Une conversation avec Heather Vahdat de MCI

Comme nous l'avons expliqué dans un article précédent, rassembler et partager les points de vue et les opinions des gens sur la contraception masculine est un effort de plaidoyer clé des MCI. Bien que ces activités soient généralement orientées vers l'extérieur, nous voulions également partager certaines des perspectives du personnel de MCI sur un sujet que nous considérons comme d'une importance vitale. Dans cet article, nous partageons notre conversation avec notre directrice exécutive Heather Vahdat où elle partage ses motivations pour travailler à Male Contraceptive Initiative ainsi que ses réflexions sur la contraception masculine.


Que pensez-vous de la contraception masculine?

C'est un cliché, mais je ne peux pas m'empêcher de trouver immédiatement "il est temps"! En fait, je pense beaucoup à la contraception masculine, mais je suppose que les bases sont, c'est nécessaire, c'est bon, et c'est le moment.

Qu'est-ce qui vous a motivé à travailler chez MCI et qu'espérez-vous accomplir?

La dernière décennie de ma vie m'a motivé à travailler chez MCI, je suppose, mais mon premier moment «ah-ha» autour de la contraception masculine en général est venu de nul autre que le Dr David Sokal, co-fondateur et président actuel du conseil d'administration de MCI. Nous avons travaillé ensemble sur un projet de contraception féminine dans une autre organisation, mon premier projet après avoir terminé mon MPH. David a toujours été un défenseur de la contraception masculine, essayant toujours de trouver un moyen de générer un soutien pour le développement. Quand il l'a mentionné pour la première fois, cela m'a frappé comme une tonne de briques – cela, littéralement, ne m'avait jamais traversé l'esprit autre que la conscience habituelle des préservatifs et de la vasectomie. À partir de ce moment-là, j'ai toujours pensé à moi et j'ai participé à presque tous les projets sur lesquels j'ai travaillé depuis ce temps – peut-être à cause de ma conscience accrue – mais je pense que c'est parce que les normes sociétales changent vraiment.

L'un des derniers projets sur lesquels j'ai travaillé juste avant de rejoindre MCI était l'indicateur le plus convaincant de la nécessité d'une reconnaissance plus large de la nécessité des méthodes masculines. Alors que le projet était axé sur les contraceptifs féminins, j’ai eu l’occasion d’entendre des femmes et des hommes au Kenya et en Inde poser la question «qu’en est-il des méthodes pour les hommes»? – spontanément et dans leurs propres mots. Je dirais que cette expérience couplée au fait que j'ai un jeune fils m'a motivé à rechercher davantage d'options contraceptives contrôlées par les hommes.

Je suis convaincu que le domaine de la contraception masculine a une formidable opportunité. Nous commençons définitivement derrière le ballon avec des décennies de faux départs, mais cela nous offre également une formidable opportunité. Puisque nous tracerons notre propre voie, nous avons l'obligation d'essayer de faire mieux. Non seulement pour développer des produits incroyables pour les hommes et leurs partenaires – mais pour commencer avec une fin en tête qui comprend l'établissement d'un chemin vers le marché qui se traduit par des prix équitables pour tout le monde et une meilleure compréhension de l'impact qu'un mélange de méthodes élargi peut avoir. C’est de cela dont nous parlons vraiment ici – élargir l’ensemble des méthodes contraceptives – offrir plus d’options à tout le monde.

Nous ne pouvons pas oublier que la fourniture de méthodes plus masculines aura un impact absolu sur les taux de grossesse non désirée / erronée. Cela signifie que tous les mêmes résultats pour la santé et la société que nous avons toujours attribués à une utilisation accrue des méthodes féminines ne pourront que bénéficier davantage de possibilités accrues de stratégies contraceptives partagées et combinées – nous n'avons vraiment réalisé que 50% de nos opportunités en nous concentrant uniquement sur les méthodes féminines.

Quelles sont les choses que vous souhaiteriez que tout le monde sache sur la contraception masculine?

