• contraception masculine
  • slip contraceptif
  • contraceptif masculin – préservatif pharmacie

    La contraception masculine – contraception masculine

    Contraception : la pilule masculine quasiment à proximité ? nnUne nouvelle molécule, désignée JQ1, pourrait être la postérité de la contraception masculine. Ce composé employé dans le traitement contre le cancer a rendu infertiles des souris mâles sans action secondaire notoire… à part une chute du volume testiculaire. La pilule masculine sera-t-elle prescrite dans quelques temps de cela ? nnHommes et femmes ne sont décidément pas complètement égaux. Car si la pilule contraceptive féminine existe depuis 1956, l’homologue coté masculin n’est encore qu’une idée dans l’esprit des spécialistes. Pas de quoi les taxer de sexistes, ils sont juste limités par des considérations physiologiques. nnPourtant, les tentatives ne manquent pas. Un traitement à base de plusieurs hormones passe l’évènement du feu en étant essayé par des volontaires lors d’un essai clinique. Même s’il se révélait infaillible, son utilisation à grande échelle parait peu probable. D’autres molécules ont été éprouvées, mais les effets secondaires sur la santé et la fertilité qu’elles engendraient offrent obligé les laboratoires à ne pas insister d’autant plus. nnEt voilà qu’une nouvelle solution pointe à l’horizon. Son nom : JQ1. Ce composé d’abord utilisé dans la bataille contre le cancer vient de dans la revue Cell tout l’intérêt qu’il représente dans la mise au point d’une contraception masculine infaillible, en bloquant la spermatogenèse, le processus de fabrication des spermatozoïdes. nnJQ1, la pilule à venir ? nPas de cobayes hommes dans cette compétence, mais des souris mâles proposent reçu par injection la molécule infertilisante. Très vite, la réalisation de gamètes a fortement chuté. Les quelques cellules sexuelles qui restaient en vie n’avaient pas leur mobilité normale. La fécondation d’une femelle est par conséquent . nnnLa majorité des mecs se disent prêts à prendre la pilule contraceptive. Ils sont beaucoup moins nombreux à aimer l’idée de sortir la poubelle ou demander son sentier à quelqu’un. Ont-il si crainte que ça des enfants ? © Sirer, StockFreeImages. comnLa majorité des hommes se disent prêts à prendre la pilule contraceptive. Ils sont beaucoup moins nombreux à aimer l’idée de sortir la poubelle ou demander son sentier à quelqu’un. Ont-il si crainte que ça des enfants ? © Sirer, StockFreeImages. com nnLors du traitement, aucun effet secondaire sur la santé des rongeurs n’a été noté et la libido n’a pas non plus été affectée. Seul hic pourtant sans conséquence : la réduction du volume testiculaire. À l’arrêt des injections, les mâles ont connu le même succès reproducteur, preuve de la réversibilité du traitement, et les descendants n’ont manifesté aucun problème de santé et même quelconque malformation. nnJQ1 inhibe votre participation d’une protéine uniquement retrouvée dans le testicule, dénommée BDRT, en ciblant une région spécifique. Cette molécule aide en temps normal au remodelage de l’ADN nucléaire dans les derniers stades de la spermatogenèse et joue une place fondamental. On connaissait au préalable son pouvoir stérilisant puisque des personnes porteurs de mutations dans le dérange Bdrt ne produisaient pas de spermatozoïdes. nnLes hommes se disent prêts à prendre la pilulenLa communauté scientifique s’accorde pour dire que cette découverte, venant de chercheurs du Baylor College of Medicine ( Houston ) et du Dana-Farber Cancer Institute ( Boston ), est de proportion. Il s’agit du premier contraceptif efficace qui n’affecte pas les taux d’hormones sexuelles. Même si dans l’expérience, JQ1 a été administré par route sanguine, les auteurs affirment qu’une version orale, fournie dans une pilule, est complètement concevable. nnEn attendant, la molécule n’est pas encore prête à être testée chez l’homme. précédemment, ces mêmes spécialistes espèrent trouver un dérivé de JQ1 d’autant plus particulier pour une meilleure efficacité. Un médicament qui devra très à tous les coups supprimer le seul effet secondaire remarqué, car si 70 % des mecs offrent reconnu dans une étude neuve être prêts à prendre la pilule si celle-ci venait à être vendue, accepteront-ils de voir leur virilité mise à mal ?

