisation internationale de la santé ( OMS ) recommande un usage limité à dix-huit mois, et réservé aux « hommes de vingt cinq à quarante cinq ans n’ayant pas certains antécédents ( cardiovasculaires, hépatiques, de cancers, d’obésité, psychiatriques, etc. ) ou ne absorbant pas de tabac », rappelle l’Agence nationale de sécurité du médicament ( ANSM ). nnLe « slip chauffant »nUne autre méthode, désignée « contraception masculine calorifique », a pour but de une légère augmentation de la chaleur des testicules, « méthode qu’on appelle de plus “slip chauffant” », précise Caroline Rémy. Il s’agit donc d’un sous-vêtement approprié qui place les testicules dans une certaine position pour les chauffer. Le prix ? « Cinq € de plus qu’un slip normal », répond Pierre Colin. il faut porter ce sous-vêtement sept jours sur sept, et quinze heures par 24h. Là encore, la méthode est réversible mais met jusqu’à trois mois pour devenir infaillible ou cesser de l’être. nnPour la contraception thermique comme hormonale, le nombre d’utilisateurs est vague : « Je pense que ça se compte sur les doigts d’une main, sans doute deux, dit Cécile Ventola. Les usagers possibles ne savent pas que ça existe et les médecins tout bonnement non plus », regrette la chercheuse. nnAttention, le « slip chauffant » n’est pas une méthode acceptée par l’OMS, et l’Agence nationale de santé publique ( ministère de la santé ) fait savoir au Monde qu’elle refuse de prendre position sur son efficacité contraceptive et d’en faire la remise pour le moment. Santé publique France déclare cependant suivre les travaux de l’Ardecom, « interlocuteur privilégié sur la méthode en France ». Les analyses sur cette méthode sont, pour le moment, limitées. « On doit le porter tout le temps, et ce n’est pas crédible », disait l’urologue Didier Legeais sur Franceinfo. nnLire : Une enquête sur la contraception confirme la désaffection pour la pilulenLa stérilisation reste taboue en FrancenEnfin, l’ultime moyen de contraception masculine, la vasectomie, est également très peu répandu en France, où la stérilisation est autorisée depuis 2001. Elle concerne en moyenne mille hommes en France, selon l’Ardecom et le Planning de famille. Il s’agit d’une démarche des canaux déférents qui amenent les spermatozoïdes, rendant ainsi l’homme désinfecté. nnCette méthode n’est pas toujours réversible, aussi les hommes qui y ont recours ont-ils la possibilité de congeler du sperme gratuitement avant l’opération. Selon Pierre Colin, elle est pratiquée par « une cinquantaine de médecins » en France. « L’Angleterre est beaucoup plus en avance et a beaucoup plus accès à la vasectomie, qui est proposée dans beaucoup de centres et par beaucoup plus de praticiens qu’en france », dit Caroline Rémy. nnPour construire l’accès et appeler la stérilisation, faudrait « un changement de mentalités large », estime la coprésidente du Planning de famille, tandis que la plupart des personnes interrogées rappellent les sensations d’une politique nataliste française, couplée à un manque de sensibilisation parmi les professionnels de santé. Contre les préjugés, Pierre Colin rappelle que l’érection et la libido ne sont en rien affectées par cette opération.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Contraceptif coté masculin : Où est-il ? Où est-il ? nLa conversation autour de la contraception masculine a été qu’elle sera prêt ‘ bientôt ‘. De nombreux articles ( comme par exemple celui-ci, cela et ceci ) remontant au début des années proposent dit qu’une pilule pour est en cours de préparation. Si l’on en croit le calendrier promis, nous devrions tous pouvoir déjà acheter et utiliser des contraceptifs masculins. Pourquoi on ne peut pas ? nnMCI a récemment mené une enquête auprès d’utilisateurs possibles de contraceptifs masculins, et l’une des majeures conclusions de l’enquête est que tous les sexes veulent véritablement plus d’options de contraception pour . Le but de cette page est de transmettre des informations sur la manière dont un médicament est mis sur le marché et pourquoi les contraceptifs masculins sont encore en développement. nnI. LE PROCESSUSnnLe process de mise au point d’un médicament est une épreuve longue, fastidieuse et coûteuse qui tente de répondre aux interrogations ci-après : nnComment un contraceptif pourrait-il être infaillible ? nQuelle pilule/dispositif/dispositif/approche peut marcher comme contraceptif ? nEst-ce que cela marche dans les tentatives sur les animaux ? nPourrait-il s’agir d’une véritable pilule, d’une injection ou d’un implant… ? nEst-il sûr, efficace, faisable et fiable ? nEst-il infaillible chez l’homme, avec un minimum d’effets dangeureux ? nLe cheminement de développement de la contraception masculine peut changer et n’est pas souvent linéaire, mais ce qui suit est une route représentative pour certaines possibilités contraceptives masculines. nnII. DÉVELOPPEMENT DE MÉDICAMENTSnnL’Aha ! MomentnnnUn chercheur dans un laboratoire trouve une fonction ou un défaut cellulaire : une composante de la réplication qui, lorsqu’elle manque, semble rendre les hommes infertiles. Nous appellerons ça la ‘ cible ‘. nnChronologie : C’est toujours le cas avec différents solutions potentielles différentes sur lesquelles différents chercheurs travaillent. nnMais est-ce que ça marche ? nnnLe chercheur teste un animal ( souvent une souris ) dont le système reproducteur présente des spécificités semblables à celles de la personne. Ils veulent savoir si leur cible peut être modifiée d’une manière ou d’une autre pour rendre l’animal infertile, car si cela marche chez l’animal, cela peut vouloir dire que cela fonctionnera chez les hommes. Ils aussi essayer des échantillons de sperme relationel à ce stade. nnChronologie : Des mois à plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : il y a beaucoup d’exploration dans différents laboratoires à ce stade, et de nombreux chercheurs explorent les solutions qu’ils offrent trouvées. nnCible FaisabiliténnnLe chercheur commence à construire le contraceptif qu’un femme prendra dans le futur. Dans ce processus, ils essaient de trouver un choix de modifier, de faire vérifier et de mettre en route l’infertilité en se servant de leur cible, d’une manière qui peut être transmise à une personne. Le médicament peut-il être absorbé par le groupe ? Comment pourrait-il être transmis…. sous forme de pilule ? Un coup de feu ? Un patch cutané ? nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : beaucoup de choses ! Certains que le MCI finance : Catsper et SLO3. Ces deux éléments influencent sur la motilité des spermatozoïdes. nnEn sommes-nous sûrs ? nnnDe nombreux tentatives sont effectués sur des animaux et dans des systèmes qui représentent la reproduction humaine afin d’être certain que le médicament fonctionne convenablement et qu’il est sûr et viable également contraceptif. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des dizaines de dizaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : HIPK4, que MCI finance. Cela affecte la production de sperme. nnEst-il sécurité ? nnnLe chercheur peaufine d’autant plus le médicament afin d’être sur qu’il est sécurité. Ils choisissent de plus la bonne forme posologique, comme une pilule, un vaccin ou un implant, et s’assurent que la posologie, la durée d’action et l’efficacité sont exactes. S’il y a d’autres spécificités importantes du médicament, comme la réversibilité, qui peuvent aussi être testées maintenant. En fin de compte, les chercheurs s’assurent que le médicament est conforme aux normes rigoureuses de la FDA américaine pour approbation. nnChronologie : Plusieurs années. nnCoût : Des centaines de milliers à des centaines de milliers. nnMéthodes à ce stade : Eppin ( motilité du sperme ) Echo-VR/Adam ( bloque les canaux déférents ), VasDeBlock ( bloque les canaux déférents ), Vasalgel ( bloque les canaux déférents ). nnIII. ESSAIS CLINIQUESnnÇa marche ! Mais…. est-ce que ça marche chez les gens réels ? nnSi les étapes ci-dessus démontrent que le médicament est sûr, efficiente et qu’il possède une posologie et une forme posologique fiables, le chercheur présente une demande de drogue nouvelle de recherche, ce qui lui permet de passer aux études sur des hommes. Parce qu’ils peuvent faire beaucoup de sous avec un médicament qui peut être acheté plus tard, les investisseurs et les compagnies pharmaceutiques apprécient dans certains cas venir et investir quelque part dans le process dans les paragraphes suivants. nnEssai clinique de phase InnC’est la première fois qu’un chercheur teste son médicament sur de vrais hommes. À ce stade, ils veulent voir si le contraceptif a des impressions secondaires à différentes doses et comment est manipulé par l’organisme. la plupart des médicaments vont de l’avant depuis cette étape. nnChronologie : Mois à 2 ans. nnCoût : 2-5 millions. nnMéthodes à ce stade : Bambang Prajogo ( résultat sur la motilité ou la fécondation des spermatozoïdes ) est essayé dans l’équivalent de cette étape en indonésie, mais il ne sera pas prêt aux states avant d’avoir suivi le process américain, H 11-beta-mntdc, DMAU. nnEssai clinique de phase II

    La contraception masculine – contraception masculine