La seule question en suspens que je me posais en rejoignant MCI était pourquoi il n'y avait pas une plus grande concentration sur les méthodes non hormonales pour les femmes alors que le seul objectif de MCI est uniquement dans cet espace. Un de nos anciens membres du conseil d'administration et un membre très respecté de la communauté de la biologie de la reproduction, la Dre Debbie O'Brien, m'a immédiatement éclairci la situation en m'expliquant un peu la biologie de base. Généralement, lorsque vous pensez à une «cellule», vous pensez immédiatement à un objet rond – qui s'applique à la grande majorité des cellules du corps. Cependant, lorsque vous pensez à un spermatozoïde, c'est une cellule très différente – elle a des caractéristiques très spécifiques qui sont uniques aux spermatozoïdes. Cela signifie que les caractéristiques et les fonctions uniques peuvent être ciblées pour modification sans impact sur les caractéristiques et les fonctions qui pourraient être partagées avec d'autres types de cellules ou suffisamment communes pour entraîner des effets hors cible.

Je souhaite également que tout le monde puisse voir l'image mentale que j'ai quand je pense à l'impact potentiel de l'augmentation du mélange de méthodes contraceptives pour inclure les méthodes masculines. J'ai souvent du mal à communiquer la vaste portée que je vois – mais il est préférable de la résumer comme un effet domino. Quand je pense à une seule grossesse non désirée ou mal calculée qui est empêchée en raison de la disponibilité d'une méthode qui répond à un besoin actuellement non satisfait, je vois une relation qui n'est pas affectée négativement, une femme qui est en mesure de poursuivre ses études, ou son carrière comme elle le souhaite. Je vois également une femme en bonne santé qui n'a pas supporté le risque d'une complication inattendue d'une grossesse non désirée ou erronée, un couple qui a la possibilité de planifier une grossesse en bonne santé – ou de réaliser son désir de ne pas avoir d'enfants. Je constate une réduction de la demande de nourriture et d'eau et une opportunité pour de meilleurs résultats économiques au niveau individuel, familial et social en raison de la réduction des coûts de soins de santé associés à une grossesse non désirée ou mal programmée ainsi que de l'impact économique sur une famille ou personne qui n'était pas économiquement préparée à une grossesse.

Je souhaite que tout le monde puisse reconnaître l'impact que l'augmentation des options contraceptives féminines a eu au niveau mondial et ensuite reconnaître que ces gains ont été, essentiellement, réalisés avec seulement 50% de notre population mondiale. Imaginez ce qui pourrait être réalisé si nous fonctionnions à notre plein potentiel!

Quel impact pensez-vous que les nouvelles méthodes de contraception masculines auront sur le monde?

Je pense que cela est vraiment capturé dans la partie ci-dessus – une réponse simple est de voir l'impact de la contraception féminine et d'imaginer que cet impact a presque doublé.

Il n'y a pas de meilleur moyen d'avoir un impact sur notre environnement en relevant un défi évitable.

C'est vraiment une équation si simple. Notre population mondiale augmente, les projections actuelles pour 2020 indiquant une augmentation d'environ 80 millions. Considérez ce nombre par rapport au nombre estimé de grossesses non désirées dans le monde, le plus récemment signalé pour 2010-2014 à 62 pour 1000 femmes. En supposant même une population moyenne conservatrice de femmes âgées de 15 à 39 ans – 1,4 milliard selon les données de la Banque mondiale – ce qui représenterait près de 84 millions de grossesses non désirées. Imaginez si la majorité de ces grossesses non désirées étaient évitées – la croissance démographique pourrait potentiellement se traduire par aucun changement net – ou même une diminution. Cela conduit immédiatement à un effet domino similaire que j'ai décrit ci-dessus – vers une planète et une société durables.


Nous continuerons à partager plus de points de vue de notre équipe, de nos bénéficiaires et des membres du grand public à l'avenir. Vous voulez prêter votre voix à la conversation? Contactez-nous et partagez vos réflexions aujourd'hui!