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Rapport d’enquête sur les possibilités en terme de contraception chez les hommesnCe billet est écrit par Kathryn Carpenter, boursière du MCI et étudiante à la gestion en santé publique de l’Université de Caroline du Nord – Gillings School of Global Public Health. nnMCI mène des enquêtes pour nous aider à comprendre les perceptions des usagers potentiels de contraceptifs masculins. La collecte de ces témoignages nous aide, en tant qu’organisation, à comprendre ce que les utilisateurs potentiels recherchent et comment les gens perçoivent la contraception masculine. nnUne étude neuve des points de vue des parties prenantes et des personnes possibles de la contraception masculine nous a donné un aperçu de ce que les personnes interrogées recherchent dans les méthodes potentielles et de la manière dont les dernieres nouvelles techniques affecteraient la dynamique entre les sexes et les relations et l’autonomie reproductive. Nous partageons maintenant quelques-unes des principales conclusions de cette enquête. nnMéthodesnnAu moment de l’étude, il y avait 244 répondants au sondage, qui a été distribué par l’entremise du bulletin de MCI et du listserv de la Fondation Parsemus. la plupart étaient des personnes possibles ( 75 %, sans aucun doute des mecs ) et des partenaires d’utilisateurs possibles ( 7 %, sûrement des femmes ). la plupart des autres répondants étaient des gens s’approchant dans le domaine : en R-D, sur le marché universitaire et dans le financement. malgré que les répondants représentaient tous les continents des personnes, la plupart venaient d’Amérique du Nord et d’Europe ( 64 % et 27 %, respectivement ). nnMale Birth Control User Perspectives : Principales constatationsnnLa grande majorité des gens veulent plus d’options de contraception masculine. nLes répondants veulent des caractéristiques spécifiques dans les nouvelles solutions. nIl existe des méthodes familières, et les gens expriment une attente particulier pour ces méthodes. nLes personnes interrogées pensent que les gentlemens devraient être aussi ou plus impliqués que les femmes dans la planification de famille. nDifférentes organisations doivent s’impliquer pour rendre les contraceptifs masculins plus disponibles, la participation des organisations de santé et de soins de santé est importante, et surtout de financement et de recherche sont nécessaires. nAvoir plus de possibilités contraceptives masculines favoriserait les relations et l’égalité des sexes, exigerait des mecs qu’ils assument encore plus de responsabilités et aiderait les gentlemens à avoir plus d’autonomie en terme de reproduction. nLe marketing, la publicité et l’éducation sont importants pour aider les gens à comprendre la contraception masculine. nParmi les répondants, il y a un désir clair pour plus de techniques de contraception masculine : 97% des répondants disent qu’il y a un besoin pour une contraception masculine supplémentaire. Les répondants pensent également que les hommes devraient être impliqués dans la planification de famille : 96% des répondants pensent que les gentlemens devraient être aussi impliqués que les femmes dans la planification de famille ou plus impliqués que les femmes dans la planification de famille ( 85% pensent que les gentlemens et les femmes devraient être impliqués autant, tandis que 11% pensent que les gentlemens devraient jouer une place moteur ). nnnLes quatre principaux thèmes identifiés dans cette enquête sont les suivants : nnCaractéristiques spécifiques d’une méthode éventuelle que les répondants souhaitent. Les répondantes ont des idées précises sur les types de contraception qui leur conviennent et sur les atouts qu’elles espèrent ou dont elles auraient besoin pour utiliser une méthode particulière. ‘ Peu ruineux, vraiment pas hormonal, réversible… ‘ nnRelations et égalité entre les sexes. Les répondants reconnaissent que les femmes ont beaucoup plus de possibilités qu’elles et qu’elles veulent alléger le fardeau des femmes en général ou d’une dame notamment ( p. ex., leur partenaire ) ou le partager avec elles. ‘ J’aimerais pouvoir assumer le fardeau de la contraception pour mon cérémonie dans le but mon épouse n’ait pas à encaisser toutes les techniques douloureuses et inconfortables qu’elle a essayées. ‘ nnAutonomie, contrôle et responsabilité en terme de réplication. Les personnes interrogées désirent l’autonomie en terme de procréation et affirment que les gentlemens devraient être en mesure d’assumer d’autant plus de responsabilités en matière de contraception. ‘ Ma vision est que chacun ait la chance d’être totalement responsable de sa fertilité. ‘ nnMéthodes nommées ( Vasalgel, RISUG ou vasectomie temporaire/réversible ). Les répondants reconnaissent certaines méthodes plus que d’autres et expriment celles qu’ils veulent, bien qu’ils paraissent souvent ne pas savoir clairement pourquoi leur méthode favorite n’est pas disponible. ‘ J’espère que Vasagel[sic] deviendra réalité. ‘ nnnComment les individus interrogées pensent-elles que nous pouvons faire de la contraception masculine une réalité ? nnLes répondants affirment que la disponibilité d’une méthode est cruciale, et qu’il faut aussi éduquer, diffuser l’information et faire du marketing. Ils pensent que les gentlemens et les femmes doivent tous les deux être inclus dans la conversation sur la contraception masculine, et qu’il est decisif d’accroître le financement, le moteur de recherche et les contrôles. nnQue fait MCI ? nnNous sommes en accord avec les répondants pour dire que nous aurons besoin de solutions disponibles ! Nous finançons des chercheurs qui mettent au point des techniques contraceptives masculines, et nous catalysons autant les conversations autour de l’élargissement des alternatives de contraception pour . Nous l’amenons sur le marché et nous nous assurons que le marché est prêt à l’accueillir. Restez embauchés avec nous et sur ce que nous travaillons via notre site internet Web et nos canaux de réseaux sociaux : Twitter, Instagram, LinkedIn, Soundcloud, YouTube et Snapchat.