    présentez contraception avec votre partenaire : Quelles sont les alternatives ? nCe billet de site invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, physique et sexuelle des mecs. Il croit que le sentier vers le vrai commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les discussions est la meilleure façon de créer une liaison étroit et solide. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de porno, mais la conversation est plus conséquente que les postures et préférences préférées. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les méthodes les plus confortables, énergiques et préférées ? Trop souvent, on présume que l’homme portera simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les possibilités véritables et quels sont les possibilités et les problème technique de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs ont toujours été la forme de contraception la plus courante chez les gentlemens. Cela est dû au fait qu’ils sont largement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque actuel de possibilités différentes dans le secteur de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être appréhendés comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les hommes à penser que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront beaucoup un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 82 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’employer des préservatifs, assurez-vous de les utiliser correctement pour éviter les grossesses tout bonnement non désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( autant appelés préservatifs féminins ) sont aussi une option, mais ils offrent un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles demandent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et dans certains cas une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports porno pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme pourrait faire l’amour avec un préservatif vraiment désagréable, mais également créer des problèmes de santé. Une émotion au latex peut ne se manifester qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir employé des condoms. bien que les préservatifs soient une technique familière pour les rapports sexy protégés, il est decisif de parler ouvertement tout bonnement non seulement des possibilités, mais aussi des risques qui accompagnent leur utilisation également couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour femmes font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut facilement supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement vingt cinq, neuf % des femmes emploient la contraception orale, tandis qu’une autre enquête récente a révélé que cet âge % des femmes proposent déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter au cours des trois recentes années. nnAu dire de tous, la pilule est efficiente à quasiment 100 %, lorsqu’elle est utilisée convenablement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent réellement la peine. Certaines marques préférées de contraception orale ne sont pas couvertes par certains programmes alimentaires . Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives offrent leurs sensations secondaires communs ; est donc important que les femmes trouvent celle qui leur convient le mieux. nnActuellement, il n’y a pas d’options contraceptives orales pour les hommes, ce que nous trouvons inacceptable. malgré que le moteur de recherche soit en cours depuis un laps de temps déjà, a fallu lutter pour que toute solution viable soit mise en marché. jusqu’à ce que cette option soit disponible dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à votre aise avec la contraception et qu’elle est au commun de tout effet secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de constater que l’une des formes les plus courantes de contraception, tant pour les hommes que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive crédible est si forte que nous demeurons prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et pourtant la ligature des trompes est la seconde forme de contraception la plus célèbre aux États-Unis. La vasectomie, bien qu’elle soit vue comme une intervention beaucoup plus sûre, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins moderne. Pourtant, plus de 500 000 hommes par an choisissent encore de se faire opérer. nnBien qu’une vasectomie soit juger comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans danger. Des études scientifiques antérieures proposent tenu un lien statistique entre les personnes ayant subi une vasectomie et les hommes qui développent un cancer de la prostate dans les semaines à venir dans leur vie. par ailleurs, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les effets psychologiques possibles de l’opération peuvent dans certains cas apporter une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est sûrement problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter longtemps ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous faites ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le constater, aucune de ces possibilités n’est parfaite ; elles ont toutes leurs possibilités et leurs contraintes. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, non hormonal et réversible pour les gentlemens, qui nous permettra d’élargir cette conversation en plus de ce que nous savons actuellement. Augmenter le nombre de techniques contraceptives dans le futur apportera aux paires un plus grand éventail d’options et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus pertinente et la plus sûre pour votre santé et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Une pilule contraceptive masculine a passé avec succès la première série d’essais cliniques, ce qui donne de l’espoir pour des options de contraception moins permanentes pour les hommes – et potentiellement uniformiser les règles du loisir lorsqu’il s’agit de prévention des grossesses. nnAux États-Unis, en moyenne 40 % des grossesses ne sont pas planifiées. Cela s’explique en partie par le fait que la société impose injustement que les femmes sont les premières responsables de la prévention de la grossesse et de la planification de famille. Historiquement, les alternatives de contraception pour les hommes n’ont pas toujours été optimales : nnAbstinence ( impossible ) nPréservatifs ( pas fiables à 100 pour cent ) nLa méthode du retrait ( inefficace ) nVasectomie ( potentiellement permanente et un peu effrayante pour beaucoup d’hommes ) nLa pilule contraceptive masculine pourrait offrir une option plus souple pour les hommes tout en renforçant deux faits importants : les hommes et les femmes sont tous deux responsables de la contraception et les hommes jouer une responsabilité plus actif et plus satisfaisant dans leur santé reproductive. nnComment marche la pilule contraceptive pour ? nDimethandrolone undecanoate ( DMAU ) est une pilule à prise unique quotidienne qui supprime deux types d’hormones mâles – l’hormone folliculostimulante ( FSH ) et l’hormone lutéinisante ( LH ) – pour diminuer simultanément la création de testostérone et de sperme sans déclencher de symptômes de faible testostérone ( faible-T ). nnLes données d’une étude publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism montrent que le DMAU, la contraception orale actuellement évaluée, a le potentiel pour y parvenir. Quatre-vingt-deux âgés de 18 à 50 ans ont reçu de manière aléatoire un placebo ou une des trois doses de la pilule 28 jours. Ceux qui offrent pris la dose la plus supérieur ( 400 mg ) avaient des taux plus faibles de testostérone, de FSH et de LH. Cependant, l’étude n’a pas mesuré le nombre de spermatozoïdes. nnContraceptifs oraux masculinsnLes impressions sur une longue période d’une pilule contraceptive masculine sont encore à l’étude. nCertains joueurs ( y compris certains sur le placebo ) offrent signalé des impressions secondaires légers, comme : nnAcnénMaux de têtenDysfonction érectile légèrenDiminution de la libidonFatiguenGain de poids de 5 lb ou moinsn Les prochaines phases de l’étude du DMAU seront de mesurer s’il supprime extrêmement la fabrication de spermatozoïdes. Les données initiales montrent que c’est possible. Cependant, le corps a besoin de jours pour réaliser du sperme, et des essais plus longs sont nécessaires pour confirmer si la constitution de sperme peut être arrêtée totalement. nnDe plus, nous devrons découvrir ses impressions à long terme sur le corps. Par exemple, nous ne savons pas encore si le DMAU peut causer des problèmes de dépression ou augmenter le risque de caillots sanguins comme la pilule contraceptive , ou s’il peut endommager le foie, les reins ou d’autres organes qui aident à décomposer le médicament. nnPourquoi ne pas supporter une vasectomie ? nL’efficacité de la vasectomie est comparable à celle du dispositif intra-utérin effeminé ( DIU ) avec un taux d’échec inférieur à 1 %. L’intervention peut être réversible sous les soins d’un chirurgien formé par la fraternité. Toutefois, l’inversion n’est pas garantie. nnMoins de 15 ans après l’intervention chirurgicale, le taux de réussite de l’inversion se trouve souvent entre 95 