    La contraception masculine – contraception masculine

    présentez contraception avec votre partenaire : Quelles sont les alternatives ? nCe billet de site web invité est de Jack Burke, un défenseur en ligne de la santé mentale, physique et sexuelle des hommes. Il croit que le chemin en direction du vrai commence et se termine par des soins personnels. nnTout le monde sait que la clé d’une relation réussie est la communication. Parler ouvertement et honnêtement à votre partenaire de vos opinions et de vos préférences sur tous les discussions est la meilleure façon de produire une relation serré et durable. C’est particulièrement vrai quand il s’agit de porno, mais la conversation est plus importante que les positions et préférences favorites. Une partie de la conversation qui est si souvent négligée est celle sur la contraception ; quelles sont les solutions les plus confortables, énergiques et favorites ? Trop souvent, on présume que l’homme portera simplement un condom ou que la femme prendra la pilule contraceptive. Quelles sont les alternatives véritables et quels sont les avantages et les contraintes de chacune ? nnPréservatifsnnLes préservatifs ont toujours été la forme de contraception la plus courante chez les gentlemens. Cela est dû au fait qu’ils sont grandement disponibles et, pour la plupart, rentables. Le manque moderne de possibilités diverses dans le domaine de la contraception masculine a forcé les préservatifs à être discernés comme le choix ‘ à faire ‘. Avec le temps, cette attitude a amené les gentlemens à penser que les préservatifs sont aussi bons que la contraception masculine ne peut l’être, ce qui est évidemment faux. nnLes sociétés de préservatifs afficheront épisodiquement un taux de réussite de 98 %, mais si l’on tient compte de l’utilisation abusive et d’autres erreurs, le taux moyen tombe à 160 %. Si vous et votre partenaire choisissez d’utiliser des préservatifs, assurez-vous de les utiliser correctement pour éviter les grossesses tout bonnement non désirées et les MST. nnLes préservatifs internes ( autant appelés préservatifs féminins ) sont également une option, mais ils proposent un taux de succès inférieur à celui des préservatifs masculins. Elles nécessitent aussi souvent un ajustement, une lubrification supplémentaire et parfois une réinsertion, ce qui peut interrompre les rapports hot pour vous et votre partenaire. nnN’importe où entre 1% et 6% des Américains souffrent d’une allergie au latex, qui pour une femme pourrait faire l’attachement avec un préservatif très génant, mais aussi causer des problèmes de santé. Une émotion au latex peut ne se manifester qu’après des expositions répétées, alors soyez attentif à toute irritation que vous pourriez ressentir après avoir employé des condoms. bien que les préservatifs soient une technique familière pour les rapports hot protégés, il est important de parler ouvertement tout bonnement non seulement des avantages, et par dessus le marché des risques qui accompagnent leur utilisation également couple. nnContraception oralennLes pilules contraceptives pour dames font souvent la manchette en 2019, étant injustement politisées d’un côté ou de l’autre. Parce qu’on en parle beaucoup, on peut sans problème supposer que la majorité des femmes prennent actuellement ‘ la pilule ‘, mais ce n’est pas du tout le cas. Selon le Guttermacher Institute, seulement vingt cinq, 9 % des femmes emploient la contraception orale, tandis qu’une autre enquête neuve a révélé que cet âge % des femmes ont déclaré avoir cessé de prendre la pilule ou avoir envisagé de l’arrêter au cours des trois dernières années. nnAu dire de tous, la pilule est efficiente à presque 100 %, lorsqu’elle est utilisée convenablement, mais cela ne veut pas dire que les femmes doivent se tracasser pour que leurs ordonnances soient exécutées en valent réellement la peine. Certaines marques préférées de contraception orale ne sont pas couvertes par certains plans minceur . Et même lorsqu’elles sont disponibles, les pilules contraceptives proposent leurs sensations secondaires communs ; est donc important que les femmes trouvent celle qui leur s’adapte le mieux. nnActuellement, il n’y a pas de possibilités contraceptives orales pour les hommes, ce que nous trouvons inacceptable. malgré que la recherche soit en cours depuis un laps de temps déjà, a fallu lutter pour que toute solution viable soit mise en marché. avant que cette option soit disponible dans le commerce, assurez-vous que la femme avec qui vous êtes est à l’aise avec la contraception et qu’elle est au courant de tout effet secondaire possible. nnChirurgiennQuand on y pense, est assez choquant de constater que l’une des formes les plus courantes de contraception, aussi bien pour les gentlemens que pour les femmes, est la chirurgie. La demande d’une méthode contraceptive crédible est si forte que nous demeurons prêts à faire modifier notre corps chirurgicalement pour l’obtenir. Cela ne devrait pas être le cas, et toutefois la ligature des trompes est la deuxième forme de contraception la plus populaire aux États-Unis. La vasectomie, bien qu’elle soit considérée comme une intervention beaucoup plus certaine, plus rapide et moins invasive, est beaucoup moins classique. Pourtant, plus de 500 000 par an choisissent encore de se faire opérer. nnBien qu’une vasectomie soit juger comme une intervention chirurgicale mineure, elle n’est pas sans risque. Des études antérieures proposent établi une relation statistique entre les personnes ayant subi une vasectomie et les hommes qui développent un cancer de la prostate après dans leur vie. par ailleurs, bien qu’une vasectomie n’affecte pas physiquement votre libido, les impressions psychologiques possibles de l’opération peuvent parfois causer une dysfonction érectile. Même après une vasectomie, la stérilisation permanente n’est pas garantie, ce qui est avec certitude problématique. nnToute intervention chirurgicale est une décision qui ne doit pas être prise à la légère. Vous et votre partenaire devriez en discuter amplement ( et avec un professionnel ) pour vous assurer que vous faites ce qui est le mieux pour vous deux. nnL’avenir de la contraceptionnnComme vous pouvez le remarquer, aucune de ces possibilités n’est parfaite ; elles proposent toutes leurs possibilités et leurs contraintes. Un jour viendra où nous pourrons nous vanter d’avoir un contraceptif sûr, vraiment pas hormonal et réversible pour les gentlemens, qui nous permettra d’élargir cette conversation en plus de ce que nous savons actuellement. Augmenter le nombre de techniques contraceptives à l’avenir donnera aux couples un plus grand panel de possibilités et vous permettra, à vous et à votre partenaire, de prendre la décision la plus pertinente et la plus sûre pour votre bien etre et votre relation. nnContraceptionContraceptionMâle Contraception

    La contraception masculine – slip contraceptif

    La femme moyenne passe la primordiale partie de sa vie reproductive à tenter d’éviter les grossesses vraiment pas désirées. Par exemple, si une famille veut deux enfants, la mère passera environ 5 ans soit enceinte, soit en essayant de devenir enceinte, soit en postpartum. Pendant les quelque 35 années restantes de reproduction éventuelle, la mère souhaite éviter une grossesse. Toutefois, les grossesses non désirées sont courantes, car une enquête menée en 2011 a divulguer que quarante cinq % des 6, 1 centaines de milliers de grossesses aux États-Unis étaient tout bonnement non désirées. la majorité de ces grossesses non désirées, soit quarante deux %, se sont soldées par un avortement. L’impact économique des grossesses non planifiées est decisif, le montant total publiques consacrées aux grossesses vraiment pas désirées aux États-Unis étant estimé à 21 milliards de dollars en 2010. La manière la plus courante d’éviter une grossesse, tout en aujourd’hui une vie sexuelle active, est d’employer la contraception. en grande majorité des contraceptifs disponibles sont destinés aux femmes, y compris les dispositifs intra-utérins ( DIU ) ou bobines, les spermicides et la pilule contraceptive orale combinée, souvent appelée ‘ pilule ‘. nnLes dispositifs intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux solutions. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui se passent localement pour faire de l’utérus un cadre fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre procède comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes dispositifs intra-utérins ( DIU ) sont insérés dans l’utérus où ils préviennent la grossesse par deux solutions. Les DIU hormonaux libèrent de petites quantités d’hormones qui agissent localement pour faire de l’utérus un lieu fatal aux spermatozoïdes. Le cuivre contenu dans les DIU en cuivre se conduit comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes qui pénètrent dans l’utérus. Source. nLes , par contre, n’ont que deux possibilités : le condom et la vasectomie. Les préservatifs sont une forme moderne de contraception car ils protègent également contre les MST. Cependant, il y a un taux de grossesse de 18% chaque année avec l’utilisation spécifique du préservatif. La vasectomie est une forme de stérilisation et de contraception beaucoup plus permanente qui se résume à couper le canal déférent, le tube par lequel les spermatozoïdes passent du stockage à l’éjaculation. malgré que considérées comme permanentes, les vasectomies peuvent être inversées, mais ce n’est pas souvent loin d’être un échec. nnIl est clair qu’un contraceptif masculin est nécessaire, mais pourquoi n’a-t-on pas répondu à ce besoin ? Cinq conditions doivent être remplies pour qu’une méthode contraceptive masculine soit infaillible : 1 ) elle doit être au moins aussi infaillible que la pilule, 2 ) réversible dans un temps acceptable, 3 ) avoir très peu d’effets secondaires, 4 ) n’avoir aucun effet sur la progéniture future et 5 ) être pas chère. deuxièmement, il existe plusieurs d’obstacles à la mise au point d’un contraceptif masculin, notamment : 1 ) la barrière des contrôles sanguins, 2 ) le volume de spermatozoïdes produits par l’homme moyen et 3 ) le fait que la production de spermatozoïdes est continue en l’occurence que mensuelle comme chez les femmes. Malgré ces obstacles, de nombreux contraceptifs masculins possibles sont en cours de développement. nnContraceptifs hormonauxnnIl existe trois catégories de contraception : hormonale, physique et tout bonnement non hormonale. Les contraceptifs hormonaux sont ceux qui opèrent sur le système endocrinien pour prévenir la grossesse, deux exemples de contraception hormonale féminine sont la pilule et le DIU hormonal. Chez les gentlemens, une boucle de rétroaction endocrinienne négative, impliquant la testostérone ( et d’autres androgènes ) et les gonadotrophines, supprime la spermatogenèse. L’injection d’androgènes et d’autres agents anti-gonadotropes supprime les gonadotrophines et de ce fait la spermatogenèse, mais engendre autant de multiples effets secondaires, dont une l’abaissement de la libido, des sautes d’humeur, une prise de poids et des taux anormaux de glucose. de plus, les impressions des contraceptifs hormonaux ne sont pas constants chez les hommes et sont spécialement influencés par l’origine ethnique. L’administration de testostérone est un contraceptif plus efficiente chez les gentlemens de asiatique de l’Est que chez les gentlemens de race blanche, 90 % des hommes de asiatique de l’Est cessent de produire du sperme tout en recevant la testostérone, comparativement à un prix de 60 à 80 % des mecs blancs. Deux mécanismes hypothétiques à la base de cet effet ethnique sont les variations dans la microstructure des testicules et le métabolisme de la testostérone. nnUn contraceptif hormonal coté masculin potentiel est la 7 alpha-méthyl-nortestostérone ( MENT ), un stéroïde synthétique qui ressemble à la testostérone. MENT®, actuellement en cours de développement par le Population Council, est administré sous forme d’implant sous-cutané infaillible 12 mois. Huit des 12 hommes ayant reçu la dose la plus importante n’ont produit aucun spermatozoïde lors de la période d’essai de 12 mois. malheureusement, des sensations secondaires communs au traitement à la testostérone offrent aussi été observés. Comme les hormones sont complexes et jouent de beaucoup de métiers dans l’organisme, les contraceptifs physiques et tout bonnement non hormonaux peuvent être une meilleure option. Ces traitements sont moins susceptibles d’avoir ces effets secondaires