et 98 pour cent. Cependant, après 15 ans, le taux de réussite chute à 60 ou 70 p. 100. Et le taux d’obtention d’une grossesse après une inversion est beaucoup plus faible, soit 40 à cinquante pour cent. nnEn tant que spécialisé dans l’infertilité masculine et urologue, je vois souvent des hommes dans la vingtaine qui ne veulent pas d’enfants . Lorsqu’ils exigent une vasectomie, tout ce que nous pouvons faire est de leur conseiller de considérer la permanence de la décision. À l’avenir, le DMAU pourrait être une option contraceptive efficace qui permettrait plus de souplesse et réduirait l’infertilité potentielle dans les semaines à venir dans la vie. nnAméliorer la santé des jeunes hommesnLes jeunes adultes ne consultent pas le milieu médical aussi souvent qu’ils le devraient peut-être. Pour les femmes, le recours aux soins de santé intervient dans certains cas parce que l’accès à des solutions contraceptives fiables est limité si elles ne le font pas. Mais, de plus en plus, y a une tendance à ne pas lier les visites chez le médecin à l’accès à la contraception. nnCela pourrait être bénéfique pour leur santé globale de plusieurs méthodes. Ils auront l’occasion de jouer une importance plus actif dans leurs soins en posant des questions et en étant plus proactifs. deuxièmement, les corps médicaux peuvent réaliser des soins préventifs et des préoccupations que les hommes ne soulèvent pas avant d’être en état de crise, comme l’hypertension artérielle, la dysfonction érectile, la baisse de libido et d’autres problèmes courants qui peuvent être évités ou gérés. nnLe démarrage commercial de ( pilule anticonceptionnelle pour hommes ) pourrait prendre une décennie ou plus, mais il est appréciable de voir la recherche géolocalisée poursuivre de dernieres nouvelles options de traitement qui avantagent une responsabilité partagée en terme de contraception ‘. nnTolulope Bakare, M. D. nSi le DMAU marche comme un contraceptif effeminé, les gentlemens peuvent stopper de le prendre et reprendre la réalisation de sperme quand ils sont prêts à devenir pères. Le but ultime est de créer une version injectable du médicament afin que les personnes n’aient pas à se rappeler de prendre une pilule quotidienne. nnÀ l’avenir, les ados pourront sans doute aussi prendre du DMAU. beaucoup de parents mettent déjà leurs demoiselles adolescentes sous pilule pour prévenir les grossesses et aider à régulariser les règles sporadiques ou abondantes. Cependant, il sera toujours important d’employer des préservatifs pour prévenir les infections sexuellement transmissibles. nnLe lancement commercial du DMAU peut prendre une décennie ou plus. Pendant ce temps, est confortable de voir la recherche géolocalisée poursuivre de dernieres nouvelles possibilités de traitement qui avantagent la responsabilité partagée en terme de contraception. Il se peut que les femmes n’aient plus à assumer l’entière responsabilité des formes de contraception réversibles et très énergiques. Le fait que cette pilule soit à l’étude offre des possibilités aux patients dans diverses occasions, et le changement de psychologie est motivant. nnTenez-vous au courant des dernieres nouvelles sur les soins de santé. Abonnez-vous à notre blog dès maintenant.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Spermatogenèse – Mécanismes de la contraception masculinenLe système reproductif humain est un ensemble sophisitiqué de éléments interdépendants, dont beaucoup sont nécessaires à une fertilité soutenue. En interrompant ne serait-ce qu’un seul de ces process obligatoires, nous pouvons trouver de toutes nouvelles façons de créer des contraceptifs vraiment pas hormonaux excitants pour les hommes. L’un des mécanismes est la création de spermatozoïdes, ou spermatogenèse. nnPas de spermatogenèse, pas de spermatocytes, pas de spermatozoïdes, pas de spermatozoïdes. nLa spermatogenèse est la conception de spermatozoïdes matures depuis cellules germinales. Les cellules germinales précoces, appelées spermatogonies, résident à la périphérie des tubules séminifères du testicule. Cette population a à la fois des cellules souches et des spermatogonies de différenciation, qui essuient une série de divisions mitotiques pour amplifier le nombre de cellules. Les cellules germinales entrent alors dans la méiose, la seconde phase de la spermatogenèse, et sont appelées spermatocytes. Pendant la méiose, la recombinaison génétique se produit et les spermatocytes essuient deux divisions qui divisent par deux le volume de chromosomes présents dans chaque cellule. nnspermatogenèse de la cellule germinale au spermenLe processus de spermatogenèse, qui commence avec une cellule souche spermatagonale et se termine avec plusieurs spermatozoïdes complètement formés. Photo adaptée d’OpenStax College distribuée sous licence CC-BY 3. 