inattendus et indésirables, car leurs cibles sont plus spécifiques et leurs métiers biologiques plus généraux sont moins nombreux. nnContrôle physique des naissancesnnLes contraceptifs physiques font exactement ce que leur nom suggère et soit 1 ) limitent physiquement le déplacement des spermatozoïdes ou 2 ) endommagent les spermatozoïdes le transport. Un contraceptif physique féminin bien connu est le diaphragme, un dôme en silicone souple ou en latex qui recouvre le col de l’utérus et empêche l’entrée du sperme. Deux techniques de contraception masculine sont en cours de développement. Le premier est Vasalgel™, sur lequel un test réussi chez le lapin a été publié le mois dernier ( mars 2016 ) et commencera sûrement des essais chez l’être humain ultérieurement actuellement. Vasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent, où durcit et crée une barrière au passage du sperme. nnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnVasalgel™ est un polymère d’hydrogel injecté dans le canal déférent. Après l’injection, le vasalgel forme une barrière à l’intérieur du canal déférent que les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser. Image fournie par www. parsemusfoundation. orgnL’administration de vasalgel à 12 lapins mâles n’a entraîné aucune génération de sperme observable lors de la période de suivi de 12 mois. Bien qu’actuellement annoncé comme méthode de stérilisation, on s’attend à ce que l’écoulement des spermatozoïdes soit en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de sodium. nnUne méthode analogue est l’inhibition réversible du sperme sous guidage ( RISUG® ), l’injection d’un polymère synthétique nommé anhydride styrénique maléique ( SMA ) dans le canal déférent. au lieu de d’interdire le passage des spermatozoïdes, la SMA enduit la surface du canal déférent, élaborant un environnement acide secondaire qui rompt les têtes des spermatozoïdes. Comme pour Vasalgel, ce traitement peut être inversé en rinçant le canal déférent avec une solution de bicarbonate de soude de sodium. Vasalgel et RISUG en sont tous deux au stade de l’essai, le premier aux États-Unis et le second surtout en Inde. nnContraceptifs tout bonnement non hormonauxnnLes contraceptifs tout bonnement non hormonaux perturbent ou préviennent la grossesse sans l’utilisation d’hormones, comme tels, ils incluent les contraceptifs physiques. Le DIU en cuivre est un contraceptif non hormonal souvent employé par les femmes, car le cuivre se comporte comme un spermicide qui endommage les spermatozoïdes dans l’utérus mettant en cause leur mobilité. Chez les hommes, les contraceptifs non hormonaux bloqueraient la utilisation et/ou le développement du sperme, rendant l’homme temporairement infertile. Dans un article de site précédent, j’ai déclaré que les protéines impliquées dans le développement du sperme, surtout dans l’épididyme, peuvent être de bons candidats pour les contraceptifs masculins. Comme bon nombre de ces protéines ne sont exprimées que dans les testicules et le sperme, l’inhibition de leur production devrait avoir peu d’effets secondaires. nnLes cibles prometteuses pour la contraception masculine actuellement en développement comprennent les protéines nécessaires au développement et à la maturation des spermatozoïdes, la motilité et les interactions sperme-œuf. Il a été prouvé que toutes ces protéines sont nécessaires à la utilisation et à la fertilité du sperme chez l’homme. Une cible particulièrement prometteuse est l’inhibiteur de protéase épididymique protéique ( EPPIN ). Eppin se lie à la protide semenogelin ; cette interaction est nécessaire pour la motilité et la fertilité des spermatozoïdes hommes. Eppin Pharma Inc. met au point un petit constitué organique qui se lie à Eppin et prévient le détermination de l’Eppin-séménogéline. Cibler Eppin s’est avéré à la fois efficiente et réversible en macaques. Les contraceptifs interrompent la motilité des spermatozoïdes de mammifères peuvent être décrits en deux phases. le premier pas implique le mouvement des spermatozoïdes après l’éjaculation et à travers l’équipement reproducteur effeminé, ce qui nécessite des enzymes glycolytiques, dont beaucoup sont spécifiques aux spermatozoïdes, y compris les cellules germinales GADPH spécifiques. Avant la fécondation des spermatozoïdes de l’ovule deviennent hyperactifs, afin de entrer dans l’ovule. Cette hyperactivité implique l’afflux d’ions calcium dans la queue du spermatozoïde, un process dépendant de la protide CatSper. Ces deux protéines de la motilité des spermatozoïdes suscitent de l’intérêt comme cibles contraceptives, mais ni l’une ni l’autre n’est aussi avancée dans son développement qu’Eppin. Les protéines du sperme présentent un grand potentiel comme cibles contraceptives, mais le nombre en terme de protéines présentes dans le sperme n’est pas négligeable et des travaux supplémentaires sont nécessaires de manière à connaître leur constitution en protéines. nnLa longue liste de contraceptifs masculins possibles comprend nécessairement de multiples possibilités qui ne sont pas mentionnées dans ce billet de blog ( pour une liste plus longue, voir cette Wikipedia sur les contraceptifs masculins, et le New Male Contraception Information Project ). Avec le grand volume de contraceptifs possibles, dont certains en sont aux derniers stades de développement, la contraception masculine semble non seulement possible, mais aussi sans plus tarder. Cela dit, la route à proximité de la production d’un produit viable ne sera pas facile. Comme nous l’avons déjà dit, un contraceptif masculin se doit d’être spécialisé, réversible et efficiente, avoir peu d’effets secondaires et sauter à travers beaucoup d’obstacles avant d’être mis sur le marché et accepté par les consommateurs. de plus, à mon avis, l’un des plus grands obstacles et à la multiplication d’un contraceptif masculin utilisable est l’absence d’une ‘ meilleure option ‘ limpide. Il n’y a pas de précurseur évident dans la course à proximité de un contraceptif masculin, et les chercheurs travaillent sur un très large éventail de contraceptifs possibles. en conclusion, l’innovation et l’incitation existent pour réaliser un contraceptif masculin, mais cela ne suggère pas que la route à suivre est libre d’obstaclesd.

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Entretien avec la Dre Patricia Cuasnicu, possesseur d’une subvention de l’ICMnPatricia S. Cuasnicu est chercheuse scientifique principale au Conseil national de études ( CONICET ) de l’Instituto de Biologia y Medicina Experimental ( IBYME-CONICET ) à Buenos Aires. MCI a accordé à la Dre Cuasnicu une subvention de démarrage de 150 000 $ en 2018 pour l’aider à continuer son métier. nnQuel est votre lien avec la contraception ? nJ’ai commencé mon aptitude post-doctorale au Cornell Medical Center, New York Hospital, sous la direction du Dr. J. Michael Bedford, où j’ai commencé à travailler comme boursier NIH. Le Dr Bedford s’étant sérieusement intéressé à l’étude de l’utilisation éventuelle des protéines épididymaires pour le développement de la contraception masculine, nous avons présenté un plan de recherche post-doctorale visant à réfléchir le potentiel contraceptif du CRISP1 purifié, une protéine épididymique identifiée par notre laboratoire en 1976 et le premier personnage de la famille CRISP ( Cysteine Rich Secretory Protein ). nnDe retour en Argentine en 1986, j’ai continué à travailler dans le secteur de la contraception masculine. En fait, en raison de mon implication sur le terrain, j’ai été invitée en 1989 à faire partie du Groupe de travail sur les techniques contraceptives masculines de l’Organisation mondiale de la santé ( OMS ) fondé par J. M. Bedford et collègues en 1974. J’ai travaillé comme consultant de l’OMS 15 ans, participant tout bonnement non seulement à l’évaluation d’une multitude de projets du cherche, mais également à des présentations dans de beaucoup de pays à forte population comme la Thaïlande, l’Indonésie, l’Inde, la Chine, le Zimbabwe, etc. nnLes client potentiel avec les populations de ces pays et mon travail actif à l’OMS m’ont totalement convaincu de la nécessité de l’assiduité des mecs dans la planification de famille et, en conséquence, de la nécessité de nouvelles alternatives masculines. Alors que je faisais partie du comité de l’OMS, j’ai été invitée à faire partie du comité technique et consultatif ( TAC ) du CONRAD ( Contraception Research and Development ) qui avait pour objectif de réaliser des techniques contraceptives masculines et féminines et, là encore, j’ai travaillé avec cette agence pendant bien plus de 12 ans. nnJe travaille sur le terrain depuis près de 35 ans et je suis totalement convaincue que le développement d’un plus grand volume de possibilités contraceptives est essentiel pour éviter le volume cher de filles et de décès d’enfants sur la planète entier. d’un autre côté, alors qu’une méthode féminine peut éviter la grossesse de la femme utilisant ce contraceptif, une méthode masculine peut empêcher la grossesse de toutes les femmes interagissant avec l’homme utilisant la méthode contraceptive, ce qui a donc un effet plus important que les solutions féminines. nnEn quoi le secteur a-t-il évolué depuis le moment où vous avez commencé à y bosser jusqu’à aujourd’hui ? nCe que j’ai vu toutes ces années, c’est une nette chute de l’intérêt pour le développement de la contraception masculine de la part des organisations ainsi que des entreprises/industries. Je crois que ce manque d’utilité est dû aux nombreuses difficultés rencontrées dans le développement de la contraception masculine liées à la fois a ) aux propriétés inhérentes de la physiologie masculine ( c’est-à-dire comment acquérir une bonne méthode sans interférer avec la libido masculine ou sans générer trop d’effets secondaires tolérés par les femmes mais pas les hommes ) et b ) aux multiples années d’investissement financier sans acquérir une méthode en vente libre. En ce sens, MCI devient un tout nouvel espoir important après tant d’années de manque de soutien dans ce domaine. nnSelon vous, quels sont les plus grands défis qui affectent la contraception en général et la contraception masculine notamment ? nÀ mon avis, l’un des plus grands challenges de la contraception en général est l’éducation, c’est-à-dire l’information des femmes et des hommes sur les différentes possibilités contraceptives déjà disponibles, surtout les jeunes dans les universités. nnEn ce qui concerne la contraception masculine notamment, je pense que l’un des défis est d’obtenir une méthode qui n’interfère pas avec la libido masculine, qui ne produit pas d’effets secondaires dessinés comme un rétrécissement testiculaire ou une l’abaissement du espace de l’éjaculat, et qui ne produit aucun effet secondaire plus général ( par exemple, acné, augmentation du cholestérol et du mal de tête ) que de nombreux hommes proposent peu tolérés. nnJe pense que la plupart des impressions secondaires d’une méthode contraceptive sont tolérés par les femmes parce que sans elle, elles tomber enceintes, ce qui est franchement une conséquence pire dans l’assise final. Cependant, dans le cas des mecs, qui sont relativement à l’abri des conséquences directes de la grossesse, les effets secondaires deviennent un soucis plus important à faire face à. C’est pour cette raison qu’elles ont plus d’exigences que les femmes à cet égard. nnCes challenges et ces possibilités ont-ils évolué au fur et à mesure ? Si oui, comment ? nJe pense que la société a beaucoup évolué lors des 20 recentes années dans les pays entier. Les emplois et les activités qui étaient autrefois réservés aux femmes ou aux sont maintenant partagés par les deux. La contraception ne sera pas différente à cet égard, surtout en raison d’un grand changement dans les droits des femmes. nnQuels sont vos espoirs pour l’avenir proche et lointain de la contraception masculine ? nJe suis certaine que dans un avenir près, les techniques masculines deviendront totalement acceptables par l’ensemble de la compagnie et que nous devons simplement plus d’options aux pour leur permettre de s’engager activement dans la planification familiale. J’envisage aussi des méthodes ‘ unisexes ‘ qui peuvent être utilisées par les hommes et les femmes sur la base d’un blocage particulier de la fonction des spermatozoïdes dans le tractus génital masculin ou féminin. d’un autre côté, nous pouvons penser à une méthode contraceptive péricoïdale qui peut être utilisée juste avant les rapports sexuels. pour finir, et parfaitement, nous pourrions penser à une méthode contraceptive qui préviendrait à la fois la fertilité