0. nPendant la spermiogenèse, période finale de la spermatogenèse, les cellules germinales haploïdes ( spermatides ) essuient d’importants changements et ressemblent d’autant plus à ce que nous appelons le sperme classique, avec des queues et autres structures comme l’acrosome. nnEnfin, les spermatozoïdes vraiment pas mobiles sont transportés à proximité de l’épididyme. Les spermatozoïdes endurent un process d’affinage pendant leur transit dans l’épididyme. En conséquence, ils acquièrent la capacité de mobilité vers l’avant et deviennent capables de fécondation. nnUne manière d’influencer la spermatogenèse est de manipuler les niveaux d’hormones. Des essais cliniques sont en cours sur la fabrication de contraceptifs hormonaux masculins, mais il existe de multiples approches non hormonales pour arrêter la spermatogenèse ou interférer avec la maturation épididymique. nnUn médicament qui stoppe la spermatogenèse aurait des particularités avantageuses, y compris un temps d’apparition potentiel de 2 à 3 mois. C’est parce qu’il faut un laps de temps pour que les spermatozoïdes se développent et se préparent à l’action, mais également après avoir cessé la spermatogenèse, tous les spermatozoïdes existants dans le pipeline resteraient encore. nnMCI a financé des projets dans cette activité, comme par exemple Gunda Georg à l’Université du Minnesota et son métier sur TSSK1/2. D’autres projets dans des institutions du dans le monde se concentrent sur diverses approches pour perturber temporairement la spermatogenèse ou la maturation épididymique afin d’invalider la constitution de spermatozoïdes fonctionnels. nnIl y a plus d’une façon de contracepter. nLa duplication est une machine grande et difficile, avec de nombreuses méthodes d’ajouter un frein temporaire sur le cheminement. La prévention de la spermatogenèse est l’un des moyens de produire la prochaine génération de contraceptifs masculins. D’autres projets axés sur la prévention du transport, de la motilité et de la fécondation des spermatozoïdes sont en cours de réalisation. nnEnsemble, nous espérons que ces sociétés spécialistes créeront de nombreuses formes de contraception masculine avec des types de produits variés qui répondent aux besoins d’un plus grand volume d’utilisateurs. nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    L’an dernier, le contraceptif masculin injecté a fait l’objet d’essais très réussis qui proposent divulguer qu’il était efficiente à 96 % pour prévenir la grossesse parmi les 320 femmes qui l’ont exploité sur une période d’1 année. C’est en réalité plus efficace que les contraceptifs aimé comme les préservatifs féminins, les diaphragmes et les capuchons. nnL’essai clinique de ce contraceptif masculin a été interrompu car 20 des hommes proposent trouvé les sensations secondaires de l’injection insupportables. Cependant, comme beaucoup de femmes l’ont souligné, ces impressions secondaires sont les mêmes que ceux que les femmes doivent éprouver lorsqu’elles prennent des contraceptifs oraux comme la pilule. nnL’arrêt prématuré de cet essai réussi et prometteur pour ces raisons nous amène à nous interroger sur le rôle des préjugés sexistes dans le contrôle des naissances : pourquoi les femmes ont-elles dû faire face à des effets secondaires potentiellement débilitants pendant des années sans autre recherche pour les atténuer ? La affliction masculine est-elle prise plus au sérieux que la souffrance ? de multiples personnes proposent de plus fait valoir que les femmes assument injustement le fardeau de la contraception et que la réaction indésirable à la possibilité d’une contraception masculine en est la preuve. nnLes candidats à la littérature anglaise voudront sans doute se demander si les représentations de la affliction féminine dans la littérature comme étant ‘ irrationnelle ‘ offrent contribué aux idées sexuées de la douleur et de la douleur dans la société en général. Les élèves en médecine et en sciences biomédicales pouvaient déterminer les retombées des essais de contraception sur des femmes depuis les années 1960. Pour les étudiants emballés par l’HSPS, l’archéologie et l’anthropologie, ou l’histoire, peut être nécessaire de faire une lecture plus très large des biais de le moteur de recherche interne scientifique et des façons dont les découvertes spécialistes proposent souvent contribué à légitimer des constructions sociales.