et les infections infectieuses. nnQue faudra-t-il pour qu’ils deviennent réalité ? nComme on le sait déjà, nous aurons besoin de plus de financement dans le domaine de la contraception masculine pour amener plus de chercheurs impliqués dans le secteur et pour augmenter les probabilités de bénéficier de une méthode masculine bonne, fiable, acceptable et accessible. Cependant, même lorsque nous réussissons à développer de toutes nouvelles techniques masculines, nous avons encore besoin de plus d’éducation sexuelle pour expliquer aux personnes, surtout aux jeunes, la nécessité d’utiliser des techniques contraceptives, ainsi que la manière de les utiliser. Avoir une nouvelle méthode est une condition nécessaire, mais cela ne suffit pas : nous avons besoin d’une société qui contient la nécessité d’employer la contraception, y compris les méthodes déjà disponibles. nnExiste-t-il des obstacles pour les empêcher de se concrétiser ? nJe pense que l’un des grands obstacles qui les empêchent de se concrétiser est le manque de sensibilisation des personnes au rôle clé de la contraception pour la santé humaine et, évidemment, l’absence d’engagement des gouvernements partout dans le monde, ce qui se reflète en quelque sorte dans le faible financement public dans ce domaine. La contraception n’est pas aussi rentable que le Viagra ou les médicaments anticancéreux, et pour cela, les sociétés et les industries ne sont pas aussi intéressées à investir dans de dernieres nouvelles solutions contraceptives. L’engagement et le financement sont donc les principaux obstacles. nnVeuillez donner toute anecdote tirée de votre compétence de travail dans le secteur. nEn 2005, j’ai été invitée par l’American Society of Andrology ( ASA ) à donner une conférence à Séoul, en Corée, sur les femmes et la méthode dans les pays en développement, tandis qu’une chercheuse américaine allait donner une conférence sur les femmes dans les pays développés. Il m’a fallu beaucoup de temps pour préparer ce discours de vingt cinq minutes. J’ai lu beaucoup de produits et j’ai pris conscience de beaucoup de problèmes comme le plafond de vitrage pour les femmes, le tuyau qui fait défaut ( toutes les femmes qui abandonnent et quittent leur carrière ), la pyramide ( beaucoup de meufs pour les emplois communs à la base de la pyramide et seulement quelques pour les meilleurs emplois dans le haut ), etc. nnDe plus, j’ai aussi pris conscience d’une multitude de aspects de moi-même auxquels je n’avais jamais prêté attention auparavant. Par exemple, que j’avais fait un post-doc des NIH aux USA en 1984, accompagné de mon époux, quelque chose de entièrement inhabituel à l’intérieur de notre pays où les femmes accompagnaient les gentlemens. Aussi, que j’étais devenue l’une des rares femmes du comité de l’OMS, que j’avais silloné le monde en faisant mes petits enfants avec mon époux, une autre chose inhabituelle pour les femmes, et pour finir, que j’avais travaillé toutes ces années dans un secteur très particulier comme la contraception masculine. Je n’avais jamais pratiqué que j’avais lutté pour les droits des femmes dans chacune de ces actions et décisions et que mon travail en contraception masculine faisait partie de cette bataille pour les droits des femmes. nnAussi, depuis que j’ai commencé à travailler dans le domaine de la contraception masculine il y a 35 ans, j’ai pratiqué à quel point les personnes sont intéressés par ce domaine de la santé. Il est très commun que dès que je commence à parler de mon travail dans une réunion sociale, les gens se rassemblent autour de moi et commencent à poser beaucoup de questions et à faire des remarques. Bien sûr, je reçois toujours beaucoup de soutien pour mon travail de la part de filles qui sont prêtes à avoir une méthode masculine à présent ou même dans quelques temps de cela pour éviter que leurs femmes emploient des méthodes contraceptives pendant plus de 30 ans comme c’est le cas actuellement. Les hommes sont très curieux vis-à-vis du champ mais expriment clairement leurs craintes vis-à-vis des sensations secondaires et de la de perdre de ou de la virilité. Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé que la contraception masculine est un sujet fascinant pour tout le monde et en discuter a toujours été une aptitude merveilleuse mais aussi un succès social. nn

    La contraception masculine – slip contraceptif

    Que sont les testicules ? nNous savons tous que les testicules sont d’où proviennent les spermatozoïdes, et de nombreuses techniques contraceptives masculines impliquent la manipulation de la création ou de la motilité des spermatozoïdes. Mais comment jouent-ils leur rôle dans le système reproducteur ? nnLes testicules sont les deux ‘ boules ‘ de forme ovale que l’on trouve de chaque côté du pénis du mâle. Lorsqu’un mâle atteint la maturité sexuelle, les deux testicules, aussi nommés testicules, commencent à produire et à remplir des centaines de milliers de minuscules spermatozoïdes. Les testicules sont de forme ovale et atteignent environ 2 pouces ( 5 cm ) de dimension et 1 pouce ( 3 centimètres ) de diamètre. nnLes testicules font également partie du système endocrinien. Ils produisent des hormones, dont la testostérone. La testostérone est l’hormone qui fait que les gentlemens développent des voix plus profondes, des groupes de muscles plus gros et des poils du corps et du tête la puberté, et elle favorise également la constitution de sperme. nnLes testicules, avec l’épididyme, pendent dans une structure en forme de poche du bassin appelée scrotum. Ce sac de peau assiste réguler la bouillonnement des testicules, qui doivent être maintenus plus frais que la température de notre corps pour fabriquer du sperme viable. nnIl est possible de modifier la réalisation de spermatozoïdes et d’interrompre l’élaboration en modifiant la bouillonnement du scrotum. Des recherches publiées en ce moment proposent divulguer que les hommes qui portent des sous-vêtements moulants ( de couleur blanche serrés ) pourraient nuire à leur fertilité et à leurs exercices de duplication. Les scientifiques travaillent sur des analyses en cours concernant de toutes nouvelles techniques de contraception masculine qui régulent la température du scrotum et ont le potentiel de modifier la fonction du sperme – une piste prometteuse pour une contraception masculine sûre et réversible.