    La contraception masculine – contraception masculine

    10 Faits sur les hommes et la vasectomienLa vasectomie et les condoms sont les seules alternatives actuelles de contraception masculine. nLa forme la plus populaire de contraception masculine à action prolongée est la vasectomie. malheureusement, les vasectomies ne sont pas considérées comme réellement réversibles. Les chercheurs travaillent actuellement sur des dispositifs d’occlusion vasculaire qui seront très réversibles à l’avenir. par ailleurs, d’autres options contraceptives masculines sont en cours d’élaboration. nnEn attendant, voilà 10 faits sur la forme la plus crédible de contraception masculine qui existe aujourd’hui. nn nn10. Les vasectomies sont souvent très sûres et les complications sont peu communs. nn9. Les hommes qui éprouvent une vasectomie disent qu’ils sont plus libres lorsqu’ils ont des relations sexuelles avec leur partenaire parce qu’ils n’ont pas à craindre une grossesse tout bonnement non planifiée. nn8. La vasectomie est une simple procédure ambulatoire. nn7. Environ un demi-million de gars se font opérer tous les ans aux États-Unis – Ils sont d’autant plus populaires à l’époque de la folie de mars, où les hommes peuvent se entretenir en regardant le tournoi de la NCAA. nn6. La vasectomie n’affecte pas la création de sperme. Au lieu de cela, il empêche le déplacement des spermatozoïdes d’être mélangés à d’autres actives séminaux. Les hommes qui offrent des vasectomies offrent encore des orgasmes normaux ! nnnn5. Il est possible d’inverser une vasectomie si un garçon change d’avis ultérieurement et décide d’avoir des enfants. Cependant, le taux de réussite de l’inversion peut changer entre 40 et 90 %. Les chercheurs travaillent sur des dispositifs occlusifs qui agissent comme une vasectomie, mais qui se veulent véritablement réversibles. En fin de compte, seulement 3 à 5 % des mecs demandent une inversion. nn4. La vasectomie n’affecte pas la utilisation sexuelle, la libido ou la vie sexuelle de l’homme. nn3. L’intervention et le rétablissement sont habituellement indolores, et les hommes ressentent généralement des sensations secondaires minimes, s’il y a lieu. nn2. Les vasectomies sont énergiques à 99% pour prévenir les grossesses tout bonnement non désirées. nn1. Chaque année, des hommes et des femmes du dans le monde célèbrent la Journée internationale de la vasectomie. nn nnL’Initiative contraceptive masculine offre de dernieres nouvelles possibilités aux hommes. nAlors qu’à l’heure courante, les gentlemens proposent peu de possibilités contraceptives, l’Initiative contraceptive masculine finance la recherche interne sur les options masculines réversibles, tout bonnement non hormonales et à action prolongée. En fin de compte, nous recherchons un menu d’options qui répond aux besoins des hommes et des femmes. Joignez-vous à nous.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Mise en marché des contraceptifs pour hommesnLe contrôle des naissances pour les gentlemens n’a pas été créé encore. nEn particulier, il n’a pas été créé de méthode contraceptive réversible à action prolongée pour les hommes. Les seules alternatives pour les hommes sont les vasectomies et les préservatifs, qui ne permettent pas aux hommes et à leurs partenaires de choisir entre les possibilités qui conviennent à leur style de vie. nnNotre tâche est d’ajouter sur le marché des contraceptifs pour . Plus précisément, il s’agit de techniques réversibles, vraiment pas hormonales, qui se passent lors du développement futur du sperme. Ce piquant permet d’éviter les sensations secondaires évitables et permet une méthode contraceptive qui marche beaucoup plus rapidement. nnAlors, comment pouvons-nous mettre sur le marché des contraceptifs pour ? le premier travail à réaliser revient à les faire s’améliorer suffisamment dans le développement clinique. nnGénéralement, les sources de financement paraissent plus faciles à trouver quand la recherche géolocalisée arrive aux essais cliniques chez l’être humain. Vous savez donc qu’il y a trois phases de ces tentatives cliniques chez l’être humain avant qu’un médicament ne soit admissible à une demande de la FDA. Après cela, peut être mis en marché. Même dans ce cas, seulement 10 % des médicaments, en moyenne, passent de la phase I à la vente. Mais les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs sont prêts à intervenir dans la période I. C’est parce qu’ils s’attendent à faire beaucoup plus que dix fois leur investissement en cas de succès. Par conséquent, il est financièrement bonne pour eux d’intervenir. nnMais avant qu’un médicament comme un contraceptif n’atteigne la phase I d’un essai clinique chez l’être humain, il demeure encore du travail à faire. Et ce travail est plus risqué. En fait, c’est énormément risqué, cette période se prénomme -nnLa ‘ vallée de la mort ‘. nCette période de ‘ vallée de la mort ‘ implique beaucoup de travaux précliniques. Après avoir trouvé une molécule candidate, vous faites un processus appelé criblage à haut débit. Il s’agit d’un processus de dépistage à grand volume pour s’assurer que vous vous retrouvez avec un médicament qui est très sélectif. C’est-à-dire que le médicament ne fait que ce que vous souhaitez qu’il fasse. nnDans cette période, vous avez aussi d’autres parties. Vous testez la toxicité, vous vous assurez que votre médicament est absorbable par l’organisme et vous vous assurez qu’il dure assez longtemps et qu’il est suffisamment puissant pour être pratique. Si l’un d’entre eux ne fonctionne pas, vous devez soit faire marche arrière, soit abandonner. Les investisseurs et les grandes entreprises pharmaceutiques sont restés en dehors de cette ‘ vallée de la mort ‘ pour la recherche sur la contraception masculine. c’est pourquoi nous nous sommes concentrés sur ce secteur de la santé. nnCe qu’il y a de bien dans cette étape de la ‘ vallée de la mort ‘, c’est que, selon l’état d’avancement de la recherche, il ne coûte que quelques millions de dollars pour passer à l’étape suivante. Comparez cela aux dépenses plus élevés que les compagnies pharmaceutiques et les investisseurs doivent assumer lorsque les tentatives cliniques chez l’être humain commencent. Ces ‘ millions ‘ ne comptent pas le coût de l’addition de tous les échecs. nnC’est hors de prix, et est donc important de prendre de splendides décisions sur ce qu’il faut financer. Nous maximisons nos probabilités de succès en demandant aux meilleurs experts sur la planète d’examiner nos offres de recherche sur la contraception masculine. nnComment financer tout cela ? nNous finançons ce travail à l’aide de des donateurs très généreux qui reconnaissent l’importance et l’impact de la mise sur le marché d’un nouveau contraceptif coté masculin. Les préoccupations d’un donateur peuvent porter sur le confort humain, les perspectives d’éducation, l’équité entre les sexes ou même les questions liées à la population. de toute manière, l’ajout d’une nouvelle méthode contraceptive masculine a un impact important. Plus la recherche est obligatoire, plus il y a de chances pour qu’un contraceptif coté masculin arrive sur le marché plus rapidement. nnAlors, à quoi ressemblent ces probabilités ? nImaginez qu’à chaque fois que nous obtenons un contraceptif masculin prometteur après la ‘ vallée de la mort ‘ et les essais cliniques hommes, nous obtenons une puce. Par souci de aisance, nous dirons que chaque puce donne 10 % de chances d’obtenir un contraceptif coté masculin sur le marché. Vous pouvez imaginer cette puce comme celle que vous verriez dans un loisir Plinko dans The Price Is Right. C’est celle où vous essayez de faire tomber la puce au hasard dans le bon emplacement. Nous ne pouvons pas garantir que notre puce sera gagnante, mais chaque puce a une certaine chance. Si nous pouvons faire passer suffisamment de candidats à des essais cliniques de phase I sur des hommes, nous augmentons les probabilités qu’au moins un de ces contraceptifs masculins soit mis sur le marché. nnEntre-temps, nous continuerons de travailler pour susciter l’attention des équipes de recherche sur la contraception et nous comptons sur de généreux donateurs pour recevoir leur appui. Dans la mesure où nous pouvons financer et identifier les études prometteuses avec succès, plus le monde aura de probabilités d’avoir le contrôle des naissances pour les gentlemens, qu’il s’agisse d’une nouvelle naissance ou d’une naissance prématurée.