    La contraception masculine – contraception masculine

    10 Faits sur les hommes et la vasectomienLa vasectomie et les condoms sont les seules possibilités actuelles de contraception masculine. nLa forme la plus populaire de contraception masculine à action prolongée est la vasectomie. , les vasectomies ne sont pas considérées comme véritablement réversibles. Les chercheurs travaillent actuellement sur des appareils d’occlusion vasculaire qui seront très réversibles dans le futur. en outre, d’autres options contraceptives masculines sont en cours d’élaboration. nnEn attendant, voilà 10 faits sur la forme la plus crédible de contraception masculine qui existe aujourd’hui. nn nn10. Les vasectomies sont souvent très sécurisant et les complications sont peu communs. nn9. Les hommes qui subissent une vasectomie disent qu’ils se sentent plus libres lorsqu’ils proposent des relations sexuelles avec leur partenaire parce qu’ils n’ont pas à craindre une grossesse non planifiée. nn8. La vasectomie est une simple procédure ambulatoire. nn7. Environ un demi-million d’hommes se font opérer tous les ans aux États-Unis – Ils sont encore plus apprécié à l’époque de la folie de mars, où les hommes peuvent se rétablir en regardant le tournoi de la NCAA. nn6. La vasectomie n’affecte pas la constitution de sperme. Au lieu de cela, il empêche le transport des spermatozoïdes d’être mélangés à d’autres liquides séminaux. Les qui ont des vasectomies offrent encore des orgasmes normaux ! nnnn5. Il est envisageable d’inverser une vasectomie si un garçon change d’avis après et fait le choix d’avoir des enfants. Cependant, le taux de réussite de l’inversion peut changer entre 40 et %. Les chercheurs agissent sur des appareils occlusifs qui se passent comme une vasectomie, mais qui se veulent extrêmement réversibles. En fin de compte, seulement 3 à 5 % des mecs demandent une inversion. nn4. La vasectomie n’affecte pas la utilisation sexuelle, la libido ou la vie sexuelle de l’homme. nn3. L’intervention et le rétablissement sont couramment indolores, et les hommes ressentent en général des impressions secondaires minimes, s’il y a lieu. nn2. Les vasectomies sont énergiques à 99% pour prévenir les grossesses tout bonnement non désirées. nn1. Chaque année, des hommes et des femmes du cherche célèbrent la Journée mondiale de la vasectomie. nn nnL’Initiative contraceptive masculine offre de nouvelles options aux hommes. nAlors qu’à l’heure actuelle, les gentlemens proposent peu de possibilités contraceptives, l’Initiative contraceptive masculine finance le moteur de recherche interne sur les options masculines réversibles, tout bonnement non hormonales et à action prolongée. En fin de compte, nous recherchons un menu d’options qui répond aux besoins des hommes et des femmes. Joignez-vous à nous.

    La contraception masculine – contraception masculine

    Je suis sûr que vous vous souvenez avoir étudié la contraception masculine dans vos notices de biologie où les préservatifs et la vasectomie auraient été les seules options disponibles. nnLes femmes ont toujours été tenues responsables de la contraception, dans certains cas sous forme de pilules tout au long du mois, dans certains cas sous forme de pilules abortives illégalement recherchées. Heureusement, avec les progrès de la science médicale, les femmes se sont vu une nouvelle manière de nuire à leurs organes internes en prenant des pilules contraceptives comme Unwanted 72 et Ipill. Ces pilules arrêtent l’implantation ( le cas échéant ) et sont plus fonctionnelles dans les 24 premières heures après les rapports hot, jusqu’à 72 heures. Ces pilules offrent des effets secondaires dangereux sur une longue durée comme les problèmes cardiovasculaires, les risques de cancer comme le cancer de l’encolure de l’utérus, le cancer de l’ovaire, le cancer du sein et du foie mais également la stérilité. Et tout cela pour seulement 97% . Il est temps que les hommes portent le fardeau, et c’est exactement de cela qu’il est question dans cet article ! nnContraception masculine – The Wedding BrigadenCrédits : Mary SuenNous disons NON ! nVoici une manière meilleure et plus efficiente d’avoir des rapports sexuels sans porter de préservatif, ou d’avoir à prendre en compte une grossesse non désirée. nnPilules contraceptives pour ! nPilules contraceptives pour – The Wedding BrigadenCrédits : Cultivé dans le paysnLe contraceptif nommé dodécylcarbonate de 11-bêta-méthyl-19-nortestostérone ( 11-bêta-MNTDC ) est la testostérone modifiée à action combinée d’une hormone masculine ( androgène ) et de progestérone. Testé à l’Institut Biomed de Los Angeles sur 40 hommes en excellente forme, une seule pilule est censée réduire la fabrication de sperme quelques heures, tout en préservant la libido intacte. Le taux moyen de testostérone circulante a chuté massivement contre les androgènes, sans aucun action secondaire. Cette pilule sera bientôt prêt aux etats-unis et en Inde ! nnJ’ai hâte que cette pilule soit lancée, n’est-ce pas ? Cette pilule a l’air de sauver des vies. malgré que, il existe des analyses en cours sur les gels qui tuent la création de sperme pendant des heures tout en agissant comme un lubrifiant les rapports sexuels. Ça a l’air intéressant, non ? Eh bien, utilisez des préservatifs à pois et à côtes pour plus de plaisir, juste pour être d’avantage en sécurité, tout en continuant à bénéficier du sexe. nnAttendez, nous avons des lectures très intéressantes pour vous – Top 5 des mythes sur la contraception en Inde, 15 choses à savoir sur la contraception avant votre cérémonie, Top 10 des mythes du préservatif brisé !